Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Enchanteur

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Iphigénie Dim 25 Nov 2012 - 15:07
Razz
Article de l'Encyclopedia Universalis, si on veut vraiment compliquer les choses en les clarifiant:
[spoiler]
Spoiler:
L'origine du mot « baroque », appelé à une si grande fortune, doit être raisonnablement reconnue dans le mot portugais barroco, qui désigne la perle irrégulière, voisin du castillan berrucco, qui était lui-même entré dans la langue technique de la joaillerie au XVIe siècle. Les dictionnaires français (Furetière, 1690 ; Académie française, 1718) l'ont accueilli avec ce sens, mais, assez rapidement, celui, figuré, d'étrange et presque de choquant fut admis.
L'Encyclopédie a cru que le terme venait du baroco des logiciens, alors que la figure du syllogisme ne traduit aucune irrégularité dans le mode de pensée. Il est assez curieux d'observer, à présent, que dans le supplément de l'Encyclopédie, de 1776, Jean-Jacques Rousseau (sous la signature S) définit la musique baroque comme celle « dont l'harmonie est confuse, chargée de modulations et de dissonances », alors que, par musique baroque, nous entendons l'école musicale du XVIIe siècle, dans une acception surtout chronologique.
Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, les théoriciens partisans de l'antique et rénovateurs d'un art architectural classique ont employé l'adjectif « baroque » pour désigner ce qu'ils trouvaient de capricieux, d'extravagant, de contraire à la règle et au goût chez les maîtres italiens du Seicento. Le grand critique d'art, Jacob Burckhardt, professeur à Bâle, qui dans le Cicerone (1860) avait contribué à présenter le style baroque d'Italie comme une altération de la Renaissance, est revenu sur cette première opinion et a éprouvé une sympathie croissante envers lui. Mais, en France surtout, le XIXe siècle positif, réaliste, admirateur d'un classicisme où il croyait voir la plus parfaite expression du goût, de la raison et du génie national, a condamné l'architecture italienne et les formes qui s'étaient développées à partir d'elle.
Il en est résulté que le mot baroque a été pris constamment dans une acception péjorative, jusqu'au lendemain de la Première Guerre mondiale. Alors, les esthéticiens ont prêté au baroque le caractère d'une phase de la sensibilité générale, en littérature et en art, où les valeurs de fantaisie, d'imagination se trouvaient libérées, jusqu'au désordre parfois, mais sans leur refuser l'attrait, le charme et la séduction. On ne peut reprendre ici toute l'histoire du terme baroque et de ses diverses acceptions, mais il est sans doute utile de s'arrêter sur trois observations :
1. Chronologiquement, le baroque est un style artistique général, postérieur à la Renaissance, dont les manifestations les plus affirmées se sont présentées en Italie au XVIIe siècle, et qui est passé, y recevant un accueil plus ou moins favorable, en Espagne, en France, en Allemagne, en Europe centrale, en Russie. Art d'imagination, d'invention, de somptuosité, de contrastes, il est différent de la recherche d'équilibre et d'harmonie qui forme l'idéal classique.
2. Mais jamais les artistes qui ont adopté ce style ne l'ont appelé baroque ; ils ont même ignoré, pour la plupart, le mot et le sens que nous lui prêtons. Ils ont admis d'eux-mêmes qu'ils étaient modernes. En France, on a parlé d'un genre « à la romaine ».
3. Intemporellement, c'est-à-dire pouvant être reconnu à toutes les époques et dans tous les genres de création, le baroque est l'audacieux, le surprenant, le contrasté ou l'incohérent. Il est, en principe du moins, le reflet dans les sensibilités et les expressions de périodes de transition, de difficultés internes, de remise en cause de valeurs traditionnelles, d'un affleurement de tendances profondes, douloureuses parfois, inquiètes toujours.
©️ Encyclopædia Universalis 2006, tous droits réservés
Clarianz
Clarianz
Empereur

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Clarianz Dim 25 Nov 2012 - 15:08
@thrasybule a écrit:Il me semble que c'est au XX° que le terme est employé sans connotation péjorative, ce qui était le cas au XIX° notamment en architecture, pour souligner l'outrance et la surcharge de mauvais goût. Le cas de la musique est un peu à part, la langue anglaise préfèrant d'ailleurs parler de "early music"


Quand le concile de Trente veut promouvoir l'art catholique, il utilise quel mot?

Il me semble avoir lu que le néobaroque et le rococo apparaissent vers 1880, donc le terme devait déjà être employé non?
C'est pas Hugo et Sainte Beuve qui re-découvrent D'Aubigné?




_________________
Mama's Rock
Clarianz
Clarianz
Empereur

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Clarianz Dim 25 Nov 2012 - 15:11
@iphigénie a écrit: Razz
Article de l'Encyclopedia Universalis, si on veut vraiment compliquer les choses en les clarifiant:
[spoiler]
Spoiler:
L'origine du mot « baroque », appelé à une si grande fortune, doit être raisonnablement reconnue dans le mot portugais barroco, qui désigne la perle irrégulière, voisin du castillan berrucco, qui était lui-même entré dans la langue technique de la joaillerie au XVIe siècle. Les dictionnaires français (Furetière, 1690 ; Académie française, 1718) l'ont accueilli avec ce sens, mais, assez rapidement, celui, figuré, d'étrange et presque de choquant fut admis.
L'Encyclopédie a cru que le terme venait du baroco des logiciens, alors que la figure du syllogisme ne traduit aucune irrégularité dans le mode de pensée. Il est assez curieux d'observer, à présent, que dans le supplément de l'Encyclopédie, de 1776, Jean-Jacques Rousseau (sous la signature S) définit la musique baroque comme celle « dont l'harmonie est confuse, chargée de modulations et de dissonances », alors que, par musique baroque, nous entendons l'école musicale du XVIIe siècle, dans une acception surtout chronologique.
Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, les théoriciens partisans de l'antique et rénovateurs d'un art architectural classique ont employé l'adjectif « baroque » pour désigner ce qu'ils trouvaient de capricieux, d'extravagant, de contraire à la règle et au goût chez les maîtres italiens du Seicento. Le grand critique d'art, Jacob Burckhardt, professeur à Bâle, qui dans le Cicerone (1860) avait contribué à présenter le style baroque d'Italie comme une altération de la Renaissance, est revenu sur cette première opinion et a éprouvé une sympathie croissante envers lui. Mais, en France surtout, le XIXe siècle positif, réaliste, admirateur d'un classicisme où il croyait voir la plus parfaite expression du goût, de la raison et du génie national, a condamné l'architecture italienne et les formes qui s'étaient développées à partir d'elle.
Il en est résulté que le mot baroque a été pris constamment dans une acception péjorative, jusqu'au lendemain de la Première Guerre mondiale. Alors, les esthéticiens ont prêté au baroque le caractère d'une phase de la sensibilité générale, en littérature et en art, où les valeurs de fantaisie, d'imagination se trouvaient libérées, jusqu'au désordre parfois, mais sans leur refuser l'attrait, le charme et la séduction. On ne peut reprendre ici toute l'histoire du terme baroque et de ses diverses acceptions, mais il est sans doute utile de s'arrêter sur trois observations :
1. Chronologiquement, le baroque est un style artistique général, postérieur à la Renaissance, dont les manifestations les plus affirmées se sont présentées en Italie au XVIIe siècle, et qui est passé, y recevant un accueil plus ou moins favorable, en Espagne, en France, en Allemagne, en Europe centrale, en Russie. Art d'imagination, d'invention, de somptuosité, de contrastes, il est différent de la recherche d'équilibre et d'harmonie qui forme l'idéal classique.
2. Mais jamais les artistes qui ont adopté ce style ne l'ont appelé baroque ; ils ont même ignoré, pour la plupart, le mot et le sens que nous lui prêtons. Ils ont admis d'eux-mêmes qu'ils étaient modernes. En France, on a parlé d'un genre « à la romaine ».
3. Intemporellement, c'est-à-dire pouvant être reconnu à toutes les époques et dans tous les genres de création, le baroque est l'audacieux, le surprenant, le contrasté ou l'incohérent. Il est, en principe du moins, le reflet dans les sensibilités et les expressions de périodes de transition, de difficultés internes, de remise en cause de valeurs traditionnelles, d'un affleurement de tendances profondes, douloureuses parfois, inquiètes toujours.
©️ Encyclopædia Universalis 2006, tous droits réservés


Bonne idée, je n'avais pas passé à aller y jeter un oeil: ça répond effectivement à quelques questions!

_________________
Mama's Rock
Palombella Rossa
Palombella Rossa
Neoprof expérimenté

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Palombella Rossa Dim 25 Nov 2012 - 15:32
En tout cas, pour la revue (excellente) Baroque, la réponse ne fait pas de doute...


http://baroque.revues.org/220

http://baroque.revues.org/213

J'en profite pour recommander revues.org en général, une mine !
Clarianz
Clarianz
Empereur

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Clarianz Dim 25 Nov 2012 - 15:43
Merci!
je vais aller lire tout ça!

_________________
Mama's Rock
Derborence
Derborence
Modérateur

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Derborence Dim 25 Nov 2012 - 15:55
J'ai suivi un cours sur la poésie baroque quand j'étais en licence.
Nous avons étudié plusieurs poèmes de D'Aubigné.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Clarianz
Clarianz
Empereur

D'Aubigné est-il baroque?  - Page 2 Empty Re: D'Aubigné est-il baroque?

par Clarianz Dim 25 Nov 2012 - 16:11
la réponse est donc oui!

Smile merci!

_________________
Mama's Rock
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum