Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Celadon le Ven 06 Sep 2013, 09:13
http://www.lepoint.fr/monde/ou-va-le-monde-pierre-beylau/education-le-grand-massacre-de-l-histoire-de-france-06-09-2013-1721593_231.php

Extraits :
Éducation : le grand massacre de l'histoire de France

L'allègement drastique des programmes s'inscrit dans une logique de délabrement en cours depuis des décennies. Une entreprise de décervelage, de déracinement et un crime contre l'intégration.

[...] Sous l'influence d'une approche marxiste mal digérée, et pas encore revisitée par Althusser et ses disciples, on décréta que l'histoire n'était nullement forgée par la volonté humaine mais modelée par les forces de production, la lutte des classes, la sociologie. Exit les grands hommes, Clemenceau visitant les tranchées de 14 ou de Gaulle appelant à la résistance. Fini le roman de l'énergie nationale. Place au matérialisme historique, aux thèmes transversaux genre "la condition ouvrière au XIXe siècle", et à l'histoire universelle. Avec, plus récemment, une appétence particulière pour une démarche compassionnelle et culpabilisatrice sur les régimes totalitaires ou la colonisation devenue "colonialisme". Une évolution sémantique révélatrice...

Ultime étape de cette entreprise de démolition : le projet de réduire dès l'an prochain l'enseignement de l'histoire-géographie en 3e et terminale en attendant une refonte promise pour 2017. [...] Que l'on en profite pour rogner encore un peu plus une discipline fondamentale pour la formation des futurs citoyens est scandaleux. Le projet tel qu'il a été révélé par notre confrère Le Monde n'a rien de rassurant : ce sont 30 à 36 heures d'enseignement qui seraient supprimées annuellement en 3e. Resteraient des thèmes nimbés d'idéologie. Par exemple "le rapport des sociétés avec leur passé". Le chapitre sur la construction européenne disparaîtrait, noyé dans un intitulé vague : "géopolitique du monde actuel".
Rapunzel
Rapunzel
Niveau 5

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Rapunzel le Ven 06 Sep 2013, 10:48
On se demande ce qui est pire : l'article du journaliste ou les réponses des lecteurs affraid
Shajar
Shajar
Doyen

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Shajar le Ven 06 Sep 2013, 11:23
Lui, il n'a visiblement rien compris au concept...
avatar
cliohist
Habitué du forum

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par cliohist le Ven 06 Sep 2013, 11:42
L'histoire scolaire n'est pas vraiment la spécialité de Pierre Beylau, l'homme de Djibouti et de Simenon. De plus, il semble avoir oublié de s'informer sur les dégâts opérés par la chatelisation.
http://www.lepoint.fr/monde/ou-va-le-monde-pierre-beylau/

En juillet, il affirmait qu'une armée fantôme de 200 000 (sic) profs était déchargée de cours, et que les autres ne travaillaient que 650 heures (contre 1000 aux USA).


Dernière édition par cliohist le Ven 06 Sep 2013, 14:34, édité 2 fois
doctor who
doctor who
Doyen

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par doctor who le Ven 06 Sep 2013, 13:29
Pffft!

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
philann
philann
Doyen

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par philann le Ven 06 Sep 2013, 18:50
Razz Razz Razz 

Bon, à part ça, quel intérêt de savoir ce que peut bien penser ce monsieur???

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine  Very Happy  Very Happy  Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
cnaudin
cnaudin
Niveau 6

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par cnaudin le Ven 06 Sep 2013, 19:00
C'est assez amusant comment les historiens de garde ont ressorti les fusils à l'occasion de ces allègements. Leur presse, du Point au Figaro, en passant par L'Express et le site Boulevard Voltaire, a fait feu de tout bois sur la disparition de l'histoire de France et des grands hommes.

Avec comme tête de proue Dimitri Casali, qui nous gratifie, hasard, d'un "Lavisse augmenté" (chez A. Colin) dont je recommande le compte-rendu par Offenstadt dans Le Monde des Livres de cette semaine...
Et Gallo y est allé de son appel à un retour au roman national...

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
Ronin
Ronin
Guide spirituel

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Ronin le Ven 06 Sep 2013, 19:10
Et ces historiens étaient où quand on a voulu supprimer l'Histoire en S ? ( simple question, pas polémique ).

_________________
Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Keshik11
cnaudin
cnaudin
Niveau 6

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par cnaudin le Ven 06 Sep 2013, 19:14
Il y a eu pas mal de réactions quand même à ce moment, à droite comme à gauche d'ailleurs.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
Thijk
Niveau 7

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Thijk le Ven 06 Sep 2013, 19:20
@Celadon a écrit:http://www.lepoint.fr/monde/ou-va-le-monde-pierre-beylau/education-le-grand-massacre-de-l-histoire-de-france-06-09-2013-1721593_231.php

Extraits :
Éducation : le grand massacre de l'histoire de France

L'allègement drastique des programmes s'inscrit dans une logique de délabrement en cours depuis des décennies. Une entreprise de décervelage, de déracinement et un crime contre l'intégration.

[...] Sous l'influence d'une approche marxiste mal digérée, et pas encore revisitée par Althusser et ses disciples, on décréta que l'histoire n'était nullement forgée par la volonté humaine mais modelée par les forces de production, la lutte des classes, la sociologie. Exit les grands hommes, Clemenceau visitant les tranchées de 14 ou de Gaulle appelant à la résistance. Fini le roman de l'énergie nationale. Place au matérialisme historique, aux thèmes transversaux genre "la condition ouvrière au XIXe siècle", et à l'histoire universelle. Avec, plus récemment, une appétence particulière pour une démarche compassionnelle et culpabilisatrice sur les régimes totalitaires ou la colonisation devenue "colonialisme". Une évolution sémantique révélatrice...

Ultime étape de cette entreprise de démolition : le projet de réduire dès l'an prochain l'enseignement de l'histoire-géographie en 3e et terminale en attendant une refonte promise pour 2017. [...] Que l'on en profite pour rogner encore un peu plus une discipline fondamentale pour la formation des futurs citoyens est scandaleux. Le projet tel qu'il a été révélé par notre confrère Le Monde n'a rien de rassurant : ce sont 30 à 36 heures d'enseignement qui seraient supprimées annuellement en 3e. Resteraient des thèmes nimbés d'idéologie. Par exemple "le rapport des sociétés avec leur passé". Le chapitre sur la construction européenne disparaîtrait, noyé dans un intitulé vague : "géopolitique du monde actuel".

Le marxisme est vraiment prépondérant, en effet : la Commune et la Revolution d'Octobre ont disparu des programmes du lycee...!
Olympias
Olympias
Prophète

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Olympias le Ven 06 Sep 2013, 19:20
Ailleurs...ils étaient ailleurs, sauf quelques-uns...tout comme les élus, de droite comme de gauche. Je remercie encore les députés et sénateurs qui ont interpellé le gouvernement à l'époque.  Mais d'autres élus qui ont enseigné l'histoire et qui siègent au Sénat ont brillé par leur absence de soutien. J'ai trouvé cela très choquant...Je tairai les noms.:shock: 
Bon, je ne réponds pas maintenant, sinon je vais m'énerver...
Le Point a le droit de pondre des articles sur l'enseignement de l'histoire, comme n'importe quel journal. Par contre, écrire des contre-vérités, c'est autre chose. La plupart des journalistes qui couvrent les questions éducatives ne connaissent strictement rien à la manière dont on travaille dans l'enseignement secondaire...comme de nombreux élus qui ne font que recycler leurs poncifs et autres idées préconçues.
C'est en outre assez agaçant de voir tout le temps la bobine de Casali, qui fait tout sauf de l'enseignement dans le secondaire...
Je sors...pingouin
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Marie Laetitia le Ven 06 Sep 2013, 19:49
une discipline fondamentale pour la formation des futurs citoyens
Oui oui fondamentale, ce n'est pas moi qui dirais le contraire. Mais qu'il y vienne, le monsieur, voir les capacités des futurs citoyens dans une ZEP et la gueule des cours d'HG en 3e...

@cnaudin a écrit:C'est assez amusant comment les historiens de garde ont ressorti les fusils à l'occasion de ces allègements. Leur presse, du Point au Figaro, en passant par L'Express et le site Boulevard Voltaire, a fait feu de tout bois sur la disparition de l'histoire de France et des grands hommes.

Avec comme tête de proue Dimitri Casali, qui nous gratifie, hasard, d'un "Lavisse augmenté" (chez A. Colin) dont je recommande le compte-rendu par Offenstadt dans Le Monde des Livres de cette semaine...
Et Gallo y est allé de son appel à un retour au roman national...
Rien que le nom de Casali avec ce titre, ça donne envie de rire...
Dommage que je ne lise pas Le Monde des livres, ça doit saigner et ça m'aurait plu...

_________________
 Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
cnaudin
cnaudin
Niveau 6

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par cnaudin le Ven 06 Sep 2013, 19:54
Oui, mais c'est surtout scandaleux qu'un éditeur comme Armand Colin ait sorti ce genre de truc...

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
Isis39
Isis39
Bon génie

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Isis39 le Ven 06 Sep 2013, 20:09
L'UMP a sorti un communiqué de presse. Accrochez-vous, ça vaut des points ! Rien n'est vrai.....
Le gouvernement français allège l'histoire de France
C'est la méthode Peillon : imposer sans concertation et dans l'urgence. Les élèves et enseignants du primaire en avaient déjà payé le prix fort avec la réforme des rythmes scolaires.

Aujourd'hui, ce sont les élèves de 3ème et de terminale qui en paient les conséquences. A la veille de la rentrée, ce sont ainsi des dizaines d'heures d'apprentissage de l'histoire qui sont supprimées.
Suppression de l'histoire de la construction européenne, suppression de la réflexion sur la mondialisation, suppression également de toute référence au Général de Gaulle dans l'enseignement de la Seconde Guerre Mondiale.

Faire disparaître ainsi des pans entiers de notre Histoire, à la va-vite, à la veille de la rentrée, sans concertation, est une lourde faute de la part du gouvernement socialiste. L'Histoire est ce qui nous lie et nous relie, nous fait appartenir collectivement à une communauté nationale.

Une nouvelle fois le gouvernement participe à fragiliser nos repères communs, dans une France qui en a justement cruellement besoin.

Aurore Bergé
Conseillère politique de l'UMP
Shajar
Shajar
Doyen

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Shajar le Ven 06 Sep 2013, 20:15
En fait, l'UMP a écouté la chronique de Franck Ferrand, qui lui même avait lu l'article de Pierre Beylau, qui lui-même n'a jamais regardé les programmes.

Ils ont raison tous ces gens : on n'enseigne plus l'histoire. S'ils avaient eu de vrais cours d'histoire, avec de vrais programmes, ils auraient évidemment été vérifier leurs sources.

Ah, comment ? On me dit dans l'oreillette qu'ils ont eu des cours AVANT l'horrible tournant marxiste ? Diable, mais comment est-ce possible ?

PS. Olympias, en parlant de ça, c'est le Point, pas le Figaro Wink Les historiens de nos jours ne savent même plus lire, moi j'vous dis.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Condorcet le Ven 06 Sep 2013, 21:02
Article trop peu argumenté pour véritablement étayer la thèse induite par le titre.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Marie Laetitia le Ven 06 Sep 2013, 21:23
@Condorcet a écrit:Article trop peu argumenté pour véritablement étayer la thèse induite par le titre.
Je ne sais pas si ce sont mes élèves qui déteignent sur moi, mais, dis, Condorcet, pourquoi tu n'utilises pas des mots plus simples? Razz 

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". 248604097 

_________________
 Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Marie Laetitia le Ven 06 Sep 2013, 21:24
Al-qalam a écrit:En fait, l'UMP a écouté la chronique de Franck Ferrand, qui lui même avait lu l'article de Pierre Beylau, qui lui-même n'a jamais regardé les programmes.

Ils ont raison tous ces gens : on n'enseigne plus l'histoire. S'ils avaient eu de vrais cours d'histoire, avec de vrais programmes, ils auraient évidemment été vérifier leurs sources.

Ah, comment ? On me dit dans l'oreillette qu'ils ont eu des cours AVANT l'horrible tournant marxiste ? Diable, mais comment est-ce possible ?

PS. Olympias, en parlant de ça, c'est le Point, pas le Figaro Wink Les historiens de nos jours ne savent même plus lire, moi j'vous dis.
T'es vraiment pas gentille, toi! Laughing (mais tu me fais bien rire)

_________________
 Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Malaga
Malaga
Modérateur

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Malaga le Ven 06 Sep 2013, 21:50
Punaise, mais il n'y en a pas un qui pourrait prendre 5 minutes à lire les programmes afin de ne pas raconter trop d'idioties ? furieux 

_________________
Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Banana244   Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Banana244     Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
John
John
Médiateur

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par John le Ven 06 Sep 2013, 22:02
@Malaga a écrit:Punaise, mais il n'y en a pas un qui pourrait prendre 5 minutes à lire les programmes afin de ne pas raconter trop d'idioties ? furieux 
Pour couronner le tout, Zemmour s'est exprimé sur ces allègements il y a quelques minutes sur I-Télé.
Il tourne tellement en boucle que je n'ai même pas besoin de vous dire ce qu'il a dit : tout le monde s'en doute.
"roman national", "gauche", "patrie", "empire africain", "Louis XIII".
Voilà les mots-clés dans le désordre : vous avez le discours complet en quelques mots.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Isis39
Isis39
Bon génie

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Isis39 le Ven 06 Sep 2013, 22:04
@John a écrit:
@Malaga a écrit:Punaise, mais il n'y en a pas un qui pourrait prendre 5 minutes à lire les programmes afin de ne pas raconter trop d'idioties ? furieux 
Pour couronner le tout, Zemmour s'est exprimé sur ces allègements il y a quelques minutes sur I-Télé.
Il tourne tellement en boucle que je n'ai même pas besoin de vous dire ce qu'il a dit : tout le monde s'en doute.
"roman national", "gauche", "patrie", "empire africain", "Louis XIII".
Voilà les mots-clés dans le désordre : vous avez le discours complet en quelques mots.
Louis XIII ? Ah tiens ! Cela change de de Gaulle ou de Napoléon....

Edit : Quand c'est Napoléon, c'est Casali.
Douglas Colvin
Douglas Colvin
Neoprof expérimenté

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Douglas Colvin le Ven 06 Sep 2013, 22:16
Elle ne vous fait pas sourire cette expression du "roman national" ?
titus06
titus06
Habitué du forum

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par titus06 le Ven 06 Sep 2013, 23:11
A titre personnel, j'en ai vraiment marre de tous ces pseudo spécialistes qui nous assènent leur vérité sans rien connaître au fond du problème.

Les programmes ont été allégés car ils étaient infaisables, point barre. Des choix ont été faits, parfois étranges ou contestables, cela ressemble peut-être à du bricolage, mais on ne pourra pas blâmer pour une fois le manquer de réactivité de l'EN face aux problèmes.

Et ceux qui voient dans les allègements des choix idéologiques me donne envie de ... furieux
Condorcet
Condorcet
Oracle

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par Condorcet le Ven 06 Sep 2013, 23:29
@Marie Laetitia a écrit:
@Condorcet a écrit:Article trop peu argumenté pour véritablement étayer la thèse induite par le titre.
Je ne sais pas si ce sont mes élèves qui déteignent sur moi, mais, dis, Condorcet, pourquoi tu n'utilises pas des mots plus simples? Razz 

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". 248604097 
Parce que la langue française est suffisamment riche pour que l'on se cantonne pas à l'écrit à la langue - orale - de la vie quotidienne . J'ajouterai que l'auteur aurait vraiment gagné à faire sienne la distinction des faits et des commentaires chère au journalisme anglo-saxon, c'est-à-dire à rappeler dans un premier temps, quelles étaient les grandes lignes des programmes concernés puis dans un deuxième temps les allégements et enfin de proposer son analyse. L'art du journaliste réside dans sa capacité à expliquer les arcanes d'une question en général complexe à des lecteurs qui ne le connaissent pas et le tout, de la manière attractive : tel n'est pas le cas ici puisque le seul point saillant de l'article est un diatribe contre des moulins à vent.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
kiwi
kiwi
Monarque

Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement". Empty Re: Le Point : le journaliste Pierre Beylau dénonce les allégements du programme d'histoire comme "une entreprise de décervelage et de déracinement".

par kiwi le Sam 07 Sep 2013, 10:00
Je suis dépitée. Les articles honteusement erronés des journalistes et commentateurs de tous bords fonctionnent très bien : ma mère m'a appelée hier catastrophée en me disant qu'on n'enseignait que l'Afrique, et qu'on n'allait plus parler de De Gaulle en 3ème. Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes  C'est affligeant : ils en parlent partout.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum