Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia Lun 12 Sep 2011 - 21:23
La PP qui dit ça, elle sait comment faire, toi tu débutes, tu apprends... Et puis les propos des autres il ne faut pas les croire comme les évangiles. Moi, ma conseillère pédago (les tuteurs actuels) m'avait bien déclaré que si on merdait avec une classe, c'était irrécupérable. Moi, seule dans mon coin, sans l'aide des collègues, je lui ai montré qu'elle racontait des âneries !

Si les carnets tu ne préfères pas, tente la punition mise au tableau. La notice de dico bien longue à recopier...
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 21:24
donc je prévois la photocop d'avance ? je pensais à des pages de manuels aussi, sur le chapitre (genre toute la page)
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Gryphe Lun 12 Sep 2011 - 21:25
@condorcet a écrit:Tu sais, Oiseau, en seconde, la prise des notes, c'est de l'hébreu pour eux.
Vous savez où j'ai appris à prendre des notes, vraiment ? Ben en prépa, car j'ai eu un prof de géo, M. Brunet (mais pas le même que celui qui est connu), qui notait tout son cours au tableau, et c'était très bien.
C'est-à-dire qu'il faisait cours normalement, enfin avec son style bien à lui, mais en expliquant tout bien comme il faut, et en même temps qu'il expliquait, il prenait en notes son propre cours au tableau, avec les abréviations, les mots-clés, et tout et tout.
C'est un exemple très particulier, je n'ai jamais vu personne d'autre faire comme ça, mais c'était drôlement utile, et cela apprend à prendre des notes.

Autre exemple qui m'avait marquée, il y a de cela une quinzaine d'années (ceci ne nous rajeunit pas) :
un élève, gentil mais faible, de 1ère techno, m'avait demandé : "pourquoi dans votre cours, il n'y a que des mots ?".
j'ai mis un moment avant de comprendre le sens de sa question...
En fait, il ne comprenait pas, car il ne notait dans son cahier que les mots-clés écrits au tableau, et forcément, c'était légèrement décousu pour apprendre une leçon... Rolling Eyes Laughing

Je ne suis pas en train de dire qu'il faut tout noter au tableau... mais il faut savoir que c'est une méthode qui existe (même si elle est très peu utilisée en lettres), et qui n'est pas totalement dénuée d'intérêt ; l'avoir à l'esprit peut aider dans certaines circonstances.

Courage à tous ceux qui sont sur ce topic, d'ici quelques mois, vous serez des pros ! cheers

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
ysabel
ysabel
Enchanteur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par ysabel Lun 12 Sep 2011 - 21:29
Oiseau phenix a écrit:je leur ai déjà dit que c'était à moi qu'il fallait demander, quand il y avait un pb (et des tas de fois)

ils ne bavardent pas tous non, mais ce sont de petits feux de paille permanents, et comme je circule beaucoup pour voir leurs fiches d'acti, régler d'autres bavardages, interroger une élève, bah, à 30, ils en profitent...
et potentiellement je suis sûre que mes secondes pourraient tous bavarder, mes L pas loin (mon dieu que je me sens nulle)

le pb des carnets c'est qu'il n'y a pas trop de gradation, ce sera direct mot aux parents, j'aurais préféré passer par la punition écrite chiante... en plus une des pp dit qu'il n'y a aucun pb pour avoir une des classes parfaitement silencieuses. Je me dis que si moi j'ai besoin de punir, c'est que je suis... nulle.

j'ai remarqué que plus tu circulais dans un cours, plus les élèves papotaient et le fait de se déplacer rend plus difficile la localisation du bruit.

Avoir des classes silencieuses, est-ce vraiment un but à atteindre ? je déteste quand une classe est silencieuse (et puis, quand elle est silencieuse, elle dort peut-être), enfin trop longtemps ; j'aime y sentir la vie. Après, chacun son niveau de tolérance.


Dernière édition par ysabel le Lun 12 Sep 2011 - 21:29, édité 1 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia Lun 12 Sep 2011 - 21:29
la méthode que tu cites, Gryphe, j'y ai pensé, sans être sûre que c'était praticable. Mais si ça marche, c'est vraiment un truc à retenir !

Moi j'ai appris en terminale, en philo. Je voulais tout écrire, mais pas moyen, je me noyais. J'ai gardé le souvenir d'avoir pris une grande inspiration et de m'être jetée dans ce qui était bel et bien une prise de note... Donc jusque-là, on n'avait que des dictées... rapides certes. Mais que des dictées. J'abrégeais, mais ce n'allait pas jusqu'à la vraie prise de note où l'on retranscrit l'idée et non le mot.

_________________
 Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia Lun 12 Sep 2011 - 21:31
Oiseau phenix a écrit:donc je prévois la photocop d'avance ? je pensais à des pages de manuels aussi, sur le chapitre (genre toute la page)

si tu as des pages suffisamment denses et rébarbatives, oui. Mais il faut qu'en voyant la punition l'élève soit effaré (quoi, un article du Robert, écrit en tout petit... c'est bien effarant pour un lycéen Razz ). L'avantage du recours au dico, c'est que l'on distingue le cours de la punition.

_________________
 Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 21:37
@ysabel a écrit:
Oiseau phenix a écrit:je leur ai déjà dit que c'était à moi qu'il fallait demander, quand il y avait un pb (et des tas de fois)

ils ne bavardent pas tous non, mais ce sont de petits feux de paille permanents, et comme je circule beaucoup pour voir leurs fiches d'acti, régler d'autres bavardages, interroger une élève, bah, à 30, ils en profitent...
et potentiellement je suis sûre que mes secondes pourraient tous bavarder, mes L pas loin (mon dieu que je me sens nulle)

le pb des carnets c'est qu'il n'y a pas trop de gradation, ce sera direct mot aux parents, j'aurais préféré passer par la punition écrite chiante... en plus une des pp dit qu'il n'y a aucun pb pour avoir une des classes parfaitement silencieuses. Je me dis que si moi j'ai besoin de punir, c'est que je suis... nulle.

j'ai remarqué que plus tu circulais dans un cours, plus les élèves papotaient et le fait de se déplacer rend plus difficile la localisation du bruit.

Oui, je viens de m'en apercevoir aussi.

Avoir des classes silencieuses, est-ce vraiment un but à atteindre ? je déteste quand une classe est silencieuse (et puis, quand elle est silencieuse, elle dort peut-être), enfin trop longtemps ; j'aime y sentir la vie. Après, chacun son niveau de tolérance.

je te rassure, mes classes ne risquent pas d'être sans vie un jour... mais là, je sens que ça peut vite dégénérer.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 21:38
@Marie Laetitia a écrit:
Oiseau phenix a écrit:donc je prévois la photocop d'avance ? je pensais à des pages de manuels aussi, sur le chapitre (genre toute la page)

si tu as des pages suffisamment denses et rébarbatives, oui. Mais il faut qu'en voyant la punition l'élève soit effaré (quoi, un article du Robert, écrit en tout petit... c'est bien effarant pour un lycéen Razz ). L'avantage du recours au dico, c'est que l'on distingue le cours de la punition.

ah bon ? mais je voulais faire du pédago, moi, les faire réviser en même temps... putain je suis vraiment à côté de la plaque c'est pas possible
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia Lun 12 Sep 2011 - 21:44
Oiseau phenix a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Oiseau phenix a écrit:donc je prévois la photocop d'avance ? je pensais à des pages de manuels aussi, sur le chapitre (genre toute la page)

si tu as des pages suffisamment denses et rébarbatives, oui. Mais il faut qu'en voyant la punition l'élève soit effaré (quoi, un article du Robert, écrit en tout petit... c'est bien effarant pour un lycéen Razz ). L'avantage du recours au dico, c'est que l'on distingue le cours de la punition.

ah bon ? mais je voulais faire du pédago, moi, les faire réviser en même temps... putain je suis vraiment à côté de la plaque c'est pas possible

d'abord, je ne suis pas non plus l'évangile Laughing ensuite, tu prends des pages en rapport avec le programme. Ça doit bien se trouver, ça. L'article Bombay + Inde au hasard.

_________________
 Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 21:45
j'ai pas de Robert chez moi (oui je sais c'est la honte, mais je n'ai que qq livres, tout est chez mes parents, et quand j'en ai besoin c'est en bibli...)

mais bonne idée !!
freche
freche
Expert spécialisé

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par freche Lun 12 Sep 2011 - 21:54
Oiseau phenix a écrit:Mais je sais bien que c'est normal, et comme je vous le dis je dicte mais j'essaye de les faire de concentrer sur l'idée (en changeant l'ordre des mots, en répétant moins, en faisant répéter par un élevé, en écrivant qq mots au tableau, abrégés parfois...)

En troisième, j'écris tout au tableau, dicter prend trop de temps, il faut tout le temps répéter.
Pourtant, j'ai des élèves excellents.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 21:56
pas possible : j'écris mal au tableau, si je leur tourne le dos, euh, les bavardages vont empire, et en histoire géo ça prendrait trop de place... et surtout je suis lente aussi à écrire au tableau !
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par *Fifi* Lun 12 Sep 2011 - 21:58
Devrais-je prévenir mes élèves qu'au prochain cours mon tuteur vient ? (sans dire que c'est mon tuteur, hein ! Mais leur dire qu'un collègue vient car nous travaillons ensemble pour la mise en oeuvre des programmes). En sachant que je ne revois qu'un demi-groupe de ma classe avant the D Day ...

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Galipette
Galipette
Niveau 6

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Galipette Lun 12 Sep 2011 - 22:05
Perso j'ai pas prévenu pour la tutrice, vu que je modifiais rien à ma progression. Par contre j'ai prévenu quand je me suis fait inspectée car j'ai du modifié ma progression, pour présenter un cours au lieu d'une séance d'exercices.
Ma tutrice s'est présentée brièvement en rentrant. puis voila.
On leur a dit que on travaillait en collaboration.

Ça ne les as pas empêchait de penser que c’était une inspectrice,
et d’être étonnés, que je sois inspectée si souvent.

_________________
C'est souvent derrière le brouillard qu'on découvre la lumière.
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia Lun 12 Sep 2011 - 22:06
Moi je dirais que c'est inutile, tu le leur présentes le jour J et basta, ils n'ont pas à avoir les détails.

_________________
 Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par *Fifi* Lun 12 Sep 2011 - 22:08
Ah bah j'avais pas prévu de le présenter le jour J moi ^^ Dieu que je vais stresser.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Shajar
Shajar
Vénérable

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Shajar Lun 12 Sep 2011 - 22:15
Fifi : A mon avis non, le tuteur vient pour toi, pas pour les élèves. S'il reste sagement assis au fond de la classe, tes élèves ne vont pas y faire attention très longtemps, je pense. M'enfin ce n'est qu'un avis...

Oiseau : je viens de photocopier un extrait de Montaigne, la déclaration des droits de l'homme et la ballade des pendus de F. Villon pour pouvoir les punir en cas de soucis, en prenant pour modèle les "punitions pénibles" que quelqu'un avait proposées. Tu peux trouver ce genre de choses assez facilement sur Internet. Méfiance quand même avec Rabelais, c'est parfois scabreux. Recopier va leur prendre un peu de temps et faire réfléchir le reste de la classe, tout en étant justifiable pédagogiquement.
J'ai aussi pris des carnets sans mettre de mot quand ils ont eu un fou-rire inextinguible aujourd'hui, et j'ai noté dans mon cahier de notes que j'avais donné un avertissement à ces élèves. La prochaine fois, je leur mets un mot.
Et je note beaucoup sur 5 : l'élève interrogé en début d'heure, les devoirs ramassés...

Aujourd'hui, j'ai testé un truc sur la crise démographique. On a bien détaillé un exemple, et ensuite je leur ai demandé de généraliser en trouvant les grandes caractéristique d'une crise démographique. J'ai noté au tableau sous forme de liste et je leur ai demandé de prendre tel quel, en note. Pour moi, c'est une première approche avec la prise de note, que je développerai un peu plus tard en module (on a commencé par la méthode de la fiche)

Pour les faire revenir à toi dans une séance trop bavarde, frapper quelques coups sur la table avec le poing fermé (mais de manière longitudinale, avec les os, de manière à ce que ça résonne - oui, bon, plus facile à faire qu'à décrire, hein Embarassed ), ça a pas mal marché. Et puis l'activité écrite et la dictée (un peu dur de trouver le rythme), ça les concentre aussi.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 22:21
Al-qalam a écrit:Fifi : A mon avis non, le tuteur vient pour toi, pas pour les élèves. S'il reste sagement assis au fond de la classe, tes élèves ne vont pas y faire attention très longtemps, je pense. M'enfin ce n'est qu'un avis...

Oiseau : je viens de photocopier un extrait de Montaigne, la déclaration des droits de l'homme et la ballade des pendus de F. Villon pour pouvoir les punir en cas de soucis, en prenant pour modèle les "punitions pénibles" que quelqu'un avait proposées. Tu peux trouver ce genre de choses assez facilement sur Internet. Méfiance quand même avec Rabelais, c'est parfois scabreux. Recopier va leur prendre un peu de temps et faire réfléchir le reste de la classe, tout en étant justifiable pédagogiquement.
J'ai aussi pris des carnets sans mettre de mot quand ils ont eu un fou-rire inextinguible aujourd'hui, et j'ai noté dans mon cahier de notes que j'avais donné un avertissement à ces élèves. La prochaine fois, je leur mets un mot. et ça a marché ?
Et je note beaucoup sur 5 : l'élève interrogé en début d'heure, les devoirs ramassés... j'ai interrogé dans mes 3 classes d'aujourd'hui un élève, sûrement sur 10 (mais sans dire la note). C'était mon deuxième cours avec eux.

Aujourd'hui, j'ai testé un truc sur la crise démographique. On a bien détaillé un exemple, et ensuite je leur ai demandé de généraliser en trouvant les grandes caractéristique d'une crise démographique. J'ai noté au tableau sous forme de liste et je leur ai demandé de prendre tel quel, en note. Pour moi, c'est une première approche avec la prise de note, que je développerai un peu plus tard en module (on a commencé par la méthode de la fiche) j'ai même pas fait ce passage, j'ai chié toute ma séquence sur le peuplement, sur le papier je la trouvais pas si mal, en vrai, c'est creux, chiant. Tout le contraire de la séquence de 1e. A noter que j'ai fait noter les idées sur les économies monde dans un tableau après étude de docs, ben, moyen quoi.

Pour les faire revenir à toi dans une séance trop bavarde, frapper quelques coups sur la table avec le poing fermé (mais de manière longitudinale, avec les os, de manière à ce que ça résonne - oui, bon, plus facile à faire qu'à décrire, hein Embarassed ), ça a pas mal marché. Euh, là je doute pour les miens...ça marchera 5 min, et après, hop ! Et puis l'activité écrite et la dictée (un peu dur de trouver le rythme), ça les concentre aussi. oui, je sais, je le fais souvent, mais ça ne suffit pas : ils sont calmes quand je dicte, mais je peux pas le faire tout le temps (enfin calmes quand je dicte, je dirais, sauf les affreux qui sont largués tout le temps).

en fait mon pb n'est pas de stopper un bavardage, ça je sais faire : je m'arrête de parler, je les fixe jusqu'à ce qu'ils se disent "tiens on n'entend plus la prof" (ça leur prend moins de 10sec, mais quand même, c'est trop), et s'arrêtent et se retournent / je leur demande s'ils ont un pb avec le cours / je leur demande d'arrêter.
Mais ils recommencent !!!
Shajar
Shajar
Vénérable

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Shajar Lun 12 Sep 2011 - 22:48
Sur le côté creux et ch*** on a le même ressenti. Mais comme me l'a très justement dit un collègue tout à l'heure, de toute manière, on va faire plein de cours chiants durant notre carrière, hein. Même quand on aura 64 ans et demi. On ne peut pas pondre un cours génial dès le début...

C'est un combat perpétuel de demander le silence... Bon lycée comme mauvais lycée ! Alterner le silence du prof et les petits coups sur la table qui les font sursauter, ça marche mieux, j'ai l'impression.

Prendre le carnet, ça les calme un peu, quand même. Ensuite, je les ai mis en activité écrite, et là, ils n'ont plus moufté.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 22:50
tu passes dans les rangs quand tu fais une activ écrite ?

moi oui... ça me permet de les guider, de les encourager.

Mais pour les bavardages c'est une erreur fatale.

et puis bon, le coup du silence du prof, de hausser le ton, de leur demander s'il y a un pb, je le fais je ne sais combien de fois dans l'heure...

alors oui, ce sera punition puis carnet.

bizarrement j'imagine mal mes secondes sursauter... j'en ai quand même une qui a enlevé sa godasse en plein cours pour la renifler. Le pire c'est que là j'ai rien fait tellement ils me gonflaient. Fin bon, je me suis pas évanouie en cours, c'est déjà ça et c'était pas gagné aujourd'hui.
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Igniatius Lun 12 Sep 2011 - 22:59
Oiseau phenix a écrit:
en fait mon pb n'est pas de stopper un bavardage, ça je sais faire : je m'arrête de parler, je les fixe jusqu'à ce qu'ils se disent "tiens on n'entend plus la prof" (ça leur prend moins de 10sec, mais quand même, c'est trop), et s'arrêtent et se retournent / je leur demande s'ils ont un pb avec le cours / je leur demande d'arrêter.
Mais ils recommencent !!!

C'est "normal", enfin dans le monde dans lequel on vit, donc ne t'inquiète pas outre-mesure : ce n'est pas un pb personnel.
Ce que tu peux faire, c'est en cibler deux ou trois qui sont vraiment bavards, et qui reprennent aussitôt que tu ne les regardes plus : tu leur donnes un avertissement oral, ils se taisent, ils recommencent, tu peux leur dire "Est-ce que vous me prenez pour une idiote ?" Ils devraient répondre "non", puis toi : "Parce que si vous pensez que, parce que je ne vous regarde pas, je ne vous entends pas, c'est que vous me prenez pour une idiote ; alors si vous recommencez dans cette heure, vous me copierez un texte pour vous rappeler de ne pas me prendre pour une idiote."
Ca peut marcher correctement, mais il est clair qu'avec une classe vraiment chaude, cela ne suffira pas.

Si les élèves te disent "Mais madame, on parlait du document ! ", ce qui est peut-être vrai, ce n'est pas grave, ne sois pas déstabilisée, dis-leur qu'ils n'ont qu'à en parler moins fort, ça t'énerve (il faut amener cela pas trop durement s'ils bossent vraiment).

Voilà.


PS : tu peux remplacer le mot "idiote" par "andouille", "cruche", "bêtasse" (b à bien prononcer, sinon ils vont confondre avec un mot dont ils usent fréquemment) ou tout autre qualificatif de ton choix.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Shajar
Shajar
Vénérable

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Shajar Lun 12 Sep 2011 - 23:00
Oui, je passe dans les rangs, ça me permet de vérifier que tout va bien, mais je m'arrête peu (sauf si je vois une erreur ou quelqu'un qui bloque complètement) et je me retourne souvent. Quand ils écrivent, ils sont plus calmes, je tolère quelques chuchotis entre voisins. S'il y en a un qui ne fait rien, je lui demande et je l'encourage avec un mot ou deux. Mais là, c'est sans doute une question de public, j'en ai encore aucun qui vérifie l'exhalaison de ses pieds en cours...

Perso, j'ai une fille qui me provoque dans une classe assez difficile, j'ai parlé à la PP, elle m'a proposé de me l'envoyer avec un mot dans son cours si ça n'allait pas... ce que j'ai fait. Et tout à coup, nouvelle ambiance dans la classe, ils se sont mis à participer, et se sont (relativement...) calmés. Ensuite, elle est revenue me présenter ses excuses, on a discuté un petit moment, je prie pour qu'elle arrête son manège demain.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Lun 12 Sep 2011 - 23:02
@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:
en fait mon pb n'est pas de stopper un bavardage, ça je sais faire : je m'arrête de parler, je les fixe jusqu'à ce qu'ils se disent "tiens on n'entend plus la prof" (ça leur prend moins de 10sec, mais quand même, c'est trop), et s'arrêtent et se retournent / je leur demande s'ils ont un pb avec le cours / je leur demande d'arrêter.
Mais ils recommencent !!!

C'est "normal", enfin dans le monde dans lequel on vit, donc ne t'inquiète pas outre-mesure : ce n'est pas un pb personnel.
Ce que tu peux faire, c'est en cibler deux ou trois qui sont vraiment bavards, et qui reprennent aussitôt que tu ne les regardes plus : tu leur donnes un avertissement oral, ils se taisent, ils recommencent, tu peux leur dire "Est-ce que vous me prenez pour une idiote ?" Ils devraient répondre "non", puis toi : "Parce que si vous pensez que, parce que je ne vous regarde pas, je ne vous entends pas, c'est que vous me prenez pour une idiote ; alors si vous recommencez dans cette heure, vous me copierez un texte pour vous rappeler de ne pas me prendre pour une idiote."
Ca peut marcher correctement, mais il est clair qu'avec une classe vraiment chaude, cela ne suffira pas.

Si les élèves te disent "Mais madame, on parlait du document ! ", ce qui est peut-être vrai, ce n'est pas grave, ne sois pas déstabilisée, dis-leur qu'ils n'ont qu'à en parler moins fort, ça t'énerve (il faut amener cela pas trop durement s'ils bossent vraiment).

Voilà.


PS : tu peux remplacer le mot "idiote" par "andouille", "cruche", "bêtasse" (b à bien prononcer, sinon ils vont confondre avec un mot dont ils usent fréquemment) ou tout autre qualificatif de ton choix.

veneration voilà, ça, ça collerait avec mon style !!

De façon générale, merci à tous !

Al qalam, je suis sûre que ça va aller !

un de mes potes envoyé dans un bahut bien plus dur que le mien a eu des avions en papier aujourd'hui (des lycéens je précise).
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Marie Laetitia Mar 13 Sep 2011 - 9:16
Ah! Oiseau, chose importante qui devrait te rassurer. Si tu as le temps, va un jour à la BU de Créteil... Tu verras, c'est la pire BU que je connaisse. Les étudiants sont purement incapables de rester silencieux (sauf les bosseurs qui restent jusqu'à la fermeture et encore). Je crois qu'ils ne savent simplement pas ce que c'est que rester silencieux et concentrés. C'est très destabilisant.

_________________
 Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
cavecattum
Neoprof expérimenté

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par cavecattum Mar 13 Sep 2011 - 10:07
J'ai repensé à mon cours, cette nuit...Je me mets presque à douter. Un exemple: Avec mes premières garçons, je me présente: "Je suis Madame Cavecattum, votre professeur de français..." Et là, j'ai eu droit à un beau et obscène: "Oh oui!!!" Embarassed
Ce que j'ai répondu: "Du calme, bientôt tu diras "Oh non"!". Ils ont ri. Mais je ne sais pas si j'ai bien fait. N'aurais-je pas dû le pourrir plus sérieusement?
Ils veulent me parler, j'en ai eu trois après le cours qui sont venu me tenir la jambe, l'un m'entretient de sa passion pour l'histoire antique - je leur ai parlé de Prométhée-, deux autres de je ne sais même plus quoi. J'ai papoté un peu avec eux. Mais en sortant, certains m'ont bien dit "au revoir Madame", mais beaucoup, c'était: "A tout à l'heure" ou "Bon appétit!"- il était midi.
J'ai l'impression que ma jeunesse les met trop à l'aise- leur prof de l'année dernière dépassait allègrement la soixantaine.
Comment recadrer tout ça??? heu
avatar
Invité19
Esprit sacré

Ma rentrée en tant que stagiaire... - Page 7 Empty Re: Ma rentrée en tant que stagiaire...

par Invité19 Mar 13 Sep 2011 - 10:15
t'en fais pas Cave, c'est normal, tu n'as pas mal fait... il y aura des moments où tu pourras recadrer ça en leur rappelant que tu es la prof...
moi quand ils me disent au revoir j'ai pas de "madame" avec... (quand ils m'interpellent en classe, si)
c'est vrai que je n'ai pas ce pb de séduction : j'ai le sentiment d'incarner un être asexué pour mes élèves ! on m'avait dit qu'ils passeraient tout au radar, bah franchement je ferais cours en bikini devant eux, je me demande si ça changerait qqch.. (et je ais pa comment je dois le prendre)
c'est bien aussi qu'ils viennent te parler : moi, jamais ! ça veut aussi dire qu'ils t'aiment bien, et ce n'est pas forcément lié seulement à ta jeunesse (regarde pour moi !)
s'il y en a un qui se permet un truc pas insolent mais un peu familier, en racontant sa vie ou je ne sais quoi, bah tu remets à sa place...
j'en ai eu un qui se retournait complètement sur sa chaise, je lui ai dit de ne pas le faire, j'ai eu droit à "non mais madame, c'est que j'ai mal au dos" (c'est l'insolent de service, je précise)
là je suis restée dans mon style en me fichant de lui, en lui disant qu'il pourrait aller se faire des massages tout le we s'il voulait, que je m'en fichais, mais que là on était en cours. Ca restait familier de ma part, et je ne l'aurais pas fait avec mes 2ndes, mais ça lui rappelait que la classe était un lieu particulier ; c'est ça l'essentiel.
c'est comme tu le sens tant qu'ils ne viennent pas te taper sur le dos. Tu pourras toujours faire les gros yeux à d'autres moments.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum