Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Le grincheux
Sage

Enseignement supérieur - Communiqué de l’Intersyndicale : "une loi inacceptable qui ne permet pas de répondre aux attentes des personnels et des étudiants" - 11 février 2013. - Page 5 Empty Re: Enseignement supérieur - Communiqué de l’Intersyndicale : "une loi inacceptable qui ne permet pas de répondre aux attentes des personnels et des étudiants" - 11 février 2013.

par Le grincheux Mer 22 Mai 2013 - 10:14
@barèges a écrit:Hier G. Fioraso était l'invitée de La Tête au carré (France Inter) pour parler de la réforme. Presque tout l'entretien a porté sur la possibilité des cours en anglais et le retard français dans le transfert entre recherche fondamentale et applications et brevets.
C'est sûr, on va régler tous les problèmes du supérieur en faisant des cours en anglais. J'aime d'ailleurs assez le glissement sémantique entre langue étrangère et anglais... Actuellement, je suis sans cours fixe parce que ma matière n'intéresse plus les p'tits djeunz (tu m'étonnes, il faut savoir calculer et avoir un certain nombre de notions transverses), me ne fais que de l'encadrement de stagiaires. De toute façon, n'étant pas anglophone, je refuse l'idée de devoir faire un cours en anglais.

La question que je me pose sur les cours en anglais est de savoir s'il est plus pertinent d'avoir des gens parlant (ou se figurant parler) l'anglais que de gens
capables de s'exprimer dans leur langue maternelle à peu près correctement.

Quant aux brevets, comment dire ? Ce n'est pas ce qui va sauver l'économie. Le brevet est la protection d'un point précis (le diable est dans la précision de la chose). Il est aisément contournable et il est très dur de faire valoir ses droits. Autant utiliser des enveloppes Soleau.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Enseignement supérieur - Communiqué de l’Intersyndicale : "une loi inacceptable qui ne permet pas de répondre aux attentes des personnels et des étudiants" - 11 février 2013. - Page 5 Empty Re: Enseignement supérieur - Communiqué de l’Intersyndicale : "une loi inacceptable qui ne permet pas de répondre aux attentes des personnels et des étudiants" - 11 février 2013.

par Condorcet Ven 20 Sep 2013 - 19:18
La gestion du MESR à l'épreuve des faits : la Présidente de l'Université de Montpellier témoigne dans une lettre accablante - pour l'État - de l'asphyxie budgétaire.
http://blogs.mediapart.fr/blog/pascal-maillard/190913/comment-l-etat-saigne-les-universites-francaises
Sa conclusion est sans ambages
Anne Fraïsse a écrit:En voyant les longues files d’étudiants hors délai qui cherchent à s’inscrire aujourd’hui à l’université, en pensant à tous les jeunes encore plus nombreux qui l’année prochaine seront tirés au sort pour entrer dans nos formations ou qui ne pourront pas faire d’études supérieures à cause de la fermeture de notre site de Béziers, nous posons une question à l’Etat : est-ce vraiment ce que vous voulez pour l’université française vous qui vous vantez de faire de la Jeunesse une priorité ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
philann
philann
Doyen

Enseignement supérieur - Communiqué de l’Intersyndicale : "une loi inacceptable qui ne permet pas de répondre aux attentes des personnels et des étudiants" - 11 février 2013. - Page 5 Empty Re: Enseignement supérieur - Communiqué de l’Intersyndicale : "une loi inacceptable qui ne permet pas de répondre aux attentes des personnels et des étudiants" - 11 février 2013.

par philann Ven 20 Sep 2013 - 19:36
@Condorcet a écrit:La gestion du MESR à l'épreuve des faits : la Présidente de l'Université de Montpellier témoigne dans une lettre accablante - pour l'État - de l'asphyxie budgétaire.
http://blogs.mediapart.fr/blog/pascal-maillard/190913/comment-l-etat-saigne-les-universites-francaises
Sa conclusion est sans ambages
Anne Fraïsse a écrit:En voyant les longues files d’étudiants hors délai qui cherchent à s’inscrire aujourd’hui à l’université, en pensant à tous les jeunes encore plus nombreux qui l’année prochaine seront tirés au sort pour entrer dans nos formations ou qui ne pourront pas faire d’études supérieures à cause de la fermeture de notre site de Béziers, nous posons une question à l’Etat : est-ce vraiment ce que vous voulez pour l’université française vous qui vous vantez de faire de la Jeunesse une priorité ?
Merci de rappeler...l'essentiel! veneration 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine  Very Happy  Very Happy  Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum