Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
Médiateur

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par John Jeu 24 Oct 2013 - 22:08
@Karine B. a écrit:
@Celeborn a écrit:On va y aller doucement, quand même...
Il a un comportement autodestructeur (2ème fil de la journée) : un appel au secours peut-être ? C'est bientôt l'heure de Caroline Blanche sur Europe 1
Il faut écouter ici à partir de 4 minutes Very Happy
http://europe1.proxycast.org/m/media/223023201590.mp3?c=divertissement&p=humour&l3=La-revue-de-presque-de-Nicolas-Canteloup&l4=Qui-m-aime-me-suive-ou-pas&media_url=http%3A%2F%2Fhttp5.europe1.yacast.net%2Feurope1video%2Faudio%2FMediaCenter%2FEmissions%2FLa-revue-de-presque-de-Nicolas-Canteloup%2FQui-m-aime-me-suive-ou-pas-124304833.mp3
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Jeu 24 Oct 2013 - 22:48
@transporteur37 a écrit:Le souci du socle commun est qu'il coexiste avec l'ancien système de notation. Je préfère travailler sur des compétences, des connaissances et la culture (appellation exacte) plutôt que de bourrer de savoirs un gamin qui comprend que dalle parce qu'on n'a pas mis en avant la compétence qui lui permettra de conserver ce savoir...on peut à la fois avoir la compétence de la cartographie et réussir à comprendre la notion de densité de population.
Allez Mila, on t'a reconnue cheers
Mais quelle tristesse, ce catéchisme Coué rebattu ligne après ligne !
La compétence qui lui permet de conserver ce savoir... C'était pas le cerveau, avant ? C'est quoi, alors, aujourd'hui ? bounce
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Jeu 24 Oct 2013 - 22:50
@Olympias a écrit:Au bout de 22 ans d'enseignement, et en dépit d'une expérience certaine, je ne me suis jamais permis de dire à autrui comment il devait enseigner ni de prétendre que ma manière de voir était forcément meilleure qu'une autre.  
Eh voui, mais vous, vous le connaissez pas Le Socle ! C'est toute la différence.
Asha Kraken
Asha Kraken
Neoprof expérimenté

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Asha Kraken Jeu 24 Oct 2013 - 23:14
Cripure a écrit:
@transporteur37 a écrit:Le souci du socle commun est qu'il coexiste avec l'ancien système de notation. Je préfère travailler sur des compétences, des connaissances et la culture (appellation exacte) plutôt que de bourrer de savoirs un gamin qui comprend que dalle parce qu'on n'a pas mis en avant la compétence qui lui permettra de conserver ce savoir...on peut à la fois avoir la compétence de la cartographie et réussir à comprendre la notion de densité de population.
Allez Mila, on t'a reconnue cheers
Mais quelle tristesse, ce catéchisme Coué rebattu ligne après ligne !
La compétence qui lui permet de conserver ce savoir... C'était pas le cerveau, avant ? C'est quoi, alors, aujourd'hui ? bounce
Il semble que nous ayons été plusieurs à employer ce terme devant des propos pour le moins dogmatiques , je trouve cela significatif.
doctor who
doctor who
Doyen

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par doctor who Ven 25 Oct 2013 - 9:40
Bon, je propose aux gars du Snalc de pérenniser LA bonne idée de nos amis crapistes : un Bingo SNALC et un BingoGRIP, histoire de s'amuser un peu.

Je commence pour le GRIP :
- le GRIP est pétainiste
- le GRIP veut n'apprendre qu'à lire, écrire, compter, calculer
- le GRIP a écrit les programmes de 2008
- le GRIP écrit les textes du SNALC
- les gens du GRIP sont à droite
- au GRIP, on met des bonnets d'âne et on tape sur les doigts à coups de règle
- les programmes du GRIP entassent les connaissances de manière encyclopédique (bouah !!!)
- trop de GRIP peut rendre aveugle...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Paddy
Paddy
Habitué du forum

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Paddy Ven 25 Oct 2013 - 9:46
La GRIP ne se soigne pas avec des antibiotiques.
avatar
phi
Expert

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par phi Ven 25 Oct 2013 - 10:02
@doctor who a écrit:Bon, je propose aux gars du Snalc de pérenniser LA bonne idée de nos amis crapistes : un Bingo SNALC et un BingoGRIP, histoire de s'amuser un peu.

Je commence pour le GRIP :
- le GRIP est pétainiste
- le GRIP veut n'apprendre qu'à lire, écrire, compter, calculer
- le GRIP a écrit les programmes de 2008
- le GRIP écrit les textes du SNALC
- les gens du GRIP sont à droite
- au GRIP, on met des bonnets d'âne et on tape sur les doigts à coups de règle
- les programmes du GRIP entassent les connaissances de manière encyclopédique (bouah !!!)
- trop de GRIP peut rendre aveugle...
:vvv: 
-Les enseignants du GRIP ne savent pas ce qu'est le GRIP
-Les PE du GRIP n'appliquent pas ce que veut le GRIP
doublecasquette
doublecasquette
Enchanteur

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par doublecasquette Ven 25 Oct 2013 - 10:15
- Le GRIP veut supprimer l'école maternelle ( http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/ecole-maternelle-ou-jardin-d-eveil-84392 )
Roumégueur Ier
Roumégueur Ier
Érudit

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Roumégueur Ier Ven 25 Oct 2013 - 10:16
"Rappelons ce qu’est le socle : ce que nul élève ne doit ignorer en fin de scolarité obligatoire."

"Mais, pour faire sérieux, il faut laisser 20% d’échec et donc proposer un socle commun … pas vraiment commun"

Bon, on le savait mais c'est plus clair : le socle c'est juste l'école des fans sans les panonceaux de 1 à 10, juste celui où on écrirait 'Acquis'...
Je n'ai rien contre le fait que l'on veuille faire acquérir un minimum à tous (même si concrètement j'ai du mal à voir quoi correspondrait précisément ce minimum), mais de là à en faire l'alpha et l'oméga d'une politique éducative, à part tout tirer vers le bas (qui est déjà très bas), je ne vois pas vraiment l'intérêt.
Et, toujours la même question : que fait-on pour ceux qui ne le valident pas, malgré toute notre mansuétude et nos tours de passe-passe pour évaluer sans donner l'impression que l'on évalue? On leur donne l'orientation choisie, comme ça au moins, plus d'états d'âmes à avoir.
C'est pas faux
C'est pas faux
Esprit éclairé

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par C'est pas faux Ven 25 Oct 2013 - 10:19
- Le GRIP aviaire
- Le GRIP intestinal
- Le GRIP espagnol
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Ven 25 Oct 2013 - 15:52
Règle n°1 : on ne parle pas du GRIP.
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Ven 25 Oct 2013 - 17:16
@JPhMM a écrit:
@transporteur37 a écrit:mettre deux posts côte à côte n'est pas forcément une façon d'en déduire quelque chose.
Recontextualise
Mais ce n'est pas ce que j'ai dit : quand je fais mes fiches de travail, je fais en sorte qu'elles ne soient pas les mêmes pour tous les élèves en amont de leur compréhension, pas en aval comme tu dis.
J'avais bien compris (le "re-" se référait à l'enseignant, pas à l'élève).
Mais ce que vous décrivez, c'est une différentiation pédagogique, pas le socle commun. Ou alors vous confondez socle commun et vide-grenier.
En fait non je ne confonds pas : en effet, on peut proposer sur un même exercice des compétences différentes suivant le niveau de l'élève. Si sur un exercice de carto, un élève connaît la terminologie de la cartographie, on va axer plus sur la légende ou que sais-je encore. Inversement, on peut donner la fiche de travail avec les mêmes documents mais en les interrogeant différemment pour permettre à l'élève qui n'a pas acquis le vocabulaire de base, de s'exercer.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Ven 25 Oct 2013 - 17:32
@transporteur37 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@transporteur37 a écrit:mettre deux posts côte à côte n'est pas forcément une façon d'en déduire quelque chose.
Recontextualise
Mais ce n'est pas ce que j'ai dit : quand je fais mes fiches de travail, je fais en sorte qu'elles ne soient pas les mêmes pour tous les élèves en amont de leur compréhension, pas en aval comme tu dis.
J'avais bien compris (le "re-" se référait à l'enseignant, pas à l'élève).
Mais ce que vous décrivez, c'est une différentiation pédagogique, pas le socle commun. Ou alors vous confondez socle commun et vide-grenier.
En fait non je ne confonds pas : en effet, on peut proposer sur un même exercice des compétences différentes suivant le niveau de l'élève. Si sur un exercice de carto, un élève connaît la terminologie de la cartographie, on va axer plus sur la légende ou que sais-je encore. Inversement, on peut donner la fiche de travail avec les mêmes documents mais en les interrogeant différemment pour permettre à l'élève qui n'a pas acquis le vocabulaire de base, de s'exercer.
Oui, voilà, des connaissances pures.
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Ven 25 Oct 2013 - 17:34
non pas des connaissances uniquement mais aussi des compétences. Et qui plus est, sur un même document, on peut permettre à l'élève, suivant son niveau, d'opérer des tâches complexes.
Padre P. Lucas
Padre P. Lucas
Niveau 10

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Padre P. Lucas Ven 25 Oct 2013 - 17:52
@transporteur37 a écrit:non pas des connaissances uniquement mais aussi des compétences. Et qui plus est, sur un même document, on peut permettre à l'élève, suivant son niveau, d'opérer des tâches complexes.
L'intérêt de morceler une tâche simple en diverses compétences et connaissances, c'est qu'après, on peut la baptiser tâche complexe.
Ce qui constitue un progrès indéniable Evil or Very Mad
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Ven 25 Oct 2013 - 17:56
Je comprends bien mais c'est mieux que de globaliser et se rendre compte que l'élève ne sait toujours pas lire une carte et n'en connaît pas les normes. Il y a des tâches globalisées qui peuvent être découpées pour permettre à l'élève non seulement de se rassurer mais aussi de conforter ses compétences face à une difficulté.
avatar
User17706
Bon génie

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User17706 Ven 25 Oct 2013 - 18:00
@transporteur37 a écrit:Il y a des tâches globalisées qui peuvent être découpées
Par exemple la lecture.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par User5899 Ven 25 Oct 2013 - 18:01
PauvreYorick a écrit:
@transporteur37 a écrit:Il y a des tâches globalisées qui peuvent être découpées
Par exemple la lecture.
re re mouarf Razz
C'est un festival, aujourd'hui yesyes
Olympias
Olympias
Prophète

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Olympias Ven 25 Oct 2013 - 18:04
Et on peut globaliser les tâches découpées ??
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Ven 25 Oct 2013 - 18:08
si cela t'amuse de faire du psittacisme, pourquoi pas
Padre P. Lucas
Padre P. Lucas
Niveau 10

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Padre P. Lucas Ven 25 Oct 2013 - 18:09
@Olympias a écrit:Et on peut globaliser les tâches découpées ??
Faire un arbre avec un tas de copeaux ?
Y'en a qu'ont essayé Rolling Eyes 
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par JPhMM Ven 25 Oct 2013 - 18:31
@transporteur37 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@transporteur37 a écrit:mettre deux posts côte à côte n'est pas forcément une façon d'en déduire quelque chose.
Recontextualise
Mais ce n'est pas ce que j'ai dit : quand je fais mes fiches de travail, je fais en sorte qu'elles ne soient pas les mêmes pour tous les élèves en amont de leur compréhension, pas en aval comme tu dis.
J'avais bien compris (le "re-" se référait à l'enseignant, pas à l'élève).
Mais ce que vous décrivez, c'est une différentiation pédagogique, pas le socle commun. Ou alors vous confondez socle commun et vide-grenier.
En fait non je ne confonds pas : en effet, on peut proposer sur un même exercice des compétences différentes suivant le niveau de l'élève. Si sur un exercice de carto, un élève connaît la terminologie de la cartographie, on va axer plus sur la légende ou que sais-je encore. Inversement, on peut donner la fiche de travail avec les mêmes documents mais en les interrogeant différemment pour permettre à l'élève qui n'a pas acquis le vocabulaire de base, de s'exercer.
C'est donc cela que vous appeliez "le même exercice formulé différemment" :shock:ici :
@JPhMM a écrit:
@transporteur37 a écrit:le plus drôle est que vous faites du socle mais que vous ne vous en rendez pas nécessairement compte...votre conversation montre clairement que se mettre dans la peau de l'apprenant n'est pas simple
@transporteur37 a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:"Se mettre dans la peau de l'apprenant". Second degré? :shock:
eh bien non : se mettre à la place de l'élève quand on souhaite faire passer des choses. Savoir que pour untel cela passera sans souci mais envisager le même exercice formulé différemment pour celui qui aura une difficulté.
Au total, seriez-vous en train de nous dire que les enseignants qui reformulent un exercice pour les élèves qui n'ont pas compris font du socle sans le savoir ? :shock:
Nous avons donc une compréhension très différente de l'expression "même exercice".

Permettez-moi une question : en quoi deux exercices qui évaluent des compétences différentes à des niveaux différents avec des formulations différentes peuvent-ils être qualifiés de "même exercice" ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
transporteur37
transporteur37
Niveau 6

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par transporteur37 Ven 25 Oct 2013 - 18:43
c'est un exercice qui évalue des compétences différentes. Sur une carte de la répartition de la population chinoise, on ne va pas demander les mêmes éléments. Sur le premier élève on demandera d'entrer directement dans le document et pour le second on lui fera faire plutôt de la critique externe du document, donc un exercice avec des compétences différenciées. Puis pour ce même élève on posera la question des densités plus simplement (juste un repérage forte/faible) alors que pour le premier on lui posera non seulement la question du repérage des fortes et faibles densités mais aussi leur spatialisation dans l'espace interne du pays.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par JPhMM Ven 25 Oct 2013 - 18:48
@transporteur37 a écrit:c'est un exercice qui évalue des compétences différentes. Sur une carte de la répartition de la population chinoise, on ne va pas demander les mêmes éléments. Sur le premier élève on demandera d'entrer directement dans le document et pour le second on lui fera faire plutôt de la critique externe du document, donc un exercice avec des compétences différenciées. Puis pour ce même élève on posera la question des densités plus simplement (juste un repérage forte/faible) alors que pour le premier on lui posera non seulement la question du repérage des fortes et faibles densités mais aussi leur spatialisation dans l'espace interne du pays.
Certes. Mais vous n'avez pas répondu à la question. En quoi est-ce le même exercice ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Lilypims Ven 25 Oct 2013 - 18:58
Ça doit être cool, une classe de deux élèves. J'aimerais bien.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
Olympias
Olympias
Prophète

Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion - Page 4 Empty Re: Les propositions du Snalc critiquées par G. Caron et L. Fillion

par Olympias Ven 25 Oct 2013 - 19:00
@transporteur37 a écrit:si cela t'amuse de faire du psittacisme, pourquoi pas
Et rire deux secondes sur un forum pendant les vacances, c'est permis ??
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum