Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Le fil zen

par InviteeF le Dim 9 Fév 2014 - 9:31
Je propose de réunir ici nos anecdotes, citations,  réflexions en lien avec le zen ou la sérénité sans ouvrir de débat sur la prévalence de telle ou telle philosophie, de tel ou tel art de vivre...
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par InviteeF le Dim 9 Fév 2014 - 9:34
Et j'attaque avec la très jolie parabole que nous avait proposée Gryphe:

Ranger ses cailloux

Un jour, un vieux professeur de l'École Nationale d'Administration publique (E.N.A.) fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses entreprises. Ce cours constituait l'un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour passer sa matière.
Debout devant ce groupe d'élite, qui se tenait prêt à noter tout ce que l'expert allait enseigner, le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : "Nous allons faire une expérience".
De dessous la table qui le séparait des élèves, le vieux prof sortit un immense pot de verre de plus de quatre litres qu'il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme une balle de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il devint impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva les yeux vers ses élèves et leur demanda: "Est-ce que ce pot est plein ?"
Tous répondirent: "Oui !" Il attendit quelques secondes et ajouta: "Vraiment ?" Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux et remua légèrement le pot. Les graviers s'insinuèrent entre les cailloux... jusqu'au fond du pot.
Le vieux prof leva les yeux de nouveau vers son auditoire et redemanda: "Est-ce que ce pot est plein ?" Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L'un d'eux répondit: "Probablement pas !"
"Bien !" répondit le vieux prof. Il se pencha encore une fois et sortit de sous la table un seau de sable. Avec soin, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda : "Est-ce que ce pot est plein ?" Cette fois, sans hésitation et en choeur, les brillants élèves répondirent: "Non!"
"Bien !" répondit le vieux prof. Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux sur son groupe et demanda: "Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?" Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit : "Cela démontre que, même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli et si on le veut vraiment, on peut encore y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire."
"Non ! répondit le vieux prof, ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne place pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais faire entrer tous les autres ensuite." Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidente pertinence de ces propos.
Le vieux prof leur dit alors : "Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? Votre santé ? Votre famille ? Vos amis ? Réaliser vos rêves ? Faire ce que vous désirez ? Apprendre toujours et encore le plus de choses possible ? Défendre une cause ? Vous relaxer ? Prendre le temps ? Ou... tout autre chose ? Ce qu'il faut retenir, c'est l'importance que revêt le soin de mettre ses gros cailloux en premier dans sa vie ; sinon on prend le risque de ne pas réussir... sa vie. Si l'on donne la priorité aux peccadilles, le gravier, le sable, on remplira sa vie de peccadilles et l'on n'aura plus suffisamment de temps et de place précieux à consacrer aux éléments importants de la vie. Alors n'oubliez pas de vous poser à vous-même la question suivante : quels sont les gros cailloux dans ma vie ? Ensuite mettez-les en premier dans votre pot, dans votre vie. "
D'un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et, d'un pas tranquille, quitta la salle.


Dernière édition par Voli vola le Mar 11 Fév 2014 - 8:37, édité 1 fois
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par InviteeF le Dim 9 Fév 2014 - 9:39
Et l'anecdote qui a mené au lancement de ce fil: 

Refuser l'agressivité d'autrui
Un jour dans la foule venue l'écouter, se trouvait un homme que la sainteté de Bouddha exaspérait. Il hurle des insultes à Bouddha, puis s'en va, fulminant de colère.

Longeant les rizières du village, sa colère s'apaise, et petit à petit, un profond sentiment de honte l'envahit. Comment a-t-il pu se comporter ainsi ? Il décide de revenir au village et de demander pardon à Bouddha.

Arrivant devant ce dernier, il se prosterne et demande pardon pour la violence de ses propos. Bouddha, débordant de compassion, le relève, lui expliquant qu'il n'a rien à pardonner. Etonné, l'homme rappelle les injures proférées.

- « Que faites-vous si quelqu'un vous tend un objet dont vous n'avez pas usage, ou que vous ne voulez pas ? »
demande Bouddha.

- « Et bien, je ne le prends simplement pas » remarqua l'homme.

- « Que fait alors le donateur ? » s'enquiert Bouddha.

- « Ma foi, il garde son objet » répond l'homme.

« C'est sans doute pourquoi vous semblez souffrir des injures et des grossièretés que vous avez proférées. Quant à moi, rassurez-vous, je n'ai pas été accablé. Cette violence que vous donniez, il n'y avait personne pour la prendre » répondit le sage.

A vous! Smile


Dernière édition par Voli vola le Mar 11 Fév 2014 - 8:38, édité 1 fois
jul'
jul'
Érudit

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par jul' le Dim 9 Fév 2014 - 10:10
super idée ce fil  Very Happy 

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)
caribouc
caribouc
Empereur

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par caribouc le Dim 9 Fév 2014 - 10:17
veneration Trop bien !!! L'anecdote des cailloux m'aide à faire des choix depuis 15 ans. L'expression familiale est devenue :"je range mes cailloux." Very Happy (ayé, c'est tout bien rangé maintenant, dans ma tête Razz )

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par arcenciel le Dim 9 Fév 2014 - 10:26
"Une fois que tu t'es fixé des buts, tu dois t'y tenir comme à des lois qu'on ne peut transgresser sans impiété. Et quoi que l'on dise de toi, n'y prête pas attention: cela ne te concerne plus."
Epictète

tiptop77
tiptop77
Prophète

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par tiptop77 le Dim 9 Fév 2014 - 10:34
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:super idée ce fil  Very Happy 

+1  cheers cheers 
Séréna
Séréna
Neoprof expérimenté

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par Séréna le Dim 9 Fév 2014 - 10:36
Oui, super idée!

Charivari
Charivari
Expert

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par Charivari le Dim 9 Fév 2014 - 10:37
J'adore!

_________________
Venez jeter un coup d'oeil à mon VD puériculture, Fille 0-5 ans et GArçon 0-6 mois [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Séréna
Séréna
Neoprof expérimenté

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par Séréna le Dim 9 Fév 2014 - 10:37
"Est-ce une chance, est-ce une malchance ? Qui peut le savoir ?
Un vieux paysan chinois avait pour seul bien un petit lopin de terre, pour seule fierté
un fils intelligent et travailleur, pour seule richesse un cheval d’une rare puissance et
d’une telle beauté que les plus nantis du pays lui en avaient offert de fortes sommes.
- Jamais je ne le vendrai, répondait le vieux paysan. Je l’aime comme mon propre fils.
Un jour, il se rendit comme d'habitude à l’écurie. Il trouva la porte entrouverte, le
licol cassé. Son cheval avait disparu. Son fils et ses voisins partirent à sa recherche,
mais ils rentrèrent bredouilles. Pas de trace de la bête, ni dans le village, ni dans les
environs. Il invita alors tous ceux qui avaient participé à cette battue à boire un thé.
- Tu n’as pas de chance, dit son voisin. Ton unique bête et la voilà perdue ou volée.
- Est-ce une chance, est-ce une malchance, qui peut le dire ? répondit simplement le
vieux paysan.
Quelques jours plus tard il découvrit devant sa ferme une quinzaine de chevaux
sauvages. Son cheval les avait attirés derrière lui en revenant du fond de la plaine où
il s’était enfui. Voyant cela, son voisin lui dit:
- Tu as de la chance, car te voilà propriétaire de toutes ces bêtes.
- Est-ce une chance est-ce une malchance, qui peut le savoir ? répondit le paysan.
Son fils se mit à dresser les chevaux sauvages, se fit éjecter et tomba rudement sur
le sol, se brisant net les deux jambes.
- Tu n’as pas de chance, lui dit son voisin. Ton fils va être immobilisé pour longtemps
alors que tu en as grand besoin pour te seconder.
- Est-ce une chance, est-ce une malchance, dit le paysan. Qui peut le savoir ?”
Quinze jours plus tard, une troupe de soldats et d’officiers fit irruption dans le
village pour enrôler de force tous les hommes valides pour partir à la guerre. Tous,
sauf le fils du paysan qui n’était pas encore guéri. Attristé, son voisin lui dit:
- Tu as de la chance, car ton fils ne doit pas partir faire cette sale guerre. On ne
sait pas dans quel état nos enfants vont en revenir.
- Est-ce une chance, est-ce une malchance, dit le paysan. Qui peut le dire ?”
Quelques mois plus tard, la guerre se termina. Certains n’en revinrent pas. D’autres
rentrèrent, couverts de gloire et chargés d’un riche butin de guerre.
- Tu n’as pas de chance, dit le voisin, ton fils n'est pas revenu riche de la guerre.
- Est-ce une chance est-ce une malchance ? Qui peut le savoir ? dit le paysan.
Richesses vite accumulées, richesses vite dilapidées dit le proverbe. Et la misère
revint, encore plus dure à supporter après une période d'abondance.
- Tu as de la chance, dit le voisin. Ton fils n’est pas rentré riche de la guerre, mais il
n'est pas tombé dans cette misère noire et déprimante où sont en train de sombrer
nos propres enfants.
- Est-ce une chance, est-ce une malchance, dit le vieux paysan? Qui peut le savoir ?"
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par InviteeF le Dim 9 Fév 2014 - 10:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:"Une fois que tu t'es fixé des buts, tu dois t'y tenir comme à des lois qu'on ne peut transgresser sans impiété. Et quoi que l'on dise de toi, n'y prête pas attention: cela ne te concerne plus."
Epictète

Ouhh je vais méditer celle - là!  professeur Merci Smile


Tess, l'histoire du paysan et du cheval, bisous je la raconte tout le temps autour de moi, notamment à mes élèves quand ils sont découragés. Elle est formidable!!
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par InviteeF le Dim 9 Fév 2014 - 10:49
Une anecdote crétoise très connue, qui fait aussi partie des historiettes que je rabâche souvent:

Ambition et bonheur

Sur le port d'une petite île, un touriste américain complimente un pêcheur local sur la qualité de son poisson et lui demande combien de temps il lui a fallu pour le pêcher. « Moins de deux heures » répond le Crétois.
- « Mais alors, pourquoi n'es-tu pas resté plus longtemps pour en attraper davantage ? » s'étonne l'Américain. 
Le pêcheur lui explique que ses prises, si modestes soient-elles, lui permettent d'assurer les besoins de sa famille.
- « Mais que fais-tu le reste du temps ? »
- « Je me lève tard, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir je vais voir mes amis au village, je danse un peu, j'écoute les joueurs de lyra et je chante avec eux... »
   L'Américain l'interrompt : « Ecoute, je vais t'expliquer ce qu'il faut faire. Tu dois pour commencer, pêcher davantage chaque jour et vendre le poisson supplémentaire. Avec cet argent, tu achèteras un plus grand bateau. Tu attraperas donc encore plus de poissons et tu pourras acheter un deuxième bateau, puis un troisième et tu auras ta propre flotte. Alors, au lieu de vendre ton poisson à un intermédiaire, tu pourras négocier directement avec les acheteurs étrangers, peut-être même avoir tes propres conserveries. A ce moment, tu pourras aller vivre à Athènes, ou même à New-York, d'où tu dirigeras ton entreprise. »
« Et combien de temps faudra-t-il pour tout ça ? » demande le Crétois.
- « Vingt, peut-être vingt-cinq ans. »
- « Et ensuite ? »
- « Ah, c'est là que ça devient vraiment intéressant : quand ton business sera suffisamment important, tu pourras le faire coter en bourse et gagner des millions de dollars. » 
- « Des millions de dollars, vraiment ? Et ensuite ? » 
- « Eh bien, tu pourras alors prendre ta retraite, vivre dans un petit village au bord de la mer, te lever tard, pêcher un peu, jouer avec tes petits-enfants, faire la sieste avec ta femme et passer tranquillement tes soirées à danser, écouter les joueurs de lyra et chanter avec tes amis... »"


Dernière édition par Voli vola le Mar 11 Fév 2014 - 8:39, édité 1 fois
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par arcenciel le Dim 9 Fév 2014 - 11:01
J'aime beaucoup ce fil itou!
jul'
jul'
Érudit

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par jul' le Dim 9 Fév 2014 - 12:24
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par arcenciel le Dim 9 Fév 2014 - 12:39
"Souviens-toi que ce qui te cause du tort, ce n'est pas qu'on t'insulte ou qu'on te frappe, mais l'opinion que tu as qu'on te fait du tort. Donc, si quelqu'un t'a mis en colère, sache que c'est ton propre jugement le responsable de ta colère. Essaye de ne pas céder à la violence de l'imagination: car, une fois que tu auras examiné la chose, tu seras plus facilement maître de toi."

Epictète
leyade
leyade
Esprit sacré

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par leyade le Lun 10 Fév 2014 - 16:11
Belle idée de fil!
je venais toute fière pour poster le seul conte que je connaissais, celui du cheval, et j'ai vu qu'il y était déjà. Et c'est une bonne chose!  professeur 

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
LSU AP ENT HDA PAI PAP PPMS PPRE ULIS TICE PAF
jul'
jul'
Érudit

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par jul' le Lun 10 Fév 2014 - 17:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par InviteeF le Mar 11 Fév 2014 - 8:37
Le poids des soucis
Une psychologue spécialiste de la gestion du stress, s'adressant à une audience avertie, souleva un verre d ’eau. Tout le monde s ’attendait à question du « verre à moitié vide ou à moitié plein… ». Au lieu de cela, avec un sourire, elle demanda: «Combien pèse ce verre d'eau? »

Les réponses entendues varièrent de 8 onces à 20 onces.

Elle répondit: «Le poids absolu n ’a pas d ’importance. Cela dépend de combien de temps je le tiens. Si je le tiens pendant une minute, ce n ’est pas un problème. Si je le tiens pendant une heure, j ’aurai une douleur dans mon bras. Si je le tiens pendant une journée entière, mon bras se sentira engourdi et paralysé. Dans chaque cas, le poids du verre ne change pas, mais plus longtemps je le tiens, le plus lourd, il devient. » Elle poursuivit: «Le stress et les inquiétudes dans la vie sont comme ce verre d ’eau. Pensez-y pendant un moment et rien ne se passe. Pensez-y un peu plus longtemps et ils commencent à faire mal. Et si vous y pensez toute la journée, vous vous sentez paralysés – incapable de faire quoi que ce soit ».

Pensez à déposer le verre.
avatar
InviteeF
Grand Maître

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par InviteeF le Mar 11 Fév 2014 - 8:51
Les trois passoires


Quelqu’un vint un jour trouver Socrate,  le grand philosophe et lui dit :
« Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ? »
Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me le racontes, j’aimerai te faire passer un test, celui des trois passoires.
« Les trois passoires ? »
Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des trois passoires.

La première passoire est celle de la Vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
« Non, j’en ai seulement entendu parler… »
Très bien, tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la Bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien ?
« Oh non, bien au contraire ! »
Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain qu’elles soient vraies. 

Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l’Utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?
« Non pas vraiment. »

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?
jul'
jul'
Érudit

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par jul' le Mar 11 Fév 2014 - 9:03
j'aime beaucoup, voli  Very Happy

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)
Séréna
Séréna
Neoprof expérimenté

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par Séréna le Mar 11 Fév 2014 - 9:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci, Jul!  I love you 
juju
juju
Esprit éclairé

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par juju le Mar 11 Fév 2014 - 10:03
Merci pour ce fil, c'est chouette.
jul'
jul'
Érudit

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par jul' le Sam 15 Fév 2014 - 21:36
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)
tiptop77
tiptop77
Prophète

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par tiptop77 le Sam 15 Fév 2014 - 21:58
I love you I love you I love you 

_________________
May the force be with us!
Matthew76
Matthew76
Doyen

Le fil zen Empty Re: Le fil zen

par Matthew76 le Dim 16 Fév 2014 - 1:10
Il est bien ce fil... encore plus idéal à cette heure quand le cerveau est bien réceptif...
En voici une... (amène l'encart, coco):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum