Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daphné
Demi-dieu

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Daphné Mar 29 Oct 2013 - 12:16
olive-in-oil a écrit:Il y a effectivement de sacrés écarts entre les bonifs. Je ne dis pas que certaines sont justes et d'autres pas mais j'avoue avoir bénéficié de 1000 points suite à la suppression de mon poste et j'ai donc été affectée dans un bahut plutôt sympa et clairement convoité par d'autres qui attendaient que le poste se libère.
Je n'ai pas demandé la suppression de poste (cela se fait par ailleurs) mais je me mets à la place de ceux qui ont attendu... pour rien.
Tu as dû avoir 1500 points;
C'est le barème de la carte scolaire.
Tu aurais aussi pu tomber dans un établissement difficile.
Et il y a certainement eu un appel à volontaire pour partir.....
Tu as eu de la chance, ça ne tombe pas toujours comme ça.
Mais même en MCS on peut faire des voeux non bonifiés, comme tout le monde.


Dernière édition par Daphné le Mar 29 Oct 2013 - 12:16, édité 1 fois
olive-in-oil
olive-in-oil
Sage

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par olive-in-oil Mar 29 Oct 2013 - 12:16
doublon


Dernière édition par olive-in-oil le Mar 29 Oct 2013 - 12:19, édité 1 fois
olive-in-oil
olive-in-oil
Sage

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par olive-in-oil Mar 29 Oct 2013 - 12:18
Daphné a écrit:
olive-in-oil a écrit:Il y a effectivement de sacrés écarts entre les bonifs. Je ne dis pas que certaines sont justes et d'autres pas mais j'avoue avoir bénéficié de 1000 points suite à la suppression de mon poste et j'ai donc été affectée dans un bahut plutôt sympa et clairement convoité par d'autres qui attendaient que le poste se libère.
Je n'ai pas demandé la suppression de poste (cela se fait par ailleurs) mais je me mets à la place de ceux qui ont attendu... pour rien.
Tu as dû avoir 1500 points;
C'est le barème de la carte scolaire.
Tu aurais aussi pu tomber dans un établissement difficile.
Et il y a certainement eu un appel à volontaire pour partir.....
Tu as eu de la chance, ça ne tombe pas toujours comme ça.
Mais même en MCS on peut faire des voeux non bonifiés, comme tout le monde.
Oui, c'est le hasard effectivement et j'ai eu de la chance. Mais je pensais à ceux qui ont dû dire "c'est dégueulasse" parce qu'ils attendaient depuis bien longtemps.

Daphné a écrit:Ceci dit on a quand même bien pourri le fil de Marcelle !
Oui, Marcelle.

Elle a le droit de "bénéficier" du PACS qui est encore effectif.
En revanche, si elle ne peut fournir le justificatif d'embauche de son "conjoint", l'affaire s'arrête là. Je comprends qu'elle soit un peu amère, cela fait "double peine", séparation + adieu mutation.


Dernière édition par olive-in-oil le Mar 29 Oct 2013 - 12:19, édité 1 fois
palomita
palomita
Neoprof expérimenté

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par palomita Mar 29 Oct 2013 - 12:19
Moi, ce que je trouve anormal, c'est que les règles changent en cours de route , et qu'on se retrouve soudain dans une situation bien plus problématique ( voire désastreuse) que celle prévue au départ .
Du style : passage à la gestion déconcentrée , hausse soudaine des barres d'une académie qu'on pensait accessible etc.

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
malo21
malo21
Niveau 10

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par malo21 Mar 29 Oct 2013 - 12:19
mon petit témoignage...je vis avec la même personne depuis 28 ans et pourtant ni mariage ni pacs ni enfant. J'ai quitté ma région en T1 puis ai pu revenir l'année d'après, 8 ans de TA où j'ai bien voyagé, dormi à droite à gauche mais sans jamais quitté mon domicile "conjugal". prendre un train à 5h45 n'est pas ravissant mais j'avoue je ne me posais pas de question, je connaissais la règle du jeu et puis quand on est jeune, c'est tout de même plus facile. Puis j'ai eu le poste que je voulais en poste fixe sans RC et sans enfant mais ça c'était avant, juste l'année avant le mouvement déconcentré et les changements de barèmes. si tout le monde était sûr d'avoir son poste rêvé en patientant 10 ans...mais ce n'est plus vraiment le cas, par manque de postes.
Nestya
Nestya
Esprit sacré

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Nestya Mar 29 Oct 2013 - 12:19
Daphné a écrit:Nestya si j'ai bien compris tu étais dans ton académie d'origine ?

Maintenant oui, j'ai réussi à rentrer. Mais comme beaucoup, après le stage, je suis partie dans l'académie de Versailles.

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
dandelion
dandelion
Doyen

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par dandelion Mar 29 Oct 2013 - 12:26
Daphné a écrit:Au risque de me faire lyncher, ça veut dire quoi "n'importe où " en France métropolitaine ? On est dans un pays civilisé, et il y a l'eau et l'électricité, le chauffage central et des routes carossables partout, même en Franche-Comté  Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 3692576925 
On n'arrive pas dans des postes de brousse au fin fond du désert.
Et si la commune où on atterrit ne plaît pas plus que ça, on peut choisir d'habiter un peu plus loin.

Par contre le vrai scandale pour moi c'est l'incroyable dégradation de notre métier, les salaires bloqués, les conditions de travail désatreuses, les horaires disciplinaires étiques, le manque de respect des élèves et de leurs parents, les idioties pédagogistes à la mode, les EDT qui nous plombent toute la semaine à part quelques exceptions, la réunionite stérile, les postes à CS, les affectations sur trois bahuts...........

Désolée, mais c'est mon point de vue et je le partage.
C'est bien pour ça que vivre dans le XVIème ou à Aulnay-sous-Bois c'est du pareil au même. En plus à Aulnay les loyers sont carrément moins chers, ils sont cons ces bourgeois!
Jamais je ne me suis plus sentie à l'étranger que dans certains coins de France.
Là où je trouve que le débat est faussé c'est que les règles ont considérablement changé depuis que je suis rentrée dans le métier, notamment parce que le nombre de postes a largement diminué. Je trouve quand même un peu fort d'affirmer qu'on sait à quoi on s'attend quand on entre dans le métier: l'académie accessible après deux ou trois ans d'éloignement ne l'est plus qu'après dix ans, et on se retrouve TZR là où on pouvait normalement espérer avoir un poste fixe. Sans compter que si on m'avait décrit ce qui se passait dans le collège où j'ai finalement atterri, je ne l'aurais pas cru. Donc non on ne sait pas à quoi s'attendre quand on entre dans le métier.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Daphné Mar 29 Oct 2013 - 12:29
C'est bien ce que je dis, la dégradation des conditions de travail est bien plus grave.
Moi non plus je ne m'attendais aps à ça quand j'ai commencé;
Je savais que je partirais loin, pas qu'on arriverait où on en est.


Dernière édition par Daphné le Mar 29 Oct 2013 - 12:30, édité 1 fois
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:30
Pseudo a écrit:Ce qui est étrange, c'est de passer un concours national et de trouver anormal d'être affecté éventuellement loin de ses préférences.
+ 1

On sait qu'il y a inadéquation entre besoins et viviers d'étudiants lauréats des concours, on choisit d'être fonctionnaire pour ses avantages, ses inconvénients et la mission de service publique qui va avec

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Nestya
Nestya
Esprit sacré

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Nestya Mar 29 Oct 2013 - 12:33
dandelion a écrit:[ Je trouve quand même un peu fort d'affirmer qu'on sait à quoi on s'attend quand on entre dans le métier: l'académie accessible après deux ou trois ans d'éloignement ne l'est plus qu'après dix ans, et on se retrouve TZR là où on pouvait normalement espérer avoir un poste fixe. Sans compter que si on m'avait décrit ce qui se passait dans le collège où j'ai finalement atterri, je ne l'aurais pas cru. Donc non on ne sait pas à quoi s'attendre quand on entre dans le métier.
Et puis, il y aussi ce qu'on croit savoir. Ma seule source d'information sur le métier quand j'étais étudiante, c'était les profs de la fac. Ces derniers nous disaient que oui, le concours est national mais que si on voulait rester dans l'académie (Lille), il n'y aurait aucun problème car c'était une des académies les moins demandées de France.
A l'époque, je n'avais aucune raison de douter de ce qu'ils disaient. Auprès de qui aurais-je pu avoir d'autres renseignements? Personne n'est prof dans ma famille, à l'époque, je n'avais pas internet et les COP disaient la même chose.

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
EU1
EU1
Fidèle du forum

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par EU1 Mar 29 Oct 2013 - 12:34
Karine B. a écrit:
Pseudo a écrit:Ce qui est étrange, c'est de passer un concours national et de trouver anormal d'être affecté éventuellement loin de ses préférences.
+ 1

On sait qu'il y a inadéquation entre besoins et viviers d'étudiants lauréats des concours, on choisit d'être fonctionnaire pour ses avantages, ses inconvénients et la mission de service publique qui va avec
Daphné et toi ne semblez pas comprendre, pourtant les différents intervenants ont exprimé leur point de vue de façon très simple et très claire... bizarre...

Ce qui n'est pas normal, ce n'est pas d'être affecté, un temps, loin de chez soi, c'est la grosse différence de traitement entre les célibataires et les pacsés... et toutes les répercussions sur les choix de vie, les postes obtenus etc  ce n'est quand même pas compliqué à comprendre

PS : Daphné et toi étant les deux seules syndicalistes avec qui nous avons discuté sur ce fil, je trouve quand même cela assez préoccupant que vous balayiez d'un revers de main les arguments exposés par nombre d'entre nous...


Dernière édition par EU1 le Mar 29 Oct 2013 - 12:37, édité 4 fois
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:34
Nestya a écrit:
Daphné a écrit:Au risque de me faire lyncher, ça veut dire quoi "n'importe où " en France métropolitaine ? On est dans un pays civilisé, et il y a l'eau et l'électricité, le chauffage central et des routes carossables partout, même en Franche-Comté  Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 3692576925 
On n'arrive pas dans des postes de brousse au fin fond du désert.
Et si la commune où on atterrit ne plaît pas plus que ça, on peut choisir d'habiter un peu plus loin.

Si c'est si simple, pourquoi les muts génèrent-elles autant de souffrances? Pourquoi les célibataires ont-ils un tel sentiment d'injustice?
il ne faut pas non plus l'exacerber : tous les ans au moment des muts, c'est un marronnier (en plus nov-février, n'est pas la meilleure période), mais en dehors, la plupart des collègues ne le vivent pas si mal que cela (aussi bien que les collègues "déracinés" qui venaient du temps du mouvement national, qui restaient souvent bien plus longtemps ou même se fixaient dans la région d'accueil après avoir rencontré leur conjoint. J'ai encore quelques accents chantants dans mon lycée de collègues qui n'envisagent pas de repartir (après 20 ans, ils ont gardé l'accent), parce que leur vie est ici maintenant et même avec leur paquet de points, une académie, c'est vaste => il y a la question du nombre de postes qui a baissé, mais surtout la diminution de postes mis sur le marché par ce refus de muter à l'aveugle)

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:39
EU1 a écrit:
Karine B. a écrit:
Pseudo a écrit:Ce qui est étrange, c'est de passer un concours national et de trouver anormal d'être affecté éventuellement loin de ses préférences.
+ 1

On sait qu'il y a inadéquation entre besoins et viviers d'étudiants lauréats des concours, on choisit d'être fonctionnaire pour ses avantages, ses inconvénients et la mission de service publique qui va avec
Daphné et toi ne semblez pas comprendre, pourtant les différents intervenants ont clairement exposé leur point de vue... bizarre...

Ce qui n'est pas normal, ce n'est pas d'être affecté, un temps, loin de chez soi, c'est la grosse différence de traitement entre les célibataires et les pacsés... ce n'est quand même pas compliqué à comprendre

PS : Daphné et toi étant les deux seules syndicalistes avec qui nous avons discuté sur ce fil, je trouve quand même cela assez préoccupant que vous balayiez d'un revers de main les arguments exposés par nombre d'entre nous...
je ne fais qu'appliquer les règles, je ne les discute pas (je n'interviens pas à ce niveau), mais nous avons aussi une expérience plus large que la vôtre et ce forum est un microcosme des situations (surtout que peu s'expriment sur un forum d'au moins 10 000 inscrits), le particulier ne doit pas l'emporter sur le général.

Ce qui m'inquiète beaucoup, ce sont vos discours qui pourraient nous conduire à une régionalisation du recrutement (certains syndicats ne demandent que ça)

PS : je suis célibataire, j'ai choisi un poste fixe que personne ne voulait à l'époque (48 pts) et qui maintenant s'arrache à prix d'or

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:40
dandelion a écrit:
Jamais je ne me suis plus sentie à l'étranger que dans certains coins de France.
Là où je trouve que le débat est faussé c'est que les règles ont considérablement changé depuis que je suis rentrée dans le métier, notamment parce que le nombre de postes a largement diminué. Je trouve quand même un peu fort d'affirmer qu'on sait à quoi on s'attend quand on entre dans le métier: l'académie accessible après deux ou trois ans d'éloignement ne l'est plus qu'après dix ans
Regarde les barres, elles ont considérablement baissé dans le SE par exemple, en raison de la démographie des élèves et des profs

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Jul
Jul
Habitué du forum

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Jul Mar 29 Oct 2013 - 12:41
Nestya a écrit:
dandelion a écrit:[ Je trouve quand même un peu fort d'affirmer qu'on sait à quoi on s'attend quand on entre dans le métier: l'académie accessible après deux ou trois ans d'éloignement ne l'est plus qu'après dix ans, et on se retrouve TZR là où on pouvait normalement espérer avoir un poste fixe. Sans compter que si on m'avait décrit ce qui se passait dans le collège où j'ai finalement atterri, je ne l'aurais pas cru. Donc non on ne sait pas à quoi s'attendre quand on entre dans le métier.
Et puis, il y aussi ce qu'on croit savoir. Ma seule source d'information sur le métier quand j'étais étudiante, c'était les profs de la fac. Ces derniers nous disaient que oui, le concours est national mais que si on voulait rester dans l'académie (Lille), il n'y aurait aucun problème car c'était une des académies les moins demandées de France.
A l'époque, je n'avais aucune raison de douter de ce qu'ils disaient. Auprès de qui aurais-je pu avoir d'autres renseignements? Personne n'est prof dans ma famille, à l'époque, je n'avais pas internet et les COP disaient la même chose.
+ 1.
C'est agaçant d'être sans cesse culpabilisé et de s'entendre dire que "bah c'est comme ça et que si on est pas content, on n'avait qu'à passer un autre concours, aller dans le privé (comme si on était devenu enseignant uniquement pour être fonctionnaire, planqué à vie, comme le pensent beaucoup dans le grand public) on mieux encore, qu'on n'a qu'à démissionner si on n'est pas content"!
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Daphné Mar 29 Oct 2013 - 12:44
EU1 a écrit:
Karine B. a écrit:
Pseudo a écrit:Ce qui est étrange, c'est de passer un concours national et de trouver anormal d'être affecté éventuellement loin de ses préférences.
+ 1

On sait qu'il y a inadéquation entre besoins et viviers d'étudiants lauréats des concours, on choisit d'être fonctionnaire pour ses avantages, ses inconvénients et la mission de service publique qui va avec
Daphné et toi ne semblez pas comprendre, pourtant les différents intervenants ont exprimé leur point de vue de façon très simple et très claire... bizarre...

Ce qui n'est pas normal, ce n'est pas d'être affecté, un temps, loin de chez soi, c'est la grosse différence de traitement entre les célibataires et les pacsés... et toutes les répercussions sur les choix de vie, les postes obtenus etc  ce n'est quand même pas compliqué à comprendre

PS : Daphné et toi étant les deux seules syndicalistes avec qui nous avons discuté sur ce fil, je trouve quand même cela assez préoccupant que vous balayiez d'un revers de main les arguments exposés par nombre d'entre nous...
On ne les balaye pas d'un revers de main, mais on a une vision générale du système, on voit tout le mouvement inter et intra, pas juste le petit bout de la lorgnette et les fausses informations qui circulent, oui je dis bien les fausses informations.
Alors oui on défend un système qui est le moins inéquitable possible , sachant que si tout le monde veut le lycée Masséna à Nice ou le lycée Montaigne à Bordeaux ben oui ce n'est pas possible !
Les élèves de Drancy ou du fin fond du Cantal ont aussi droit à des professeurs.
Alors oui il y a eu des dégradations et la suppression du véritable mouvement national, les suppressions de postes massives, mais en 40 ans un système évolue pour tout le monde et je persiste à dire que les mutations ce n'est pas le pire de notre métier, ni même de la vie, quand on voit ce qui peu arriver.
EU1
EU1
Fidèle du forum

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par EU1 Mar 29 Oct 2013 - 12:45
Karine B. a écrit:
EU1 a écrit:
Karine B. a écrit:+ 1

On sait qu'il y a inadéquation entre besoins et viviers d'étudiants lauréats des concours, on choisit d'être fonctionnaire pour ses avantages, ses inconvénients et la mission de service publique qui va avec
Daphné et toi ne semblez pas comprendre, pourtant les différents intervenants ont clairement exposé leur point de vue... bizarre...

Ce qui n'est pas normal, ce n'est pas d'être affecté, un temps, loin de chez soi, c'est la grosse différence de traitement entre les célibataires et les pacsés... ce n'est quand même pas compliqué à comprendre

PS : Daphné et toi étant les deux seules syndicalistes avec qui nous avons discuté sur ce fil, je trouve quand même cela assez préoccupant que vous balayiez d'un revers de main les arguments exposés par nombre d'entre nous...
je ne fais qu'appliquer les règles, je ne les discute pas (je n'interviens pas à ce niveau), mais nous avons aussi une expérience plus large que la vôtre et ce forum est un microcosme des situations (surtout que peu s'expriment sur un forum d'au moins 10 000 inscrits), le particulier ne doit pas l'emporter sur le général.

Ce qui m'inquiète beaucoup, ce sont vos discours qui pourraient nous conduire à une régionalisation du recrutement (certains syndicats ne demandent que ça)

PS : je suis célibataire, j'ai choisi un poste fixe que personne ne voulait à l'époque (48 pts) et qui maintenant s'arrache à prix d'or


Ne pas discuter les règles ? mais pourtant c'est bien vous en tant que syndicalistes qui êtes les plus à mêmes de les discuter en vue de les améliorer...
Le particulier sur le général ? vous semblez dire que les collègues qui vivent le système comme injuste sont peu nombreux ? désolé mais j'en doute, j'en veux pour preuve, même si cela n'en est pas une pour vous, les différents posts des collègues qui trouvent le système pas très juste... ça compte quand même
Raoul Volfoni
Raoul Volfoni
Grand sage

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Raoul Volfoni Mar 29 Oct 2013 - 12:48
Nestya a écrit:
Pseudo a écrit:Ce qui est étrange, c'est de passer un concours national et de trouver anormal d'être affecté éventuellement loin de ses préférences.
Je ne trouve pas ça anormal, je m'y attendais, j'ai donc joué le jeu. Ce qui l'est, c'est que cela dure si longtemps.
+1
J'ajoute qu'on "assume" plus facilement le fait de passer un concours national quand on est à peu près sûr de ne pas aller crapahuter sur la ligne bleue des Vosges ou à Argenteuil, grâce au RC. Plusieurs de mes co-stagiaires d'histoire-géo n'ont jamais bougé de l'académie de Bordeaux.

HS / J'ai parfois des discussions supers avec des gens qui ignorent à peu près tout de notre système de mutation.

-Mais pourquoi tu ne demandes pas ta mutation ? tu serais mieux par ici.
-Je la demande, mais je n'ai pas assez de points...
-Ah ! tu vois, il faut te trouver un mec ! Allez, au boulot ! (comme si ça se faisait en claquant des doigts) Tiens, y a Machin qui est célibataire (Machin, dans mon coin, désignant généralement un berger entre deux âges - les jeunes sont casés- jamais parti de chez ses parents)...

Eh oui, je suis incapable d'en dégotter un qui veuille de moi, donc je dois rester dans ma lointaine banlieue. C'est dans ces moments-là qu'on se dit qu'on est vraiment nulle (bah oui, quoi : tout le monde a un mec/une nana, regarde autour de toi, faut te décider, et blablabla...) Rolling Eyes
EU1
EU1
Fidèle du forum

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par EU1 Mar 29 Oct 2013 - 12:48
Daphné a écrit:
EU1 a écrit:
Karine B. a écrit:+ 1

On sait qu'il y a inadéquation entre besoins et viviers d'étudiants lauréats des concours, on choisit d'être fonctionnaire pour ses avantages, ses inconvénients et la mission de service publique qui va avec
Daphné et toi ne semblez pas comprendre, pourtant les différents intervenants ont exprimé leur point de vue de façon très simple et très claire... bizarre...

Ce qui n'est pas normal, ce n'est pas d'être affecté, un temps, loin de chez soi, c'est la grosse différence de traitement entre les célibataires et les pacsés... et toutes les répercussions sur les choix de vie, les postes obtenus etc  ce n'est quand même pas compliqué à comprendre

PS : Daphné et toi étant les deux seules syndicalistes avec qui nous avons discuté sur ce fil, je trouve quand même cela assez préoccupant que vous balayiez d'un revers de main les arguments exposés par nombre d'entre nous...
On ne les balaye pas d'un revers de main, mais on a une vision générale du système, on voit tout le mouvement inter et intra, pas juste le petit bout de la lorgnette et les fausses informations qui circulent, oui je dis bien les fausses informations.
Alors oui on défend un système qui est le moins inéquitable possible , sachant que si tout le monde veut le lycée Masséna à Nice ou le lycée Montaigne à Bordeaux ben oui ce n'est pas possible !
Les élèves de Drancy ou du fin fond du Cantal ont aussi droit à des professeurs.
Alors oui il y a eu des dégradations et la suppression du véritable mouvement national, les suppressions de postes massives, mais en 40 ans un système évolue pour tout le monde et je persiste à dire que les mutations ce n'est pas le pire de notre métier, ni même de la vie, quand on voit ce qui peu arriver.
Daphné : vous allez loin, volontairement je l'espère, sinon il y a un vrai déficit de compréhension de l'écrit
que le système soit national, on est tous d'accord, enfin beaucoup j'imagine...mais qu'un célibataire reste 10 ans dans une région qu'il n'a pas choisi alors que des pacsés rentrent tranquillement chez eux au bout de deux ans, c'est cela que certains d'entre nous ne trouvons pas juste... vous comprenez là rassurez-moi...
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:48
EU1 a écrit:

Ne pas discuter les règles ? mais pourtant c'est bien vous en tant que syndicalistes qui êtes les plus à mêmes de les discuter en vue de les améliorer...
Le particulier sur le général ? vous semblez dire que les collègues qui vivent le système comme injuste sont peu nombreux ? désolé mais j'en doute, j'en veux pour preuve, même si cela n'en est pas une pour vous, les différents posts des collègues qui trouvent le système pas très juste... ça compte quand même
1) Ne pas discuter les règles : je n'interviens qu'au niveau académique et le barème de Lille n'est pas trop mal (50 pts max pour les conjoints, 40 pts par année de TZR)
2) Nous recevons des dizaines de messages par jour au moment des muts, je fais une "tournée réunions mutations" du 12 au 22/11 tous les soirs ou presque et je rencontre du monde. Ctte conversation a déjà eu lieu sur ce forum, avec quasiment les mêmes intervenants

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Babayaga
Babayaga
Grand sage

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Babayaga Mar 29 Oct 2013 - 12:49
Daphné a écrit:
EU1 a écrit:
Daphné a écrit:Désolée mais pas moi.
Quand on est célibataire on peut vivre n'importe où, quand on est en couple aussi d'ailleurs, mais ensemble.
Vivre n'importe oui bien sûr que cela est possible... mais franchement, il y a vivre et vivre...
Tu te plairais dans n'importe quel coin toi ?
Il me semble que je l'ai fait.
Et que certaines copines de fac ne l'ont pas accepté, ont démissionné après le concours car leur mutation ne leur convenait pas.
Dont une qui avait demandé en première mut toutes les stations des  Pyrénnées et s'est retrouvée à .....Sedan. Ce qui était déjà la grosse ville par rapport à mon bled dans la pointe !
Une autre dans les Vosges.
Et n'ont pas compris que j'ai pris mes valises et suis partie vivre ma vie sans pleurer.
Seulement maintenant elles me jalousent disent que je vais avoir une retraite de fonctionnaire, totalement scandalisées par mes avantages Twisted Evil 
Je précise que j'ai fait mes études à Toulouse, que mes parents vivent dans le Sud Ouest.

Je ne me plains pas, je savais ce qui m'attendait en passant le concours. Et j'ai passé le concours en toute connaissance de cause, je voulais être fonctionnaire et ne pas travailler dans le privé, à une époque où on était encore dans les trente glorieuses.
Je partage ta vision des choses, j'ai vu mes copines de fac pleurer d'être mutées dans le Nord et l'Est du pays (en Allemand, les zones à 21 points sont toutes au Nord). On était à Toulouse et elles espéraient y rester. Moi je suis du Var, et quand j'ai choisi mon métier, ça voulait dire renoncer à vivre dans le Var. Si on n'est pas prêt à ce sacrifice, il y a le CAPES dans le privé, le concours PE. Bref, on le sait dès le départ en fonction de sa matière, et je pense que la plupart des étudiants qui passent le CAPES ne le réalisent pas. D'où les désillusions amères.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:49
EU1 a écrit:
que le système soit national, on est tous d'accord, enfin beaucoup j'imagine...mais qu'un célibataire reste 10 ans dans une région qu'il n'a pas choisi alors que des pacsés rentrent tranquillement chez eux au bout de deux ans, c'est cela que certains d'entre nous ne trouvons pas juste... vous comprenez là rassurez-moi...
On a des stats : hormis quelques disciplines rares, le voeu préférentiel atteint rarement 10 demandes de suite, cela signifie soit que le collègue a renoncé, soit qu'il a eu sa mut


Dernière édition par Karine B. le Mar 29 Oct 2013 - 12:50, édité 2 fois

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Daphné Mar 29 Oct 2013 - 12:50
Oui on est consulté à l'inter et à l'intra dans le cadre du dialogue social pour élaborer les notes de service inter et intra.
Oui je défends un sytème qui me paraît le moins inéquitable possible, et chaque année on se base sur le bilan de l'année précédente pour apporter des modifications. Pour équilibrer les choses, essayer d'apporter des améliorations;
mais nous ne sommes pas responsables du blocage des postes stagiaires, suppressions massives de postes etc........
EU1
EU1
Fidèle du forum

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par EU1 Mar 29 Oct 2013 - 12:53
Karine B. a écrit:
EU1 a écrit:
que le système soit national, on est tous d'accord, enfin beaucoup j'imagine...mais qu'un célibataire reste 10 ans dans une région qu'il n'a pas choisi alors que des pacsés rentrent tranquillement chez eux au bout de deux ans, c'est cela que certains d'entre nous ne trouvons pas juste... vous comprenez là rassurez-moi...
On a des stats : hormis quelques disciplines rares, le voeu préférentiel atteint rarement 10 demandes de suite, cela signifie soit que le collègue a renoncé, soit qu'il a eu sa mut
Ou qu'au bout de cinq ans, n'en pouvant plus d'attendre, a craqué et a préféré demander une région plus proche de celle qu'il convoite... j'en connais beaucoup qui sont en Pays de la Loire faut de pouvoir rentrer en Bzh...
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par Karine B. Mar 29 Oct 2013 - 12:54
EU1 a écrit:
Karine B. a écrit:
EU1 a écrit:
que le système soit national, on est tous d'accord, enfin beaucoup j'imagine...mais qu'un célibataire reste 10 ans dans une région qu'il n'a pas choisi alors que des pacsés rentrent tranquillement chez eux au bout de deux ans, c'est cela que certains d'entre nous ne trouvons pas juste... vous comprenez là rassurez-moi...
On a des stats : hormis quelques disciplines rares, le voeu préférentiel atteint rarement 10 demandes de suite, cela signifie soit que le collègue a renoncé, soit qu'il a eu sa mut
Ou qu'au bout de cinq ans, n'en pouvant plus d'attendre, a craqué et a préféré demander une région plus proche de celle qu'il convoite... j'en connais beaucoup qui sont en Pays de la Loire faut de pouvoir rentrer en Bzh...
on n'est pas responsables 1) du poids du privé en Bretagne (la moitié) 2) du très fort taux de réussite des étudiants dans cette académie (qui peut pourtant être obtenue en extension en philo à 21 pts selon les années)

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
EU1
EU1
Fidèle du forum

Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame... - Page 8 Empty Re: Ma vie, mes rêves de mutation, mon drame...

par EU1 Mar 29 Oct 2013 - 12:57
Karine B. a écrit:
EU1 a écrit:
Karine B. a écrit:On a des stats : hormis quelques disciplines rares, le voeu préférentiel atteint rarement 10 demandes de suite, cela signifie soit que le collègue a renoncé, soit qu'il a eu sa mut
Ou qu'au bout de cinq ans, n'en pouvant plus d'attendre, a craqué et a préféré demander une région plus proche de celle qu'il convoite... j'en connais beaucoup qui sont en Pays de la Loire faut de pouvoir rentrer en Bzh...
on n'est pas responsables 1) du poids du privé en Bretagne (la moitié) 2) du très fort taux de réussite des étudiants dans cette académie (qui peut pourtant être obtenue en extension en philo à 21 pts selon les années)
Oui je sais bien... Wink 
Je sais que vous faites le maximum pour les collègues mais je suis quand même un peu étonné que vous ne soyez pas plus que ça interpellés par les différences entre célibataires et pacsés...


Dernière édition par EU1 le Mar 29 Oct 2013 - 12:58, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum