Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par John Mar 28 Aoû 2012 - 17:43
En 2012, seulement 38% des bacheliers ont obtenu leur premier choix sur APB au niveau national, d'après un responsable de l'Université Catholique de Paris.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Cath
Bon génie

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Cath Mar 28 Aoû 2012 - 19:47
Que faut-il en déduire?
Il n'y a pas assez de places dans certaines sections?
Les demandes des lycéens sont irréalistes?
Il y a un problème informatique?
?
John
John
Médiateur

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par John Mar 28 Aoû 2012 - 19:52
Selon moi, ça montre surtout que très très peu de lycéens veulent aller en université, puisqu'ils sont quasiment inscrits d'office en fac si c'est leur premier voeu.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
lisette83
Érudit

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par lisette83 Mar 28 Aoû 2012 - 20:08
cath5660 a écrit:Que faut-il en déduire?
Il n'y a pas assez de places dans certaines sections?
Les demandes des lycéens sont irréalistes?
Il y a un problème informatique?
?
Un peu de tout ça en sachant que les vœux en université sont rarement les premiers car dans ce cas ils annulent les suivants sauf dans des cursus sélectifs et qu'il peut y avoir une vingtaine de vœux, ce qui explique que les premiers vœux soient souvent des vœux de "rêve".
Ruthven
Ruthven
Monarque

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Ruthven Mar 28 Aoû 2012 - 20:32
@John a écrit:Selon moi, ça montre surtout que très très peu de lycéens veulent aller en université, puisqu'ils sont quasiment inscrits d'office en fac si c'est leur premier voeu.

Sauf ceux - très nombreux - qui veulent aller en médecine. Pour les autres, la fac est la solution de repli, parfois la voiture-balai après CPGE, IUT et même BTS.
alberto79
alberto79
Habitué du forum

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par alberto79 Mar 28 Aoû 2012 - 22:35
@John a écrit:En 2012, seulement 38% des bacheliers ont obtenu leur premier choix sur APB au niveau national, d'après un responsable de l'Université Catholique de Paris.

C´est l´Institut Catholique de Paris. En France seulement les universités publiques ont le droit à porter le titre d´ « université ».
alberto79
alberto79
Habitué du forum

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par alberto79 Mar 28 Aoû 2012 - 22:37
@Ruthven a écrit:
@John a écrit:Selon moi, ça montre surtout que très très peu de lycéens veulent aller en université, puisqu'ils sont quasiment inscrits d'office en fac si c'est leur premier voeu.

Sauf ceux - très nombreux - qui veulent aller en médecine. Pour les autres, la fac est la solution de repli, parfois la voiture-balai après CPGE, IUT et même BTS.

Peut-être droit et quelques autres filières sont aussi des exceptions comme médicine. Mais sinon je suis complètement d´accord avec vous. Et après on critique les faibles taux de réussite en licence…
Malaca
Malaca
Esprit éclairé

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Malaca Mer 29 Aoû 2012 - 2:38
@alberto79 a écrit:
@Ruthven a écrit:
@John a écrit:Selon moi, ça montre surtout que très très peu de lycéens veulent aller en université, puisqu'ils sont quasiment inscrits d'office en fac si c'est leur premier voeu.

Sauf ceux - très nombreux - qui veulent aller en médecine. Pour les autres, la fac est la solution de repli, parfois la voiture-balai après CPGE, IUT et même BTS.

Peut-être droit et quelques autres filières sont aussi des exceptions comme médicine. Mais sinon je suis complètement d´accord avec vous. Et après on critique les faibles taux de réussite en licence…

plutôt d'accord avec ça ... pour Granfiston, une trentaine de voeux pour s'assurer qu'il n'arrive pas en fac en désespoir de cause APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! 248604097 bon, il faut dire qu'il a déjà donné pour une année sabbatique humhum finalement deuxième voeu obtenu ! mais le système est vraiment galère Suspect
JEMS
JEMS
Grand Maître

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par JEMS Mer 29 Aoû 2012 - 6:54
Oui, je confirme que malheureusement le BTS est devenu la voiture balai. J'ai eu trois sections l'an dernier. Une, à 20 élèves pour 32 places... l'autre à 32 mais "gonflée" en septembre faute de candidats, l'autre à 27 avec plus de la moitié des élèves venant de LP (avec les avantages et les inconvénients que cela suppose). Il y a une vraie crise (pour l'heure assez mal connue des BTS Tertiaire en formation initiale).
alberto79
alberto79
Habitué du forum

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par alberto79 Mer 29 Aoû 2012 - 8:00
@JEMS a écrit:Oui, je confirme que malheureusement le BTS est devenu la voiture balai. J'ai eu trois sections l'an dernier. Une, à 20 élèves pour 32 places... l'autre à 32 mais "gonflée" en septembre faute de candidats, l'autre à 27 avec plus de la moitié des élèves venant de LP (avec les avantages et les inconvénients que cela suppose). Il y a une vraie crise (pour l'heure assez mal connue des BTS Tertiaire en formation initiale).

Non, non, pour ce qui concerne plusieurs filières, la Fac est la voiture balai même après le BTS. Imaginez qu´il y a des gens, dont beaucoup de Bacs pro, refusés en BTS parce qu´ils n´ont pas le niveau et qui s´inscrivent à la Fac…
Rikki
Rikki
Monarque

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Rikki Mer 29 Aoû 2012 - 8:19
Je confirme que dans mon entourage (mais il n'est pas forcément représentatif, bien sûr), l'immense majorité, voire la totalité des gens ne mettent la fac qu'en "repêchage", en dernier vœu, pour ne pas se retrouver sans rien.

Je ne sais pas comment on peut interpréter ces pourcentages. Nombreux sont les gens qui mettent un vœu un peu irréaliste, un peu au-dessus de leurs possibilités, au cas où, en premier. On fait bien pareil, nous les instits, pour nos affectations ! On demande des écoles difficiles à avoir, parce qu'on ne sait jamais, et après des écoles qu'on est sûrs d'avoir.

Mon fils a fait pareil : demande en premier pour l'UTC et les INSA, qu'il était quasiment sûr de ne pas avoir au vu de son bulletin, mais on peut toujours essayer... et demandes beaucoup plus réalistes ensuite, entre autres bien sûr de l'école dans laquelle il a fini par aller — et qui est très bien, d'ailleurs, merci.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Philomèle Mer 29 Aoû 2012 - 21:32
Je pense aussi à une chose, qui peut confirmer l'observation de Rikki :

en pratique, il est absurde de faire des voeux, de les classer et d'attendre l'appréciation, si l'admission est de droit (cas des licences universitaires).

Donc les lycéens et leurs parents jouent le jeu du logiciel :
ils formulent des voeux qui supposent une hiérarchie et une sélection, puisque la procédure est là pour hiérarchiser et sélectionner. Et puis, en dernier lieu, la formation qui convient bien, la fac. C'est une perversion administrative version 2.0.

Le tout est renforcé par le biais psychologique.
Il est plus gratifiant de se dire : "Mon dossier a été retenu (et d'autres ne l'ont pas été)", plutôt que "De toute façon, n'importe qui est accepté". Même si cela doit entraîner une mauvaise appréciation de ses projets et de ses capacités, donc de mauvais choix.

Ce qui est dommage, c'est que ce comportement renforce dans les esprits deux idées :
- il faut éviter la licence
- ceux qui y sont y sont faute de mieux (les losers)

En même temps, sortir la licence du logiciel (qui n'est pas fait pour elle) serait certainement pire.
Je ne sais pas si nous n'irions pas plutôt dans le sens d'un début de sélection en Licence.
Pour ma fac, j'étais derrière le logiciel : j'ai mis A à tous les dossiers, à peu près, sauf ceux d'étudiants de bac pro vraiment trop éloignés de notre formation... c'est un début de dissuasion pas déraisonnable.
(Je précise pour éviter tout malentendu que les étudiants issus de bac pro textile ou autre ont vraiment un retard trop important dans la maîtrise de la langue et dans la culture nécessaire pour cela donne autre chose qu'une catastrophe et du temps perdu pour eux. Je parle d'expérience et pas par élitisme ou défaitisme.)
alberto79
alberto79
Habitué du forum

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par alberto79 Mer 29 Aoû 2012 - 22:01
@Philomèle a écrit:

Je ne sais pas si nous n'irions pas plutôt dans le sens d'un début de sélection en Licence.

Pour moi la seule solution c´est la sélection à l´entrée de l´université. Ni plus ni moins. J´avais ouvert un fil pour en parler il y un certain temps…

https://www.neoprofs.org/t44574-luniversite-en-france-une-selection-a-lentree
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Philomèle Mer 29 Aoû 2012 - 22:09
(Entièrement d'accord pour la sélection à l'entrée de l'université. Le bac, premier diplôme universitaire, devait jouer ce rôle : il ne le joue plus. - Je vais lire l'autre fil.)
MarieL
MarieL
Neoprof expérimenté

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par MarieL Jeu 30 Aoû 2012 - 13:17
Mais si vous instaurez une sélection à l'entrée de l'université (autre que le bac), alors il faudra aussi prévoir une possibilité de remise à niveau pour ceux qui seraient recalés.

Je n'aimerais pas du tout que l'université devienne irréversiblement élitiste, et je crois profondément que nous y perdrions beaucoup. Tout le monde n'est pas au maximum de ses capacités à 18 ans.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Philomèle Jeu 30 Aoû 2012 - 14:18
Axel a écrit:Mais si vous instaurez une sélection à l'entrée de l'université (autre que le bac), alors il faudra aussi prévoir une possibilité de remise à niveau pour ceux qui seraient recalés.

Je n'aimerais pas du tout que l'université devienne irréversiblement élitiste, et je crois profondément que nous y perdrions beaucoup. Tout le monde n'est pas au maximum de ses capacités à 18 ans.

Ne renversons pas les choses :

- il y a un certain nombre de lycéens qui NE PEUVENT PAS suivre en licence, soit à cause de capacités propres ou d'aspirations personnelles à autre chose, soit parce qu'ils n'ont pas la bonne formation en amont.
En lettres, parmi les étudiants qui N'ont PAS un bac général (L, ES, S) je n'ai jamais vu de réussite à l'issue de la première année (je parle des bacs STG, SES ou autres bac pro textile, hôtellerie... pas mal d'étudiants au total chaque année.)

- dans ce cas, il ne s'agit pas du tout de les exclure du système de formation ou de leur refuser des études supérieures.
Simplement, leur place est en I.U.T. où l'enseignement est plus encadré, trois années professionnalisantes sans poursuite d'études ; ou encore en B.T.S., formations paramédicales, que sais-je. En IUT et BTS, l'enseignement est pensé sur le modèle du secondaire, précisément parce que les étudiants sont considérés comme moins autonomes.

Remettons les choses en place : la licence est prévue pour déboucher sur le master. Ce sont des études longues, qui supposent une bonne formation de l'esprit au départ, de l'autonomie et un vrai projet personnel de formation. Bref, l'enseignement en faculté s'adresse plutôt à des étudiants solides. Pas à ceux qui ont été refusés partout parce que leur dossier est trop faible.
En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.

L'échec en première année de licence (50 %) n'est que le résultat de ce refus de sélection à l'entrée : une sélection sauvage, par la loi de la jungle. Les plus faibles ne trouvent pas leur place et le comprennent assez vite.

(Et pour les adultes en reprise d'études, je n'ai pas de renseignements précis : par contre, chaque année, je suis quelques trentenaires qui décident de reprendre des études. En pratique, ça ne marche pas et ils se découragent assez vite. Là encore, le cadre universitaire de la Licence ne me paraît pas adapté à cette demande de formation.)
MarieL
MarieL
Neoprof expérimenté

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par MarieL Jeu 30 Aoû 2012 - 15:12
Je maintiens quand même.
Expérience contre expérience, on n'en sort jamais.

Mais, oui, je connais de belles réussites en fac de la part de lycéens dont les professeurs s'accordaient à dire qu'ils n'étaient "pas faits" pour les études longues furieux oui, on peut réussir en fac de lettres (et pas seulement !) après un bac technologique, et oui, cent fois oui, il est encore possible de se révéler bien après 18 ou 20 ans - et pas la peine d'aller chercher les "trentenaires qui reprennent des études".

En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.
Admettons. Encore que sur la deuxième partie de la phrase, ce soit discutable.
Ce n'est pas ce à quoi je pensais. Mais bien à une année de remise à niveau avant d'aborder les études universitaires - pour ceux qui n'auraient pas réussi la sélection que de nombreuses voix réclament ici - afin de ne pas, justement, réserver l'enseignement en faculté (le seul moment où j'ai enfin pris du plaisir à apprendre...) aux seuls
étudiants solides

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
alberto79
alberto79
Habitué du forum

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par alberto79 Jeu 30 Aoû 2012 - 15:17
@Philomèle a écrit:
Axel a écrit:Mais si vous instaurez une sélection à l'entrée de l'université (autre que le bac), alors il faudra aussi prévoir une possibilité de remise à niveau pour ceux qui seraient recalés.

Je n'aimerais pas du tout que l'université devienne irréversiblement élitiste, et je crois profondément que nous y perdrions beaucoup. Tout le monde n'est pas au maximum de ses capacités à 18 ans.

Ne renversons pas les choses :

- il y a un certain nombre de lycéens qui NE PEUVENT PAS suivre en licence, soit à cause de capacités propres ou d'aspirations personnelles à autre chose, soit parce qu'ils n'ont pas la bonne formation en amont.
En lettres, parmi les étudiants qui N'ont PAS un bac général (L, ES, S) je n'ai jamais vu de réussite à l'issue de la première année (je parle des bacs STG, SES ou autres bac pro textile, hôtellerie... pas mal d'étudiants au total chaque année.)

- dans ce cas, il ne s'agit pas du tout de les exclure du système de formation ou de leur refuser des études supérieures.
Simplement, leur place est en I.U.T. où l'enseignement est plus encadré, trois années professionnalisantes sans poursuite d'études ; ou encore en B.T.S., formations paramédicales, que sais-je. En IUT et BTS, l'enseignement est pensé sur le modèle du secondaire, précisément parce que les étudiants sont considérés comme moins autonomes.



Remettons les choses en place : la licence est prévue pour déboucher sur le master. Ce sont des études longues, qui supposent une bonne formation de l'esprit au départ, de l'autonomie et un vrai projet personnel de formation. Bref, l'enseignement en faculté s'adresse plutôt à des étudiants solides. Pas à ceux qui ont été refusés partout parce que leur dossier est trop faible.
En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.

L'échec en première année de licence (50 %) n'est que le résultat de ce refus de sélection à l'entrée : une sélection sauvage, par la loi de la jungle. Les plus faibles ne trouvent pas leur place et le comprennent assez vite.

(Et pour les adultes en reprise d'études, je n'ai pas de renseignements précis : par contre, chaque année, je suis quelques trentenaires qui décident de reprendre des études. En pratique, ça ne marche pas et ils se découragent assez vite. Là encore, le cadre universitaire de la Licence ne me paraît pas adapté à cette demande de formation.)

veneration veneration veneration Je ne peux pas être plus d´accord avec toi.

alberto79
alberto79
Habitué du forum

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par alberto79 Jeu 30 Aoû 2012 - 15:26
Axel a écrit:Je maintiens quand même.
Expérience contre expérience, on n'en sort jamais.

Mais, oui, je connais de belles réussites en fac de la part de lycéens dont les professeurs s'accordaient à dire qu'ils n'étaient "pas faits" pour les études longues furieux oui, on peut réussir en fac de lettres (et pas seulement !) après un bac technologique, et oui, cent fois oui, il est encore possible de se révéler bien après 18 ou 20 ans - et pas la peine d'aller chercher les "trentenaires qui reprennent des études".

En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.
Admettons. Encore que sur la deuxième partie de la phrase, ce soit discutable.
Ce n'est pas ce à quoi je pensais. Mais bien à une année de remise à niveau avant d'aborder les études universitaires - pour ceux qui n'auraient pas réussi la sélection que de nombreuses voix réclament ici - afin de ne pas, justement, réserver l'enseignement en faculté (le seul moment où j'ai enfin pris du plaisir à apprendre...) aux seuls
étudiants solides

Mais Axel, selon votre raisonnement, il ne faudrait pas alors sélectionner nulle part, ni à l´entrée des UFR, ni des IUT, ni des BTS, ni des CPGE, ni des IEP, ni des écoles de commerce, ni des ENS… Si c´est le cas, je ne suis pas contre en principe, mais c´est impossible.

Ce que je n´accepte pas ce qu´on justifie la sélection à l´entrée de tout sauf à l´université. Ou sélection partout ou nulle part…
MarieL
MarieL
Neoprof expérimenté

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par MarieL Jeu 30 Aoû 2012 - 18:05
En effet, je n'aime pas beaucoup le principe même de sélection.

Mais plus encore pour les études dites supérieures. Je trouve qu'elles devraient être accessibles à tous*. Et donc qu'on devrait s'en donner les moyens. Ce qui n'est pas vraiment le cas aujourd'hui. On peut s'inscrire aux cours du soir, en formation continue, à l'université du temps libre, certes, mais pas partout et c'est souvent un parcours de combattant.

* Non, ce n'est pas de la provocation, ni de l'angélisme. Je regrette qu'il faille attendre l'université (quand on peut l'atteindre...) pour découvrir un certain nombre de choses bien plus difficiles à découvrir par soi-même lorsqu'on doit travailler à temps plein ou subvenir aux besoins d'une famille.


Dernière édition par Axel le Jeu 30 Aoû 2012 - 18:07, édité 1 fois (Raison : Précisions)

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Philomèle Jeu 30 Aoû 2012 - 20:27
Axel a écrit:Je maintiens quand même.
Expérience contre expérience, on n'en sort jamais.

Mais, oui, je connais de belles réussites en fac de la part de lycéens dont les professeurs s'accordaient à dire qu'ils n'étaient "pas faits" pour les études longues furieux oui, on peut réussir en fac de lettres (et pas seulement !) après un bac technologique, et oui, cent fois oui, il est encore possible de se révéler bien après 18 ou 20 ans - et pas la peine d'aller chercher les "trentenaires qui reprennent des études".

En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.
Admettons. Encore que sur la deuxième partie de la phrase, ce soit discutable.
Ce n'est pas ce à quoi je pensais. Mais bien à une année de remise à niveau avant d'aborder les études universitaires - pour ceux qui n'auraient pas réussi la sélection que de nombreuses voix réclament ici - afin de ne pas, justement, réserver l'enseignement en faculté (le seul moment où j'ai enfin pris du plaisir à apprendre...) aux seuls
étudiants solides

Entendu pour les belles exceptions : l'éclosion intellectuelle à vingt-cinq ans ou trente ans, je m'en réjouis, malgré toutes les vilaines fées qui prédisaient l'échec.
Sauf que précisément : c'est l'exception. C'est tellement l'exception que je ne crois pas avoir vu cette plante rare dans mon cursus. (En fait, je pense que cette maturité tardive, c'est plutôt masculin, et il y a peu de jeunes hommes en licence de Lettres...)
Le système de formation ne peut pas être prévu pour les exceptions et les réveils tardifs.
La licence est là pour se former au sortir du bac en formation initiale.

Et après tout, si l'on doit instaurer des années de remise à niveau, je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas plutôt de la remise à niveau pour l'accès au BTS ou bien à l'IUT où le lycéen a également été refusé !

Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Kilmeny Jeu 30 Aoû 2012 - 20:28
Des demandes irréalistes !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
MarieL
MarieL
Neoprof expérimenté

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par MarieL Ven 31 Aoû 2012 - 14:22
@Philomèle a écrit:
Axel a écrit:Je maintiens quand même.
Expérience contre expérience, on n'en sort jamais.

Mais, oui, je connais de belles réussites en fac de la part de lycéens dont les professeurs s'accordaient à dire qu'ils n'étaient "pas faits" pour les études longues furieux oui, on peut réussir en fac de lettres (et pas seulement !) après un bac technologique, et oui, cent fois oui, il est encore possible de se révéler bien après 18 ou 20 ans.

En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.
Admettons. Encore que sur la deuxième partie de la phrase, ce soit discutable.
Ce n'est pas ce à quoi je pensais. Mais bien à une année de remise à niveau avant d'aborder les études universitaires

Entendu pour les belles exceptions : l'éclosion intellectuelle à vingt-cinq ans ou trente ans, je m'en réjouis, malgré toutes les vilaines fées qui prédisaient l'échec.
Sauf que précisément : c'est l'exception. C'est tellement l'exception que je ne crois pas avoir vu cette plante rare dans mon cursus. (En fait, je pense que cette maturité tardive, c'est plutôt masculin, non seulement je ne le pense pas mais ce n'est pas non plus ce que je constate et il y a peu de jeunes hommes en licence de Lettres...)
Le système de formation ne peut pas être prévu pour les exceptions et les réveils tardifs.
La licence est là pour se former au sortir du bac en formation initiale.

Et après tout, si l'on doit instaurer des années de remise à niveau, je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas plutôt de la remise à niveau pour l'accès au BTS ou bien à l'IUT où le lycéen a également été refusé !


@Kilmeny a écrit:Des demandes irréalistes !


Eh bien, c'est dommage (les phrases en gras).
De toutes façons, demander une sélection systématique pour l'université, c'est aussi un voeu pieux pour l'instant.
Alors quitte à rêver d'un autre monde, je préfère rêver de celui où on a le droit d'être une exception, de ne pas marcher au même pas que tous les autres et de ne pas en être pénalisé pour autant.

Et je trouve dommage également que vous n'ayiez jamais rencontré ces "exceptions" là, j'aurais même tendance à croire que vous ne les avez pas remarquées plutôt.


_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
Mike92
Mike92
Niveau 10

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Mike92 Ven 31 Aoû 2012 - 20:07
En effet, je n'aime pas beaucoup le principe même de sélection.
Mais plus encore pour les études dites supérieures. Je trouve qu'elles devraient être accessibles à tous
Mais, dans les faits, elles ne le sont pas, car il faudrait pour cela que le niveau et les aptitudes des élèves soient en parfaite adéquation avec leurs désirs.. ce qui n'est pas si fréquent ! (je suis modo sur un site d'étudiants, spécialisé en CPGE, certains se croient déjà en prépa à Henri-IV en ayant eu 10/20 à l'EAF..)

Il y a peut-être une ambiguïté sur le terme "1er voeu" ? est-ce que ce ne serait pas plutôt "1ère filière" ? Car ce n'est pas du tout le même problème : Ne pas être pris dans son premier voeu de CPGE ECS (dite prépa hec) par exemple, est très courant, puisqu'on explique que ce 1er voeu est en général l'idéal difficile à atteindre..

P.S.: je ne vois pas comment on pourra éviter de mettre un examen d'entrée en fac, vu le niveau moyen des bacheliers. La fac de Dauphine le fait déjà indirectement, et elle a raison (de mon point de vue).

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu ! Empty Re: APB : seuls 38% des candidats ont obtenu leur premier voeu !

par Philomèle Ven 31 Aoû 2012 - 20:52
Axel a écrit:
@Philomèle a écrit:
Axel a écrit:Je maintiens quand même.
Expérience contre expérience, on n'en sort jamais.

Mais, oui, je connais de belles réussites en fac de la part de lycéens dont les professeurs s'accordaient à dire qu'ils n'étaient "pas faits" pour les études longues furieux oui, on peut réussir en fac de lettres (et pas seulement !) après un bac technologique, et oui, cent fois oui, il est encore possible de se révéler bien après 18 ou 20 ans.

En licence, nous n'avons pas les moyens de faire de la remise à niveau, et ce n'est pas notre métier.
Admettons. Encore que sur la deuxième partie de la phrase, ce soit discutable.
Ce n'est pas ce à quoi je pensais. Mais bien à une année de remise à niveau avant d'aborder les études universitaires

Entendu pour les belles exceptions : l'éclosion intellectuelle à vingt-cinq ans ou trente ans, je m'en réjouis, malgré toutes les vilaines fées qui prédisaient l'échec.
Sauf que précisément : c'est l'exception. C'est tellement l'exception que je ne crois pas avoir vu cette plante rare dans mon cursus. (En fait, je pense que cette maturité tardive, c'est plutôt masculin, non seulement je ne le pense pas mais ce n'est pas non plus ce que je constate et il y a peu de jeunes hommes en licence de Lettres...)
Le système de formation ne peut pas être prévu pour les exceptions et les réveils tardifs.
La licence est là pour se former au sortir du bac en formation initiale.

Et après tout, si l'on doit instaurer des années de remise à niveau, je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas plutôt de la remise à niveau pour l'accès au BTS ou bien à l'IUT où le lycéen a également été refusé !


@Kilmeny a écrit:Des demandes irréalistes !


Eh bien, c'est dommage (les phrases en gras).
De toutes façons, demander une sélection systématique pour l'université, c'est aussi un voeu pieux pour l'instant.
Alors quitte à rêver d'un autre monde, je préfère rêver de celui où on a le droit d'être une exception, de ne pas marcher au même pas que tous les autres et de ne pas en être pénalisé pour autant.

Et je trouve dommage également que vous n'ayiez jamais rencontré ces "exceptions" là, j'aurais même tendance à croire que vous ne les avez pas remarquées plutôt.


Vous avez certainement raison.
D'ailleurs, je ne travaille que pour les conformistes qui ont pile 18 ans et qui sont dans les clous de la formation initiale, et je fais de mon mieux pour ignorer et exclure ceux qui ne seront pas professeur de français à 23 ans.

Bien. Cela étant dit, je crois que nous avons épuisé la question et que nous allons à présent tourner en rond.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum