Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anaxagore
Guide spirituel

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Anaxagore Jeu 24 Oct 2013 - 17:05
@Isis39 a écrit:
@Anaxagore a écrit:
@Isis39 a écrit:Comme le préjugé de certains qui font de ceux qui s'intéressent aux compétences les ennemis des connaissances et les partisans du libéralisme à outrance.
Quelqu'un de compétent on voit ce que cela signifie.

Le concept de "compétence" avec le sens nouveau qu'on voudrait lui donner ne tient pas debout. Même l'inspection générale l'a souligné dans ce rapport d'anthologie:

http://media.education.gouv.fr/file/50/0/6500.pdf
Et voilà c'est reparti ! Sad 
Ici je n'ai aucun préjugé sur les intentions. La notion même est discutable. Vous ne voudriez pas me voir abandonner mon esprit critique au moins?
C'est pas faux
C'est pas faux
Esprit éclairé

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par C'est pas faux Jeu 24 Oct 2013 - 17:05
En remettant 100 balles, forcément. Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 3795679266
Isis39
Isis39
Enchanteur

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Isis39 Jeu 24 Oct 2013 - 17:10
@C'est pas faux a écrit:En remettant 100 balles, forcément. Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 3795679266
Ah non, je soulignais juste qu'il existe des préjugés des deux côtés et que quelques uns ne sont pas du tout mesurés dans leurs propos. Je retourne sur les fils HG où l'on peut parler compétences et en débattre calmement.
Instructeurpublic
Instructeurpublic
Fidèle du forum

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Instructeurpublic Jeu 24 Oct 2013 - 17:11
@Isis39 a écrit:
Comme le préjugé de certains qui font de ceux qui s'intéressent aux compétences les ennemis des connaissances et les partisans du libéralisme à outrance.
Les deux axiomes ne se valent pas : les idées instructionnistes font actuellement l'objet d'une récupération assez flagrante de la part du FN alors que l'approche par compétence faisait déjà partie du logiciel néo-libéral avant d'être appropriée dans un second temps par certains professeurs militants.
Paratge
Paratge
Érudit

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Paratge Jeu 24 Oct 2013 - 17:20
@Asha Kraken a écrit:
Et si la nouvelle posture des pédagos est de considérer toute critique comme une émanation de l'extrême-droite,cela piège le débat d'entrée.
Ça fait 20 ans que ça dure.
Adversaire des réformes = fachisteu = adversaire des réformes, etc.
Des « arguments » effectivement d'une grande finesse.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Jeu 24 Oct 2013 - 17:33
@Anaxagore a écrit:Quelqu'un de compétent on voit ce que cela signifie.
Oui. Et ça ne peut pas s'appliquer à un élève.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Jeu 24 Oct 2013 - 17:35
@Isis39 a écrit:
@C'est pas faux a écrit:En remettant 100 balles, forcément. Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 3795679266
Ah non, je soulignais juste qu'il existe des préjugés des deux côtés et que quelques uns ne sont pas du tout mesurés dans leurs propos. Je retourne sur les fils HG où l'on peut parler compétences et en débattre calmement.
Tu m'étonnes Twisted Evil
C'est pas le conceptuel qui vous étouffe !
Mais bon, je note qu'au début, vous vous plaignez, à juste titre, de préjugés. Mais dès qu'on vous oppose un avis argumenté contre les compétences, ça devient une opinion excessive qui appelle la fuite. C'est sûr qu'à ce compte, hein Rolling Eyes
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Anaxagore Jeu 24 Oct 2013 - 17:39
Je me modère grandement dans mes propos. Prenons un petit exemple:
"Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d’un texte littéraire"

page 24: http://cache.media.eduscol.education.fr/file/socle_commun/18/2/socle-Grilles-de-reference-palier3_169182.pdf

C'est le genre "d'item" qui aurait tendance à me déclencher une sorte de tremblante du mouton.
Je vois déjà mes élèves malicieux: "M'sieur, si je vous fais la larmette, c'est bon?".
Instructeurpublic
Instructeurpublic
Fidèle du forum

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Instructeurpublic Jeu 24 Oct 2013 - 17:43
De toute façon ce truc là plus personne n'y croit. Il n'y a plus qu'à attendre sagement que ça disparaisse.
Paratge
Paratge
Érudit

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Paratge Jeu 24 Oct 2013 - 17:45
Nouvelles compétences, ça vient de sortir :

* Être capable de la bonne réponse émotionnelle quand on parle de développement durable.
* Être capable de bravitude en voyant la photo de Ségolène Royal.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Jeu 24 Oct 2013 - 17:46
@Paratge a écrit:Nouvelles compétences, ça vient de sortir :

* Être capable de la bonne réponse émotionnelle quand on parle de développement durable.
* Être capable de bravitude en voyant la photo de Ségolène Royal.
* Ne pas éclater de rire si on a une élève qui s'appelle Léonarda professeur
henriette
henriette
Médiateur

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par henriette Jeu 24 Oct 2013 - 17:46
@Instructeurpublic a écrit:De toute façon ce truc là plus personne n'y croit. Il n'y a plus qu'à attendre sagement que ça disparaisse.
Je ne suis malheureusement pas sûre que le fait que plus personne n'y croie ait pour corolaire que ça disparaisse nécessairement...
Instructeurpublic
Instructeurpublic
Fidèle du forum

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Instructeurpublic Jeu 24 Oct 2013 - 17:50
@henriette a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:De toute façon ce truc là plus personne n'y croit. Il n'y a plus qu'à attendre sagement que ça disparaisse.
Je ne suis malheureusement pas sûre que le fait que plus personne n'y croie ait pour corolaire que ça disparaisse nécessairement...
Je ne sais pas. Ce truc me parait vraiment trop stupide pour rester en place encore longtemps. On va bien finir par avoir un ministre de l'EN qui va vouloir se faire bien voir pour pas cher.
Paratge
Paratge
Érudit

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Paratge Jeu 24 Oct 2013 - 17:52
@Instructeurpublic a écrit:
@henriette a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:De toute façon ce truc là plus personne n'y croit. Il n'y a plus qu'à attendre sagement que ça disparaisse.
Je ne suis malheureusement pas sûre que le fait que plus personne n'y croie ait pour corolaire que ça disparaisse nécessairement...
Je ne sais pas. Ce truc me parait vraiment trop stupide pour rester en place encore longtemps. On va bien finir par avoir un ministre de l'EN qui va vouloir se faire bien voir pour pas cher.
Attention, les IUFM ont duré 20 ans et ils ressuscitent !
henriette
henriette
Médiateur

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par henriette Jeu 24 Oct 2013 - 17:53
Ah oui, tu veux dire, à la place de nous augmenter... ça peut se faire dans ce cas-là en effet...
avatar
User17706
Bon génie

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User17706 Jeu 24 Oct 2013 - 18:04
Je débarque et j'imagine qu'il y a une histoire antérieure, mais on peut en toute modération (de ton, d'arguments, etc.) atterrir sur une conclusion tout à fait (et légitimement) tranchée. Non?
Jacq
Jacq
Monarque

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Jacq Jeu 24 Oct 2013 - 18:11
"Valider des compétences … sans évaluer des compétences

Pour travailler et évaluer des compétences, il faut confronter les élèves à des situations complexes. On vérifie une compétence quand un élève sait mobiliser ses ressources internes (connaissances, capacités) et des ressources externes (aides, informations …) pour traiter ce type de situations, se rapprochant, si possible, de la vie réelle. Des évaluations classiques de connaissances et de savoir-faire ne permettent donc pas d’évaluer une compétence, c’est un élément de formation parmi d’autres.
En considérant la moyenne comme boussole pour évaluer le socle commun on prend donc en compte des évaluations qui n’évaluent pas … le socle
"

Situations complexes cela veut dire quoi ? Les miens ne savent pas écrire ?
On évalue une compétence quand un élève sait mesurer ses "ressources" internes : connaissances, capacités... Très bien, et lorsque l'élève sortant de 3e n'a presque pas de "connaissances"  et a des "capacités" très réduites, on n'évalue donc jamais les "compétences" (même si le prov peut les cocher) ?  Et un élève qui n'a pas les connaissances, ni les capacités, ni donc les "compétences", qu'est-ce qu'on en fait dans ce beau système ?

"et surtout … le sujet d’histoire géographie éducation civique proposé en juin dernier ne permet en aucun cas d’évaluer des compétences."
Mon dieu ! Quelle horreur !
EDIT :
Et pour le rouge foncé : cela rappelle les ateliers en enseignement pro, qui restent une grande fumisterie
.


"Sous prétexte de s’en saisir, il cherche avant tout des solutions pour ne pas l’appliquer (ou le dévoyer ?) dans le quotidien de la classe, pour ne pas risquer un vrai travail en équipe, et là encore l’inter voire la trans-disciplinarité"
Qu'est-ce qu'ils sont méchants et n'aiment pas le "vrai travail en équipe" au SNALC Laughing .
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Jeu 24 Oct 2013 - 18:24
Le souci du socle commun est qu'il coexiste avec l'ancien système de notation. Je préfère travailler sur des compétences, des connaissances et la culture (appellation exacte) plutôt que de bourrer de savoirs un gamin qui comprend que dalle parce qu'on n'a pas mis en avant la compétence qui lui permettra de conserver ce savoir...on peut à la fois avoir la compétence de la cartographie et réussir à comprendre la notion de densité de population.
C'est pas faux
C'est pas faux
Esprit éclairé

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par C'est pas faux Jeu 24 Oct 2013 - 18:28
@transporteur37 a écrit:Le souci du socle commun est qu'il coexiste avec l'ancien système de notation. Je préfère travailler sur des compétences, des connaissances et la culture (appellation exacte) plutôt que de bourrer de savoirs un gamin qui comprend que dalle parce qu'on n'a pas mis en avant la compétence qui lui permettra de conserver ce savoir...on peut à la fois avoir la compétence de la cartographie et réussir à comprendre la notion de densité de population.
Des noms ! Qui fait ça ? Transporteur, tu déménages ! Il fallait bien que je finisse par la faire, celle-là, désolé pingouin
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Anaxagore Jeu 24 Oct 2013 - 18:34
@transporteur37 a écrit:Le souci du socle commun est qu'il coexiste avec l'ancien système de notation. Je préfère travailler sur des compétences, des connaissances et la culture (appellation exacte) plutôt que de bourrer de savoirs un gamin qui comprend que dalle parce qu'on n'a pas mis en avant la compétence qui lui permettra de conserver ce savoir...on peut à la fois avoir la compétence de la cartographie et réussir à comprendre la notion de densité de population.
Faire ce que vous dites ne nécessite en aucun cas d'utiliser un concept douteux et avec moins de préjugés vous pourriez vous apercevoir que l'on n'a pas attendu les "grandes innovations" récentes pour le faire.
avatar
User17706
Bon génie

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User17706 Jeu 24 Oct 2013 - 18:42
De toute façon, un gamin qui ne comprend que dalle n'est pas bourré de savoirs mais farci d'ignorance. Depuis 26 siècles au minimum on préfère la tête bien faite à la tête bien pleine: la question est de savoir quelle est la meilleure méthode pour obtenir ce résultat que bien évidemment tous souhaitent.
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Jeu 24 Oct 2013 - 18:44
@C'est pas faux a écrit:
@transporteur37 a écrit:Le souci du socle commun est qu'il coexiste avec l'ancien système de notation. Je préfère travailler sur des compétences, des connaissances et la culture (appellation exacte) plutôt que de bourrer de savoirs un gamin qui comprend que dalle parce qu'on n'a pas mis en avant la compétence qui lui permettra de conserver ce savoir...on peut à la fois avoir la compétence de la cartographie et réussir à comprendre la notion de densité de population.
Des noms ! Qui fait ça ? Transporteur, tu déménages ! Il fallait bien que je finisse par la faire, celle-là, désolé pingouin
Lol...je pourrais déménager le jour où tu aurais trouver ton X à rayon
Instructeurpublic
Instructeurpublic
Fidèle du forum

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Instructeurpublic Jeu 24 Oct 2013 - 18:48
PauvreYorick a écrit:De toute façon, un gamin qui ne comprend que dalle n'est pas bourré de savoirs mais farci d'ignorance. Depuis 26 siècles au minimum on préfère la tête bien faite à la tête bien pleine: la question est de savoir quelle est la meilleure méthode pour obtenir ce résultat que bien évidemment tous souhaitent.
C'est vrai que le mythe de la "tête bien faite" mériterait d'être déconstruit. En attendant, à défaut de voir cette utopie se réaliser, une tête bien pleine est toujours préférable à une tête bien vide.
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Anaxagore Jeu 24 Oct 2013 - 18:48
PauvreYorick a écrit:De toute façon, un gamin qui ne comprend que dalle n'est pas bourré de savoirs mais farci d'ignorance. Depuis 26 siècles au minimum on préfère la tête bien faite à la tête bien pleine: la question est de savoir quelle est la meilleure méthode pour obtenir ce résultat que bien évidemment tous souhaitent.
On peut s'interroger sur l'intuition dont est capable une tête qui n'a pas été méticuleusement et intelligemment remplie. Évidemment, faire, apprendre et comprendre doivent aller de concert.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
User17706
Bon génie

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User17706 Jeu 24 Oct 2013 - 18:50
@Instructeurpublic a écrit:
PauvreYorick a écrit:De toute façon, un gamin qui ne comprend que dalle n'est pas bourré de savoirs mais farci d'ignorance. Depuis 26 siècles au minimum on préfère la tête bien faite à la tête bien pleine: la question est de savoir quelle est la meilleure méthode pour obtenir ce résultat que bien évidemment tous souhaitent.
C'est vrai que le mythe de la "tête bien faite" mériterait d'être déconstruit. En attendant, à défaut de voir cette utopie se réaliser, une tête bien pleine est toujours préférable à une tête bien vide.
C'est le problème des slogans, on peut toujours en faire un usage dévoyé. Je ne pense pas qu'il soit à déconstruire en lui-même, ni qu'il soit utopique, en fait. Je connais plein de «têtes bien faites». Tout ce que ça dit, c'est que doctus cum libro = ignare. Et ça, c'est vrai.

EDIT après lecture du post d'Anaxagore: plein accord.
Instructeurpublic
Instructeurpublic
Fidèle du forum

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 2 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Instructeurpublic Jeu 24 Oct 2013 - 18:53
PauvreYorick a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:
PauvreYorick a écrit:De toute façon, un gamin qui ne comprend que dalle n'est pas bourré de savoirs mais farci d'ignorance. Depuis 26 siècles au minimum on préfère la tête bien faite à la tête bien pleine: la question est de savoir quelle est la meilleure méthode pour obtenir ce résultat que bien évidemment tous souhaitent.
C'est vrai que le mythe de la "tête bien faite" mériterait d'être déconstruit. En attendant, à défaut de voir cette utopie se réaliser, une tête bien pleine est toujours préférable à une tête bien vide.
C'est le problème des slogans, on peut toujours en faire un usage dévoyé. Je ne pense pas qu'il soit à déconstruire en lui-même, ni qu'il soit utopique, en fait. Je connais plein de «têtes bien faites». Tout ce que ça dit, c'est que doctus cum libro = ignare. Et ça, c'est vrai.

EDIT après lecture du post d'Anaxagore: plein accord.
La question est : a-t-on le pouvoir de les "faire" ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum