Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Mer 8 Jan 2014 - 21:11
Bonjour à tous,

Après un peu d'absence, je reviens sur la place publique demander encore une fois le conseil amical de collègues plus chevronnés.
Certains d'entre vous se souviennent un peu de mes difficultés en début d'année avec mon CDE, ma tutrice etc... Les difficultés me suivent un peu, hélas, mauvais premier rapport de tutrice, visite-conseil à peu près correctement passé jusqu'à ce que ma tutrice ressorte le rapport pour tourner l'aide-IPR de son côté. Avec mes classes de 5e, cela se passe correctement, on avance malgré tout et on a construit une relation assez respectueuse, c'est plus difficile avec mes 4e (une classe avance bien mais déborde pas mal, une autre me "bordélise" un peu selon les heures). J'ai mal géré mon truc en début d'année, et je peine à me maintenir à flot maintenant que des dynamiques pas forcément bonnes sont prises, malgré le recadrage que je tente à chaque rentrée.

Ici, c'est avec une collègue néotitulaire que j'ai des difficultés. Compétente et à l'aise dans le métier au niveau de l'autorité et du boulot (j'ai pu le voir en allant l'observer), je me suis dit qu'elle aurait beaucoup à m'apprendre. Au départ très sympathique (bières en ville ensemble le jeudi, me ramène en voiture), cette collègue a changé d'attitude au fil du temps. Elle a très mal pris certaines maladresses de l'ancien étudiant que je suis encore peu habitué à l'univers scolaire (ne pas l'avoir aidé à une circonstance lors du rangement du matériel du cross). Ici je suis un peu fautif, ma maladresse ne joue pas en ma faveur (oubli de venir voir un cours d'une de nos collègues à cause de confusions horaires, oublis de fermer la porte de la salle). Je suis un profil d'HIP, pour les collègues qui connaissent, distrait, intelligence différenciée, parfois sensible moralement. On est comme on est.  

A mesure qu'elle s'est beaucoup rapprochée amicalement de ma tutrice, elle s'est mis à me reprocher de manière peu amène et à assumer un rôle autoproclamé de porte-parole de ma tutrice sur certaines choses que ma tutrice ne me dit pas forcément (elle est plus brute de décoffrage qu'elle). D'amicale au début, elle est devenue très froide et condescendante, se rapprochant toujours plus en revanche de ma tutrice, dont elle me reproche de ne pas suivre les conseils. Elle m'a pris à parti plusieurs fois isolément à ce sujet, me reprochant même d'aller demander des conseils ailleurs que du côté de ma tutrice (elle cible ici indirectement d'autres collègues que ma tutrice n'apprécie pas forcément). Le fait est que je fais ce que je peux, mais que je crois que j'appartiens à cette famille de profs qui met un peu plus de temps qu'elle à se mettre dans les clous, à se construire et à s'approprier les réflexes du métiers. J'ai toujours été quelqu'un qui rentre mal dans les cases, qui a besoin de se construire son propre équilibre peu à peu.

J'ai pu savoir par exemple par un collègue devenu un bon copain qu'elle, ma tutrice et une autre collègue m'ont copieusement cassé du sucre sur le dos le jour de ma visite-conseil. J'ai compris par d'autres indices qu'elles se tiennent régulièrement au courant entre elle de la moindre bévue que je peux commettre (se montrent les mails qu'elles m'envoient etc...). Le dernier événement en date m'a secoué.

Elle est venue assez cassante comme d'habitude alors que j'avais fini mon cours. Elle m'a reproché vertement d'avoir très mal tenu ma 4e difficile la veille des vacances (elle était rentré dans ma classe leur faire une gueulante, chose que je n'ai pas apprécié, déjà que je les tiens très mal, ça a sapé mon autorité une fois de plus) et m'a dit qu'il fallait réagir, que je ne tenais plus rien, que j'étais également une cause de  etc... et aussi d'avoir par inadvertence laissé la porte de secours de ma salle ouverte (j'ai du mal la claquer, j'avais maniaquement vérifié toute ma salle avant de partir pour la laisser propre à la troisième collègue qui m'a parfois reproché mais elle a du hélas se rouvrir). Pour la première fois, j'ai répondu que je savais que j'approuvais ses constats dans une mesure mais qu'elle n'est pas ma tutrice. À quoi elle a répondu qu'elle profitait qu'elle m'avait sous la main pour me le dire et que de toute façon elle en a déjà parlé aux deux autres.

En bref, je ne sais plus quoi faire. Je sais que je suis loin d'être irréprochable, mais je commence à vraiment exploser qu'on me chicane sur la moindre chose, qu'on me regarde de haut, j'ai l'impression d'être devenu le bouc émissaire de ses trois collègues qui agissent de fait comme une tutrice à trois têtes (vu que la moindre chose dite ou faite avec l'une est automatiquement répercutée aux deux autres). Et l'ensemble m'a fortement fait sentir une menace de non-titularisation dès octobre (confirmée par le CDE, je l'avais dit dans un post précédent).

Je suis suspendu à vos réponse, et pour le reste, à la bonne fortune...

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par MelanieSLB le Mer 8 Jan 2014 - 21:19
Il me semble qu'en tant que néo-tit, elle cherche à se rassurer sur ses compétences à elle.
Tu n'as pas à accepter ce genre de choses, ce n'est effectivement pas ta tutrice. Je ne sais pas très bien comment je réagirais si j'étais dans ta situation: essayer d'éviter les 2 qui ne sont pas ta tutrice, ou clasher franco en salle des profs en faisant en sorte qu'il y ait des soutiens pour toi à ce moment-là.
En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Reine Margot le Mer 8 Jan 2014 - 21:26
Il y a plusieurs choses dans ce que je lis: d'un côté tu as une tutrice dont tu es le stagiaire, et qui est censée te former et te conseiller. Il n'est pas interdit, au contraire, d'aller prendre conseil auprès d'autres collègues mais attention de bien respecter le fait que c'est elle la tutrice que tu dois écouter en priorité. Donc méfie-toi des petits rapports de force dans la sdp antérieurs à ton arrivée car aller voir des collègues que ta tutrice n'apprécie pas peut te la mettre à dos, puisque son avis compte dans ta titularisation.

Conséquence de tout cela cette néotit prend ses aises sans doute parce que tu l'as pas mal sollicitée et que tu as peut-être tendance à trop montrer ton manque de confiance (beaucoup de gens s'en nourrissent) maintenant elle se sent autorisée à jouer les censeurs et il te faut remettre des limites.

Courage, l'année de stage est vraiment une plaie.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par trompettemarine le Mer 8 Jan 2014 - 21:37
Peut-être faut-il faire un courrier à l'inspectrice sous couvert du chef d'établissement, car, selon tes dires, la tutrice n'agit pas de façon déontologique.
Chez nous, il y a une tutrice (formidable) : jamais elle ne parle aux autres collègues de sa stagiaire, elle est discrète et travaille avec elle les points à améliorer etc.
Ce que tu décris commence à ressembler à une forme de harcèlement avec un effet de groupe.
L'autre solution est d'aller voir le CDE avec un délégué syndical pour te plaindre du comportement intrusif des collègues qui ne sont pas tuteurs.
Enfin, évite de tendre le bâton pour te faire battre : ne te dévalorise pas en décrivant ta personnalité. Le métier de prof s'apprend et ce n'est pas en un an qu'on y parvient.
Tâche de te placer uniquement au niveau pédagogique. Les histoires de portes mal fermées, c'est du pipi de chat. Ce n'est pas aux collègues d'ailleurs de te reprocher quoi que ce soit.
Enfin, dans la mesure du possible, ne parle à ces collègues qu'en présence d'un autre collègue témoin. (Pour la tutrice, c'est plus difficile.)
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Madame_Prof le Mer 8 Jan 2014 - 21:47
@Mélophore a écrit:Elle est venue assez cassante comme d'habitude alors que j'avais fini mon cours. Elle m'a reproché vertement d'avoir très mal tenu ma 4e difficile la veille des vacances (elle était rentré dans ma classe leur faire une gueulante, chose que je n'ai pas apprécié, déjà que je les tiens très mal, ça a sapé mon autorité une fois de plus) et m'a dit qu'il fallait réagir, que je ne tenais plus rien, que j'étais également une cause de  etc... et aussi d'avoir par inadvertence laissé la porte de secours de ma salle ouverte (j'ai du mal la claquer, j'avais maniaquement vérifié toute ma salle avant de partir pour la laisser propre à la troisième collègue qui m'a parfois reproché mais elle a du hélas se rouvrir). Pour la première fois, j'ai répondu que je savais que j'approuvais ses constats dans une mesure mais qu'elle n'est pas ma tutrice. À quoi elle a répondu qu'elle profitait qu'elle m'avait sous la main pour me le dire et que de toute façon elle en a déjà parlé aux deux autres.

 affraid J'hallucine ! Quelle c**** ! Franchement, mais ces gens qui ont besoin de casser les autres pour se sentir vivre... ça m'exaspère ! Jamais, jamais, jamais, je n'oserais entrer dans la salle d'un collègue pour pousser une gueulante, encore plus parce que je suis néo-tit, encore plus si je sais qu'il est stagiaire. C'est inacceptable, ça et la façon dont elle te parle. Mais franchement, rentre-lui dedans, réponds lui fermement, ignore la, vire la quand elle vient te voir à la fin de l'heure. Tu t'en fiches, comme tu le dis, c'est pas ta tutrice. Elle ira lui répéter tout, mais ta tutrice ne pourra pas spécialement se servir de ce genre de choses dans des rapports.

Dommage que tu ne t'entendes pas avec le CDE, il pourrait te soutenir face à ces immondes !

Je suis d'accord avec trompettemarine pour les actions plus officielles que tu peux envisager, car de toute façon, tu n'as pas grand chose à perdre j'ai l'impression !

Plein de courage  fleurs 

Mon année de stage s'est très bien passée, mais pour te redonner espoir : j'avais encore des difficultés en février avec une classe de 5e, j'ai réussi à les récupérer vers le mois de mars et jusqu'à la fin de l'année (avec un plan d'attaque en béton armé : nouveau plan de classe, savon monumental, nouvelles règles, notation sur 5 à chaque cours, etc.) C'est possible !

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
amour
amour
Expert

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par amour le Jeu 9 Jan 2014 - 0:00
@trompettemarine a écrit:Peut-être faut-il faire un courrier à l'inspectrice sous couvert du chef d'établissement, car, selon tes dires, la tutrice n'agit pas de façon déontologique.
Chez nous, il y a une tutrice (formidable) : jamais elle ne parle aux autres collègues de sa stagiaire, elle est discrète et travaille avec elle les points à améliorer etc.
Ce que tu décris commence à ressembler à une forme de harcèlement avec un effet de groupe.
L'autre solution est d'aller voir le CDE avec un délégué syndical pour te plaindre du comportement intrusif des collègues qui ne sont pas tuteurs.
Enfin, évite de tendre le bâton pour te faire battre : ne te dévalorise pas en décrivant ta personnalité. Le métier de prof s'apprend et ce n'est pas en un an qu'on y parvient.
Tâche de te placer uniquement au niveau pédagogique. Les histoires de portes mal fermées, c'est du pipi de chat. Ce n'est pas aux collègues d'ailleurs de te reprocher quoi que ce soit.
Enfin, dans la mesure du possible, ne parle à ces collègues qu'en présence d'un autre collègue témoin. (Pour la tutrice, c'est plus difficile.)

Pas mieux! Je crois que si j'étais à ta place, j'irais effectivement parler au CDE, avec un délégué syndical, qu'il soit au moins au courant de la situation. cela ne pourra qu'être bénéfique et calmera les choses!
grandesvacances
grandesvacances
Érudit

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par grandesvacances le Jeu 9 Jan 2014 - 0:16
A mon sens, le fait d'avoir une tutrice n'interdit pas d'échanger des tuyaux avec d'autres collègues. En revanche, la tutrice n'a pas à déballer sur la place publique de la sdp les éventuelles maladresses de son stagiaire.
Quant à la collègue intrusive, elle a le melon et il faut l'envoyer sur les roses. C'est le type même de la personne malfaisante, genre Madame Jesaistout, dont hélas on rencontre trop d'exemplaires dans les établissements.

Bon courage pour la fin de l'année !
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Sam 11 Jan 2014 - 16:25
Merci pour vos conseils. Bon, en mise à jour, discussion avec ma tutrice vendredi. Comme elle me l'avait dit en novembre, la titularisation est toujours mal engagée, parce que selon elle, je fais encore trop de petites maladresses qui font pâte, je m'améliore pas en lui présentant pas assez de cours, en finissant les choses encore trop souvent dans l'urgence. Je me fais violence depuis 4 mois mais c'est tellement ma manière d'être que j'arrive pas trop à en changer. Enfin, sans faire directement mention à cet accrochage avec la néo-titulaire (qui est un peu devenu sa protégée), elle m'a fait un long laïus sur la nécessité de l'esprit d'équipe etc... il est vrai qu'arrivant au début de l'année tellement content de faire notre métier, j'ai été perçu comme arrogant par certains, du coup, pour ne plus commettre le risque de faire des maladresses qu'on me reproche ou justement de me faire prendre à parti par les deux autres collègues d'HG que ma tutrice, je me suis fait très discret, peut être trop.
Dites, moi, les anciens, c'est souvent comme ça dans le Mammouth ? Parce que bon, j'ai quand même l'impression que malgré les efforts, je serai jamais assez dans le moule pour eux. Pourtant avec les classes jusqu'ici pas de catastrophes majeures, j'arrive pas à être en avance sur tout, je tiens mal mes 4e (2 de mes classes sur 5), mais il me semble que pour un stagiaire c'est assez monnaie courante de ce que j'entends partout.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par trompettemarine le Sam 11 Jan 2014 - 16:42
Pour le "jugement" pédagogique, je ne peux évidemment rien dire. Tu dois suivre ses conseils. Qu'a dit le formateur-métier ?
En revanche, le climat dans une équipe varie énormément d'un établissement à l'autre, et même d'une année à l'autre. Tu ne connais pas l'histoire de cette équipe (et tant mieux apparemment) : tu ne seras plus dans ce collège l'année prochaine (titularisation ou pas) et ils le savent. L'année de stage, on a la tête dans le guidon et pour le travail en équipe, fais ce que te demandent les textes : les conseils d'enseignement, de classe (il y a d'autres profs que ceux d'histoire-géo), etc. Cela suffit bien.
Quant à l'esprit d'équipe, cela me fait bien rire : attends de voir les grèves et les DGH ou la venue de ton inspecteur... tu me diras où tu le vois, l'esprit d'équipe.
On a des collègues, on travaille ensemble (parfois plus si affinités), mais cela s'arrête là : on n'est pas une équipe de sport !
Y a pas plus d'esprit d'équipe que de flamme de la vocation.
Il y a en revanche une conscience professionnelle, un métier avec ses compétences (elles ont été recensées dans le référentiel) et ses savoirs, un salaire censé le refléter et des valeurs (républicaines) que l'on se doit de défendre (et c'est là que l'action collective existe vraiment).
Le reste n'est que phantasme.


Dernière édition par trompettemarine le Sam 11 Jan 2014 - 16:45, édité 1 fois (Raison : mots oubliés)
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par trompettemarine le Sam 11 Jan 2014 - 16:51
@Mélophore a écrit: j'ai quand même l'impression que malgré les efforts, je serai jamais assez dans le moule pour eux.
Tout en suivant les conseils de tes "chefs", sache qu'il y a autant de moules que de profs.
avatar
InviteeF
Grand Maître

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par InviteeF le Sam 11 Jan 2014 - 16:55
En vrai L'EN n'est pas un mammouth. .. ce sont ses détracteurs qui disent ça. 
Parlant de détracteurs,  ta tutrice est loin d'être une perle. Et tes collègues sont de vraies plaies.
Qu'à cela ne tienne, si on t'attaque de la sorte,  et que de surcroît on te parle de non - titularisation,  tu n'as rien à perdre: défends - toi. Plains - toi et fais du bruit.

1. Va voir ton chef pour te plaindre des autres collègues.
2. Contacte l'inspection.
3. Signale - le aussi aux formateurs. 
4. Dis à tes collègues que tu as UNE tutrice référente et point.
5. Si on te reproche le manque d'esprit d'équipe,  rappelle que c'est le CDE qui évalue sur ce point, pas le tuteur. Et que l'esprit d'équipe existe entre pairs, que quand on fait comprendre à quelqu'un qu'il est un subordonné, on ne peut lui reprocher son manque d'esprit d'équipe: ça s'appelle alors l'esprit d'entreprise,  ou l'esprit militaire (chef oui chef)
6. Si ta tutrice insiste pour associer les collègues à sa mission, dis - lui que ça ne te convient pas, que c'est déjà difficile et que comme on te l'a dit en formation,'avec la multiplicité des interlocuteurs et des discours apparaissent des contradictions et des confusions dans les recommandations et que cela ne t'aide pas mais t'embrouille, d'où la tâche confiée par l'ipr à une personne unique. 
7. Si elle continue, va jusqu'à dire que tu ne comprends pas, elle ne se sent pas d'assumer ce rôle seule, a besoin de partager la fonction? 

Certains collègues sont vraiment tellement odieux... 

ah et j'oubliais: syndique - toi,  si possible ailleurs que ta tutrice si elle est syndiquée...
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Sam 11 Jan 2014 - 17:02
@trompettemarine a écrit:Pour le "jugement" pédagogique, je ne peux évidemment rien dire. Tu dois suivre ses conseils. Qu'a dit le formateur-métier ?
En revanche, le climat dans une équipe varie énormément d'un établissement à l'autre, et même d'une année à l'autre. Tu ne connais pas l'histoire de cette équipe (et tant mieux apparemment) : tu ne seras plus dans ce collège l'année prochaine (titularisation ou pas) et ils le savent. L'année de stage, on a la tête dans le guidon et pour le travail en équipe, fais ce que te demandent les textes : les conseils d'enseignement, de classe (il y a d'autres profs que ceux d'histoire-géo), etc. Cela suffit bien.
Quant à l'esprit d'équipe, cela me fait bien rire : attends de voir les grèves et les DGH ou la venue de ton inspecteur... tu me diras où tu le vois, l'esprit d'équipe.
On a des collègues, on travaille ensemble (parfois plus si affinités), mais cela s'arrête là : on n'est pas une équipe de sport !
Y a pas plus d'esprit d'équipe que de flamme de la vocation.
Il y a en revanche une conscience professionnelle, un métier avec ses compétences (elles ont été recensées dans le référentiel) et ses savoirs, un salaire censé le refléter et des valeurs (républicaines) que l'on se doit de défendre (et c'est là que l'action collective existe vraiment).
Le reste n'est que phantasme.

Je commence à connaître l'histoire de l'équipe et apparemment, je débarque un peu trop tard, l'année dernière, il y avait deux collègues à forte personnalité qui contrebalançaient bien ma tutrice, depuis elle est est assez incontestée et a un grand ascendant sur les deux plus jeunes qui correspondent bien à ses critères d'équipe, de boulot etc... Moi, même à travailler ensemble, sauf exceptions j'ai du mal. Elle me reprochait par exemple que je sois toujours vissé sur le PC à faire mes impressions en salle des profs au lieu de parler aux autres. Disons que je dis bonjour à tous, je fais parfois un brin de conversation, mais que je ne vais que vers certains qui m'intéressent plus, que ma tutrice apprécie pas forcément d'ailleurs. La bande de copains de ma tutrice, j'apprécie ni l'ambiance, ni les conversations de fond, d'autant plus que c'est des gens qui ont posé un jugement peu amène sur moi en début d'année. C'est peut être une erreur de ma part, même si j'essaie de me faire très discret dans les contacts que j'ai à eux en public, je les vois au dehors... Dois-je vraiment infléchir ma personnalité à ce point ? C'est de cela que je parlais aussi en parlant de moule.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
InviteeF
Grand Maître

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par InviteeF le Sam 11 Jan 2014 - 17:05
Ta tutrice n'a EN AUCUN CAS le droit de te reprocher ta façon d'être en salle des profs. Ne serait - ce que parce qu'elle n'a pas à l'évaluer.

la prochaine fois claque- lui le référentiel à la noix qu'elle doit compléter que toi, les fameuses "compétences de l'enseignant". Ça ne rentre pas en ligne de compte.

elle n'est que tutrice,  pas inspectrice ni dieu le père. Il faut qu'elle arrête son char...
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Sam 11 Jan 2014 - 17:07
Voli vola a écrit:En vrai L'EN n'est pas un mammouth. .. ce sont ses détracteurs qui disent ça. 
Parlant de détracteurs,  ta tutrice est loin d'être une perle. Et tes collègues sont de vraies plaies.
Qu'à cela ne tienne, si on t'attaque de la sorte,  et que de surcroît on te parle de non - titularisation,  tu n'as rien à perdre: défends - toi. Plains - toi et fais du bruit.

1. Va voir ton chef pour te plaindre des autres collègues.
2. Contacte l'inspection.
3. Signale - le aussi aux formateurs. 

Le chef croit sur parole tout ce que dit ma tutrice, et sachant que j'ai mes torts aussi, je crains d'aller le voir et de me faire rembarrer comme ça a été le cas en octobre, la dernière fois que j'ai essayé (je suis allé lui demander conseil pour mes 4e, il a transformé ça en RV avec ma tutrice ou je me suis pris une injonction d'obéir à tout ce qu'elle me disait sinon ma titularisation est en danger). L'inspection c'est pareil, elle s'est mis l'aide IPR dans la poche le jour de ma visite conseil en me descendant en lui montrant son premier rapport. Pour les formateurs, j'ai l'impression que c'est la même chose. En vérité, j'ai aussi mes torts (difficultés d'organisation parfois, à rentrer totalement dans les exigences de ma tutrice) qui ne s'arrangent pas avec la pression qu'on me met et je crains qu'on me les renvoie à la figure.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
InviteeF
Grand Maître

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par InviteeF le Sam 11 Jan 2014 - 17:23
je comprends (j'ai moi-même eu affaire à une pseudo tutrice qui a mis à l'inspection dans sa poche) néanmoins tu fais erreur.

si tu ne te plains pas et ne signales pas les problèmes cela se retournera contre toi!!!!!

je suis bien placée pour le savoir, hélas: quand on fait profil bas, tout le monde pense que l'on est est traité comme il faut et que les reproches qu'on nous fait sont mérités... la preuve, on les accepte et on ne les conteste pas!

J'ai eu droit à la commission de titularisation et elle m'a clairement reproché de ne pas avoir fait entendre ma version des faits avant le mois de mai.
pauvre idiote que j'étais je supportais toutes les crasses pour assurer ma titularisation en pensant que si je ne donnais pas de grains à moudre au moulin de mesquineries de ma pseudo tutrice elle ferait un troisième rapport juste (et pas un torchon cousu d'immenses fadaises n'ayant pas leur place dans un document de cette nature). 
Je ne me suis jamais autant leurrée de ma vie. Si j'avais su, je n'aurais pas subi presque toute l'année scolaire en silence,  j'aurais montré les dents dès septembre.
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Sam 11 Jan 2014 - 17:48
Donc, tu me conseilles de m'adresser à qui en priorité ?

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par trompettemarine le Sam 11 Jan 2014 - 17:54
L'inspection.
avatar
InvitéPas
Niveau 10

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par InvitéPas le Sam 11 Jan 2014 - 18:10
Mélophore, vraiment, Voli parle d'or.

Un stagiaire maladroit qui n'est pas irréprochable, quoi de plus normal ?
Par contre, un tuteur qui n'aide pas son stagiaire à faire mieux, mais qui l'enfonce, ça n'est pas bien normal.

Mon mari n'a jamais bronché devant toutes les crasses qu'on lui a faites ( "Je ne te valide pas la compétence "agit en fonctionnaire de l'Etat" car tu ne restes jamais manger avec nous le midi" -si, si). Résultat, il est viré.
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Marie Laetitia le Sam 11 Jan 2014 - 18:28
Voli vola a écrit:je comprends (j'ai moi-même eu affaire à une pseudo tutrice qui a mis à l'inspection dans sa poche) néanmoins tu fais erreur.

si tu ne te plains pas et ne signales pas les problèmes cela se retournera contre toi!!!!!

je suis bien placée pour le savoir, hélas: quand on fait profil bas, tout le monde pense que l'on est est traité comme il faut et que les reproches qu'on nous fait sont mérités... la preuve, on les accepte et on ne les conteste pas!

J'ai eu droit à la commission de titularisation et elle m'a clairement reproché de ne pas avoir fait entendre ma version des faits avant le mois de mai.
pauvre idiote que j'étais je supportais toutes les crasses pour assurer ma titularisation en pensant que si je ne donnais pas de grains à moudre au moulin de mesquineries de ma pseudo tutrice elle ferait un troisième rapport juste (et pas un torchon cousu d'immenses fadaises n'ayant pas leur place dans un document de cette nature). 
Je ne me suis jamais autant leurrée de ma vie. Si j'avais su, je n'aurais pas subi presque toute l'année scolaire en silence,  j'aurais montré les dents dès septembre.

_________________
 Gérer relation à collègue néo-tit' Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Marie Laetitia le Sam 11 Jan 2014 - 18:29
@Mélophore a écrit:Merci pour vos conseils. Bon, en mise à jour, discussion avec ma tutrice vendredi. Comme elle me l'avait dit en novembre, la titularisation est toujours mal engagée, parce que selon elle, je fais encore trop de petites maladresses qui font pâte, je m'améliore pas en lui présentant pas assez de cours, en finissant les choses encore trop souvent dans l'urgence. Je me fais violence depuis 4 mois mais c'est tellement ma manière d'être que j'arrive pas trop à en changer. Enfin, sans faire directement mention à cet accrochage avec la néo-titulaire (qui est un peu devenu sa protégée), elle m'a fait un long laïus sur la nécessité de l'esprit d'équipe etc... il est vrai qu'arrivant au début de l'année tellement content de faire notre métier, j'ai été perçu comme arrogant par certains, du coup, pour ne plus commettre le risque de faire des maladresses qu'on me reproche ou justement de me faire prendre à parti par les deux autres collègues d'HG que ma tutrice, je me suis fait très discret, peut être trop.
Dites, moi, les anciens, c'est souvent comme ça dans le Mammouth ? Parce que bon, j'ai quand même l'impression que malgré les efforts, je serai jamais assez dans le moule pour eux. Pourtant avec les classes jusqu'ici pas de catastrophes majeures, j'arrive pas à être en avance sur tout, je tiens mal mes 4e (2 de mes classes sur 5), mais il me semble que pour un stagiaire c'est assez monnaie courante de ce que j'entends partout.

Si tu es discret après avoir été jugé arrogant, tu seras jugé snob, méprisant aussi... Aussi, aux conseils de Voli Vola, j'ajouterai ceci: fais-toi impérativement des alliés dans ce bahut. Sans parler travail ou le minimum, observe, écoute et vois avec qui tu peux parler, pour que quelques-uns puissent témoigner que tu es normal, sympathique, qu'on peut discuter avec toi, d'ailleurs chaque semaine ils bavardent avec toi, et tout va bien.

_________________
 Gérer relation à collègue néo-tit' Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Sam 11 Jan 2014 - 18:48
C'est déjà le cas, j'ai des contacts très amicaux avec d'autres collègues, un peu en marge par rapport au groupe de ma tutrice mais qui ont du poids dans l'établissement. Et je vais essayer effectivement de mieux m'intégrer et de continuer à lier conversation avec des collègues. Deux profs de français par exemple qui m'ont jugé arrogant en début d'année m'ont dit avoir été heureusement surprises de mon changement de propos sur mon image du métier après une conversation que j'ai eu avec elles.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
abricotedapi
abricotedapi
Expert spécialisé

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par abricotedapi le Sam 11 Jan 2014 - 18:52
Les conseils de Voli Vola sont très justes. Ne te laisse pas faire, au pire tu n'es pas titularisé et c'est ce qu'on t'annonce déjà alors que tu fais profil bas. Tente le tout pour le tout.
Ta tutrice est insupportable et n'a rien à faire dans ce rôle...

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2020-2021 (TZR) : 2 classes de 5e, 1 classe de 4e (PP) + 1 classe de 6e, AP 5e
2019-2020 (TZR) : 2 classes de 6e, 2 classes de 5e (PP 6e)
2018-2019 (TZR) : 4 classes de 6e
2014-2018 : quatre ans en poste fixe (8 classes de 6e, 4 classes de 4e, 3 classes de 5e, 2 classes de 3e et 4 x PP 6e)
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par Mélophore le Sam 11 Jan 2014 - 20:20
C'est déjà le cas, je parle à de nombreux collègues régulièrement, j'en vois même certains en dehors, un est vraiment devenu un bon copain de bonne aide pour moi. Ma tutrice pense simplement que la salle des profs se réduit à son groupe de profs féminines qui a assez d'influence dans l'établissement et avec qui je me sens pas à ma place.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
pailleauquebec
Fidèle du forum

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par pailleauquebec le Sam 11 Jan 2014 - 21:53
Il va falloir jouer fin pour t'en sortir, pour moi tout est encore possible, rien n'est perdu.

Je te conseillerais d'entamer un grand numéro de théâtre de composition.

Premier acte : changement d'apparence : réfléchis aux changements visibles que tu pourrais apporter à ta tenue pour apparaître plus sérieux et montrer que tu fais des efforts : c'est les soldes ! : veste, pantalon classe, chaussures noires, un sac qui fasse sérieux, une coupe de cheveux, bref à toi de voir ce que tu pourrais faire pour apparaître comme quelqu'un qui fait des efforts et qui veut donner une image de sérieux, de compétence, de respectueux.
Pense aussi au langage corporel, ton attitude. Veilles-y quand tu es au travail.

D'après moi l'apparence joue beaucoup dans les jugements négatifs qu'on te porte.

Acte deux : En salle des profs, ne discute que de travail et ne montre rien d'autre. Réfléchis à ce que tu peux dire pour donner l'image de quelqu'un de consciencieux, respectueux. Fais ami-ami avec tout le monde, quand tu entres tu fais le tour des présents : un bonjour poli et un petit mot gentil personnalisé pour chacun.

Acte trois : remercie toutes les personnes qui te donnent des conseils, fais semblant de les suivre, et reviens les voir en leur disant que leurs conseils ont fonctionné. Bref flatte leurs égos, prends des notes quand ta tutrice te donne des conseils (ça flatte), ça ne devrait pas être trop difficile vu les loustics auxquels tu as affaire.

Acte quatre : black out complet sur tes problèmes : ne parle à personne des problèmes que tu rencontres. Tu leurs sers la version officielle : tout s'arrange un peu mieux chaque jour, tu vois la lumière qu bout du tunnel, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, je te conseille de minimiser au maximum tous les incidents. En plus tu as l'air de plutôt bien t'en sortir pour une première année, je t'en félicite!

Je ne te conseille pas d'aller voir le principal, ni l'inspection. Il faudra le faire en dernier recours si tu ne trouves pas d'issue à la situation actuelle et pour cela il faut avoir accumulé des éléments tangibles irréfutables.

Il n'est pas interdit de commencer à enregistrer avec ton portable les conversations que tu as avec des collègues si celles-ci dépassent vraiment les bornes de façon répétée, j'ai cru comprendre que certaines te prenaient pour un paillasson. Ces preuves pourront servir le cas échéant.

J'éviterais aussi de me retrouver seul avec ces collègues qui posent problème, elles oseront moins faire leur numéro devant des témoins.


Dernière édition par pailleauquebec le Sam 11 Jan 2014 - 21:59, édité 1 fois
avatar
InviteeF
Grand Maître

Gérer relation à collègue néo-tit' Empty Re: Gérer relation à collègue néo-tit'

par InviteeF le Sam 11 Jan 2014 - 21:58
Très très bons conseils de paille au Québec. 
J'approuve!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum