Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
User19866
Expert spécialisé

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User19866 le Ven 18 Oct 2013 - 11:32
Bonjour !

Et vivent les vacances pour celles et ceux qui, comme moi, sont parti(e)s pour quinze jours ! cheers Je voulais solliciter vos conseils par rapport au contenu de mes cours. En effet, je sors d'un entretien avec mon tuteur, qui m'a expliqué plusieurs choses qui me laissent perplexe, et je voulais vos avis... C'est parti pour un nouveau sujet : "Et chez vous, c'est comment ?" Very Happy 

1/ (Oui, je kiffe les listes. Razz ) Mon tuteur a bien insisté sur le fait qu'il faut que je fasse faire une production d'écrit tous les 15 jours. Pour lui, un travail conséquent à l'écrit toutes les 3 semaines (mon rythme actuel), c'est "vraiment trop peu". Cela étant, comme une fois tous les 15 jours, ça fait beaucoup, mon tuteur m'a conseillé de faire faire des productions d'écrit très courtes, juste histoire de rester dans les clous question IPR. Suspect 

2/ Il m'impose me conseille deux séquences entre chaque vacances, soit environ 11 séquences, chacune durant 3/4 semaines, sous peine de lasser les élèves. Or, avec ma classe difficile (voir mes autres messages ! Embarassed ) trois semaines par séquence, c'est vraiment compliqué, et j'ai l'impression de bâcler.

3/ Au niveau du contenu, je viens de terminer (en speed, donc) une séquence fabliaux, où j'ai abordé, entre autres, comique de caractère et comique de situation, satire sociale, ironie et quiproquo ("Kikoikoi ??!!" m'a immédiatement demandé Kévin Razz ). J'ai posé des questions sur la place du narrateur, la morale, l'adresse au public. J'ai revu situation d'énonciation et schéma narratif. Or il m'a montré sa séquence fabliaux à lui (après que j'ai fini la mienne donc...). Les questions posées sur les textes portent sur les personnages, leurs défauts et le contenu du récit. Au niveau de la langue : le présent de l'indicatif (en 5ème ?), les valeurs du présent de l'indicatif (?), l'histoire des mots. Il m'a dit que je passais sur l'essentiel pour leur faire apprendre des choses inutilement compliquées. Vous partagez son avis ?

4/ Au niveau de la méthode, il fait noter les titres (I, II), pose des questions aux élèves qui y répondent tous seuls. Puis, au bout de quelques minutes, ils corrigent tous ensemble les questions. Il fait noter un paragraphe de synthèse de quelques lignes à la fin de chaque partie (I, II). De mon côté, je fais aussi noter les titres (I, II), mais je suis beaucoup plus directive : je pose des questions, on y répond ensemble à l'oral, on note immédiatement ce qu'on vient de dire. Il n'a pas assisté à mes cours, mais d'après ce que je lui raconte, il me dit que je ne sollicite pas assez l'ensemble des élèves, et que je ne leur laisse pas assez d'autonomie. Et qu'il faut que j'abandonne cette idée de tout noter, et qu'une "trace écrite-bilan" (ce sont ses termes) suffit pour contenter les IPR. Il dit que c'est d'ailleurs plus facile, car on peut expliquer aux IPR qu'on a fait le reste à l'oral (???). Mais surtout, pour lui, il faut que je fasse noter moins, que j'aille au plus simple, pour être sûre que les élèves apprennent au moins ça.

Et chez vous, c'est comment ? I love you 
avatar
mélie
Niveau 6

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par mélie le Ven 18 Oct 2013 - 12:47
Rien ne me choque dans ta démarche et je dirais même que je fais comme toi pour les lectures analytiques. Je pose des questions sur le texte à l'oral et on note au fur et à mesure les aspects que l'on a mis en évidence ensemble. Parfois ils sont en autonomie pour relever des termes précis et tout le monde participe ensuite pour en tirer des conclusions.
Quant aux activités d'écriture, les IO préconisent un rythme de trois semaines pas deux.
Pour finir, oui en 5ème il est souvent nécessaire de revoir la conjugaison du présent de l'indicatif et sa valeur, voire aussi en 4ème et en 3ème... en fonction du niveau de la classe.
roxanne
roxanne
Prophète

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par roxanne le Ven 18 Oct 2013 - 13:02
Dalathée2 a écrit:Bonjour !

Et vivent les vacances pour celles et ceux qui, comme moi, sont parti(e)s pour quinze jours ! cheers Je voulais solliciter vos conseils par rapport au contenu de mes cours. En effet, je sors d'un entretien avec mon tuteur, qui m'a expliqué plusieurs choses qui me laissent perplexe, et je voulais vos avis... C'est parti pour un nouveau sujet : "Et chez vous, c'est comment ?" Very Happy 

1/ (Oui, je kiffe les listes. Razz ) Mon tuteur a bien insisté sur le fait qu'il faut que je fasse faire une production d'écrit tous les 15 jours. Pour lui, un travail conséquent à l'écrit toutes les 3 semaines (mon rythme actuel), c'est "vraiment trop peu". Cela étant, comme une fois tous les 15 jours, ça fait beaucoup, mon tuteur m'a conseillé de faire faire des productions d'écrit très courtes, juste histoire de rester dans les clous question IPR. Suspect 
je ne comprends pas trop ce que signifie "production d'écrit" si c'est rédaction, une toutes les 3 semaines, ce n'est pas mal, mais une petite écriture c'est bien aussi
2/ Il m'impose me conseille deux séquences entre chaque vacances, soit environ 11 séquences, chacune durant 3/4 semaines, sous peine de lasser les élèves. Or, avec ma classe difficile (voir mes autres messages ! Embarassed ) trois semaines par séquence, c'est vraiment compliqué, et j'ai l'impression de bâcler.
bon, là je commence à peine ma deuxième séquence mais il faut voir aussi ce que demande l'ipr
3/ Au niveau du contenu, je viens de terminer (en speed, donc) une séquence fabliaux, où j'ai abordé, entre autres, comique de caractère et comique de situation, satire sociale, ironie et quiproquo ("Kikoikoi ??!!" m'a immédiatement demandé Kévin Razz ). J'ai posé des questions sur la place du narrateur, la morale, l'adresse au public. J'ai revu situation d'énonciation et schéma narratif. Or il m'a montré sa séquence fabliaux à lui (après que j'ai fini la mienne donc...). Les questions posées sur les textes portent sur les personnages, leurs défauts et le contenu du récit. Au niveau de la langue : le présent de l'indicatif (en 5ème ?), les valeurs du présent de l'indicatif (?), l'histoire des mots. Il m'a dit que je passais sur l'essentiel pour leur faire apprendre des choses inutilement compliquées. Vous partagez son avis ?
là, je vais être honnête, c'est un peu indigeste ta séquence, le meilleur moyen pour qu'ils s'y perdent .En plus, le schéma narratif n'est plus à développer, la situation d'énonciation non plus, donc les deux dans la même séquence...
4/ Au niveau de la méthode, il fait noter les titres (I, II), pose des questions aux élèves qui y répondent tous seuls. Puis, au bout de quelques minutes, ils corrigent tous ensemble les questions. Il fait noter un paragraphe de synthèse de quelques lignes à la fin de chaque partie (I, II). De mon côté, je fais aussi noter les titres (I, II), mais je suis beaucoup plus directive : je pose des questions, on y répond ensemble à l'oral, on note immédiatement ce qu'on vient de dire. Il n'a pas assisté à mes cours, mais d'après ce que je lui raconte, il me dit que je ne sollicite pas assez l'ensemble des élèves, et que je ne leur laisse pas assez d'autonomie. Et qu'il faut que j'abandonne cette idée de tout noter, et qu'une "trace écrite-bilan" (ce sont ses termes) suffit pour contenter les IPR. Il dit que c'est d'ailleurs plus facile, car on peut expliquer aux IPR qu'on a fait le reste à l'oral (???). Mais surtout, pour lui, il faut que je fasse noter moins, que j'aille au plus simple, pour être sûre que les élèves apprennent au moins ça.
je ne vois pas de grosses différences ..Et chez vous, c'est comment ? I love you 
maintenant, sur l'ensemble de ton message, un truc m'interpelle .Tu as l'air assez sure de toi et peu encline à écouter les conseils de ton tuteur qui dans l'ensemble ne me semblent pas extravagants .S'il y a des choses qui fonctionnent dans ce que tu fais, continue mais ne rekette pas en bloc ce que te dit ton tuteur qui est aussi là pour te tutorer .
avatar
pailleauquebec
Fidèle du forum

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par pailleauquebec le Ven 18 Oct 2013 - 13:40
Disons que tu as l'air de savoir où tu veux aller.
Très bien, pour moi il est préférable d'avoir des idées que de ne pas en avoir.

Il faut quand même faire semblant d'accepter les conseils de ton tuteur, c'est le jeu du tutorat, sous peine de voir vos relations se dégrader.

Après tu feras le tri dans tes idées au fur et à mesure que ton expérience se fera.
Car les tuteurs croient trop que l'on peut transmettre de l'expérience, or c'est bien souvent en faisant les erreurs qu'on apprend. Et d'autre part il est toujours difficile de généraliser une idée, de coller une façon de faire,...

Affirmes toi en cachette, et en façade fais tout comme on te le demande. N'oublie pas de remercier les donneurs de leçons pour leurs précieux conseils.

Détail pratique : pour montrer que tu lui accordes de l'importance, il faut noter tout ce que te dit ta tutrice sur un cahier, et de ne jamais contester ses idées, toujours aller dans son sens. Cela demande pas mal de self control. Idem lors des visites, bien montrer qu'on est en position d'apprenant, et répondre pour se défendre (si attaque il y a) avec le sourire, dans le calme, sans camper sur ses positions. zen.


Dernière édition par pailleauquebec le Ven 18 Oct 2013 - 13:53, édité 4 fois
avatar
InviteeF
Grand Maître

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par InviteeF le Ven 18 Oct 2013 - 13:42
Bonjour Dalathée,
j'ai eu une pseudo tutrice à côté de la plaque + le reproche d'être trop ambitieuse, je comprends donc parfaitement ton ressenti et les questions que tu te poses.

Pour la partie pédagogique, je vais laisser les spécialistes de ta matière répondre. Smile

Je me limiterai à te conseiller trois choses transdisciplinaires:

1. ne pas prendre la parole de ton tuteur pour parole d'évangile (comme tu le fais déjà Smile) en mettant les choses en question, te demandant ce qui est le mieux pour tes élèves, etc. Il y a toujours du bon et du mauvais, du à prendre et du à laisser.

2. ne pas lui montrer pour autant que tu es indépendante. Il pourrait très mal le prendre, trouver ça prétentieux, etc. (ce qui est idiot, au passage, puisque le but c'est bien que tu sois autonome et un TUTEUR n'est là que pour aider à redresser si nécessaire, quand la plante pousse droit toute seule le tuteur se contente de l'accompagner harmonieusement sans avoir de travail à faire ou très peu... et devrait s'en estimer heureux)
Faire l'effort, même si c'est difficile / complètement inutile parfois sur certaines choses, de tenir compte de ses remarques, inclure ses suggestions, montrer que tu es de bonne volonté, etc.
* D'une part, parce que cela peut au final s'avérer intéressant d'essayer de nouvelles choses (ne fût-ce que pour tester ce qui te correspond et ce qui ne te correspond pas),
* d'autre part, parce que cela peut aussi, si ça ne marche pas, lui montrer les propres limites de son idée,
* et pour finir parce que ton tuteur t'évalue, mine de rien, et que mieux vaut ne pas te le mettre à dos (crois-moi, je parle d'expérience, le tuteur qui te poignarde dans le dos en fin d'année en faisant tout pour te détruire, ce n'est guère plaisant... euphémisme euphémisme)

3. Je pense personnellement qu'il vaut mieux avoir trop d'ambition pour ses élèves que pas assez. Cela n'engage que moi. Mon inspecteur, qui a recommandé mon redoublement de stage, n'était pas d'accord et ne s'est pas gêné pour le dire et le montrer. Je n'aurais jamais cru qu'on(inspecteur ou autre) puisse réclamer que quelqu'un soit recalé pour ce motif et ce motif seulement... Il m'a fallu le vivre pour le croire (et ça n'a pas été drôle... euphémisme euphémisme)
S'il est possible de s'arranger en son âme et conscience au long de sa carrière une fois titularisé, les visites extérieures demeurant alors rares, j'aurais tendance à te conseiller de te protéger cette année en ne prenant pas de risques, pour ne pas te mettre en danger.
Thalie
Thalie
Grand sage

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Thalie le Ven 18 Oct 2013 - 13:48
Je partage l'avis de Roxanne notamment sur le point n°3. Ton tuteur a raison. Tes questions sont trop techniques et désormais ce n'est pas ce qui est recherché en lecture. Le schéma narratif et la situation d'énonciation dans les fabliaux ce n'est pas au programme de 5e.
Ensuite pour la trace écrite, en effet, les inspecteurs n'exigent pas que tout soit écrit. Le cours se fait à l'oral et on n'écrit qu'une synthèse avec les élèves ou les élèves seuls (ce qui te fait un exercice d'écriture de plus).
Les conseils de ton tuteur sont globalement ceux des inspecteurs dans mon académie.
Je ne pense pas que la question soit celle de l'ambition que tu pourrais avoir pour tes élèves. La question est de savoir si tu les fais progresser.
Isis39
Isis39
Bon génie

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Isis39 le Ven 18 Oct 2013 - 14:02
@pailleauquebec a écrit:Disons que tu as l'air de savoir où tu veux aller.
Très bien, pour moi il est préférable d'avoir des idées que de ne pas en avoir.

Il faut quand même faire semblant d'accepter les conseils de ton tuteur, c'est le jeu du tutorat, sous peine de voir vos relations se dégrader.

Après tu feras le tri dans tes idées au fur et à mesure que ton expérience se fera.
Car les tuteurs croient trop que l'on peut transmettre de l'expérience, or c'est bien souvent en faisant les erreurs qu'on apprend. Et d'autre part il est toujours difficile de généraliser une idée, de coller une façon de faire,...

Affirmes toi en cachette, et en façade fais tout comme on te le demande. N'oublie pas de remercier les donneurs de leçons pour leurs précieux conseils.

Détail pratique : pour montrer que tu lui accordes de l'importance, il faut noter tout ce que te dit ta tutrice sur un cahier, et de ne jamais contester ses idées, toujours aller dans son sens. Cela demande pas mal de self control. Idem lors des visites, bien montrer qu'on est en position d'apprenant, et répondre pour se défendre (si attaque il y a) avec le sourire, dans le calme, sans camper sur ses positions. zen.
Ces remarques me choquent : visiblement un tuteur ne sert à rien et il faut faire ce que l'on veut ? Suspect 
Pourtant il me semble qu'une personne d'expérience peut faire gagner du temps et apprendre des choses à quelqu'un qui débute dans ce métier.
Ayant déjà accueilli des stagiaires, il ne me semble pas avoir servi à rien ni leur avoir imposé mes idées. Au contraire, cela oblige à réfléchir à ses propres pratiques et on peut aussi apprendre des choses. Mais visiblement, les jeunes collègues s'en tamponnent... Sad


Dernière édition par Isis39 le Ven 18 Oct 2013 - 14:08, édité 1 fois
avatar
User17706
Bon génie

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User17706 le Ven 18 Oct 2013 - 14:06
Il était prévisible, si j'ose dire, qu'il ne pouvait y avoir de réponse simple, autrement dit qu'il n'y avait aucune raison de s'attendre à ce que l'excès, si excès il y a, ne se situe que d'un côté et d'un seul: côté stagiaire ou côté tuteur. On ne peut évidemment pas se renier tout à fait; on doit sûrement tenir compte aussi du fait que c'est une tentation naturelle pour tout débutant que de faire un peu trop compliqué ou un peu trop difficile (mais ça veut dire, toujours: pas assez progressif; et ça revient peu ou prou à supposer trop vite acquis ou allant de soi quelque chose qui n'est peut-être pas encore acquis ou ne va, pour les élèves, pas encore de soi).
avatar
pailleauquebec
Fidèle du forum

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par pailleauquebec le Ven 18 Oct 2013 - 14:16
@Isis39 a écrit:Ces remarques me choquent : visiblement un tuteur ne sert à rien et il faut faire ce que l'on veut ? Suspect 
Pourtant il me semble qu'une personne d'expérience peut faire gagner du temps et apprendre des choses à quelqu'un qui débute dans ce métier.
Ayant déjà accueilli des stagiaires, il ne me semble pas avoir servi à rien ni leur avoir imposé mes idées. Au contraire, cela oblige à réfléchir à ses propres pratiques et on peut aussi apprendre des choses. Mais visiblement, les jeunes collègues s'en tamponnent... Sad
Je trouve que les tuteurs prennent souvent un peu trop les stagiaires pour des élèves, ce qu'il ne sont plus tout à fait.
Et donnent des conseils qui vont bien au delà de ce qu'ils oseraient dire à un collègue par exemple.
Après, qu'il y ait une part d'apprentissage durant l'année de stage, comme pendant toute la suite de la carrière, c'est incontestable.
J'ai toujours jugé au cas par cas de la pertinence de chaque conseil (car il existe aussi de mauvais conseils), et j'ai toujours fait ce que je voulais en mon âme et conscience.

En passant j'ai eu d'excellentes relations avec mon tuteur qui ne m'a pas pris de haut et se gardait bien de me donner des conseils trop affirmatifs. Il m'a un peu aidé, mais c'est surtout l'expérience qui a fait le reste du boulot de ma formation.

Par contre j'ai pu observer dans ma promo d'IUFM plusieurs cas où le tuteur se sentant investi d'une mission leur a bien pourri leur année avec ses conseils bien lourds (du genre ce que je fais c'est bien, le reste c'est mal).
avatar
InviteeF
Grand Maître

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par InviteeF le Ven 18 Oct 2013 - 14:27
@Isis39 a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Disons que tu as l'air de savoir où tu veux aller.
Très bien, pour moi il est préférable d'avoir des idées que de ne pas en avoir.
Il faut quand même faire semblant d'accepter les conseils de ton tuteur, c'est le jeu du tutorat, sous peine de voir vos relations se dégrader.
Après tu feras le tri dans tes idées au fur et à mesure que ton expérience se fera.
Car les tuteurs croient trop que l'on peut transmettre de l'expérience, or c'est bien souvent en faisant les erreurs qu'on apprend. Et d'autre part il est toujours difficile de généraliser une idée, de coller une façon de faire,...
Affirmes toi en cachette, et en façade fais tout comme on te le demande. N'oublie pas de remercier les donneurs de leçons pour leurs précieux conseils.
Détail pratique : pour montrer que tu lui accordes de l'importance, il faut noter tout ce que te dit ta tutrice sur un cahier, et de ne jamais contester ses idées, toujours aller dans son sens. Cela demande pas mal de self control. Idem lors des visites, bien montrer qu'on est en position d'apprenant, et répondre pour se défendre (si attaque il y a) avec le sourire, dans le calme, sans camper sur ses positions. zen.
Ces remarques me choquent : visiblement un tuteur ne sert à rien et il faut faire ce que l'on veut ? Suspect 
Pourtant il me semble qu'une personne d'expérience peut faire gagner du temps et apprendre des choses à quelqu'un qui débute dans ce métier.
Ayant déjà accueilli des stagiaires, il ne me semble pas avoir servi à rien ni leur avoir imposé mes idées. Au contraire, cela oblige à réfléchir à ses propres pratiques et on peut aussi apprendre des choses. Mais visiblement, les jeunes collègues s'en tamponnent... Sad
"visiblement un tuteur ne sert à rien et il faut faire ce que l'on veut ?" => non, il y a du bon à prendre et du bon à laisser.

"Ayant déjà accueilli des stagiaires, il ne me semble pas avoir servi à rien ni leur avoir imposé mes idées." => Si seulement tous étaient comme toi :)malheureusement ce n'est pas le cas (vraie remarque sincère sans ironie ni agressivité ni généralisation abusive, je ne me prononce pas sur les proportions)

"Au contraire, cela oblige à réfléchir à ses propres pratiques et on peut aussi apprendre des choses." => Encore faut-il être pour cela dans cet état d'esprit. Des tuteurs le sont, mais malheureusement, ce n'est pas toujours le cas de tous, certains tuteurs jouant aux chefaillons (euphémisme) et considérant que "formation", "former" signifie "modeler à son image", dans une copie conforme en tous points à l'original (ou aussi conforme que possible), et voyant dans la nomination en tant que tuteur une carte blanche donnée par l'inspecteur, un aval absolu sur 100% de leur pratique qu'ils estiment alors modélisante car approuvée par "en haut".
Inutile de dire qu'avec ces tuteurs-là, le conseil de pailleauquébec de noter religieusement, etc., est indispensable à la survie.
Ce type de tuteurs existe vraiment... et il y en a quelques-uns ! Mais ce n'est pas la norme, il me semble, et tant mieux ! cheers 

"Mais visiblement, les jeunes collègues s'en tamponnent... Sad"
Une généralisation abusive qui ne t'honore pas. Dommage...


Dernière édition par Voli vola le Ven 18 Oct 2013 - 14:32, édité 1 fois
Isis39
Isis39
Bon génie

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Isis39 le Ven 18 Oct 2013 - 14:31
@pailleauquebec a écrit:
@Isis39 a écrit:Ces remarques me choquent : visiblement un tuteur ne sert à rien et il faut faire ce que l'on veut ? Suspect 
Pourtant il me semble qu'une personne d'expérience peut faire gagner du temps et apprendre des choses à quelqu'un qui débute dans ce métier.
Ayant déjà accueilli des stagiaires, il ne me semble pas avoir servi à rien ni leur avoir imposé mes idées. Au contraire, cela oblige à réfléchir à ses propres pratiques et on peut aussi apprendre des choses. Mais visiblement, les jeunes collègues s'en tamponnent... Sad
Je trouve que les tuteurs prennent souvent un peu trop les stagiaires pour des élèves, ce qu'il ne sont plus tout à fait.
Et donnent des conseils qui vont bien au delà de ce qu'ils oseraient dire à un collègue par exemple.
Après, qu'il y ait une part d'apprentissage durant l'année de stage, comme pendant toute la suite de la carrière, c'est incontestable.
J'ai toujours jugé au cas par cas de la pertinence de chaque conseil (car il existe aussi de mauvais conseils), et j'ai toujours fait ce que je voulais en mon âme et conscience.

En passant j'ai eu d'excellentes relations avec mon tuteur qui ne m'a pas pris de haut et se gardait bien de me donner des conseils trop affirmatifs. Il m'a un peu aidé, mais c'est surtout l'expérience qui a fait le reste du boulot de ma formation.

Par contre j'ai pu observer dans ma promo d'IUFM plusieurs cas où le tuteur se sentant investi d'une mission leur a bien pourri leur année avec ses conseils bien lourds (du genre ce que je fais c'est bien, le reste c'est mal).
D'expérience, il me semble que lorsqu'on est stagiaire, on ne sait pas vraiment enseigner. Je n'ai pas eu de tuteur (juste un collègue qui en avait le nom) et je me suis débrouillée toute seule. J'aurais bien aimé un peu d'aide, des conseils pour éviter un certain nombre d'erreurs....
avatar
User19866
Expert spécialisé

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User19866 le Ven 18 Oct 2013 - 14:33
@roxanne a écrit:maintenant, sur l'ensemble de ton message, un truc m'interpelle .Tu as l'air assez sure de toi et peu encline à écouter les conseils de ton tuteur qui dans l'ensemble ne me semblent pas  extravagants .S'il y a des choses qui fonctionnent dans ce que tu fais, continue mais ne rekette pas en bloc ce que te dit ton tuteur qui est aussi là pour te tutorer .
Hm, le ton de mon message était peut être péremptoire, mais très honnêtement, je me décrirais plutôt comme peu sûre de moi que l'inverse. Cette année étant ma toute première, sans aucune formation, je me remets énormément en question, tant sur la forme (gestion de la classe) que sur le fond (ce que je tâche de faire acquérir aux élèves). Et mon tuteur n'est pas exactement le genre à prendre des gants pour ménager ma sensibilité de débutante non plus. Wink L'un dans l'autre, je passe beaucoup de temps à me dire que je fais tout de travers (je vous passe les détails larmoyants).

Donc si j'ai posté ce message, c'est précisément pour avoir plusieurs sons de cloches.

@Thalie a écrit:Tes questions sont trop techniques et désormais ce n'est pas ce qui est recherché en lecture.


Je n'ai pas vu de textes détaillant précisément les compétences de lecture, et ce qu'il faut faire acquérir aux élèves. Du coup, c'est vrai que je fais avec mes souvenirs d'élèves et le manuel. Visiblement, ce n'est pas idéal. humhum Je n'ai pas dû bien chercher... Est-ce que tu sais comment ces directives précises s'appellent, que je puisse les chercher et m'y référer ?
Nita
Nita
Empereur

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Nita le Ven 18 Oct 2013 - 14:36
Les programmes, ça s'appelle...
http://www.education.gouv.fr/cid81/les-programmes.html#Fran%C3%A7ais

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
flo
flo
Médiateur

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par flo le Ven 18 Oct 2013 - 14:44
Le seul point avec lequel je ne suis pas d'accord avec ton tuteur, c'est sur le nombre de chapitres (et le fait d'inclure la grammaire dans un chapitre de lecture, mais bon...), mais comme l'ont soulevé Thalie et Roxane, il te tient sans doute le discours des IPR de ton Académie.
Le contenu de ses lectures, très/trop rapidement résumé dans ton post, vise en effet ce qu'il faut dégager d'un texte et de son intérêt, le reste n'est que fioriture et bla bla techniciste dont on se débarrasse enfin petit à petit.
Ton tuteur me parait vraiment de bon conseil, il ménage la chèvre et le chou entre les idées fumeuses de certains ipr et ce qui est réalisable en classe et tu as tout intérêt à l'écouter, il te fera gagner un temps fou. Personnellement, j'ai bien mis 5 ans pour aboutir à ce cheminement de mon enseignement.


Dernière édition par flo le Ven 18 Oct 2013 - 15:00, édité 1 fois
grandesvacances
grandesvacances
Érudit

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par grandesvacances le Ven 18 Oct 2013 - 14:49
D'après ton résumé, je trouve la séquence du tuteur un peu light (plus CM2 que 5e).
Pour ma part, je regroupais dans une séquence Rire au MA quelques extraits du Roman de Renart, la lecture analytique d'un fabliau (plus la lecture cursive de quelques autres) et un ou deux passages de farces (petit intermède de jeu théâtral). Les aspects que tu abordes ne me semblent pas mal choisis, mais j'aurais sans doute zappé la situation d'énonciation (sauf si, la notion ayant déjà été vue, il ne s'agit que d'un rappel utilisé comme outil).

Après, sur les motivations qui conduisent certains à "tutorer", il y a de quoi gloser... Rolling Eyes 

Bon courage pour la suite ! Smile 
avatar
User19866
Expert spécialisé

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User19866 le Ven 18 Oct 2013 - 14:51
@Nita a écrit:Les programmes, ça s'appelle...
http://www.education.gouv.fr/cid81/les-programmes.html#Fran%C3%A7ais
Pardon, mais les programmes ne détaillent absolument pas ce qu'il faut faire acquérir aux élèves concrètement comme compétences de lecture. Je n'ai vu nulle part que le but des lectures était simplement de dégager quelle était l'action, qui étaient les personnages, et quel était le cadre spatio-temporel, sinon tu penses bien que je n'aurais pas inscrit les types de comique dans ma séquence juste pour contredire les instructions officielles.
avatar
User19866
Expert spécialisé

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User19866 le Ven 18 Oct 2013 - 14:59
Merci pour vos divers avis en tout cas ! Ca me permet d'avoir plusieurs opinions sur la question, et c'est précieux ! Smile 
avatar
User17706
Bon génie

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User17706 le Ven 18 Oct 2013 - 15:06
Après, s'agissant de certaines «compétences», comme on dit, il peut arriver que les élèves de CM2 d'ici soient plus performants que les élèves de Terminale de là. Difficile de juger d'un cours hors de la classe.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Lilypims le Ven 18 Oct 2013 - 16:21
Dalathée2 a écrit:
@Nita a écrit:Les programmes, ça s'appelle...
http://www.education.gouv.fr/cid81/les-programmes.html#Fran%C3%A7ais
Pardon, mais les programmes ne détaillent absolument pas ce qu'il faut faire acquérir aux élèves concrètement comme compétences de lecture. Je n'ai vu nulle part que le but des lectures était simplement de dégager quelle était l'action, qui étaient les personnages, et quel était le cadre spatio-temporel, sinon tu penses bien que je n'aurais pas inscrit les types de comique dans ma séquence juste pour contredire les instructions officielles.
Je crois que c'est en comparant avec les anciens programmes et leurs documents d'accompagnement qu'on se rend compte de ce qui est attendu.

Une rédaction toutes les trois semaines, c'est ce qui est demandé par les textes. J'ai déjà bien du mal à m'y tenir...
avatar
pitchounette
Expert spécialisé

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par pitchounette le Ven 18 Oct 2013 - 16:39
je ne suis pas de ta specialite mais je veux aboder l ambition pour nos eleves. mon annee de stage je montre ma progression a ma tutrice. elle me regarde et me dit tu es ambitieuse...je lui ai dis " je dois la changer?"elle ma dit non fais le comme tu le sens. mes eleves ont eu un bon niveau sur access.

prend les conseils du tuteur. vois s ils sont adaptables a tes classes et fais tes propres experiences. vous en reparlerez mieux apres

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Celeborn le Ven 18 Oct 2013 - 16:57
Dalathée2 a écrit:Pardon, mais les programmes ne détaillent absolument pas ce qu'il faut faire acquérir aux élèves concrètement comme compétences de lecture.
Si, pages 2 et 3, dans le préambule.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
jilucorg
jilucorg
Neoprof expérimenté

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par jilucorg le Ven 18 Oct 2013 - 17:14
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008

La lecture analytique se définit comme une lecture attentive et
réfléchie, cherchant à éclairer le sens des textes et à construire chez
l’élève des compétences d’analyse et d’interprétation. Elle permet de
s’appuyer sur une approche intuitive, sur les réactions spontanées de
la classe, pour aller vers une interprétation raisonnée. En
approfondissant ce qui a pu être acquis au cours de l’enseignement
primaire, on développe l’aptitude des élèves à s’interroger sur les
effets produits par les textes, sur leur sens, leur construction et leur
écriture. Les diverses démarches d’analyse critique ainsi qu’un
nécessaire vocabulaire technique, qui doit rester limité, ne
constituent pas des objets d’étude en eux-mêmes ; ils sont au service
de la compréhension et de la réflexion sur le sens.
On peut discuter ce que dit ce collègue, mais vu d'ici j'ai l'impression que c'est quelqu'un qui a pour objectif que ce que fait sa stagiaire "plaise" le plus possible à l'IPR qui va l'évaluer. Je ne trouve pas ça scandaleux : comme un prof qui fait bachoter ses élèves dans une classe à examen ou à concours pour qu'ils aient la meilleure note possible en fonction des examinateurs connus, sans pour cela partager sur le principe leurs marottes...


Dernière édition par jilucorg le Ven 18 Oct 2013 - 18:24, édité 1 fois
chacha
chacha
Niveau 8

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par chacha le Ven 18 Oct 2013 - 17:36
J'ai été inspectée très récemment et les conseils de ton tuteur collent parfaitement avec le discours de l'inspecteur (les dérives technicistes à éviter, une étude des textes essentiellement orale qui vient des élèves, des travaux d'écriture fréquents...). Donc rien de choquant pour moi, au contraire.
Simone Boué
Simone Boué
Niveau 10

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par Simone Boué le Ven 18 Oct 2013 - 18:07
Pour les rédactions, c'est plus l'idée de les faire écrire dès le début de la séance. En gros, à chaque séance doit correspondre une tâche d'écriture, que ce soit une petite rédaction (un paragraphe), une synthèse ou que sais-je encore.
Pour l'étude orale, c'est vraiment bien aussi.
Rien de choquant ni dans ta façon de faire, ni dans sa façon de faire.
avatar
User19866
Expert spécialisé

Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ? Empty Re: Entretien avec mon tuteur : suis-je trop amibitieuse pour mes élèves ou ne l'est-il pas assez ?

par User19866 le Ven 18 Oct 2013 - 18:07
@chacha a écrit:J'ai été inspectée très récemment et les conseils de ton tuteur collent parfaitement avec le discours de l'inspecteur (les dérives technicistes à éviter, une étude des textes essentiellement orale qui vient des élèves, des travaux d'écriture fréquents...). Donc rien de choquant pour moi, au contraire.
Oh, ben zut alors. Parce que moi, les "dérives technicistes" sont précisément la raison pour laquelle j'ai fait ce métier... 😢 Parce que "Ce texte est comique parce qu'il fait rire", ou, plus largement dire qui sont les personnages et dans quels cadres ils évoluent, et quelle est la visée générale du texte, c'est pas mal, mais je trouve ça un peu pauvre. Pour reprendre mon exemple de comique, je trouve plus intéressant de dire que le comique porte précisément sur la personnalité d'un personnage, et que ce procédé est tellement courant, qu'on lui a donné un nom : le comique de caractère. Et pour moi, on est dans les clous du "nécessaire vocabulaire technique [...] au service de la compréhension et de la réflexion sur le sens."

Et donc c'est comme ça que j'interprète les consignes officielles : "construire chez l’élève des compétences d’analyse et d’interprétation" et "s’interroger sur les effets produits par les textes, sur leur sens, leur construction et leur écriture." Mais je fais peut-être dériver le débat...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum