Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Nestya
Nestya
Esprit sacré

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Nestya le Jeu 29 Jan 2009 - 17:01
Je pense beaucoup à l'agreg 2010 mais je m'affole un peu en me rendant compte de tout ce que j'ai perdu depuis le CAPES, tant sur le fond que que sur la forme. J'ai perdu tous mes automatismes. Je ne sais plus faire une dissert, j'ai l'impression de ne plus savoir raisonner. Mais le plus inquiétant, ce sont les notions philosophiques et littéraires sur lesquelles j'étais au point il y a 5 ans, et qui aujourd'hui me semblent très lointaines.
Enseigner en collège dans des zones difficiles avec des élèves qui savent à peine lire et écrire, corriger des copies souvent incompréhensibles, et ne pas pouvoir faire de la "littérature" au risque de perdre les élèves en route, tout cela m'a complètement abrutie.
La remise à niveau pour pouvoir présenter l'agreg va être très difficile. Mais j'en ai envie. Je veux retrouver mon savoir d'antan, je veux pouvoir me retrouver stimulée intellectuellement.
Qu'en pensez-vous? à ceux qui enseignent en collège (dans les petites classes: 6ème et 5ème, surtout), ressentez-vous la même chose?

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
kimy
kimy
Grand sage

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par kimy le Jeu 29 Jan 2009 - 17:13
Oui je ressens la même chose et et je me dis la même chose.
Je ne me vois pas du tout refaire une dissert' ...
J'ai eu mon capes en 2005 et je songe moi aussi à passer l'agrèg mais seulement quand je pourai obtenir un congé formation ... pas les moyens de prendre une dispo.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Leclochard le Jeu 29 Jan 2009 - 17:15
Oui. Bien sûr, surtout pour ce qui est des épreuves techniques. Il y a aussi une certaine perte culturelle mais elle est compensée par une plus grande expérience de la langue et aussi l'approfondissement de quelques sujets (autobiographie en 3ème, fantastique en 4ème, Bible en 6ème...). Je continue aussi à lire des classiques (que je n'enseignerai pas d'ailleurs), c'est ma façon de garder le contact mais je ne me fais d'illusion, jamais sans un effort important, je ne retrouverai le niveau du capes ou de l'agrég.
avatar
Tidjani
Niveau 9

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Tidjani le Jeu 29 Jan 2009 - 17:20
rassurez-vous, les filles, ça revient vite ! Pour vous en persuader, relisez vos fiches de CAPES : la première fois ça fait peur, on a l'impression qu'on a tout oublié. La seconde, on s'aperçoit déjà que c'est revenu et la troisième, c'est bon !

Et pour ce qui est de la dissert, c'est surtout l'effort pour s'y mettre qui est difficile, mais c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !


Dernière édition par Tidjani le Jeu 29 Jan 2009 - 21:03, édité 1 fois
Nestya
Nestya
Esprit sacré

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Nestya le Jeu 29 Jan 2009 - 17:22
@Tidjani a écrit:rassurez-vous, les filles, ça revient vite ! Pour vous en persuader, relisez vos fiches de CAPES : la première fois ça fait peur, on a l'impression qu'on a tout oublié. La seconde, on s'aperçoit déjà que c'est revenu et la troisième, c'est bon !

Et pour ce qui est de la dissert, c'est surtut l'effort pour s'y mettre qui est difficile, mais c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !

J'espère vraiment. J'ai exhumé des cartons mes fiches et mes bouquins de CAPES. Il faut maintenant que je décide par quoi commencer. 😕

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
Circé
Circé
Expert

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Circé le Jeu 29 Jan 2009 - 17:29
Commence par ce qui te fait plaisir, y compris la relecture de grands classiques!
Je viens de relire Le Cid, j'en frémis encore d'extase!
marininha
marininha
Habitué du forum

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par marininha le Jeu 29 Jan 2009 - 18:00
je ressens exactement la même chose que toi Nestya, presque mot pour mot c'est fou. Allez, on s'y remet alors (ne serait-ce que pour le plaisir de réfléchir un peu...)
Nestya
Nestya
Esprit sacré

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Nestya le Jeu 29 Jan 2009 - 18:05
@marininha a écrit:je ressens exactement la même chose que toi Nestya, presque mot pour mot c'est fou. Allez, on s'y remet alors (ne serait-ce que pour le plaisir de réfléchir un peu...)

ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule. Je commençais à me poser des questions. J'espère en tout cas que vouloir passer l'agreg n'est pas un projet trop ambitieux et que bosser en collège ne sera pas un obstacle infranchissable.

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
marininha
marininha
Habitué du forum

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par marininha le Jeu 29 Jan 2009 - 18:09
même si c'est dur, il faut essayer, en se disant que ce ne sera probablement pas au premier essai (quand je vois à quel point j'ai régressé...). Je vais m'y remettre en me concentrant sur la poésie c'est ce que j'aime le plus et j'avais une bonne prof en fac qui m'a ouvert les yeux là dessus. Au moins je me ferai plaisir...
lulucastagnette
lulucastagnette
Guide spirituel

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par lulucastagnette le Jeu 29 Jan 2009 - 18:13
Je me retrouve totalement dans ce que vous dites, et je pense que c'est tout à fait normal de perdre avec le temps.
Je ne suis pas persuadée que c'est simplement l'effet "collège". Nos collègues de lycée doivent aussi ressentir la chose.
J'aimerais aussi repasser l'agrèg, d'autant que j'ai été admissible la première fois. Maintenant je me dis que j'aurais dû rempiler tout de suite, mais j'étais pressée de gagner ma vie et d'enseigner.
Là je me tâte, je pense demander un congé de formation en sachant que ça ne viendra pas avant 7 ou 8 ans car comme je travaille sur deux collèges à 90 km de chez moi, ce qui fait 2 heures de route par jour, je ne me vois pas bosser en rentrant.
J'aimerais trouver quelqu'un pour bosser en binôme mais c'est pas facile, mes copines collègues n'ont pour la plupart plus envie de replonger, ou alors elles ont de jeunes enfants.

Allez, dès que j'ai ma mut plus près de chez moi, je m'y remets !
lulu
Amaliah
Amaliah
Empereur

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Amaliah le Jeu 29 Jan 2009 - 20:10
Bien d'accord avec Leclochard avec l'approfondissement de l'étude de la langue et de certains sujets, j'en connais bien plus sur la mythologie que quand j'ai passé les concours! Mais il est vrai aussi que ces concours me semblent loin, très loin!!!
avatar
retraitée
Doyen

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par retraitée le Jeu 29 Jan 2009 - 21:06
J'ai enseigné 12 ans en collège, puis 20 ans en lycée, puis ai terminé 5 ans en collège. ma réponse est OUI!
sand
sand
Guide spirituel

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par sand le Jeu 29 Jan 2009 - 21:11
J'ai rêvé, il n'y a pas longtemps, que je repassais le capes, avec une dissert sur le théâtre dont je n'arrivais pas à comprendre le sujet. Le cauchemar... J'ai débuté au lycée. Depuis, quinze années de collège m'ont considérablement affaiblie.
avatar
Invité
Invité

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Invité le Jeu 29 Jan 2009 - 21:12
Mais tu l'as eue l'agrég, Caro11 ?
J'ai commencé à me poser la question cette année, du fait même que j'émerge un peu de la toute petite enfance de mes filles, et auparavant des premières années de boulot. J'ai l'impression de sortir d'un long sommeil, Belle-au-bois-dormant des lettres, et de redécouvrir la littérature. Je n'ai fait que du collège et, je le reconnais, même si j'ai lu des oeuvres intéressantes pour la jeunesse, j'ai régressé quant à ma connaissance des classiques. Je ne sais plus rien en critique (mais je suivrai le conseil de retraitée : zapper et bien connaître les oeuvres !) ; bref, j'en suis à pouvoir tirer bénéfice de La Littérature pour les nuls...
Je la passerai l'année prochaine, sans aucune préparation que les rapports de jury, puis je m'inscrirai au CNED l'année suivante pour me préparer sérieusement. Je ne sais pas non plus par où commencer, d'ailleurs ! Je ne sais pas non plus comment j'arriverai à m'organiser vu le peu de temps libre que j'ai.
Syl80
Syl80
Niveau 9

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Syl80 le Jeu 29 Jan 2009 - 21:58
A mon avis, oui! Ces derniers temps, j'ai aussi senti combien j'avais perdu par rapport à mes années de fac. Cela dit, loin d'un savoir calibré pour les concours, j'espère avoir ma propre culture à travers mes lectures qui, elles, resteront du plaisir.
Enfin, l'agreg me tente aussi mais travailler seule le concours me semble bien difficile. C'est pourquoi j'admire les collègues du forum qui ont osé le passer. Bravo!
Peut-être vais-je finir par me laisser tenter par l'aventure un de ces jours, d'autant plus que je n'ai pas encore assez d'ancienneté pour passer encore l'interne. Mais qui sais? Je demanderais alors des conseils aux professeurs de ce forum!
Dinaaa
Dinaaa
Expert spécialisé

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Dinaaa le Jeu 29 Jan 2009 - 22:39
Eh bien contrairement à vous, je ne dirais pas que c'est sclérosant.
Certes, j'ai passé le CAPES en 2001 et moi aussi j'ai perdu tous mes réflexes pour construire une dissert, certes j'ai perdu pas mal de références littéraires, et j'ai perdu tout simplement l'habitude de bachoter.

Mais depuis que j'enseigne à des petits (6e - 5e cette année), je profite du programme pour m'ouvrir (et les ouvrir) à un univers que je ne connaissais pas quand j'étais étudiante : je construis tout un travail entre les grandes oeuvres de l'Antiquité et le Louvre avec mes 6e, et je suis en train de peaufiner un projet pour emmener mes 5e rencontrer des chevaliers dans la basilique St-Denis puis à Provins (ce qui m'oblige moi-même à visiter tout un ensemble de lieux liés au Moyen-Age, à lire beaucoup de documents sur le sujet, à apprendre pas mal d'anecdotes liées à l'histoire des certaines régions, etc.)

Mes connaissances et capacités actuelles ne sont plus directement littéraires et ne sont peut-être pas directement exploitables dans le cadre de l'agrèg, c'est vrai, mais je connais beaucoup plus de choses qu'il y a quelques années et je n'ai pas l'impression de m'encroûter.
Pierre_au_carré
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Pierre_au_carré le Jeu 29 Jan 2009 - 23:04
En maths, heureusement qu'il y a la géométrie, sinon affraid :
avoir pour seul fonction de connaître les tables de multiplication !!
Amaliah
Amaliah
Empereur

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Amaliah le Ven 30 Jan 2009 - 8:42
Lulamae, j'ai passé l'agrég externe lors de mon année de T1 (admissible) et je l'ai eue lors de mon année de T2.
Je suis également d'accord avec Dinaaa en fait.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Daphné le Ven 30 Jan 2009 - 8:59
Je trouve qu'à la longue le collège est sclérosant et je déplore la séparation collège lycée qui permettait d'équilibrer le travail : J'ai toujours aimé être sur des cités scolaires où on pouvait avoir un service mixte collège lycée.
avatar
Invité
Invité

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Invité le Ven 30 Jan 2009 - 12:04
En fait, je crois avoir répondu à la question "le collège est-il sclérosant pour un prof qui voudrait passer l'agrég". Je tiens à rester en collège parce que je suis dans mon élément, les programmes liés notamment à l'histoire m'intéresse. Maintenant, à la question "est-ce que cela me maintient dans la course pour préparer l'agrég ?", je ne suis pas sûre !
zabou
zabou
Fidèle du forum

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par zabou le Ven 30 Jan 2009 - 12:40
Je suis tout pareil que vous!!! Sauf que:

-J'adore enseigner en collège. Je trouve les programmes intéressants et j'ai appris beaucoup en grammaire. D'ailleurs, je me sens plus "douée", "subtile" que nos collègues de lycée Razz sur certains points. Attention!! ne le prenez pas mal et j'exagère un peu....

- Cependant, c'est vrai que l'on perd contact avec la littérature, critique, dissert....et au bout d'un moment on a l'impression de ne plus savoir faire. Ce qui est faux car ça revient très vite!
Comme je suis tzr, j'ai la chance d'avoir depuis peu un remplacement en lycée et là c'est vrai, c'est le pied!!! car j'ai retrouvé mes vieux cours de fac et ce pourquoi j'avais fait des études de lettres. Donc oui si on veut préparer l'agrég, le lycée c'est mieux!

- toutefois, ne vous y trompez pas, les lycéens sont loins d'être des élèves studieux, attentifs, motivés, passionnés de littérature comme nous...donc on ne peut pas les entraîner sur certaines réflexions ou dévéloppement car ils ne comprennent rien...

Moi aussi j'envisage de passer l'agrég et pour le moment j'ai repris une bonne anthologie de litt. pour réveiller mes souvenirs, je relis les classiques ou ceux que je n'ai jamais lu et après on verra.
avatar
retraitée
Doyen

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par retraitée le Ven 30 Jan 2009 - 14:38
@Daphné a écrit:Je trouve qu'à la longue le collège est sclérosant et je déplore la séparation collège lycée qui permettait d'équilibrer le travail : J'ai toujours aimé être sur des cités scolaires où on pouvait avoir un service mixte collège lycée.
Tu as raison, c'est l'idéal. C'était d'ailleurs ainsi autrefois. J'ai fréquenté le lycée de la 6e à la terminale, et durant les 20 ans que j'ai passés en lycée, j'ai aussi eu du premier cycle (le Pérou, des classes musicales à horaires aménagés). L'avantage, c'est qu'on n'a pas le nez dans le guidon, qu'on voit un peu plus loin que le brevet et l'entrée en seconde, qu'on insiste sur les notions (et les œuvres) qui seront utiles. De plus, les 3e (même si dans ce cas précis ils étaient bien élevés et adorables) ne jouent pas les cadors, parce qu'ils ne sont plus "les grands". C'était la même chose quand j'étais élève : les élèves de 2e cycle s'interposaient entre les petits et ceux qui les brimaient ou les enquiquinaient.
J'avais d'ailleurs dit à un IG venu m'inspecter au lycée (en 4e!) que j'avais fortement modifié ma façon d'enseigner en premier cycle depuis que j'avais du second cycle en parallèle.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Daphné le Ven 30 Jan 2009 - 14:49
Oui c'est l'idéal à mon sens, et je pensais en fait travailler dans ces conditions, quand j'ai commencé mes études la séparation n'existait pas : et quand je vois qu'on nous bassine avec l'heure de première chaire, qu'on avait avec 6 h en première / terminale comme aujourd'hui mais qu'on pouvait avoir tout le reste de son service sur les niveaux collège, aujourd'hui on peut se retrouver avec trois fois la situation de la première chaire et une seule heure de décharge, ça ne va pas.
Par contre uniquement du collège c'est sclérosant, beaucoup de collègues le ressentent comme ça,mais on n'ose plus demander sa mut de peur d'être le dernier arrivé.....
Nestya
Nestya
Esprit sacré

Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant? Empty Re: Enseigner en collège est-il intellectuellement sclérosant?

par Nestya le Ven 30 Jan 2009 - 17:24
@Dinaaa a écrit:Eh bien contrairement à vous, je ne dirais pas que c'est sclérosant.
Certes, j'ai passé le CAPES en 2001 et moi aussi j'ai perdu tous mes réflexes pour construire une dissert, certes j'ai perdu pas mal de références littéraires, et j'ai perdu tout simplement l'habitude de bachoter.

Mais depuis que j'enseigne à des petits (6e - 5e cette année), je profite du programme pour m'ouvrir (et les ouvrir) à un univers que je ne connaissais pas quand j'étais étudiante : je construis tout un travail entre les grandes oeuvres de l'Antiquité et le Louvre avec mes 6e, et je suis en train de peaufiner un projet pour emmener mes 5e rencontrer des chevaliers dans la basilique St-Denis puis à Provins (ce qui m'oblige moi-même à visiter tout un ensemble de lieux liés au Moyen-Age, à lire beaucoup de documents sur le sujet, à apprendre pas mal d'anecdotes liées à l'histoire des certaines régions, etc.)

Mes connaissances et capacités actuelles ne sont plus directement littéraires et ne sont peut-être pas directement exploitables dans le cadre de l'agrèg, c'est vrai, mais je connais beaucoup plus de choses qu'il y a quelques années et je n'ai pas l'impression de m'encroûter.

Malheureusement, je ne suis pas comme toi. Ces connaissances sur l'Antiquité et le Moyen Age, je les ai toujours eues, puisque ce sont mes périodes préférées. J'ai passé mon adolescence et mes années fac à étudier la mythologie, l'histoire de Rome et la vie au Moyen Age. Normal, je voulais être archéologue Razz . Par contre, le XIX et le XXème siècle sont mes points faibles et je n'ai pas vraiment l'occasion de combler ses lacunes en ayant des 6èmes et des 5èmes. Je ne parle même pas de la critique, qu'il me semble avoir étudiée il y a des siècles. Je n'ai plus qu'à retrousser mes manches. lecteur

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum