Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Loubdalou
Expert

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Loubdalou le Ven 4 Mai 2012 - 7:37
Ce qui m'a sidérée pendant le stage c'était une tutrice qui avait elle même souffert de sa propre tutrice quand elle était stagiaire. Et bien elle s'est révélée être ignoble avec sa stagiaire. En formation elle a sous-entendu que j'étais une feignasse de penser que l'année suivante serai plus facile.
Il y a vraiment des gens qui aiment faire souffrir :shock:
avatar
Loubdalou
Expert

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Loubdalou le Ven 4 Mai 2012 - 7:40
@shadowoflife a écrit:Je pense que la formule à temps plein doit être horrible (j'étais archi-contre cette réforme), mais à y bien réfléchir, nerveusement, les stagiaires nouvelle mouture ne doivent pas se farcir autant de bêtises dans l'année. Franchement, ça nous abrutissait et nous infantilisait au possible. Il m'a fallu deux ans pour sortir du carcan IUFM (et encore, j'ai parfois encore les réflexes qu'ils nous ont inculqués à grands renforts de lavages de cerveau).

Oh tu sais, quand tu as peu de conseils, c'est pareil, difficile de s'en défaire... Je ne réussis toujours pas à suivre le manuel, par exemple, je suis encore bloquée pour expliquer clairement la grammaire et faire la mise en œuvre des documents, tiraillée sans cesse entre "Ah c'est mal c'est péché !!!!!" et "Oh comme ça doit devrait marcher." Du coup je n'ai pas fait faire assez de grammaire aux élèves par exemple furieux Comme je m'en veux !!
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par shadowoflife le Ven 4 Mai 2012 - 7:42
J'ai eu une tutrice adorable mais qui n'est venue me voir que 5 fois dans l'année (dont deux visites-conseils et l'inspection), et qui ne souhaitait pas que je vienne assister à ses cours car elle ne se sentait pas à l'aise avec ses classes. Heureusement, je n'avais pas de problèmes particuliers et ça m'a bien convenu comme ça, mais si j'avais été en difficulté, j'aurais eu bien du mal à me retrouver lâchée ainsi.

EDIT: moi c'est pareil, n'ayant pas appris à travailler avec les manuels (diabolisés), je ne sais pas les utiliser du tout! Je ne sais faire que des séquences bien carrées, bien comme les IUFM les aiment. Même l'IPR m'a dit que c'était très bien mais que j'avais aussi le droit de faire valoir ma "liberté pédagogique"!
avatar
Loubdalou
Expert

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Loubdalou le Ven 4 Mai 2012 - 7:46
@shadowoflife a écrit:Je pense que la formule à temps plein doit être horrible (j'étais archi-contre cette réforme), mais à y bien réfléchir, nerveusement, les stagiaires nouvelle mouture ne doivent pas se farcir autant de bêtises dans l'année. Franchement, ça nous abrutissait et nous infantilisait au possible. Il m'a fallu deux ans pour sortir du carcan IUFM (et même maintenant, j'ai parfois encore les réflexes *** qu'ils nous ont inculqués à grands renforts de lavage de cerveau).

Nous n'avions pas forcément le temps de préparer nos cours non plus. Ce que je trouve difficile dans la nouvelle formule, c'est ce nombre d'heures très hard. Un stage comme il se fait aujourd'hui mais à deux-tiers temps, ça pourrait être un bon compromis (s'ils ne rajoutent pas des formations bidons pour compenser!).

En fait, l'idéal pour moi ça aurait été de garder les 15h de cours, pour savoir comment gérer son énergie sur 15h, son temps de travail, virer toutes les formations et mettre plusieurs tuteurs qui n'ont aucun rôle dans la validation, et que des formations au choix (du stagiaire) selon les besoins. Laisser le CDE alerter l'IPR si vraiment il y a des GROS GROS soucis.
Et des tuteurs de plusieurs disciplines, ce serait bien, on apprend tellement en voyant comment font les autres ! Voir toujours la même personne c'est vraiment limité. Moi si ma tutrice avait su que j'étais allée voir une collègue dans un autre bahut, elle aurait vu rouge :shock:
Et aussi avec 15h j'ai pu me forger de sacrés armes pour la gestion de classe, donc l'année de T1 même en ZEP APV du 93 était beaucoup moins dure.
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par shadowoflife le Ven 4 Mai 2012 - 7:50
Je suis d'accord.

D'ailleurs, j'aimerais savoir si des stagiaires ayant connu les deux formules (je crois que c'est le cas de lalilala mais je n'en suis pas sûre) ont un avis sur la question. Je crois qu'on est tous d'accord pour dire que la plupart des formations sont inutiles et qu'il faudrait que le tuteur ne soit pas juge et partie.
Nasopi
Nasopi
Bon génie

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Nasopi le Ven 4 Mai 2012 - 8:39
@Nita a écrit:
@Carabas a écrit:
@Nita a écrit:
Hadeltrude fleurs

En fait, (et j'espère vous rasséréner un peu en disant cela), je pense que la rengaine selon laquelle il faut vraiment être à côté de la plaque pour redoubler a longtemps été vraie, dans une EN où les stagiaires avaient 6h de cours (donc, beaucoup de classes en moins) et où les élèves se comportaient différemment. Et beaucoup de collègues se rappellent ce qu'ils ont connu, eux, en tant que stagiaires : un temps où les redoublements étaient rares. Depuis, la donne a changé, à cause de l'effroyable charge de travail imposée aux stagiaires, et de la généralisation de comportements incivils chez les élèves (et leurs parents, parfois).
Ca fait toujours plaisir...

En même temps, je n'ai qu'à pas traîner sur ce genre de topic...

[...] Elle a été titularisée. Que des gens compétents ne l'aient pas été au même moment (ce dont je doute, je pense que tu es plus jeune que moi), sans doute. Mais c'est vrai que le redoublement était alors une exception très rare.

Ben moi, j'ai redoublé à cette époque où c'était "si rare". Je me souviens encore que, pendant ma deuxième année de stage, une collègue (ignorant ma situation) m'avait dit : "T'inquiète pas, tu seras titularisée. Il faut vraiment être fou à lier pour ne pas l'être." humhum
J'ai eu effectivement de très grosses difficultés les premières années, mais maintenant, tout roule, et c'est un métier que j'adore. Je ne vois pas comment on peut, en un an ou deux, savoir si quelqu'un est fait pour être prof ou pas.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
Calpurnia
Calpurnia
Niveau 4

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Calpurnia le Ven 4 Mai 2012 - 8:55
Moi, j'aurais pu redoubler avec l'ancienne formule : visite de l'inspecteur à la fin de l'année (qui n'arrivait que quand on estimait le stagiaire pas capable !) qui s'est très bien passée. J'ai donc été finalement titularisée.

Pourquoi ai-je été estampillée "stagiaire incapable" ? D'abord parce que je n'avais pas passé le CAPES via l'IUFM mais à la fac, et c'était impie de n'être pas passé par le sacro-saint moule IUFM (TOUS les autres dans le même cas ont eu une visite de l'inspecteur : coïncidence ?). Ensuite parce qu'une formatrice m'avait prise en grippe et avait écrit des choses FAUSSES dans ses rapports (c'est bien sûr elle qui a demandé la visite de cet inspecteur, alors qu'à côté de ça, mes autres rapports, sans être parfaits, étaient positifs).

Donc oui, on pouvait redoubler dans l'ancienne formule sans être un paresseux ou un incompétent.


Dernière édition par Calpurnia le Ven 4 Mai 2012 - 10:40, édité 1 fois
lalilala
lalilala
Empereur

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par lalilala le Ven 4 Mai 2012 - 10:15
@shadowoflife a écrit:Je suis d'accord.

D'ailleurs, j'aimerais savoir si des stagiaires ayant connu les deux formules (je crois que c'est le cas de lalilala mais je n'en suis pas sûre) ont un avis sur la question. Je crois qu'on est tous d'accord pour dire que la plupart des formations sont inutiles et qu'il faudrait que le tuteur ne soit pas juge et partie.

Oui c'est mon cas Wink et c'est aussi le cas de mimile.
Je garde un très mauvais souvenir de ma première année : nous étions trop encadrés par des personnes pas forcément bienveillantes qui nous prenaient vraiment pour des élèves. Trop de choses à faire en plus des cours, trop de flicage, et puis trop de temps perdu dans des "formations" complètement à côté de la plaque (une journée pour nous expliquer le fonctionnement de la MGEN, une autre pour la Maïf, une pour nous expliquer qu'avant de faire une sortie avec les élèves en montagne, il faut regarder la météo (!!), une journée avec l'armée, une autre à jouer au conseil de classe, plusieurs journées pour visiter le studio france bleu et visiter la rédaction du journal régional (c'était bien sympa en même temps)...et j'en passe évidemment!). Et que dire du mémoire? Totalement bidon ce truc, j'ai inventé n'importe quoi pour atteindre le nombre de pages demandé. J'ai soutenu face à une formatrice disciplinaire (qui avait lu mon truc) et une prof de fac complètement à côté de ses pompes qui me regardait de haut et m'a sorti que je regardais trop la télé ( :Gné: ????).

Je garde un bon souvenir de la deuxième année, mais je n'étais pas dans les mêmes conditions que ceux qui débarquaient : j'avais déjà un an d'expérience, j'avais exactement les mêmes niveaux qu'en première année (du coup une bonne partie du boulot de préparation était faite, je me sentais plus à l'aise), j'avais une tutrice adorable (sur les 6 stagiaires du lycée, 4 ont passé l'année sans tuteur à cause de la pétition signée par les collègues) et dans l'académie où j'étais, il y avait pour tous les stagiaires une décharge de 2h (ce qui fait que je ne faisais que 13h de cours grâce à l'agreg).

Je pense que 13h pour démarrer (ou 12h), c'est bien. Pour ce qui est des formations, il faut maintenir les formations disciplinaires toutes les semaines ou toutes les deux semaines (je les ai trouvées utiles parce qu'elles nous permettaient de vraiment aborder l'enseignement de notre discipline, d'avoir des conseils, quelques trucs et de récupérer des documents aussi...ce n'était pas parfait, je crois que tout dépend du formateur, mais heureusement que j'ai pu assister à ces formations en première année...elles me permettaient de relativiser et de discuter avec les autres stagiaires) et limiter au maximum les autres (3/4 journées dans l'année en gros..et encore...).

Pour ce qui est des tuteurs, on devrait pouvoir bénéficier de conseils et de visites de différents collègues.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Raoul Volfoni
Raoul Volfoni
Doyen

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Raoul Volfoni le Ven 4 Mai 2012 - 10:34
@Calpurnia a écrit:Moi, j'aurais pu redoubler avec l'ancienne formule : visite de l'inspecteur à la fin de l'année (qui n'arrivait que quand on estimait le stagiaire pas capable !) qui s'est très bien passée. J'ai donc été finalement titularisée.

Pourquoi ai-je été estampillée "stagiaire incapable" ? D'abord parce que je n'avais pas passé le CAPES via l'IUFM mais à la fac, et c'était impie de n'être pas passé par le sacro-saint moule IUFM (TOUS les autres dans le même cas ont eu une visite de l'inspectuer : coïncidence ?). Ensuite parce qu'une formatrice m'avait prise en grippe et avait écrit des choses FAUSSES dans ses rapports (c'est bien sûr elle qui a demandé la visite de cet inspecteur, alors qu'à côté de ça, mes rapports, sans être parfaits, étaient positifs).

Donc oui, on pouvait redoubler dans l'ancienne formule sans être un paresseux ou un incompétent.

Merci de le dire.
J'ai culpabilisé à mort lorsque j'ai redoublé, et bien plus quand j'ai été licenciée. Non mais vous imaginez ? Licenciée ! alors que les formateurs disaient que déjà pour redoubler il fallait être un sacré cas... Ils ont même cité le cas d'un stagiaire qui avait lancé des insultes racistes à ses élèves et a finalement été validé... "En gros, si vous n'êtes pas violent, pas pédophile et que vous savez à peu près ce que vous racontez, ça passe !"...
A force d'entendre dire qu'il n'y avait que les gros nullos qui redoublaient, et que parmi les redoublants tout le monde sans exception était validé la deuxième année, ils ont fini par me persuader que si on m'avait virée, c'est parce que j'étais vraiment la dernière des m**. Et cela, je ne m'en suis pas encore relevée, malgré les courriers de soutien des parents d'élèves du collège, malgré les rapports positifs de ma tutrice de l'an dernier et les compliments publics de mon IEN...
Donc je plussoie. On pouvait redoubler dans l'ancienne formule sans être totalement incompétent. Du moins j'espère ne pas l'avoir été.
lalilala
lalilala
Empereur

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par lalilala le Ven 4 Mai 2012 - 10:42
Moi non plus je n'étais pas incompétente...d'ailleurs l'année dernière, l'inspectrice qui avait insisté un an plus tôt pour que je redouble alors que tout le monde (syndicats, inspecteurs des autres disciplines, ma CDE) se demandait si ce redoublement était vraiment justifié m'a dit "qu'elle avait bien remarqué des qualités chez moi et avait hésité (!!!)" avant de conclure en disant que dans ma nouvelle académie "ils avaient de la chance d'avoir une prof comme moi (euh lol?) et qu'elle m'aurait bien gardée dans son académie".... hum.... oui parce qu'en plus, à cause de ce redoublement, j'ai atterri dans une autre académie.... J'ai du mal à oublier et à digérer...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Elle aime
Elle aime
Expert

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Elle aime le Ven 4 Mai 2012 - 11:29
Merci pour ces précisions. Je ne voulais rien dire, mais là, je repense aux propos du recteur lors de la rentrée "L'année dernière, aucun problème. Seuls les stagiaires en très grande difficulté face aux classes ont été renouvelés."

Et idem en formation... Déjà que la confiance en soi est difficile à regagner.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
mimile
mimile
Grand sage

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par mimile le Ven 4 Mai 2012 - 11:46
@lalilala a écrit:
@shadowoflife a écrit:Je suis d'accord.

D'ailleurs, j'aimerais savoir si des stagiaires ayant connu les deux formules (je crois que c'est le cas de lalilala mais je n'en suis pas sûre) ont un avis sur la question. Je crois qu'on est tous d'accord pour dire que la plupart des formations sont inutiles et qu'il faudrait que le tuteur ne soit pas juge et partie.

Oui c'est mon cas Wink et c'est aussi le cas de mimile.
Je garde un très mauvais souvenir de ma première année : nous étions trop encadrés par des personnes pas forcément bienveillantes qui nous prenaient vraiment pour des élèves. Trop de choses à faire en plus des cours, trop de flicage, et puis trop de temps perdu dans des "formations" complètement à côté de la plaque (une journée pour nous expliquer le fonctionnement de la MGEN, une autre pour la Maïf, une pour nous expliquer qu'avant de faire une sortie avec les élèves en montagne, il faut regarder la météo (!!), une journée avec l'armée, une autre à jouer au conseil de classe, plusieurs journées pour visiter le studio france bleu et visiter la rédaction du journal régional (c'était bien sympa en même temps)...et j'en passe évidemment!). Et que dire du mémoire? Totalement bidon ce truc, j'ai inventé n'importe quoi pour atteindre le nombre de pages demandé. J'ai soutenu face à une formatrice disciplinaire (qui avait lu mon truc) et une prof de fac complètement à côté de ses pompes qui me regardait de haut et m'a sorti que je regardais trop la télé ( :Gné: ????).

Je garde un bon souvenir de la deuxième année, mais je n'étais pas dans les mêmes conditions que ceux qui débarquaient : j'avais déjà un an d'expérience, j'avais exactement les mêmes niveaux qu'en première année (du coup une bonne partie du boulot de préparation était faite, je me sentais plus à l'aise), j'avais une tutrice adorable (sur les 6 stagiaires du lycée, 4 ont passé l'année sans tuteur à cause de la pétition signée par les collègues) et dans l'académie où j'étais, il y avait pour tous les stagiaires une décharge de 2h (ce qui fait que je ne faisais que 13h de cours grâce à l'agreg).

Je pense que 13h pour démarrer (ou 12h), c'est bien. Pour ce qui est des formations, il faut maintenir les formations disciplinaires toutes les semaines ou toutes les deux semaines (je les ai trouvées utiles parce qu'elles nous permettaient de vraiment aborder l'enseignement de notre discipline, d'avoir des conseils, quelques trucs et de récupérer des documents aussi...ce n'était pas parfait, je crois que tout dépend du formateur, mais heureusement que j'ai pu assister à ces formations en première année...elles me permettaient de relativiser et de discuter avec les autres stagiaires) et limiter au maximum les autres (3/4 journées dans l'année en gros..et encore...).

Pour ce qui est des tuteurs, on devrait pouvoir bénéficier de conseils et de visites de différents collègues.

j'ai connu aussi les 2 formules : comme lali, la 2e année s'est mieux passée mais nous n'étions pas dans les mêmes conditions que les autres stagiaires.
je n'ai pas eu de journée à l'armée ni de visite de france bleu... en formation interdisciplinaire, beaucoup de blabla avec les autres stagiaires : il y en avait qui monopolisaient la parole, c'était rarement intéressant. en formation disciplinaire, c'était très inégal en fonction des formateurs. j'ai eu droit à une journée de formation informatique pour apprendre à faire les moyennes sous excel (à l'heure de pronotes et notabene....), un des formateurs a passé au moins une demie journée à nous montrer les livres à utiliser pour enseigner en BTS et/ou pour passer l'agreg... les formations étaient parfois très loin de chez moi (jusqu'à 100 km).

on avait toujours plein de trucs à régler nous même : trouver un stage en entreprise, trouver nos 2 stages de pratique accompagnée (mes dispos pour le stage de pratique accompagnée : uniquement le mardi, ça n'a pas été de la tarte sachant que je devais trouver 4h/semaine à faire !!!)... le mémoire devait être rendu sous forme de site internet. nous avons donc eu une formation pour faire un site internet mais pas pour savoir le mettre en ligne !! j'ai donc passé des heures et des heures à essayer de bidouiller par moi même en cherchant des tutoriels sur internet. c'est finalement un collègue qui est venu chez moi pour effectuer la mise en ligne. Dans ce mémoire, on devait présenter la fameuse séance tice (celle du c2i2e), une séance interdisciplinaire, une sortie organisée avec les élèves et le stage en entreprise. Bref, toute l'année, j'ai stressé pour savoir quelle séance interdisciplinaire j'allais faire, où j'allais amener mes élèves en sortie etc...

Au final, lors de ma soutenance, tout était nul !!! j'ai été inspectée avec la classe avec laquelle ça se passait mal (celle dans laquelle mon tuteur ne m'a vue qu'une fois...) et j'ai été renouvelée. le comble, c'est la CDE, qui ne me connaissait que parce que mon tuteur devait lui faire des rapports de temps en temps, qui m'a dit que j'étais jeune et que je pouvais reprendre des études pour faire un autre métier.

je n'avais peut être que 6h mais j'étais extrêmement seule, mon tuteur m'aidait peu, les rares entretiens qu'on a eu pendant l'année, il ne me laissait pas en placer une, il venait me voir dans ma classe bisounours en me prévenant 2 min avant le début du cours. il n'arrêtait pas de dire "mais tu n'as que 6h, tu verras l'an prochain quand tu en auras 18" comme si 12h de formation c'était du repos... sur ce coup là, je n'ai pas eu de chance...

ma 2e année, j'ai eu 15h (parce qu'il n'y a pas assez d'heures dans ma discipline, bref...), 2 niveaux. j'ai apprécié de pouvoir me concentrer uniquement sur l'enseignement et pas sur un mémoire ou autre. j'ai eu une tutrice bien plus sympa avec qui on avait fixé un entretien hebdomadaire pour faire le point, poser des questions... bien sûr, c'était stressant car j'ai eu beaucoup de visites. j'ai aussi passé beaucoup moins de temps en formation interdisciplinaire et les formateurs disciplinaires ont changé, j'ai trouvé que c'était plus intéressant.

Je suis bien sûr contre le stage à 18h, je pense comme lalilala, un service allégé pour les stagiaires (et pourquoi pas pour le tuteur ?), et le fait d'avoir plusieurs tuteurs pour voir plusieurs façons de faire serait très intéressant.
avatar
phi
Expert

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par phi le Ven 4 Mai 2012 - 11:46
Ciara a écrit:Merci pour ces précisions. Je ne voulais rien dire, mais là, je repense aux propos du recteur lors de la rentrée "L'année dernière, aucun problème. Seuls les stagiaires en très grande difficulté face aux classes ont été renouvelés."

Et idem en formation... Déjà que la confiance en soi est difficile à regagner.

Chez nous dans le primaire ils ont même fait passer sur l'estrade les stagiaires redoublants au début de la journée de prérentrée des stagiaires :shock:
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par micaschiste le Ven 4 Mai 2012 - 11:53
@phi a écrit:
Ciara a écrit:Merci pour ces précisions. Je ne voulais rien dire, mais là, je repense aux propos du recteur lors de la rentrée "L'année dernière, aucun problème. Seuls les stagiaires en très grande difficulté face aux classes ont été renouvelés."

Et idem en formation... Déjà que la confiance en soi est difficile à regagner.

Chez nous dans le primaire ils ont même fait passer sur l'estrade les stagiaires redoublants au début de la journée de prérentrée des stagiaires :shock:

mais c'est atroce!!!

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
mimile
mimile
Grand sage

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par mimile le Ven 4 Mai 2012 - 11:53
@phi a écrit:
Ciara a écrit:Merci pour ces précisions. Je ne voulais rien dire, mais là, je repense aux propos du recteur lors de la rentrée "L'année dernière, aucun problème. Seuls les stagiaires en très grande difficulté face aux classes ont été renouvelés."

Et idem en formation... Déjà que la confiance en soi est difficile à regagner.

Chez nous dans le primaire ils ont même fait passer sur l'estrade les stagiaires redoublants au début de la journée de prérentrée des stagiaires :shock:

affraid
lalilala
lalilala
Empereur

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par lalilala le Ven 4 Mai 2012 - 12:45
Non mais franchement....!!! furieux


_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Condorcet
Condorcet
Oracle

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Condorcet le Ven 4 Mai 2012 - 12:48
@micaschiste a écrit:
@phi a écrit:
Ciara a écrit:Merci pour ces précisions. Je ne voulais rien dire, mais là, je repense aux propos du recteur lors de la rentrée "L'année dernière, aucun problème. Seuls les stagiaires en très grande difficulté face aux classes ont été renouvelés."

Et idem en formation... Déjà que la confiance en soi est difficile à regagner.

Chez nous dans le primaire ils ont même fait passer sur l'estrade les stagiaires redoublants au début de la journée de prérentrée des stagiaires :shock:

mais c'est atroce!!!

Il y a des claques qui se perdent !
Karololo
Karololo
Niveau 1

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Karololo le Ven 4 Mai 2012 - 12:59
Dans toute cette discussion, ce qui me fait du bien, c'est de me rendre compte qu'on est plusieurs à ne pas respecter notre "patron", ce qui est normal quand il ne nous respecte pas...
J'ai beaucoup travaillé dans le privé avant d'en arriver là et franchement, je n'ai jamais autant senti le poids de la hiérarchie, la concurrence qui règne entre certains profs, et surtout cette peur et ce respect sans nom qu'ont d'ailleurs les élèves envers ces profs qui abusent de leur autorité, et qu'on nous demande, à nous, stagiaires, d'avoir envers les inspecteurs... et l'Education Nationale !
Je vais me faire inspectée jeudi avec une classe très difficile, j'ai la trouille, c'est sûr, mais j'essaie de me battre contre, en me répétant que je vais juste rencontrer enfin mon patron, et que pour l'instant je ne lui dois rien, mais absolument rien, ce n'est même pas lui qui m'a embauchée !
Ces pratiques et ce fameux "corps" enseignant sont quand même difficiles à avaler...
Elle aime
Elle aime
Expert

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Elle aime le Ven 4 Mai 2012 - 13:08
@Karololo a écrit: J'ai beaucoup travaillé dans le privé avant d'en arriver là et franchement, je n'ai jamais autant senti le poids de la hiérarchie, la concurrence qui règne entre certains profs, et surtout cette peur et ce respect sans nom qu'ont d'ailleurs les élèves envers ces profs qui abusent de leur autorité, et qu'on nous demande, à nous, stagiaires, d'avoir envers les inspecteurs... et l'Education Nationale !

Tiens, toi aussi ?

PS : courage. Je suis inspectée mercredi avec ma classe la plus difficile.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty horrifié

par Lefteris le Ven 4 Mai 2012 - 13:21
Quoique non directement concerné, je suis horrifié de ce que je lis, encore plus que des cas rencontrés car l'avantage d'un forum est d'opérer une certaine synthèse : j'ai quitté une administration devenue infecte pour ne plus voir ça, un management brutal, inhumain , basé sur des préjugés et je pensais qu'intrinsèquement, par la nature du métier lui-même, la mentalité "petit-chef" n'existait pas . Or je m'aperçois que dès qu'on en lâche certains, les pulsions s'assouvissent. D'autant qu'il n'y a même pas autorité de compétence : un CDE a choisi une voie administrative, il n'est en rien plus qualifié qu'un professeur de son établissement ; un inspecteur est un ex-professeur, qui devrait être bienveillant a priori, sauf cas extrême et dûment motivé. Un formateur IUFM est quelqu'un qui a demandé à être là et qui l'a obtenu . je ne vois pas comment tout cela permet de jouer au juge suprême et omniscient

Ce qui m'amène deux remarques :
- la meilleure formation possible serait en droit administratif et de la fonction publique, pour défendre ses droits, exiger la motivation de tout acte administratif.Je n'ai pas les dossiers sous les yeux, mais il me semble qu'il y a pas mal d'erreurs de fait et de droit dans les cas des collègues, ça aurait peut-être mérité le recours en référé administratif)
- il va falloir se battre, et fermement, contre tout durcissement des relations hiérarchiques, comme la réforme qui est (et va y rester j'espère) dans les cartons, à savoir la notation directe, la carrière "fabriquée" localement par les CDE , etc.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
choco
Niveau 6

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par choco le Ven 4 Mai 2012 - 14:03
Se faire renouveller n'a plus rien d'exceptionnel désormais et même si on nous dit qu'il faut avoir de gros soucis pour l'être, je pense que ce n'est pas vrai. On m'a dit qu'il y aurait des quotas et que dans certaines disciplines les attentes variaient ainsi que les consignes ( soit le tuteur devait se montrer bienveillant soit ou au contraire pointer et insister ce qui ne va pas).
Pour ma part, mon problème a été plutôt dans un rapport tendu avec ma tutrice qui m'a laissé me débrouiller seule pour me dire à la toussaint qu'elle m'avait laissée volontairement me planter. On a jamais travaillé ensemble mais elle m'a fait pleins de reproches sur les rapports, en plus elle ne m'a jamais rien dit en face sauf en juin où elle m'a dit que j'aurai dû lui mettre dans son casier mes déroulés de séquences ( j'avoue avoir été idiote : vu qu'on me l'avait pas demandé je ne l'ai pas deviné !).
Sinon je suis anxieuse : j'ai eu un entretien avec mes tutrices et mon cde qui m'ont expliqué que tout allait bien, mais qu'il faut bien que je me remette toujours en cause ( si les élèves ne travaillent pas, s'agitent etc... c'est en grande partie de ma faute humhum et qu'il faut donc que je trouve des solutions pour les amener malgré tout _et malgré eux_ à atteindre l'objectif visé, solutions moins vieille école ) et que je conforte 4 compétences du rapport. Ils envisagent les cases "suffisant ou à conforter" comme des indications des points qu'il me faudra travailler dans les années à venir. Pour moi ce n'est pas ça et l'an dernier j'avais des collègues qui ont eu toutes les cases "suffisant" de cocher. Ca m'inquiète beaucoup car moi je trouve donc le rapport moyen et j'ai peur que cela influe sur ma titularisation. Qu'en pensez-vous ?
avatar
Cath
Bon génie

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Cath le Ven 4 Mai 2012 - 14:12
@Lefteris a écrit:
- la meilleure formation possible serait en droit administratif et de la fonction publique, pour défendre ses droits, exiger la motivation de tout acte administratif.

Lefteris, l'administration ne va pas expliquer comment la contrer, aucune chance...
Lefteris
Lefteris
Empereur

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Lefteris le Ven 4 Mai 2012 - 14:19
cath5660 a écrit:
@Lefteris a écrit:
- la meilleure formation possible serait en droit administratif et de la fonction publique, pour défendre ses droits, exiger la motivation de tout acte administratif.

Lefteris, l'administration ne va pas expliquer comment la contrer, aucune chance...
Eh bien moi, j'en ai usé dans le passé , y compris pour autrui , et j'ai même réussi à faire titulariser un fonctionnaire qui avait déjà reçu son arrêté de licenciement, lequel devait intervenir 4 jours plus tard. J'ai découvert plein de vices de forme (notamment le fait que l'évaluateur de la prolongation de stage était le même...=> "erreur de fait" impliquant une "erreur d'appréciation" et "'insuffisance de motivation", l'avis n'ayant pas été changé plus que le notateur ) et l'administration a fait rapporter immédiatement l'arrêté, car la défait en référé injonction était certaine. J'ai également usé des voies de recours pour mon reclassement, car changer de métier n'est pas une mince affaire (et même encore j'ai un (petit) contentieux sur le grill pour une histoire de mauvais calcul d'ancienneté sur un échelon).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
Cath
Bon génie

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Cath le Ven 4 Mai 2012 - 15:17
Sur le fond, tu as tout à fait raison.
Mais tu imagines un formateur iufm disant: "Aujourd'hui, nous commençons le cours sur tout ce qu'on peut faire pour avoir raison contre notre institution"?


(en plus il faudrait je suppose partir d'une situation-problème pour laisser les stagiaires construire leur savoir...)
Lefteris
Lefteris
Empereur

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Lefteris le Ven 4 Mai 2012 - 15:25
cath5660 a écrit:Sur le fond, tu as tout à fait raison.
Mais tu imagines un formateur iufm disant: "Aujourd'hui, nous commençons le cours sur tout ce qu'on peut faire pour avoir raison contre notre institution"?

(en plus il faudrait je suppose partir d'une situation-problème pour laisser les stagiaires construire leur savoir...)
En fait , ce n'est pas pour avoir raison contre l'institution, mais contree les dérives tolérées et même encouragées apparemment. Ce n'est pas à l'honneur de l'E.N. de camoufler ça.
De plus , certains pratiques sont contre-productives : elles braquent à vie les stagiaires, créent de la rancoeur, du ressentiment. Culpabiliser un professeur comme je le lis plus haut parce que les élèves sont insupportables conduit à renforcer une attitude , légitime dans la situation : aller dans un établissement plus tranquille, puisque tout le monde sait parfaitement que les professeurs ne peuvent rien sur la mauvaise éducation des élèves, et que ce déni permet de ne jamais remettre en cause les situations de fond.
Le simple fait qu'ils s'agitent le montre, soient insolents, le montre clairement, et le fait que les chéris "n'aiment pas" n'excuse en rien le comportement, et il faudrait se demander comment des endroits entiers sont "difficiles", "à nouveaux publics". Mais ça, c'st trop difficile. Un bon petit chef préfère s'attaquer à quelqu'un qui se démène et dont on ne risque rien..

Si on leur faisait la même chose, aux formateurs ? J'ai lutté contre l’endormissement pendant des journées entières à l'IUFM, et la rage intérieure d'être obligé d'écouter des sornettes doctrinaires , de ne jamais rien faire de "disciplinaire", et en plus d'être obligé de faire semblant de s'intéresser et même d'approuver.


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
Cath
Bon génie

Témoignages de stagiaires redoublants - Page 5 Empty Re: Témoignages de stagiaires redoublants

par Cath le Ven 4 Mai 2012 - 15:35
J'ai eu la chance de connaitre l'iufm la première (?) année de son existence.
Les formateurs y étaient à peu près réalistes, même s'ils n’avaient jamais enseigné en LP (encore une aberration).
Et ceux qui nous ennuyaient, ben...on n'allait pas à leurs cours. Jamais. On se saluait aimablement devant la machine à café.
On n'était pas inspecté, d'ailleurs. Et plusieurs concours de circonstances ont fait que les formateurs ne m'ont jamais vu en situation devant des élèves. Bon, j'avais déjà enseigné 2 ans.
Bref, je n'ai jamais été (dé)formée par l'institution.
Je serai donc une excellente formatrice! cheers
Ou pas...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum