Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia le Sam 10 Sep 2011 - 10:27
tu vas vers eux et tu tappes sur la table avec le poing (pas comme une brute que tu n'es pas, mais pour te faire entendre et tu foudroies du regard avec annonce de la punition s'ils ne se calment pas).*

Le public dit facile peut te faire vivre un cauchemar, tu sais, et je sais de quoi je parle. Mes premières semaines en stage, j'ai été trop gentille, j'allais faire cours avec une boule au ventre et en cachant mes larmes... l'horreur totale. Le public facile ça compte aussi des p'tits c***s qui faut dresser.
carofifi
carofifi
Niveau 9

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par carofifi le Sam 10 Sep 2011 - 10:29
trefle Je pense beaucoup à vous tous, les stagiaires à qui l'on demande tant! La pression voire l'angoisse que vous ressentez en cé début d'année est normale, il faut juste essayer de ne pas se laisser envahir par cet état de panique et d'auto-dépréciation. Ce fil est important: il permet de s'y épancher sans être jugé et peut-être d'y trouver des conseils qui pourront s'avérer précieux!

Oiseau, j'espère que ta matinée est en train de bien se passer trefle
Tu as certes du boulot, et même beaucoup de boulot, mais tâche de dormir et de te reposer ce WE.
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par *Fifi* le Sam 10 Sep 2011 - 10:36
Je vais essayer, merci à vous. C'est clair que déjà mon plan, ils vont le respecter ! Dans cette salle, je peux pas vraiment aller vers le fond tellement elle est petite.
D'une manière générale, vaut-il mieux réprimander devant tout le monde histoire que ca calme ou aller vers eux pour ne pas stopper/gêner le travail des autres ?


Sinon, mon tuteur me dit qu'il ne faut pas dicter (même en début de seconde) mais qu'ils prennent des notes. Or, si je ne dis pas "vous notez", ils ne font rien.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Igniatius le Sam 10 Sep 2011 - 10:50
Tu réprimandes tout haut en faisant autre chose : genre tu es près d'un groupe et tu dis bien haut en t'interrompant toi-meme "eh les quatre au fond, on n'entend que vous, vous travaillez en baissant d'un ton." et c'est tout.
Si ça conteste, tu montres que t'interrompre une deuxième fois te saoule vraiment et tu leur demandes s'il y a un pb, s'ils ne veulent pas travailler : "parce que si vous voulez, vous allez en permanence et je noterai le travail que vous y aurez fait."

Bon, ce sont des suggestions.
Je suis d'accord avec darkcoffee je crois, qui dit que l'on "craint" la réaction des élèves : convaincs-toi que tu es entièrement ds ton bon droit, cela changera réellement la perception qu'ils ont de toi. Je sais que ce n'est pas simple.

Pour la prise de notes : je te rassure, en maths, j'écris tout au tableau et il m'arrive de découvrir que certains élèves ne prennent que très peu (en bts mercredi dernier, il y en a un qui a dû estimer que mes rappels étaient superflus : je regarde ce lundi s'il a récupéré, si non il recopiera seul au fond de la classe).
Tu peux très bien leur dire en début d'heure que tu vérifieras ce qu'ils ont pris en note a la fin de l'heure (au milieu d'une séance de deux heures si tu as).
Mais de toute façon, comme je l'ai expliqué sur un autre fil, je crois qu'il vaut mieux éviter de trop les laisser prendre en notes : ils n'en sont guère capables.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Galipette
Galipette
Niveau 6

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Galipette le Sam 10 Sep 2011 - 10:50
Fifi, tu leur dit vous notez tout le tps ou juste une fois que tu commences le cours donc aprés l'appel?

Sinon une chose qui les bougera peut être et de leur signifier que tu vas ramasser les cahiers et qu'ils auront une note de cahier.

_________________
C'est souvent derrière le brouillard qu'on découvre la lumière.
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par *Fifi* le Sam 10 Sep 2011 - 10:55
Pour les cahiers, je compte dès la semaine prochaine en interroger un à l'oral en début de chaque cours et j'ai dit que la prise de note compterait. Ils prennent en note tout ce que je dis, ce n'est pas le pb, mais ils écrivent juste quand je dis "vous notez" ou un truc du genre, que je dois donc répéter à chaque fin d'activité.

J'essaie de reprendre le plan de classe mais je ne me rappelle plus du nom de ceux qui bavardaient No

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
boris vassiliev
boris vassiliev
Grand sage

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par boris vassiliev le Sam 10 Sep 2011 - 10:58
@*Fifi* a écrit:Sinon, mon tuteur me dit qu'il ne faut pas dicter (même en début de seconde) mais qu'ils prennent des notes. Or, si je ne dis pas "vous notez", ils ne font rien.

S'ils arrivent à noter quand tu dis de le faire, c'est déjà énorme ! Mais y arrivent-ils vraiment ? autrement dit, seraient-ils capables d'apprendre leurs notes et de les restituer en un discours intelligible ? Un cours dicté donne déjà lieu à des monstruosités inimaginables dans la plupart des cahiers (un mot pour un autre, oubli de mots, absence de ponctuation, sans parler bien évidemment de l'orthographe...). Donc je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerai en prenant des notes...
Pour ma part, je me rappelle avoir appris à prendre des notes seulement en arrivant à la fac... Même si ce que l'on nous dictait au lycée n'était pas forcément rédigé, on nous le dictait quand même... Et aujourd'hui une part non négligeable des élèves de 2nde ne savent pas vraiment construire une phrase.
En revanche, je m'efforce de ne pas dicter lorsqu'il s'agit de corriger un travail sur documents, puisque les élèves savent déjà de quoi on parle et s'ils ont fait le travail sérieusement, n'ont qu'à compléter leurs réponses.

_________________
J'ai été ancien combattant, militant socialiste et bistrot, c'est vous dire si j'en ai entendu, des conneries ! Patouilloux/Robert Dalban, Un idiot à Paris, 1966, Michel Audiard)
avatar
cavecattum
Neoprof expérimenté

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par cavecattum le Sam 10 Sep 2011 - 11:13
Courage Fifi!
Carofifi, merci!

Je ne sais pas pour vous, mais je ressens déjà une sorte de grande lassitude. Ce qui me pose problème, c'est de devoir tester, à chaque heure passée avec eux, et les cours que l'on a faits ou que l'on nous a filés - et ce n'est pas mieux, loin de là. Quand un élève vous signale une faute que vous n'avez pas faite mais qu'il faut corriger en son nom...- , et la façon de les transmettre, et la discipline ou l'autorité, et les postures - est-ce que je peux me poser comme ça contre le tableau? Est-ce que, avec cette chaleur suffocante, je n'ai pas des auréoles sous les bras?..., et habitudes à prendre ou perdre -Moi, j'ai du mal à ne pas dire "ouais"; c'est bête, mais je dis "ouais"-, et -je rajoute ça pour moi essentiellement-, le fait de se voir de l'extérieur faire une chose qui au fond ne nous a jamais emballée et ne nous emballe toujours pas...

Quand je sors de là, et que je retourne en sdp, déserte la plupart du temps, je ressens une sensation de vide extrême.
Et je n'ai pas encore vu mes premières...
boris vassiliev
boris vassiliev
Grand sage

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par boris vassiliev le Sam 10 Sep 2011 - 11:25
Tu sais, ce n'est pas bien grave de dire "ouais"...
Pour ma part, des l'instant où je ne suis pas en train d'expliquer d'expliquer le cours, ou des consignes, enfin en train de transmettre quelque chose, je parle souvent de manière assez familière aux élèves, je ris souvent avec eux, je dis des "gros mots"... Les élèves saisissent instantanément la différence entre les différents "moments" et les différentes postures qu'on peut avoir au long d'une heure de cours.

_________________
J'ai été ancien combattant, militant socialiste et bistrot, c'est vous dire si j'en ai entendu, des conneries ! Patouilloux/Robert Dalban, Un idiot à Paris, 1966, Michel Audiard)
ysabel
ysabel
Enchanteur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par ysabel le Sam 10 Sep 2011 - 11:31
@Marie Laetitia a écrit:tu vas vers eux et tu tappes sur la table avec le poing (pas comme une brute que tu n'es pas, mais pour te faire entendre et tu foudroies du regard avec annonce de la punition s'ils ne se calment pas).* avec le plat de ma main, ça fait bcp plus de bruit, c'est mieux. et après tu le regardes en disant doucement : la prochaine fois, c'est sur ta tête Razz effet garanti... Twisted Evil

Le public dit facile peut te faire vivre un cauchemar, tu sais, et je sais de quoi je parle. Mes premières semaines en stage, j'ai été trop gentille, j'allais faire cours avec une boule au ventre et en cachant mes larmes... l'horreur totale. Le public facile ça compte aussi des p'tits c***s qui faut dresser.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Patissot
Doyen

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Patissot le Sam 10 Sep 2011 - 11:33
J'utilise des tournures de phrases trop soutenues (?!) qui rendent mon propos inintelligible à certains élèves. Des mots comme "coercitif", "trivial" "superfétatoire" sont inconnus à la plus part d'entre eux. Je dois avoir l'air aussi con qu'un berger userait de formules précieuses pour enjoindre son troupeau à regagner le bercaille. Rolling Eyes
ysabel
ysabel
Enchanteur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par ysabel le Sam 10 Sep 2011 - 11:36
@Patissot a écrit:J'utilise des tournures de phrases trop soutenues (?!) qui rendent mon propos inintelligible à certains élèves. Des mots comme "coercitif", "trivial" "superfétatoire" sont inconnus à la plus part d'entre eux. Je dois avoir l'air aussi con qu'un berger userait de formules précieuses pour enjoindre son troupeau à regagner le bercaille. Rolling Eyes

pas grave, tu expliques ensuite.

jeudi avec mes STG alors que j'expliquais l'accentuation de la langue française (j'abordais la poésie) sans faire attention, je sors : antépénultième Rolling Eyes
j'ai scotché les élèves. Et j'ai expliqué... Wink

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
boris vassiliev
boris vassiliev
Grand sage

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par boris vassiliev le Sam 10 Sep 2011 - 11:37
Ah, c'est sûr qu'on peut éliminer d'emblée des cours tout le vocabulaire qui sort de l'ordinaire. Les "mots compliqués", c'est seulement lorsqu'on n'a pas le choix (parce qu'il faut alors traduire) ou lorsqu'il s'agit d'une notion à apprendre.

_________________
J'ai été ancien combattant, militant socialiste et bistrot, c'est vous dire si j'en ai entendu, des conneries ! Patouilloux/Robert Dalban, Un idiot à Paris, 1966, Michel Audiard)
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par *Fifi* le Sam 10 Sep 2011 - 11:41
@boris vassiliev a écrit:
@*Fifi* a écrit:Sinon, mon tuteur me dit qu'il ne faut pas dicter (même en début de seconde) mais qu'ils prennent des notes. Or, si je ne dis pas "vous notez", ils ne font rien.

S'ils arrivent à noter quand tu dis de le faire, c'est déjà énorme ! Mais y arrivent-ils vraiment ? Ca ... autrement dit, seraient-ils capables d'apprendre leurs notes et de les restituer en un discours intelligible ? On verra au devoir ... Un cours dicté donne déjà lieu à des monstruosités inimaginables dans la plupart des cahiers (un mot pour un autre, oubli de mots, absence de ponctuation, sans parler bien évidemment de l'orthographe...). Donc je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerai en prenant des notes... Je parle pas des fautes d'orthographe, mais il me semble qu'ils prennent correctement en note mais ils me demandent souvent de répéter les phrases...
En revanche, je m'efforce de ne pas dicter lorsqu'il s'agit de corriger un travail sur documents, puisque les élèves savent déjà de quoi on parle et s'ils ont fait le travail sérieusement, n'ont qu'à compléter leurs réponses.

Je crois que je ne fais pas assez de travail en autonomie. En première par ex, je n'en ai pas fait encore. Je n'ai fais que cours dialogué à partir de documents et bla bla magistral. Vous faites beaucoup de moment où ils doivent écrire seuls/répondre à des questions par écrit en première ?

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Trinity
Trinity
Esprit éclairé

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Trinity le Sam 10 Sep 2011 - 11:41
@ysabel a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:tu vas vers eux et tu tappes sur la table avec le poing (pas comme une brute que tu n'es pas, mais pour te faire entendre et tu foudroies du regard avec annonce de la punition s'ils ne se calment pas).* avec le plat de ma main, ça fait bcp plus de bruit, c'est mieux. et après tu le regardes en disant doucement : la prochaine fois, c'est sur ta tête Razz effet garanti... Twisted Evil

Le public dit facile peut te faire vivre un cauchemar, tu sais, et je sais de quoi je parle. Mes premières semaines en stage, j'ai été trop gentille, j'allais faire cours avec une boule au ventre et en cachant mes larmes... l'horreur totale. Le public facile ça compte aussi des p'tits c***s qui faut dresser.


A éviter quand on est prof de physique et que les tables sont des paillasses : le carrelage, c'est plus dur que la main et le bruit obtenu est ridicule... professeur

C'est ma huitième rentrée, la sixième dans le même collège et dans la même salle et je me suis faite avoir -encore- avant-hier.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Crayon12
boris vassiliev
boris vassiliev
Grand sage

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par boris vassiliev le Sam 10 Sep 2011 - 11:47
@*Fifi* a écrit:
@boris vassiliev a écrit:
@*Fifi* a écrit:Sinon, mon tuteur me dit qu'il ne faut pas dicter (même en début de seconde) mais qu'ils prennent des notes. Or, si je ne dis pas "vous notez", ils ne font rien.

S'ils arrivent à noter quand tu dis de le faire, c'est déjà énorme ! Mais y arrivent-ils vraiment ? Ca ... autrement dit, seraient-ils capables d'apprendre leurs notes et de les restituer en un discours intelligible ? On verra au devoir ... Un cours dicté donne déjà lieu à des monstruosités inimaginables dans la plupart des cahiers (un mot pour un autre, oubli de mots, absence de ponctuation, sans parler bien évidemment de l'orthographe...). Donc je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerai en prenant des notes... Je parle pas des fautes d'orthographe, mais il me semble qu'ils prennent correctement en note mais ils me demandent souvent de répéter les phrases...
En revanche, je m'efforce de ne pas dicter lorsqu'il s'agit de corriger un travail sur documents, puisque les élèves savent déjà de quoi on parle et s'ils ont fait le travail sérieusement, n'ont qu'à compléter leurs réponses.

Je crois que je ne fais pas assez de travail en autonomie. En première par ex, je n'en ai pas fait encore. Je n'ai fais que cours dialogué à partir de documents et bla bla magistral. Vous faites beaucoup de moment où ils doivent écrire seuls/répondre à des questions par écrit en première ?

Sur le premier chapitre d'histoire, je n'ai presque que du cours. Par contre sur les mutations des sociétés, je pense qu'il y aura surtout des études de docs.
Ce qui est bien ,sur un bloc de deux heures, c'est de pouvoir faire du cours et un travail sur documents dans la 2e heure. Mais le cours ne s'y prête pas toujours.
ysabel
ysabel
Enchanteur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par ysabel le Sam 10 Sep 2011 - 12:28
@*Fifi* a écrit:
@boris vassiliev a écrit:
@*Fifi* a écrit:Sinon, mon tuteur me dit qu'il ne faut pas dicter (même en début de seconde) mais qu'ils prennent des notes. Or, si je ne dis pas "vous notez", ils ne font rien.

S'ils arrivent à noter quand tu dis de le faire, c'est déjà énorme ! Mais y arrivent-ils vraiment ? Ca ... autrement dit, seraient-ils capables d'apprendre leurs notes et de les restituer en un discours intelligible ? On verra au devoir ... Un cours dicté donne déjà lieu à des monstruosités inimaginables dans la plupart des cahiers (un mot pour un autre, oubli de mots, absence de ponctuation, sans parler bien évidemment de l'orthographe...). Donc je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerai en prenant des notes... Je parle pas des fautes d'orthographe, mais il me semble qu'ils prennent correctement en note mais ils me demandent souvent de répéter les phrases...
En revanche, je m'efforce de ne pas dicter lorsqu'il s'agit de corriger un travail sur documents, puisque les élèves savent déjà de quoi on parle et s'ils ont fait le travail sérieusement, n'ont qu'à compléter leurs réponses.

Je crois que je ne fais pas assez de travail en autonomie. En première par ex, je n'en ai pas fait encore. Je n'ai fais que cours dialogué à partir de documents et bla bla magistral. Vous faites beaucoup de moment où ils doivent écrire seuls/répondre à des questions par écrit en première ?

attends, tu commences juste... on ne les fait pas bosser en autonomie comme ça, dès la 1ère ou 2ème heure.

et le magistral, morbleu ! mais il en faut ! comment donner des connaissances sinon ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
ysabel
ysabel
Enchanteur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par ysabel le Sam 10 Sep 2011 - 12:29
Noetiote a écrit:
@ysabel a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:tu vas vers eux et tu tappes sur la table avec le poing (pas comme une brute que tu n'es pas, mais pour te faire entendre et tu foudroies du regard avec annonce de la punition s'ils ne se calment pas).* avec le plat de ma main, ça fait bcp plus de bruit, c'est mieux. et après tu le regardes en disant doucement : la prochaine fois, c'est sur ta tête Razz effet garanti... Twisted Evil

Le public dit facile peut te faire vivre un cauchemar, tu sais, et je sais de quoi je parle. Mes premières semaines en stage, j'ai été trop gentille, j'allais faire cours avec une boule au ventre et en cachant mes larmes... l'horreur totale. Le public facile ça compte aussi des p'tits c***s qui faut dresser.


A éviter quand on est prof de physique et que les tables sont des paillasses : le carrelage, c'est plus dur que la main et le bruit obtenu est ridicule... professeur

C'est ma huitième rentrée, la sixième dans le même collège et dans la même salle et je me suis faite avoir -encore- avant-hier.

ah, je n'avais pas songé à cela, effectivement... Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
caribouc
caribouc
Empereur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par caribouc le Sam 10 Sep 2011 - 13:14
Je fais comme Ysabel moi : le plat de la main sur la table, les élèves sursautent et détestent ça... sans la menace diable toutefois...

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
Ergo
Ergo
Enchanteur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Ergo le Sam 10 Sep 2011 - 13:57
Je reviens un peu en arrière par rapport aux nausées et tout ça: mon année de stage l'année dernière, je n'ai rien pu avaler le matin pendant des mois à part de l'eau gazeuse et/ou de la limonade. Puis mon appétit est revenu.

Cette année, j'arrive à manger mais les nausées sont revenues. C'est le stress, on n'y peut rien. Un peu d'homéopathie ou de travail sur la respiration et ça ira mieux.

On entre maintenant dans le métier dans des conditions qui sont loin d'être idéales (pas qu'elles l'étaient avant, m'enfin...). On ne peut pas tout gérer, mais peu de profs, même chevronnés, peuvent tout gérer.

Le tout, c'est de se dire que rien n'est jamais perdu: aucun élève n'est jamais perdu si on n'a pas réussi à le cadrer dès le début, aucune classe n'est perdue si on n'a pas réussi à la cadrer dès le début. Alors, certes, ça va demander du temps, ça va demander de l'énergie (beaucoup d'énergie), beaucoup de punching ball ou de fléchettes mais on peut en récupérer même plusieurs semaines après les fameuses dates qu'on nous donne à l'IUFM ("nan mais si vous tenez pas votre classe à la Toussaint, c'est fini, hein". Eh bien: non! C'est du boulot ensuite, mais c'est faisable).
fleurs

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia le Sam 10 Sep 2011 - 14:12
@Ergo a écrit:
Je reviens un peu en arrière par rapport aux nausées et tout ça: mon année de stage l'année dernière, je n'ai rien pu avaler le matin pendant des mois à part de l'eau gazeuse et/ou de la limonade. Puis mon appétit est revenu.

Cette année, j'arrive à manger mais les nausées sont revenues. C'est le stress, on n'y peut rien. Un peu d'homéopathie ou de travail sur la respiration et ça ira mieux.

On entre maintenant dans le métier dans des conditions qui sont loin d'être idéales (pas qu'elles l'étaient avant, m'enfin...). On ne peut pas tout gérer, mais peu de profs, même chevronnés, peuvent tout gérer.

Le tout, c'est de se dire que rien n'est jamais perdu: aucun élève n'est jamais perdu si on n'a pas réussi à le cadrer dès le début, aucune classe n'est perdue si on n'a pas réussi à la cadrer dès le début. Alors, certes, ça va demander du temps, ça va demander de l'énergie (beaucoup d'énergie), beaucoup de punching ball ou de fléchettes mais on peut en récupérer même plusieurs semaines après les fameuses dates qu'on nous donne à l'IUFM ("nan mais si vous tenez pas votre classe à la Toussaint, c'est fini, hein". Eh bien: non! C'est du boulot ensuite, mais c'est faisable).
fleurs
Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 2252222100

_________________
 Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Nita
Nita
Empereur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Nita le Sam 10 Sep 2011 - 14:38
@*Fifi* a écrit:Ensuite, je savais pas quoi dire à ces zozos qui ne voyaient mm pas que je les fixais !

Oui, mais toi, tu les as vus, Fifi ; donc petite pancarte avec nom/prénom, et sinon, un très hautain :"Taisez-vous, oui, mademoiselle-au-sweat-rose, c'est à vous que ce discours s'adresse ! Quel est votre nom, jeune bavarde ?" refroidit le plus souvent. Twisted Evil

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
caribouc
caribouc
Empereur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par caribouc le Sam 10 Sep 2011 - 15:19
Alors Oiseau ? Cette matinée ? Viens nous dire que tu as été formidable comme on te l'avait dit Rolling Eyes

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 le Sam 10 Sep 2011 - 16:09
cheers mes 4h se sont bien passées !!!!

- ma 1e ES est assez forte à l'oral, du coup on est allés loin et vite (mais ils participent tant), et je suis passée pour la prof qui fait beaucoup bosser...
- mes 2ndes spéciales sont assez calmes, même s'il y a des mecs à surveiller

je dois dire que j'ai testé et approuvé le plan alpha... et ça fait son effet.

merci à tous donc !
zabriskie
zabriskie
Érudit

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par zabriskie le Sam 10 Sep 2011 - 16:11
C'est génial ! Tu commences à voir que dans ce métier, les bonnes expériences effacent vite les mauvaises !
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 37 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 le Sam 10 Sep 2011 - 16:14
pour te répondre Fifi, j'ai fait une fiche d'exos (genre questions avec une ligne en réponse) en 1e, + le tableau sur les économies monde (juste des réponses courtes à mettre), et mon cours d'ECJS, pour le travail en autonomie...

je suis moyennement convaincue, mais je sais aussi que le cours dialogué (que j'adore) a ses limites : 1/4 participe souvent. Il faut que je m'arrange pour que tout le monde prenne confiance, et que je gère mieux le travail en autonomie... ah et j'oubliais, ce matin une fiche trop simple sur un texte sur la Peste, avec petit tableau : date, nombre de morts, lieux, symptômes de la maladie.... bah en 5 min ils me l'ont bouffée. Donc sur certains points je vise trop facile...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum