Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
auléric
Neoprof expérimenté

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par auléric Ven 27 Déc 2013 - 11:23
mon fils est en bac pro et sur ce seul point, je peux juste confirmer que le CCF ne le rend absolument pas conscient de forces ou de faiblesse puisqu'il n'a aucun retour sur ces "contrôles" . La note ne leur est pas donnée, il est incapable de s'autoévaluer (c'est un compétence qu'il n'a jamais eu, tout est toujours moyen pour lui, qu'il ait 6 ou 15.Il ne sait pas si il est "au niveau" ou pas.
 Et pire il travaille avec une grosse indifférence au final.... il fait le job mais sans plus.
Alors que, vu ses mauvais résultats au brevet blanc, il avait mis une sérieuse dose de boulot et finit par l'avoir avec mention, là il continue à bosser "sans plus" en se disant que çà suffit bien... et rien pour le contredire.


@Jacq a écrit:
"Ils ont, avec ce système, une lisibilité effective de leurs « forces et faiblesses ». "
C'est faux là encore. L'année dernière mes élèves de CAP me demandaient encore (pas pour ma matière) quand  est-ce qu'ils allaient passer le CAP, ils ne comprenaient même pas qu'ils le passaient en cours d'années. Etre au SGEN cela remplace la consommation de drogue ou bien ?
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jim Thompson Ven 27 Déc 2013 - 12:07
Le pire c'est qu'il y a une volonté de tout mettre en CCF (ça coûte moIns cher mon bon monsieur)
l'intersyndicale PLP semble bien partie; reste que dans le général ça commence aussi surtout via le bac LV il y a eu des pétitions SNES-CGT SUD parfois avec FO et le SNALC
On aurait besoin d'une grand unité d'action contre ce poison....

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Gryphe
Gryphe
Médiateur

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Gryphe Ven 27 Déc 2013 - 12:12
@Jim Thompson a écrit:Le pire c'est qu'il y a une volonté de tout mettre en CCF (ça coûte moIns cher mon bon monsieur)
Sauf qu'après, par un tour de passe-passe terrible, le SNPDEN-UNSA (syndicat majoritaire de CDE) t'explique que le bac coûte une énorme fortune, car ils avaient pris en compte le coût de la totalité de l'organisation (presque toute l'année) + le coût des profs payés à rien faire quand ils surveillent et corrigent le bac en juin et que leurs cours sont annulés. (Rappelez-vous, il y avait eu une grande campagne à ce sujet l'année dernière.)
Conclusion implacable : vu que le bac coûte si cher et que de toute façon à la fin, tout le monde l'a, ça ne sert à rien, autant le supprimer.  Suspect 

Oui oui.  Suspect
neo
neo
Sage

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par neo Ven 27 Déc 2013 - 12:14
@Jim Thompson a écrit:Le pire c'est qu'il y a une volonté de tout mettre en CCF (ça coûte moIns cher mon bon monsieur)
l'intersyndicale PLP semble bien partie; reste que dans le général ça commence aussi surtout via le bac LV il y a eu des pétitions SNES-CGT SUD parfois avec FO et le SNALC
On aurait besoin d'une grand unité d'action contre ce poison....
+ 1 !
Voir la pétition intersyndicale sur le bac en langues vivantes (pour des épreuves terminales et nationales), que tout le monde peut encore signer : http://www.lv-bac-urgence.net

_________________
Human... https://www.youtube.com/watch?v=RIZdjT1472Y
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jim Thompson Ven 27 Déc 2013 - 12:15
@Gryphe a écrit:
@Jim Thompson a écrit:Le pire c'est qu'il y a une volonté de tout mettre en CCF (ça coûte moIns cher mon bon monsieur)
Sauf qu'après, par un tour de passe-passe terrible, le SNPDEN-UNSA (syndicat majoritaire de CDE) t'explique que le bac coûte une énorme fortune, car ils avaient pris en compte le coût de la totalité de l'organisation (presque toute l'année) + le coût des profs payés à rien faire quand ils surveillent et corrigent le bac en juin et que leurs cours sont annulés. (Rappelez-vous, il y avait eu une grande campagne à ce sujet l'année dernière.)
Conclusion implacable : vu que le bac coûte si cher et que de toute façon à la fin, tout le monde l'a, ça ne sert à rien, autant le supprimer.  Suspect 

Oui oui.  Suspect
+1
j'avais lu cette article
Pour l'instant le SGEN se charge de la propagande proCCF Twisted Evil 
Le SE prendra le relai assez vite pour ne pas être débordé Evil or Very Mad 
Ils vont tout bien dynamiter pour transformer le bac en grande certification avant la suppression
On creuse de plus en plus profond quand même

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jim Thompson Ven 27 Déc 2013 - 12:20
Merci à Jacq pour sa description détaillée "de l'intérieur"..
Petite piqûre d erapel por ceux des collèges et LPO/LGT qui ne semblent pas s'inquiéter de l'entrée des CCF TPE BAC LV
BAC STI2D
Malheureusement peu de collègues se soucient du gros dynamitage du bac matière par matière
Y'a plus d'un an on avait fait une mini conf +article dans les journaux locaux contre le CCF avec SUD le SNES et le SNUEP
Pas mal de collègues n'en avaient strictement rien à f.....

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Luigi_B Ven 27 Déc 2013 - 12:30
@Gryphe a écrit:Sauf qu'après, par un tour de passe-passe terrible, le SNPDEN-UNSA (syndicat majoritaire de CDE) t'explique que le bac coûte une énorme fortune, car ils avaient pris en compte le coût de la totalité de l'organisation (presque toute l'année) + le coût des profs payés à rien faire quand ils surveillent et corrigent le bac en juin et que leurs cours sont annulés. (Rappelez-vous, il y avait eu une grande campagne à ce sujet l'année dernière.)
Je me souviens très bien.  Razz 

Le raisonnement du surcoût d'un milliard et demi est imparable... qui laisse croire qu'en supprimant le bac, on récupérerait cet argent. Eh bien non puisque les professeurs feraient cours mais peu importe...

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
Jacq
Jacq
Monarque

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jacq Sam 28 Déc 2013 - 11:22
@Gryphe a écrit:
@Jim Thompson a écrit:Le pire c'est qu'il y a une volonté de tout mettre en CCF (ça coûte moIns cher mon bon monsieur)
Sauf qu'après, par un tour de passe-passe terrible, le SNPDEN-UNSA (syndicat majoritaire de CDE) t'explique que le bac coûte une énorme fortune, car ils avaient pris en compte le coût de la totalité de l'organisation (presque toute l'année) + le coût des profs payés à rien faire quand ils surveillent et corrigent le bac en juin et que leurs cours sont annulés. (Rappelez-vous, il y avait eu une grande campagne à ce sujet l'année dernière.)
Conclusion implacable : vu que le bac coûte si cher et que de toute façon à la fin, tout le monde l'a, ça ne sert à rien, autant le supprimer.  Suspect 
Oui oui.  Suspect

Pas faux, cela coûte peut-être cher, mais le CCF aussi, car finalement nous perdons bien plus de temps durant l'année.  Le temps passé à faire des évaluations en cours d'année s'ajoute aux évaluations "normales" puisque elles ne peuvent pas les remplacer (les notes officielles du CCF sont, comme souligné plus haut,  ne sont pas communiquées, donc il faut d'autres notes tout au long de l'année).
Finalement dans notre établissement nous sommes arrivés à des journées banalisées CCF pour des questions pratiques, par exemple  :
- pour ne pas avoir des classes en exam officiel pendant que les autres élèves font du bruit - font les couillons tout simplement - dans les couloirs,
- aussi pour une question de gestion des salles, il faut des salles adaptées, des salles info pour certaines épreuves,
- il faut aussi plus de prof pour ces CCF puisqu'il faut là encore finalement plusieurs surveillants de salle, donc il faut trouver des prof n'ayant pas classe,
- les horaires des épreuves ne sont pas celles de l'EdT des élèves (et des prof donc)
Conclusion :  à moins de banaliser des journées pour le CCF c'est le vrai souk. Normalement on ne devrait rien banaliser, d'après les textes, mais pour des questions matérielles, de gestion, on banalise. Si les CdE le font ce n'est pas pour le plaisir de ne pas obéir aux instructions officielles.

Donc la lourdeur du bac en fin d'année se reporte finalement dans l'année.  Mais c'est exactement la même chose, finalement en plus lourd puisqu'il y a plus d'épreuves puisqu'elles sont répétées. Au moins en fin d'année c'est cash, clair, concentré sur quelques semaines et basta. C'est beaucoup plus simple (même si cela reste lourd).
Et puis ce temps supposé gagné en fin d'année finalement ne l'est pas car les notes doivent être remontées dans les premières semaines de juin, donc après les élèves ne fichent plus rien. De plus les professeurs sont convoqués à droite et à gauche tout de même puisqu'ils vont aux réunions d'harmonisation des CCF (je ne sais pas quel est réellement leur nom) en juin histoire de se faire remonter les bretelles s'ils ont noté avec un peu trop d'exigence (c'est marrant, ce n'est jamais dans l'autre sens).
Ce temps est d'autant moins "gagné" en fin d'année qu'en LP nous envoyons systématiquement nos classes qui n'ont pas d'examen en stage. Donc finalement nous perdons assez peu d'heures de cours. Les classes qui étaient (EDIT)en examen travaillaient jusqu'au BEP (environ le 10 juin selon les années) et jusqu'au bac pour les autres (...EDIT : autour du 20 juin ou plus). Alors que si le CCF se généralise, faut pas rêver, ils ne fichent plus rien à partir de fin mai.

Donc, vaut-il mieux des lycées centre d'examen, avec une gestion "relativement" simple (pas d'élèves, des salles et des prof libérés pour des examens) que des CCF qui fichent la pagaille durant l'année scolaire pour en fin d'année avoir de toute façon autant d'inactivité que lorsque nous étions occupés à faire passer les exam et à la corriger.

En plus, aux CCF qui allourdissent l'année, il faut ajouter le fait que cela bouscule aussi le calendrier des stages qui doivent s'effectuer avant une partie des CCF. Donc gérer des stages plus longs (depuis le passage en bac pro 3), voire trop longs, plus les CCF c'est un véritable casse-tête.

Quant aux élèves ils sont largués dans ce bastringue, et en fin d'année ne font plus rien. Je vais encore le constater dans ma matière (puisqu'en Lettres Histoire nous avons encore la chance d'être en ponctuel), ce sera la seule matière dans laquelle nous allons pouvoir les tenir au travail jusqu'en juin puisque nous aurons le programme à terminer en vue du BEP (sans doute environ le 10 juin) et dans les autres ils ne feront plus rien.  Donc, nous perdons du temps, et il n'y a aucun gain financier puisque les élèves ne fichent plus rien.

A mon avis, contrairement à ce qu'imaginait le syndicat que tu cites, Gryphe, je pense que nous perdons encore plus de temps qu'avant, sauf qu'officiellement cela ne se voit pas (surtout que ceux qui ont installé cela ne vont certainement pas, dans leurs remontées de rapports, faire état de cela car cela reviendrait à avouer que ce qu'ils ont mis en place pose plus de problèmes qu'il n'en résout, donc il est plus simple de dire que ce sont les prof ou leurs CdE qui ne sont pas bons dans l'organisation, bien plus simple). La charge est juste encore plus allourdie sur les établissements pour aucun gain en terme de temps d'apprentissage scolaire.  

Je pense que c'est un mauvais calcul.

Et je pense aussi que l'on devrait non pas se demander comment casser ce qui existe mais bien réfléchir au pourquoi de ce type d'organisation en fin d'année. Et au lieu de penser que ceux qui ont institué un examen en fin d'année se trompaient, il faudrait peut être réfléchir au pourquoi du comment.  A mon avis, ils avaient des vues plus claires et plus logiques que notre administration actuelle qui ne réfléchit qu'avec une logique purement comptable et de court terme.


Dernière édition par Jacq le Sam 28 Déc 2013 - 17:39, édité 4 fois
Jacq
Jacq
Monarque

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jacq Sam 28 Déc 2013 - 11:26
@Luigi_B a écrit:
@Gryphe a écrit:Sauf qu'après, par un tour de passe-passe terrible, le SNPDEN-UNSA (syndicat majoritaire de CDE) t'explique que le bac coûte une énorme fortune, car ils avaient pris en compte le coût de la totalité de l'organisation (presque toute l'année) + le coût des profs payés à rien faire quand ils surveillent et corrigent le bac en juin et que leurs cours sont annulés. (Rappelez-vous, il y avait eu une grande campagne à ce sujet l'année dernière.)
Je me souviens très bien.  Razz 

Le raisonnement du surcoût d'un milliard et demi est imparable... qui laisse croire qu'en supprimant le bac, on récupérerait cet argent. Eh bien non puisque les professeurs feraient cours mais peu importe...

Surtout qu'on ne ferait plus cours, puisque les gamins n'en auraient strictement rien à faire.
Ne me dites pas que les cours dispensés au mois de juin au collègue sont productifs.
Lorsque j'étais collégien, à "mon époque" de plus en plus lointaine, les cours au mois de juin au collège servaient surtout à faire augmenter les ventes des bombes à eau, de pêtards, de farine, d'oeufs et de rouleaux de PQ.... par contre, qu'est-ce qu'on s'amusait bien  yesyes .
Seules les classes à examen (Brevet, et puis BEP Bac) travaillaient !
Et c'est d'autant plus idiot que le CCF par contre gaspille les périodes de l'année où les gamins travaillent le plus.
Donc : on gagne du temps scolaire inutile (juin) en gaspillant le temps scolaire utile (le reste de l'année).
C'est stupide !
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Luigi_B Sam 28 Déc 2013 - 11:46
Merci Jacq. Tes éclairages sont très utiles.

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
avatar
pitchounette
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par pitchounette Sam 28 Déc 2013 - 11:46
@Jacq a écrit:
Pas faux, cela coûte peut-être cher, mais le CCF aussi, car finalement nous perdons bien plus de temps durant l'année.
J'ai calculé entre les stages et les examens pour les CCF (préparation, oraux divers)...Nous avons les 2/3 de l'année qui saute.

 Finalement dans notre établissement nous sommes arrivés à des journées banalisées CCF pour des questions pratiques, par exemple  :
Mais on le fait tous! et cela va à l'encontre de l'objectif du CCF. C'est écrit, nos inspecteurs nous le rabachent : il faut faire le CCF quand l'élève est prêt. Si on les entendait il faudrait passer notre vie en CCF car tous les élèves ne sont pas prêtsau même moment. Ils refusent de se rendre du bazar que c'est.



Quant aux élèves ils sont largués dans ce bastringue, et en fin d'année ne font plus rien.
je vais te faire rire un instant. Il y a deux ans, j'organise mes premiers CCF en éco gestion à des industriels. J'avais prévu le calendrier suivant : avant dernier cours CCF et dernier cours CCF de rattrapage. je me suis fait tapée sur les doigts car c'était trop tard pour remonter calmement les notes. On m'impose les dates 15 jours avant mon calendrier. Bref les 3 derniers cours : j'avis 0 élève de terminale. Leurs épreuves avec moi étaient terminées....


_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Gryphe
Gryphe
Médiateur

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Gryphe Sam 28 Déc 2013 - 13:10
Merci Jacq pour tes explications extrêmement claires.
avatar
Cath
Bon génie

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Cath Sam 28 Déc 2013 - 13:17
Jacq a raison.
Et je le répète, cela explique pourquoi les collègues se battant pour ne pas avoir de CAP.
Jacq
Jacq
Monarque

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jacq Sam 28 Déc 2013 - 17:56
@Cath a écrit:Jacq a raison.
Et je le répète, cela explique pourquoi les collègues se battant pour ne pas avoir de CAP.

En même temps pour les CAP cela ne me dérange pas autant. On a besoin de s'organiser certes, dans notre matière, pour les fameux dossiers à présenter, mais pour ce type de profil CAP je ne trouve pas cela totalement idiot.

Le mieux ce sont les premières bac pro -indus entre autre- qui au lieu de passer la certification intermédiaire type BEP se retrouvent avec une certification intermédiaire type CAP.
Pour les non habitués du LP les élèves de première passent un truc barbare que l'administration appelle "certification intermédiaire", l'ancien BEP, sauf pour certaines filières (celles qui ont "en dessous" un CAP de même type) qui passent la certification intermédiaire type CAP. Hein, on ne pouvait pas faire plus simple, non ? Cela me rappelle mes collègues d'indus qui lors d'une réunion avec les inspecteurs ont appris cette nouvelle en cours d'année alors qu'ils préparaient leurs élèves à une toute autre forme d'examen. Vous pouvez imaginer les cris et la bonne humeur que cela a engendré, ça a mal terminé...

Et là en lettres histoire je pense que le choix est vite fait entre terminer le programme et passer les CCF. Le programme ne doit pas souvent être terminé. Mais c'est pas grave hein  :shock: . Parce que si en CAP j'arrive à terminer vaguement le programme et faire les CCF, en première bac pro je ne vois comment concilier CCF de CAP et programme. En plus en CAP tu as deux ans pour faire cela, alors qu'en première pro il n'y a qu'une année (mais ils ne font peut être qu'un dossier au lieu de deux, ça je ne sais pas).
Et d'ailleurs je trouve cela d'autant plus idiot que dans certaines premières pro il y a des élèves qui viennent de CAP (du vrai) qui sont intégrés. Comment préparer les dossiers des élèves avec à côté d'autres élèves qui n'ont rien à faire là dedans puisqu'ils l'ont déjà fait ? Le SGEN doit avoir la réponse : individualisation.... ouais.  
Au moins avec le ponctuel en fin d'année, tout le monde fait la même chose, même si à la fin ceux qui ont déjà le CAP ne passent pas l'examen final.

Remarque que je me fais à l'instant : par contre en matière pro je ne sais pas ce que cela donne pour ces élèves issus de CAP. Enfin, en GA du moins, les CCF sont passés en seconde, et donc en première ils commencent dans les matières pro l'évaluation pour la terminale.


Dernière édition par Jacq le Sam 28 Déc 2013 - 18:24, édité 1 fois
avatar
User17706
Bon génie

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par User17706 Sam 28 Déc 2013 - 18:16
Je redis ce que d'autres ont déjà dit, mais effectivement, c'est très précieux comme témoignage et comme analyse... un grand merci.
avatar
pitchounette
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par pitchounette Sam 28 Déc 2013 - 20:46
@Jacq a écrit:
Et d'ailleurs je trouve cela d'autant plus idiot que dans certaines premières pro il y a des élèves qui viennent de CAP (du vrai) qui sont intégrés. Comment préparer les dossiers des élèves avec à côté d'autres élèves qui n'ont rien à faire là dedans puisqu'ils l'ont déjà fait ? Le SGEN doit avoir la réponse : individualisation.... ouais.
@Jacq a écrit:
Remarque que je me fais à l'instant : par contre en matière pro je ne sais pas ce que cela donne pour ces élèves issus de CAP. Enfin, en GA du moins, les CCF sont passés en seconde, et donc en première ils commencent dans les matières pro l'évaluation pour la terminale.
tiens je pense à une élève. Elle venait de CAP vente (je ne sais plus la spécialité). Elle débarque en 1ère secrétariat. C'était une catastrophe malgré sa bonne volonté. Entre son entrée en CAP et mon année de terminale avec elle : 5 ans se sont écoulés. Elle devait tripler sa classe de terminale

De mémoire les élèves issues de CAP sont de bons exécuteurs. Pour expliquer, synthétiser une documentation, dégager une problématique...C'est trop trop difficile. En éco droit les 2 élèves de CAP ont récupérer 4 ou 5
avatar
Cath
Bon génie

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Cath Sam 28 Déc 2013 - 20:48
Honnêtement, avez-vous eu souvent des élèves de CAP, qui, ayant intégré une 1ère, ont réussi ?
Méréthide
Méréthide
Habitué du forum

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Méréthide Sam 28 Déc 2013 - 21:36
Et puis ... le CCF ça met une sacré pression sur nos épaules. C'est une sacré responsabilité.
Enfin, cette année, ma tutrice a vérifié mes sujets. Mais quand même, j'ai passé les 3 semaines précédants ma session de CCF très tendue à vérifier mes 4 sujets sans cesse et à appréhender les jours J.

Nous sommes maintenant en vacances, j'ai 3 élèves sur 80 qui ne se sont pas présentés (même à la session où je suis venue exprès plus tôt au lycée pour leur faire récupérer)... Du coup quoi ? Je mets un 0 ou un 0,5 fictif ?!

J'avoue que je reste assez perplexe. Où est l'homogonéité dans des diplomes nationaux quand c'est chaque établissement (voir chaque prof) qui produit ses propres sujets ? (je ne parle même pas des demandes des inspecteurs concernant les notes)
avatar
pitchounette
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par pitchounette Sam 28 Déc 2013 - 22:51
@Cath a écrit:Honnêtement, avez-vous eu souvent des élèves de CAP, qui, ayant intégré une 1ère, ont réussi ?
nan pas une seule n'a eu son bac
avatar
pitchounette
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par pitchounette Sam 28 Déc 2013 - 22:55
@Méréthide a écrit:Nous sommes maintenant en vacances, j'ai 3 élèves sur 80 qui ne se sont pas présentés (même à la session où je suis venue exprès plus tôt au lycée pour leur faire récupérer)... Du coup quoi ? Je mets un 0 ou un 0,5 fictif ?!
Surtout pas!!! tu aurais des ennuis. Tu fais rédiger une convocation au CCF de rattrapage (gardes en une copie). Tu es donc obligée de faire un autre sujet...
Si jamais l'élève ne se présente pas. Là tu mettras 0...et tu joindras la convocation au ccf de rattrapage. si l'élève ne se présente pas à ce moment là, faudra voir avec ton proviseur (il peut te demander de le reconvoquer)


J'avoue que je reste assez perplexe. Où est l'homogonéité dans des diplomes nationaux quand c'est chaque établissement (voir chaque prof) qui produit ses propres sujets ? (je ne parle même pas des demandes des inspecteurs concernant les notes)
ce sont des diplômes bradés où certains collègues surnotent les élèves pour se faire bien voir des inspecteurs et des des proviseurs...Après tout, c'est le prof qui interroge et qui corrige.
Jacq
Jacq
Monarque

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jacq Dim 29 Déc 2013 - 0:17
@Cath a écrit:Honnêtement, avez-vous eu souvent des élèves de CAP, qui, ayant intégré une 1ère, ont réussi ?

Oui, j'en ai même deux qui sont actuellement en BTS et qui vont réussir (erreur d'ailleurs : trois élèves, dont un qui épate tous les collègues de BTS, c'est en plus un élève qui est passé par la SEGPA).
Mais sur une classe de 24 CAP nous prenons un ou deux élèves en première pro, rarement plus. Et comme nous faisons cela en interne, nous sélectionnons ceux qui sont capables et qui ont la motivation. Sans cela ils échouent, l'écart est trop grand entre les deux formations. Cette année j'ai un élève de CAP en première pro, qui finira sans doute dans les premiers de la classe (pour info : 16 ou 17 de moyenne en CAP). Par contre pour lui le BTS sera hors de portée, mais quelle réussite malgré tout !
Mais cela reste des cas rares.
Nous prenons assez peu de CAP en bac pro, lorsqu'il y a des places d'ailleurs.
Méréthide
Méréthide
Habitué du forum

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Méréthide Dim 29 Déc 2013 - 11:14
La CPE est passé les voir pour leur dire (après que moi même leur ai dit, mais j'ai été bête, j'ai pas pensé à leur faire noter dans le carnet)... je savais que j'aurais du faire un papier.
Mais elle m'a dit qu'elle était prête à me signer un document pour aller dans mon sens (ils ne sont même pas venus de la journée ... "_").

Merci de ta réponse Pitchounette Smile
avatar
pitchounette
Expert

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par pitchounette Dim 29 Déc 2013 - 11:57
Ce n'est pas grave. Tu es libre de refaire passer quand tu veux.  Very Happy 
@Méréthide a écrit:La CPE est passé les voir pour leur dire (après que moi même leur ai dit, mais j'ai été bête, j'ai pas pensé à leur faire noter dans le carnet)... je savais que j'aurais du faire un papier.

Quand je leur fais passer les CCF je donne des convocations avec le papier à en-tête pour que cela fasse plus officiel. Je leur fais signer une feuille quand je remets la convocation. Ceux qui sont absents je vois le lendemain si un collègue peut lui remettre sinon je le fais envoyer par courrier (je fais la photocopie du courrier et de l'enveloppe).
Oui j'ai appris à être trop trop prévoyante...mais il vaut mieux quand je vois de quoi les élèves sont capables quand ils sont pas convoqués au rattrapage  affraid 
Jacq
Jacq
Monarque

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Jacq Dim 29 Déc 2013 - 12:37
@Méréthide a écrit:La CPE est passé les voir pour leur dire (après que moi même leur ai dit, mais j'ai été bête, j'ai pas pensé à leur faire noter dans le carnet)... je savais que j'aurais du faire un papier.
Mais elle m'a dit qu'elle était prête à me signer un document pour aller dans mon sens (ils ne sont même pas venus de la journée ... "_").

Merci de ta réponse Pitchounette Smile


Je fais une convocation à chaque fois, deux exemplaires puisqu'ils sont capables de tout perdre.
Je fais signer les deux, je donne la première et je garde la seconde en réserve, avec signature de l'élève, datée, comme preuve que j'ai remis la convocation.
Et en plus (parce que je me méfie) je fais une liste d'émargement avec une colonne pour signer et dater le jour où ils ont reçu la convocation et une autre pour signer le jour de l'épreuve. Le tout, le double de la convoc et la double liste d'émargement, termine dans le dossier où j'archive les CCF de la classe.

Et si un élève n'a pas pu venir nous devons malheureusement lui offrir une seconde chance, à moins que l'administration ne me dise autre chose. Mais je demande à chaque fois pour être sûr d'être appuyé en cas de contestation de l'élève ou de nos inspecteurs (s'ils jettent un coup d'oeil).
avatar
Cath
Bon génie

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Cath Dim 29 Déc 2013 - 13:58
J'acq, chez nous aussi c'est rare, mais ça se termine toujours ou presque par un échec.
Reinemère
Reinemère
Niveau 5

CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT... - Page 3 Empty Re: CCF et épreuves locales : appel à mobilisation et pétition de l'intersyndicale Enseignement Professionnel / et le point de vue du Sgen-CFDT...

par Reinemère Dim 29 Déc 2013 - 16:18
@Jacq a écrit:Le mieux ce sont les premières bac pro -indus entre autre- qui au lieu de passer la certification intermédiaire type BEP se retrouvent avec une certification intermédiaire type CAP.

Et oui, c'est mon cas !
Pour info, en lettres-histoire, le CAP se déroule sur 2 ans (comme dans un CAP non intégré à un bac pro).
Fin de seconde : première épreuve de français et premier oral d'H ou G
Fin de première : deuxième épreuve de français et deuxième oral d'H ou G (la matière que les élèves n'ont pas passée en seconde...).

Cerise sur le gâteau, même si quelques chapitres sont communs en Hist-géo, le programme n'est pas le même... :shock: 


Suite au mauvais coup du mois de novembre (changement de la forme de l'examen terminal en HG), j'ai décidé de ne plus me casser la tête : si mes élèves (qui, je le rappelle, sont motivées, bosseuses, sérieuses et réussissent en BTS pour plus d'un quart) souhaitent préparer un dossier d'HG sur un chapitre qui ne figure pas au programme de CAP (je pense au chapitre sur les femmes depuis la Belle Époque qui les a passionnées) : peu importe ! Sur ma feuille officielle, je ferai "rentrer" le sujet dans les cases, par la force si nécessaire (entendre un bon coup de bluff !). Les compétences évaluées seront les mêmes, seul le sujet sera différent...

je pense que le choix est vite fait entre terminer le programme et passer les CCF. Le programme ne doit pas souvent être terminé.
Je privilégie le programme et surtout les méthodes de bac pro (enfin, avec cette réforme de l'examen, tout mon travail sur la synthèse ne vaut plus rien...). Mais j'avoue que faute de temps, ce CAP me permet de ne pas trop angoisser si un chapitre n'est pas fait correctement, voire n'est pas travaillé du tout (déjà arrivé malheureusement).

@Pitchounette a écrit:Nous avons les 2/3 de l'année qui saute.
Avec le choix du CAP certif' inter' en bac pro, les élèves doivent être évaluées (pour le CAP) sur leur lieu de stage donc, en première, il y a trois PFMP ! Soit 11 semaines de stage sur les 36 de l'année scolaire. Qu'on m'explique comment boucler nos fichus programmes...  furieux 

Et en plus (parce que je me méfie) je fais une liste d'émargement avec une colonne pour signer et dater le jour où ils ont reçu la convocation et une autre pour signer le jour de l'épreuve. Le tout, le double de la convoc et la double liste d'émargement, termine dans le dossier où j'archive les CCF de la classe.
Tout pareil...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum