Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par John Ven 28 Juin 2013 - 11:46
http://www.education.gouv.fr/espace-recrutement/question/je-souhaite-enseigner-le-francais-le-latin-et-lancien-francais-sont-ils-utiles/

Question :
Bonjour,
Je souhaite devenir enseignante de français dans le secondaire, actuellement en L1 de lettre moderne, je dois choisir un « parcours » pour l’an prochain. Je compte prendre le parcours enseignement, seulement, je vais me retrouver avec essentiellement du latin et de l’ancien français comme option. A votre avis ce parcours est-il utile pour préparer au métier comme au concours du capes ? Après ma licence, que faire ? Quel master me conseillez-vous ?
Cordialement.
Maelle

Réponse mise en ligne sur le site du ministère :
Bonjour Maelle,
J'ai passé mon CAPES en 2004 et, à l'époque, la réforme des universités n'avait pas encore eu lieu. Je ne saurais donc vous conseiller quel est le Master susceptible de vous correspondre le mieux. Cependant, si j'évoque mon parcours universitaire, cela vous aidera-t-il peut-être.
Dès la licence, nous devions choisir des options plus au moins alléchantes. J'ai donc choisi de commencer l'ancien français, de poursuivre le latin et de renforcer ma linguistique. Je ne suis pas sûre que sans ce qui s'apparentait à un petit sacrifice à l'époque, j'aurais eu mon concours dès la 1ère année (sans maîtrise) avec un rang très honorable qui m'a permis de choisir mon lieu de stage. Je me souviens très bien que l'épreuve d'ancien français faisait très peur aux candidats mais, en prenant un longueur d'avance grâce à l'option, j'ai eu le temps de "digérer" la somme considérable de savoirs qu'on exigeait de nous. Poursuivre le latin est un bonne idée aussi, me semble-t-il, car nous étions une minorité à choisir une langue morte en lettres modernes et, de ce fait, nous préparions sereinement l'épreuve de la version en petit groupe.
Je ne sais pas si ce parcours est "utile" comme vous dites pour préparer au métier mais la réussite de ces épreuves est une condition sine qua non pour avoir la chance de se retrouver devant une classe !
Personnellement, il m'est arrivé très souvent d'évoquer ce que j'ai pu apprendre dans ces deux disciplines (Latin et Ancien français) et de ne pas me retrouver sans réponse face à une question sur l'étymologie ou l'évolution de notre langue ! Les élèves sont très curieux, et dès qu'un texte ne sonne pas "français d'aujourd'hui" c'est pour eux de l'ancien français : j'ai souvent ramené ma chanson de Rolland (étudiée au CAPES) pour leur en faire une lecture ! Croyez-moi ils font maintenant la différence entre un texte classique de XVII et un texte d'ancien français ...
Bien sûr, je n'ai jamais étudié avec mes élèves l'évolution totale d'un paradigme mais le fait même de savoir, donne, je crois, une certaine assurance que les élèves sentent et cela induit une forme de respect, me semble-t-il.
J'espère que ma réponse saura vous éclairer, vous aider dans vos choix et vous mener à la réussite. Bonne continuation.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Héliandre
Héliandre
Expert

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Héliandre Ven 28 Juin 2013 - 11:52
Eh bien dis donc, John, ta veille sur le fil des questions au ministère apporte sa moisson de perles, on dirait !  (Très encourageant pour les LC... )
Nadejda
Nadejda
Grand sage

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Nadejda Ven 28 Juin 2013 - 12:13
@John a écrit:Réponse mise en ligne sur le site du ministère :
Les élèves sont très curieux, et dès qu'un texte ne sonne pas "français d'aujourd'hui" c'est pour eux de l'ancien français : j'ai souvent ramené ma chanson de Rolland (étudiée au CAPES) pour leur en faire une lecture ! Croyez-moi ils font maintenant la différence entre un texte classique de XVII et un texte d'ancien français ...

Se relisent-ils ?[/quote]
Caspar
Caspar
Bon génie

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Caspar Ven 28 Juin 2013 - 12:16
Elle ne se prend pas pour n'importe qui, cette collègue. "Grâce à moi la soif de connaissances de mes petits élèves passionnés d'étymologie a été étanchée." Et "langue morte", ça fait un peu bizarre dans un cadre scolaire.
Nita
Nita
Empereur

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Nita Ven 28 Juin 2013 - 12:40
@John a écrit:

Réponse mise en ligne sur le site du ministère :
Bonjour Maelle,
J'ai passé mon CAPES en 2004 et, à l'époque, la réforme des universités n'avait pas encore eu lieu. Je ne saurais donc vous conseiller quel est le Master susceptible de vous correspondre le mieux. Cependant, si j'évoque mon parcours universitaire, cela vous aidera-t-il peut-être.
Dès la licence, nous devions choisir des options plus au moins alléchantes. J'ai donc choisi de commencer l'ancien français, de poursuivre le latin et de renforcer ma linguistique. Je ne suis pas sûre que sans ce qui s'apparentait à un petit sacrifice à l'époque, j'aurais eu mon concours dès la 1ère année (sans maîtrise) avec un rang très honorable qui m'a permis de choisir mon lieu de stage. Je me souviens très bien que l'épreuve d'ancien français faisait très peur aux candidats mais, en prenant un longueur d'avance grâce à l'option, j'ai eu le temps de "digérer" la somme considérable de savoirs qu'on exigeait de nous. Poursuivre le latin est un bonne idée aussi, me semble-t-il, car nous étions une minorité à choisir une langue morte en lettres modernes et, de ce fait, nous préparions sereinement l'épreuve de la version en petit groupe.
Je ne sais pas si ce parcours est "utile" comme vous dites pour préparer au métier mais la réussite de ces épreuves est une condition sine qua non pour avoir la chance de se retrouver devant une classe !
Personnellement, il m'est arrivé très souvent d'évoquer ce que j'ai pu apprendre dans ces deux disciplines (Latin et Ancien français) et de ne pas me retrouver sans réponse face à une question sur l'étymologie ou l'évolution de notre langue ! Les élèves sont très curieux, et dès qu'un texte ne sonne pas "français d'aujourd'hui" c'est pour eux de l'ancien français : j'ai souvent ramené ma chanson de Rolland (étudiée au CAPES) pour leur en faire une lecture ! Croyez-moi ils font maintenant la différence entre un texte classique de XVII et un texte d'ancien français ...
Bien sûr, je n'ai jamais étudié avec mes élèves l'évolution totale d'un paradigme mais le fait même de savoir, donne, je crois, une certaine assurance que les élèves sentent et cela induit une forme de respect, me semble-t-il.
J'espère que ma réponse saura vous éclairer, vous aider dans vos choix et vous mener à la réussite. Bonne continuation.

furieux

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
Lora
Lora
Neoprof expérimenté

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Lora Ven 28 Juin 2013 - 14:31
Je ne suis pas sûre que sans ce qui s'apparentait à un petit sacrifice à l'époque, j'aurais eu mon concours dès la 1ère année (sans maîtrise) avec un rang très honorable qui m'a permis de choisir mon lieu de stage.
Suspect 
Cowabunga
Cowabunga
Habitué du forum

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Cowabunga Ven 28 Juin 2013 - 14:40
No 
(techniquement, il me faudrait un smiley hurlant de désespoir)

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Philomèle Ven 28 Juin 2013 - 14:53
@Cowabunga a écrit:No 
(techniquement, il me faudrait un smiley hurlant de désespoir)

Je demande aussi le smiley hurlant de désespoir !

C'est bien connu, faire du latin ou de l'ancien français, c'est juste pour réussir le concours !

On se demande à qui s'adresse le ministère : sans doute à tous ceux que le marché du travail a exclu et qui se disent qu'en désespoir de cause, job alimentaire pour job alimentaire, pourquoi pas "prof". Après tout, on parle déjà français. Il faudrait quand même pas courir le risque de devenir trop prof et de passer du côté de ces fonctionnaires-feignasses-profil-CAMIF-MGEN, en risquant de maîtriser sa discipline, nanmého.

Pourquoi former des certifiés à en savoir plus que ce qu'ils vont devoir d'apprendre aux collégiens, et à comprendre l'intérêt de leur discipline, je vous le demande ?

C'en est tellement affligeant de bêtise que je soupçonne aussi bien la question que la réponse d'être artificielles. Façon campagne de publicité populiste pour réconcilier le bon peuple avec ces intellos de profs (engagez-vous !) mais qui se retournerait contre l'enseignement lui-même...
Dr Raynal
Dr Raynal
Habitué du forum

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Dr Raynal Ven 28 Juin 2013 - 19:09
Cela n'est pas étonnant. Il est plus que suspect aujourd'hui d'oser aimer sa discipline, de la considérer d'importance, et même de la dominer outrageusement. Dans un document "engagez vous, rengagez vous", de l'ONISEP, revue "parcours", titré "pouvez vous être prof ?", il y a une suite d'encadrés avec des "oui" et "non". Dans mons cas, je correspond à tous les "non". , dont celui-ci, que je recopie (oyez oyez, la sainte parole):

"Non, si vous n'avez qu'un but: enseigner votre discipline"
"quand je suis devenue prof de maths, je em suis dit : je sais que je ne ferais pas de mes élèves des mathématiciens. Ce n'est pas le but", souligne Jérome, et cela surtout face à des élèves démotivés avec qui la pédagogie prend le pas sur la matière enseignée. Désormais, le rôle du prof dépasse largement la seule instruction des élèves. Dorénavant, il lui incombe de les suivre individuellement, de les accompagner dans leur choix d'orientation, de tisser des relations avec les parents. la concertation au sein de l'équipe éducative et la participation au fonctionnement de l'établissement font partie de ces nombreuses tâches. Difficile ou même impossible à supporter pour certains!"

("certains", ce sont les méchants universitaires frontaux dans mon genre, utilisant intensivement l'informatique de façon bassement transmissive!)
Oudemia
Oudemia
Empereur

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Oudemia Ven 28 Juin 2013 - 19:29
le fait même de savoir, donne, je crois, une certaine assurance que les élèves sentent et cela induit une forme de respect, me semble-t-il.
Elle n'ose même pas dire clairement que c'est mieux quand le professeur a plusieurs longueurs d'avance sur ses élèves :shock:
Philomèle
Philomèle
Niveau 9

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par Philomèle Ven 28 Juin 2013 - 19:36
@Dr Raynal a écrit:Cela n'est pas étonnant. Il est plus que suspect aujourd'hui d'oser aimer sa discipline, de la considérer d'importance, et même de la dominer outrageusement. Dans un document "engagez vous, rengagez vous", de l'ONISEP, revue "parcours", titré "pouvez vous être prof ?", il y a une suite d'encadrés avec des "oui" et "non". Dans mons cas, je correspond à tous les "non". , dont celui-ci, que je recopie (oyez oyez, la sainte parole):

"Non, si vous n'avez qu'un but: enseigner votre discipline"
"quand je suis devenue prof de maths, je em suis dit : je sais que je ne ferais pas de mes élèves des mathématiciens. Ce n'est pas le but", souligne Jérome, et cela surtout face à des élèves démotivés avec qui la pédagogie prend le pas sur la matière enseignée. Désormais, le rôle du prof dépasse largement la seule instruction des élèves. Dorénavant, il lui incombe de les suivre individuellement, de les accompagner dans leur choix d'orientation, de tisser des relations avec les parents. la concertation au sein de l'équipe éducative et la participation au fonctionnement de l'établissement font partie de ces nombreuses tâches. Difficile ou même impossible à supporter pour certains!"

("certains", ce sont les méchants universitaires frontaux dans mon genre, utilisant intensivement l'informatique de façon bassement transmissive!)

J'ai bien l'impression que la nuance qui existe entre professeur et travailleur social s'est perdue en cours de route.

Blague à part, l'extrait de l'ONISEP fait froid dans le dos. Je pense que je dois aussi faire partie à mon insu des "certains" grincheux passéistes à tendance psychorigide paranoïaque.

Je trouve terrible d'assister à la négation d'un métier (enseignant, supposant maîtrise de savoir et de savoirs-faire) au profit de simples emplois, contrats de travail. D'autant plus que le premier s'exerçait sur l'absence de marché du travail qu'est la fonction publique tandis que le second est strictement soumis à la régulation économique du marché.
*Lady of Shalott*
*Lady of Shalott*
Fidèle du forum

Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas". Empty Re: Quel master faut-il plutôt suivre pour être enseignant ? Réponse du ministère : "Je ne sais pas".

par *Lady of Shalott* Sam 29 Juin 2013 - 8:37
Oh là là... je ne sais pas ce qui est le plus affligeant, la réponse du ministère ou l'extrait de la brochure de l'ONISEP.... No pale 

Me vlà aussi dans la catégorie des psychorigides grincheux tendance dinosaure Laughing

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum