Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Empty Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

par John Jeu 21 Mar 2013 - 0:09
http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/fioraso-l-enseignement-superieur-doit-bouger-1464/

Les critiques reprochent à votre projet de manquer d’ambition et de moyens…

Dans une période budgétaire contrainte, le fait d’avoir obtenu la création de 5000 postes sur le quinquennat et des crédits en hausse de 2,2% en 2013 relève du miracle.
À ce jour, si les universités sont en difficulté pour un quart d’entre elle, ce n’est que le résultat de la loi LRU, où le transfert de responsabilité s’est fait à la hussarde, sans prendre le temps d’en évaluer le coût. Cette loi n’a fait qu’aggraver la situation des universités. Aujourd’hui, il me semble qu’elles expriment ce malaise. J’hérite d’une situation extrêmement dégradée.

Les syndicats vous reprochent précisément de ne pas avoir rompu avec la logique «néolibérale» de la loi Pécresse sur l’autonomie des universités… Que leurs répondez-vous?

L’autonomie, n’appartient pas à la droite. C’est Edgar Faure qui l’a mise en place, il y a 50 ans! Je suis socialiste, je suis favorable à l’autonomie, mais à une véritable autonomie, basée sur la confiance et accompagnée par un état stratège.
Je ne suis pas une idéologue, je suis une pragmatique. Aujourd’hui, nous remettons les choses en mouvement. À l’heure où l’Asie et les pays émergents bougent, il faut que nous bougions aussi.

Pour éviter l’échec massif des titulaires de baccalauréat professionnels et technologiques à l’université, votre projet prévoit de les orienter prioritairement vers les BTS et IUT. Le conseil d’État a même recommandé pour la première fois de fixer un quota. Pour quelles raisons?

Le conseil d’État a souhaité aller plus loin dans le domaine législatif. Car les choses doivent bouger: ces filières doivent accueillir moins de bac S avec mention et davantage de bac techno et pro. Ces derniers réussissent mieux dans ces filières qu’à l’université. Il faut savoir qu’à la fac, le taux de réussite des bacheliers pro atteint à peine les 5%. Quand on sait que les bacheliers pro et techno représentent désormais 51% des bacheliers, on comprend que l’enjeu est considérable.
Il est donc nécessaire de leur réserver des places dans ces filières qui leur étaient initialement destinées. Cela permettra d’amener davantage de jeunes de milieu modeste, très présents dans ces filières, à un niveau de qualification supérieur.

La mise en place de ces «quotas» pourrait-elle s’étendre à d’autres filières et permettre de sélectionner?

Les IUT et BTS sont déjà des filières sélectives. Pour le reste, il s’agit d’orienter davantage en amont. Nous y travaillons avec Vincent Peillon. Actuellement, compte tenu de la coupure entre le lycée et l’université, c’est le black out total. Dès la seconde, les jeunes doivent savoir que des filières, comme l’histoire, la sociologie ou psychologie, connaissent des difficultés d’insertion. Ils doivent être prévenus.
La spécialisation progressive des études en premier cycle, inscrite dans le projet de loi, favorisera aussi l’orientation.

Votre projet a-t-il pour ambition de mettre fin au dualisme français grandes écoles universités?

Notre ambition c’est de rapprocher sans confondre. Les deux systèmes, qui se retrouvent au niveau des masters et surtout des doctorats, ont besoin l’un de l’autre. Nous rapprochons donc les classes prépas des universités par des conventions. L’idée est aussi de faire intervenir des chercheurs en prépa. Par ailleurs, les «communautés d’universités» prévues dans le projet permettront de regrouper universités, organismes de recherche et écoles, chacun pouvant conserver son statut.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Condorcet
Condorcet
Oracle

Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Empty Re: Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

par Condorcet Jeu 21 Mar 2013 - 1:42
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article6010
La réponse à la ministre de l'ESR aura lieu aujourd'hui (la manifestation parisienne partira à 14 h de la place du Panthéon).


Dernière édition par PaoloSarpi le Jeu 21 Mar 2013 - 11:05, édité 1 fois
Condorcet
Condorcet
Oracle

Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Empty Re: Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

par Condorcet Jeu 21 Mar 2013 - 11:04
Up ! Pour montrer que l'ESR ne saurait être réduit à la seule acception économique et entrepreneuriale.
http://www.demosphere.eu/node/35343

Voici le dossier de presse présenté par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche concernant le projet de loi déposé hier au bureau de l'Assemblée nationale et présenté précédemment au Conseil des ministres : http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/dossier_de_presse_loi_esr.pdf

Me choquent particulièrement :
- la mesure n°12 :"remplacer l'AERES par une nouvelle autorité administrative indépendante, le Haut-Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur".
L'AERES avait produit en son temps ce merveilleux document (et vivement incité, à l'instar du mandarin que j'ai eu hier au téléphone, à ne publier que dans les revues de rang A). Les revues scientifiques y sont citées et classées de A à C.
www.aeres-evaluation.fr/.../Liste_revuesSHS_vagueD2009-2012.pdf
http://www.aeres-evaluation.fr/Publications/Methodologie-de-l-evaluation/Listes-de-revues-SHS-de-l-AERES
Comme il n'est de bonheur que dans la recherche administrée, elle veillait aussi à l'application zélée des quadriennaux et quinquennaux (contrats de recherche qui conditionnent l'octroi de crédits) et rédigeait des rapports d'évaluation des universités comme http://www.univ-mlv.fr/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=0&file=fileadmin/fichiers/UPEMLV/Universite/Communiques_presse/AERES-S1-Paris-Est_Marne-la-Vallee.pdf&t=1363950093&hash=aa2f886ef8d0982dfc22db5ee2dd80d1ff2f8b04

- la mesure n°17 : "ouvrir les universités sur le monde socio-économique en confortant le rôle des personnalités extérieures".

Que les modalités de recrutement dans l'ESR doivent être revues est un truisme mais en quoi un président d'association, un dirigeant de PME serait-il plus légitime qu'un citoyen tiré au sort à siéger aux différentes instances de l'université ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Empty Re: Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

par Philomèle Jeu 21 Mar 2013 - 18:41
PaoloSarpi a écrit:http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article6010
La réponse à la ministre de l'ESR aura lieu aujourd'hui (la manifestation parisienne partira à 14 h de la place du Panthéon).

J'étais dans la manifestation : ce n'était pas l'affluence des grands jours mais pas complètement ridicule non plus (nous n'étions pas trente).
Difficile de faire émerger des slogans, des revendications précises, il y avait beaucoup de réchauffé incongru. C'est d'autant plus étrange que les dysfonctionnements sont clairs et plutôt bien explicités. Mais il semble difficile de les réduire en formule choc, dirait-on.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Empty Re: Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

par Condorcet Jeu 21 Mar 2013 - 22:01
Merci Philomèle ! fleurs2 fleurs2 fleurs2 fleurs

Quelques photos de la manifestation sur une page Facebook : https://www.facebook.com/appel.cinquantemille
Condorcet
Condorcet
Oracle

Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche. Empty Re: Geneviève Fioraso défend son projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

par Condorcet Mer 27 Mar 2013 - 8:59
Un modèle à ne pas suivre : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/03/26/de-la-misere-en-milieu-etudiant_3148099_3232.html?xtmc=columbia&xtcr=1

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum