Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LisaZenide
Doyen

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par LisaZenide le Sam 9 Mar 2013 - 9:29
De ce que j'ai pu lire sur les EAP, j'ai bien l'impression que malheureusement ça ne permettra pas d'engranger de l'ancienneté car contrat de droit privé.

SNES a écrit:C’est certes une mesure sociale mais sans contrat de droit public, sans cotisation pour la retraite, sans engagement à servir l’État et en travaillant en plus de leurs études, les EAP ne sont en rien les pré-recrutements que le SNES revendique.
Source : https://www.snes.edu/Emplois-d-Avenir-Professeur.html
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Sam 9 Mar 2013 - 9:39
@LisaZenide a écrit:De ce que j'ai pu lire sur les EAP, j'ai bien l'impression que malheureusement ça ne permettra pas d'engranger de l'ancienneté car contrat de droit privé.

SNES a écrit:C’est certes une mesure sociale mais sans contrat de droit public, sans cotisation pour la retraite, sans engagement à servir l’État et en travaillant en plus de leurs études, les EAP ne sont en rien les pré-recrutements que le SNES revendique.
Source : https://www.snes.edu/Emplois-d-Avenir-Professeur.html
Oui c'est ce que je crains, comme je le dis plus haut. Mais ça peut être une revendication par la suite, il suffit d'un décret allant dans ce sens . On reprend bien dans l'ancienneté administrative des services privés, pour les PLP par exemple, parce qu'on en a besoin.
Cela pourrait même être un élément déterminant pour attirer des EAP et les fidéliser, de savoir que trois années compteraient pour un an par exemple, voir pour un demi-service. Et on pourrait peut être recruter ainsi des étudiants non boursiers, en payant juste le montant du contrat, mais avec cette idée que ça leur est profitable à tous points de vue pour leur avenir.
Quand je serai ministre , j'envisagerai tout ça ... Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
LisaZenide
LisaZenide
Doyen

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par LisaZenide le Sam 9 Mar 2013 - 9:50
Totalement d'accord pour les revendications à venir. Wink
Je t'appuierai sur ce point quand tu seras ministre ! (et sur d'autres aussi, j'espère...) :p

A l'heure actuelle, c'est toujours intéressant pour eux de pouvoir observer le fonctionnement d'un cours, les impondérables, les reprises nécessaires de points supposés sus mais pas maîtrisés du tout par certains, les soucis de gestion de classe, etc... ça donne une image plus précise du métier... pas idéalisée, mais pas non plus catastrophique.
Sur ce point, je trouve que c'est une bonne idée.
Sur la mise en oeuvre et d'autres points, je réserve mon jugement.
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Sam 9 Mar 2013 - 14:05
Hop, je débarque.
J'ai fait mes deux jours cette semaine, ça s'est plutôt bien passé. Il n'est pas question que je fasse autre chose (organigramme ou je ne sais quoi) que d'être avec mon tuteur et les collègues de lettres du lycée où je suis.
J'ai surtout fait des heures d'observation cette semaine, avec une participation quand les classes travaillaient en petits groupes de 3 ou 4 de façon ponctuelle.
Pour mon EDT : j'ai pris l'heure de soutien que je vais commencer la semaine prochaine, l'heure d'atelier poésie et les heures de mon tuteur, le tout sur deux jours, ça me fait pile douze heures. Et après on s'arrangera en interne pour mes éventuelles absences, ou déplacements d'heures etc.
Je sais que mon tuteur est en stage toute la semaine prochaine, donc je vais naviguer avec les autres profs pour essayer d'avoir un aperçu de tous les niveaux.
Honnêtement, la journée d'hier ma achevé : 4h l'après-midi à dire à des secondes de se concentrer dans leur groupe plutôt que bavarder avec les groupes voisins ont eu raison de moi.
Lefteris, je suis entièrement d'accord avec toi : le tuteur doit s'imposer et c'est de lui dont dépend l'EAP. Mon tuteur a fait créer une session informatique, m'a donné un pass pour les salles, une carte de self, un compte de photocopie (enfin a essayé de le négocier tout du moins), m'a présenté à tous les collègues de lettres, me montre régulièrement ce qu'il va faire dans les cours où je serai là et me laisse me balader dans la classe pour aider les élèves. C'est absolument royal ! Smile
Les choses se mettent en place progressivement : la semaine prochaine je vais bosser avec des premières en soutien pour apporter des pistes de réflexions sur leur bac blanc d'avant les vacances et essayer de reprendre leurs devoirs par exemple.
J'ai par ailleurs appris que nous allions être 5 EAP (!) dans l'établissement : lettres, maths, histoire, philo et EPS. Je boirai volontiers des cafés avec eux, mais hors de question de faire des interviews ! Razz

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Sam 9 Mar 2013 - 14:09
PS : merci aux modérateurs de nous avoir fait un joli fil pour discuter ! veneration

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
alanne
alanne
Fidèle du forum

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par alanne le Sam 9 Mar 2013 - 14:26
concernant les cv des collègues , il y aurait des surprises entre les profs avec des deug (près de la retraite ceux là).LEs AED AVS qui pour certains ont des bac +5, des cop avec des licences .....Bref effectivement tu as d'autres choses bien plus intéressantes à connaître que le parcours de chacun!Bon courage pour tes ateliers!

_________________
Wait and see
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Sam 9 Mar 2013 - 14:28
Moui elle parlait de points d'ancienneté.

Employé oxymorique: Tant mieux si tu es bien tombé, en plus vous êtes beaucoup d'EAP dans votre lycée, cela peut être sympa de partager vos expériences. Tu fais tes 12h en 2 jours du coup ? Bon, d'un côté pratique c'est bien, de l'autre, 4h de suite à faire la police doit être crevant Razz.

Tant pis pour moi si je suis mal tombée, je suis la seule à râler, l'autre EAP ne dit rien, alors on va subir et puis voilà.
cafe

EDIT: Cela dit, je râle je râle, mais pour l'instant, aucun moment n'est prévu pour cet organigramme par mon tuteur, et il me fait un emploi du temps tip top !
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Sam 9 Mar 2013 - 14:49
Mon EDT de fac me donnait un jour de libre, j'ai magouillé en m'arrangeant avec les profs pour caser les heures d'options/langues/culture G sur trois jours pour me garder un deuxième jour en sachant que je serais amené à faire 12h dans un lycée. Je fais 2x6h exactement.
Vendredi après-midi, c'était un peu long sur la fin oui, mais à côté de ça des élèves de secondes ont fait des choses géniales en AP. Quand à 16h45 un élève te lit un superbe texte, dans un bon français, avec des mots complexes utilisés à bonne escient avec des figures de style par dessus, ça te donne immédiatement le sourire Smile
Pour ton établissement, il faut que tu fasses comprendre à l'autre tutrice que du dépend de TON tuteur et qu'il est écrit nulle part dans les circulaires/décrets que les EAP doivent faire des "projets EAP", au contraire, ils ne doivent pas bosser ensemble mais découvrir individuellement avec leur tuteur le métier. Dans un second temps vient l'échange, avec les autres profs, et les autres EAP le cas échéant.
Tu es libre de faire ou pas cet organigramme, étant donné que ton tuteur ne l'exige pas. Il me semble que c'est lui qui écrira un rapport à la fin de l'année, pas l'autre tutrice.
Bon courage en tout cas [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 2252222100

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Sam 9 Mar 2013 - 14:52
Au contraire, si je peux me permettre, essaie de proposer des choses à ton tuteur, il verra de lui-même que faire un organigramme est inutile en soir. Je pense à des heures de soutien avec les 3° pour le brevet par exemple, un "café poésie" ou "café philo" ou je ne sais quoi autour de la littérature, préparer quelque chose pour le printemps des poètes, la semaine de la presse etc.
J'ai suggéré à la prof qui a des TL de faire une heure de méthode parce que l'épreuve est particulière en Littérature : elle est enchantée.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Sam 9 Mar 2013 - 14:57
Oui, nous échangeons avec mon tuteur, donc je donne des idées tout comme lui propose, je n'attends pas à ce que tout tombe tout cuit dans mon bec ^^.
Bon courage à toi aussi.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Sam 9 Mar 2013 - 16:22
@LisaZenide a écrit:Totalement d'accord pour les revendications à venir. Wink
Je t'appuierai sur ce point quand tu seras ministre ! (et sur d'autres aussi, j'espère...) :p

A l'heure actuelle, c'est toujours intéressant pour eux de pouvoir observer le fonctionnement d'un cours, les impondérables, les reprises nécessaires de points supposés sus mais pas maîtrisés du tout par certains, les soucis de gestion de classe, etc... ça donne une image plus précise du métier... pas idéalisée, mais pas non plus catastrophique.
Sur ce point, je trouve que c'est une bonne idée.
Sur la mise en oeuvre et d'autres points, je réserve mon jugement.
Je suis prévu pour un portefeuille, aux calendes grecques. La où je suis , non, on n'idéalise pas le métier, c’est le moins qu'on puisse dire Rolling Eyes c'est un collège de REP. Il y a quelques classes moins pénibles, mais globalement faibles, bruyants, très insolents.J'ai vu une M2 d'une autre matière, qui m'a dit en aparté qu'elle ne voulait plus faire ce métier, tant ils sont pénibles, ça donne le ton. Et parfois manipulateurs : par exemple lui ai demandé de superviser un travail d'écriture sur ordi, certains ont déjà essayé de lui faire faire leur boulot , ils n'arrêtaient pas de l'appeler pour absolument tout, alors qu'il s'agissait seulement de regarder s'ils observaient la consigne, de les recentrer.

@Employé oxymorique a écrit: Mon tuteur a fait créer une session informatique, m'a donné un pass pour les salles, une carte de self, un compte de photocopie (enfin a essayé de le négocier tout du moins), m'a présenté à tous les collègues de lettres, me montre régulièrement ce qu'il va faire dans les cours où je serai là et me laisse me balader dans la classe pour aider les élèves. C'est absolument royal ! Smile
C'est normal, je lui ai fait créer immédiatement une session informatique (elle peut consulter le cahier de texte) , un code photocopie, une carte de self, je l'ai équipée en manuels, lui ai fait fournir une clef pour aller dans notre réserve ou bosser tranquillement dans une salle le jour où elle reste à la pause, et je lui donne le programme de ce que je suis en train de faire .Je viens de penser qu'une carte professionnelle peut lui être utile aussi, je vais voir ça en rentrant. Je vais être absent ma grosse journée de 6 heures, je vais aussi lui faire suivre des cours dans toutes les matières, et peut être rester après pour des conseils, et lui décompter intégralement les heures de conseil sur la semaine suivante.

@alanne a écrit:concernant les cv des collègues , il y aurait des surprises entre les profs avec des deug (près de la retraite ceux là).LEs AED AVS qui pour certains ont des bac +5, des cop avec des licences .....Bref effectivement tu as d'autres choses bien plus intéressantes à connaître que le parcours de chacun!Bon courage pour tes ateliers!
Pas beaucoup d'enseignants avec des Deug, ce sont souvent des anciens PEGC , intégrés sans concours, il y en un ou deux chez nous. Du reste, il est difficile de comparer les diplômes d'il y a trente ou quarante ans avec ceux de maintenant, ça n'apprendrait pas grand chose. Rien que niveau et le barrage du bac (qui était réel ) changeait toute la donne.

@BlackMail a écrit:Oui, nous échangeons avec mon tuteur, donc je donne des idées tout comme lui propose, je n'attends pas à ce que tout tombe tout cuit dans mon bec ^^.
Pour ma part , je lui ai demandé de réfléchir comme ça, de manière informelle, à quelques points que je dois aborder : en français, par exemple l'expression de l'hypothèse (elle va s'amuser, ils disent tous "si j'aurais, si je serais" Twisted Evil ) , un ou deux poèmes lyriques de son choix. En latin selon les niveaux, la 3ème déclinaison, le gérondif, le parfait du subjonctif. Elle choisira , au début je lui donnerai un plan , avec ce que je souhaite voir traiter, la manière d'aborder la question, puis peu à peu elle fera comme elle le sentira. De toute manière, comme le tuteur est dans la salle, et qu'en plus il poursuit seul sans l'EAP qui est un peu moins présent, ça ne posera pas de problème majeur. Comme j'ai deux matières (et encore il n'y a plus de grec) ça lui fait pas mal de présence avec moi à court terme.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Sam 9 Mar 2013 - 16:33
@Lefteris a écrit:elle va s'amuser, ils disent tous "si j'aurais, si je serais" Twisted Evil
darkvador

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Lun 11 Mar 2013 - 19:39
Salut,

J'ai encore des questions à poser (Lefteiris, si vous passez par là !).

Premièrement, une nouvelle campagne EAP a été lancée dans ma région, nous avons jusqu'au 15/03 pour remettre les dossiers. Mon tuteur a mentionné le fait qu'il s'agissait d'un recrutement permettant de commencer en septembre. Or, j'ai envoyé un mail au service Scolarité de ma fac pour demander s'il fallait reconstituer un dossier si nous étions d'ores et déjà EAP en ce moment, dans l'éventualité où l'établissement ne nous reprendrait pas: on m'a dit de refaire un dossier.

Mais ! Si mon contrat se termine le 30 septembre, comment faire pour commencer dès septembre ? heu
Si le contrat n'est pas renouvelé dans l'établissement, que faire ?

Deuxièmement, ce soir (de 17h15 à 18h15) j'ai fait de l'aide aux devoirs avec une AVS et des élèves surexcités de 3è. L'avs devait aller à une réunion vers 18h, et après m'avoir demandée si cela ne me gênait pas, j'ai eu les élèves seule pour moi... 8 minutes.
8 pauvres petites minutes. Eh bien, je n'en menais pas large... j'ai dû faire la police pour la première fois de ma vie, pour leur montrer que je n'étais pas une poire juste parce que j'étais jeune. En plus, ils n'avaient plus aucun devoir à faire, comme ils étaient insupportables pendant toute l'heure ils n'avaient pas le droit de parler. Mais ces enfants n'ont aucune notion de respect, ils osent essayer de me mentir et même si j'ai plutôt géré la situation, j'aurais aimé savoir comment s'imposer face à ce genre d'élèves s'il vous plaît.

Merci d'avance.
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Lun 11 Mar 2013 - 21:28
D'ailleurs, sait-on sur quel(s) critère(s) seront renouvelés les contrats ? Notamment sur la question de la bourse : si on est boursier cette année mais plus l'an prochain ?

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Mar 12 Mar 2013 - 13:03
@BlackMail a écrit:Salut,

J'ai encore des questions à poser (Lefteiris, si vous passez par là !).

Premièrement, une nouvelle campagne EAP a été lancée dans ma région, nous avons jusqu'au 15/03 pour remettre les dossiers. Mon tuteur a mentionné le fait qu'il s'agissait d'un recrutement permettant de commencer en septembre. Or, j'ai envoyé un mail au service Scolarité de ma fac pour demander s'il fallait reconstituer un dossier si nous étions d'ores et déjà EAP en ce moment, dans l'éventualité où l'établissement ne nous reprendrait pas: on m'a dit de refaire un dossier.

Mais ! Si mon contrat se termine le 30 septembre, comment faire pour commencer dès septembre ? heu
Si le contrat n'est pas renouvelé dans l'établissement, que faire ?

Deuxièmement, ce soir (de 17h15 à 18h15) j'ai fait de l'aide aux devoirs avec une AVS et des élèves surexcités de 3è. L'avs devait aller à une réunion vers 18h, et après m'avoir demandée si cela ne me gênait pas, j'ai eu les élèves seule pour moi... 8 minutes.
8 pauvres petites minutes. Eh bien, je n'en menais pas large... j'ai dû faire la police pour la première fois de ma vie, pour leur montrer que je n'étais pas une poire juste parce que j'étais jeune. En plus, ils n'avaient plus aucun devoir à faire, comme ils étaient insupportables pendant toute l'heure ils n'avaient pas le droit de parler. Mais ces enfants n'ont aucune notion de respect, ils osent essayer de me mentir et même si j'ai plutôt géré la situation, j'aurais aimé savoir comment s'imposer face à ce genre d'élèves s'il vous plaît.

Merci d'avance.
Beaucoup de questions pour mes modestes compétences. Les questions de contrat, je n’y connais rien, il y a des questions de budgétisation qui me dépassent largement, comme tous les tuteurs. Et j’ai cru aussi que la fin au 30 septembre était une erreur. D’autant que j’ai entendu que les EAP n’avaient pas vocation à rester obligatoirement dans le même établissement. Ce qui se comprend, surtout pour les futurs M2, qui ont un vrai poste de 6 heures, qui n’est pas forcément dans la dotation de l’établissement. Et franchement, je ne sais pas si certains établissements seraient un cadeau dès qu’il ne s’agit plus de pratique accompagnée (le mien par exemple).
Ce qui me semble probable, en dehors de ces questions techniques, c’est que les contrats seront globalement renouvelés, sauf très gros problème. Il en manque vraiment dans beaucoup d’académies (je devais en avoir deux initialement), on lance une autre campagne et il y aura un recrutement apparemment jusqu’à fin avril (après, ça ne vaut plus le coup quand même).

Pour les problèmes de discipline, ça montre bien la difficulté face à des élèves de plus en plus ingérables, qui s’engouffrent dans la moindre brèche. Je ne connais pas la situation, mais il me paraît fondamental que l’EAP soit présenté comme professeur, et qu’il puisse sévir . En faisant assurer une aide au devoir avec des AED, les élèves ont peut-être le sentiment que l’EAP est comme eux, qu’ils tutoient, méprisent, envoient promener (chose qui me scandalise toujours). A mon avis, ces ados voient la chose comme ça. D’ailleurs il faut évacuer de sa tête le terme « enfant ». Ils sont vers 15 ans, voire 16 , plus proches de la majorité, et écartelés entre des pulsions qui sont celles d’un enfant de 3 ans (la rébellion immédiate contre tout ce qui touche à leur principe de confort) et le caractère négociateur d’un adulte qui voudrait se mettre à égalité et emprunte toutes le voies pour ça : s’imposer, amadouer, brusquer, profiter du moindre espace. Il n’y a pas tant de naïveté que ça dans leur comportement.
A mon sens, le fait de mettre les EAP en observation plus longtemps dans le plus possible de classes peut affirmer leur position de professeur. Et dans mes propres classes, j’ai bien insisté sur le fait qu’il s’agissait d’un professeur, en formation certes, mais contractuel aussi et donc habilité à faire cours et évaluer, et que je serais impitoyable envers tout élève indélicat, ou pénible pendant un de ses cours.. J’ai tout de suite mis les choses au point sur les éventuelles réflexions déplacées, les questions indiscrètes. Je l’avais prévenue, et ça n’a pas manqué, puisque j’ai des élèves nourris chez eux, mais pas élevés. Elle-même a choisi comme moi le voussoiement, et j’ai remarqué en lui faisant surveiller des travaux que ça passait, ils lui donnent du « Madame », même si beaucoup lui font leur numéro pour lui faire faire leur boulot en douce. Si je l’avais mise directement à faire de l’aide aux devoirs, peut-être les élèves la percevraient-ils différemment. Voilà pour mon analyse qui vaut ce qu’elle vaut, hors du contexte particulier de chaque établissement, et je ne suis pas ton tuteur. Mais les élèves difficiles ont quand même de nombreux points communs, on dirait qu’ils ont été fabriqués à la chaîne. Outre ce que je lis sur ce forum , j’ai un frère qui enseigne très loin , il me rapporte les même tics de langage, les mêmes attitudes, les mêmes stratégies pour pourrir les cours.On pourrait faire des échanges standard. Very Happy


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Cosmos
Cosmos
Niveau 6

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Cosmos le Mar 12 Mar 2013 - 18:29
Je trouve stupide de faire terminer le contrat le 30 septembre, parce que si d'aventures nous changions d'établissement l'an prochain, nous n'assisterions pas à la rentrée du nouvel établissement où nous passerions pourtant l'ensemble de l'année ensuite... Bizarrement, j'ai comme l'impression qu'ils ont voulu aligner cette date avec la rentrée universitaire, vu que la condition sine qua non est d'être boursier ET étudiant. Mais ça n'a pas beaucoup de sens de mon point de vue.

@BlackMail a écrit:Or, j'ai envoyé un mail au service Scolarité de ma fac pour demander s'il fallait reconstituer un dossier si nous étions d'ores et déjà EAP en ce moment, dans l'éventualité où l'établissement ne nous reprendrait pas: on m'a dit de refaire un dossier

Il est étrange qu'on t'ait dit ça. Je pense que l'on fait partie d'un "vivier" pour reprendre leur terme et que l'on ne peut pas être éjecté comme cela vu qu'il y a quand même une commission académique qui nous a choisis en premier lieu, avant même que nous ne signions nos contrats. De ce fait, si l'établissement ne nous reprend pas, l'on aurait une proposition d'affectation ailleurs, non ? Pourquoi refaire un dossier dans ce cas ? Suis-je trop naïf ?
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Mar 12 Mar 2013 - 19:01
@Cosmos a écrit:Je trouve stupide de faire terminer le contrat le 30 septembre, parce que si d'aventures nous changions d'établissement l'an prochain, nous n'assisterions pas à la rentrée du nouvel établissement où nous passerions pourtant l'ensemble de l'année ensuite... Bizarrement, j'ai comme l'impression qu'ils ont voulu aligner cette date avec la rentrée universitaire, vu que la condition sine qua non est d'être boursier ET étudiant. Mais ça n'a pas beaucoup de sens de mon point de vue.

@BlackMail a écrit:Or, j'ai envoyé un mail au service Scolarité de ma fac pour demander s'il fallait reconstituer un dossier si nous étions d'ores et déjà EAP en ce moment, dans l'éventualité où l'établissement ne nous reprendrait pas: on m'a dit de refaire un dossier

Il est étrange qu'on t'ait dit ça. Je pense que l'on fait partie d'un "vivier" pour reprendre leur terme et que l'on ne peut pas être éjecté comme cela vu qu'il y a quand même une commission académique qui nous a choisis en premier lieu, avant même que nous ne signions nos contrats. De ce fait, si l'établissement ne nous reprend pas, l'on aurait une proposition d'affectation ailleurs, non ? Pourquoi refaire un dossier dans ce cas ? Suis-je trop naïf ?
Ne nous emballons pas, il est évident qu’il y a de multiples tâtonnements dans ce dispositif lancé à la hâte. Mais le fait d’être sous contrat n’implique peut-être pas d’être à la rentrée dans l’établissement. Comme je le signale plus haut, comment feront les M2 qui auront 6 heures à assurer, alors que ce ne pourra pas être dans l’établissement pour des raisons de dotation horaire déjà bouclée ? Et le principe voulant que l’EAP puisse voir divers établissements et avoir divers tuteurs ? (encore que ce dernier point se heurte aussi au nombre de tuteurs, également difficiles à trouver). Et si le tuteur pour une raison X ou Y ne souhaite pas continuer ?
Peut-être tout simplement s’agit –il d’assurer pour ceux qui rempilent le lien entre le paiement de l’année écoulée et le nouveau contrat, l’établissement antérieur étant « de rattachement ». Je peux me tromper, mais ce n’est nullement impossible. De toute manière, c’est le rectorat qui répartit les fonds à abonder, après c’est une histoire comptable interne et ça ne joue pas sur des sommes importantes.
Du reste, il me semble aussi que tous les EAP qui le souhaiteront seront repris dans le « vivier ». Seul un problème majeur de comportement, un absentéisme chronique, un échec dans les études, pourraient justifier un refus, ou encore une déferlante soudaine de candidatures, ce dont on est loin.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Employé oxymorique le Mar 12 Mar 2013 - 20:40
Je vois la date du 30 septembre comme un moyen d'avoir une continuité pour les élèves. Les EAP recrutés pour l'année prochaine le seraient dans le courant du mois de septembre et entrerait en fonctions le 1er octobre, au moment où les autres "s'en vont." Ca peut aussi être un moyen, comme le souligne Lefteris, d'avoir une continuité pour ceux qui resteront dans le dispositif.
Je suis partagé sur le fait de voir divers établissements : je me dis que passer 3 ans dans un établissement permet de construire réellement quelque chose, de suivre les élèves, de s'insérer pleinement dans le "dispositif".

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Mar 12 Mar 2013 - 21:00
J'ai vu la CDE, sa première réaction a été de me dire qu'elle ne voyait pas de raison de ne pas renouveler le contrat. Bien sûr, c'est une conversation de couloir, elle n'a pas encore discuté de cela avec mon tuteur et il est bien trop tôt pour prendre une décision. Cela dit, elle n'a eu aucune directive du rectorat et m'a assurée que je n'avais pas à envoyer de dossier.
Devant ces avis contradictoires, je pense contacter moi-même le rectorat...

Autre point: je ne comprends pas cette histoire de stage de 6h en M2... l'étudiante en M2 qu'a mon tuteur fait bien plus de 6h par semaine et ce pendant une période limitée (1 mois je crois).
On est censé faire pendant toute l'année 6h en M2 ? Et payées ? heu

Bon sinon, j'ai été dans un vrai cours de français avec une prof, ils étaient agités mais je m'attendais plus ou moins à cela. Au moins, j'ai pu aider un peu les élèves :livre: .
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Mar 12 Mar 2013 - 21:32
@BlackMail a écrit:J'ai vu la CDE, sa première réaction a été de me dire qu'elle ne voyait pas de raison de ne pas renouveler le contrat. Bien sûr, c'est une conversation de couloir, elle n'a pas encore discuté de cela avec mon tuteur et il est bien trop tôt pour prendre une décision. Cela dit, elle n'a eu aucune directive du rectorat et m'a assurée que je n'avais pas à envoyer de dossier.
Devant ces avis contradictoires, je pense contacter moi-même le rectorat...

Autre point: je ne comprends pas cette histoire de stage de 6h en M2... l'étudiante en M2 qu'a mon tuteur fait bien plus de 6h par semaine et ce pendant une période limitée (1 mois je crois).
On est censé faire pendant toute l'année 6h en M2 ? Et payées ? heu

Bon sinon, j'ai été dans un vrai cours de français avec une prof, ils étaient agités mais je m'attendais plus ou moins à cela. Au moins, j'ai pu aider un peu les élèves :livre: .
Les 6 heures, ça a été expliqué plus haut . Faut suivre hein… professeur Cette année, faisaient un stage plus intense mais plus bref (1 mois environ) des étudiants qui font le M2 enseignement et qui valident ainsi leur année.
L’an prochain, les anciens EAP qui seront en M2 se verront proposer 6 heures payées 9 (850 € bruts d’après un intervenant concerné, mais ici ils oont déjà reçu les papiers mais pas les conditions financières), à condition d’être admissibles, pour préparer les oraux.
Ils auront sans doute un tuteur dans l’établissement (et encore, rien ne le dit explicitement) mais en tout état de cause, ils seront « en responsabilité », et leurs heures comptées dans la DHG , et je crois aussi par un tour de passe-passe dans les créations d’emplois (3 contrats = 1 embauche à temps plein, le ministère calcule en heures d’enseignement).

Pour les contrats, pas de bile, le rectorat fera ce qu’il faut, il en tient quelques uns, il ne va pas les lâcher, sauf cas vraiment exceptionnel, et saura communiquer avec les établissements.

J’ai aussi une question aux stagiaires : la plupart de mes collègues tutoient la stagiaire, je suis un des seuls à voussoyer (même si naturellement il m’a échappé un ou deux tutoiements) . Comment ça se passe chez vous ?


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Mar 12 Mar 2013 - 21:38
Merci pour votre réponse.

Mon tuteur m'a demandée de le tutoyer et le fait également.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Mar 12 Mar 2013 - 21:51
@BlackMail a écrit:Merci pour votre réponse.

Mon tuteur m'a demandée de le tutoyer et le fait également.

Ca me paraît naturel, ça éloigne des élèves et ça rapproche des enseignants, mais j'ai peur que ce soit unilatéral, qu'elle n'ose pas. On va voir ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Dim 17 Mar 2013 - 18:03
Bon, j'ai encore besoin de votre aide.

En ce moment, j'ai beaucoup de boulot pour la fac et cette semaine, je vais faire 15h au collège.
Bref, mon tuteur me demande de faire une synthèse de ce que j'ai noté en observation de son cours de français (pour cette semaine) et de réfléchir sur des textes qu'il m'a donnée ce soir que je devrai faire apprendre à des élèves FLS (pour demain).
Est-ce que je peux demander à avoir du temps sur mon EDT d'EAP pour faire la synthèse ? Ou est-ce que je dois prendre du temps en + chez moi ?
En sachant qu'on a quand même une masse de boulot assez importante en plus des cours de la fac.


Autre question: comme les EAP sont en contrat privé, doivent-ils rattraper les vacances scolaires ?

Merci d'avance.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Dim 17 Mar 2013 - 18:51
@BlackMail a écrit:Bon, j'ai encore besoin de votre aide.

En ce moment, j'ai beaucoup de boulot pour la fac et cette semaine, je vais faire 15h au collège.
Bref, mon tuteur me demande de faire une synthèse de ce que j'ai noté en observation de son cours de français (pour cette semaine) et de réfléchir sur des textes qu'il m'a donnée ce soir que je devrai faire apprendre à des élèves FLS (pour demain).
Est-ce que je peux demander à avoir du temps sur mon EDT d'EAP pour faire la synthèse ? Ou est-ce que je dois prendre du temps en + chez moi ?
En sachant qu'on a quand même une masse de boulot assez importante en plus des cours de la fac.


Autre question: comme les EAP sont en contrat privé, doivent-ils rattraper les vacances scolaires ?

Merci d'avance.
Bonjour
Justement, je suis en train de gérer la semaine à venir .

En ce qui me concerne, je n'ai pas compris le tutorat comme une demande de devoirs à rendre au tuteur. J'ai dit à ma stagiaire que c'était bien de prendre des notes, parce que j'ai remarqué qu'elle le faisait, mais c'est pour elle, pas pour moi. Concernant le travail à faire, à savoir préparer un cours ou autre, je ferai en sorte que ce soit du temps dégagé pendant les heures de présence, avec moi si c'est dans un trou d'EDT, sans moi sinon, et si l'on me demande des comptes, j'aurai toujours de quoi justifier.

Si des tâches précises sont demandées, j'en saurai peut-être un peu plus la semaine prochaine, à une réunion/formation. Mais je n'ai pas entendu parler pour l'instant de travail à rendre de la part du stagiaire.

Il me semble encore une fois que c'est le rôle du tuteur d'anticiper, et de rester dans l'esprit du dispositif : former mais pas écraser de travail qui ne prépare pas directement à "l'entrée dans le métier". Malgré ça, je suis bien conscient qu'il restera un peu de boulot à la maison, c'est difficile au début de préparer un cours, on a du mal à gérer le temps, on hésite sur la manière de l'organiser, on ne sait pas par quel bout commencer, et l'on veut [trop] bien faire.

Du reste, les années de licence sont chargées en cours et examens, plus que les master, le tuteur doit le savoir. En master 1, c'est évidemment plus facile concernant les cours de fac eux-mêmes , mais quand même chargé cette année parce qu'il y a la préparation aux écrits du concours, et il faut en tenir compte.
Pour ma part, je demande son avis sur quasiment tout à ma stagiaire, je lui laisse le choix des jours/classe/matière où elle se sentira en mesure de faire un cours, et je lui demande de me dire quand ça sera le plus chargé. parce qu'outre la préparation du cours, il y a la fatigue de donner des cours.
Là, par exemple, je vais lui proposer de venir à des conseils de classe, si elle peut, mais pas lui imposer car cela la fait revenir de la fac après les cours. Si elle peut, j'avertirai le CDE que des heures sautent la semaine suivante. Evidemment, je ne peux pas imposer ma manière de faire à ton tuteur, ce sont des idées.

Pour les vacances, c'est très ambigu , car en fait , quand l'établissement ferme, tout le monde est en vacances de fait. On ne m'a rien dit dans ce sens, alors je m'en tiens aux 12 heures modulables. Il est vrai que pour l'instant, je joue avec un coup d'avance, j'organise de manière à ce que personne ne vienne le faire à ma place. Mais j'estime que si l'on commence à mettre les EAP à toutes les sauces, ça va contre l'idée de base, qui est de ne pas amoindrir les chances -et le goût du métier- du stagiaire/contractuel, et on fera fuir les autres. Les nouvelles vont vite dans le milieu étudiant, surtout les mauvaises.

Voilà mes idées et modus operandi, mais je ne détiens pas la science absolue, à supposer qu'il y en ait une concernant un domaine où tout le monde débute.


Dernière édition par Lefteris le Dim 17 Mar 2013 - 20:08, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
BlackMail
BlackMail
Expert spécialisé

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par BlackMail le Dim 17 Mar 2013 - 19:42
D'accord, merci pour les précisions sur ta manière de faire Lefteris. Mon tuteur me demande également tout le temps mon avis, et je le vois demain matin, donc je vais pouvoir en parler avec lui.
Le problème c'est qu'entre la fac, le collège, le boulot de la fac, on a peu de temps à consacrer à d'éventuels travaux en plus pour le lieu où on bosse. Personnellement, cette semaine, je finis tous les jours à 19h ou 20h (sauf le vendredi), c'est pour cela qu'il me semble difficile de cumuler en semaine le boulot en plus de l'université et des choses à préparer pour le collège.

Pour les vacances, puisque notre contrat se termine le 30 septembre, il faudrait rattraper les deux mois de vacances également. Bref, cela me semble infaisable, donc je ne sais pas trop comment cela va se passer.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ? - Page 3 Empty Re: [EAP] Emploi d'avenir professeur : et chez vous, comment ça se passe ?

par Lefteris le Dim 17 Mar 2013 - 20:57
@BlackMail a écrit:D'accord, merci pour les précisions sur ta manière de faire Lefteris. Mon tuteur me demande également tout le temps mon avis, et je le vois demain matin, donc je vais pouvoir en parler avec lui.
Le problème c'est qu'entre la fac, le collège, le boulot de la fac, on a peu de temps à consacrer à d'éventuels travaux en plus pour le lieu où on bosse. Personnellement, cette semaine, je finis tous les jours à 19h ou 20h (sauf le vendredi), c'est pour cela qu'il me semble difficile de cumuler en semaine le boulot en plus de l'université et des choses à préparer pour le collège.

Pour les vacances, puisque notre contrat se termine le 30 septembre, il faudrait rattraper les deux mois de vacances également. Bref, cela me semble infaisable, donc je ne sais pas trop comment cela va se passer.
Ca me semble infaisable aussi. Ce serait en outre une interprétation trop littérale des textes , en contradiction avec l'esprit initial voire tendancieuse, et de nature à faire capoter à coup sûr le dispositif en faisant fuir les éventuels futurs postulants.

A mon avis, ce dispositif tout neuf , où tout n'a pas été prévu de A à Z ex nihilo , sera ce que tout le monde en fera : si on le fait dériver en imposant trop de présence aux EAP, ce ne peut être que dans l'esprit d'avoir de la main d'oeuvre bon marché. Ce qui constituerait un détournement complet, et à terme un échec : EAP ne réussissant pas leurs études ou les concours, fuite des candidats.

Si on le voit au contraire comme un compagnonnage formateur , accompagné de services rendus dans la mesure du possible et en plus (on n'organise pas le service en fonction de l'EAP) , il n'y a aucun intérêt à pressurer les EAP.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum