Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université. Empty Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université.

par John Lun 27 Aoû 2012 - 18:32
http://www.lepoint.fr/societe/universite-ma-vie-de-chateau-a-berkeley-20-08-2012-1497399_23.php

Par Sébastien Tortu

Le classement de Shanghai est cette année encore impitoyable pour les universités françaises. La première d'entre elles, Paris-Sud, n'occupe que le 37e rang, tandis que Berkeley figure en 4e position. Comme Français, j'ai ravalé ma fierté, mais comme étudiant sur le prestigieux campus californien, je ne peux que constater que les facs hexagonales n'ont pas grand-chose en commun avec celles de l'autre côté de l'Atlantique.

Ici, à Berkeley, le campus est immense (27 km2 contre 0,58 km2 à Paris-Sud, pourtant le plus grand de France). Surtout, les coûts de scolarité sont exorbitants (15 000 dollars pour un étudiant américain, 45 000 dollars pour un étranger). Cette démesure se traduit dans les budgets dont disposent les établissements : 3,15 milliards pour 34 000 étudiants à Berkeley, tandis que les 70 000 étudiants d'Aix-Marseille, la plus grande université française, se "partagent"... 613 millions !

Priorité à la recherche

Conséquence : les enseignants-chercheurs de Berkeley bénéficient de conditions de travail exceptionnelles. Un luxe tout entier dévolu à la recherche. Ainsi, un jeune diplômé en physique fraîchement attaché au laboratoire Lawrence Berkeley ne consacre son temps qu'à la recherche. Nul besoin d'assurer des cours comme il le devrait en France, ce qui lui laisse tout son temps pour ses travaux et multiplie ses chances d'être publié, critère essentiel du classement de Shanghai.

Pour les étudiants aussi, c'est le jour et la nuit : des bibliothèques ouvertes toute la journée, des salles de travail dans tous les bâtiments et des salles informatiques de qualité. L'objectif de UC Berkeley est d'offrir à l'étudiant un campus sur lequel il peut vivre sans jamais en sortir. Tout est pensé pour lui : les laveries, les boutiques, les pharmacies, tout ce que l'on peut retrouver dans une ville américaine, sauf... les boîtes de nuit, interdites par une loi fédérale afin de garantir les meilleures conditions de travail. Les rapports entre élèves et professeurs sont plus riches et informels qu'en France, les échanges par e-mail très courants.

"Salad bowl"

Une grande majorité des étudiants sont logés directement sur le campus, soit dans des appartements soit dans l'International House (qui accueille depuis 82 ans, comme son nom l'indique, une grande majorité d'étrangers). Ce mode d'intégration facilite le mélange des cultures. Quatorze nationalités étaient représentées dans ma classe avec une prédominance asiatique. Ce "salad bowl" permet de rencontrer des gens du monde entier ; utile pour se construire un réseau.

Avec les années, les universités américaines sont devenues de véritables institutions gérées comme de gigantesques entreprises. À côté d'elles, nos facs ont un retard important. Nos plus grandes écoles leur seraient comparables, si elles n'étaient pas minuscules et loin de pouvoir rivaliser avec ces mastodontes en matière de recherche. Sans doute le regroupement des universités françaises et leur rapprochement avec les grandes écoles leur donneront-ils une chance de recoller au peloton mondial. Mais la route sera longue.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
barèges
Érudit

Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université. Empty Re: Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université.

par barèges Lun 27 Aoû 2012 - 18:40
À côté d'elles, nos facs ont un retard important. Nos plus grandes écoles leur seraient comparables, si elles n'étaient pas minuscules et loin de pouvoir rivaliser avec ces mastodontes en matière de recherche. Sans doute le regroupement des universités françaises et leur rapprochement avec les grandes écoles leur donneront-ils une chance de recoller au peloton mondial. Mais la route sera longue.
C'est juste un autre système.
Donner les chiffres qu'ils fournit ("argent" investi dans chaque étudiant, mais aussi coûts de scolarité) et dire en fin d'article que simplement en regroupant tout on fera "aussi bien" (mais dans quelle perspective?) que les US... Surréaliste.
La politique engagée depuis la LRU, consistant à imiter grossièrement les structures américaines sans apporter un centime (ni en termes d'investissement public, ni en ceux d'investissement privé, ni en ceux de paiement des études par les étudiants) procède des mêmes confusions. On va avoir les défauts des deux systèmes, les qualités d'aucun.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université. Empty Re: Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université.

par Condorcet Lun 27 Aoû 2012 - 18:56
Sans parler de la gabegie financière sous-tendue par la LRU...

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Nemuyoake
Nemuyoake
Niveau 10

Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université. Empty Re: Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université.

par Nemuyoake Mar 28 Aoû 2012 - 1:40
Mais les univ françaises et américaines ne sont pas comparables !

Surtout pour les frais d'inscription. 10 000 dollars ?! 20 000 dollars par année ?! Si c'est pour produire des endettés en veux-tu en voilà, je vois pas l'intérêt.
philann
philann
Doyen

Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université. Empty Re: Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université.

par philann Mar 28 Aoû 2012 - 8:34
COmparer la LRU au système américain...comment dire???
Rien de comparable! Ni les frais d'inscription...ni les bourses ni les conditions de travail...

Par ailleurs, la fac n'a pas la même fonction dans les deux pays...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine  Very Happy  Very Happy  Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
Niklas
Niklas
Niveau 1

Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université. Empty Re: Le beau campus de Berkeley explique les résultats de l'université.

par Niklas Mar 28 Aoû 2012 - 11:13
Pareil avec les universités britanniques : de très beaux campus, parfois immenses, de grandes bibliothèques, bien équipés en infrastructures (équipement sportifs tip top). Des conditions idéales pour étudier. Sauf que cela a un prix et qu'il faut bien souvent emprunter pour se payer les frais d'inscriptions. Quand j'ai montré ma carte d'étudiant avec le montant de mes frais d'inscription (étant boursier je n'avais pas payé grand chose) ça a fait un choc.

Entre le prestige et le cadre fantastique que représente une université anglo-saxonne d'une part et accessibilité des études supérieures ici (hors grandes écoles) d'une autre, ce n'est effectivement pas le même monde.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum