Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par John Dim 20 Oct 2013 - 2:30
Extrait :
Les étudiants de classe prépa sont-ils soumis à un stress excessif ?

De loin en loin, ce reproche refait surface. C’est « l’excellence payée au prix fort », dénonçait ainsi Marie Desplechin dans les colonnes du Monde il y a un an. Dans cet article, qui a déclenché une polémique, la romancière évoque une « formation brutale », une « ambiance de service militaire ». Les « enseignants utilisent volontiers un arsenal de méthodes pédagogiques qu’ils ont eux-mêmes connues et qui sont destinées à endurcir : contrôles longs et fréquents, notes très basses, classements permanents ». Ces méthodes, sous-entend-elle, ne sont pas étrangères à de nombreux cas – jamais recensés – d’anorexie, de maladie, voire de suicide.

« Durant mon année d’hypokhâgne, j’ai perdu dix kilos », raconte une ancienne élève aixoise. En cause, selon elle : le stress, le café, le manque de sommeil, une alimentation chaotique. « Mon emploi du temps comptait au moins 25 heures de cours hebdomadaires, plus les devoirs surveillés, plus les mémoires à écrire, plus les dissertations à rendre en permanence », énumère-t-elle. Ce qui lui a permis de tenir le choc, même si elle se souvient d’avoir parfois craqué et fondu en larmes : le fait d’avoir logé dans la même résidence étudiante que nombre de ses camarades, ce qui lui permettait de travailler régulièrement au sein d’un groupe « très soudé ».

L’esprit d’équipe, cependant, n’est pas toujours la règle. « Certaines prépas misent avant tout sur la compétition individuelle : chacun est en guerre contre ses camarades », relève le pédopsychiatre Patrice Huerre (3). Dans ces classes, il arrive parfois qu’un élève qui a obtenu une mention « très bien » ou « excellent » au baccalauréat se retrouve, dans la même discipline, avec une note proche du zéro, voire carrément négative… « L’essentiel, c’est de s’y préparer, d’avoir conscience qu’un 5/20 en prépa correspond à une note tout à fait convenable dans les autres cursus », poursuit-il.

« On donne des notes avant tout pour permettre aux élèves de se situer par rapport au niveau exigé le jour du concours », tempère Sylvie Bonnet, présidente de l’Union des professeurs des classes préparatoires scientifiques. « Il peut y avoir çà ou là des excès, qui conduisent parfois des proviseurs à imposer aux enseignants des moyennes de classe. Mais le stress est surtout lié au volume de travail et à la crainte d’échouer. Cette angoisse n’est pas l’apanage des prépas, j’y vois plutôt un signe des temps », glisse-t-elle.

En tout cas, cette voie ne convient pas à tout le monde, met en garde Patrice Huerre. « Le profil idéal est celui d’un jeune qui possède un bon niveau scolaire, qui n’est pas trop mature et n’aspire pas à un degré élevé d’autonomie, qui a suffisamment confiance en ses compétences et qui possède de grandes réserves de travail », résume-t-il. Chez d’autres, un passage par la prépa peut « précipiter une fragilité préexistante ».
http://www.la-croix.com/Famille/Education/Le-succes-contraste-des-classes-preparatoires-2013-10-03-1031988

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par User5899 Dim 20 Oct 2013 - 2:39
Palombella, vous êtes trop exigeante !!
Loïse
Loïse
Niveau 7

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Loïse Dim 20 Oct 2013 - 7:44
Quand je vois que des professeurs harcèlent (trois rendez vous depuis le début de l'année pour en parler !) ma nièce pour l'envoyer en prépa alors que :
- ça ne l'intéresse pas
- elle déteste rester assise sur une chaise pour faire du français ou de l'histoire, elle préfère le travail manuel. Elle voulait faire un CAP mais on l'a empêchée parce qu'elle était bonne élève
- elle est faible psychologiquement, sous anti-dépresseur.
ça ne m'étonne pas que certains le vivent mal...


Dernière édition par Loïse le Dim 20 Oct 2013 - 7:59, édité 1 fois (Raison : Orthographe, again)

_________________
Almost anything can be improved with the addition of bacon.
Jasper Fforde, Shades of Grey
En bon français : Tout peut être amélioré avec du bacon !
N'hésitez pas à me signaler mes fautes d'orthographe par mp !
yogi
yogi
Sage

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par yogi Dim 20 Oct 2013 - 8:10
J'ai ressenti tout ce qui est dit dans cet article.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
Al
Al
Expert spécialisé

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Al Dim 20 Oct 2013 - 9:40
Oui, mais seul un passage par la prépa garantit de bonnes méthodes et un savoir solide professeur (je fais référence à une ancienne discussion où j'avais pointé les "failles" de la prépa et où beaucoup de monde sur ce forum m'avait répondu cela.)
Spoiler:
coup de gueule du jour on : Inutile de préciser que je ne suis pas d'accord et quand je vois tous ces chercheurs s'étriper sur un point de détail au détriment de questions de fond, puis comparer ensuite de quel grand lycée ils viennent / quelle grande prépa ils ont faite - ah bah y en a qu'une XD / l'année de l'entrée en ENS... boah, je me dis, à force de se reproduire entre eux y finiront bientôt stériles !!! -coup de gueule du jour off.
Je suis élitiste, mais pour un élitisme de l'excellence et de l'intelligence, pas d'une provenance sociale / d'un cursus pré-établi. Et le nombre de personnes (brillantes, matures, autonomes) qu'on envoie à l'abattoir comme ça... pale 

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
InviteeF
Vénérable

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par InviteeF Dim 20 Oct 2013 - 10:18
Aletheia a écrit:Oui, mais seul un passage par la prépa garantit de bonnes méthodes et un savoir solide professeur (je fais référence à une ancienne discussion où j'avais pointé les "failles" de la prépa et où beaucoup de monde sur ce forum m'avait répondu cela.)
Spoiler:
coup de gueule du jour on : Inutile de préciser que je ne suis pas d'accord et quand je vois tous ces chercheurs s'étriper sur un point de détail au détriment de questions de fond, puis comparer ensuite de quel grand lycée ils viennent / quelle grande prépa ils ont faite - ah bah y en a qu'une XD / l'année de l'entrée en ENS... boah, je me dis, à force de se reproduire entre eux y finiront bientôt stériles !!! -coup de gueule du jour off.
Je suis élitiste, mais pour un élitisme de l'excellence et de l'intelligence, pas d'une provenance sociale / d'un cursus pré-établi. Et le nombre de personnes (brillantes, matures, autonomes) qu'on envoie à l'abattoir comme ça... pale 
Eh oh, y a des gens très bien qui naissent de deux parents sortis de la même grande école dans la même discipline!! Wink
(Et qui du coup.... ne font pas de prépa Laughing )
avatar
InviteeF
Vénérable

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par InviteeF Dim 20 Oct 2013 - 10:26
Sinon, même si j'en déteste l'ambiance, je pense que la classe prépa 
- doit continuer à exister.
- représente de formidables opportunités. 
- est certes très difficile (mais on n'a rien sans rien. Pour réussir brillamment à la fac il faut aussi s'astreindre à énormément de boulot)

- n'est pas non plus indispensable pour réussir.
- n'est pas faite pour tout le monde (niveau de connaissances, compétences, mais aussi résistance, endurance et volonté requis)
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par MrBrightside Dim 20 Oct 2013 - 10:27
Le jour ou on arrêtera de parler de la prépa, il fera plus chaud qu'aujourd'hui. furieux 
stench
stench
Monarque

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par stench Dim 20 Oct 2013 - 10:28
Fallait poster ça dans le topic "régimes"! Laughing 
avatar
InviteeF
Vénérable

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par InviteeF Dim 20 Oct 2013 - 10:30
@stench a écrit:Fallait poster ça dans le topic "régimes"! Laughing 
En fait, Maria Kang a suivi un cursus de prépa après chaque grossesse !
avatar
Invité
Invité

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Invité Dim 20 Oct 2013 - 10:33
@MrBrightside a écrit:Le jour ou on arrêtera de parler de la prépa, il fera plus chaud qu'aujourd'hui. furieux 
Ça devrait arriver d'ici l'été prochain alors. Razz
totoro
totoro
Monarque

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par totoro Dim 20 Oct 2013 - 10:41
J'avais 36 heures de cours (et je n'ai pas perdu 1 gramme)...

Evidemment, comme mon ambition n'était pas d'intégrer l'ENS, j'ai levé le pied dès que j'ai senti que je ne tiendrais pas le coup (d'ailleurs, en y repensant, je ne crois pas que mes notes aient baissé entre le moment où je dormais 4-5 heures par nuit et le moment où j'ai décidé qu'à minuit au plus tard, il fallait se coucher...)

C'était aussi une toute petite prépa de province: aucun prof ne nous donnait l'illusion que nous avions la moindre chance... sauf le prof d'histoire, mais c'était (c'est toujours...) un grand malade...

_________________
Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Totoro_walking_by_vivvien-d86m7rs
Pupuch76
Pupuch76
Niveau 8

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Pupuch76 Dim 20 Oct 2013 - 10:58
Bizarrement je pourrais dire la même chose de mon année de stage : 10 kg perdus en deux mois (dès la rentrée)... et malade comme un chien les deux mois suivants (pourtant j'ai réussi à assurer mes cours, à coup de doliprane pour virer ma fièvre persistante).
C'est là que je me suis rendue compte que cette année avait été la plus difficile pour moi.
Provence
Provence
Bon génie

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Provence Dim 20 Oct 2013 - 13:43
J'ai trouvé difficile mon année d'hypokhâgne, mais je ne regrette pas l'expérience. L'université m'a paru bien décevante...

C'est, moi aussi, durant mon année de stage que j'ai énormément maigri (mais j'ai tout repris...).
eridann
eridann
Niveau 2

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par eridann Dim 20 Oct 2013 - 13:51
Personnellement mes deux années d'hypokhâgne/Khâgne ont été deux années épanouissantes, malgré la lourdeur des exigences.
Effectivement on trouve des variations de poids (une hausse pour ma part) mais rien ne prouve que dans les université, on ne trouve pas ce genre de problèmes (prenez les étudiants en médecines). En outre, l'echec est bien plus important en première année de licence qu'en hypokhâgne.

_________________
"Quo non ascendas ?"
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par User5899 Dim 20 Oct 2013 - 13:54
Will.T a écrit:
@MrBrightside a écrit:Le jour ou on arrêtera de parler de la prépa, il fera plus chaud qu'aujourd'hui. furieux 
Ça devrait arriver d'ici l'été prochain alors. Razz
Quel optimisme, Will ! Il fait aujourd'hui à Vesoul 11° de plus que début juillet Razz
sansara
sansara
Modérateur

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par sansara Dim 20 Oct 2013 - 14:25
Pour ma part, j'ai plutôt bien vécu mon année d'hypokhâgne, mais je garde un souvenir affreux de la khâgne, notamment parce que le stress (et une mauvaise appréciation de ma prof de lettres, qui me reprochait de ne pas travailler assez sous prétexte que j'avais eu 8 en dissert') m'a provoqué d'énormes crises d'angoisse, à tel point que je ne pouvais plus ni manger ni dormir.

J'ai été hospitalisée pendant 2 mois et j'ai passé le concours de l'ENS alors que j'étais encore à l'hôpital. Pendant ces 2 mois, seuls 1 ou 2 profs sont passés me voir (évidemment, avec une classe de 62 élèves, mon absence passait inaperçue). Après les écrits, que j'avais passés pour la forme, je n'y croyais plus, je me préparais à partir en L3 à la Sorbonne... et j'ai été admise à l'ENS. Seule de ma classe.

Ces crises d'angoisse m'ont pourri la vie pendant 5 ans. 5 ans à prendre des médocs, à suivre des thérapies, à prendre du poids (parce que, contrairement à ce que les médecins vous disent, oui, les anti-dépresseurs et les neuroleptiques font grossir). J'en suis enfin sortie, depuis quelques mois, après un sevrage difficile.

Voilà, ce n'est que mon témoignage, mais je confirme que la prépa est une belle usine à "casser" les gens, surtout quand les profs prennent un malin plaisir à vous enfoncer...
Simone Boué
Simone Boué
Niveau 9

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Simone Boué Dim 20 Oct 2013 - 14:30
Sansara : je compatis fort avec toi mais je nuancerai : ce n'est pas la prépa qui est une belle usine à "casser" les gens, ce sont parfois les profs qui cassent les élèves.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Reine Margot Dim 20 Oct 2013 - 14:32
les cours exigeants et de très bon niveau sont très efficaces, mais certaines remarques et attitudes de la part de certains profs ne sont pas utiles.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
sansara
sansara
Modérateur

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par sansara Dim 20 Oct 2013 - 14:35
C'est vrai, mais je pense que les deux vont ensemble : la prépa génère beaucoup de stress et d'angoisse, et les remarques acerbes des profs sont souvent la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
Mais je dois reconnaître que les prépas sont très différentes entre elles, entre une petite prépa privée à 25 élèves et les grandes prépas parisiennes qui veulent à tout prix intégrer leurs poulains (prépas que je n'ai pas fréquentées, la mienne était assez modeste malgré ses effectifs), il y a un gouffre.

Mais je ne suis pas dégoûtée de la prépa pour autant : je suis persuadée que c'est une formation excellente, qui donne de très bonnes bases et apprend à travailler de manière rigoureuse, ce que la L1 de fac ne fait apparemment pas.
Caspar
Caspar
Bon génie

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Caspar Dim 20 Oct 2013 - 15:33
J'ai bien aimé hypokhâgne (bon lycée dans une grande ville universitaire mais pas trop de pression sur les étudiants non plus) moins la khâgne, mais j'ai bien aimé mon année de licence en fac aussi... Je n'étais pas à fond, j'allais tout le temps au cinéma, mais j'avais décidé que je n'arriverais jamais à intégrer l'ENS (manque de confiance en moi + réalisme statistique) donc j'étais plutôt cool. De mauvaise notes en langues m'affectaient mais si c'était en philo ou en histoire, je m'en fichais un peu.
Loïse
Loïse
Niveau 7

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Loïse Dim 20 Oct 2013 - 18:00
@sansara a écrit:

Mais je ne suis pas dégoûtée de la prépa pour autant : je suis persuadée que c'est une formation excellente, qui donne de très bonnes bases et apprend à travailler de manière rigoureuse, ce que la L1 de fac ne fait apparemment pas.
Parce qu'à 18 ans, on est censé savoir travailler seul sans quelqu'un derrière pour dire "allez mon petit poussin, il faut faire ta dissert... il faut t'avancer pour ton exposé..." Ça s’appelle l'autonomie. Si à 18 ans on ne l'a pas, tant pis : parfois il faut savoir se débrouiller seul.

_________________
Almost anything can be improved with the addition of bacon.
Jasper Fforde, Shades of Grey
En bon français : Tout peut être amélioré avec du bacon !
N'hésitez pas à me signaler mes fautes d'orthographe par mp !
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Sphinx Dim 20 Oct 2013 - 19:56
Tiens, j'ai plutôt grossi moi (à force d'engouffrer des paquets de Pim's pendant les disserts de six heures du samedi matin). Sauf les quelques kilos que j'ai perdus pour cause de mononucléose mon année de khûbe.

Je vais écrire un article au Figaro ou à la Croix pour me plaindre que la prépa fait grossir et qu'en plus ça vous dégoûte des Pim's Rolling Eyes 

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Livre11
yogi
yogi
Sage

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par yogi Dim 20 Oct 2013 - 20:01
@Sphinx a écrit:Tiens, j'ai plutôt grossi moi (à force d'engouffrer des paquets de Pim's pendant les disserts de six heures du samedi matin). Sauf les quelques kilos que j'ai perdus pour cause de mononucléose mon année de khûbe.

Je vais écrire un article au Figaro ou à la Croix pour me plaindre que la prépa fait grossir et qu'en plus ça vous dégoûte des Pim's  Rolling Eyes 
Moi aussi j'ai eu la mononucléose en prépa! Au lit pendant un mois,la mouise...

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
Provence
Provence
Bon génie

Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos". Empty Re: Un article de La Croix sur les classes prépas : "Durant mon année d’hypokhâgne à Aix, j’ai perdu dix kilos".

par Provence Dim 20 Oct 2013 - 20:12
@Loïse a écrit:
@sansara a écrit:

Mais je ne suis pas dégoûtée de la prépa pour autant : je suis persuadée que c'est une formation excellente, qui donne de très bonnes bases et apprend à travailler de manière rigoureuse, ce que la L1 de fac ne fait apparemment pas.
Parce qu'à 18 ans, on est censé savoir travailler seul sans quelqu'un derrière pour dire "allez mon petit poussin, il faut faire ta dissert... il faut t'avancer pour ton exposé..." Ça s’appelle l'autonomie. Si à 18 ans on ne l'a pas, tant pis : parfois il faut savoir se débrouiller seul.
Personne ne vous dit ce genre de choses en prépa...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum