Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

Étudiant contractuel Empty Étudiant contractuel

par Employé oxymorique le Jeu 21 Nov 2013 - 20:52
Avis aux bienheureux contractuels de ce forum veneration 
Je travaille actuellement à mi-temps en parallèle de ma L3 mais je ne devrais pas voir mon contrat renouvelé en juillet prochain. Du coup je m'interroge : est-ce faisable d'être en M1 recherche (puisque je ne veux pas aller en MEEF) et contractuel ? D'un point de vue temps, investissement, rythme, masse de travail, nombre de cafés ?
D'ailleurs, le rectorat recrute-t-il des contractuels ayant seulement une licence ou bien vais-je passer bien après les masters et autres doctorats ?
D'avance merci de vos réponses éclairées

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
LisaZenide
LisaZenide
Doyen

Étudiant contractuel Empty Re: Étudiant contractuel

par LisaZenide le Ven 22 Nov 2013 - 18:27
Pour tes questions dans l'ordre :
@Employé oxymorique a écrit:"est-ce faisable d'être en M1 recherche (puisque je ne veux pas aller en MEEF) et contractuel ? D'un point de vue temps, investissement, rythme, masse de travail, nombre de cafés ?"
Techniquement oui... j'ai fait mon master recherche (en 3 ans certes) tout en étant contractuelle (en lycée, puis en collège, avec de longs trajets).
Bon après, en effet, il faut pas avoir beaucoup de vie sociale et aimer bosser en continu...
Ca dépend aussi de ta vitesse et capacité d'organisation / de travail.
J'ai fait M2 en 2 ans, simplement parce que je bossais surtout pendant les grandes vacances... j'ai la chance de pouvoir travailler très vite ou à très haute dose quand je m'y mets (jusqu'à 18-20h dans la journée)...
Mais faisable dans de meilleures conditions avec une bonne orga (dixit une désorganisée notoire) et un directeur compréhensif qui est dès le début ouvert à un Master en 3 ans plutôt qu'en 2.

@Employé oxymorique a écrit:"le rectorat recrute-t-il des contractuels ayant seulement une licence ou bien vais-je passer bien après les masters et autres doctorats ?"
LE rectorat... euh... ça va dépendre des rectorats, parfois même de la matière, de la situation des lettres (et des remplacements) dans ton académie... là, seuls le rectorat ou la section académique d'un syndicat (dans l'idéal siégeant en CCP carr ils ont généralement plus d'infos) pourra te renseigner...

Certains contractuels ont "seulement" une licence (même bac+2 pour les matières pro)... après, ce sont généralement des contractuels qui sont en poste depuis plusieurs années (avant 2009 la plupart du temps).
Enfin, que tu aies une licence (si recrutement à la licence), un master ou un doctorat, en tant que "nouveau" contractuel, tu passes normalement après tous ceux qui ont déjà une expérience... il y a un barème d'ancienneté en tant que contractuel qui fait que les MA, puis les CDI (au moins 6 ans d'ancienneté) sont appelés avant les contractuels en CDD... et après, parmi les contractuels en CDD, ceux qui ont le plus d'expérience passent avant les plus récemment recrutés...

Ca c'est la théorie.
Après d'une académie à l'autre, il y a certaines différences, certains acquis, certains abus... ça va dépendre mais la règle générale est que le rectorat ne recrute de nouveaux contractuels que lorsqu'il arrive en fin de liste des contractuels précédemment recrutés.
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

Étudiant contractuel Empty Re: Étudiant contractuel

par Employé oxymorique le Sam 23 Nov 2013 - 13:10
Merci de ces réponses précises.
Je doute de mes capacités d'organisation rigoureuse mais bon, l'urgence est une aide précieuse généralement. Donc il faut que j'exclue absolument de faire mon master en 2 ans si je suis pris comme contractuel selon toi ?

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Étudiant contractuel Empty Re: Étudiant contractuel

par Gryphe le Sam 23 Nov 2013 - 13:28
@Employé oxymorique a écrit:si je suis pris comme contractuel selon toi ?
T'es pas dispo tout de suite des fois ? Non parce qu'on a un poste à pourvoir... Embarassed 
Sei
Sei
Guide spirituel

Étudiant contractuel Empty Re: Étudiant contractuel

par Sei le Sam 23 Nov 2013 - 17:01
@Employé oxymorique a écrit:Merci de ces réponses précises.
Je doute de mes capacités d'organisation rigoureuse mais bon, l'urgence est une aide précieuse généralement. Donc il faut que j'exclue absolument de faire mon master en 2 ans si je suis pris comme contractuel selon toi ?
Je réponds pour moi : OUI.

J'ai travaillé 20 heures hebdomadaires pendant la rédaction de mon mémoire. Pas de problème.

Puis, j'ai travaillé comme professeur 5 heures hebdomadaires pendant d'autres études. Gros problèmes (j'ai su faire, mais j'ai vraiment passé une année difficile, pourtant mes études me prenaient objectivement peu de temps).

Il ne s'agit pas seulement de t'interroger sur tes capacités de travail, mais aussi sur tes capacités à faire deux choses à la fois. Pour ma part, je suis capable de travailler longtemps, mais j'ai du mal à m'organiser lorsque je fais des choses différentes. J'ai tendance à m'immerger complètement dans une tâche. Or, lorsque l'on débute (mais peut-être es-tu déjà bien avancé ?), la préparation des cours et la gestion de classe prennent énormément de place dans l'esprit.

J'aurais donc été incapable de rédiger un mémoire en débutant comme professeur, mais cela m'est personnel, et renvoie à ma forme d'esprit.
avatar
User17706
Bon génie

Étudiant contractuel Empty Re: Étudiant contractuel

par User17706 le Sam 23 Nov 2013 - 17:03
@Sei a écrit:lorsque l'on débute (mais peut-être es-tu déjà bien avancé ?), la préparation des cours et la gestion de classe prennent énormément de place dans l'esprit.
À titre personnel c'est la considération que je retiendrais. (On ajoute, bien sûr, la correction des copies.) À toi de voir dans quelle mesure c'est transposable à ton cas oxymorique. Smile
avatar
Employé oxymorique
Niveau 7

Étudiant contractuel Empty Re: Étudiant contractuel

par Employé oxymorique le Lun 25 Nov 2013 - 17:40
@Gryphe a écrit:
@Employé oxymorique a écrit:si je suis pris comme contractuel selon toi ?
T'es pas dispo tout de suite des fois ? Non parce qu'on a un poste à pourvoir... Embarassed 
Malheureusement non... Je vais valider ma licence avant peut-être...

@Sei a écrit:
@Employé oxymorique a écrit:Merci de ces réponses précises.
Je doute de mes capacités d'organisation rigoureuse mais bon, l'urgence est une aide précieuse généralement. Donc il faut que j'exclue absolument de faire mon master en 2 ans si je suis pris comme contractuel selon toi ?
Je réponds pour moi : OUI.

J'ai travaillé 20 heures hebdomadaires pendant la rédaction de mon mémoire. Pas de problème.

Puis, j'ai travaillé comme professeur 5 heures hebdomadaires pendant d'autres études. Gros problèmes (j'ai su faire, mais j'ai vraiment passé une année difficile, pourtant mes études me prenaient objectivement peu de temps).

Il ne s'agit pas seulement de t'interroger sur tes capacités de travail, mais aussi sur tes capacités à faire deux choses à la fois. Pour ma part, je suis capable de travailler longtemps, mais j'ai du mal à m'organiser lorsque je fais des choses différentes. J'ai tendance à m'immerger complètement dans une tâche. Or, lorsque l'on débute (mais peut-être es-tu déjà bien avancé ?), la préparation des cours et la gestion de classe prennent énormément de place dans l'esprit.

J'aurais donc été incapable de rédiger un mémoire en débutant comme professeur, mais cela m'est personnel, et renvoie à ma forme d'esprit.
Je ne suis pas du tout avancé. J'ai fait seulement quelques mois comme EAP au début du dispositif. Je te rejoins assez sur la préparation, les quelques heures que j'ai préparées dans ce cadre là m'ont demandé du temps aussi (le souci de tout boucler de A à Z de manière perfectionniste du débutant ?)
Mais il est vrai que je n'avais pas envisagé que cela pourrait toucher la durée de mon master. Humhum. Du coup je vais réfléchir à ça.
Simple curiosité : j'imagine qu'il est très difficile de vivre de ces 5h hebdos ? Encore plus à Paris ?

PauvreYorick a écrit:
@Sei a écrit:lorsque l'on débute (mais peut-être es-tu déjà bien avancé ?), la préparation des cours et la gestion de classe prennent énormément de place dans l'esprit.
À titre personnel c'est la considération que je retiendrais. (On ajoute, bien sûr, la correction des copies.) À toi de voir dans quelle mesure c'est transposable à ton cas oxymorique. Smile
Je ne rechigne pas à l'idée de faire de grosses semaines, mais vos remarques remettent davantage en perspectives le réel en tout cas.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum