Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Une histoire de café... Empty Une histoire de café...

par Mélophore le Mar 28 Jan 2014 - 22:09
Bonjour à tous.

Le dernier épisode assez embêtant d'une année de stage qui tourne franchement toujours plus à la gabegie, il y a toujours une tuile pour me tomber dessus, j'en ai un gros raz-le-bol.

Aujourd'hui formation facultative de gestion de classe dans un bahut de la ville où est l'un des ESPE de mon académie. Je suis avec un stagiaire que je connais de mon académie d'origine, non-titularisé l'année précédente, un type un peu aigri, mais avec qui j'ai des contacts occasionnels. Pause de midi, moment du café. Je tire une chaise pour m'asseoir. Patatras, je tombe sur le coccyx (douloureux) et renverse une partie de mon café sur moi. C'était l'autre stagiaire hilare qui l'avait traitreusement retiré. Je demande assez interloqué s'il se sentait bien et s'il trouvait ça normal. Il répond "Ben ouais". N'y tenant plus une malheureuse seconde, je lui vide le reste de mon verre de café à la tête avant de regretter immédiatement mon geste. En une impulsion, je viens de m'associer à sa connerie. Même si c'était ça ou le poing dans la tronche.

Résultat. Du café partout. Pendant qu'il va furax faire un tour je ne sais où, je me précipite pour nettoyer tout seul, quêter du matériel etc... les formateurs constatent la situation, en ont un aperçu rapide. Nous sermonnent indirectement devant l'assemblée puis ensuite plus directement à la pause. Nous sommes en effet des adultes et des enfants auraient pu le voir, s'ils ne l'ont pas vu. J'exprime ici mes regrets mais signale que j'ai été victime d'une agression physique, le terme me semble ici approprié. L'autre ne dit rien et ne nie pas. Formateurs nous enjoignent d'aller faire nos excuses au personnel et d'aller voir le gestionnaire s'ils y a des choses à facturer (une dalle du plafond endommagée de manière difficilement effaçable). Je vais le faire très volontiers. Heureusement plusieurs stagiaires sont éventuellement de mon côté, ayant vu l'action, même s'ils ont trouvé que j'ai été un peu vif. Ils reconnaissent néanmoins qu'ils auraient pu réagir pareil.

Mais parmi les témoins de loin, un stagiaire dans mon établissement, très copain avec la néotit' dont j'ai parlé dans un post précédent (l'antennne communiquante de ma tutrice). Je crains que ça remonte et à elle (par ce biais) et aux IPR (par les formateurs). Franchement gros raz-le-bol. Je me bats, je fais ce que je peux malgré tutrice exigente et menaces de non-titularisation. Et là, encore une tuile de ce genre, et pour couronner le tout, j'ai mordu à la provocation, j'ai ma part de responsabilité. Vos conseils ?

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
Nita
Nita
Empereur

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Nita le Mar 28 Jan 2014 - 22:13
Never explain, never complain.


(Et l'autre est une andouille, c'est extrêmement dangereux.)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
dorémy
dorémy
Expert spécialisé

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par dorémy le Mar 28 Jan 2014 - 22:13
Arrête le café !  Wink 

Plus sérieusement, j'irai vois le stagiaire de ton établissement pour préparer le terrain et éviter qu'il ne te grille.
Courage !  fleurs2 
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Mélophore le Mar 28 Jan 2014 - 22:14
@dorémy a écrit:Arrête le café !  Wink 

Plus sérieusement, j'irai vois le stagiaire de ton établissement pour préparer le terrain et éviter qu'il ne te grille.
Courage !  fleurs2 

Hélas, je le vois que jeudi, il aura vu l'autre collègue avant. J'essaierai quand même de lui en glisser un mot jeudi quand on sera seuls. Et j'espère que les collègues d'HG m'en parleront pas.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
dorémy
dorémy
Expert spécialisé

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par dorémy le Mar 28 Jan 2014 - 22:16
Ne ressasse pas trop cette histoire non plus, il ne faut pas que cela te ronge, c'est juste un accident qui ne doit pas devenir un événement et être considéré comme tel.
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Madame_Prof le Mar 28 Jan 2014 - 22:18
Mais, remonter quoi aux IPR ? Une histoire de café renversé ? Sérieusement ? Non, je ne crois pas, ce sont des enfantillages, vu de l'extérieur. En tout cas, ton collègue là, il est complètement stupide !

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Nita
Nita
Empereur

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Nita le Mar 28 Jan 2014 - 22:18
@Mélophore a écrit:
@dorémy a écrit:Arrête le café !  Wink 

Plus sérieusement, j'irai vois le stagiaire de ton établissement pour préparer le terrain et éviter qu'il ne te grille.
Courage !  fleurs2 

Hélas, je le vois que jeudi, il aura vu l'autre collègue avant. J'essaierai quand même de lui en glisser un mot jeudi quand on sera seuls. Et j'espère que les collègues d'HG m'en parleront pas.

A ta place, je ne le ferais pas.
Je ne prendrais pas les devants, et je n'en parlerais pas.
Si l'autre stagiaire veut en parler, il le fera ; si tu lui en parles le premier, il aura barre sur toi.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Invité N
Habitué du forum

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Invité N le Mar 28 Jan 2014 - 22:19
L'année est difficile et on a tendance à dramatiser des évènements qui s'avèrent par la suite parfaitement anodins. Des menaces de non titularisation ? C'est à dire ?
Elle aime
Elle aime
Expert

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Elle aime le Mar 28 Jan 2014 - 22:21
Mélophore,

L'état de fatigue et de stress dans lequel on vous met durant l'année de stage explique bien ta réaction. Le "stagiaire hilare" est un crétin.
Ne t'inquiète pas, c'est arrivé. Tu t'es amendé. Cela ne regarde pas ta tutrice. Point.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
Thom
Thom
Habitué du forum

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Thom le Mar 28 Jan 2014 - 22:23
Et si l'histoire ressort à ton lycée tu pourras retourner les commérages contre la stagiaire. "Tu n'as que ça à faire de colporter ce genre d'histoires ? Occupe toi de ton année de stage"
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Mélophore le Mar 28 Jan 2014 - 22:40
Vous parlez d'or, c'est en effet plus logique de faire ainsi. De toute façon, dans l'EN (où l'on est pas sous un couvert de bienveillance anonyme comme ici), je commence à apprendre que moins on en dit mieux c'est. Un collègue de confiance (ancien copain de fac') m'a conseillé d'écrire au formateur pour clarifier brièvement la situation, précisant que j'avais des témoins etc... vous en pensez quoi ?

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
dorémy
dorémy
Expert spécialisé

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par dorémy le Mar 28 Jan 2014 - 22:46
@Mélophore a écrit:Vous parlez d'or, c'est en effet plus logique de faire ainsi. De toute façon, dans l'EN (où l'on est pas sous un couvert de bienveillance anonyme comme ici), je commence à apprendre que moins on en dit mieux c'est. Un collègue de confiance (ancien copain de fac') m'a conseillé d'écrire au formateur pour clarifier brièvement la situation, précisant que j'avais des témoins etc... vous en pensez quoi ?

Inutile je pense, ça mettrait d'autant plus la puce à l'oreille...

Laisse l'eau couler sous les ponts !
avatar
Invité N
Habitué du forum

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Invité N le Mar 28 Jan 2014 - 22:47
@Mélophore a écrit:Vous parlez d'or, c'est en effet plus logique de faire ainsi. De toute façon, dans l'EN (où l'on est pas sous un couvert de bienveillance anonyme comme ici), je commence à apprendre que moins on en dit mieux c'est. Un collègue de confiance (ancien copain de fac') m'a conseillé d'écrire au formateur pour clarifier brièvement la situation, précisant que j'avais des témoins etc... vous en pensez quoi ?

A ta place, je laisserais tomber. Tu risques de créer un problème là où il n'y en n'a pas.
Thom
Thom
Habitué du forum

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Thom le Mar 28 Jan 2014 - 22:50
Je laisserais tomber, à mon avis c'est le dernier de ses soucis. Au contraire, il pourrait se poser la question de pourquoi tu l'emmerdes avec ça etc

Caspar
Caspar
Bon génie

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Caspar le Mar 28 Jan 2014 - 22:50
Je suis d'accord, laisse couler, si tu commences à écrire pour te justifier par écrit, c'est là que ça risque de prendre une importance démesurée alors que le point de départ n'est qu'une mauvaise blague.

Si on t'en parle, tu dis que tu as réagi instinctivement sous le coup de la colère, que tu t'es senti agressé bla bla bla et tu minimises l'importance ce cette non-affaire. Il risque d'y avoir quelques commérages et après tout le monde passera à autre chose.
Elle aime
Elle aime
Expert

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Elle aime le Mar 28 Jan 2014 - 22:53
Tomber sur le coccyx, manquer de se brûler avec du café... ta réaction était humaine.
Repose-toi bien.  fleurs 

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
avatar
Clelia8
Niveau 8

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Clelia8 le Mar 28 Jan 2014 - 22:55
Caspar Goodwood a écrit:Je suis d'accord, laisse couler, si tu commences à écrire pour te justifier par écrit, c'est là que ça risque de prendre une importance démesurée alors que le point de départ n'est qu'une mauvaise blague.

Si on t'en parle, tu dis que tu as réagi instinctivement sous le coup de la colère, que tu t'es senti agressé bla bla bla et tu minimises l'importance ce cette non-affaire. Il risque d'y avoir quelques commérages et après tout le monde passera à autre chose.

+ 1
Caspar
Caspar
Bon génie

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Caspar le Mar 28 Jan 2014 - 22:56
L'inquiétude de Melophore vient sans doute aussi du fait qu'il a déjà eu des problèmes de discipline avec une classe, des difficultés avec son cde et son tuteur (cela date de cet automne, c'est lui qui a lancé un fil sur le sujet: je ne révèle aucun secret). Il doit avoir peur que ce ne soit un mauvais point de plus pour lui. D'ailleurs, ça va peut-être beaucoup mieux avec cette fameuse classe de 4e maintenant?


Dernière édition par Caspar Goodwood le Mar 28 Jan 2014 - 23:15, édité 1 fois
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Mélophore le Mar 28 Jan 2014 - 23:12
Caspar Goodwood a écrit:L'inquiétude de Melophore vient sans doute aussi du fait qu'il a déjà eu des problèmes de discipline avec une classe, des difficultés avec son cde et son tuteur (cela date de cet automne, c'est lui qui a lancé un fil sur le sujet: je ne révèle aucun secret). Il doit avoir peur que ce ne soit un mauvais point de plus pour lui. d'ailleurs, ça va peut-être beaucoup mieux avec cette fameuse classe de 4e maintenant?

Ouais, merci de s'en soucier. Il y a eu des prolongations de problèmes avec une néotitulaire passée chouchoute de ma tutrice qui se pense du coup autorisée à agir en tutrice bis mais j'ai fini par oser répondre qu'elle était pas ma tutrice, depuis neutralité. Après c'est toujours un peu la galère avec les 4e mais certaines choses se lissent et même ma tutrice reconnaît qu'ils sont pas aussi bordéliques qu'avant, que des choses se tassent l'habitude venant !

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
Caspar
Caspar
Bon génie

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Caspar le Mar 28 Jan 2014 - 23:17
C'est plutôt positif alors? Les tuteurs, formateurs et inspecteurs sont sensibles aux progrès et au fait d'être réceptifs face aux conseils donnés.

Ta collègue stagiaire je la vois d'ici, une vraie tête à claques je suis sûr.  Twisted Evil 
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Mélophore le Mar 28 Jan 2014 - 23:32
Enfin à mon goût. Ma tutrice réitère régulièrement les menaces sur titularisation et trouve que malgré mes efforts, je suis pas assez dans les clous. J'essaie pourtant au max de lui montrer que je cherche à appliquer ses conseils. Après je fais ce que je peux. Et j'avais donc pas besoin de tuiles comme aujourd'hui :p

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
Invité N
Habitué du forum

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Invité N le Mar 28 Jan 2014 - 23:35
@Mélophore a écrit:Enfin à mon goût. Ma tutrice réitère régulièrement les menaces sur titularisation et trouve que malgré mes efforts, je suis pas assez dans les clous. J'essaie pourtant au max de lui montrer que je cherche à appliquer ses conseils. Après je fais ce que je peux. Et j'avais donc pas besoin de tuiles comme aujourd'hui :p

Dis-toi que c'est une fausse tuile car très franchement, cette histoire tombera dans quelques-jours dans les oubliettes. Quant aux menaces sur ta titularisation, elles sont vraiment permanentes ? Le rôle de ta tutrice est de t'encourager pas de te menacer.
Mélophore
Mélophore
Niveau 6

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Mélophore le Mer 29 Jan 2014 - 0:06
C'est effectivement le cas, elles arrivent à échéances régulières, malgré mes efforts. Et oui, espérons que ce soit vraiment une fausse tuile. Et encore, je trouve que je progresse a contact du métier, autrefois, un truc comme ça m'aurait obsédé des jours à le retourner en tous sens. Là, en quelques heures, c'est objectivé et digéré, on voit tellement de ces trucs en cours des fois...

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
Invité N
Habitué du forum

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Invité N le Mer 29 Jan 2014 - 0:12
@Mélophore a écrit:C'est effectivement le cas, elles arrivent à échéances régulières, malgré mes efforts. Et oui, espérons que ce soit vraiment une fausse tuile. Et encore, je trouve que je progresse a contact du métier, autrefois, un truc comme ça m'aurait obsédé des jours à le retourner en tous sens. Là, en quelques heures, c'est objectivé et digéré, on voit tellement de ces trucs en cours des fois...

D'accord... Serre les dents, fais de ton mieux et croise les doigts pour que ça passe.

Oui, on voit de ces choses que cela ne peut nous faire que relativiser. Smile
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Une histoire de café... Empty Re: Une histoire de café...

par Pseudo le Mer 29 Jan 2014 - 4:58
J'espère que plus personne n'acceptera de s'asseoir à proximité de ce stagiaire "hilare" ! Et surtout pas toi ! Il faut être totalement *** pour faire ce qu'il a fait. C'est un salle c** !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum