Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Docteur OX
Grand sage

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par Docteur OX Lun 20 Jan 2014 - 12:51
@Balthazaard a écrit:bonjour
Je crois qu'en trois lignes , les trois dernières interventions ont balayé cet article minable...bravo sincèrement

La catastrophe de notre temps c'est que dès que quelqu'un profite d'une petite gloriole méritée ou pas, il se sent obligé d'en user et de dire à peu près tout sur n'importe quoi (à moins ce que ce ne soit le contraire..) on ne voit rien de plus que cela...

+1...  pale 
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par Marie Laetitia Lun 20 Jan 2014 - 13:10
Dalathée2 a écrit:Elle a enseigné en ZEP récemment, Mara Goyet ? Rien ne m'énerve plus que le discours de type : "ce qui ne te tue pas te rend plus fort". Ouais, et si ça te tue, alors ? On appelle ça comment, un dommage collatéral ?

La possibilité probabilité non négligeable d'être affectée en ZEP dans l'éventualité où j'aurais l'oral puis la titularisation est l'une des raisons pour lesquelles je panique quand je ne sais pas gérer les bavardages de ma classe : "Et si j'étais en ZEP, comment je ferais ?"

C'est complètement idiot de transformer une situation invivable, dans laquelle les profs survivent, en situation désirable. Les poilus aussi, ils en ont "chié sur le moment, mais ils étaient contents de l'avoir fait" ? C'est absurde.

Je ne crois pas qu'elle parle d'expérience désirable. Mais elle souligne que dans son expérience, il y avait de bons côtés ou que cela lui a été utile. Elle a peut-être tort de généraliser ou de ne pas dire que son cas n'est pas une généralité, cependant.
C'est un peu comme dans les services hospitaliers particulièrement durs: les équipes sont soudées et des années après, quand on a supporté le choc, on a oublié les pires moments (ou leur caractère douloureux s'est un peu estompé) tandis que restent les bons souvenirs.

_________________
 Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par Lefteris Lun 20 Jan 2014 - 13:19
Dalathée2 a écrit:Elle a enseigné en ZEP récemment, Mara Goyet ? Rien ne m'énerve plus que le discours de type : "ce qui ne te tue pas te rend plus fort". Ouais, et si ça te tue, alors ? On appelle ça comment, un dommage collatéral ?

La possibilité probabilité non négligeable d'être affectée en ZEP dans l'éventualité où j'aurais l'oral puis la titularisation est l'une des raisons pour lesquelles je panique quand je ne sais pas gérer les bavardages de ma classe : "Et si j'étais en ZEP, comment je ferais ?"

C'est complètement idiot de transformer une situation invivable, dans laquelle les profs survivent, en situation désirable. Les poilus aussi, ils en ont "chié sur le moment, mais ils étaient contents de l'avoir fait" ? C'est absurde.
C'est un des aspects de la lutte pour la vie, de la sélection naturelle, organisée par l'EN  Razz . Si tu tiens le coup, tu résistes le reste de ta carrière ...
En fait, sans langue de bois, tous ceux que j'ai connus venant de longues années en ZEP (j'y ai débuté, et je suis dans un établissement qui pourrait l’être, s'il n'étais récent et donc frappé par une sorte de numerus clausus) disent qu'il faut réapprendre à faire de vrais cours , se replonger dans sa matière. Peu y ont trouvé du vrai plaisir, à part les points pour entrer dans Paris.
Bon, tu as compris que le politiquement correct (élèves sympas toussa, "attachants", "vivants" , "mission" de l'enseignant...) frappe très fort dans l'EN, et Mara Goyet qui avait un discours plus acerbe n'y échappe pas aujourd'hui  Rolling Eyes .

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
verdurin
verdurin
Habitué du forum

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par verdurin Lun 20 Jan 2014 - 23:29
Je vais essayer de justifier l'injustifiable.
Comme beaucoup de gens, j'ai commencé par vingt ans de collège en ZEP (en réalité 19).
J'ai pu tenir jusqu’à 42 ans, après j'ai passé l'agreg. Et je suis passé en lycée à 44 ans.
Mais je ne crois pas qu'un prof de 40 ans << expérimenté>> qui n' a connu que des classes  faciles puisse tenir en ZEP.
Ça demande trop d'efforts pour un << vieux >>.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
wanax
wanax
Fidèle du forum

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par wanax Lun 20 Jan 2014 - 23:31
@verdurin a écrit:Je vais essayer de justifier l'injustifiable.
Comme beaucoup de gens, j'ai commencé par vingt ans de collège en ZEP (en réalité 19).
J'ai pu tenir jusqu’à 42 ans, après j'ai passé l'agreg. Et je suis passé en lycée à 44 ans.
Mais je ne crois pas qu'un prof de 40 ans << expérimenté>> qui n' a connu que des classes  faciles puisse tenir en ZEP.
Ça demande trop d'efforts pour un << vieux >>.
à l'interne.
verdurin
verdurin
Habitué du forum

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par verdurin Lun 20 Jan 2014 - 23:52
@wanax a écrit:
@verdurin a écrit:Je vais essayer de justifier l'injustifiable.
Comme beaucoup de gens, j'ai commencé par vingt ans de collège en ZEP (en réalité 19).
J'ai pu tenir jusqu’à 42 ans, après j'ai passé l'agreg. Et je suis passé en lycée à 44 ans.
Mais je ne crois pas qu'un prof de 40 ans << expérimenté>> qui n' a connu que des classes  faciles puisse tenir en ZEP.
Ça demande trop d'efforts pour un << vieux >>.
à l'interne.
Oui.
Et si tu l'as réussi à l'externe (ou même à l'interne), c'est une preuve évidente de la baisse du niveau des concours.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
the educator
Fidèle du forum

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par the educator Mar 21 Jan 2014 - 9:27
La question c'est pas de savoir si on doit casser des œufs pour faire une omelette, mais surtout quel est le statut des œufs de ce panier.
Bien sur qu'on survit (parfois difficilement) à la zep, bien sur que c'est formateur, mais le but de la ZEP, c'est pas de former des profs, ni d'être le vietnam des futurs vétérans de centre ville...
Quand on évoque le fait de recruter sur profil dans ce genre de secteur, c'est pas pour épargner les nouvelles recrues (ni les vieux ni qui que ce soit).
avatar
pailleauquebec
Fidèle du forum

Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait." - Page 3 Empty Re: Mara Goyet : Affecter les jeunes enseignants en ZEP, "c'est une expérience initiatique [...] : on en chie sur le moment mais on est content de l'avoir fait."

par pailleauquebec Mar 21 Jan 2014 - 22:29
J'ai fait 2 ans en ZEP.

C'était mon second poste, j'ai eu un collège "normal" en premier poste. Cela m'a permis d'aborder cette expérience en étant prêt, en ayant une assez bonne maîtrise de mon métier de prof..

Je trouve que cela a été une excellente expérience qui m'a fait progresser, mais on ne devrait pas imposer plus de quelques années de ce travail fort difficile et probablement pas en première expérience à 23 ans.

Il faudrait que ceux qui ont donné puissent partir après quelques années avant d'être dégoutés du métier.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum