Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

La triche sévit aussi... à Harvard Empty La triche sévit aussi... à Harvard

par John Ven 1 Fév 2013 - 23:49
Reuters :
BOSTON (Reuters) - Une soixantaine d'étudiants ont été suspendus à Harvard, l'une des plus prestigieuses universités des Etats-Unis, pour avoir triché lors d'un examen de fin d'année scolaire 2011-2012.

Le scandale, peu courant dans cet établissement, s'est produit à la faculté des Arts et Sciences. Michael Smith, président de la faculté, a expliqué vendredi par courriel qu'un professeur avait noté des ressemblances dans les copies d'un examen effectué à la maison, mais qui interdisait le travail en groupe.

Une suspension à Harvard dure généralement deux semestres, mais peut être prolongée jusqu'à quatre semestres. "Le travail sur les cas fautifs est terminé, mais celui concernant l'intégrité des étudiants est loin d'être achevé", estime Michael Smith.

Svea Herbst-Bayliss, Pascal Liétout pour le service français

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Aemilia
Aemilia
Expert

La triche sévit aussi... à Harvard Empty Re: La triche sévit aussi... à Harvard

par Aemilia Sam 2 Fév 2013 - 0:04
@John a écrit:Reuters :
BOSTON (Reuters) - Une soixantaine d'étudiants ont été suspendus à Harvard, l'une des plus prestigieuses universités des Etats-Unis, pour avoir triché lors d'un examen de fin d'année scolaire 2011-2012.

Le scandale, peu courant dans cet établissement, s'est produit à la faculté des Arts et Sciences. Michael Smith, président de la faculté, a expliqué vendredi par courriel qu'un professeur avait noté des ressemblances dans les copies d'un examen effectué à la maison, mais qui interdisait le travail en groupe.

Une suspension à Harvard dure généralement deux semestres, mais peut être prolongée jusqu'à quatre semestres. "Le travail sur les cas fautifs est terminé, mais celui concernant l'intégrité des étudiants est loin d'être achevé", estime Michael Smith.

Svea Herbst-Bayliss, Pascal Liétout pour le service français

Un examen de fin d'année à faire à la maison ? c'est risqué non ?
Cela dit je ne connais pas le système américain mais quelle valeur peut-on donner à un examen qui n'a pas été réalisé dans des conditions d'examen ?

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/
avatar
Abraxas
Doyen

La triche sévit aussi... à Harvard Empty Re: La triche sévit aussi... à Harvard

par Abraxas Sam 2 Fév 2013 - 4:25
Dans tous les cas, vous connaissez beaucoup de facs, en France, qui se lanceraient dans ce genre d'opération de nettoyage ?
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

La triche sévit aussi... à Harvard Empty Re: La triche sévit aussi... à Harvard

par Marcel Khrouchtchev Sam 2 Fév 2013 - 8:21
@Abraxas a écrit:Dans tous les cas, vous connaissez beaucoup de facs, en France, qui se lanceraient dans ce genre d'opération de nettoyage ?

Harvard est une Université ultra prestigieuse et privée: on ne peut pas comparer! Harvard peut sélectionner qui elle veut à l'entrée et donc faire le ménage, ça se bouscule à l'entrée. Les Universités française n'ont pas le courage de faire la fine bouche parce qu'elles n'en ont plus les moyens. Notez bien cependant que je ne considère pas cela comme une excuse.
philann
philann
Doyen

La triche sévit aussi... à Harvard Empty Re: La triche sévit aussi... à Harvard

par philann Sam 2 Fév 2013 - 10:52
Je ne suis qu'à moitié d'accord! D'abord parce que les moyens des facs étant ce qu'elles sont, je pense qu'une baisse des effectifs ne nuirait pas forcément (ça dépend où, certaines facs sont déjà vides, voire manquent d'étudiants...

Ensuite, c'est ce manque de sérieux, ce manque d'exigence, qui fait que de plus en plus de jeunes boudent la fac. Il grand coup de balai pourrait peut-être permettre de revaloriser l'image de l'institution.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine  Very Happy  Very Happy  Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

La triche sévit aussi... à Harvard Empty Re: La triche sévit aussi... à Harvard

par MrBrightside Sam 2 Fév 2013 - 10:58
@Aemilia a écrit:
Un examen de fin d'année à faire à la maison ? c'est risqué non ?
Cela dit je ne connais pas le système américain mais quelle valeur peut-on donner à un examen qui n'a pas été réalisé dans des conditions d'examen ?

Vu les dates, ça doit plutôt être un examen de fin de semestre que de fin d'année. De mon expérience, en lettres, langues et sciences humaines, les examens de fin de semestre sont plutôt des dissertes longues avec assez souvent un travail de recherche à faire en bibliothèque (avec bibliographie à la clé et tout et tout) et j'avoue que quand j'ai fait mon année aux US ce système ne m'a pas choqué.

Après il faut avoir un peu d'intelligence dans la conception des sujets. Par exemple pour mes cours de littérature, c'était à nous de choisir une des œuvres étudiées (sur un total d'une dizaine), de soumettre une problématique à la prof avant de rédiger notre dissert, donc effectivement, les chances que deux individus ayant travaillé sur séparément choisissent la même œuvre et les mêmes problématiques étaient inexistantes sans tricherie.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

La triche sévit aussi... à Harvard Empty Re: La triche sévit aussi... à Harvard

par Marcel Khrouchtchev Sam 2 Fév 2013 - 11:03
@philann a écrit:Je ne suis qu'à moitié d'accord! D'abord parce que les moyens des facs étant ce qu'elles sont, je pense qu'une baisse des effectifs ne nuirait pas forcément (ça dépend où, certaines facs sont déjà vides, voire manquent d'étudiants...

Ensuite, c'est ce manque de sérieux, ce manque d'exigence, qui fait que de plus en plus de jeunes boudent la fac. Il grand coup de balai pourrait peut-être permettre de revaloriser l'image de l'institution.

Ah mais je ne dis pas le contraire! Je suis même parfaitement d'accord avec ça! Mais le problème, c'est le manque de courage et de volonté des équipes dirigeantes universitaires.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum