Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Marcel Khrouchtchev Ven 31 Mai 2013 - 15:53
@Gryphe a écrit:
Maiz'enfin, le montant ne figure pas dans le protocole. bounce

Voilà exactement le genre de naïveté que je reprocherais au SNALC sur ce coup.
Mais j'attends le prochain message de Celeborn, je ne demande qu'à être convaincu.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Lefteris Ven 31 Mai 2013 - 16:02
Je ne regrette pas d'être à FO , là ... No

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
victor44
victor44
Habitué du forum

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par victor44 Ven 31 Mai 2013 - 16:09
@Celeborn a écrit:Je suis sur mon portable. Je faisais partie de la délégation du Snalc. Je réponds tout à l'heure. En attendant, merci de m'éviter les "syndicats jaunes" et autres gentillesses du même ordre.

Tu vas être obligé de me claquer la bise désormais yesyes yesyes yesyes

Gryphe tu m'as donc rejoint dans le camp progressiste, quelle excellente nouvelle!!!
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Lefteris Ven 31 Mai 2013 - 16:12
Si j'étais PE (entre autres) , à l'annonce des 7€ par mois, je me servirais de ma carte dans un endroit où l'on va généralement seul , et je la renverrais en l'état à la fédération syndicale.
Le mec qui avait vendu son droit d'aînesse pour un plat de lentille avait au moins à manger Twisted Evil

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Marcel Khrouchtchev Ven 31 Mai 2013 - 16:13
Je te signale Victor que seule l'alliance objective SGEN-UNSA a signé un communiqué commun. Le SNALC a une position indépendante et je suis sûr que Celeborn nous expliquera que ce qui l'a poussé à ce prononcer pour la signature du protocole ne va pas franchement dans le sens du SGEN.
Ne te réjouis donc pas si vite. Le SGEN et plus largement la CFDT ont participé très activement à la ruine de notre système social et de notre école. Il porte une lourde responsabilité et il ne faut pas s'étonner que certains profs aient la dent dure contre lui.
carolette
carolette
Neoprof expérimenté

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par carolette Ven 31 Mai 2013 - 16:14
Concernant la prime pour les PE, Vincent Peillon le dit lui-même : "C'est très faible", "C'est le principe qu'il faut acter"...

http://www.rtl.fr/emission/le-grand-jury/billet/vincent-peillon-ministre-de-l-education-nationale-etait-l-invite-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-le-dimanche-28-avril-2013-a-18h30-7760824781

Alors oui, je le dis, si la prime en question est de 90 € par an, je trouve ça un peu insultant... Cela n'améliore ni nos conditions de travail, ni nos conditions de vie et notre pouvoir d'achat.

J'édite : j'ose espérer que si la prime est basée sur le montant minimum pour l'an prochain, engagement sera pris de l'augmenter chaque année, et pas pour 3 euros par mois...


Dernière édition par carolette le Ven 31 Mai 2013 - 16:21, édité 1 fois
avatar
meskiangasher
Niveau 9

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par meskiangasher Ven 31 Mai 2013 - 16:18
Le SNALC a été laminé aux dernières élections professionnelles, il n'est plus considéré comme représentatif alors que même SUD l'est !
Et c'est gênant pour ses cadres et surtout pour leurs décharges. Et oui, on ne se nourrit pas de convictions.
Or il paraît que leur président connaît bien le ministre. Donc ils pensent jouer là dessus pour continuer d'exister. Quitte à toutes les compromissions.
Et quand le ministre changera, que d'illusions perdues ! Que de couleuvres avalées !
MarieL
MarieL
Neoprof expérimenté

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par MarieL Ven 31 Mai 2013 - 16:38
@Ruthven a écrit:
@Celeborn a écrit:Je suis sur mon portable. Je faisais partie de la délégation du Snalc. Je réponds tout à l'heure. En attendant, merci de m'éviter les "syndicats jaunes" et autres gentillesses du même ordre.

En même temps, quand dans un communiqué, on écrit :"Tandis que certains se complaisent dans un syndicalisme de posture incantatoire aussi obscur qu'inefficace , le SNALC-FGAF fait avancer les dossiers, propose et se fait fort d'obtenir, dans un contexte extrêmement difficile, une réelle revalorisation du plus grand nombre de personnels possible", il ne faut pas s'attendre à des réactions tendres en face... Cela paraît de bonne guerre.

Tout à fait d'accord. J'avais deux raisons de reconsidérer une opinion apparemment erronée sur le SNALC : ceux qui le défendent ici même, et une collègue militante arrivée l'an dernier dans l'établissement. Mais entre ce communiqué et la proposition de classes de niveau au collège (je raccourcis, je sais), décidément, non, il n'y a rien à reconsidérer.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
neo
neo
Sage

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par neo Ven 31 Mai 2013 - 17:05
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Eh ben... Heureusement que le SNALC n'est pas allé jusqu'à signer le communiqué commun du SGEN et de l'UNSA... Rolling Eyes
Ils avaient aussi tous les trois voté pour le projet de loi sur la refondation au CSE...

_________________
Human... https://www.youtube.com/watch?v=RIZdjT1472Y
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Marcel Khrouchtchev Ven 31 Mai 2013 - 17:09
@neo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Eh ben... Heureusement que le SNALC n'est pas allé jusqu'à signer le communiqué commun du SGEN et de l'UNSA... Rolling Eyes
Ils avaient aussi tous les trois voté pour le projet de loi sur la refondation au CSE...

Et sur la masterisation, ils avaient voté quoi? diable
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Celeborn Ven 31 Mai 2013 - 17:17
Alors beaucoup de choses à dire.

1) La FSU et FO savent comme nous que 1200 euros pour les PE, ce n'est actuellement pas possible. On peut toujours le demander, hein ! Ça ne se fera juste pas. Moi aussi, je peux demander des obligations de service de 12h/semaine, 5 mois de vacances et 3000 euros de prime, et dire que je défends les personnels en le faisant. Ce n'est juste pas vrai.
On sait très bien, tous, qu'on est dans un cadre budgétaire très contraint. Je vais vous faire toute la tirade sur la crise, la récession et autres joyeusetés, mais il faut quand même savoir que dans les autres ministères, on coupe. L'EN a eu droit non seulement de remettre des postes alors qu'on n'arrêtait pas d'en supprimer, de refaire une entrée progressive dans le métier, et là, on nous propose de négocier des choses qui veulent dire « + d'argent à la fin du mois pour un certain nombre de personnels ». Et en + on irait cracher à la figure du ministre qui propose ça dans le contexte actuel ? Heureusement qu'il y a des syndicats pour signer un tel protocole, car dans le cas contraire, je pense que le gouvernement aurait repris ses marges de manœuvres — aussi faibles soient-elles — et les aurait affectées ailleurs, probablement dans un ministère où les gens étaient davantage prêts à gagner un peu + d'argent.

2) Ceci est un PROTOCOLE. Ce n'est pas le résultat de la négociation, ce n'est pas un blanc-seing, et ce n'est pas davantage un piège dans lequel les naïfs tomberaient pendant que les gens réellement intelligents resteraient à l'écart. La négociation n'a pas encore commencé ! Si elle se passe mal, on partira. Si le résultat ne nous convient pas, on ne le signera pas (et ce ne sont pas des mots en l'air : on l'a déjà fait par le passé). Là, la signature signifie qu'on est d'accord pour négocier sur ces points précis (prime pour les PE et hausse du quota de hors classe, revalorisation des catégories C, amélioration des fins de carrière). Ça ne dit pas si la prime sera de 80 euros, de 90 euros, de 400 euros ou de 1200 euros (mais elle ne sera pas de 1200 euros, c'est clair, quelle que soit la qualité des représentants syndicaux qui négocient et le nombre de personnes que ceux qui ne négocient pas mettront dans la rue, s'ils arrivent à faire défiler des gens sur le thème « non à la prime, non à la revalorisation des catégories C et non à une amélioration des fins de carrière »…). Maintenant, si c'est 80 euros, il est peu probable qu'on signe à l'arrivée, je vous le dis tout de suite. Mais une fois encore, attendons que la négociation ait lieu !

3) Peut-être faudrait-il y aller doucement avec les arguments type ad lepenum à l'envers. De même que lorsque le FN dit quelque chose, on va très vite avoir tendance à mettre dans le même sac tous ceux qui disent la même chose, sans trop se préoccuper de savoir si la chose en question est une bêtise ou un truc sensé, là, dès que le Sgen ou l'Unsa signe un truc ou dit quelque chose, toute personne ou organisation qui en ferait de même serait donc ejusdem farinae (de la même eau) ? C'est un peu rapide et facile, comme raisonnement, je trouve. J'espère que jamais l'Unsa ne dira qu'un jour ils sont pour les notes chiffrées, ou pour un examen national anonyme, ou pour les progressions grammaticales autonomes, sinon on est mal barré…

4) Cela fait un an que je fréquente instances, réunions, audiences et autres merveilles du ministère. Force Ouvrière n'y fait strictement rien. Rien. Nada. Ils disent qu'ils ne sont pas contents en sortant toujours le même discours, ne proposent jamais rien, ne participent presque jamais à rien, et même une fois sur deux ne viennent pas, comme ça c'est plus simple. Dans les commissions spécialisées, ça doit faire 3 mois que je ne les ai pas vus. Avant, ils y envoyaient des gens qui n'avaient pas le droit d'y siéger. Quand on a obtenu en intersyndicale des allègements de programme en HG pour des profs exsangues, c'était évidemment sans eux. Et c'est comme ça sur tout ce qu'on peut essayer de faire pour améliorer les conditions de travail des collègues au ministère : sur les épreuves de langue du Bac, que dalle, pour prendre un exemple récent. Alors qu'on se bat avec le SNES (la plupart du temps), Sud et la Cgt (assez souvent) et même l'Unsa (parfois), qu'on y passe nos journées pour obtenir le maximum, je trouve gonflé de ne rien faire et de prétendre défendre les personnels.

5) Sur le côté "c'est de la charité pour faire passer la semaine de 4,5 jours", j'aimerais rappeler un truc, quand même. Qu'est-ce qui a poussé le ministre à faire cette réforme ? C'est qu'il pensait avoir l'accord des personnels, et pour cause : La FSU et l'UNSA étaient membres du comité qui a créé l'appel de Bobigny. Appel dans lequel on retrouve ces mots ailés :

Pour améliorer les rythmes de vie et de travail des enfants et des jeunes, très rapidement il faut un cadre national, décliné dans les projets éducatifs de territoire et les projets éducatifs d’établissement. Il doit prendre en compte les préconisations de l’Académie de médecine à propos de l’école primaire. Il faut donc alléger la journée et adapter le travail scolaire aux temps favorables aux apprentissages, alterner et équilibrer dans la journée les différentes formes de regroupement, les différentes activités et disciplines, les formes de travail, garantir la pause méridienne, refuser la semaine actuelle de 4 jours et prioriser un rythme annuel alternant 7 semaines scolaires et 2 semaines complètes de vacances intermédiaires, définir un volume annuel d’heures d’enseignement. Ce cadre national doit préconiser l’articulation
des temps éducatifs et sociaux, leur mise en cohérence et la coopération éducative de tous.
(c'est moi qui graisse)

Lisez le décret sur la semaine de 4,5 jours : c'est une transcription en langage juridique de ces préconisations, à très peu de choses près. Le SNUipp a garanti son appui au ministre, et ensuite s'est rendu compte que sa base était contre, d'où volte-face, grèves et vote contre au Conseil Supérieur de l'Éducation, alors que c'est une proposition qui vient d'eux, quand même, au départ. Bref, si vous cherchez qui n'a pas défendu les personnels dans cette histoire, ce n'est peut-être pas le ministre qu'il faut viser en premier, en fait. Et, excusez-moi de le dire (d'autant que beaucoup de militants et adhérents du SNES sont des gens extrêmement sympathiques et avec lesquels j'ai le plaisir de voir qu'on partage la majeure partie de nos idées), mais c'est TOUJOURS comme ça. On dit dans telle réunion qu'on est pour 5h d'HG sur l'ensemble du cycle terminal en série S, et au CSE, on refuse de voter un amendement proposant 5h sur l'ensemble du cycle terminal, parce que tu comprends, les équilibres internes, c'est compliqué, et finalement non. Là, ils expliquent que les pistes soulevées par le ministre sont nécessaires, que certaines viennent même d'eux, et refusent de signer. Bien sûr qu'on peut toujours demander davantage (on compte bien demander le maximum dans la négociation), mais là, il y a un côté le beurre, l'argent du beurre et les fesses de la crémière alors qu'on est en pleine crise laitière... Ce qui m'amène au dernier point.

6) Pourquoi croyez-vous que depuis (trop) longtemps, ce sont les propositions du Sgen et de l'Unsa qui sont mises en œuvre ? Pourquoi pas celles du Snalc ou de la FSU (quand ils arrivent à en avoir des claires) ? Parce que les premiers ont décidé d'être dans le dialogue, et que les seconds non. Moi, j'en ai ras-le-bol, de cet état des choses, et je veux que ça change. Ça ne me satisfait pas de dire « non » sur tous les tons, de demander « une autre réforme » sans jamais savoir de laquelle il s'agit, mais si possible « avec + de moyens », et sinon de sortir avec la régularité d'un métronome les banderoles et les pancartes en perdant des journées de salaire pour, dans 99% des cas, rien. C'est à nous d'aller sur le terrain des autres, d'utiliser leurs armes, de jouer avec leurs règles, de construire de vraies propositions argumentées et documentées et d'aller les présenter et les défendre pour tenter de les faire passer. Alors je l'ai très vite compris : dès qu'on arrête de dire non et qu'on ose un « oui » à un moment, fût-ce pour dire qu'on est d'accord pour négocier des améliorations de salaires ou des primes pour certaines catégories de personnels, on s'en prend plein la figure, car c'est tellement plus facile et confortable d'être dans le refus permanent : on ne risque rien, et surtout pas d'être pris en défaut sur tel ou tel aspect de telle ou telle proposition. Tant pis : je préfère qu'on fasse comme ça. Ça nous a permis de présenter le projet du collège modulaire au ministère, et on sait que si on a d'autres idées, on pourra êtres écoutés. Ça ne veut pas dire qu'on est sûr d'être entendus, mais au moins on aura tout essayé pour faire passer nos idées et notre vision de l'École. Moi j'appelle ça être responsable, et certainement pas être « jaune » : on sait dire non ; on le dit toujours régulièrement quand cela nous semble nécessaire ; et si l'on se met d'accord sur des bases de négociation, ça ne veut pas dire qu'on avalise par avance le résultat de ces négociations.



_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Celeborn Ven 31 Mai 2013 - 17:18
Axel a écrit:la proposition de classes de niveau au collège (je raccourcis, je sais)

Non, tu mens.
Remplace le mot « classe » par le mot « groupe », et là, effectivement, tu raccourciras.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Isis39
Isis39
Enchanteur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Isis39 Ven 31 Mai 2013 - 17:29
@Celeborn a écrit:car c'est tellement plus facile et confortable d'être dans le refus permanent : on ne risque rien, et surtout pas d'être pris en défaut sur tel ou tel aspect de telle ou telle proposition.

Je souscris totalement.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Marcel Khrouchtchev Ven 31 Mai 2013 - 17:32
@Celeborn a écrit:
1) La FSU et FO savent comme nous que 1200 euros pour les PE, ce n'est actuellement pas possible. On peut toujours le demander, hein ! Ça ne se fera juste pas. Moi aussi, je peux demander des obligations de service de 12h/semaine, 5 mois de vacances et 3000 euros de prime, et dire que je défends les personnels en le faisant. Ce n'est juste pas vrai.

C'est "juste" excessif de faire la comparaison entre réclamer 1200€ de prime annuelle et réclamer des services de 12h/semaine Rolling Eyes .

@Celeborn a écrit:
4) Cela fait un an que je fréquente instances, réunions, audiences et autres merveilles du ministère. Force Ouvrière n'y fait strictement rien. Rien. Nada. Ils disent qu'ils ne sont pas contents en sortant toujours le même discours, ne proposent jamais rien, ne participent presque jamais à rien, et même une fois sur deux ne viennent pas, comme ça c'est plus simple. Dans les commissions spécialisées, ça doit faire 3 mois que je ne les ai pas vus. Avant, ils y envoyaient des gens qui n'avaient pas le droit d'y siéger. Quand on a obtenu en intersyndicale des allègements de programme en HG pour des profs exsangues, c'était évidemment sans eux. Et c'est comme ça sur tout ce qu'on peut essayer de faire pour améliorer les conditions de travail des collègues au ministère : sur les épreuves de langue du Bac, que dalle, pour prendre un exemple récent. Alors qu'on se bat avec le SNES (la plupart du temps), Sud et la Cgt (assez souvent) et même l'Unsa (parfois), qu'on y passe nos journées pour obtenir le maximum, je trouve gonflé de ne rien faire et de prétendre défendre les personnels.

C'est choquant, mais pourquoi le SNALC envoie-t-il des profs du secondaire négocier à propos des PE? UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 3795679266

Pour le reste, j'espère que tu as raison. Très sincèrement. Et merci d'avoir pris le temps d'exposer si longuement ta position et celle du SNALC. Je ne suis pas convaincu, mais au moins je comprends mieux.
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Celeborn Ven 31 Mai 2013 - 17:42
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Celeborn a écrit:
1) La FSU et FO savent comme nous que 1200 euros pour les PE, ce n'est actuellement pas possible. On peut toujours le demander, hein ! Ça ne se fera juste pas. Moi aussi, je peux demander des obligations de service de 12h/semaine, 5 mois de vacances et 3000 euros de prime, et dire que je défends les personnels en le faisant. Ce n'est juste pas vrai.

C'est "juste" excessif de faire la comparaison entre réclamer 1200€ de prime annuelle et réclamer des services de 12h/semaine Rolling Eyes .

Dans l'état actuel des choses, les deux sont tout aussi irréalistes.
Maintenant, ce que dit Carolette + haut me paraît judicieux : nous pensons qu'il faut créer une prime (et qu'elle existe et soit instaurée est TRÈS important), et négocier une augmentation régulière de ladite prime afin d'atteindre sur la durée ce qu'on ne peut atteindre tout de suite. Ça pourrait clairement faire partie de nos propositions.

Et je ne sais pas encore qui fera partie de la négociation à la rentrée, donc je ne peux pas te dire si on aura un PE dedans, ou un personnel de catégorie C d'ailleurs.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Marcel Khrouchtchev Ven 31 Mai 2013 - 17:48
"Aussi irréaliste"? Allons, sois sérieux. Entre demander une prime de 1200€ par an, 100€ par mois, et demander une baisse conséquente de nos obligations de service, il y a un monde, reconnais-le au moins.
Pour le reste, encore merci pour tes réponses et pour ta disponibilité, c'est vraiment très agréable d'avoir des réponses aussi rapides de la part de responsables syndicaux haut placés. Avec Karine et toi, le forum a bien de la chance.
neo
neo
Sage

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par neo Ven 31 Mai 2013 - 18:06
@Aurore a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Presse-purée a écrit:

Il est normal de pilonner ceux qui signent des accords scélérats, qu'ils viennent de Peillon ou de Châtel...

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 2252222100
UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 2252222100 UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 2252222100 UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 2252222100 yesyes chevalier
+ 1 ! chevalier


Dernière édition par neo le Ven 31 Mai 2013 - 18:17, édité 1 fois

_________________
Human... https://www.youtube.com/watch?v=RIZdjT1472Y
neo
neo
Sage

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par neo Ven 31 Mai 2013 - 18:17
@Celeborn a écrit:On sait très bien, tous, qu'on est dans un cadre budgétaire très contraint.
C'est le discours du gouvernement ; et un syndicat qui défend les salariés n'a pas à s'inscrire de fait dans ce cadre imposé par nos dirigeants, son rôle est au contraire de le combattre, pour satisfaire les justes revendications des salariés.
Mais nous n'avons sans doute pas la même conception du syndicalisme...

_________________
Human... https://www.youtube.com/watch?v=RIZdjT1472Y
Gryphe
Gryphe
Médiateur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Gryphe Ven 31 Mai 2013 - 18:21
Merci Celeborn pour les explications.
Et merci aussi pour ton investissement pour les collègues.

Pour voir un peu l'envers du décor syndical depuis quelques temps, je peux vous assurer qu'il y a là des gens qui ne ménagent pas leur peine, qui y passent leurs soirées, leurs week-ends et leurs vacances.

Personnellement, le fait de faire des propositions constructives, réalistes et applicables me va parfaitement bien.
Si on ne le fait pas, d'autres le feront pour nous... et pas forcément avec le même projet pédagogique.
Autant être dans la course et être force de proposition. J'approuve le choix du SNALC.
avatar
meskiangasher
Niveau 9

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par meskiangasher Ven 31 Mai 2013 - 18:22
@Celeborn a écrit:On sait très bien, tous, qu'on est dans un cadre budgétaire très contraint.
On sait très bien, tous, qu'on doit être pendus. Reste à négocier si la corde sera en chanvre ou en nylon (au SGEN ils proposent la crucifixion, mais ils veulent toujours ressembler à Jésus, c'est l'héritage chrétien).
neo
neo
Sage

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par neo Ven 31 Mai 2013 - 18:26
@Celeborn a écrit:
Axel a écrit:la proposition de classes de niveau au collège (je raccourcis, je sais)

Non, tu mens.
Remplace le mot « classe » par le mot « groupe », et là, effectivement, tu raccourciras.
Justement, c'est encore pire ! Je ne veux pas de "groupes" destructurants (cf la réalité des groupes de niveaux de compétences en langues, cf l'AP aussi), je veux tout simplement des "classes," sans changement en cours d'année et autres usines à gaz.

_________________
Human... https://www.youtube.com/watch?v=RIZdjT1472Y
JEMS
JEMS
Grand Maître

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par JEMS Ven 31 Mai 2013 - 18:28
@meskiangasher a écrit:
@Celeborn a écrit:On sait très bien, tous, qu'on est dans un cadre budgétaire très contraint.
On sait très bien, tous, qu'on doit être pendus. Reste à négocier si la corde sera en chanvre ou en nylon (au SGEN ils proposent la crucifixion, mais ils veulent toujours ressembler à Jésus, c'est l'héritage chrétien).
Razz
Leclochard
Leclochard
Empereur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Leclochard Ven 31 Mai 2013 - 18:36
Merci pour l'explication Celeborn. On ne se rend pas toujours compte des négociations, des positions des uns et des autres, des revirements.

Je ne crois pas que la prime PE -si elle devait exister- serait revalorisée rapidement. Les nôtres ne bougent quasiment pas depuis des années. Si elle était instaurée à 400 euros, elle resterait à ce niveau plus de dix ou quinze ans probablement. Maintenant, mieux avoir ça que rien. Reste à savoir quelle est la contrepartie. L'affaire de la mastérisation montre que quand on croit avoir gagné sur un point, on perd parfois beaucoup plus sur d'autres.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Gryphe
Gryphe
Médiateur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Gryphe Ven 31 Mai 2013 - 18:37
@neo a écrit:je veux tout simplement des "classes," sans changement en cours d'année et autres usines à gaz.
Le projet que nous avons proposé est tout sauf une usine à gaz.
(Cf. https://www.neoprofs.org/t59985p180-les-propositions-du-snalc-pour-le-college#1951301)
Leclochard
Leclochard
Empereur

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Leclochard Ven 31 Mai 2013 - 18:42
@Marcel Khrouchtchev a écrit:"Aussi irréaliste"? Allons, sois sérieux. Entre demander une prime de 1200€ par an, 100€ par mois, et demander une baisse conséquente de nos obligations de service, il y a un monde, reconnais-le au moins.
Pour le reste, encore merci pour tes réponses et pour ta disponibilité, c'est vraiment très agréable d'avoir des réponses aussi rapides de la part de responsables syndicaux haut placés. Avec Karine et toi, le forum a bien de la chance.

Pour donner une idée, dans un article du Monde, on indiquait qu'une augmentation de 1000 euros par an et par enseignant, cela revenait à un coût d'environ un milliard d'euros. C'est peu d'un certain point de vue mais dans une situation où on doit économiser et trouver vingt milliards cette année pour ne pas provoquer l'ire de Bruxelles, ça semble impossible.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Pandorafa
Pandorafa
Fidèle du forum

UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles. - Page 2 Empty Re: UNSA, SGEN et Snalc signent le protocole sur les mesures catégorielles.

par Pandorafa Ven 31 Mai 2013 - 19:05
@Celeborn a écrit:Alors beaucoup de choses à dire.

1) La FSU et FO savent comme nous que 1200 euros pour les PE, ce n'est actuellement pas possible. On peut toujours le demander, hein ! Ça ne se fera juste pas. Moi aussi, je peux demander des obligations de service de 12h/semaine, 5 mois de vacances et 3000 euros de prime, et dire que je défends les personnels en le faisant. Ce n'est juste pas vrai.

Alors là Celeborn, tu m'as habituée à mieux ici. Tu exagères de mettre sur le même plan la demande des 1200 euros annuels qui me semble tout à fait justifiée, bien que difficile à obtenir en ces temps de crise (c'est bien pratique comme argument pour eux...), et 12h de cours/semaine ou 5 mois de vacances, que personne ne demande, parce que c'est tout à fait invraisemblable. Tu trouves ça suffisant 400 euros annuels pour les PE ? Pourquoi n'auraient-ils pas droit au même montant que les ISOE des profs du secondaire, avec tout le suivi qu'ils assurent ? Peut être qu'en demandant 1200 FO espère obtenir 1000, tu sais on marchande... Wink

@Celeborn a écrit: On sait très bien, tous, qu'on est dans un cadre budgétaire très contraint. Je vais vous faire toute la tirade sur la crise, la récession et autres joyeusetés, mais il faut quand même savoir que dans les autres ministères, on coupe. L'EN a eu droit non seulement de remettre des postes alors qu'on n'arrêtait pas d'en supprimer, de refaire une entrée progressive dans le métier, et là, on nous propose de négocier des choses qui veulent dire « + d'argent à la fin du mois pour un certain nombre de personnels ». Et en + on irait cracher à la figure du ministre qui propose ça dans le contexte actuel ? Heureusement qu'il y a des syndicats pour signer un tel protocole, car dans le cas contraire, je pense que le gouvernement aurait repris ses marges de manœuvres — aussi faibles soient-elles — et les aurait affectées ailleurs, probablement dans un ministère où les gens étaient davantage prêts à gagner un peu + d'argent.

Ben c'est qu'il s'agirait quand même de revaloriser les salaires des enseignants (et de certains administatifs de l'EN qui touchent des clopinettes), pour que le métier redevienne un peu attractif, et que les anciens, lassés de stagner pendant 15 ans à un salaire de base du privé (à diplôme équivalent), n'aillent pas, de plus en plus nombreux, voir ailleurs...

@Celeborn a écrit: 2) Ceci est un PROTOCOLE. Ce n'est pas le résultat de la négociation, ce n'est pas un blanc-seing, et ce n'est pas davantage un piège dans lequel les naïfs tomberaient pendant que les gens réellement intelligents resteraient à l'écart. La négociation n'a pas encore commencé ! Si elle se passe mal, on partira. Si le résultat ne nous convient pas, on ne le signera pas (et ce ne sont pas des mots en l'air : on l'a déjà fait par le passé). Là, la signature signifie qu'on est d'accord pour négocier sur ces points précis (prime pour les PE et hausse du quota de hors classe, revalorisation des catégories C, amélioration des fins de carrière). Ça ne dit pas si la prime sera de 80 euros, de 90 euros, de 400 euros ou de 1200 euros (mais elle ne sera pas de 1200 euros, c'est clair, quelle que soit la qualité des représentants syndicaux qui négocient et le nombre de personnes que ceux qui ne négocient pas mettront dans la rue, s'ils arrivent à faire défiler des gens sur le thème « non à la prime, non à la revalorisation des catégories C et non à une amélioration des fins de carrière »…). Maintenant, si c'est 80 euros, il est peu probable qu'on signe à l'arrivée, je vous le dis tout de suite. Mais une fois encore, attendons que la négociation ait lieu !

J'entends tes explications, et les revendications que tu soulèves sont partagées par la majorité des collègues. Si on vous propose des miettes, vous ne signerez pas, soit. Mais qu'est ce qui empêcherait les syndicats qui ont refusé ce protocole de signer au final des accords qui s'approcheraient des conditions qu'ils avaient fixé ?

Moi je me dis qu'il faut avant tout poser un rapport de force, qu'ils comprennent en haut lieu qu'il n'est pas décent de proposer des miettes à une corporation qui s'en ai pris plein la gueule depuis plus de 10 ans, et qui a bien aidé, aussi, à faire élire Normal Ier.

@Celeborn a écrit: 3) Peut-être faudrait-il y aller doucement avec les arguments type ad lepenum à l'envers. De même que lorsque le FN dit quelque chose, on va très vite avoir tendance à mettre dans le même sac tous ceux qui disent la même chose, sans trop se préoccuper de savoir si la chose en question est une bêtise ou un truc sensé, là, dès que le Sgen ou l'Unsa signe un truc ou dit quelque chose, toute personne ou organisation qui en ferait de même serait donc ejusdem farinae (de la même eau) ? C'est un peu rapide et facile, comme raisonnement, je trouve. J'espère que jamais l'Unsa ne dira qu'un jour ils sont pour les notes chiffrées, ou pour un examen national anonyme, ou pour les progressions grammaticales autonomes, sinon on est mal barré…

Bien sûr que le SNALC n'est pas à mettre dans le même sac que le SGEN et l'UNSA, vous avez des idées bien différentes en matière de pédagogie. Mais admet qu'après l'opposition virulente du SNALC vis à vis des réformes des années passées, ça fait un drôle d'effet de vous retrouver à signer des trucs en faisant confiance "a priori" à Peillon. Ça ne fait pas des masses "indépendant" pour le coup...

@Celeborn a écrit: 4) Cela fait un an que je fréquente instances, réunions, audiences et autres merveilles du ministère. Force Ouvrière n'y fait strictement rien. Rien. Nada. Ils disent qu'ils ne sont pas contents en sortant toujours le même discours, ne proposent jamais rien, ne participent presque jamais à rien, et même une fois sur deux ne viennent pas, comme ça c'est plus simple. Dans les commissions spécialisées, ça doit faire 3 mois que je ne les ai pas vus. Avant, ils y envoyaient des gens qui n'avaient pas le droit d'y siéger. Quand on a obtenu en intersyndicale des allègements de programme en HG pour des profs exsangues, c'était évidemment sans eux. Et c'est comme ça sur tout ce qu'on peut essayer de faire pour améliorer les conditions de travail des collègues au ministère : sur les épreuves de langue du Bac, que dalle, pour prendre un exemple récent. Alors qu'on se bat avec le SNES (la plupart du temps), Sud et la Cgt (assez souvent) et même l'Unsa (parfois), qu'on y passe nos journées pour obtenir le maximum, je trouve gonflé de ne rien faire et de prétendre défendre les personnels.

Alors là je te trouve assez injuste. Dire que les commissaire paritaires (dont certains viennent du SNALC à Versailles, donc que tu as dû connaître) ne font rien, c'est jouer la partition des "anti-syndicats". Quand des collègues de FO me disent que les commissaires du SNES ne branlent rien, je ne les crois pas, je me dis que ça c'est l'argument habituel de la guéguerre entre syndicats. Après que FO s'oppose, par principe, à beaucoup de choses, c'est justement leur principe de base : refuser l'intégration, ils considèrent qu'ils ne sont là que pour porter les revendications (et donc souvent les oppositions) des collègues, pas être associés à des décisions qui pourraient ensuite être préjudiciables à certains agents. A propos des commissions spécialisées, ça m’intéresserait que tu précises lesquelles, ils en boudent certaines, là encore par principe (me rappelle plus lesquelles, les dernières qui doivent organiser la réforme sur les rythmes notamment). Après, les décharges me semblent assez peu nombreuses chez eux (et probablement aussi chez vous, depuis l'an dernier Rolling Eyes), le plus souvent partielles, et certains ont le même jours des trucs au CHSCT, des machins de la fédération, et des bidules encore ailleurs.

En ce qui concernent l'allègement des programmes en HG, c'est l'un des seuls points où je ne les suis pas du tout, et on a a débattu récemment au sein de l'UD 91. Ils estiment que si on demande un réduction des programmes d'HG au lycée, on avalise la réduction des heures dans la discipline résultant de la réforme Chatel. Moi je dis que réduire les programmes, pour les élèves, pour nous, c'est une urgence, et aussi en 3ème. On demandera un retour aux heures d'avant la réforme plus tard, et on peut se brosser pour un moment à mon avis. Et comme la pétition portait sur toutes les classes à examen, ils ne s'y sont pas associés.


@Celeborn a écrit: Lisez le décret sur la semaine de 4,5 jours : c'est une transcription en langage juridique de ces préconisations, à très peu de choses près. Le SNUipp a garanti son appui au ministre, et ensuite s'est rendu compte que sa base était contre, d'où volte-face, grèves et vote contre au Conseil Supérieur de l'Éducation, alors que c'est une proposition qui vient d'eux, quand même, au départ. Bref, si vous cherchez qui n'a pas défendu les personnels dans cette histoire, ce n'est peut-être pas le ministre qu'il faut viser en premier, en fait. Et, excusez-moi de le dire (d'autant que beaucoup de militants et adhérents du SNES sont des gens extrêmement sympathiques et avec lesquels j'ai le plaisir de voir qu'on partage la majeure partie de nos idées), mais c'est TOUJOURS comme ça. On dit dans telle réunion qu'on est pour 5h d'HG sur l'ensemble du cycle terminal en série S, et au CSE, on refuse de voter un amendement proposant 5h sur l'ensemble du cycle terminal, parce que tu comprends, les équilibres internes, c'est compliqué, et finalement non. Là, ils expliquent que les pistes soulevées par le ministre sont nécessaires, que certaines viennent même d'eux, et refusent de signer. Bien sûr qu'on peut toujours demander davantage (on compte bien demander le maximum dans la négociation), mais là, il y a un côté le beurre, l'argent du beurre et les fesses de la crémière alors qu'on est en pleine crise laitière... Ce qui m'amène au dernier point.


On m'a aussi rapporté ces incohérences. Est-ce qu'on les doit aux différents courants que l'on retrouve au sein de la FSE ? J'ai trouvé cette année les prises de position du SNES assez hésitantes, et obscures. D'ailleurs, les adhérents du SNES/SNEP dans mon établissement n'ont rien compris non plus, ils ont peu été informés à ce sujet. Razz

@Celeborn a écrit: 6) Pourquoi croyez-vous que depuis (trop) longtemps, ce sont les propositions du Sgen et de l'Unsa qui sont mises en œuvre ? Pourquoi pas celles du Snalc ou de la FSU (quand ils arrivent à en avoir des claires) ? Parce que les premiers ont décidé d'être dans le dialogue, et que les seconds non. Moi, j'en ai ras-le-bol, de cet état des choses, et je veux que ça change. Ça ne me satisfait pas de dire « non » sur tous les tons, de demander « une autre réforme » sans jamais savoir de laquelle il s'agit, mais si possible « avec + de moyens », et sinon de sortir avec la régularité d'un métronome les banderoles et les pancartes en perdant des journées de salaire pour, dans 99% des cas, rien. C'est à nous d'aller sur le terrain des autres, d'utiliser leurs armes, de jouer avec leurs règles, de construire de vraies propositions argumentées et documentées et d'aller les présenter et les défendre pour tenter de les faire passer. Alors je l'ai très vite compris : dès qu'on arrête de dire non et qu'on ose un « oui » à un moment, fût-ce pour dire qu'on est d'accord pour négocier des améliorations de salaires ou des primes pour certaines catégories de personnels, on s'en prend plein la figure, car c'est tellement plus facile et confortable d'être dans le refus permanent : on ne risque rien, et surtout pas d'être pris en défaut sur tel ou tel aspect de telle ou telle proposition. Tant pis : je préfère qu'on fasse comme ça. Ça nous a permis de présenter le projet du collège modulaire au ministère, et on sait que si on a d'autres idées, on pourra êtres écoutés. Ça ne veut pas dire qu'on est sûr d'être entendus, mais au moins on aura tout essayé pour faire passer nos idées et notre vision de l'École. Moi j'appelle ça être responsable, et certainement pas être « jaune » : on sait dire non ; on le dit toujours régulièrement quand cela nous semble nécessaire ; et si l'on se met d'accord sur des bases de négociation, ça ne veut pas dire qu'on avalise par avance le résultat de ces négociations.

Je comprends ta position, l'envie de négocier pour tenter d'obtenir des trucs à l'arrachée de ce ministère. Mais dire que le SGEN et l'UNSA se sont contenté d'être dans le dialogue ces dernières années, c'est oublier qu'ils ont été (avec la FSU) signataires des accords de Bercy sur la représentativité, celle qui vous a plongé, au SNALC, dans une merde abyssale (je sais pas si ça se dit, mais je trouve ça joli Razz) lors des élections de 2011.

Moi j'ai juste tellement la rage contre ce gouvernement à qui j'ai donné ma voix au 2ème tour... On se fout de nous en ne revenant pas sur la réforme Chatel, sur les stagiaires 15h, sur le socle... On prend un temps fou à revenir sur le jour de carence ; on nous sort une réforme des rythmes scolaires pour "mettre au boulot ces feignasses de PE qui bullent le mercredi" ; on prend l'initiative de précariser les jeunes collègues avec cette formule du concours de juin 2013 ; et on nous pond une p**ain de circulaire sur les fournitures scolaires au lieu de bosser sur les vides juridiques qui permettent aux personnels, malgré les statuts de 1950, de se faire entuber de plus en plus souvent par les rectorats !!!


Rien que pour ça, j'ai pas du tout envie de leur dire "pourquoi pas, y'a peut-être moyen...". Je veux juste leur hurler un grand NON. Et je désespère de voir si peu de collègues bouger autour de moi. furieux


Dernière édition par Pandorafa le Sam 1 Juin 2013 - 15:20, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum