Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Marcel Khrouchtchev Sam 9 Fév 2013 - 15:35
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le saut effectué entre décentralisation et privatisation me semble incompréhensible et rend toute votre théorie très peu crédible

Vu que décentralisation veut dire se débarrasser des fonctionnaires et refiler la patate chaude à des administrations territoriales qui n'ont pas de surplus de moyens, je pense que le lien peut être envisagé.
Collier de Barbe
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Collier de Barbe Sam 9 Fév 2013 - 15:54
Enfin, la décentralisation existe depuis 1982 et les inégalités (flagrantes) entre les collectivités locales existent déjà depuis longtemps. ça pose des tas de problèmes mais dire que ça conduit (inévitablement) à la privatisation me semble un peu excessif.
J'avoue que je n'aime guère certaines CC comme la région IdF qui est d'une nullité incroyable dans la gestion de ses lycées. Je ne voudrais pas lui donner plus de responsabilités
Voir le plantage lamentable au lycée de Rueil
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
CdB
@AbbeCordillere
supersoso
supersoso
Sage

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par supersoso Sam 9 Fév 2013 - 16:11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est très exactement ce qu'il y a derrière la réforme des "rythmes scolaires" et les maquettes des nouveaux capes: d'où l'importance du combat des PE actuellement.
C'est même étonnant que l'ensemble du système ne se lève pas, mais ça c'est la spécificité du milieu enseignant: chacun laisse bouffer l'autre sans voir qu'il est le suivant sur la liste Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 964035751

En même temps, je ne sais pas ce qu'il en est dans le secondaire, mais j'ai l'impression que peu de PE se rendent compte de ce qu'il y a derrière ces réformes... Ils voient bien que ça ne va pas dans le sens du mieux, mais beaucoup ne pensent pas qu'il y a une vraie idée et de vrais objectifs de destruction du service public derrière...
C'est pas faux
C'est pas faux
Esprit éclairé

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par C'est pas faux Sam 9 Fév 2013 - 16:13
Oui, beaucoup de mes collègues proches ne voient que le mercredi et la zizanie. Ils cherchent étonnamment peu à s'informer.
supersoso
supersoso
Sage

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par supersoso Sam 9 Fév 2013 - 16:17
Et encore moins à avoir une vision globale malheureusement... Sad
neomath
neomath
Neoprof expérimenté

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par neomath Sam 9 Fév 2013 - 16:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin, la décentralisation existe depuis 1982 et les inégalités (flagrantes) entre les collectivités locales existent déjà depuis longtemps. ça pose des tas de problèmes mais dire que ça conduit (inévitablement) à la privatisation me semble un peu excessif.
Ceux qui ne croient pas à la privatisation de l'EN sont ceux qui ne croyaient pas il y a vingt ans à la privatisation de la SNCF ou d'EDF.

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
Spinoza1670
Spinoza1670
Esprit éclairé

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Spinoza1670 Sam 9 Fév 2013 - 17:00
Y a-t-il actuellement un pays où l'éducation est entièrement privatisée ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
dandelion
dandelion
Grand sage

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par dandelion Sam 9 Fév 2013 - 21:11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Y a-t-il actuellement un pays où l'éducation est entièrement privatisée ?
Sans doute pas, par contre il y a de nombreux pays où existe un système à double vitesse, le plus célèbre étant les Etats-Unis. Et les écoles privées, payantes, très chères, dispensent la plupart du temps un enseignement très vieux jeu, et proposent un bâchotage intense (pour les SATS dont les résultats sont une des clefs pour entrer dans les universités). En France un enseignement public d'élite persiste, ce qui permet un peu plus de brassage social, mais pour combien de temps? On peut en effet faire des classes de niveau plus ou moins subtiles mais en collège la violence à l'intérieur des établissements peut en rebuter plus d'un (y compris moi, j'ai vu les résultats d'une agression sur la personne d'une bonne élève gentille comme tout et je sais que je ferais tout pour que mes enfants échappent à ça).
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par User5899 Sam 9 Fév 2013 - 22:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin, la décentralisation existe depuis 1982 et les inégalités (flagrantes) entre les collectivités locales existent déjà depuis longtemps. ça pose des tas de problèmes mais dire que ça conduit (inévitablement) à la privatisation me semble un peu excessif.
Ceux qui ne croient pas à la privatisation de l'EN sont ceux qui ne croyaient pas il y a vingt ans à la privatisation de la SNCF ou d'EDF.
Ce sont des sociétés de droit privé ? L'Etat vient pourtant de rayer RFF d'un trait de plume, RFF créé de toutes pièces par Jospin sur injonction de la Commission européenne... L'Etat répartit les dettes de la SNCF. Et EDF ? Droit privé ? Avec tarifs encadrés ?
avatar
Lux_
Fidèle du forum

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Lux_ Dim 10 Fév 2013 - 18:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Y a-t-il actuellement un pays où l'éducation est entièrement privatisée ?

Il me semble qu'au Japon seules les fonctions régaliennes sont assumées par la fonction publique.

Comme l'éducation n'en est pas une, j'imagine donc qu'elle doit être privée... à vérifier...

EDIT : après une petite recherche rapide, l'enseignement primaire et le début du secondaire sont gratuits au Japon. A partir du lycée, les cours sont payants, mais il existe de nombreuses subventions.
lene75
lene75
Bon génie

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par lene75 Lun 11 Fév 2013 - 17:24
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:En même temps, je ne sais pas ce qu'il en est dans le secondaire, mais j'ai l'impression que peu de PE se rendent compte de ce qu'il y a derrière ces réformes... Ils voient bien que ça ne va pas dans le sens du mieux, mais beaucoup ne pensent pas qu'il y a une vraie idée et de vrais objectifs de destruction du service public derrière...

Beaucoup de profs très désabusés dans ma salle des profs : les gens se rendent compte qu'on va dans le mur mais n'ont plus la force de résister. Certains attendent la retraite avec impatience, d'autres, notamment ceux qui n'ont pas fait toute leur carrière à l'EN, envisagent de partir à moyen terme, d'autres enfin parlent de se reposer sur le salaire confortable de leur conjoint et de prendre un temps partiel. Chez nous la concurrence scolaire est déjà une réalité : les deux lycées privés du secteur nous prennent nos meilleurs élèves, y compris les enfants de certains profs. Cela dit pour l'instant c'est petit joueur par rapport au système anglo-saxon qu'on copie : dans ces pays, on ne parle pas de privé sous contrat, les frais de scolarité des bons établissements sont sans commune mesure avec ceux de nos écoles privées.

Pour ce qui est de la réforme des ryhtmes du primaire, en revanche, aux dernières nouvelles (je suis en arrêt depuis un mois), peu étaient au courant de ce qui se passait, alors que beaucoup ont des enfants d'âge primaire.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
LadyJane
LadyJane
Habitué du forum

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par LadyJane Lun 11 Fév 2013 - 19:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Oui, beaucoup de mes collègues proches ne voient que le mercredi et la zizanie. Ils cherchent étonnamment peu à s'informer.

Même chose chez nous...Et je le regrette Sad
avatar
titecacahouette
Niveau 7

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par titecacahouette Ven 15 Fév 2013 - 5:34
mais ces établissements privés seront alors bien différent des écoles catho actuelles ! Les mairies ne donnent plus d'argent aux école privées qui ne sont pas situées sur leur commune. Les prof sont payés par l'état. Les écoles privées rurales sont dans un piètre état ! Seules les écoles de ville sont riches ! Payer des locaux + des profs serait impossible vu l'état des salaires et des cotisations actuels ! Il faudrait des classes de 40 élèves ! L'état casse aussi le privé tel qu'il existe aujourd'hui... rassurez vous...
L'avenir est dans les écoles parentales à la maison parce qu'il sera plus rentable de faire cours à ses 2 enfants en arrêtant de travailler, et d'en prendre 3 autres qui paieront un minimum!
Lédissé
Lédissé
Empereur

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Lédissé Ven 15 Fév 2013 - 6:07
D'où l'arrêt du chômage avec bobonne à la maison, non ? pale

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] etc._  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
lene75
lene75
Bon génie

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par lene75 Ven 15 Fév 2013 - 9:19
Le hors contrat, ça marche très bien à l'étranger (alors que l'école à domicile est peu répandue, parce qu'il ne faut pas que du temps, il faut aussi des compétences), en revanche, contrairement au privé sous contrat français, ça ne s'adresse pas vraiment à la classe moyenne. Il y a beaucoup de gens qui ont les moyens de payer des frais de scolarité élevés pour leurs enfants (de l'ordre de 10 000€/an) et pour qui les études sont très importantes. Certains de mes amis rencontrés pendant mes études et qui ont de bonnes situations professionnelles seraient prêts à franchir le pas si de telles écoles étaient répandues, ça revient de temps en temps dans les conversations. À titre d'exemple, Hattemer, c'est dans les 6000€ l'année en primaire, 8000€ au lycée, ça reste abordable pour beaucoup de gens, d'ailleurs, quand je vois que je paie 4000 à 4500€ de crèche par an Rolling Eyes

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
leyade
leyade
Esprit sacré

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par leyade Ven 15 Fév 2013 - 9:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin, la décentralisation existe depuis 1982 et les inégalités (flagrantes) entre les collectivités locales existent déjà depuis longtemps. ça pose des tas de problèmes mais dire que ça conduit (inévitablement) à la privatisation me semble un peu excessif.
Ceux qui ne croient pas à la privatisation de l'EN sont ceux qui ne croyaient pas il y a vingt ans à la privatisation de la SNCF ou d'EDF.

pale

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
LSU AP ENT HDA PAI PAP PPMS PPRE ULIS TICE PAF
Le grincheux
Le grincheux
Sage

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Le grincheux Ven 15 Fév 2013 - 9:45
Cripure a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin, la décentralisation existe depuis 1982 et les inégalités (flagrantes) entre les collectivités locales existent déjà depuis longtemps. ça pose des tas de problèmes mais dire que ça conduit (inévitablement) à la privatisation me semble un peu excessif.
Ceux qui ne croient pas à la privatisation de l'EN sont ceux qui ne croyaient pas il y a vingt ans à la privatisation de la SNCF ou d'EDF.
Ce sont des sociétés de droit privé ? L'Etat vient pourtant de rayer RFF d'un trait de plume, RFF créé de toutes pièces par Jospin sur injonction de la Commission européenne...
Ah non ! RFF a été créée par Jospin sous l'injonction de Jospin et de personne d'autre. Rien n'obligeait Jospin à créer RFF, même pas la commission européenne. La seule obligation imposée par la commission européenne était l'accès d'opérateurs tiers aux rails français. C'est un peu différent. La commission européenne fait assez souvent des boulettes, mais il ne faut pas la rendre responsable de tous les travers des politiciens français.

L'Etat répartit les dettes de la SNCF. Et EDF ? Droit privé ? Avec tarifs encadrés ?
EDF ? Comme DGF-Suez et Orange. Plusieurs statuts en même temps dans la même boîte (et je sais de quoi je parle). Donc actuellement, droit privé (sauf quelques relicats historiques comme la tarification et les conventions collectives pour les anciens salariés).

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ma vie, mon œuvre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
titecacahouette
Niveau 7

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par titecacahouette Ven 15 Fév 2013 - 11:21
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le hors contrat, ça marche très bien à l'étranger (alors que l'école à domicile est peu répandue, parce qu'il ne faut pas que du temps, il faut aussi des compétences), en revanche, contrairement au privé sous contrat français, ça ne s'adresse pas vraiment à la classe moyenne. Il y a beaucoup de gens qui ont les moyens de payer des frais de scolarité élevés pour leurs enfants (de l'ordre de 10 000€/an) et pour qui les études sont très importantes. Certains de mes amis rencontrés pendant mes études et qui ont de bonnes situations professionnelles seraient prêts à franchir le pas si de telles écoles étaient répandues, ça revient de temps en temps dans les conversations. À titre d'exemple, Hattemer, c'est dans les 6000€ l'année en primaire, 8000€ au lycée, ça reste abordable pour beaucoup de gens, d'ailleurs, quand je vois que je paie 4000 à 4500€ de crèche par an Rolling Eyes

c'est sur ! mais le hors contrat est difficile à mettre en marche. J'ai l'exemple d'une primaire montessori qui essaie de trouver sa place depuis 3 ans à 50km de chez moi. Pas de locaux convenables d'abord... et des profs qui le font de manière bénévole... c'est seulement après plusieurs années de roulement que les choses se font. Quand tu vois qu'une école montessori il te faut minimum 2 éducateurs montessori et que le prix de la formation est de 9000 euros après un bac +4.... et 2 assistants (60 heures de formation, 900 euros ) ben il faut trouver des gens riches et motivés !
avatar
retraitée
Doyen

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par retraitée Mar 19 Fév 2013 - 14:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lédissé
Lédissé
Empereur

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Lédissé Mer 20 Fév 2013 - 0:10
Le gouvernement socialiste prévoit dans l’acte III de la décentralisation de soumettre l’orientation scolaire aux besoins des entreprises locales…
Les centres d’information et d’orientation (CIO), les centres de formation des apprentis, seraient décentralisés vers les conseils régionaux qui devront, d’après la loi, élaborer « en fonction des besoins locaux » (sous-entendu des entreprises) des « contrats d’objectifs et de moyens » avec les académies.

affraid

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] etc._  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
auléric
auléric
Neoprof expérimenté

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par auléric Mer 20 Fév 2013 - 7:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin, la décentralisation existe depuis 1982 et les inégalités (flagrantes) entre les collectivités locales existent déjà depuis longtemps. ça pose des tas de problèmes mais dire que ça conduit (inévitablement) à la privatisation me semble un peu excessif.
Ceux qui ne croient pas à la privatisation de l'EN sont ceux qui ne croyaient pas il y a vingt ans à la privatisation de la SNCF ou d'EDF.

oui ... et pourtant... il y a 20 ans mon mari a travaillé à la SEITA , à l'époque une bonne part de ses collègues étaient fonctionnaires , lui déjà salarié privé, en 3 ans chez eux , l'entreprise est passé de 100% publique avec embauche de salarié de droit privé à 100% privée et dans les 5 ans qui ont suivi à rachétée par un groupe concurrent.... et en 3 ans plusieurs usines ont été fermées ... çà peut aller très vite!

le ministre semble évoquer des fermetures de classes à moyen terme , çà sent le regroupement dans les zones rurales , encore plus qu'actuellement.

Imaginez : des communes qui se "débarrassent" des contraintes en mutualisant (l'échelle de la communauté de commune étant parfaite) locaux, cantine , animateurs pour apc : plus besoin de chauffer et éclairer 5j/semaines, de multiples batiments à entretenir et remettre aux normes, plus besoin de recruter X animateurs pour le périsco et les apc chacune dans son coin .
Et en prime on peut ressortir des cartons le superstatut des EPEP qui donne aux collectivités locales la main sur le fonctionnement du biniou


(oui j'aime bien jouer les Cassandres)
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Celadon Mer 20 Fév 2013 - 7:48
affraid affraid affraid affraid affraid ad libitum...
Edgar
Edgar
Neoprof expérimenté

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Edgar Mer 20 Fév 2013 - 13:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Qu'attendons-nous pour bloquer le bac ? C'est la seule chose qui peut faire reculer un ministre. Les grèves ne servent à rien, sauf à nous faire perdre de l'argent

Je suis tout à fait d'accord avec toi, sauf qu'il faut bien prendre en compte le fait que cette action aura un caractère révolutionnaire en ce sens qu'elle coûtera le sacrifice de toute une génération de terminales, et donnera probablement lieu à la fin du bac, tant souhaitée par nos élites pour des raisons à la fois idéologiques et de coût.

Mais je suis d'accord sur le fond : tant que nous ne ferons pas un coup d'éclat très violent, rien ne changera; c'est un jeu de dominants-dominés et de capacité de nuisance. La capacité de nuisance, nous l'avons largement ne serait-ce que numériquement, mais n'en usons jamais. Une action de cette ampleur pourrait d'ailleurs peut-être déboucher sur des mouvements sociaux de plus grande ampleur, ce que craint d'ailleurs le ministre de l'Intérieur.


Pour ce qui est de la privatisation de l'EN, elle s'opère plus ou moins de facto, compte-tenu du lien étroit entre bons établissements et prix du m2 immobilier. On continue à ne pas vouloir voir que les meilleurs élèves, c'est-à-dire ceux dont les parents peuvent leur offrir un cadre comportemental et un héritage intellectuel même minime, quand ils le peuvent, vont vers le privé (dont je ne suis pas du tout certain qu'en terme de qualité d'enseignement il soit meilleur, ce serait même peut-être le contraire, mais qui a l'avantage de ne pas avoir trop de "cassos" impossibles à devoir gérer ce qui rend les cours normaux). On le sait, mais il ne faut pas le dire. Allez simplement vous amuser à lancer cela dans une réunion avec des huiles genre IPR et proviseurs, ils joueront le déni, et vous aurez gagné un carton jaune. Mais je vois très bien ce qui se passe chez moi, et cela me suffit.

Le public continuera d'exister, mais uniquement pour gérer des élèves en grande difficulté comportementale et/ou cognitive, avec des professeurs moins payés et moins formés que les autres, et l'on continuera à prendre des mines surjouées de contrition en disant que les indicateurs montrent que les résultats scolaires sont meilleurs en fonction des CSP d'origine et du niveau intellectuel des parents, comme si cela avait un quelconque caractère de paradoxe et de scandale.

Ce qui me met le plus en rogne dans tout cela, c'est que je pense que c'était prévisible dès le début, lorsque l'on a décidé de la massification de l'école à marche forcées comme on l'a fait. Qui a honnêtement cru que les choses iraient autrement ?
Ronin
Ronin
Monarque

Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples - Page 2 Empty Re: Comment privatiser une école publique nationale en quelques années sans provoquer de réaction des peuples

par Ronin Mer 20 Fév 2013 - 13:59
Qui ? les idéologues du sgen et de l'unsa. Et ceux qui ont compris qu'ils allaient avoir des places au chaud dans les écoles normales puis les iufm. Si le fromage est plus gros il y a plus à manger...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum