Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doctor who
Doyen

Bac de français : Faut-il forcément que la dissertation comporte trois parties ? - Page 2 Empty Re: Bac de français : Faut-il forcément que la dissertation comporte trois parties ?

par doctor who Dim 15 Déc 2013 - 12:05
Ethique, l'introduction ? Dur, dur ! Very Happy 
avatar
InvitéeEv
Niveau 5

Bac de français : Faut-il forcément que la dissertation comporte trois parties ? - Page 2 Empty Re: Bac de français : Faut-il forcément que la dissertation comporte trois parties ?

par InvitéeEv Dim 15 Déc 2013 - 13:43
@dandelion a écrit: j'avais un camarade de prépa, fils de normaliens, qui s'était gaussé quand je lui avais dit que j'avais choisi la dissertation au lieu du commentaire composé. En effet, m'expliqua-t-il, il était très difficile d'obtenir une excellente note en dissertation, alors que les notes pouvaient monter très haut pour le commentaire (qu'il avait également choisi en philo). Dois-je préciser que ses parents enseignaient le français?

C'est pas pour me vanter mais au CAPES, j'ai eu 20 en dissert. J'avais fait 3x3…
Je suis certaine qu'avec deux parties ça n'aurait pas été le cas.
Et je suis sûre qu'au bac c'est pareil…


Dernière édition par Evina le Lun 16 Déc 2013 - 14:33, édité 2 fois
NLM76
NLM76
Grand sage

Bac de français : Faut-il forcément que la dissertation comporte trois parties ? - Page 2 Empty Re: Bac de français : Faut-il forcément que la dissertation comporte trois parties ?

par NLM76 Dim 15 Déc 2013 - 13:55
@doctor who a écrit:Ethique, l'introduction ? Dur, dur ! Very Happy 
On se moque ?
Damné culvert ! ça ne se passera pas comme ça !

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum