Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
seb93
Niveau 2

Bilan de l'année de stage Empty Bilan de l'année de stage

par seb93 le Mer 4 Mai 2011 - 16:56
Bonjour à tous,

Maintenant que tout le monde est devenu un professeur expérimenté, c'est l'heure du bilan !!

Vous avez eu connaissance du bilan fait par M. Chatel, "les enseignants n'ont jamais été si bien formé", qu'en est-il d'après vous ?

Comment résumeriez vous en quelques mots cette année de formation ?
avatar
Kroko
Sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Kroko le Mer 4 Mai 2011 - 18:01
ahahahahah.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Lilypims le Mer 4 Mai 2011 - 18:03
Comme Kroko ou alors: "Aaaaaaargh..."

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Kroko
Sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Kroko le Mer 4 Mai 2011 - 18:04
ahahahahaaaaaaaaaaargh ?
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Lilypims le Mer 4 Mai 2011 - 18:09
@Kroko a écrit:ahahahahaaaaaaaaaaargh ?
cheers
Crazy Cow
Crazy Cow
Fidèle du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Crazy Cow le Mer 4 Mai 2011 - 19:21
Haha, la bonne blague!!

_________________
We should never allow our fears or the expectations of others to set the frontiers of our destiny.
Alcyone
Alcyone
Habitué du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Alcyone le Mer 4 Mai 2011 - 19:24
@seb93 a écrit:
Vous avez eu connaissance du bilan fait par M. Chatel, "les enseignants n'ont jamais été si bien formé", qu'en est-il d'après vous ?
Lamentable! Où peut-on avoir connaissance de cette imbécilité ?
avatar
seb93
Niveau 2

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par seb93 le Mer 4 Mai 2011 - 20:06
C'est la réponse de Chatel lors d'une question ouverte d'une sénatrice pendant une séance du Sénat.
Le débat avait été préparé par la sénatrice avec le collectif stagiaire impossible.
Compte rendu : http://www.senat.fr/seances/s201104/s20110426/s20110426_mono.html

Questionnaire rapide pour faire un bilan de l'année :
http://www.creteil.snes.edu/spip.php?article2978


Ruthven
Ruthven
Monarque

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Ruthven le Mer 4 Mai 2011 - 20:09
@seb93 a écrit:C'est la réponse de Chatel lors d'une question ouverte d'une sénatrice pendant une séance du Sénat.
Le débat avait été préparé par la sénatrice avec le collectif stagiaire impossible.
Compte rendu : http://www.senat.fr/seances/s201104/s20110426/s20110426_mono.html

Questionnaire rapide pour faire un bilan de l'année :
http://www.creteil.snes.edu/spip.php?article2978



C'est quand même de la magnifique LQR où on arrive à se servir des mots en les vidant totalement de leur sens.

Je me demande comment il peut ne pas avoir honte de pervertir la langue ainsi.
Alcyone
Alcyone
Habitué du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Alcyone le Mer 4 Mai 2011 - 20:32
Merci pour le lien.

@seb93 a écrit:
Comment résumeriez vous en quelques mots cette année de formation ?
Année enrichissante et très éprouvante.

"Formation" : y a-t-il eu véritablement une formation au métier d'enseignant ?
Nous n'avons pas été "formés" au métier, nous l'avons exercé.
Aussi dirai-je formation inexistante, ou si l'on considère son existence, formation très largement insuffisante, souvent inadaptée et parfois inutile.
avatar
Kroko
Sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Kroko le Mer 4 Mai 2011 - 20:39
Année bizutage pour les diverses raisons dont j'ai souvent fait part ici.
Formation inutile et chronophage.
Pour le reste ... on m'a un peu mis des bâtons dans les roues. Mais j'ai survécu. Je vais bien réussir à en tirer des choses positives ?
Nuits
Nuits
Fidèle du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Nuits le Jeu 5 Mai 2011 - 8:54
Subjectivement: année épuisante physiquement et psychologiquement, une unique formation massée trop tardive et inadaptée

Objectivement: après avoir parlé avec divers professionnels du privé (et parfois amis) psychologue, médecin du travail, responsable des risques professionnels etc... je pense pouvoir dire que cette année les risques "psycho-sociaux" / de "burn out", (problématique de plus en plus abordée aujourd'hui) étaient élevés.

Voici quelques arguments:
- désorganisation complète de l'année et départ chaotique.
- modalités de titularisation peu claires et variant au fil du temps alors que l'enjeu est majeur pour nous
- travail à temps plein sans la moindre formation pendant 6 mois (chez nous)
- non respect des engagements pris par l'employeur
- déni complet des difficultés rencontrées
- maquette de formation malhonnête (seul objectif: atteindre sur le papier le quota d'heures de formation dues, peu importe le contenu).
- injonctions paradoxales et conflit d'intérêt (entre CDE et IPR)
- double statut du tuteur (seul référent / aide et évaluateur)
- pression permanente (seuil maxi de jours d'A.M, propos tenus à "Laurence" en début d'année qui n'ont pas été condamnés par Mme J. Th.)

Sans parler de ce que vivent également tous les collègues
- dénigrement général de la profession (média, responsables politiques etc... on tape bien facilement sur les profs, ces fainéants privilégiés hostiles à toute réforme)
- élèves difficiles et en difficulté
- programmes et réformes absurdes et inadaptés
- missions multiples et chronophages
- solitude face aux difficultés rencontrées (ah ! le mauvais prof' qui ne sait pas tenir ses classes !)
- démarches administratives ubuesques

Conclusion toute personnelle:
J'aime enseigner, être face à des classes, j'aime moins le métier.
J'ai participé au Koh Lanta de l'E.N: "On achève bien les stagiaires", marche ou crève !
j'ai été prise pour une conne, j'ai servi des objectifs purement comptables, j'en ai conscience mais je dois fermer ma bouche.

Je suis amère...

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
Crazy Cow
Crazy Cow
Fidèle du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Crazy Cow le Jeu 5 Mai 2011 - 9:02
@Nuits a écrit:Subjectivement: année épuisante physiquement et psychologiquement, une unique formation massée trop tardive et inadaptée

Objectivement: après avoir parlé avec divers professionnels du privé (et parfois amis) psychologue, médecin du travail, responsable des risques professionnels etc... je pense pouvoir dire que cette année les risques "psycho-sociaux" / de "burn out", (problématique de plus en plus abordée aujourd'hui) étaient élevés.

Voici quelques arguments:
- désorganisation complète de l'année et départ chaotique.
- modalités de titularisation peu claires et variant au fil du temps alors que l'enjeu est majeur pour nous
- travail à temps plein sans la moindre formation pendant 6 mois (chez nous)
- non respect des engagements pris par l'employeur
- déni complet des difficultés rencontrées
- maquette de formation malhonnête (seul objectif: atteindre sur le papier le quota d'heures de formation dues, peu importe le contenu).
- injonctions paradoxales et conflit d'intérêt (entre CDE et IPR)
- double statut du tuteur (seul référent / aide et évaluateur)
- pression permanente (seuil maxi de jours d'A.M, propos tenus à "Laurence" en début d'année qui n'ont pas été condamnés par Mme J. Th.)

Sans parler de ce que vivent également tous les collègues
- dénigrement général de la profession (média, responsables politiques etc... on tape bien facilement sur les profs, ces fainéants privilégiés hostiles à toute réforme)
- élèves difficiles et en difficulté
- programmes et réformes absurdes et inadaptés
- missions multiples et chronophages
- solitude face aux difficultés rencontrées (ah ! le mauvais prof' qui ne sait pas tenir ses classes !)
- démarches administratives ubuesques

Conclusion toute personnelle:
J'aime enseigner, être face à des classes, j'aime moins le métier.
J'ai participé au Koh Lanta de l'E.N: "On achève bien les stagiaires", marche ou crève !
j'ai été prise pour une conne, j'ai servi des objectifs purement comptables, j'en ai conscience mais je dois fermer ma bouche.

Je suis amère...

Nuits, j'aurais pu écrire la même chose...

_________________
We should never allow our fears or the expectations of others to set the frontiers of our destiny.
avatar
Kroko
Sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Kroko le Jeu 5 Mai 2011 - 9:18
le burn-out, j'ai fait. atteindre le quota d'arrêts maladie, j'ai fait aussi.
avatar
seb93
Niveau 2

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par seb93 le Jeu 5 Mai 2011 - 10:29
Merci Nuits pour ce témoignage qui résume très bien l’amertume de la profession !
Magpie
Magpie
Expert

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Magpie le Jeu 5 Mai 2011 - 14:44
Je ne suis pas aussi amère car j'ai eu la chance d'atterrir dans un établissement vraiment sympa (et d'être une optimiste indécrottable ?). J'ai pu, moi qui n'étais pas sûre, découvrir une vraie vocation, aimer aller travailler, aimer préparer des cours, aimer les élèves. Il a été beaucoup plus difficile d'appliquer les nouvelles instructions pédagogiques (différenciation... ) quant au C2i2e n'en parlons pas, sans un collègue qui m'a donné ses fiches, j'étais bonne pour repiquer.
Ma tutrice a vraiment été ma seule formatrice (avec quelques autres collègues qui m'ont donné des conseils très pertinents), comme Nuits, je pense que ce qui comptait c'était le quota d'heures (on a bien ri jaune d'ailleurs quand le formateur a dit : "bon, on arrive au dernier de nos six jours de formations"). On nous a fait traverser une région pour parfois une heure de réunion et des papiers qui nous ont ensuite été réexpédiés par la Poste... Y'a franchement eu des jours où on avait l'impression d'être du bétail.
Personnellement, ça aura été une bonne expérience, mais ça me désole de voir comment certains stagiaires ont été traités, contre quoi on n'a rien pu faire. Il a suffi d'un mauvais tuteur et voilà...
Nuits
Nuits
Fidèle du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Nuits le Jeu 5 Mai 2011 - 18:40
Dans mon "témoignage", j'ai résumé ce qui me semblait être des dysfonctionnements importants, voire majeurs rencontrés par l'ensemble des stagiaires. En fait, j'ai moi aussi pu confirmer ma "vocation", j'ai vraiment aimé enseigner (enfin, quand je n'étais pas trop fatiguée...)

C'est le discours officiel et le déni de réalité, l'utilisation des stagiaires pour combler les non-remplacements qui m'ont profondément aigrie.

Et puis dans quelle entreprise privée a-t-on des salaires mensuels identiques pour un même poste et à "compétences" égales mais pour des temps de travail différents ? Des décharges horaires pour les uns et pas pour les autres ? N'est-ce pas vraiment injuste ? Ne serait-ce pas même illégal ?

Ce qui m'a aigrie donc, ce n'est pas mon métier, c'est cette réforme et tous ses bricolages. Le discours culpabilisant pour toute réponse aux difficultés rencontrées.

1) Affecter un salarié à un poste pour lequel il n'est pas formé, donc très probablement le placer en situation d'échec et de surcharge de travail permanente
2) Nier les difficultés rencontrées par ses homologues, lui faisant croire qu'il est le seul à ne pas y arriver.
3) Limiter ses jours d'A.M et laisser entendre que la maladie, même physique, est suspecte car c'est un "signe de faiblesse" et qu'il n'y a pas de place pour les faibles.
4) Lui reprocher son manque de compétences (même s'il n'a pas été formé) avec risque de licenciement à la clé (sans compter la promesse d'une reconversion pour le moins compliquée)

= Recette miracle pour pétage de câble garanti.

Je maintiens donc: si cela se passait dans le privé, ce serait à la une du 20h... En fait, cela se passe dans le privé, et cela fait bien l'objet de dénonciations multiples. Malheureusement, pour la fonction publique, il faudra repasser...

N.B. Tu parles du C2i2e... ici pas un traitre mot. Je ne crois même pas qu'on soit en obligation de le passer. Si c'est le cas, personne ne l'a fait.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
Magpie
Magpie
Expert

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Magpie le Jeu 5 Mai 2011 - 18:56
On nous a fait comprendre que ne pas l'avoir serait très compromettant pour la validation, mais cela dépend des académies.

Je n'étais pas du tout en contradiction avec toi, je suis même tout à fait d'accord, j'ai vu des collègues en souffrir plus que de raison. Je donnais simplement mon propre bilan, qui n'était pas si catastrophique, mais j'ai conscience de ma chance. Le discours officiel est révoltant.
Nuits
Nuits
Fidèle du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Nuits le Jeu 5 Mai 2011 - 19:05
@Magpie a écrit:On nous a fait comprendre que ne pas l'avoir serait très compromettant pour la validation, mais cela dépend des académies.

Je n'étais pas du tout en contradiction avec toi, je suis même tout à fait d'accord, j'ai vu des collègues en souffrir plus que de raison. Je donnais simplement mon propre bilan, qui n'était pas si catastrophique, mais j'ai conscience de ma chance. Le discours officiel est révoltant.

Pas de problème, j'avais bien compris! Mon amertume n'est nullement dirigée contre toi ! Wink

Pour le C2i2e, tu me fais peur là. Mais je suis sûre de moi: pas un mot lors de notre formation massée. C'est mentionné dans un texte officiel ? Pour cette année je veux dire. Bon, je vais aller voir... Au passage CQFD quant à la cohérence de cette année de "stage" et de "formation".

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
Nuits
Nuits
Fidèle du forum

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Nuits le Jeu 5 Mai 2011 - 19:10
Ah je viens de trouver la réponse sur un autre fil de discussion. C'est le cas pour 2012 et pas pour 2011. Gros soulagement !

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
Magpie
Magpie
Expert

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Magpie le Jeu 5 Mai 2011 - 23:31
Wink

Pour le c2i2e, je savais déjà, on nous l'a imposé à nous stagiaire externes alors que les internes et PE ont réussi à le faire annuler. Pour moi, tant pis, ça sera ça de fait de toutes façons.
lalilala
lalilala
Empereur

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par lalilala le Ven 6 Mai 2011 - 0:29
@Magpie a écrit:On nous a fait comprendre que ne pas l'avoir serait très compromettant pour la validation, mais cela dépend des académies.

Je n'étais pas du tout en contradiction avec toi, je suis même tout à fait d'accord, j'ai vu des collègues en souffrir plus que de raison. Je donnais simplement mon propre bilan, qui n'était pas si catastrophique, mais j'ai conscience de ma chance. Le discours officiel est révoltant.

mais non t'inquiète pas, l'année dernière c'était obligatoire dans toutes les académies (contrairement à cette année où c'est le flou complet) et j'en connais qui ont été titularisés sans problème sans l'avoir validé.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Séréna
Séréna
Neoprof expérimenté

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Séréna le Ven 6 Mai 2011 - 6:58
Nuits, j'aurais pu écrire la même chose.
avatar
Kroko
Sage

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par Kroko le Ven 6 Mai 2011 - 8:51
Chez nous pas de CE2I2E parce que pas moyen de nous le faire valider. voilà.
lapetitemu
lapetitemu
Expert

Bilan de l'année de stage Empty Re: Bilan de l'année de stage

par lapetitemu le Ven 6 Mai 2011 - 9:30
Eh bien, écoutez, si vous avez pu conserver, confirmer ou découvrir votre vocation, dites-vous que c'est déjà génial. Je vous admire très sincèrement.
Pour ma part, je crois que j'ai été aigrie au bout de deux semaines à peine de cours. Mes parents (tous les deux profs, en fin de carrière) m'ont fait remarquer hier que je parlais comme une prof qui est à quelques années de la retraite et qui n'attend que ça : et, franchement, c'est ce que je ressens, j'ai eu l'impression d'avoir fait le tour du métier en un mois, et cette année, je n'ai pas aimé enseigner.
Et j'ai l'impression d'avoir désappris mon métier au fil de l'année : j'aurais dû progresser (ce que j'ai fait entre septembre et décembre), mais à partir de janvier, tout a pris le dessus, et j'ai fait des cours moins bons. J'ai décidé de relever la barre à partir de lundi, mais ce que j'en retiens, c'est l'aspect "enrichissant", "formateur" de cette année a été proche de zéro.
Pourtant j'étais loin d'avoir la pire des situations. Mais commencer avec plusieurs classes et sans décharge horaire... bref, cela a déjà été dit.

Ah, et j'oubliais, le double statut qu'on avait m'a beaucoup pesé aussi : d'un côté, "stagiaires", donc on (collègues, formateurs, etc) nous plaint, on nous dit qu'on n'a vraiment pas une situation facile, etc... ; de l'autre côté, profs à part entière, donc on nous reproche la moindre bourde, on attend de nous que nous sachions déjà tout faire. J'ai commis plusieurs boulettes cette année (la dernière en date : ne pas relever les notes des devoirs communs de mes élèves, que je n'avais pas corrigés moi-même... parce que je ne savais pas que c'était à moi de le faire), je déteste être prise en faute, surtout quand on ne m'a pas donné les moyens de faire mon job correctement.

Si je n'avais pas la volonté de continuer, au moins pour voir ce que ça va donner les autres années (et accessoirement, je n'ai pas le choix, car je ne peux rien faire d'autre...), cette année de stage m'aurait dégoûté du métier, et je trouve ça très grave.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum