Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Ven 21 Fév 2014 - 23:21
Depuis le début de l'année je lis les messages des stagiaires et contractuels 6h qui ont du mal à gérer leurs classes. C'est en effet un sujet qui me préoccupe beaucoup, car c'est également mon cas. Or je m'aperçois (dans mon entourage, parmi mes collègues...) que ceux qui n'y arrivaient pas au début, y arrivent de mieux en mieux. Mais pas moi. Des fois je vais voir les cours de collègues pour qui soit-disant "cette classe est difficile". Et quand j'y vais, il y a un silence de mort (les quelques bavardages à voix basse seraient donc considérés par le collègue comme perturbateurs, euh... je reste sans voix  😕 ). Donc c'est là que je me dis : si cette classe est difficile, la mienne qu'est-ce que ça doit être...
Comme dit dans une autre rubrique, voilà ce que j'ai :
- bavardages intempestifs et simultanés, créant un gros brouhaha
- élèves qui parlent à voix haute
- qui se lèvent sans autorisation
- insolents
A ce stade de l'année (déjà les 2/3), j'ai l'impression, à certaines réactions de mes collègues, que la situation est grave. Genre je suis pas faite pour ce métier, car je n'ai pas réussi à redresser la barre.
Je voulais savoir si pour vous la situation s'était améliorée ? Ou si j'étais vraiment un ovni de l'EN qui devrait démissionner ?
Je précise que j'ai tout essayé, y compris les conseils prodigués sur Néo. Rien à faire, ils n'ont peur de rien, pas même des 2h de colle que je mets quand ils sont trop infects (même si sur le coup ils rouspètent).
J'ai demandé à la collègue qui a cours à côté de moi, si elle entendait le bruit de ma salle. Elle m'a dit que non. Mais je ne sais pas si c'est pour ne pas me vexer, ou parce que c'est bien insonorisé. Ou peut-être que je me prends la tête pour rien.
avatar
Enaeco
Érudit

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Enaeco le Ven 21 Fév 2014 - 23:44
Bonsoir.

Le bordel est une notion très relative et subjective qui dépend d'énormément de facteurs. Il est donc difficile d'évaluer la situation dans laquelle tu te trouves.
Pour être un peu rassurant et à la vue de ton post :

- je pense qu'on est plus sensible au brouhaha quand on face aux élèves que quand on est observateur.
- tu te compares peut-être à des profs expérimentés et connus dans l'établissement (ce que tu n'es pas encore) ou à des collègues débutants dans un établissement un peu plus facile que le tien
- quand on est mal parti, c'est dur de faire changer les choses. il ne faudra pas s'attendre à un changement radical pour cette année scolaire et réfléchir à un meilleur départ à la rentrée.


Tu te remets en question et tu cherches des solutions. C'est déjà un grand pas de fait.
Bon courage.
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Ven 21 Fév 2014 - 23:52
Oui c'est vrai en tant que prof on doit être plus sensible qu'en tant qu'observateur, car quand ma tutrice (tolérance 0 face aux bavardages) était venue à mon cours (ils étaient plus calmes que d'habitude mais quand même bavards), elle n'avait pas trouvé que c'était une classe difficile. Moi-même, je ne pense pas que le bruit s'entende hors de ma salle. Mais au début de l'année, je sortais du cours avec la voix cassée (j'essayais de couvrir leurs bavardages), maintenant, comme je ne veux plus m'user la voix, je m'arrête de parler en attendant qu'ils se taisent (mais je le fais 5-6 fois par cours). Avec une classe en particulier (les 4e), j'ai l'impression de pédaler dans la semoule et de ne faire cours que pour 4-5 élèves (c'est déjà ça). Le pire, c'est que c'est un établissement facile (qu'est-ce que ce serait ailleurs!), privé et avec une vie scolaire hyper dure. Bref il y a des fois, je me sens vachement nulle. Mais je me rassure en me disant que ça fait 7 semaines qu'ils ont cours sans pause, et que ça doit jouer sur leur comportement.
sansara
sansara
Modérateur

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par sansara le Sam 22 Fév 2014 - 0:07
Salomé, j'ai un peu le même problème que toi, mais à moindre échelle : bavardages permanents, interventions intempestives, insolences.

Sur les conseils d'une collègue, j'ai mis en place avec mes 6e une note de participation : sur une grande feuille affichée près du tableau, j'ai noté le nom des élèves. A chaque fois qu'ils participent de manière constructive, je mets un trait dans une colonne verte. A chaque fois qu'ils bavardent, qu'ils oublient de lever la main ou qu'ils se montrent insolents, je mets un trait dans la colonne rouge. C'est un peu fastidieux, mais l'effet a été radical, y compris sur un gamin que je venais juste de récupérer, exclu par conseil de discipline du collège ZEP d'à côté. Certes, il me reste quelques irréductibles qui accumulent les traits rouges, mais l'ambiance de classe a complètement changé : on entendrait les mouches voler, alors qu'auparavant c'était le brouhaha permanent.

J'ai également une classe de 30 latinistes de 3e, où j'ai l'impression d'être sans cesse bordélisée, mais ma tutrice est venue me voir avec eux aujourd'hui (dernière heure avant les vacances puisqu'ils sont en stage l'an prochain), et m'a dit qu'elle avait constaté de nets progrès, même si moi j'ai toujours l'impression que c'est Bagdad et que les élèves ont en permanence la bouche ouverte.

Donc oui, je pense qu'on ne ressent pas les choses de la même façon quand on est face aux élèves et quand on observe la classe. Cela dit, je vais essayer de mettre en place la même note de participation avec eux. Ils sont tellement obsédés par les notes que ça devrait avoir un effet sur leur comportement, et ça valorisera en plus ceux qui essaient de participer en classe mais qui se vautrent aux évaluations.

En tout cas, ne te décourage pas. Je pense que rien n'est perdu pour cette année, tu peux encore tenter des choses. Et tout ce que tu apprends cette année te servira à coup sûr l'an prochain et par la suite, pour ne pas commettre les mêmes erreurs ou imposer un cadre plus strict dès la rentrée.
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 8:07
En fait les élèves sont vraiment trop bizarres. Avant les vacances de Noël et juste après, les 5e étaient devenus horribles (insolents, et tout). Une intervention musclée de la cde, et hop, le calme (mais à quel prix pour moi, car en avouant ce problème avec cette classe, j'ai montré à toute l'équipe de direction à quel point je savais pas tenir mes élèves!). Maintenant les 5e sont toujours bavards, mais un peu moins, et là c'est difficile de punir car la plupart sont en train de bavarder en parlant du cours et en faisant des interventions sans lever la main, mais en posant une question sur le cours. Donc c'est positif. C'est juste énervant.
Avec les 4e, ça allait très bien pendant les 3 premières semaines de janvier, et là, hop, ça dérape à nouveau. L'approche des vacances, sans doute. Mais pas que. Car apparemment ils ne sont comme ça qu'avec moi. Mardi dernier, insolence grandissante (pour ceux qui ont lu mon topic dans l'enseignement secondaire au quotidien), que j'ai difficilement su gérer. En fait en 4e, je ne pourrais dire si les décibels ont baissé depuis le début de l'année ; mais moi j'ai gagné en sérénité donc ça me choque moins. J'ai juste l'impression d'être une grosse incompétente qui sait pas tenir ses élèves par rapport aux collègues.
Mais bon je dédramatise: après tout, je n'ai aucun élève sur les tables, aucun élève qui crie, etc. C'est juste moi qui suis assez intolérante au bruit.
Caprica
Caprica
Niveau 1

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Caprica le Sam 22 Fév 2014 - 9:05
Avez vous imposé des règles claires en début d'année?
Je trouve que les 4e sont des classes difficiles à gérer pour tout le monde.
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 9:22
Je reconnais que je suis très mal partie. Je suis d'un naturel angoissé, très peu sûre de moi-même, et dès la 1ère heure de cours j'étais très crispée et incapable de punir. Bien sûr que ça a beaucoup joué. En plus ça se voyait dans mon attitude, j'avais des gestes parasites qui trahissaient mon manque de confiance en moi. J'ai tenté de rattraper le coup, avec l'aide précieuse de la direction qui était intervenue dans mes classes en octobre, mais c'est reparti en sucettes. Et pourtant je ne fais que ça : carnets, retenues, travail supplémentaire... On dirait que ça leur fait même pas peur.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Iphigénie le Sam 22 Fév 2014 - 10:20
Si ça peut vous rassurer , à près de 40 ans de carrière et une "autorité naturelle" reconnue dans tous mes rapports , j'ai dit hier à mes 30 latinistes de seconde qu à l'exception de trois ou quatre,'ils n'étaient pas dignes de faire du latin et qu'ils feraient mieux de faire autre chose que d'essayer de faire des études:
bavardages incessants, décrochage d'attention toutes les cinq minutes, leçons apprises par coeur mais incapacité à les utiliser en pratique, incapacité à mémoriser les bases plus longtemps qu'un jour, incapacité de s'intéresser à quelque chose qui exige d'utiliser les neurones et leurs connexions, etc.
Vous êtes confrontés, en position de fragilité, à une mutation du public scolaire sous toutes sortes de pressions: manques éducatifs, troubles du comportement et de l'attention, absence de mémorisation, incapacité à maîtriser leur corps (ils parlent même seuls, par réflexe instinctif et non pour communiquer), pauvreté lexicale qui leur fait ne pas réellement sentir la différence entre dire: "je n'ai pas compris" et "vous me gonflez là"...
Bref, le pire serait de VOUS remettre en question. Ne pensez-pas que l'indiscipline est votre faute: l'indiscipline est le résultat de la faillite des parents, de l'école, de la société en général: vous êtes comme le dresseur face aux lions: la férocité du lion n'est pas la faute du dompteur. Le dompteur lui doit sauver sa peau...
Il ne faut pas multiplier les petites punitions comme mots sur le carnet, parce que ça finit par leur enlever toute valeur. Par contre il faut asséner quelques grands coups et surtout en début d'année pour instaurer le rapport de force.
Il ne faut pas se dire qu'on est le seul à ne pas obtenir le silence d'une classe agitée: il faut en parler aux autres enseignants : bien souvent les gens cachent leurs difficultés de discipline, ont peur d'être "celui" qui ne tient pas sa classe: il y a des classes que personne ne tient. Et s'ils sont plus agités avec toi, en raison de ta jeunesse, il faut justement que les autres professeurs montrent qu'ils font bloc avec toi: si tu restes isolée, les élèves se défoulent dans ton cours de la pression qu'ils ont dans les autres. Adresse toi au professeur principal de cette classe et demande lui d'intervenir (pas dans ton cours, hein, mais par un recadrage des élèves !) : c'est ça le vrai travail de "l'équipe éducative": pas les réunions à la c** mais gérer ensemble les difficultés de l'un d'entre nous si tant est que ce ne soient pas des difficultés générales que chacun tait dans son coin.
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 10:33
Hier au conseil de classe, j'ai appris que les élèves se plaignaient du bavardage. Mais ils n'ont pas précisé dans quel cours. A mon avis c'est à peu près partout. J'ai vu que mon collègue de maths avait mis beaucoup d'appréciations en insistant sur les "bavardages parasites", aux élèves qui sont tout aussi bavards dans mon cours. J'ai vu aussi qu'il mettait presque autant de retenues que moi. En revanche je ne sais pas si ses cours sont aussi bruyants que les miens. Mais voilà, à entendre les collègues, c'est grave si j'ai autant de bavardages. J'ai compris que ça pouvait me coûter mon poste (je suis dans le privé). Ce qui me tracasse, c'est de savoir si le bruit de mon cours s'entend dans le couloir. Je n'en sais rien, personne ne me l'a jamais dit (mais peut-être par politesse?). Bref, j'ai l'impression de mal faire mon travail, c'est terrible...
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 10:35
@iphigénie a écrit:
bavardages incessants, décrochage d'attention toutes les cinq minutes, leçons apprises par coeur mais incapacité à les utiliser en pratique, incapacité à mémoriser les bases plus longtemps qu'un jour, incapacité de s'intéresser à quelque chose qui exige d'utiliser les neurones et leurs connexions, etc.

Et les bavardages incessants, chez toi, est-ce que ça crée un genre de brouhaha dans lequel t'es obligée soit de te taire en attendant de récupérer le silence, soit de parler plus fort ? (c'est juste pour savoir si je suis dans la même situation  Rolling Eyes )
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Iphigénie le Sam 22 Fév 2014 - 10:49
Le bavadarge incessant c'est un bruit de fond permanent, où il est difficile d'identifier celui qui parle parce qu'il y a ceux qui murmurent quelque chose au voisin, celui qui cherche en parlant tout haut où il a mis sa feuille, celui qui répond à une question, celui qui se demande tout haut ce que veut dire la question, celui qui rit parce que l'autre a dit que etc... etc.
Pour récupérer le silence je gueule un grand coup: ça les secoue, les tétanise un peu, ça dure 5 à 10 minutes et ça repart, et je m'arrête à nouveau, et je fais écrire et je regueule ainsi de suite: c'est épuisant, désolant, et ça donne l'impression qu'on perd son temps en permanence ou qu'on se vide de toute énergie.
sansara
sansara
Modérateur

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par sansara le Sam 22 Fév 2014 - 10:51
@iphigénie a écrit:
Pour récupérer le silence je gueule un grand coup: ça les secoue, les tétanise un peu, ça dure 5 à 10 minutes et ça repart, et je m'arrête à nouveau, et je fais écrire et je regueule ainsi de suite: c'est épuisant, désolant, et ça donne l'impression qu'on perd son temps en permanence ou qu'on se vide de toute énergie.

C'est ce que je fais aussi avec les 3e. Comme dit ma tutrice, ça fonctionne, mais ça me demande une énergie folle...  cafe 
nuages
nuages
Grand sage

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par nuages le Sam 22 Fév 2014 - 11:54
Salomé87 a écrit:  Je voulais savoir si pour vous la situation s'était améliorée ?

Je ne suis pas débutante  Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? 2289946511 et je fais exactement le même constat qu'Iphigénie (sans avoir autant d'ancienneté qu'elle malheureusement,  car sinon je verrais la retraite s'approcher avec un immense bonheur) , la situation non seulement ne s'améliore pas mais se dégrade à vitesse accélérée . Les bavardages sont devenus incessants en seconde depuis trois ans environ. Quand ils sont trop bruyants je m'arrête, j'obtiens le silence ..pour peu de temps car dès que je reprends le cours, les bavardages m'accompagnent aussitôt. Ils sont peu bruyants mais le manque de concentration concerne tous les élèves ( 34) , les petites filles appliquées aussi,  qui s'excusent poliment puis  poursuivent leur petite conversation à voix basse . C'est Sisyphe et son rocher! Bref je vais être désespérante mais salutaire: si tu as la possibilité de t'engager dans une autre voie, n'hésite pas,  car tu es jeune, les reconversions tardives sont difficiles. Je ne conseillerais à aucune débutante sensible de s'engager dans l'enseignement tel qu'il est actuellement .
SandyVeg
SandyVeg
Niveau 9

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par SandyVeg le Sam 22 Fév 2014 - 12:42
C'est malheureusement trop souvent le cas dans une de mes classe.
Une petite anecdote pour détendre l'atmosphère :
J'étais en formation avec d'autres professeurs, il y avait aussi M l'IPR.
Un collègue dit que les problèmes de bavardages nuisent de plus en plus à l'ambiance de travail. L'IPR, dit que non, il n'y a d'après lui pas d'aggravation du phénomène. Un prof lui répond : "Vous savez M l'IPR que l'ambiance change légèrement quand vous entrez dans une salle ?..."  Very Happy 

_________________
Parcours :
Enseignante spécialisée
2017-2019 : T5 & T6 - Coordonnatrice d'un dispositif ULIS collège + formation CAPPEI.
Prof de maths
2015-2017 : T3 & T4 - Classes de 6e et de 3e - PP 6e + coordo Maths + coordo 6e
2014-2015 : T2 - Classes de 5e et de 4e
2013-2014 : T1 - Classes de 5e, 4e, 3e, 2nde et 1ère
2012-2013 : Stagiaire - Classes de 4e et de 3e
2012 : 3e concours du CAPES
2009-2012 : Contractuelle - Plein de petits remplacements en collège et lycée
2005-2012 : Cours particuliers - Collège, lycée et prépa ECE
Informaticienne
2000-2004 : Ingénieur en informatique
1999-2000 : Monitrice d'informatrice à la fac
sansara
sansara
Modérateur

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par sansara le Sam 22 Fév 2014 - 12:52
SandyVeg, une autre anecdote pour répondre à la tienne, racontée par une collègue de maths : l'an dernier, lorsque l'inspecteur est entré dans sa classe, un élève a lancé "Qui c'est encore ce gros c** qui vient nous faire ch*** ?".
Heureusement l'IPR n'a pas entendu... Comme quoi, certains élèves sont très détendus avec les visites, et l'ambiance de classe ne change pas forcément !
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 12:53
@sansara a écrit:
@iphigénie a écrit:
Pour récupérer le silence je gueule un grand coup: ça les secoue, les tétanise un peu, ça dure 5 à 10 minutes et ça repart, et je m'arrête à nouveau, et je fais écrire et je regueule ainsi de suite: c'est épuisant, désolant, et ça donne l'impression qu'on perd son temps en permanence ou qu'on se vide de toute énergie.

C'est ce que je fais aussi avec les 3e. Comme dit ma tutrice, ça fonctionne, mais ça me demande une énergie folle...  cafe 

C'est ce que je faisais au début de l'année, ça fonctionnait moyen (sur le coup, oui, mais après ça repartait). On m'a finalement déconseillé de le faire, car "ça fait vulgaire, et les élèves voient qu'on perd les pédales en s'énervant donc ils rigolent". J'ai donc abandonné, mais bon, si ça marche avec vous, je pense que je vais reprendre  Very Happy 
avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 12:56
@sansara a écrit:SandyVeg, une autre anecdote pour répondre à la tienne, racontée par une collègue de maths : l'an dernier, lorsque l'inspecteur est entré dans sa classe, un élève a lancé "Qui c'est encore ce gros c** qui vient nous faire ch*** ?".
Heureusement l'IPR n'a pas entendu... Comme quoi, certains élèves sont très détendus avec les visites, et l'ambiance de classe ne change pas forcément !

 affraid affraid affraid 
avatar
Anagramme
Érudit

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Anagramme le Sam 22 Fév 2014 - 12:56
Accordez-vous du temps pour progresser, je sais que cela est facile à dire et moins facile à faire mais on apprend sur le tas. Je suis néotit affecté dans un lycée réputé pour être dans le top5-plus-difficiles-dans-l'acad...je sais de quoi je parle.
Un boulot, ça s'apprend. Wink
Carrie7
Carrie7
Niveau 9

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Carrie7 le Sam 22 Fév 2014 - 12:58
Salomé87 a écrit:Hier au conseil de classe, j'ai appris que les élèves se plaignaient du bavardage. Mais ils n'ont pas précisé dans quel cours. A mon avis c'est à peu près partout. J'ai vu que mon collègue de maths avait mis beaucoup d'appréciations en insistant sur les "bavardages parasites", aux élèves qui sont tout aussi bavards dans mon cours. J'ai vu aussi qu'il mettait presque autant de retenues que moi. En revanche je ne sais pas si ses cours sont aussi bruyants que les miens. Mais voilà, à entendre les collègues, c'est grave si j'ai autant de bavardages. J'ai compris que ça pouvait me coûter mon poste (je suis dans le privé). Ce qui me tracasse, c'est de savoir si le bruit de mon cours s'entend dans le couloir. Je n'en sais rien, personne ne me l'a jamais dit (mais peut-être par politesse?). Bref, j'ai l'impression de mal faire mon travail, c'est terrible...
Bonjour Salomé,
je crois que tu ne devrais pas t'inquiéter pour ton poste; si tu gênais vraiment les autres classes, l'info te serait revenue.
Et les directeurs d'établissement sont parfaitement conscients de la difficulté de la gestion de classe quand on débute. Tu prendras un meilleur départ l'année prochaine. Je suis passée par les mêmes difficultés que toi il y a 2 ans, et je me suis beaucoup améliorée (je suis aussi passée à un établissement très facile, mais il n'empêche...)
Bon courage, et bonne fin d'année !
ann
ann
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par ann le Sam 22 Fév 2014 - 12:59
Attention "gueuler un bon coup" ne signifie pas que l'on s'énerve et que l'on part sur des hurlements histeriques ... Cela doit être contrôlé, assumé et puissant , visuellement il faut la placidité du gorille , la puissance du gorille et le regard dur , droit , dénué de tout sentiment ( d'un gorille ) et ça doit durer 10/20secondes
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par *Fifi* le Sam 22 Fév 2014 - 13:14
Salomé87 a écrit:
@sansara a écrit:
@iphigénie a écrit:
Pour récupérer le silence je gueule un grand coup: ça les secoue, les tétanise un peu, ça dure 5 à 10 minutes et ça repart, et je m'arrête à nouveau, et je fais écrire et je regueule ainsi de suite: c'est épuisant, désolant, et ça donne l'impression qu'on perd son temps en permanence ou qu'on se vide de toute énergie.

C'est ce que je fais aussi avec les 3e. Comme dit ma tutrice, ça fonctionne, mais ça me demande une énergie folle...  cafe 

C'est ce que je faisais au début de l'année, ça fonctionnait moyen (sur le coup, oui, mais après ça repartait). On m'a finalement déconseillé de le faire, car "ça fait vulgaire, et les élèves voient qu'on perd les pédales en s'énervant donc ils rigolent". J'ai donc abandonné, mais bon, si ça marche avec vous, je pense que je vais reprendre  Very Happy 
 Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? 3795679266 
On peut hausser la voix sans être vulgaire. Je hausse souvent la voix, je fais la morale, je rappelle les notions de respect et de politesse d'un ton sec. Ca ne veut pas dire perdre les pédales, une fois que j'ai fini de dire ce que j'avais à dire à la personne, je repars d'un ton sympa avec le groupe.
Je pense qu'il faut savoir ce qu'on accepte et ce qu'on n'accepte pas. Par ex quand je parle ou qu'un élève parle, je demande le silence et une écoute. Ce n'est pas une question de chuchotements ou de bavardages plus forts, je n'en accepte aucun. Si un élève lit ou répond et qu'un autre chuchote, je sors un truc du genre "excuse moi X il faut que tu t'arrêtes car Y ne t'écoute pas. "(petit moment de honte de Y en principe). "C'est bon Y on peut reprendre ? On te dérange pas ?" (d'un ton ironique).
Alors oui je m'arrête souvent mais de moins en moins. Il faut tenir sur le long terme par contre, ca ne change pas du jour au lendemain et ça demande beaucoup d'énergie car il faut toujours être en train de regarder les élèves pour voir s'ils écoutent ou parlent/rêvassent. C'est ça qui m'était très dur la première année : je me concentrais sur mes cours donc j'avais du mal à voir tout ce qui se passait. Petit à petit, ca va mieux mais ce n'est pas simple de les faire écouter car le silence ne suffit pas : il faut qu'ils soient concentrés, qu'ils écoutent réellement, et ça ce n'est pas simple du tout. Je fais répéter les phrases à un élève, je demande de reformuler une consigne etc.

Mais tout ca prend une énergie folle et on ne peut pas être à fond à chaque heure, encore moins en débutant quand on a x choses à gérer. Il ne faut pas avoir peur des élèves, ne pas hésiter à leur donner un cadre. Ca ne passe pas que par les punitions, ca passe d'abord par notre attitude : leur montrer de manière orale qu'on n'accepte pas qu'ils parlent à voix haute, qu'ils bavardent, qu'ils soient insolents. D'abord les reprendre à chaque fois, d'un ton sec ou en haussant la voix selon notre personnalité. Ca ne veut pas dire crier ou avoir tout le temps un ton sec mais justement varier entre les tons de voix pour qu'ils assimilent que selon leur attitude le cours peut être cool comme beaucoup moins.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
skindiver
skindiver
Érudit

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par skindiver le Sam 22 Fév 2014 - 15:36
Cette année je suis dans un établissement très calme très agréable où les élèves sont gentils, ne parlent pas pendant mes cours.
L'année dernière c'était l'horreur, un collège pourri, vraiment, et au lieu de gérer mes difficultés seuls, j'ai voulu demander des conseils à d'autres professeurs histoire d'apprendre à mieux gérer certaines classes.
Certains m'ont dit:ah bon? tu as des soucis? ça se passe très bien dans mon cours" etc... (je tiens à préciser qu'un jour j'ai entendu mes pires élèves raconter que dans les cours de ce fameux collègue c'était Beyrouth).
En final le fait d'avoir demandé des conseils, ça m'a voulu une réputation pas top dans ce collège niveau gestion des élèves, alors qu'en toute objectivité je m'en sortais de la même façon que mes collègues, donc évite de trop en parler avec tes collègues si tu sens qu'ils ne sont pas bienveillants avec toi (mais méfie toi quand même des sourires en apparence)
et ce forum est une bonne source de conseils et d'information.
marjolie.june
marjolie.june
Expert

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par marjolie.june le Sam 22 Fév 2014 - 16:05
@iphigénie a écrit:
Vous êtes confrontés, en position de fragilité, à une mutation du public scolaire sous toutes sortes de pressions: manques éducatifs, troubles du comportement et de l'attention, absence de mémorisation, incapacité à maîtriser leur corps (ils parlent même seuls, par réflexe instinctif et non pour communiquer), pauvreté lexicale qui leur fait ne pas réellement sentir la différence entre dire: "je n'ai pas compris" et "vous me gonflez là"...
Bref, le pire serait de VOUS remettre en question. Ne pensez-pas que l'indiscipline est votre faute: l'indiscipline est le résultat de la faillite des parents, de l'école, de la société en général: vous êtes comme le dresseur face aux lions: la férocité du lion n'est pas la faute du dompteur. Le dompteur lui doit sauver sa peau...

Je suis assez d'accord avec ce discours. Sans prétendre être une pro de la gestion de classe, c'est relativement calme dans mes cours. Cependant, je constate une généralisation du problème des remarques intempestives faites à voix haute, sans autorisation de prendre la parole, ce qui a le don de m'énerver profondément.

@iphigénie a écrit:Il ne faut pas multiplier les petites punitions comme mots sur le carnet, parce que ça finit par leur enlever toute valeur. Par contre il faut asséner quelques grands coups et surtout en début d'année pour instaurer le rapport de force.

C'est une chose que j'hésite encore à faire face aux "grands" (les 3e) par peur du conflit ouvert, mais je n'hésiterai pas l'année prochaine à taper fort dès le début de l'année. Je le fais sans réfléchir avec les plus petits, et ça marche très bien.



avatar
Jézabel
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par Jézabel le Sam 22 Fév 2014 - 17:49
Merci pour vos conseils. Il reste encore 1 trimestre, j'ai pas l'intention de le faire comme j'ai subi les 2 premiers. Dès lundi je vais débouler dans la classe en les engueulant sec, ça fait des mois qu'ils ne m'ont pas vue comme ça, ils vont se demander ce qu'il se passe. Je vais tenter de rien lâcher, mais ça va être laborieux. Car j'ai vraiment affaire à une petite bande d'insolents avec qui il faut s'accrocher...
avatar
zizza
Niveau 10

Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ? Empty Re: Débutants bordélisés en début d'année, où en êtes-vous à ce stade de l'année ?

par zizza le Sam 22 Fév 2014 - 19:13
Salomé87 a écrit:Merci pour vos conseils. Il reste encore 1 trimestre, j'ai pas l'intention de le faire comme j'ai subi les 2 premiers. Dès lundi je vais débouler dans la classe en les engueulant sec, ça fait des mois qu'ils ne m'ont pas vue comme ça, ils vont se demander ce qu'il se passe. Je vais tenter de rien lâcher, mais ça va être laborieux. Car j'ai vraiment affaire à une petite bande d'insolents avec qui il faut s'accrocher...

Oui c'est ça, ne lâche rien!! Bon courage  fleurs2 fleurs2 
Et l'année prochaine, tu sauras mieux comment il faut faire dès le début... fleurs 

_________________
2014-2015: 4e, 3e LV2 et 2de, 1e S + ES + STI2D + STL, Tle S + STMG + STI2D + STL LV2 dans 2 lycées (T2)
2013-2014: 4e, 3e LV2 sur 2 collèges (T1)
2012-2013: 2de, 1e S, 1e ES, TS LV2 (stage)
2011-2012: 6e, 5e, 4e, 3e LV1 bis + 4e, 3e LV2 (stage)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum