Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Malicou
Malicou
Niveau 8

Dénoncer par l'ironie Empty Dénoncer par l'ironie

par Malicou Ven 23 Mar 2012 - 18:50
Bonjour,

Je suis en plein dans ma séquence sur l'argumentation.
Aujourd'hui, c'était la séance sur l'ironie à partir d'un extrait de Candide où par des questions je leur ai fait comprendre (j'ai tenté de leur faire comprendre) ce qu'est l'ironie.
Mais voilà, je n'ai pas l'impression d'avoir touché mes élèves, peu ont participé, c'était un cours plat et terne.

Je viens donc à la pêche aux idées.

Comment travaillez-vous l'ironie?
Serge
Serge
Médiateur

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Serge Ven 23 Mar 2012 - 18:56

En leur disant : " quel plaisir de voir une classe si dynamique !"
"Ta réponse est brillantissime ! Tu devrais arrêter de réfléchir comme ça, c'est très dangereux, tu sais " etc.

Non, je plaisante ... mais ça aurait été un cours sur l"ironie moins terne et plat, et ça aurait eu le mérite de bien leur faire comprendre ce que c'est ! Laughing

_________________
Dénoncer par l'ironie 94_10
Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
miss sophie
miss sophie
Expert

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par miss sophie Ven 23 Mar 2012 - 18:57
En 4e, je leur donne cette fiche, qui contient des exercices piochés dans de vieux manuels.
John
John
Médiateur

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par John Ven 23 Mar 2012 - 18:57
Malicou, il faudrait dire de quelle classe il s'agit aussi...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
miss sophie
miss sophie
Expert

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par miss sophie Ven 23 Mar 2012 - 19:01
Serge a écrit:
En leur disant : " quel plaisir de voir une classe si dynamique !"
"Ta réponse est brillantissime ! Tu devrais arrêter de réfléchir comme ça, c'est très dangereux, tu sais " etc.

Non, je plaisante ... mais ça aurait été un cours sur l"ironie moins terne et plat, et ça aurait eu le mérite de bien leur faire comprendre ce que c'est ! Laughing

La première réplique, je l'ai déjà faite, ils n'ont pas été vexés et effectivement ils ont compris !
Sinon, mon exemple fétiche, c'est de leur dire : Un copain vous montre fièrement sa moto / voiture ; objectivement, c'est une épave, elle est tellement vieille / moche que vous n'en voudriez pas ; vous vous exclamez alors : "Ouah ! Elle est ma-gni-fique !"... et votre copain vous fait la tête, parce que le ton que vous avez employé ne laisse aucun doute sur ce que vous pensez vraiment de sa moto / voiture : vous êtes en train de vous moquer de lui.
Malicou
Malicou
Niveau 8

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Malicou Ven 23 Mar 2012 - 20:33
Merci pour les exercices sur l'ironie.

Il s'agissait d'une séance avec des troisièmes.

J'avais donné un exemple concret à mes élèves. Mais avec la petite histoire de Miss Sophie, une idée me vient : je pourrais demander à mes élèves d'imaginer une petite histoire dans laquelle un des personnages utilise l'ironie. Ils pourraient ensuite la mettre en scène très rapidement, ça risque de prendre un peu de temps mais ça dynamiserait le cours!
Serge
Serge
Médiateur

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Serge Ven 23 Mar 2012 - 22:46
Le texte De l'esclavage des nègres foonctionne toujours très bien je trouve. Smile


Avec une belle argumentation par l'absurde qui ne laisse pas les élèves insensibles, surtout quand ils n'ont pas détecté de suite l'ironie du texte et sont indignés à sa première lecture. :colere:

_________________
Dénoncer par l'ironie 94_10
Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
Angua
Angua
Grand sage

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Angua Jeu 12 Juil 2018 - 14:50
Up !

Je fais remonter ce vieux fil car je suis en quête d'un sujet d'écrire bref (ou de plusieurs) pour faire plancher mes 3e sur l'ironie.

Pour vous présenter les choses : je me lance cette année dans l'étude Zadig avec eux. Grande première. Avant cela, je vais faire une micro-séquence d'introduction pour leur présenter les Lumières et les faire travailler sur l'ironie, point qui a vraiment été rude d'après mes collègues qui ont tenté cette œuvre en OI l'an dernier. L'idée est d'analyser deux textes (le Nègre de Surinam, les Caprices de la mode), d'y observer les procédés ironiques et de les réutiliser par de petits exercices (piochés çà et là dans de vieux manuels), et je voudrais terminer par un exercice d'écriture les obligeant à manipuler l'ironie. Or... je sèche un peu. Ou plutôt, j'ai trouvé plein de sujets, mais aucun ne me convient vraiment... vous auriez des idées ?

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Sylvain de Saint-Sylvain Ven 13 Juil 2018 - 3:27
Leur demander de faire l'éloge de quelque chose de sorte que le lecteur comprenne qu'il s'agit en fait d'un blâme ?
Poser un contexte fictif qui fait de l'ironie le seul moyen de critiquer quelqu'un sans risquer sa peau ?

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
egomet
egomet
Doyen

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par egomet Ven 13 Juil 2018 - 4:32
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Leur demander de faire l'éloge de quelque chose de sorte que le lecteur comprenne qu'il s'agit en fait d'un blâme ?
Poser un contexte fictif qui fait de l'ironie le seul moyen de critiquer quelqu'un sans risquer sa peau ?

Le coup de l'ironie pour échapper à la censure, ça relève plus du mythe que d'autre chose. Prendre les tyrans pour des cons n'est probablement pas la meilleure façon de sauver sa peau.
En revanche, c'est vrai que l'insolence permet de se donner une posture héroïque.

_________________
Primum non nocere.
Ubi bene, ibi patria.


Mes livres, mes poèmes, réflexions pédagogiques: http://egomet.sanqualis.com/
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Iphigénie Ven 13 Juil 2018 - 8:38
Serge a écrit:Le texte De l'esclavage des nègres foonctionne toujours très bien je trouve. Smile


Avec une belle argumentation par l'absurde qui ne laisse pas les élèves insensibles, surtout quand ils n'ont pas détecté de suite l'ironie du texte et sont indignés à sa première lecture.  :colere:
A poursuivre, en effet, avec Swift, Modeste proposition pour empêcher les enfants pauvres d'être à la charge de leurs parents....
Il y a dans les Itineraires litteraires une fiche tres bien faite sur l'ironie chez Voltaire, au passage.
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Iphigénie Ven 13 Juil 2018 - 8:40
egomet a écrit:
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Leur demander de faire l'éloge de quelque chose de sorte que le lecteur comprenne qu'il s'agit en fait d'un blâme ?
Poser un contexte fictif qui fait de l'ironie le seul moyen de critiquer quelqu'un sans risquer sa peau ?

Le coup de l'ironie pour échapper à la censure, ça relève plus du mythe que d'autre chose. Prendre les tyrans pour des cons n'est probablement pas la meilleure façon de sauver sa peau.
En revanche, c'est vrai que l'insolence permet de se donner une posture héroïque.
Je ne pense pas que ce soit les prendre pour des c.  C'est surtout pour échapper  à  la preuve juridique, qui s'attache au litteral...
Et puis parce que c'est surtout p,us drôle Laughing
Mais c'est vrai que cette idée que les élèves ressortent toujours d'échapper à  la censure parce qu'elle ne comprendrait pas( et qui vient  d'on ne sait où , si ce n'est peut-être du fait qu'ils prennent les censeurs pour des c. , en effet Laughing - pauvre M. De Malesherbes....) est ridicule et énervante!
Angua
Angua
Grand sage

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Angua Ven 13 Juil 2018 - 9:21
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Leur demander de faire l'éloge de quelque chose de sorte que le lecteur comprenne qu'il s'agit en fait d'un blâme ?
Poser un contexte fictif qui fait de l'ironie le seul moyen de critiquer quelqu'un sans risquer sa peau ?

C'est bien l'idée, et c'est là que je coince. Mes élèves (sauf cru inespéré) ont besoin de consignes très claires, très cadrées, et je crains qu'ajouter la contrainte d'un contexte fictif les perde. Mon problème est dans la formulation de "l'éloge d'un quelque chose qui est en fait un blâme", quel genre de "quelque chose" leur proposer ? En parcourant des manuels, j'ai trouvé des idées sur les excentricités de la mode, sur la dénonciation de sujet d'actualité... je crois que je vais les garder, mais j'aimerais proposer autre chose. Leur laisser le choix, qu'ils aient un maximum de chances de trouver un thème qui les inspire.

Iphigénie a écrit:
Serge a écrit:Le texte De l'esclavage des nègres foonctionne toujours très bien je trouve. Smile


Avec une belle argumentation par l'absurde qui ne laisse pas les élèves insensibles, surtout quand ils n'ont pas détecté de suite l'ironie du texte et sont indignés à sa première lecture.  :colere:
A poursuivre, en effet,  avec Swift, Modeste proposition pour empêcher  les enfants pauvres d'être  à  la charge de leurs parents....
Il y a dans les Itineraires litteraires une fiche tres bien faite sur l'ironie chez Voltaire, au passage.

Mais je crois avoir ça quelque part dans ma bibliothèque ! Merci pour le tuyau !

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Iphigénie Ven 13 Juil 2018 - 10:19
Mais je crois avoir ça quelque part dans ma bibliothèque ! Merci pour le tuyau !
De rien!
p.84-85, XVIIIe Wink
Angua
Angua
Grand sage

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Angua Ven 13 Juil 2018 - 11:47
Trouvé ! Je suis allée voir dans la minute où j'ai posté mon message ! Wink

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Sylvain de Saint-Sylvain Ven 13 Juil 2018 - 13:51
Iphigénie a écrit:
egomet a écrit:
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Leur demander de faire l'éloge de quelque chose de sorte que le lecteur comprenne qu'il s'agit en fait d'un blâme ?
Poser un contexte fictif qui fait de l'ironie le seul moyen de critiquer quelqu'un sans risquer sa peau ?

Le coup de l'ironie pour échapper à la censure, ça relève plus du mythe que d'autre chose. Prendre les tyrans pour des cons n'est probablement pas la meilleure façon de sauver sa peau.
En revanche, c'est vrai que l'insolence permet de se donner une posture héroïque.
Je ne pense pas que ce soit les prendre pour des c.  C'est surtout pour échapper  à  la preuve juridique, qui s'attache au litteral...
Et puis parce que c'est surtout p,us drôle Laughing
Mais c'est vrai que cette idée que les élèves ressortent toujours d'échapper à  la censure parce qu'elle ne comprendrait pas( et qui vient  d'on ne sait où , si ce n'est peut-être du fait qu'ils prennent les censeurs pour des c. , en effet Laughing - pauvre M. De Malesherbes....) est ridicule et énervante!

Oui, et puis ce n'est qu'une façon de les contraindre à l'ironie dans le cadre d'un exercice d'écriture. En revanche, je vous rejoins tous deux à propos de l'obsession de bien des élèves pour la censure, en particulier à propos d'un XVIIIe siècle qui n'est pas si censeur que cela. Il y a des hauts et des bas, des pénibles et des protecteurs, et qui voulait publier y parvenait toujours. L'ironie avait d'autres finalités, et j'éprouve aussi des difficultés à les rendre sensibles aux élèves : elle sert rarement à dire ce qu'on ne peut pas dire, elle permet d'amuser, de choquer, d'ébranler, d'impressionner ; elle concerne la sensibilité en somme, et pour rendre les élèves sensibles, ma foi, je n'ai pas de recette ; l'ironie s'adresse à ceux qui peuvent la déceler, plus elle est fine, plus il lui faut des lecteurs fins, elle suppose une forme de connivence.

Angua a écrit:A poursuivre, en effet,  avec Swift, Modeste proposition pour empêcher  les enfants pauvres d'être  à  la charge de leurs parents....

cheers J'y ajouterais De l'horrible danger de la lecture.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Dénoncer par l'ironie Empty Re: Dénoncer par l'ironie

par Iphigénie Ven 13 Juil 2018 - 14:12
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
Iphigénie a écrit:
egomet a écrit:
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Leur demander de faire l'éloge de quelque chose de sorte que le lecteur comprenne qu'il s'agit en fait d'un blâme ?
Poser un contexte fictif qui fait de l'ironie le seul moyen de critiquer quelqu'un sans risquer sa peau ?

Le coup de l'ironie pour échapper à la censure, ça relève plus du mythe que d'autre chose. Prendre les tyrans pour des cons n'est probablement pas la meilleure façon de sauver sa peau.
En revanche, c'est vrai que l'insolence permet de se donner une posture héroïque.
Je ne pense pas que ce soit les prendre pour des c.  C'est surtout pour échapper  à  la preuve juridique, qui s'attache au litteral...
Et puis parce que c'est surtout p,us drôle Laughing
Mais c'est vrai que cette idée que les élèves ressortent toujours d'échapper à  la censure parce qu'elle ne comprendrait pas( et qui vient  d'on ne sait où , si ce n'est peut-être du fait qu'ils prennent les censeurs pour des c. , en effet Laughing - pauvre M. De Malesherbes....) est ridicule et énervante!

Oui, et puis ce n'est qu'une façon de les contraindre à l'ironie dans le cadre d'un exercice d'écriture. En revanche, je vous rejoins tous deux à propos de l'obsession de bien des élèves pour la censure, en particulier à propos d'un XVIIIe siècle qui n'est pas si censeur que cela. Il y a des hauts et des bas, des pénibles et des protecteurs, et qui voulait publier y parvenait toujours. L'ironie avait d'autres finalités, et j'éprouve aussi des difficultés à les rendre sensibles aux élèves : elle sert rarement à dire ce qu'on ne peut pas dire, elle permet d'amuser, de choquer, d'ébranler, d'impressionner ; elle concerne la sensibilité en somme, et pour rendre les élèves sensibles, ma foi, je n'ai pas de recette ; l'ironie s'adresse à ceux qui peuvent la déceler, plus elle est fine, plus il lui faut des lecteurs fins, elle suppose une forme de connivence.

C'est pour cela que je parlais de Malesherbes :j'aimais bien  expliquer aux élèves le rôle essentiel qu'il a joué pour la sauvegarde et la publication de l'Encyclopédie, tout en étant (et justement parce qu'il était!) le directeur de la Censure chargé de la faire saisir et détruire...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum