Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par John Mer 12 Fév 2014 - 1:03
Le député UMP Guy Geoffroy a posé ce mardi 11 février 2014 une question à Jean-Marc Ayrault, à la fois sur le CNDP et la théorie du genre.

Il s'en est pris, au cours de sa question, à la responsable d'une formation précise dans l'académie de Nice. Est-ce le rôle d'un député, que de clouer au pilori une universitaire, sur la base d'une formation qu'elle n'a pas encore effectuée, et à partir de craintes fondées sur "la théorie du genre" et la lecture de "Tous à poil" ?

M. le président - Nous commençons par une question du groupe de l’Union pour un mouvement populaire. La parole est à M. Guy Geoffroy.

M. Guy Geoffroy (UMP) - Monsieur le Premier ministre, je veux vous citer trois adjectifs qui figurent dans le rapport annuel de la Cour des comptes : « obsolète », « inefficient », « inefficace ». Ce sont en effet les qualificatifs employés par la Cour des comptes au sujet du Centre national de documentation pédagogique.

Après avoir lu ces propos, on comprend mieux pourquoi nos concitoyens sont inquiets, préoccupés, lorsqu’ils voient quelles sont les publications que le CNDP recommande à nos écoles : Le livre Tous à poil, par exemple, ou d’autres publications que j’ai ici et que je pourrais vous montrer. Permettez-moi de le dire : cela commence à faire un peu trop !

Ma question s’adresse à vous, monsieur le Premier ministre, parce qu’elle concerne la nation toute entière. L’éducation nationale est envahie – ou est en voie de l’être – par la confusion du genre.

Dans l’académie de Nice, le programme académique de formation des chefs d’établissement prévoit, entre la construction d’un emploi du temps et la gestion et communication de crise, un atelier « Genre et éducation ». La personne qui anime cet atelier est bien connue, notamment au sein d’une association qui s’est créée il y a un an seulement et qui décrit clairement son objectif : pénétrer tous les programmes académiques de formation

Voilà ce que dit cette formatrice : « Dès le plus jeune âge, il faut expliquer à un garçon qu’il peut très bien être une fille. Tout se vaut. Son apparence physique n’a aucune importance. Et vice versa pour une petite fille. »

Monsieur le Premier ministre, quand allez-vous enfin être clair ? Quand allez-vous enfin mettre un terme à cette confusion du genre ?

Voici la réponse de Vincent Peillon :

M. le président. La parole est à M. le ministre de l’éducation nationale. (Huées sur les bancs du groupe UMP.) S’il vous plaît, mes chers collègues ! Écoutons la réponse du ministre !

Plusieurs députés du groupe UMP. À poil !

M. le président. S’il vous plaît ! Franchement, mes chers collègues…

M. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale. Monsieur le député, je ne peux pas imaginer que vous ayez tant changé en trois ans, vous qui avez été, en 2010, le rapporteur de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes (Protestations sur les bancs du groupe UMP), et qui avez inscrit dans le code de l’éducation la phrase suivante : « Une information consacrée à l’égalité entre les hommes et les femmes, à la lutte contre les préjugés sexistes et à la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple est dispensée à tous les stades de la scolarité. » (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste et RRDP. – Exclamations sur les bancs du groupe UMP.)

M. Guy Geoffroy. Cela n’a rien à voir !

M. Vincent Peillon, ministre. Nous avons sans doute été plus prudents que vos recommandations. Vous avez laissé le Centre national de documentation pédagogique en grande souffrance pendant dix ans : cela explique les observations du rapport de la Cour des comptes. J’étais la semaine dernière à Poitiers pour annoncer la réforme du CNDP, que vous auriez pu mettre en œuvre pendant dix ans.

Par ailleurs, vous le savez, le pire ennemi de la démocratie est la démagogie. La démagogie, c’est l’approximation dans les allégations. Jamais l’éducation nationale n’a recommandé l’ouvrage dont vous avez parlé ; d’ailleurs, vous ne le trouverez pas sur le site Éduscol. La démagogie, c’est aussi jouer sur des peurs. La théorie du genre n’a pas sa place à l’école, pour la bonne raison qu’elle n’existe pas. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.)

Mme Catherine Coutelle. Voilà !

M. Vincent Peillon, ministre. La lutte pour le respect et l’égalité entre les filles et les garçons a toute sa place à l’école. Vous l’avez souhaitée ; je la mets en œuvre en consultant les parents et dans le respect permanent des enfants.

Par respect pour le travail des professeurs, qui est difficile, et pour l’école, que nous devons sanctuariser, je vous demande de faire attention aux rumeurs que vous répandez. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC. – Protestations sur les bancs du groupe UMP.)

M. Guy Geoffroy. Ce ne sont pas des rumeurs !

M. Vincent Peillon, ministre. Soyez rassurés quant à vos préoccupations ! Continuez votre travail ! Ne propagez pas des inexactitudes : elles ne servent pas la nation, elles ne servent pas l’école, elles ne servent même pas votre groupe politique. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste, RRDP et GDR.)

On peut revoir la vidéo ici :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5183

Je trouve l'attitude de l'UMP de plus en plus pathétique sur cette question. Guy Geoffroy m'a rappelé Nicolas Sarkozy, faisant huer en 2012, devant la France entière, une enseignante de l'académie de Rouen qui avait, supposait-on (!), refusé de lire la lettre de Guy Mocquet à sa classe.

Voici la formation visée par le député Guy Geofroy :

ENC-FS: Genre et Education

Mise en application de la convention interministerielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes dans le système éducatif
( http://eduscol.education.fr/cid55235/convention-interministerielle.html)

Objectifs opérationnels: déconstruction de la construction sociale des différences et des inégalités de sexe, en particulier dans l'éducation et l'école

Objectif général: promotion d'une éducation non-sexiste, optimisation de la réalisation de chaque personne:
- cheminer vers l'égalité , dans le respect des différences, indépendamment du sexe ou de l'origine
- cheminer vers la liberté (élargissement choix au-delà des frontières de normes de sexe et de genre)
Acquérir et transmettre une culture de l'égalité entre les sexes
Méthodes, procédures

Argument
Examen et déconstruction des déterminants de genre qui entrent en compte dans:
- la mixité ( respect, violences...)
- les parcours scolaires, filières, l'orientation
- l'organisation et la conduite de classe
- la fabrication des sexes, des filles et des garçons, des identités de sexe, des rôle de sexe, du féminisme et du virilisme, outils de leur fabrication
- rôle de l'éducation, de l'enfance ( famille, jouets, catalogues, manuels, sexisme d'habitude, rapports entre pairs...)

Public cible : PERSONNEL D ENCADREMENT STAGIAIRES + TITULAIRES

Calendrier prévisionnel : journée 1 au 1er trimestre, journée 2 au 2ème trimestre

1 groupe Alpes-Maritimes: 20 stagiaires
1 groupe Var: 20 stagiaires

Modalités d’évaluation : fiche d'évaluation du SFTLV, réinvestissement dans la formation de l'année suivante

Formateurs : Formation co-animée par une maîtresse de conférences IUFM Nice, Karine Lambert, et le chargé de mission académique à l'égalité filles-garçons (SAIO) , avec, éventuellement des représentants d'associations agrées (Sida Info Service/Cidff)

Nom du responsable du module: Marco Attal, CSAIO
http://cache.media.education.gouv.fr/file/SFTLV/62/4/paf-acnice-2013-2014_256624.pdf (page 36)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Milady de Winter
Milady de Winter
Niveau 5

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par Milady de Winter Mer 12 Fév 2014 - 4:59
Qui a vu, sur Arte (c'était encore disponible il y a deux jours en TàD, sinon voir http://www.slate.fr/story/56183/hen-pronom-neutre-genre-suede), un documentaire fort instructif intitulé "Il, Elle, Hen" ? Sur la déconstruction des genres dans les écoles suédoises, et l'invention d'un "neutre" ("hen"), avec obligation faite aux petits garçons de porter des robes et interdiction (grosse crise de larmes) aux petites filles de porter du rose ? Les Scandinaves (qui sont membres de l'Europe, et pèsent sérieusement dans les décisions bruxelloises) préfigurent ce qui pourrait bien se passer (y compris mise en accusation par leurs collègues d'instits mâles inaptes à utiliser spontanément le neutre) — à ceci près que la langue française ne dispose pas d'une troisième personne. Pas plus que le suédois, qui est en train d'inventer une grammaire nouvelle. Pour complaire aux théoriciens du genre (et qu'on ne me dise pas qu'il n'y en a pas).

Loin de moi l'idée de cautionner les délires de l'UMP, qui ne sait plus comment exister depuis qu'Hollande s'est révélé au grand jour pour ce qu'il était au départ — un ultra-libéral qui amène Gattaz avec lui aux USA. Mais il y a partout (et effectivement cela ne m'étonnerait qu'à moitié qu'ils prospèrent dans les ESPE, qui se sont trouvé là un nouveau cheval de bataille, après l'enseignement des méthodes idéo-visuelles des IUFM) des jusqu'auboutistes du genre qui s'emploient à déconstruire l'identité — particulièrement l'identité masculine.
Ou si vous préférez, j'ai dans l'idée que la théorie du genre est un truc de pédago.
avatar
fran24
Niveau 6

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par fran24 Mer 12 Fév 2014 - 7:57
Sur Arte, le documentaire relatait l'expérience d'UNE école, "la seule à être allée si loin " en inventant un neutre "hen". Il n'y avait pas d'obligation de robes pour les garçons! Par contre, les reporters avaient choisi une famille caricaturale ( pas de rose pour leur fille). C'était décevant, le doc n'était pas de qualité.
Laura Ingalls
Laura Ingalls
Niveau 6

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par Laura Ingalls Mer 12 Fév 2014 - 8:24
Voilà bien la preuve en un message de l'ampleur que peut prendre un rumeur.
Un reportage sur Arte, UNE école dans un autre pays... Et cela représenterait une menace pour nous tous?
Arte a aussi diffusé récemment un reportage sur ces centres privés de rééducation "militaires" des ados américains perturbateurs... Cela veut-il dire que nous allons aussi en avoir en France?

En attendant, j'ai commandé mes nouveaux manuels pour l'année prochaine :

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  085_la11

Fraser
Fraser
Habitué du forum

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par Fraser Mer 12 Fév 2014 - 8:50
@Laura Ingalls a écrit:
A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  085_la11


La balle aux maux?
avatar
elena3
Fidèle du forum

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par elena3 Mer 12 Fév 2014 - 10:46
Milady a écrit:Ou si vous préférez, j'ai dans l'idée que la théorie du genre est un truc de pédago.
Tout à fait ou du moins un truc de socio psycho pédago en mal de reconnaissance. On invente des concepts prétendus modernes qui sont de véritables âneries.



Dernière édition par elena3 le Mer 12 Fév 2014 - 10:56, édité 1 fois
avatar
User17706
Bon génie

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par User17706 Mer 12 Fév 2014 - 10:52
@elena3 a écrit:
Milady a écrit:Ou si vous préférez, j'ai dans l'idée que la théorie du genre est un truc de pédago.
Tout à fait ou du moins un truc de socio psycho pédago en mal de reconnaissance. On invente des concepts prétendus modernes qui sont de véritables âneries.
Il est bien sûr tout à fait possible d'abuser d'un concept et de dire des âneries avec. C'est d'autant plus probable qu'on est en quête d'une justification à sa propre existence (institutionnelle). Aller jusqu'à dire que le concept de «genre» lui-même est une ânerie me semble en revanche assez gratuit. Même si je suis le premier à reconnaître que la dissolution totale du sexe dans un genre conçu comme purement arbitraire est quelque chose de farfelu.
avatar
elena3
Fidèle du forum

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par elena3 Mer 12 Fév 2014 - 10:58
Avez-vous lu la lettre de Peillon aux recteurs sur l'éducation à la sexualité ? (c'est bien le titre !)
avatar
User17706
Bon génie

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par User17706 Mer 12 Fév 2014 - 11:04
@elena3 a écrit:Avez-vous lu la lettre de Peillon aux recteurs sur l'éducation à la sexualité ? (c'est bien le titre !)

Laquelle? celle-là http://fr.scribd.com/doc/118950404/Lettre-de-Vincent-Peillon-aux-recteurs ?

Elle n'a pas de titre; elle demande de lutter contre les préjugés homophobes ainsi que contre le harcèlement de jeunes homos au nom de leur homosexualité, voire les violences dont il font l'objet, rappelle la différence des taux de suicide, renvoie à LaLigneAzur comme un moyen parmi d'autres de prévenir ces suicides et plus généralement d'aider ceux que la pression de leurs «semblables» rend littéralement malades, parle d'une «éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles». L'expression d'«éducation à la sexualité» renvoie au nom d'un groupe de travail, d'une part, d'autre part à une circulaire du 17 août 2003 (Luc Ferry était ministre) dont voici le lien: http://www.education.gouv.fr/botexte/bo030227/MENE0300322C.htm

Je n'apprécie pas l'action de notre ministre de façon générale; mais trouver quelque chose à redire aux intentions de cette lettre... je ne sais pas comment le décrire à la fois sincèrement et sans me retrouver hors-charte.
John
John
Médiateur

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par John Mer 12 Fév 2014 - 11:36
@elena3 a écrit:Avez-vous lu la lettre de Peillon aux recteurs sur l'éducation à la sexualité ? (c'est bien le titre !)
Pour la lire, encore faudrait-il qu'elle existe.
Tu ne confonds pas avec la circulaire Ferry de 2003 ?
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo030227/MENE0300322C.htm

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
cliohist
Habitué du forum

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Empty Re: A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.

par cliohist Mer 12 Fév 2014 - 11:53

M. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale. Monsieur le député, je ne peux pas imaginer que vous ayez tant changé en trois ans, vous qui avez été, en 2010, le rapporteur de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes (Protestations sur les bancs du groupe UMP), et qui avez inscrit dans le code de l’éducation la phrase suivante : « Une information consacrée à l’égalité entre les hommes et les femmes, à la lutte contre les préjugés sexistes et à la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple est dispensée à tous les stades de la scolarité. » (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste et RRDP. – Exclamations sur les bancs du groupe UMP.)


La Une de Libération ce matin
(les articles viendront en ligne demain ou après-demain).

A l'Assemblée nationale, le député UMP Guy Geoffroy s'en prend ouvertement au CNDP et à Karine Lambert, maître de conférences à l'ESPE de Nice.  Libe-111

Le refus de l'égalité est à l'origine des appels à la censure,
dans un secteur sous surveillance au nom de "l'ordre moral" :
http://next.liberation.fr/sexe/2014/02/10/la-litterature-jeunesse-sous-surveillance-depuis-un-siecle_979130
Voir aussi l'expo de 2012 : http://editeurslesloisdumetier.bpi.fr/bpi_loi-edition/fr/index.html

Sur le parti clérical, relire le discours de Victor Hugo, lors du vote de la loi Falloux (1850) :
http://clioweb.free.fr/textes/hugo1850.htm
« … Ah ! nous vous connaissons ! nous connaissons le parti clérical. C'est un vieux parti qui a des états de services. (On rit.) C'est lui qui monte la garde à la porte de l'orthodoxie. (On rit.) C'est lui qui a trouvé pour la vérité ces deux étais merveilleux, 1'ignorance et l'erreur. C'est lui qui fait défense à la science et au génie d'aller au-delà du missel et qui veut cloîtrer la pensée dans le dogme. Tous les pas qu'a faits l'intelligence de l'Europe, elle les a faits malgré lui. Son histoire est écrite dans l'histoire du progrès humain, mais elle est écrite au verso. (Sensation.) Il s'est opposé à tout. (On rit.) »

Entre 1559 et 1966, le Vatican a tenu l'Index des livres interdits
Parmi les auteurs dont des ouvrages ont été interdits aux catholiques :
Montaigne, La Fontaine, Voltaire, Rousseau, Renan...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Index_Librorum_Prohibitorum

.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum