Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Magpie
Magpie
Expert

jour de l'an : Proust Empty jour de l'an : Proust

par Magpie le Dim 1 Jan 2012 - 22:38
C’était un temps que je connaissais ; j’eus la sensation et le pressentiment que le jour de l’an n’était pas un jour différent des autres, qu’il n’était pas le premier d’un monde nouveau où j’aurais pu, avec une chance encore intacte, refaire la connaissance de Gilberte comme au temps de la Création, comme s’il n’existait pas encore de passé, comme si eussent été anéanties, avec les indices qu’on aurait pu en tirer pour l’avenir, les déceptions qu’elle m’avait parfois causées : un nouveau monde où rien ne subsistât de l’ancien… rien qu’une chose : mon désir que Gilberte m’aimât. Je compris que si mon cœur souhaitait ce renouvellement autour de lui d’un univers qui ne l’avait pas satisfait, c’est que lui, mon cœur, n’avait pas changé, et je me dis qu’il n’y avait pas de raison pour que celui de Gilberte eût changé davantage ; je sentis que cette nouvelle amitié c’était la même, comme ne sont pas séparées des autres par un fossé les années nouvelles que notre désir, sans pouvoir les atteindre et les modifier, recouvre à leur insu d’un nom différent. J’avais beau dédier celle-ci à Gilberte, et comme on superpose une religion aux lois aveugles de la nature essayer d’imprimer au jour de l’an l’idée particulière que je m’étais faite de lui, c’était en vain ; je sentais qu’il ne savait pas qu’on l’appelât le jour de l’an, qu’il finissait dans le crépuscule d’une façon qui ne m’était pas nouvelle : dans le vent doux qui soufflait autour de la colonne d’affiches, j’avais reconnu, j’avais senti reparaître la matière éternelle et commune, l’humidité familière, l’ignorante fluidité des anciens jours.

Je revins à la maison. Je venais de vivre le 1er janvier des hommes vieux qui diffèrent ce jour-là des jeunes, non parce qu’on ne leur donne plus d’étrennes, mais parce qu’ils ne croient plus au nouvel an.

A l'ombre des jeunes filles en fleur
Hannibal
Hannibal
Habitué du forum

jour de l'an : Proust Empty Re: jour de l'an : Proust

par Hannibal le Lun 2 Jan 2012 - 0:23
Pour la nouvelle année
Je vis encore, je pense encore : il faut encore que je vive, car il faut encore que je pense. Sum, ergo cogito : cogito, ergo sum. Aujourd’hui chacun se permet d’exprimer son désir et sa pensée la plus chère : et, moi aussi, je vais dire ce qu’aujourd’hui je souhaite de moi-même et quelle est la pensée que, cette année, j’ai prise à coeur la première - quelle est la pensée qui devra être dorénavant pour moi la raison, la garantie et la douceur de vivre !
Je veux apprendre toujours davantage à considérer comme la beauté ce qu’il y a de nécessaire dans les choses : - c'est ainsi que je serai de ceux qui rendent belles les choses. Amor fati : que cela soit dorénavant mon amour. Je ne veux pas entrer en guerre contre la laideur. Je ne veux pas accuser, je ne veux même pas accuser les accusateurs. Détourner mon regard, que ce soit là ma seule négation ! Et, somme toute, pour voir grand, je veux, quelle que soit la circonstance, n'être que pure adhésion.

F. Nietzsche, le Gai savoir

Et bonne année à tout le monde !

avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

jour de l'an : Proust Empty Re: jour de l'an : Proust

par User5899 le Lun 2 Jan 2012 - 0:54
Merci Smile
mymoune
mymoune
Niveau 10

jour de l'an : Proust Empty Re: jour de l'an : Proust

par mymoune le Lun 2 Jan 2012 - 9:32
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Pour la nouvelle année
Je vis encore, je pense encore : il faut encore que je vive, car il faut encore que je pense. Sum, ergo cogito : cogito, ergo sum. Aujourd’hui chacun se permet d’exprimer son désir et sa pensée la plus chère : et, moi aussi, je vais dire ce qu’aujourd’hui je souhaite de moi-même et quelle est la pensée que, cette année, j’ai prise à coeur la première - quelle est la pensée qui devra être dorénavant pour moi la raison, la garantie et la douceur de vivre !
Je veux apprendre toujours davantage à considérer comme la beauté ce qu’il y a de nécessaire dans les choses : - c'est ainsi que je serai de ceux qui rendent belles les choses. Amor fati : que cela soit dorénavant mon amour. Je ne veux pas entrer en guerre contre la laideur. Je ne veux pas accuser, je ne veux même pas accuser les accusateurs. Détourner mon regard, que ce soit là ma seule négation ! Et, somme toute, pour voir grand, je veux, quelle que soit la circonstance, n'être que pure adhésion.

F. Nietzsche, le Gai savoir

Quelle sagesse ! Il me faudrait apprendre ces quelques mots par coeur pour ne pas m’empêtrer parfois dans certains situations No

Merci à vous pour ces extraits.
Et bonne année à tout le monde !

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum