Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Hathor
Je viens de m'inscrire !

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par Hathor le Dim 12 Jan 2014 - 17:14
Bonjour à vous,

Je ne sais pas si je poste dans la section appropriée ; ma requête concerne mon orientation. Je suis actuellement étudiante en hypokhâgne et j'espère passer (et réussir !) dans quelques années les concours de l'enseignement. Je souhaitais à l'origine passer le capes/l'agrégation de lettres modernes mais j'ai redécouvert cette année le latin et le grec et je crois que j'ai véritablement l'envie d'étudier, d'approfondir et d'enseigner ces langues et l'héritage culturel dont elles sont porteuses. J'hésite pourtant. Non seulement il me semble que le capes de lettres classiques a changé cette année (pour n'être plus qu'une option au capes de lettres, mais je me trompe peut-être), mais j'ai aussi des échos assez négatifs sur les conditions d'enseignement des professeurs de langues anciennes, qui se retrouveraient sur plusieurs établissement, etc. C'est pourquoi j'hésite ; j'aimerais avoir quelques témoignages (objectifs Very Happy ) sur la situation actuelle des enseignants de lettres classiques. Je sais que le métier de professeur n'est de toute façon jamais facile et je me sens prête à surmonter les difficultés et me battre pour l'enseignement des langues anciennes mais j'ai aussi peur de regretter ce choix... Je suis en plein doute.
Je m'y prends tôt mais c'est que le choix de ma spécialité l'année prochaine déterminera dans une certaine mesure les équivalences que j'obtiendrai pour rejoindre la fac soit en LM, soit en LC.

Je vous remercie de l'attention que vous porterez à mon message, et du temps que vous prendrez pour y répondre.   
avatar
User17706
Bon génie

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par User17706 le Dim 12 Jan 2014 - 17:17
Bonjour,

Peut-être serait-il opportun de préciser en outre de quelle fac il s'agirait (si ça ne vous pose pas de problème). Pour ces questions d'orientation, une appréciation de la masse du département de LC peut être utile.

Sinon, approfondir le latin et le grec: ben oui. Que faire d'autre?
henriette
henriette
Médiateur

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par henriette le Dim 12 Jan 2014 - 17:26
Les conditions sont variables d'une académie à l'autre, en fait - voire même d'un département à l'autre.
Mais si tu en as l'envie, surtout, vas-y : rien n'empêche au final de passer le CAPES option LM même si tu es LC.
Et ensuite, lors des phases intra des mouvements, il y a la possibilité, quand on est prof de LC, de signer un papier par lequel on accepte une mut sur poste de LM.
Autre chose à prendre en compte : les LC sont-elles déficitaires dans les académies que tu viserais, par rapport au LM ?
avatar
Ancalimë
Niveau 5

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par Ancalimë le Mar 4 Fév 2014 - 15:32
Oui, oui, oui, deviens prof de Lettres Classiques ! Les seules conditions valables sont les suivantes : Etre amoureux des langues anciennes et des cultures antiques ET être prêt à les porter à bout de bras contre vents et marées.

Il te faudra du courage, pour les études d'abord car il est vrai qu'apprendre le latin et le grec ne se fait pas en un an et professionnellement ensuite car il faudra te battre pour que ta matière soit respectée. Hormis cela ce n'est que du bonheur : des effectifs réduits, le plaisir d'enseigner ce que tu aimes, une énorme liberté dans ce que tu fais, la possibilité de monter des projets, sorties, voyage avec des élèves motivés, ... Bien sûr, il peut t'arriver de pâtir de la situation du Latin actuellement : avoir des élèves inscrits par leurs parents qui ne veulent pas travailler ou qui, parce que c'est une option, refusent de s'investir ; avoir des horaires difficiles (temps de midi, dernière et première heure de la journée) ; devoir parfois se plier à des contraintes horaires et économiques (rassembler deux niveaux, enlever une heure de Latin aux 4eme et 3eme euro, toujours passer en dernier en gros ...) et c'est à ce moment qu'il faut hausser la voix et mettre en avant tes exigences. C'est pas toujours facile mais c'est inhérent à notre métier.  

Et puis, franchement, si tu veux enseigner les lettres, choisis Lettres Classiques, cela t'apporte tellement pour enseigner le français !

Un petit conseil : Si tu veux d'autres avis de profs LC, poste ton message dans la rubrique Lettres Anciennes. Moi j'ai découvert ton post par hasard. C'est dommage, on est plein sur ce forum à pouvoir te donner notre ressenti.


Dernière édition par Ancalimë le Mar 4 Fév 2014 - 19:31, édité 1 fois
avatar
Sacapus
Habitué du forum

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par Sacapus le Mar 4 Fév 2014 - 15:41
@Ancalimë a écrit:Choisis Lettres Classiques, cela t’apportes tellement pour enseigner le français !

An-tho-lo-gique !!!  lol!
Audrey
Audrey
Oracle

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par Audrey le Mar 4 Fév 2014 - 15:53
Je n'avais pas vu ce s... j'avais en revanche eu mal aux yeux en lisant "inérant".

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
marjolie.june
marjolie.june
Expert spécialisé

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par marjolie.june le Mar 4 Fév 2014 - 16:15
@henriette a écrit:
Et ensuite, lors des phases intra des mouvements, il y a la possibilité, quand on est prof de LC, de signer un papier par lequel on accepte une mut sur poste de LM.

Ah oui ???
avatar
Ancalimë
Niveau 5

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par Ancalimë le Mar 4 Fév 2014 - 19:33
Oh, vous êtes cruels... ! Voilà les fautes sont corrigées. C'est vrai que pour "inhérent" ça craint, je vous l'accorde... Quant au "s" ma main a glissé. Very Happy

Mea culpa... ! Je vais me flageller toute la nuit. Very Happy
avatar
User17706
Bon génie

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par User17706 le Mar 4 Fév 2014 - 20:47
@Ancalimë a écrit: Mea culpa... ! Je vais me flageller toute la nuit. Very Happy
Une seule nuit ?  Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... 2932675289

(Si le verbe inérer existait, que pourrait-il vouloir dire?)
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par Luigi_B le Mer 5 Fév 2014 - 9:26
Inérer v. int. 1. (à propos d'un métier) Errer comme une âme en peine, à la recherche d'élèves et d'heures d'enseignement, pour faire vivre l'enseignement des humanités dans un siècle de barbarie douce. Exemple : "Ne jamais enseigner le grec ancien, c'est aujourd'hui inérant au métier de professeur de lettres classiques" (Edouard-Salomon de Cripure, 2013). - 2. S'interroger légitimement sur l'opportunité d'entrer dans ce métier.

_________________
LVM Dernier billet : "Une École si distante"
mdd
mdd
Niveau 9

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par mdd le Mer 5 Fév 2014 - 11:18
@Luigi_B a écrit:Inérer v. int. 1. (à propos d'un métier) Errer comme une âme en peine, à la recherche d'élèves et d'heures d'enseignement, pour faire vivre l'enseignement des humanités dans un siècle de barbarie douce. Exemple : "Ne jamais enseigner le grec ancien, c'est aujourd'hui inérant au métier de professeur de lettres classiques" (Edouard-Salomon de Cripure, 2013). - 2. S'interroger légitimement sur l'opportunité d'entrer dans ce métier.

 Laughing veneration yesyes 
J'aime bien traîner sur les sujets des profs de lettres....merci !
avatar
User17706
Bon génie

Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations... Empty Re: Devenir professeur de lettres classiques ? Hésitations...

par User17706 le Mer 5 Fév 2014 - 13:02
De fait c'est assez savoureux Razz
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum