Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doubledecker
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par doubledecker le Dim 27 Jan 2019 - 19:51


Le culte de l'araignée 😁


Dernière édition par doubledecker le Mer 1 Avr 2020 - 17:58, édité 1 fois (Raison : alléger le forum)
Elyas
Elyas
Empereur

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Elyas le Dim 27 Jan 2019 - 19:52
@ycombe a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Elyas a écrit:C'est à cause de l'évaluation chiffrée différenciée que je suis passé aux ceintures. Je considérais que proposer de évaluations différenciées, soit en mettant des limites de notes maximales (genre contrôle facile = 16 maximum) ou de noter sur 20 sur des contrôles de niveaux différents, ne respectait ni les élèves ni l'éthique. Mais ça, c'est mon cheminement personnel et je suis bien seul dans mon bahut. On voit ma situation comme une lubie personnelle (mais bon… c'est pas grave, je n'existe pas en conseil de classe où règne le culte de l'araignée…).

Qu'est-ce que c'est que ça, le "culte de l'araignée" ? woohoo
La représentation en toile d'araignée des résultats de l'élève dans Pronote, par exemple.

Oui, c'est ça ! J'ai l'impression à chaque conseil d'être autour d'adeptes du test de Rorschach abi


Dernière édition par Elyas le Dim 27 Jan 2019 - 20:07, édité 1 fois
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Philomène87 le Dim 27 Jan 2019 - 19:55
Ah d'accord, je ne connaissais pas, n'ayant jamais eu Pronote !
Bon, bref, les notes ne sont pas une fin en soi, ça fait des années que je cherche mieux.
J'avais eu l'idée un moment de totalement les supprimer et de les remplacer par des appréciations, mais bonjour l'usine à gaz.
kiwi
kiwi
Monarque

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par kiwi le Dim 27 Jan 2019 - 20:05
La différenciation pédagogique, c'est mettre en œuvre des moyens pour que chaque élève atteigne un objectif donné, le même. La définition est très claire. De ce fait, baisser ses exigences avec certains élèves ne correspond pas à cette définition puisque tous n'atteignent pas le même but.
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Philomène87 le Dim 27 Jan 2019 - 20:29
@kiwi a écrit:La différenciation pédagogique, c'est mettre en œuvre des moyens pour que chaque élève atteigne un objectif donné, le même. La définition est très claire. De ce fait, baisser ses exigences avec certains élèves ne correspond pas à cette définition puisque tous n'atteignent pas le même but.

Tout dépend de l'objectif en question.
Un même professeur ne va pas avoir pour sa classe de 4e, le même objectif que son collègue pour une autre classe de 4e. Ou même, d'un établissement à un autre. Cela dépend du public et de tout un tas de paramètres.
Si on prend les objectifs nationaux, ceux qui sont indiqués dans Eduscol, on est tout de même très livrés à nous-mêmes : il y a les grandes lignes, et pour le reste, débrouillez-vous. Et c'est très bien ainsi.
Prenons l'exemple de la dissertation en histoire. A quel niveau est-elle au programme ? En Seconde, si je ne me trompe pas. Puisqu'en 3e, on nous demande des développements construits.
Si mon objectif en 4e c'est de leur faire maîtriser le développement construit à la fin de l'année... Il faut savoir que dans le collège d'en face ils ne commencent le développement construit qu'en milieu de 3e (juste avant le 1er brevet blanc). Ils sont donc encore dans les clous. Alors, si en 4e j'ai un élève qui a du mal à aligner 2 phrases, mon objectif pour lui ça va d'abord être de "savoir rédiger un paragraphe de 10 lignes" (et franchement, pour certains, c'est déjà très beau), tandis que pour les autres, ça va être le développement construit en 2 paragraphes + intro + conclusion. Mais par rapport à l'autre collège, je ne serai pas en retard pour cet élève en difficulté.
Ce que certains ont du mal à cerner (je peux les comprendre, en revanche je n'accepte pas qu'on me balance des procès d'intention), c'est que je me mets dans la situation de quelqu'un qui ferait 25 cours particuliers. C'est très faisable et ça ne prend pas plus de temps (je n'aurais jamais cru, avant de m'y lancer). Si vous avez en cours particulier un élève de 13 ans qui a un niveau 6e, ben tant pis, vous le prenez au niveau 6e, et ensuite vous essayez (mais pas trop au risque de le dégoûter) de mettre les bouchées doubles pour lui faire atteindre un objectif de fin de 4e, en tout cas, un objectif que vous vous êtes fixé, puisqu'on a vu qu'ils pouvaient être différents d'un prof à un autre). Si l'heure d'après vous avez un autre cours particulier avec un élève du même âge qui maîtrise la technique du développement construit, vous réhaussez vos objectifs puisqu'il en est capable, et il peut passer à la dissertation. Donc NON je n'ai pas les mêmes objectifs pour les 25 élèves d'une même classe.
Voilà ce que je voulais dire. Je n'ai pas été assez claire dès le début car je ne m'attendais pas, ici sur néo, alors que je n'agressais personne, à me faire traiter de professeur malhonnête.
Je ne pratique donc pas la différenciation pédagogique, puisque visiblement ma façon de faire ne correspond pas à la définition. Je ne le savais pas. Il faut dire aussi que dans "différenciation" vous avez "différence". Ce peuvent être des différences d'objectifs. J'ai donc confondu. Bref, je ne pratique pas la différenciation, d'accord.
La différenciation telle que vous l'entendez, je l'ai pratiquée. Non seulement les élèves concernés n'ont pas atteint les objectifs, mais le peu qu'ils ont appris, c'était dans la souffrance et je suis certaine qu'ils ont tout oublié. Maintenant, si je baisse quelque peu mes exigences avec eux (ex : rédiger 10 lignes correctement, et ensuite on verra pour le développement construit), je me rends compte qu'ils y prennent plus de plaisir car ils ne sont plus en situation d'échec et que les connaissances restent plus longtemps. Je me fiche de savoir que ça fait criser certains néos aux bonnes moeurs. Encore une fois, je peux me tromper, et personne ne détiendra jamais la Vérité absolue en pédagogie, pas même les supers profs à 16 ans d'expérience et 4 classes de Segpa, et j'ai déjà vu des enseignants remettre en question leurs façons d'enseigner, à 2 ans de la retraite. Bien prétentieux celui qui pense détenir la vraie science...
Elyas
Elyas
Empereur

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Elyas le Dim 27 Jan 2019 - 20:33
Il y a de nombreuses définitions et approches de la différenciation. Personnellement, j'ai entendu parler de pédagogie différenciée, de différenciation pédagogique, de pédagogie par objectifs (différenciés), de personnalisation etc.

L'important, malgré tout, est que nous croyions en ce que nous faisons et que ça fonctionne.

Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Philomène87 le Dim 27 Jan 2019 - 20:41
@Elyas a écrit:Il y a de nombreuses définitions et approches de la différenciation. Personnellement, j'ai entendu parler de pédagogie différenciée, de différenciation pédagogique, de pédagogie par objectifs (différenciés), de personnalisation etc.

L'important, malgré tout, est que nous croyions en ce que nous faisons et que ça fonctionne.


Exactement.
gauvain31
gauvain31
Empereur

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par gauvain31 le Dim 27 Jan 2019 - 20:51
@Elyas a écrit:Il y a de nombreuses définitions et approches de la différenciation. Personnellement, j'ai entendu parler de pédagogie différenciée, de différenciation pédagogique, de pédagogie par objectifs (différenciés), de personnalisation etc.

L'important, malgré tout, est que nous croyions en ce que nous faisons et que ça fonctionne.


Très bien résumé Elyas et j'ai presque envie de rajouter en étant un peu provoquant qu'il faut y aller "au feeling", c'est à dire qu'il est des situations où la différenciation pédagogique s'impose naturellement. Il ne faut surtout pas SE l'imposer.
Nous faisons un métier terriblement humain et artisanal; il ne peut y avoir de recettes préétablies venues d'en haut. Et il est important de le faire en respectant les limites que nous avons décidé de ne pas dépasser. Elles sont propres à chacun car liées à des valeurs morales intimes que nous avons héritées d'une histoire personnelle.

Je trouve dans ce fil des choses tout à fait intéressantes à appliquer et d'autres que je n'appliquerai jamais car elles heurtent mes convictions les plus profondes.

Certains IPR ont hélas du mal à comprendre cela.
kiwi
kiwi
Monarque

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par kiwi le Dim 27 Jan 2019 - 21:06
@Philomène87 a écrit:
@kiwi a écrit:La différenciation pédagogique, c'est mettre en œuvre des moyens pour que chaque élève atteigne un objectif donné, le même. La définition est très claire. De ce fait, baisser ses exigences avec certains élèves ne correspond pas à cette définition puisque tous n'atteignent pas le même but.

Tout dépend de l'objectif en question.
Un même professeur ne va pas avoir pour sa classe de 4e, le même objectif que son collègue pour une autre classe de 4e. Ou même, d'un établissement à un autre. Cela dépend du public et de tout un tas de paramètres.
Si on prend les objectifs nationaux, ceux qui sont indiqués dans Eduscol, on est tout de même très livrés à nous-mêmes : il y a les grandes lignes, et pour le reste, débrouillez-vous. Et c'est très bien ainsi.
Prenons l'exemple de la dissertation en histoire. A quel niveau est-elle au programme ? En Seconde, si je ne me trompe pas. Puisqu'en 3e, on nous demande des développements construits.
Si mon objectif en 4e c'est de leur faire maîtriser le développement construit à la fin de l'année... Il faut savoir que dans le collège d'en face ils ne commencent le développement construit qu'en milieu de 3e (juste avant le 1er brevet blanc). Ils sont donc encore dans les clous. Alors, si en 4e j'ai un élève qui a du mal à aligner 2 phrases, mon objectif pour lui ça va d'abord être de "savoir rédiger un paragraphe de 10 lignes" (et franchement, pour certains, c'est déjà très beau), tandis que pour les autres, ça va être le développement construit en 2 paragraphes + intro + conclusion. Mais par rapport à l'autre collège, je ne serai pas en retard pour cet élève en difficulté.
Ce que certains ont du mal à cerner (je peux les comprendre, en revanche je n'accepte pas qu'on me balance des procès d'intention), c'est que je me mets dans la situation de quelqu'un qui ferait 25 cours particuliers. C'est très faisable et ça ne prend pas plus de temps (je n'aurais jamais cru, avant de m'y lancer). Si vous avez en cours particulier un élève de 13 ans qui a un niveau 6e, ben tant pis, vous le prenez au niveau 6e, et ensuite vous essayez (mais pas trop au risque de le dégoûter) de mettre les bouchées doubles pour lui faire atteindre un objectif de fin de 4e, en tout cas, un objectif que vous vous êtes fixé, puisqu'on a vu qu'ils pouvaient être différents d'un prof à un autre). Si l'heure d'après vous avez un autre cours particulier avec un élève du même âge qui maîtrise la technique du développement construit, vous réhaussez vos objectifs puisqu'il en est capable, et il peut passer à la dissertation. Donc NON je n'ai pas les mêmes objectifs pour les 25 élèves d'une même classe.
Voilà ce que je voulais dire. Je n'ai pas été assez claire dès le début car je ne m'attendais pas, ici sur néo, alors que je n'agressais personne, à me faire traiter de professeur malhonnête.
Je ne pratique donc pas la différenciation pédagogique, puisque visiblement ma façon de faire ne correspond pas à la définition. Je ne le savais pas. Il faut dire aussi que dans "différenciation" vous avez "différence". Ce peuvent être des différences d'objectifs. J'ai donc confondu. Bref, je ne pratique pas la différenciation, d'accord.
La différenciation telle que vous l'entendez, je l'ai pratiquée. Non seulement les élèves concernés n'ont pas atteint les objectifs, mais le peu qu'ils ont appris, c'était dans la souffrance et je suis certaine qu'ils ont tout oublié. Maintenant, si je baisse quelque peu mes exigences avec eux (ex : rédiger 10 lignes correctement, et ensuite on verra pour le développement construit), je me rends compte qu'ils y prennent plus de plaisir car ils ne sont plus en situation d'échec et que les connaissances restent plus longtemps. Je me fiche de savoir que ça fait criser certains néos aux bonnes moeurs. Encore une fois, je peux me tromper, et personne ne détiendra jamais la Vérité absolue en pédagogie, pas même les supers profs à 16 ans d'expérience et 4 classes de Segpa, et j'ai déjà vu des enseignants remettre en question leurs façons d'enseigner, à 2 ans de la retraite. Bien prétentieux celui qui pense détenir la vraie science...

Mais il ne s'agit pas de faire des comparaisons avec d'autres collèges ou de parler de cours particuliers. [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 3795679266 Je ne juge pas non plus de la pertinence ou non de baisser ses exigences à un moment donné pour un élève donné, chacun fait bien ce qu'il veut dans ses classes. Juste que baisser ses exigences, ce n'est pas ça la différenciation. Et ce topic parle de la différenciation, non?

Sinon, il y a plein de termes (différenciation, individualisation, personnalisation...) qui recouvrent des réalités très proches, mais néanmoins un peu différentes. Ce que tu fais dans l'exemple que tu donnes s'apparente plus à de l'individualisation où chaque élève, en fonction de ses capacités, a des activités différentes à effectuer et donc des objectifs différents à atteindre.
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Honchamp le Lun 28 Jan 2019 - 19:39
@Philomène87 a écrit:
@kiwi a écrit:La différenciation pédagogique, c'est mettre en œuvre des moyens pour que chaque élève atteigne un objectif donné, le même. La définition est très claire. De ce fait, baisser ses exigences avec certains élèves ne correspond pas à cette définition puisque tous n'atteignent pas le même but.

Tout dépend de l'objectif en question.
Un même professeur ne va pas avoir pour sa classe de 4e, le même objectif que son collègue pour une autre classe de 4e. Ou même, d'un établissement à un autre. Cela dépend du public et de tout un tas de paramètres.
Si on prend les objectifs nationaux, ceux qui sont indiqués dans Eduscol, on est tout de même très livrés à nous-mêmes : il y a les grandes lignes, et pour le reste, débrouillez-vous. Et c'est très bien ainsi.
Prenons l'exemple de la dissertation en histoire. A quel niveau est-elle au programme ? En Seconde, si je ne me trompe pas. Puisqu'en 3e, on nous demande des développements construits.
Si mon objectif en 4e c'est de leur faire maîtriser le développement construit à la fin de l'année... Il faut savoir que dans le collège d'en face ils ne commencent le développement construit qu'en milieu de 3e (juste avant le 1er brevet blanc). Ils sont donc encore dans les clous. Alors, si en 4e j'ai un élève qui a du mal à aligner 2 phrases, mon objectif pour lui ça va d'abord être de "savoir rédiger un paragraphe de 10 lignes" (et franchement, pour certains, c'est déjà très beau), tandis que pour les autres, ça va être le développement construit en 2 paragraphes + intro + conclusion. Mais par rapport à l'autre collège, je ne serai pas en retard pour cet élève en difficulté.
Ce que certains ont du mal à cerner (je peux les comprendre, en revanche je n'accepte pas qu'on me balance des procès d'intention), c'est que je me mets dans la situation de quelqu'un qui ferait 25 cours particuliers. C'est très faisable et ça ne prend pas plus de temps (je n'aurais jamais cru, avant de m'y lancer). Si vous avez en cours particulier un élève de 13 ans qui a un niveau 6e, ben tant pis, vous le prenez au niveau 6e, et ensuite vous essayez (mais pas trop au risque de le dégoûter) de mettre les bouchées doubles pour lui faire atteindre un objectif de fin de 4e, en tout cas, un objectif que vous vous êtes fixé, puisqu'on a vu qu'ils pouvaient être différents d'un prof à un autre). Si l'heure d'après vous avez un autre cours particulier avec un élève du même âge qui maîtrise la technique du développement construit, vous réhaussez vos objectifs puisqu'il en est capable, et il peut passer à la dissertation. Donc NON je n'ai pas les mêmes objectifs pour les 25 élèves d'une même classe.
Voilà ce que je voulais dire. Je n'ai pas été assez claire dès le début car je ne m'attendais pas, ici sur néo, alors que je n'agressais personne, à me faire traiter de professeur malhonnête.
Je ne pratique donc pas la différenciation pédagogique, puisque visiblement ma façon de faire ne correspond pas à la définition. Je ne le savais pas. Il faut dire aussi que dans "différenciation" vous avez "différence". Ce peuvent être des différences d'objectifs. J'ai donc confondu. Bref, je ne pratique pas la différenciation, d'accord.
La différenciation telle que vous l'entendez, je l'ai pratiquée. Non seulement les élèves concernés n'ont pas atteint les objectifs, mais le peu qu'ils ont appris, c'était dans la souffrance et je suis certaine qu'ils ont tout oublié. Maintenant, si je baisse quelque peu mes exigences avec eux (ex : rédiger 10 lignes correctement, et ensuite on verra pour le développement construit), je me rends compte qu'ils y prennent plus de plaisir car ils ne sont plus en situation d'échec et que les connaissances restent plus longtemps. Je me fiche de savoir que ça fait criser certains néos aux bonnes moeurs. Encore une fois, je peux me tromper, et personne ne détiendra jamais la Vérité absolue en pédagogie, pas même les supers profs à 16 ans d'expérience et 4 classes de Segpa, et j'ai déjà vu des enseignants remettre en question leurs façons d'enseigner, à 2 ans de la retraite. Bien prétentieux celui qui pense détenir la vraie science...

D'accord avec toi, Philomène. Je pratique comme toi. Je n'ai pas les mêmes attentes envers tous les élèves.
Ce qui fait qu'au 1er DNB blanc (je corrige MES élèves pour cette raison-là) , je suis plus stricte avec certaines copies qu'avec d'autres. Je sais d'où partent certains élèves et les objectifs modestes que j'attends d'eux.
Si je veux que tout le monde atteigne le même niveau , je vais être bien bas en terme de densités de connaissances et de savoir-faire. Cela s'appelle niveler par le bas.
J'avais cru comprendre que la différenciation servait à aider les faibles à ne pas couler, et à nourrir les bons.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
A Tuin
A Tuin
Sage

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par A Tuin le Lun 28 Jan 2019 - 21:06
Et sinon, avez-vous connaissance de livres pertinents pour approcher la différenciation pédagogique et avoir quelques exemples concrets ?
Elyas
Elyas
Empereur

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Elyas le Mar 29 Jan 2019 - 5:33
La personnalisation des apprentissages de Sylvain Connac.
L'organisation du travail, clé de toute pédagogie différenciée de Philippe Perrenoud.

En HG, un exemple qui peut être transféré ailleurs : https://histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1323

Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Cléopatra2 le Mar 29 Jan 2019 - 6:09
Oui très sympa les différentes consignes. Mais du coup les productions n'ont pas le même niveau, donc c'est ingérable niveau note au lycée. Et puis j'ai remarqué que les élèves ne jouent pas forcément le jeu. Certains se passent les "aides", ce qui est dommage, même sur des activités non notées.
En seconde c'est intéressant en entraînement mais après ça met en jeu l'orientation en première générale...
Edit : en fait le niveau de mes secondes est assez homogène (et mauvais). Quand je vois la consigne générale donnée pour les 5e, moi je donne encore le plan et il n'est pas suivi.
Pour le repérage ou la fiche méthode (les dernières consignes de Colomb), à quel niveau d'élève s'adresse ces consignes?
kiwi
kiwi
Monarque

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par kiwi le Mar 29 Jan 2019 - 17:42
Tu n'es pas obligée de noter un travail fait en classe. Tu peux l'évaluer dans un cadre formatif, ou pas du tout d'ailleurs.
Pour Colomb, j'ai assisté à la formation. De mémoire, les dernières consignes ne sont pas forcément données à un élève faible. C'est des exemples de travaux que l'on peut proposer. Là où il faut entourer les connecteurs, les dates etc., c'est destiné à un public d'élèves en très grande difficulté cognitive et bien particulier (handicap, Ulis), donc là clairement, l'objectif n'est pas de produire des textes.

Je trouve finalement assez bizarre l'idée qu'en différenciant, ça ne fait que baisser le niveau. Depuis que je différencie et même individualise avec mes élèves de 3eme en AP, les élèves produisent des trucs vraiment bons.
Là dernièrement, je travaille le commentaire de document. Ils sont capables de me rédiger une page et demie juste en suivant des verbes de consigne. Ceux qui ont un questionnaire type brevet sur le doc ne me font plus de paraphrase. Bref, je constate que des progrès. Idem en développement construit. J'ai des intro, conclusions, connecteurs, de moins en moins de HS. Ce qui pêche, c'est l'apprentissage du cours. Là clairement, ils foutent rien.

PrCosinus
PrCosinus
Niveau 5

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par PrCosinus le Mar 29 Jan 2019 - 18:31
Personnellement, je suis vraiment revenu de tout ça ( différencier, personnaliser ...)

Je suis pourtant du genre humain, proche de mes élèves, mais tout ce que je peux dire/faire de personnalisé reste fondamentalement à la marge de mon travail. On voit bien par exemple qu'il y a une médicalisation de la différenciation, via les PAI ou autres PAP, et c'est souvent ingérable (impression de gros caractères, tiers temps ...).

Un thérapeute devant un seul élève a toujours plein d'idées pour celui-ci, mais en classe c'est autre chose : le quotidien d'un prof c'est trouver des solutions de groupes pour des problèmes de groupes (discipline, cheminement pédagogique, évaluation) et je pense qu'il faut l'assumer et ne pas culpabiliser de ne pas pouvoir être à la hauteur des besoins particuliers. Il n'est d'ailleurs pas rare de travailler avec 100 élèves en une seule demi journée.

J'ai une vision situationniste de l'enseignement : il n'y a pour moi que deux situations : face au groupe / face à un individu.

_________________
"Plus j'aime mon métier et moins je supporte ma profession." (J-L Godard).
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Cléopatra2 le Mar 29 Jan 2019 - 19:21
Je ne pense pas que ça fait baisser le niveau, mais pour avoir beaucoup pratiqué ça quand j'étais au collège, ça permettait aux élèves de produire, mais pas de produire au niveau attendu à la fin de l'année.
Pour les notes, malheureusement ils ne fichent rien si ce n'est pas relevé/noté. Si j'ose relever et simplement corriger sans note, c'est les cris, les lamentations (ouah, pourquoi on s'est appliqué). Et je les fais écrire en autonomie au moins une fois par semaine.
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Philomène87 le Mar 29 Jan 2019 - 19:25
@Cléopatra2 a écrit: ça permettait aux élèves de produire, mais pas de produire au niveau attendu à la fin de l'année.

Je me suis fait vertement rabrouer il y a 1 page ou 2 pour avoir exactement dit ça.
Bien sûr qu'on ne peut pas avoir les mêmes exigences pour tous les élèves d'une même classe.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Cléopatra2 le Mar 29 Jan 2019 - 19:50
Ben j'ai la même exigence. Même s'ils ont produit, ils ont une mauvaise note puisque l'objectif n'est pas atteint.
kensington
kensington
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par kensington le Mar 29 Jan 2019 - 19:53
@PrCosinus a écrit:Personnellement, je suis vraiment revenu de tout ça ( différencier, personnaliser ...)

Je suis pourtant du genre humain, proche de mes élèves, mais tout ce que je peux dire/faire de personnalisé reste fondamentalement à la marge de mon travail. On voit bien par exemple qu'il y a une médicalisation de la différenciation, via les PAI ou autres PAP, et c'est souvent ingérable (impression de gros caractères, tiers temps ...).

Un thérapeute devant un seul élève a toujours plein d'idées pour celui-ci, mais en classe c'est autre chose : le quotidien d'un prof c'est trouver des solutions de groupes pour des problèmes de groupes (discipline, cheminement pédagogique, évaluation) et je pense qu'il faut l'assumer et ne pas culpabiliser de ne pas pouvoir être à la hauteur des besoins particuliers. Il n'est d'ailleurs pas rare de travailler avec 100 élèves en une seule demi journée.

J'ai une vision situationniste de l'enseignement : il n'y a pour moi que deux situations : face au groupe / face à un individu.

Entièrement d'accord!
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Philomène87 le Mar 29 Jan 2019 - 19:55
@Cléopatra2 a écrit:Ben j'ai la même exigence. Même s'ils ont produit, ils ont une mauvaise note puisque l'objectif n'est pas atteint.

C'est pour cette raison que pour eux je revois mes exigences à la baisse. Je préfère qu'ils apprennent un petit peu, que pas du tout.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Badiste75 le Mar 29 Jan 2019 - 19:59
Assez d’accord avec PrCosinus. On pourrait s’en sortir honnêtement si les cours étaient individuels ou par groupe de 2 ou 3. À 35, je ne différencie pas, encore moins au lycée où il y a des palliers d’orientation.
kiwi
kiwi
Monarque

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par kiwi le Mar 29 Jan 2019 - 20:00
Philomène, ne fais pas semblant de ne pas comprendre ce qui t'a été dit. Tu disais faire de la diffenciation en baissant tes exigences. On t'a juste dit, et il me semble avoir employé un ton parfaitement neutre pour ma part, que la différenciation ne consiste pas à faire ça.
Elle consiste, à un instant donné pour une activité donnée, à fournir des moyens différents aux élèves si nécessaire, pour qu'ils parviennent à réaliser l'activité. Activité pour laquelle tu as les mêmes critères de réussite pour tous les élèves. Parmi ces moyens, il y a jouer sur la consigne (l'exemple de Colomb), jouer sur la production (l'exemple suivant), jouer sur les configurations d'enseignement (groupe/individuel, temps...)...
En aucun cas il ne s'agit de différencier en permanence pour tout, ni de faire une adaptation pour chaque élève.

Après, ce n'est pas une solution miracle. On fait avec les élèves que l'on a. Certains n'ont pas le niveau requis en début d'année et ne l'auront pas en fin d'année. Certains irréductibles vont refuser le moindre effort de travail. Pour ceux-là, on n'est pas des magiciens. Mais si en différenciant et en ne baissant pas tes exigences ils produisent, même imparfaitement, c'est déjà bien. Et si tu considères nécessaire de baisser tes attentes pour un élève, et bien fais-le. Mais faut pas appeler ça de la différenciation, c'est tout.

Pour le lycée, il faudrait trouver des collègues de lycée pratiquant régulièrement la différenciation. Je n'y ai jamais mis les pieds, j'ignore vos attentes, la didactique du lycée et vos marges de manœuvre. Je ne peux pas t'aider Cleopatra.
kiwi
kiwi
Monarque

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par kiwi le Mar 29 Jan 2019 - 20:01
@Badiste75 a écrit:Assez d’accord avec PrCosinus. On pourrait s’en sortir honnêtement si les cours étaient individuels ou par groupe de 2 ou 3. À 35, je ne différencie pas, encore moins au lycée où il y a des palliers d’orientation.

C'est certain qu'en demi-groupe, ça facilite grandement les choses...
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Cléopatra2 le Mer 30 Jan 2019 - 11:40
Je profiterai des nouveaux programmes pour voir ce que je peux faire, mais je suis toujours bloquée!
Différencier en "formatif" ok, pas de souci, c'est facile. Mais après... Pour le "sommatif", ça devient compliqué.
Elyas
Elyas
Empereur

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par Elyas le Mer 30 Jan 2019 - 11:46
@Cléopatra2 a écrit:Je profiterai des nouveaux programmes pour voir ce que je peux faire, mais je suis toujours bloquée!
Différencier en "formatif" ok, pas de souci, c'est facile. Mais après... Pour le "sommatif", ça devient compliqué.

Non, ce sont juste des choix mais la pression culturelle et sociale fait que nous nous auto-censurons ou allons vers des solutions peu satisfaisantes.

ycombe
ycombe
Monarque

[HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ? - Page 4 Empty Re: [HG] Faites-vous de la différenciation pédagogique en cours ?

par ycombe le Mer 30 Jan 2019 - 12:16
@kiwi a écrit:Philomène, ne fais pas semblant de ne pas comprendre ce qui t'a été dit. Tu disais faire de la diffenciation en baissant tes exigences. On t'a juste dit, et il me semble avoir employé un ton parfaitement neutre pour ma part, que la différenciation ne consiste pas à faire ça.
La différenciation ne consiste jamais "à faire ça". Dès qu'on critique et qu'on met en exergue les problèmes liés à une forme particulière de différenciation, on se retrouve avec cette réponse: "la différenciation c'est pas ça".


Elle consiste, à un instant donné pour une activité donnée, à fournir des moyens différents aux élèves si nécessaire, pour qu'ils parviennent à réaliser l'activité.
Activité pour laquelle tu as les mêmes critères de réussite pour tous les élèves.
Non. Dans l'enseignement, l'objectif n'est jamais la réalisation d'une activité. Comme je le répète tout le temps à mes élèves, la réponse je m'en fous, je la connais déjà. L'objectif n'est pas la réalisation de l'activité, l'objectif est dans la mobilisation des moyens intellectuels de la réalisation. On ne résout pas un problème pour en trouver la solution mais pour (se) prouver qu'on sait le faire ou s'entraîner à le faire et en faire un savoir facilement maîtrisable.

Autrement dit, le but n'est pas au bout du chemin, le but est le chemin.

Et différencier, c'est déjà changer le chemin pour certains élèves. Autrement dit, c'est leur donner un objectif d'apprentissage dénaturé.

Mais si en différenciant et en ne baissant pas tes exigences ils produisent, même imparfaitement, c'est déjà bien.
Non. C'est lamentable par rapport aux attendus de leur âge et il faut le leur faire savoir.

Je me souviens d'un parent d'élève qui me disait : "vous vous rendez compte, il a 15 de moyenne en 3e !". Il rêvait de voir son fils passer en seconde générale. Le gamin était en segpa.

À un moment, il faut arrêter l'hypocrisie. Pour moi, on ne différencie pas les évaluations. Un gamin qui est à trois kilomètres du niveau normal de sa classe, il faut qu'il n'ait aucun moyen de se leurrer.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum