Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jim Thompson
Expert

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Jim Thompson Mer 11 Mai 2011 - 14:10
le sgen y va tout seul ou il y a des alliances?
idem pour la cgt&sud
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Karine B. Mer 11 Mai 2011 - 14:58
@Jim Thompson a écrit:le sgen y va tout seul ou il y a des alliances?
idem pour la cgt&sud

la CFDT se rapproche de l'UNSA, mais pas pour les élections

CGT et SUD, mariage impossible !

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Dhaiphi Mer 11 Mai 2011 - 17:40
On pourrait peut-être rappeler le pourcentage de collègues syndiqués (12%, moins actuellement ?).
Je ne suis pas certain que toutes ces manœuvres d'appareils accroissent le nombre d'adhésion. heu

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Karine B. Mer 11 Mai 2011 - 17:45
@Dhaiphi a écrit:On pourrait peut-être rappeler le pourcentage de collègues syndiqués (12%, moins actuellement ?).
Je ne suis pas certain que toutes ces manœuvres d'appareils accroissent le nombre d'adhésion. heu

le taux de syndicalisation est plus fort dans le public (et près de 65 % des collègues participent aux élections), mais sinon je suis d'accord

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par User5899 Mer 11 Mai 2011 - 18:17
@Dhaiphi a écrit:On pourrait peut-être rappeler le pourcentage de collègues syndiqués (12%, moins actuellement ?).
Je ne suis pas certain que toutes ces manœuvres d'appareils accroissent le nombre d'adhésion. heu
Tout le monde vote, pas seulement les syndiqués. Mais les syndicats ne peuvent présenter que des listes complètes.
avatar
Invité13
Habitué du forum

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Invité13 Mer 11 Mai 2011 - 20:45
@Dhaiphi a écrit:On pourrait peut-être rappeler le pourcentage de collègues syndiqués (12%, moins actuellement ?).
Je ne suis pas certain que toutes ces manœuvres d'appareils accroissent le nombre d'adhésion. heu

Syndiqué ou pas, il est important qu'un métier ait des représentants, de préférence qui ne soient pas tous du même syndicat, les élections servent à ceci.

D'un autre côté pour éviter la dispersion des syndicats (en France il y a à la fois peu de syndiqués et beaucoup de syndicats), les règles de représentations ont changé: pour qu'un syndicat puisse avoir des représentants, il doit recueillir 8% des voix dans une entreprise et 10% dans la branche. Je pense que dans l'EN, ça ne fonctionne que sur le modèle de la branche.

Je ne vois pas ce que ces alliances posent comme problème, mieux vaut s'allier et exister plutôt que passer à la trappe, non ? Même si peu d'enseignants sont syndiqués, je pense que tout le monde est d'accord pour dire que le gouvernement, le ministère ou autre doivent avoir des interlocuteurs.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Daphné Jeu 12 Mai 2011 - 9:15
Effectivement les adhésions et les élections sont deux choses complètement différentes.
avatar
frankenstein
Vénérable

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par frankenstein Jeu 12 Mai 2011 - 10:57
En tout cas, il est devenu impossible à de jeunes collègues qui n'ont pas suivi les différents épisodes (et la saga des courants syndicaux est une très longue histoire !) d'y comprendre quelque chose. Même ceux qui sont susceptibles de s'y intéresser vont déclarer forfait ! heu

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Jim Thompson Jeu 12 Mai 2011 - 14:02
@frankenstein a écrit:En tout cas, il est devenu impossible à de jeunes collègues qui n'ont pas suivi les différents épisodes (et la saga des courants syndicaux est une très longue histoire !) d'y comprendre quelque chose. Même ceux qui sont susceptibles de s'y intéresser vont déclarer forfait ! heu
je ne comprends pas ce qu'ils risquent de ne pas comprendre????
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par User5899 Jeu 12 Mai 2011 - 15:57
@Jim Thompson a écrit:
@frankenstein a écrit:En tout cas, il est devenu impossible à de jeunes collègues qui n'ont pas suivi les différents épisodes (et la saga des courants syndicaux est une très longue histoire !) d'y comprendre quelque chose. Même ceux qui sont susceptibles de s'y intéresser vont déclarer forfait ! heu
je ne comprends pas ce qu'ils risquent de ne pas comprendre????
Moi non plus. Ils ont un cerveau, des yeux, internet. Ils lisent, ils s'informent, ils votent. Y'a pas qu'avec free que la vie est simple...
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Dhaiphi Jeu 12 Mai 2011 - 16:50
@frankenstein a écrit:Même ceux qui sont susceptibles de s'y intéresser vont déclarer forfait ! heu

Je suis bien d'accord.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Jim Thompson Jeu 12 Mai 2011 - 18:16
je comprends pas en quoi ça complique l'adhésion des jeunes collègues????????
vous parlez bien des alliances du snalc, c'est ça?

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Hervé Hervé Jeu 12 Mai 2011 - 18:31
@Jim Thompson a écrit:
@frankenstein a écrit:En tout cas, il est devenu impossible à de jeunes collègues qui n'ont pas suivi les différents épisodes (et la saga des courants syndicaux est une très longue histoire !) d'y comprendre quelque chose. Même ceux qui sont susceptibles de s'y intéresser vont déclarer forfait ! évolution du paysage syndical - Page 2 52353
je ne comprends pas ce qu'ils risquent de ne pas comprendre????

Ben c'est simple, qu'il faut voter pour la FSU. Very Happy Very Happy Very Happy
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Jim Thompson Jeu 12 Mai 2011 - 19:00
ça on est d'accord qu'il faut voter FSU

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par User5899 Jeu 12 Mai 2011 - 19:36
@Jim Thompson a écrit:ça on est d'accord qu'il faut voter FSU
Dans vos rêves Very Happy Very Happy évolution du paysage syndical - Page 2 107685
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Jim Thompson Jeu 12 Mai 2011 - 21:17
on rigole (en fait non!!!)
ce serait déjà bien que les collègues votent évolution du paysage syndical - Page 2 2252222100
et se syndiquent

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par User5899 Ven 13 Mai 2011 - 0:09
@Jim Thompson a écrit:on rigole (en fait non!!!)
évolution du paysage syndical - Page 2 248128 évolution du paysage syndical - Page 2 248128 évolution du paysage syndical - Page 2 248128
avatar
frankenstein
Vénérable

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par frankenstein Ven 13 Mai 2011 - 0:41
C'état déjà bien compliqué les fois précédentes, là va falloir des "décodeurs dernière génération"...En plus, au sein même de la FSU, il risque d'y avoir des bugs entre les différentes sections départementales du SNES à ajouter à celles du Snuipp...Bref des "alliances contre nature" et peut-être des surprises...

évolution du paysage syndical - Page 2 Crapeaudprincess

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
loup des steppes
loup des steppes
Neoprof expérimenté

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par loup des steppes Ven 13 Mai 2011 - 6:04
@John a écrit:Les voix du Seigneur, même, dans le cas des élections Wink

Uniquement en cas d'élection, John et que pour ceux qui prêtent éventuellement allégeance à un SAigneur, car sinon, il s'agit bien des voiES du Seigneur, comme l'écrit Jim Thompson, car il est, enfin son fils est "la vérité, la voiE et la vie", les évangiles dixit... Very Happy

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Karine B. Ven 13 Mai 2011 - 7:12
@frankenstein a écrit:C'état déjà bien compliqué les fois précédentes, là va falloir des "décodeurs dernière génération"...En plus, au sein même de la FSU, il risque d'y avoir des bugs entre les différentes sections départementales du SNES

????

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
frankenstein
Vénérable

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par frankenstein Ven 13 Mai 2011 - 8:21
Je parlais pour le socle commun par exemple où l'on voit certaines sections qui s'affichent et militent contre alors que des sections Snuipp en font la promotion et le trouvent très bien ! Effectivement, ce ne sont pas des alliances proprement dites mais des divergences de point de vue il me semble.
C'est la même chose pour la position de l'UNSA; il y a quelques jours, j'ai expliqué à une collègue qui "suivait" depuis longtemps les consignes de ce syndicat que celui-ci était pour la mise en place du LCC et réclamait du "remps pour sa mise en oeuvre dans les équipes". Elle m'a parue "déboussolée"et dégoûtée. Suspect

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Jim Thompson Ven 13 Mai 2011 - 18:57
ça me surprend des gens de la FSU défendant le socle
ça me laisse dubitatif

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Dhaiphi Ven 13 Mai 2011 - 21:38
@frankenstein a écrit:Je parlais pour le socle commun par exemple où l'on voit certaines sections qui s'affichent et militent contre alors que des sections Snuipp en font la promotion et le trouvent très bien !
Des "groupuscules dissidents", ce doit être l'appellation correcte, non ? Laughing

C'est la même chose pour la position de l'UNSA; il y a quelques jours, j'ai expliqué à une collègue qui "suivait" depuis longtemps les consignes de ce syndicat que celui-ci était pour la mise en place du LCC et réclamait du "remps pour sa mise en oeuvre dans les équipes". Elle m'a parue "déboussolée"et dégoûtée. Suspect

Il est vrai que certains syndicats (pas le vôtre naturellement, un autre...) sont plus royalistes que le roi et ont accepté la mise en place de réformes mais en réclamant des "moyens". Moyens que l'on obtient jamais mais les réformes sont mises en œuvre.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Hervé Hervé Ven 13 Mai 2011 - 21:39
Position de la FSU sur le livret de compétence, c'est sans ambiguïté:

http://retraitbaseeleves.files.wordpress.com/2011/04/livret-competences-snuipp-fsu-38-28-mars.pdf
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Hervé Hervé Ven 13 Mai 2011 - 21:41
Citation du snes: "Parce que nous refusons l’officialisation d’une école à deux
vitesses, celle du socle et celle du programme."

(sources: http://www.nancy.snes.edu/actu_infos/socle_commun/index.htm)
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

évolution du paysage syndical - Page 2 Empty Re: évolution du paysage syndical

par Hervé Hervé Ven 13 Mai 2011 - 21:43
"

Dans un contexte de
suppressions massives de moyens consacrés à l'enseignement secondaire public, le
ministère impose, dans la ligne de la loi Fillon, un socle commun synonyme d'école sans
ambition,notamment pour les élèves des milieux populaires. En la présence de Robien, le
SNES et la FSU ont exprimé leur désaccord fondamental avec cette politique à courte
vue. Le texte du ministre a été rejeté par le CSE du 8 juin (voir votes
ci-dessous).Vous trouverez ci-dessous les principaux éléments du débat. Denis Paget,
ancien cosecrétaire général du SNES, nous fait partager l'attachement de la FSU à une
école qui diffuse une culture commune à l'ensemble de la jeunesse.

CONSEIL SUPÉRIEUR DE L'ÉDUCATION :
LE TRI SOCIAL EST SUR LES RAILS


Le socle est un outil de transformation du
système éducatif.Pour le ministre, le socle est un élément essentiel car il concerne
la substance de l'Éducation.
« C'est une étape historique, un acte refondateur comme il y en a eu peu depuis
1882. » « Le gouvernement présentera tous les trois ans un bilan de la mise
en oeuvre du socle. L'évaluation des acquisitions sera effectuée régulièrement et avec
des paliers. Il faudra préciser dans les prochains textes les modalités et les moments
des évaluations. »





ENJEUX
Le socle est pour le SNES un outil de tri social, de remise en cause des disciplines, de
la multiplication des évaluations en micro-compétences. Les programmes et la formation
des maîtres vont être revus en fonction des compétences attendues du socle. Il s'agit
non pas d'une réformette comme certains l'ont dit trop souvent mais bien d'un basculement
de notre système éducatif.Certains adhèrent à cette conception, pas la FSU !
C'est pourquoi nous avons voté contre le socle, tout en essayant de limiter les
éléments les plus défavorables pour les disciplines. À l'opposé du socle, nous
demandons une véritable culture commune pour tous (voir entretien ci-dessous).


SOCLE ET FORMATION DES
ENSEIGNANTS : UNE MÊME LOGIQUE

Après le décret sur le socle, le ministre a annoncé qu'une de ses priorités sera la
formation des maîtres, c'est-à-dire d'une part la production d'un cahier des charges des
IUFM et d'autre part l'intégration des IUFM dans l'Université.
Un premier projet a déjà circulé ainsi qu'un référentiel de compétences (www.edm.snes.edu). À l'opposé d'un enseignant concepteur, il
dessine un enseignant technicien de la transmission des apprentissages. Au lieu d'une
maîtrise renforcée de la discipline il propose une formation a minima et un pas
supplémentaire vers la bivalence à travers la connaissance des disciplines
« connexes ».
Dans le même esprit,dès cette année les candidats au CAPES ont pu passer une mention
complémentaire dans une autre discipline qui peut les amener à enseigner celle-ci en
complément de service.


SOCLE ET DISCIPLINES :
DES CHAMPS DISCIPLINAIRES VERS LA BIVALENCE

Le socle maltraite certaines disciplines : EPS, enseignements artistiques et lamine
la technologie en collège.De plus il introduit une recomposition via des champs
disciplinaires sous prétexte (et sans aucune démonstration) que le découpage en
disciplines serait un obstacle aux apprentissages des élèves. Pour le SNES, apprendre
c'est construire du savoir à partir des disciplines, puis développer des moments
d'interdisciplinarité sur quelques objets pour lier les différentes disciplines. Ici, à
travers « les sciences et techniques » ou la « culture
humaniste », il s'agit de fondre les disciplines et à terme de n'avoir qu'un
enseignant par pôle (cf. expérimentation des sciences intégrées en Sixième et
Cinquième). C'est une autre conception de l'enseignement qui peut conduire à une
réduction drastique des heures enseignées et du nombre de postes.


SOCLE ET COMPÉTENCES :
MUTATION DES PROGRAMMES ET ÉVALUATION PERMANENTE

L'introduction d'un enseignement en compétences va entraîner une mutation des programmes
ainsi qu'une modification en profondeur du rapport de l'élève aux savoirs.Ce choix va
conduire à découper les savoirs et savoir faire en micro-compétences pour les
évaluer.Ce n'est plus la construction de sens, la découverte, le lien entre les
connaissances qui est premier mais l'évaluation des micro-compétences, consignée dans
un portefeuille de compétences dans lequel la place des comportements devient très
importante. La place et le temps de l'évaluation risquent de devenir centraux.


SOCLE ET ÉCHEC SCOLAIRE
Il suffirait d'afficher ce qu'aucun élève n'est censé ignorer à la fin de la
scolarité obligatoire pour qu'il le maîtrise véritablement.Le décret ne pose jamais la
question des conditions de travail des élèves au sein de la classe, ni celle de leur
rapport au savoir, ni le temps nécessaire pour les différents apprentissages.
Au nom du socle est programmée une réduction des horaires des élèves au collège (cf.
L'US n° 636 sur l'audit en cours) avec le double objectif de réaliser des
économies substantielles et de permettre une définition pour partie locale des horaires
(pour mieux s'adapter à la diversité des élèves).
L'école à venir, plus ségrégative, au nom d'« aptitudes » naturelles
supposées,privera les élèves en difficulté de pans entiers de la culture, parqués
dans des parcours dérogatoires sans perspective autre qu'une éviction précoce et
massive du collège via l'apprentissage junior à 14 ans. Un palier d'acquisition du socle
en fin de CM2, ferait resurgir des classes de niveau dès la Sixième,avec d'un côté les
élèves cantonnés à l'acquisition du seul socle et de l'autre ceux qui accéderont à
l'ensemble des enseignements.




SOCLE ET
ZEP

La circulaire ZEP affiche clairement le socle comme l'unique objectif à atteindre,
renvoyant les élèves de milieux populaires à une hypothétique formation tout au long
de la vie (on sait pourtant qu'elle ne profite qu'à ceux qui ont bénéficié d'une
solide formation initiale). Et les postes à profil dans les EP1 préfigurent une totale
déréglementation pour les élèves comme pour les personnels (par exemple des
professeurs des écoles recrutés pour prendre en charge des classes ordinaires du
collège).
Le décret sur le socle confirme que cette mesure phare de la loi Fillon constitue un
outil redoutable au service d'un véritable tri social au sein d'un collège à plusieurs
vitesses et d'un renoncement à la réussite de tous.Gisèle Jean
gisele.jean@snes.edu
Monique Parra-Ponce
monique.parra-ponce@snes.edu
Sylvie Nony
sylvie.nony@snes.edu

POSITIONS
Le SGEN-CFDT est favorable au
principe du socle commun mais regrette un « empilement de savoirs
disciplinaires », alors qu'il fallait « le définir en termes de compétences
transversales ». Sa mise en oeuvre implique « la transformation du
métier » et du service des enseignants.
Le SE UNSA soutient la démarche de l'élaboration d'un socle commun mais juge « le
contenu du texte insatisfaisant », regrette des « efforts trop timorés pour
sortir des programmes disciplinaires » et pointe des éléments « trop
ambitieux ». Par ailleurs, il conteste la présence « d'injonctions comme la
dictée ou les leçons distinctes de grammaire ».
La PEEP est pour le socle commun. Elle salue en effet « l'effort de
clarification » du texte, qui permettra aux parents de mieux comprendre « ce
qu'ils sont en droit d'attendre de l'école ».
La FCPE soutient « la démarche consistant à mettre en place un socle
commun ». C'est une « exigence démocratique et un gage d'efficacité »,
même si le texte actuel « ne répond que très partiellement à cet
objectif » et qu'elle craint « une éducation à deux vitesses ».
VOTES
Le CSE examine le décret, donne un avis consultatif, le ministre peut l'appliquer malgré
le vote négatif. Votes sur le texte amendé au CSE du 8 juin : pour : 13 (CGC,
UNAPEL, MEDEF, PEEP, UNAF) ; contre : 18 (SUD, FO, FSU, CGT) ;
abstentions : 16 (FCPE, UNSA, CFDT, SNALC, CSEN) ; refus de vote : 7 (SGEN,
UNEF).

Sources: http://www.nancy.snes.edu/actu_infos/socle_commun/index.htm
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum