Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

136 - 7%
91 - 5%
85 - 4%
159 - 8%
96 - 5%
80 - 4%
183 - 9%
256 - 13%
248 - 12%
187 - 9%
225 - 11%
241 - 12%
 
Total des votes: 1987
 
PhilB
Niveau 4

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par PhilB Mer 11 Sep 2013 - 17:00
@JPhMM a écrit:Est-ce à dire qu'un élève qui n'utilise pas le numérique dans le cadre d'un apprentissage d'une langue ne peut pas améliorer ses compétences orales ?
La réponse est bien sûr que si. Mais pas s'il se contente de ses 2h/semaine, sans investissement personnel. A 2h/semaine et 20, 24, 36 élèves par classe, le temps de parole en moyenne de chaque élève est réduit au peau de chagrin. Un élève qui veut maîtriser une langue à l'oral a besoin d'un exposition à la langue beaucoup plus importante. Si l'on s'y prend bien avec les TICE, cela permet une certaine massification du temps d'écoute et de parole, et cela facilite grandement l'accès des élèves (et des profs) aux contenus audio.

Sans technologies, je demanderais à avoir les élèves 5h par semaine et pas plus de 15 par classe. Ca aussi, ça changerait le niveau global des français en langues étrangères. :shock: 

Sans faire toute la liste des dispositifs ici, je conçois mal se passer des TICE aujourd'hui. Surtout en tant que prof de langue.

Et puis, notre mission, c'est quand même de préparer nos élèves à affronter le monde du 21e siècle, pas celui du 19e. Je ne comprends pas les collègues qui râlent contre les technologies. C'est aussi paradoxale que des "Amish cellphones".

:aad:
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par JPhMM Mer 11 Sep 2013 - 17:02
Précision : quand j'étais élève, les séquences qui reposaient sur l'actualité m'ennuyaient prodigieusement, parfois jusqu'à la douleur, elles m'étaient alors violence. J'étais parti du principe que l'école devait me protéger des fluctuations peu glorieuses des vérités "pour un jour" (ou d'actualité, si vous préférez). J'ai rapidement compris que ce principe me serait refusé, mais le comprendre n'a pas diminué mon malaise.
Ainsi, mon meilleur souvenir d'apprentissage de langue fut une séquence Erlkönig, qui comprenait, entre autres, son apprentissage par cœur, ainsi que son illustration par un dessin, deux tâches investies alors par moi sans retenue de temps ni de passion.


Dernière édition par JPhMM le Mer 11 Sep 2013 - 17:04, édité 3 fois (Raison : correction de faute de français.)

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Luigi_B Mer 11 Sep 2013 - 17:03
@PhilB a écrit:Et puis, notre mission, c'est quand même de préparer nos élèves à affronter le monde du 21e siècle, pas celui du 19e. Je ne comprends pas les collègues qui râlent contre les technologies. C'est aussi paradoxale que des "Amish cellphones".

:aad:
Tellement extrémistes qu'ils sont membres d'un forum en ligne. professeur 

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Luigi_B Mer 11 Sep 2013 - 17:05
Personne n'a répondu sur le fait que le numérique n'est pas qu'une potentialité positive.


Dernière édition par Luigi_B le Mer 11 Sep 2013 - 17:15, édité 2 fois

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
avatar
Invité
Invité

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Invité Mer 11 Sep 2013 - 17:09
Si, moi j'ai répondu, indirectement: je suis d'accord. Mais ce n'est pas non plus uniquement dangereux. Le numérique est dangereux à la fois quand on en abuse et quand on ne l'utilise pas du tout ou qu'on l'interdit (tentation de se rabattre sur de mauvais usages).
avatar
Invité
Invité

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Invité Mer 11 Sep 2013 - 17:10
@JPhMM a écrit:Précision : quand j'étais élève, les séquences qui reposaient sur l'actualité m'ennuyaient prodigieusement, parfois jusqu'à la douleur, elles m'étaient alors violence. J'étais parti du principe que l'école devait me protéger des fluctuations peu glorieuses des vérités "pour un jour" (ou d'actualité, si vous préférez). J'ai rapidement compris que ce principe me serait refusé, mais le comprendre n'a pas diminué mon malaise.
Ainsi, mon meilleur souvenir d'apprentissage de langue fut une séquence Erlkönig, qui comprenait, entre autres, son apprentissage par cœur, ainsi que son illustration par un dessin, deux tâches investies alors par moi sans retenue de temps ni de passion.
On peut faire les deux. Je suis désolée, mais ce qui intéressera un élève ennuiera l'autre. Un cours de LV, ce n'est pas qu'un cours de littérature...
PhilB
PhilB
Niveau 4

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par PhilB Mer 11 Sep 2013 - 17:11
@Luigi_B a écrit:
@PhilB a écrit:Et puis, notre mission, c'est quand même de préparer nos élèves à affronter le monde du 21e siècle, pas celui du 19e. Je ne comprends pas les collègues qui râlent contre les technologies. C'est aussi paradoxale que des "Amish cellphones".

:aad:
Tellement extrémistes qu'ils sont membres d'un forum en ligne. professeur 
Tout à fait! N'est pas luddite qui veut.

Ce matin j'ai travaillé à préparer le discours d'Obama d'hier soir pour mes élèves. Une perle de persuasion, ce discours, quoi qu'on pense de sa politique. Dans les années 70, on avait au mieux des enregistrements sur cassette ou sur bande de manuels. Certains étaient rigolottes (Streamline English Connections, oooh!) mais comparer les pratiques d'autrefois et celles d'aujourd'hui ne risque pas de me faire pousser une larme nostalgique.

:aad:
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par JPhMM Mer 11 Sep 2013 - 17:13
holderfar a écrit:
@JPhMM a écrit:Précision : quand j'étais élève, les séquences qui reposaient sur l'actualité m'ennuyaient prodigieusement, parfois jusqu'à la douleur, elles m'étaient alors violence. J'étais parti du principe que l'école devait me protéger des fluctuations peu glorieuses des vérités "pour un jour" (ou d'actualité, si vous préférez). J'ai rapidement compris que ce principe me serait refusé, mais le comprendre n'a pas diminué mon malaise.
Ainsi, mon meilleur souvenir d'apprentissage de langue fut une séquence Erlkönig, qui comprenait, entre autres, son apprentissage par cœur, ainsi que son illustration par un dessin, deux tâches investies alors par moi sans retenue de temps ni de passion.
On peut faire les deux. Je suis désolée, mais ce qui intéressera un élève ennuiera l'autre. Un cours de LV, ce n'est pas qu'un cours de littérature...
Je sais bien.
Ce n'était pas un argument, mais une simple précision, relative à l'actualité de surcroit.

De plus, c'était il y a longtemps. Une époque où l'enseignant passait intégralement Le Tambour en VO non sous-titrée à ses élèves de Troisième sans que personne ne trouva à en rien redire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Luigi_B Mer 11 Sep 2013 - 17:14
holderfar a écrit:Si, moi j'ai répondu, indirectement: je suis d'accord. Mais ce n'est pas non plus uniquement dangereux. Le numérique est dangereux à la fois quand on en abuse et quand on ne l'utilise pas du tout ou qu'on l'interdit (tentation de se rabattre sur de mauvais usages).
Et loin de moi l'idée de penser que le numérique est fondamentalement dangereux par lui-même ou qu'il doive être rejeté hors de l'école.

La question est celle - subtile - de l'équilibre entre ce que le numérique apporte et ce qu'il retire.

On présente d'ailleurs plus souvent ses potentialités d'usage, véritablement extraordinaires, que la réalité de ses usages, beaucoup plus décevantes.


Dernière édition par Luigi_B le Mer 11 Sep 2013 - 17:17, édité 1 fois

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
avatar
Invité
Invité

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Invité Mer 11 Sep 2013 - 17:16
Passer des films non sous-titrés, ça se fait encore. Moi, je n'ose pas (encore), mais ça peut se faire. Y compris Le tambour.
Isis39
Isis39
Enchanteur

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Isis39 Mer 11 Sep 2013 - 17:17
@Luigi_B a écrit:
holderfar a écrit:Si, moi j'ai répondu, indirectement: je suis d'accord. Mais ce n'est pas non plus uniquement dangereux. Le numérique est dangereux à la fois quand on en abuse et quand on ne l'utilise pas du tout ou qu'on l'interdit (tentation de se rabattre sur de mauvais usages).
Et loin de moi l'idée de penser que le numérique est fondamentalement dangereux ou qu'il doive être rejeté hors de l'école.

La question est celle - subtile - de l'équilibre entre ce que le numérique apporte et ce qu'il retire.

On présente d'ailleurs plus souvent ses potentialités d'usage, véritablement extraordinaires, que la réalité de ses usages, beaucoup plus décevantes.
Ah bon ? Ce n'est pourtant pas l'impression que vous donnez sur ce forum.
Je suis agréablement surprise.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par JPhMM Mer 11 Sep 2013 - 17:17
holderfar a écrit:Passer des films non sous-titrés, ça se fait encore. Moi, je n'ose pas (encore), mais ça peut se faire.
Ose. Wink 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Luigi_B Mer 11 Sep 2013 - 17:18
Ah bon ? Ce n'est pourtant pas l'impression que vous donnez sur ce forum.
Je suis agréablement surprise.
Ce n'est pourtant pas faute de l'avoir répété...

Je rappelle la devise mon blog : "Ce qui est moderne peut (aussi) être idiot."

C'est très différent de "Ce qui est moderne est idiot", non ?

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
avatar
Invité
Invité

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Invité Mer 11 Sep 2013 - 17:19
@Luigi_B a écrit:
holderfar a écrit:Si, moi j'ai répondu, indirectement: je suis d'accord. Mais ce n'est pas non plus uniquement dangereux. Le numérique est dangereux à la fois quand on en abuse et quand on ne l'utilise pas du tout ou qu'on l'interdit (tentation de se rabattre sur de mauvais usages).
Et loin de moi l'idée de penser que le numérique est fondamentalement dangereux ou qu'il doive être rejeté hors de l'école.

La question est celle - subtile - de l'équilibre entre ce que le numérique apporte et ce qu'il retire.

On présente d'ailleurs plus souvent ses potentialités d'usage, véritablement extraordinaires, que la réalité de ses usages, beaucoup plus décevantes.
Alors on est d'accord. D'ailleurs, je pense qu'on aurait tout à gagner à ne pas présenter le numérique comme un outil miracle.
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Luigi_B Mer 11 Sep 2013 - 17:21
D'où l'ouverture de ce fil.

Asseoir la refondation de l'école sur son entrée dans le numérique me consterne.


Dernière édition par Luigi_B le Mer 11 Sep 2013 - 17:22, édité 1 fois

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
avatar
Invité
Invité

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Invité Mer 11 Sep 2013 - 17:22
@JPhMM a écrit:
holderfar a écrit:Passer des films non sous-titrés, ça se fait encore. Moi, je n'ose pas (encore), mais ça peut se faire.
Ose. Wink 
Il faut d'abord que mes élèves se convainquent qu'ils peuvent comprendre quelque chose en allemand. Je travaille d'abord par extraits de films non sous titrés, et je pense que cette année, je finirai par passer un film entier en VO totale, effectivement.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par JPhMM Mer 11 Sep 2013 - 17:23
holderfar a écrit:Alors on est d'accord. D'ailleurs, je pense qu'on aurait tout à gagner à ne pas présenter le numérique comme un outil miracle.
Exactement. Surtout parce qu'il ne l'est pas d'ailleurs, sauf pour qui est adepte de la pensée magique.
Voilà pourquoi j'ai répondu « Oui » ici : https://www.neoprofs.org/t55888p920-faire-entrer-l-ecole-dans-l-ere-numerique-une-envie-partagee#2147711

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
PhilB
PhilB
Niveau 4

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par PhilB Mer 11 Sep 2013 - 17:41
@Luigi_B a écrit:D'où l'ouverture de ce fil.
Asseoir la refondation de l'école sur son entrée dans le numérique me consterne.
Tout à fait d'accord. Il y a beaucoup de mauvais usages du numérique. Et le simple fait d'utiliser des TICE ne fait pas un professeur innovant. Il faut constamment se mettre en question et mettre en question les outils et les pratiques que nous mettons en place. "Douter de tout," comme disait Marx.

Donc les sondages, comme celui qui a démarré cette conversation, sont au mieux inutiles, et certainement tendencieux. Les effets d'annonce qui sortent régulièrement du ministère ne sont pas mieux. A se demander s'ils n'ont que des cruches (en pédagogie des TICE) au DEGESCO. Il est difficile d'être optimiste quant à l'avenir de notre système scolaire. Tout reste à faire.

:aad:
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Presse-purée Mer 11 Sep 2013 - 17:43
holderfar a écrit:
@Luigi_B a écrit:
holderfar a écrit:Si, moi j'ai répondu, indirectement: je suis d'accord. Mais ce n'est pas non plus uniquement dangereux. Le numérique est dangereux à la fois quand on en abuse et quand on ne l'utilise pas du tout ou qu'on l'interdit (tentation de se rabattre sur de mauvais usages).
Et loin de moi l'idée de penser que le numérique est fondamentalement dangereux ou qu'il doive être rejeté hors de l'école.

La question est celle - subtile - de l'équilibre entre ce que le numérique apporte et ce qu'il retire.

On présente d'ailleurs plus souvent ses potentialités d'usage, véritablement extraordinaires, que la réalité de ses usages, beaucoup plus décevantes.
Alors on est d'accord. D'ailleurs, je pense qu'on aurait tout à gagner à ne pas présenter le numérique comme un outil miracle.
Vous voyez, pourquoi se mettre la rate au court bouillon par clavier interposé?

Il est où le smiley qui fume des trucs interdits?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Presse-purée Mer 11 Sep 2013 - 17:45
@PhilB a écrit: "Douter de tout," comme disait Marx.
Desproges disait "La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute."

professeur 

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Durruti
Durruti
Niveau 6

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Durruti Mer 11 Sep 2013 - 17:51
J'ai lu L'emprise numérique de Cédric Biagini. Très intéressant.  Je suis contre l'utilisation à outrance du numérique dans le cadre scolaire, mais par pincée pourquoi pas?

Mais l'introduction des tablettes, les propositions pour inclure les smartphones dans les fournitures scolaires, le fait qu'on nous place de plus en plus comme des "accompagnateurs", les propos de mon IPR m'expliquant qu'"avec les milliers de données contenues dans les smartphones des élèves nous ne serons plus que des chefs d'orchestre", me font craindre une école  qui ne remplit pas son rôle. Les élèves sont déjà face à trop d'écrans, l'école doit rester, en partie, une bulle.

Et le jour où nous n'aurons plus que des tablettes, je ne serai plus prof.

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell
Panta Rhei
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Panta Rhei Mer 11 Sep 2013 - 17:57
Je n'ai pas lu les 50 pages précédentes.

Juste pour dire que mon video projecteur interactif est "en rade"; enfin pas le vidéo projecteur qui fonctionne mais la partie interactive l'est bien

[UNE BELLE CROIX ROUGE sur l'icône "easy interactive driver" - c'est le modèle EPSON, je précise]

Et bien pour moi, c'est la m*****e, si je veux afficher un "déclencheur de parole", je dois aller à l'ordi, si je veux écrire, je dois utiliser ces p*** de marqueurs qui laissent des traces, je ne peux plus appuyer sur le bouton magique qui me "fait" un fichier .pdf avec l'intégralité de "tableaux effacés" pendant la séance....

Cette sensation de régression est invalidante: mes élèves m'ont dit qu'ils étaient désolés d'ailleurs!

Pour l'instant, je ne peux QUE vidéo-projeter des .jpegs, pas d'annotation possible au stylet, pas de remplissage de support lacunaire avec le stylet...

L'HORREUR affraid 

Et le pire => tout le monde s'en contre fiche!

:injuste: 
(avec le stylet qui permet d'écrire et de tout faire en restant debout...)

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 F,perso,2018-01-24,,,,En%20retraite,,annees,26,118,4,2033-09-23,003300
Isis39
Isis39
Enchanteur

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Isis39 Mer 11 Sep 2013 - 18:16
Maladroit, je compatis. Quand internet saute, je râle beaucoup....
PhilB
PhilB
Niveau 4

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par PhilB Mer 11 Sep 2013 - 18:16
@Durruti a écrit:J'ai lu L'emprise numérique de Cédric Biagini. Très intéressant.  Je suis contre l'utilisation à outrance du numérique dans le cadre scolaire, mais par pincée pourquoi pas?

Mais l'introduction des tablettes, les propositions pour inclure les smartphones dans les fournitures scolaires, le fait qu'on nous place de plus en plus comme des "accompagnateurs", les propos de mon IPR m'expliquant qu'"avec les milliers de données contenues dans les smartphones des élèves nous ne serons plus que des chefs d'orchestre", me font craindre une école  qui ne remplit pas son rôle. Les élèves sont déjà face à trop d'écrans, l'école doit rester, en partie, une bulle.

Et le jour où nous n'aurons plus que des tablettes, je ne serai plus prof.
Que les élèves lisent une page de manuel sur papier ou sur écran ne devrait pas nous perturber outre mesure. Les tablettes arriveront peut-être à réaliser le rêve d'un vrai cartable électronique, qui se heurte aux phobies des éditeurs depuis plus de dix ans. L'utilisation "à outrance" est difficile à cerner, car l'expression "à outrance" me fait penser à un usage "excessif" et je crois que nous pouvons tous voir de tels exemples dans nos établissements, ou au moins les concevoir.

Je suis en partie d'accord avec cet IPR, car nous devons jouer davantage le rôle d'accompagnateur dans la mesure où nous devons inciter les élèves à prendre l'initiative dans leurs processus d'apprentissage, et pas seulement se contenter de transmettre des savoirs. Mais nous ne pourrons jamais n'être "que" accompagnateurs. Les MOOCs ne répondent pas à tous les besoins éducatifs de tous les élèves. Nous devront être des "chefs d'orchestre" aussi, certes, mais jamais "que" cela.

YMMV,   :aad:
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par JPhMM Mer 18 Sep 2013 - 22:31
Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Ipad-j10

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ? - Page 40 Empty Re: Faire entrer l'école dans l'ère numérique : une envie partagée ?

par Luigi_B Mer 18 Sep 2013 - 23:06
- allumage instantané
- fin et léger mais en même temps peu fragile
- ne craint pas l'eau
- ne tombe jamais en panne
- grande autonomie constatée sans nécessité de recharge
- consommation électrique nulle
- aucun risque de bris ou de vol
- très économique et durable
- indémodable d'une année sur l'autre
Bonus
- peut être fabriqué en France professeur


Dernière édition par Luigi_B le Mer 18 Sep 2013 - 23:10, édité 2 fois

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum