Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par John Sam 5 Oct 2013 - 16:48
Antoine Prost, Professeur émérite des Universités (Paris I Panthéon-Sorbonne) et Historien de l'Education, est le seul invité de "Rue des écoles" aujourd'hui pour évoquer son livre qui vient de paraître aux éditions du Seuil sous le titre : "Du changement dans l'école - Les réformes de l'éducation de 1936 à nos jours" (Le Seuil, 26 septembre 2013), livre dans lequel Antoine Prost retrace et met en perspective les grandes politiques éducatives engagées en France de Jean Zay à François Fillon.

Antoine Prost nous donne aussi son point de vue sur la mise en oeuvre de la Refondation par Vincent Peillon et exprime sa "colère" et son "indignation" après la polémique autour de la réforme des rythmes scolaires.

L’Ecole semble impossible à réformer, et pourtant, elle a beaucoup changé. C’est ce paradoxe qu’on éclaire ici, en retraçant l’histoire des réformes depuis Jean Zay au temps du Front populaire jusqu’à François Fillon en 2005. Certaines ont suscité la polémique et fait beaucoup de bruit ; d’autres sont passées inaperçues. Les unes ont été réalisées par des lois, d’autres par circulaires et décrets. L’enchaînement commission / rapport / loi / textes d’application, n’est pas général. Bref, le changement a pris de multiples visages. Peut-on, en les examinant de plus près, découvrir pourquoi certaines réformes ont réussi et d’autres échoué ?

Dans son livre, Antoine Prost revisite les principaux épisodes de notre enseignement grâce à la consultation de nombreuses archives allant du Front Populaire à la Réforme Jospin.

Ce livre n'est ni un manuel, ni une thèse, mais une analyse de l'Histoire de l'éducation et de l'enseignement en France
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-les-reformes-et-changements-de-l-ecole-depuis-1936-2013-10-02

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Caspar
Caspar
Bon génie

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Re: Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par Caspar Sam 5 Oct 2013 - 17:32
Il me semble qu'Antoine Prost est souvent fustigé ici mais j'avoue avoir trouvé ses propos intéressants même si je ne partage pas toutes ses idées.
avatar
cliohist
Habitué du forum

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Re: Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par cliohist Dim 6 Oct 2013 - 18:21
Antoine Prost vient de publier Du changement dans l'école. Les réformes de l'éducation de 1936 à nos jours, d'Antoine Prost (Seuil, 386 p., 21 €).

d'où la tournée des rédactions
« Les profs inventent, s’adaptent, la réforme doit venir d’eux…» - Libération 25.09.2013
Le point de vue d'Antoine Prost
http://www.liberation.fr/societe/2013/09/25/les-profs-inventent-s-adaptent-la-reforme-doit-venir-d-eux_934671

Antoine Prost : "Le bac tue beaucoup d'initiatives pédagogiques"
Le Monde culture et idées 03.10.2013
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/10/03/antoine-prost-le-bac-tue-beaucoup-d-initiatives-pedagogiques_3489507_1473685.html

Il est aussi président du conseil scientifique de la Mission du centenaire. Il a dirigé un groupe de travail sur les fusillés de la Grande Guerre et a rendu public un rapport la semaine passée.
http://centenaire.org/fr/espace-scientifique/societe/les-fusilles-de-la-premiere-guerre-mondiale
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/10/01/28129520.html
Caspar
Caspar
Bon génie

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Re: Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par Caspar Dim 6 Oct 2013 - 19:52
Son âge lui donne une certaine légitimité: il a publié son premier livre sur l'école en 1962, il a vu passer pas mal de réformes en tout genre depuis.
doctor who
doctor who
Doyen

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Re: Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par doctor who Dim 6 Oct 2013 - 20:39
Cela ne l'empêche pas de dire des bêtises, parfois.
Par exemple, ses propos sur la fameuse phrase écrite par le ministre Jean Zay en 1938 :
Jean Zay a écrit:"Des constatations faites dans de nombreuses écoles, il résulte que la “lecture courante” n'est pas encore complètement acquise à dix ans par la moyenne des élèves."
Sur France Culture, il y a un an, il prétendait en faire un argument pour relativiser les performances de l'école d'avant-guerre.
Or, c'était des conneries...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Caspar
Caspar
Bon génie

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Re: Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par Caspar Dim 6 Oct 2013 - 20:42
Oui, je reste nuancé, il m'a aussi agacé par moments.
doctor who
doctor who
Doyen

Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013) Empty Re: Antoine Prost dans Rue des Ecoles (France Culture, 02.10.2013)

par doctor who Lun 7 Oct 2013 - 15:47
Quelques remarques :

8:40 "A partir du milieu du siècle, on mettait les élèves qui ne réussissait pas dans les classes de fin d'étude."
C'est une réécriture de l'histoire. Ces classes étaient des voie d'excellence et non des voies de garage.

11: 06 "Les programmes d'histoire actuels sont thématiques."
Eh bien non ! Les historiens du forum ne cesse de la clamer encore et encore.

25 min - "La cause majeure des difficultés de lecture sont une insuffisante exposition à la lecture."
Au CP, au CE1 ? Les élèves qui ont du mal ont-ils lu tant de livres en moins que ceux qui y arrivent ?

25:30 En maternelle le niveau monte. Voir le topic sur cette enquête récente, qui montre que les évaluations ont été considérablement allégées pour obtenir ce résultat.
Mais il se rattrape en envisageant que ces résultats ont peut-être pour corollaire des baisses en motricité, socialisation, etc. Le risque de "former des singes savants" est bien vu.

Toujours cette opposition simpliste entre compétences et connaissances (à propos du socle de compétence qu n'a pas été appliqué, ou bien à reculons, puis plus tard à propos de notre prétendue "société mandarinale")

29e min : "Qui est-ce qui réussit à l'école ? Les fils de prof !" (Nous sommes donc des "mandarins")

Ses colères sont très vagues, et l'on se rend compte qu'elles visent principalement Jean-François Copé qui critique la réforme des rythmes scolaires (pas une fois le nom de Vincent Peillon dans l'ITW).
Quand il critique les "alternances politiques", qui font et défont les réformes scolaires à chaque élection, on a surtout l'impression qu'il n'est pas content qu'on défasse les réformes qui vont dans son sens.
La journaliste aurait dû lui demander si la réforme à venir des programmes du primaire devait donc conserver en l'état les programmes de 2008, ou s'il fallait ne pas recréer des ESPE, pour garder une continuité avec le gouvernement précédent.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum