Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Suzon Grisou
Niveau 5

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Suzon Grisou Lun 2 Mai 2016 - 8:01
Oui vraiment bravo. J'ai tenté l'agrégation interne il y a une bonne dizaine d'années avec des petits enfants et un mari très absent, c'est très difficile. Mes enfants sont grands maintenant, vous lire m'a donné envie de tenter à nouveau l'aventure, j'attends que mon dernier passe le bac et je me lance.
avatar
2neurones3enfants
Niveau 1

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par 2neurones3enfants Lun 2 Mai 2016 - 10:40
Bonjour à tous,

Suzon Grisou: Je te conseille de commencer "doucement " par la didactique et la grammaire qui servent notre pratique de l'enseignement et sont très utiles pour capitaliser nos connaissances pour le concours. Alors lance toi ! J'avais assisté à un seul cours de didactique à Nanterre et le professeur J. avait dit que la plupart des personnes qui étaient admises au concours ne l'avaient été qu'avec persévérance et courage, que cela leur avait pris du temps et que c'était normal au vu du rythme de vie de tout à chacun. Bref, j'avais apprécié son discours.
Bien sûr, il y a les personnes qui le réussissent aussi du 1er coup, c'est tant mieux pour elles mais je suis une besogneuse et je mets du temps maintenant à assimiler, rédiger et lire.
Sur ce forum, il y a aussi un autre topic sur un groupe de travail agrégation interne et peut-être que d'ici peu les deux topic pourraient se rejoindre.

J'avais aussi d'autres questions, je rejoins Osmie: quand les admis disent qu'ils travaillent 2h/ jour: de quel type de travaux s'agit-il (explications, commentaires, lectures?)

-Faisiez vous un calendrier de travail par mois ? par semaine ?
- N'étiez-vous pas confrontés à l'oubli des autres oeuvres quand vous en travailliez une en particulier ?

Merci beaucoup à Clairlaure pour tes renseignements, ils vont bien m'aider. Je constate dans l'exemple que tu m'as montré que tu procèdes sous forme de dissertation (tu problématises et tu organises une démonstration selon différents axes en te fondant sur tes analyses et celles des critiques), avais-tu listé un certain nombre de sujets au fur et à mesure de ta lecture ? Quand tu dis aussi "revoir détail/ détail", que veux-tu dire par là ?

Bravo à Emanao d'avoir obtenu l'agrégation avec un nouveau né et deux jeunes enfants: des recettes pour rester en forme physiquement et intellectuellement quand on dort très peu ? je suis preneuse. Quand je dors peu, comme j'ai du mal à apprendre, à lire ou à réfléchir...

Irisse: ta méthode de travail m'impressionne car sur des oeuvres "courtes " comme celui d'il y a deux ans, les annotations dont chacun émaille ses oeuvres pouvaient vite être balayées par une lecture rapide mais il y a 3 ans (Mme de Sévigné, Les Lettres Persanes, Le Rouge et le Noir, ainsi que la comparée ) comme celui de l'année 2016 sont des oeuvres assez conséquentes et les fiches m'ont permis de revenir plus rapidement sur l'ensemble des oeuvres. Ta façon de faire ne me conviendrait pas car j'aurais l'impression de me noyer dans une multitude d'informations.
Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et à bientôt.

Irisse
Irisse
Niveau 5

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Irisse Lun 2 Mai 2016 - 19:10
Il ne faut pas oublier que ce qui est déterminant c'est l'analyse de la citation. Tu peux te faire toutes les fiches possibles et inimaginables, résumer l'oeuvre en long et en large, compiler des exemples, si tu n'as pas intégré la méthode pour laquelle je n'ai d'autres recettes que personnelles, tu as maximum 8 ou 9. La seule recette c'est de faire un maximum d'exercices, manuscrits, j'insiste, et d'apprendre par les bonnes copies. Quant à la condition physique, en effet, il y a aussi cette variable. Il faut être capable de tenir les 14 heures d'épreuves (2x7) pour les écrits. J'ai plusieurs décennies au compteur et mes sessions des écrits n°4 et 5 furent très éprouvantes : migraines, vomissement à la fin de l'une de mes épreuves..., sans parler des insomnies pendant la préparation, sueurs froides pendant l'été. Et puis un jour, les notes s'envolent ! Finies les notes pourries ! Et ça y est on l'a ! Depuis un an je suis agrégée et une de mes collègues vient de me dire aujourd'hui : "alors est-ce que c'est si bien que ça d'être agrégée " OUI !!!! pas seulement pour la fiche de paie, les 15h (j'en fais 17 !) et les belles vacances de cette année, le champagne bu avec mes collègues. Comprenne qui pourra !
avatar
adumbrate
Niveau 8

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par adumbrate Lun 2 Mai 2016 - 19:32
@Irisse a écrit:Il ne faut pas oublier que ce qui est déterminant c'est l'analyse de la citation.

+ 1
Les rapports répètent souvent qu'on ne demande pas aux candidats de devenir spécialistes d'un auteur. Et d'ailleurs, parfois, je pense qu'il faut se méfier du trop-plein de connaissances ou d'une maîtrise très importante de l’œuvre : on veut tellement tout recaser qu'on s'éloigne du sujet sans s'en rendre compte.
En plus, je pense qu'il faut se mettre à la place des correcteurs : personnellement, je n'apprécie pas nécessairement que mes élèves me rendent des tartines. Pour l'agrégation, je pense que c'est la même chose.


Dernière édition par adumbrate le Ven 10 Aoû 2018 - 9:34, édité 1 fois
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par maldoror1 Lun 2 Mai 2016 - 20:35
@Irisse a écrit:Il ne faut pas oublier que ce qui est déterminant c'est l'analyse de la citation.

J'en suis convaincue. Je n'ai obtenu que 9 cette année (première tentative), alors que je connaissais Mémoires d'Hadrien quasi par cœur et que j'ai pris du plaisir à composer. Et je sais pertinemment que tant que je ne comprendrai pas mieux comment bien analyser et problématiser, je n'obtiendrai guère plus. J'ai vraiment hâte de lire le rapport de jury!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
emanao
emanao
Niveau 5

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par emanao Lun 2 Mai 2016 - 20:57
2neurones3enfants : je ne fais pas partie des lauréats 2016 mais je suis intervenue sur ce fil pour dire que parmi les reçus, il y a vraiment tous les profils. Chacun compose avec ce qu'il est, ce qu'il vit (plein temps, vie familiale prenante, mi-temps, congé formation, célibat etc). Chaque situation a ses avantages et ses inconvénients mais tout le monde a ses chances, j'en suis convaincue.

Personnellement, je me suis lancée dans l'aventure (car c'en est une) sans savoir si je me présenterais aux écrits. Je me suis laissée prendre au jeu et ma préparation et mon investissement sont allés crescendo. J'ai sûrement moins travaillé que d'autres. J'ai été forcée à l'efficacité. J'ai sans doute abordé les épreuves écrites avec un détachement (tout relatif) qui m'a permis de ne pas être paralysée par le stress (ce qu'a vécu une amie bien mieux préparée que moi.)

@adumbrate a écrit:
@Irisse a écrit:Il ne faut pas oublier que ce qui est déterminant c'est l'analyse de la citation.

+ 1
Ce que j'ai rendu faisait à peine deux copies doubles, et j'ai obtenu une note tout à fait correcte.

Idem. Et je me souviens être sortie de l'épreuve en me disant que ce que j'avais rendu était bien trop court...

Bosser sur les rapports de jury me semble aussi essentiel.

Bravo aux lauréats 2016 et bon courage et bonne chance à ceux qui se (re)lancent dans l'aventure !
avatar
2neurones3enfants
Niveau 1

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par 2neurones3enfants Mar 3 Mai 2016 - 11:01
Bonjour,

Oui, je sais qu'il est essentiel de comprendre comment analyser un sujet et de révéler la tension du sujet et de le problématiser afin d'organiser une démonstration digne de ce nom.
J'espère m'organiser afin d'essayer de traiter des sujets mais il faut au préalable que je maitrise la lecture des oeuvres.
Je n'arrive pas à rendre de longues copies (cette année 2 copies double) mais je me suis dit au milieu de ma rédaction qu'une partie du sujet m'avait échappé. Donc, je sais que par manque d'entraînement, entre autre chose, j'ai restreint mes chances d'être admissible.
A bientôt.
avatar
2neurones3enfants
Niveau 1

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par 2neurones3enfants Dim 8 Mai 2016 - 12:27
Bonjour à tous,

J'espère que vous profitez bien de votre week end prolongé.
Juste un petit message pour remercier toutes les personnes qui ont répondu au questionnaire et pour vous dire que vous pouvez aussi partager (sans obligation) avec le groupe de travail pour l'agrégation 2017. Vos avis et expériences seront les bienvenus.
C'est là que je me suis dirigée afin de trouver de l'émulation.....
Bonne continuation à chacun d'entre vous
Tessa103
Tessa103
Niveau 6

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Tessa103 Ven 30 Mar 2018 - 18:08
Je remonte ce sujet car c'est vrai que je m'interroge entre prendre à 80% ou à mi-temps (de droit car bébé de 5 mois)... Le mi-temps laisse quand même plus de marge horaire et les edt à 80 % ne sont pas toujours au mieux. Après, le problème, c'est financièrement.
Pour ce qui est de la didactique, j'avais assisté à quelques cours à Nanterre. Mais je ne sais toujours pas trop comment faire pour pallier le manque de connaissances (j'ai l'impression qu'il fait être calé sur tous les mouvements littéraires et sur pas mal d'oeuvres mais étant en collège, je suis moins calée que certains, sûrement).
Si certains peuvent conseiller des ouvrages (j'ai vu "les 100 fiches sur les mouvements littéraires" notamment), voire des manuels de lycée pertinents.

avatar
Rell
Niveau 6

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Rell Lun 23 Avr 2018 - 18:10
Tout fraîchement admis, je me souviens que ce questionnaire m'avait beaucoup aidé en début de parcours. Je rends donc la pareille.

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?
Master 2 recherche mention TB obtenu 5 ans avant de passer l'agrégation.  

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?
En mars, dès la parution du programme.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?
L'été, je bossais facilement 6h/jours. Pendant les petites vacances, 3 ou 4 heures en moyenne.

- Pendant les cours, même question
J'avais 19h réparties sur le collège et le lycée. Je travaillais entre une heure et trois heures chaque soir.

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?

Les Atlande + 3 livres publiés par le CNED sur des auteurs sur lesquels je n'ai pas été interrogés au concours.

- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?
Pas d'enfants, pas de passions chronophages, mais une incapacité physiologique à travailler après 19h30. Je suis épuisé le soir, si je travaille avant de dormir, je dors mal assurément. Je mangeais en 40min le midi, je ne perdais pas de temps, mais le soir je voulais ma tranquillité pour écouter de la musique, regarder des films, m'occuper de ma vie sociale et amoureuse.

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?
Au CNED. J'en suis moyennement satisfait. Les entraînements sont bien : les appréciations sont efficaces mais la préparation n'est pas pratique du tout. Par exemple, on nous demande de les faire en temps réel mais si on les fait à l'écrit, ce que je tenais à faire, on n'a le droit qu'à une appréciation laconique car le format ne permet pas une annotation précise ... Et puis, les oraux enregistrés au casque, ce n'est pas la même chose qu'un oral en présentiel. La qualité des cours est aussi très aléatoire et la plupart peuvent être achetés sans passer par le CNED. Franchement, en dehors des entraînements notés, je n'en ai pas retiré grand chose.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?
19h avec des 5ème et des 1ère.

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?
Entre 15 et 25, environ ...

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?
3 dissertations sur auteurs, 2 dissertations de didactique. 3 oraux blancs de littérature comparée (un sur chaque oeuvre, ce qui m'a vraiment aidé : j'ai eu 16/20), une explication de texte et 2 leçons. Les entraînements sont importants mais ne font pas tout.

Je conseille de se mettre au travail dès les vacances d'été pour profiter du temps libre. Le plus important étant de connaître sur le bout des doigts les oeuvres. Les Atlande et les entraînements font le reste ... Le jour J, mes notes allaient de 7 à 16.


Dernière édition par Rell le Sam 28 Avr 2018 - 19:40, édité 2 fois

_________________
Classes 2020-2021 : deux classes de 1ère générale + HLP 1ère

"Le temps était encore ténébreux et sentant l'infélicité et calamité des Goths, qui avaient mis à destruction toute bonne littérature ; mais, par la bonté divine, la lumière et dignité a esté de mon âge rendue ès lettres [...] Maintenant toutes disciplines sont restituées, les langues instaurées, grecque, sans laquelle c'est honte que une personne se die savant, Hébraïque, Chaldaïque, Latine "[...]

François Rabelais, Les Horribles et Épouvantables Faits et Prouesses du très renommé Pantagruel, chap. 8, 1532.
Tessa103
Tessa103
Niveau 6

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Tessa103 Lun 23 Avr 2018 - 18:14
Merci beaucoup pour ce témoignage!

_________________
" “Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde.” Jean d'Ormesson

Mon blog :https://lepavillondediane.wordpress.com/
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Poupoutch Mar 24 Avr 2018 - 19:57
Si j'avais pensé remplir un jour ce questionnaire ! Alors voilà mes réponses mais je préviens d'avance que je suis plutôt atypique.

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?

Bac + 8, mais pas en lettres.
J'ai passé l'agreg externe en 2012 (en touriste) et 2014 (en lisant livres et critique seule dans mon coin)-> j'ai frôlé l'admissibilité les 2 fois. En 2015,admissible à l'externe, j'ai frôlé l'admission (0.5 point du seuil ramené sur 20).
J'ai passé l'externe en 2017 en touriste, et j'ai eu 9 en littérature et 7 en didactique.

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?

J'ai commencé à travailler en mai 2017, en lisant les œuvres. En juillet, j'ai assisté au stage de didactique de Sevigné.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?

Grandes vacances : 4-5h (lecture)
Petites vacances dans l'année : 6h par jour, sauf week-ends. Je prenais toujours deux ou trois jours off.

- Pendant les cours, même question

Un vendredi sur deux, 4h l'après midi.
Samedis et dimanches, 6 à 7h.
En conservant quand même parfois du temps de pause.
Jamais de boulot le soir.

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?

Aucune.

- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?

Pas d'enfants. Je vais beaucoup au théâtre.

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?

A rien.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?

Plein temps (certifiée, 18h). J'ai pris cette année les terminales L pour la première fois. Bcp de formations pour les options théâtre et j'ai 1h de route aller et 1h retour.

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?

Aucune. Je n'ai cité que de mémoire et imparfaitement (mais j'ai une bonne mémoire).

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?

Écrit : aucun.
Oral : 1 entraînement en temps limité par œuvre, sans évaluation.

Je ne recommande pas mon mode de préparation : il n'a été viable que parce que mes oraux d'agreg externe n'étaient pas loin et qu'en 2015, j'ai eu une formation hyper solide en présentiel à Sevigné. Et aussi parce que j'ai énormément de mémoire.
En revanche, je pense qu'il ne faut pas se noyer dans des références critiques, mais s'attacher à connaître les œuvres et en proposer une lecture originale.

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
Atalante1
Atalante1
Niveau 5

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Atalante1 Mer 25 Avr 2018 - 10:26
Pour ma part:
J'ai tenté une fois avant d'être admissible, puis au bout de deux échecs à l'oral, je me suis inscrite à S. Je n'assistais pas à tous les cours , selon les profs, ils étaient enregistrés sous format audio, cela m'a servi. J'ai aussi assisté aux cours de mon Paf selon les auteurs, là où j'avais un manque. Côté Didactique , j'ai fait avec ce que j'avais déjà. Je vous conseille de connaître parfaitement votre histoire littéraire , Lagarde et Mochard ou collection Mitterand et de bien connaître les notions techniques du Lexique des termes littéraires du Livre de poche.
Il faut s'entraîner et être corrigé, pour moi c'est essentiel, et ne pas tenir compte des notes mais des remarques de vos correcteurs pour les intégrer. J'ai eu des 4 et des 6 en dissert' mais 17 le jour J.
Lisez et relisez les œuvres au programme: 3 fois avant les écrits et une autre avant les oraux . Trois fois aussi pour la Comparée : une lecture rapide pendant l'été, puis deux fois avant les Oraux . J'ai complètement laissé tomber les épreuves pour l'oral , y compris la Grammaire en me concentrant uniquement sur les œuvres de l'écrit, à partir de septembre.
Côté nombre d'heures travaillées : tous les après midi pendant les vacances et lectures le soir, pendant l'année (20h de cours), j'allais en bibli 1/ semaine , pas forcément pour faire des recherches mais au moins cela m'évitait de m'endormir. À partir de mi-novembre , je n'ai fait que ça , avec un programme de trois semaines par auteur.
Bref, vous l'avez compris, j'ai beaucoup travaillé, parce qu'il me fallait ça pour la décrocher cette année . À vous de voir selon vos lacunes , ce qu'il faut travailler en priorité.
Bon courage woohoo
ernya
ernya
Habitué du forum

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par ernya Mer 25 Avr 2018 - 11:16
J'ai une question ! On répète à plus soif qu'il faut bien connaître les oeuvres et je vois que tu conseilles de lire trois fois les oeuvres avant les écrits. Ca me paraît peu pour s'approprier une oeuvre donc comment as-tu fait ? Relisais-tu simplement quelques passages précis ? Revoyais-tu régulièrement juste des fiches (perso, structure...) ?

Atalante1
Atalante1
Niveau 5

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Atalante1 Mer 25 Avr 2018 - 11:49
À chaque fois que dans un cours il y avait une notion qui me posait problème, je faisais une recherche et un travail approfondi avec le passage où l'exemple mentionné. Par exemple, pour L'ES, j'ai fait une 1' lecture en faisant un résumé, tout en me servant de la préface et du dossier critique en fin d'ouvrage, puis j'ai travaillé sur le Foliothèque (excellente collection pour une première approche), puis je l'ai relu en sélectionnant des passages que je pouvais exploiter , pus une dernière fois avant les écrits avec tout ce que les cours m'avaient apporté . Pour cela, il faut du temps et un Planning précis , c'est à dire qu'entre juin et septembre , il y aura des choses que tu auras mieux comprises...
À chacun sa façon, je me suis dit que je devais connaître les œuvres au point d'être capable de faire dessus un cours à des élèves avec les questions d'usage: contexte, genre, mouvement littéraire , personnages , intrigue, tensions...
Et aussi , il y a des articles en ligne qui donnent des pistes.
avatar
lolv0736
Niveau 4

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par lolv0736 Ven 10 Mai 2019 - 9:18
Bonjour tous,
C'est à mon tour de prendre quelques minutes pour répondre à ce questionnaire que j'ai parcouru en long, en large, en travers, avant de m'y mettre. Cette fois, je peux apporter ma pierre à l'édifice et aider peut-être celles et ceux qui se vont relever le défi!

- Formation: classique. J'ai fait 3 ans de prépa, une licence et une maîtrise de lettres modernes, puis j'ai passé le capès et l'agreg la même année. Admissible à l'agreg externe, je l'ai retentée l'année suivante, mais sans succès décisif. Enceinte en cours d'année, j'avais lâché la préparation après les écrits...

- Je me suis remise à l'interne quand les enfants m'ont paru un peu plus grands (mon dernier avait 6 ans). Je l'ai donc retentée une dizaine d'années plus tard. Cela faisait 4 années que je demandais un congés, sans succès, j'ai donc pris les devants et me suis mise à mi-temps, afin de pouvoir assister à la préparation de mon université, et travailler sérieusement. Je l'ai obtenue la seconde année: la première, j'ai raté l'admissibilité à un point!!!

- Question travail, je me sais incapable de travailler le soir, a fortiori après une journée de cours au bahut. Donc je travaillais essentiellement les we, les dimanches, et pendant les vacances. Mes deux jours de disponibilité dans ma semaine, je les passais à la fac, du matin au soir ou presque. Les vacances, je me débrouillais pour caser les enfants chez leurs grands-parents, et j'ai ainsi pu bosser efficacement, en moyenne 8 à 10h par jour.

- J'ai donc deux enfants, et surtout un mari qui m'a libéré du temps les dimanches. En semaine en revanche, je devais les gérer seule trois jours sur cinq, du fait des déplacements de mon conjoint. Autant dire que la vie de couple en a pris un coup pendant ces nombreux mois... Passer l'agreg interne est un projet collectif, cela entraine nécessairement des sacrifices, y compris financiers dans notre cas, des bouleversements dans l'organisation familiale. Mes enfants l'ont bien vécu, grâce à leur père entre autre! Sinon, je n'ai jamais renoncé à mes deux séances de natation par semaine, pour décompresser. J'ai par contre dû arrêter l'escalade, c'était incompatible avec ma charge de travail.

- Je n'ai pas lu de critiques, les cours à la fac étaient amplement suffisants. Les profs faisaient la synthèse. Je me suis beaucoup entraînée, et j'insiste sur le "en temps limité"! La première année, j'ai réalisé toutes mes disserts en deux jours! Hormis le fait que c'est chronophage, ce n'est absolument pas efficace, car le jour J, on a 7h, point final. Et il y a un monde entre produire une dissert en 12 ou 15h et une dissert en 7h! Donc, il faut s'entrainer à aller vite, à penser vite, à pondre des plans vite, à rédiger vite... et bien. J'ai fait une dissert par auteur, dont une en concours blanc, et trois ou quatre disserts intégrales de didactique. Par contre, je faisais beaucoup de plans en 3h. Pour l'oral, j'ai pu passer sur chacun des exercices (explication, leçon, étude littéraire et commentaire) mais je me suis entraînée sur les sujets de mes camarades aussi, sous forme de plan encore.

- J'ai lu les oeuvres deux fois pendant l'été, la première pour défricher, la seconde pour déterminer un plan très précis de chaque oeuvre. Je me suis resservie de ces tableaux synoptiques tout au long de l'année. Il faut connaître les plans des oeuvres et être capable de retrouver assez vite un passage précis. C'est plus ou moins dur selon les textes... Cette année, c'était peut-être Flaubert qui était le plus dur à maîtriser, l'an passé, sans conteste Montaigne! J'ai procédé à une troisième lecture dans le courant de l'année, soit intégrale soit partielle, souvent à la veille des épreuves. Mais les relectures font partie du travail d'appropriation des cours.
Citations, j'en ai appris beaucoup, je dirais une cinquantaine par auteur, y compris des passages de textes critiques ou de correspondances. J'ai aussi appris quelques citations théoriques pour la didactique, mais surtout les programmes. Je m'y suis mise un mois avant les épreuves, à raison de 30 minutes par jour, ça rentre finalement assez vite, et c'est presque plaisant!

- Le conseil que je donnerais, c'est de tout miser sur la méthode! Les notes d'écrit sont fondamentales et la didactique reste une épreuve très aléatoire, donc il faut assurer la dissert sur auteur. Il faut bien connaitre l'oeuvre mais surtout savoir bâtir une dissert, en se concentrant sur le sujet, le sujet, le sujet! L'oral est bien moins assuré: on peut se rétamer, alors qu'on avait l'impression d'avoir fait un truc bien, nourri en tout cas... C'est assez inexplicable. Connaître les oeuvres ne suffit pas, il faut savoir que le jury attend des choses précises, et que si on a le malheur de ne pas en parler, ou carrément, de n'être pas d'accord avec leur lecture, c'est mort!!! En confrontant les expériences, cela ressort clairement. Enfin, il y a une part de chance non négligeable, et ne sont pas récompensés systématiquement les meilleurs ou les bosseurs. C'est comme ça. Et c'est pour ça qu'on s'acharne!

Bon courage à tous! C'est avant tout une très belle formation, c'est ce plaisir de se confronter aux textes et à la difficulté qui fait toute la richesse de ce concours, plus que le résultat!
Sei
Sei
Vénérable

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Sei Ven 10 Mai 2019 - 21:43
Je participe, en me disant surtout que ce fil est rassurant au vu de la diversité des parcours. Chacun peut tenter sa chance, je crois, à condition d'en avoir envie (il faut quand même aimer ça, pour travailler une année durant, voire plus quand on rempile !).

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?

Prépa littéraire, option cinéma.
Master 1 de cinéma.
Ecole de théâtre, qui m'assure un équivalent Bac +5 (mais j'ai eu longtemps peur que l'on vienne m'enquiquiner pour le Capes).
Première fois que je passais l'agrégation.

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?
Fin avril, début mai. Je ne sais plus exactement. Les programmes étaient déjà parus, mais pas depuis très longtemps. TZR, je me suis retrouvée un moment sans remplacement, et je me suis mise à travailler à ce moment-là, un peu par hasard (je ne savais pas si l'envie résisterait au temps, d'ailleurs), profitant de l'aubaine.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?
Ma fille a été gardée par la nourrice de 9h30 à 17h30, sauf pendant les vacances de Noël, et je profitais de ce temps libre. On l'a davantage fait garder cette année à cause de l'agrégation.
L'été, j'ai moins travaillé pendant nos quatre semaines de vacances, mais je me suis quand même réservée quelques heures par-ci par-là.

- Pendant les cours, même question

Ça dépendait. Quand j'ai dû assurer, au début d'année scolaire, un remplacement au lycée, avec des BTS (niveau que je ne connaissais pas), j'ai très peu travaillé en semaine. A d'autres moments, je pouvais me dégager un peu de temps selon les emplois du temps. Mais quoi qu'il arrive, je m'arrêtais à 17h30, pour m'occuper de ma fille. J'ai travaillé le soir uniquement juste avant les écrits et les oraux. Sinon, après avoir couché ma fille (qui n'est pas une couche-tôt), je me contentais de boucler mes cours pour le lendemain s'il y en avait besoin.
Ma grande plage de travail, à partir de la Toussaint, a été le dimanche. Mon compagnon ou/et ma belle-mère s'occupaient énormément de ma fille, pendant que je travaillais. J'ai demandé explicitement de l'aide, et je ne le regrette pas.
Le samedi, je travaillais seulement pendant sa sieste.

En un mot, j'ai eu l'impression de travailler régulièrement, sur un temps long, mais pas forcément énormément par jour, sauf deux WE (un avant les écrits, un avant les oraux), où mon compagnon avait emmené ma fille pour me laisser le champ libre. Je n'avais pas ma petite, j'étais très libre au niveau des horaires, et j'ai vu la différence. Mais je ne pense pas que j'aurais pu tenir ce rythme sur du long terme, ce n'était que ponctuel. (Je précise parce que je ne pense pas qu'un jeune enfant soit nécessairement un obstacle à une bonne préparation.)

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?
Aucune œuvre intégrale, mais des préfaces et appareils critiques choisis dans d'autres éditions que celles au programme ainsi que des articles. J'ai lu trois fois les œuvres.

- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?
Une petite fille qui avait moins d'un an quand j'ai commencé la préparation... et qui a fêté ses deux ans il y a trois jours.
J'ai arrêté toutes mes activités en septembre (écriture, tango, et méditation en groupe). Je consacrais à ma famille tout le temps libre qui me restait.
Mais au début de la préparation, j'ai énormément... roulé en voiture ! J'ai obtenu mon permis en juillet, et jusqu'à cette obtention, j'ai roulé avec mon compagnon, en conduite supervisée (le permis et moi, c'est une longue histoire).

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?

Fac d'Artois, à distance. Très bonne formation, je recommande.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?
Temps partiel de 14 heures. TZR, j'ai galéré à certains moments, eu de la chance à d'autres. J'ai aussi demandé de l'aide à deux reprises pour ne pas à avoir à trop créer  mes cours (c'est chronophage, évidemment) parce que ce n'est pas évident de changer sans cesse de niveau. (Ce sont des Neos qui m'ont aidée, merci mille fois Nadejda et Iliana  I love you )

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?
Beaucoup, je pense, mais je ne me suis jamais installée à un bureau pour les apprendre. Je n'étais pas sûre de les connaître, d'ailleurs, mais le jour de l'épreuve, elles me sont revenues sans problème en mémoire. Je les ai enregistrées, et je me les passais en voiture ou en allant courir. Très bonne méthode, je recommande.

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?
Deux devoirs sur Flaubert, un sur Marivaux, un sur Scarron. Aucun sur Beauvoir.
Deux devoirs de dida.
Un devoir de grammaire.
Je suis passée à l'oral sur deux explications, deux leçons, une étude littéraire et un commentaire.

Si j'avais des conseils à donner, ce serait :
- Ecouter son envie, la suivre, et croire en soi.
- Ne pas hésiter à demander de l'aide autour de soi (pour travailler l'agrégation, pour les cours, pour le quotidien à la maison, pour le côté psy...).
- Privilégier la connaissance intime des œuvres aux analyses critiques.
avatar
laurence05
Niveau 2

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty temoignage admis agregation interne de lettres modernes

par laurence05 Jeu 23 Mai 2019 - 6:30
Quand j'ai commencé à préparer l'agreg, il y a un an, j'ai aussi parcouru les forums à la recherche de témoignages car je trouve ca très encourageant de voir que nous sommes tous dans la meme situation, avec des difficultés, un travail, une vie, et surtout une grande motivation

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?
Ma foration : maitrise de lettres modernes; mais études bien lointaines. je suis prof depuis 18 ans; j'ai 41 ans

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?
j'ai commencé en avril dès la sortie du programme: lecture des oeuvres, familiarisation avec l'épreuve de didactique en lisant l'atlande de haluska et des devoirs rédigés

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?
j'ai travaillé tous les jours des vacances. mes livres étaient toujours avec moi où que j'aille; je profitais de tous les moments pour lire et annoter.
A la fin des vacances j'avais lu les oeuvres deux fois. mais c'est très contraignant.

- Pendant les cours, même question
Très variable. je suis en lycée avec 4 classes donc pas mal de travail de correction. Heureusement tous mes cours étaient prêts jusqu'en janvier au moins. ma proviseur adjoint m'avais fait un emploi du temps sympa qui me permettait d'avoir du temps. je travaillais beaucoup quand meme, tous les weekend, parfois le soir, et parfois pas car il faut aussi savoir s'accorder des pauses. je ne suis pas parties en vacances de l'année. mes sorties étaient toutes limitées car si je faisais la fete par exemple un week end il me fallait deux jours pour m'en remettre.
Ce fut une année très intense, mais aussi très enrichissante.

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?
j'ai lu l'atlande sur Beauvoir car je n'étais pas à l'aise avec l'oeuvre, sinon rien d'autre, excepté des préfaces, des documents critiques ou articles trouvés sur internet. pour Scarron, lecture de Serroy indispensable.

- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?
deux enfants 11 et 15 ans (seule avec eux)c; des passions comme tout le monde et des activités associatives. tout ca a été mis entre paraenthèse un an
j'ai surtout eu une mère forminable qui m'a énormement aidée dans l'intendance; elle faisait faire les devoirs aux enfants, quand j'étaies trop fatiguée elle s'occupait de ma maison, le mois avant l'oral elle a absolument tout géré : repas, maison... et surtout c'était un grand soutien psychologique

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?
plein temps, 17 heures, 4 classes

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?
je ne sais pas; j'ai fais des fiches de citation sur les différents thèmes. je me suis rendu compte que me mémoire devenait défaillante, donc on va dire que je connaissais une petite vingtaine de citations par oeuvre, mais la contextualisation de passages clés est aussi très importante

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?
j'ai fais 5 ou 6 devoirs de didactique sur des corpus trouvés sur internet, et donnés par ma formation PAF aix.
une dissertation par oeuvre

bref, je l'ai obtenue, à la première tentative. je ne suis pas super woman, mais j'ai beaucoup travaillé. je ne le regrette pas bien sur. psychologiquement ce fut éprouvant, mais aussi très tres enrichissant. Et quand on est lauréat, quelle fierté !

a vous de jouer. c'est vraiment une belle aventure
sifi
sifi
Neoprof expérimenté

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par sifi Mer 29 Mai 2019 - 16:18
Tiens je crois que je n'avais pas répondu... je peux le faire aussi.
- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?
-Bac L, suivi de l'année d'Hypokâgne. J'ai arrêté parce qu'au final, il n'y avait que les lettres qui m'intéressaient.
-DEUG2, licence lettres modernes, maîtrise à la fac
-Préparation à l'agreg externe: quand j'ai compris que je ne l'aurais pas, je me suis inscrite à l'arraché au CAPES sans vraiment le préparer: j'ai lamentablement échoué à l'externe (4 et 5 à l'écrit!) et réussi à l'aise au CAPES. Je me suis promis que je retenterai l'agreg.

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?
janvier/ février 2017 pour passation en 2018. J'ai commencé par lire énormément de rapports de jurys, et des bouquins de méthodo. Quand les programmes sont sortis, j'étais au point sur la méthodologie de chaque épreuve.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?
Selon les jours, entre rien et 6/7 heures.

- Pendant les cours, même question
1 à 2h/jour, 4h/jour le week-end

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?
Aucune en entier: j'ai lu des articles, écouté des émissions radio, lu des chapitres précis d'oeuvres critiques.

- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?
2 enfants de 7 et 11 ans. Je faisais du tennis 1 fois par semaine.

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?
CNED + préparation du PAF de mon académie.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?
Je bossais à 80%. Mon chef m'avait libéré le jeudi toute la journée, très utile pour des entraînements en temps limité.

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?
Une quinzaine dans l'absolu (mais certaines refusaient catégoriquement de rentrer).

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?
J'ai fait 2 dissertations complètes et évaluées en tout (par le CNED), et plein d'entraînements sur toutes sortes de sujets, où je cherchais la problématique et le plan.
En didactique, 5 entraînements: 2 pour le CNED, 3 pour la formation PAF.
Plus d'entraînements pour l'oral: les 2 du CNED pour chaque épreuve, au moins 2 ET pour le PAF et une leçon de cinéma.
fame59
fame59
Niveau 8

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par fame59 Sam 1 Mai 2021 - 15:13
Up !

Si les admis de fraîche date veulent nous donner leur témoignage, cela nous donnera du coeur à l'ouvrage !
ernya
ernya
Habitué du forum

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par ernya Sam 1 Mai 2021 - 16:07
Allez, c'est parti ! 






- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?

J'ai un master recherche en Littératures françaises. J'ai passé à l'issue de ce master deux fois l'agrégation externe et le CAPES. J'ai été admissible les deux fois à l'agreg externe mais je me foirais lamentablement à l'oral. 

J'ai ensuite passé trois fois de suite l'agrégation interne.
Année 1 : pas admissible
Année 2 : admissible mais pas d'oraux à cause du covid et mal classée
Année 3 : admissible puis admise


- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?
Cette année, donc, c'était ma troisième tentative pour l'interne. J'avais donc déjà la méthode et un petit bagage. Toutefois, je n'ai commencé à bosser le programme de 2021 qu'à partir de juillet à cause de la mauvaise gestion de l'admissibilité de 2020. En septembre 2020, je n'avais lu qu'une oeuvre de comparée et la moitié des oeuvres de litté. J'avais besoin de repos.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?
Pendant les grandes vacances, très peu, même pas 1h/jour donc. Pour les vacances suivantes, c'est allé de 6 à 10h par jour

- Pendant les cours, même question
Au début 1h/jour (sauf WE où je trouvais plus de temps) puis c'est allé jusqu'à 3h/ jour.

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?
Deux articles pour Voltaire
Deux articles pour Genet
Un article pour Sand
J'avais lu rapidement l'atlande de Genet

- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?
Non.

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?
J'étais seulement inscrite au PAF cette année mais l'année d'avant j'étais à Sévigné. 
J'ai toutefois pu m'arranger avec d'autres candidats pour échanger des cours.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?

Cette année, j'étais à 20h et PP mais l'année d'avant j'avais pris un mi-temps.

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?
Je dirais environ une vingtaine par oeuvre. 

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?
L'an dernier, j'avais réussi à rendre 10 dissertations avec le PAF et Sévigné. Cette année, j'ai rendu deux dissertations sur auteurs et une de dida à mon PAF. Je n'aurais pas vraiment eu le temps d'en rendre plus même si on m'en avait donné l'occasion.


J'ajouterais que ce qui m'a aidée dans mon cas, c'est :
-bosser avec ma super binôme (on a bossé ensemble pendant trois ans et on l'a finalement eu toutes les deux cette année) car ça m'a donné un rythme de travail et ça m'a boostée
- me concentrer plus sur les oeuvres que sur les critiques (avant les écrits j'avais lu trois à quatre fois les oeuvres) et un mois avant les écrits je m'astreignais à une demie-heure de lecture tous les soirs, crayon en main
-préparer le plus possible en avance les cours de mon PAF pour être la moins passive possible (par exemple, si je savais que pour tel cours, on allait aborder tel thème, j'essayais de noter des citations pour ce thème et de construire un plan de leçon, je trouvais une problématique et un plan de composition pour le texte vu en explic, etc)
avatar
Sisyphe
Niveau 9

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Sisyphe Lun 3 Mai 2021 - 15:48
Je le remplis aussi, même si je n'ai pas passé les oraux (session 2020)

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?

J'ai une maîtrise de philosophie. Et un PLP Lettres histoire



- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne?
Je l'ai passé une première fois en 2010 pour voir et j'ai été admissible. Panique. Trois semaines avant les oraux. Je n'étais pas prête. J'ai échoué à l'oral (11 en commentaire, 8 en leçon et 2 en explication de texte/grammaire)
Je l'ai repassé en ayant travaillé en 2011. Mais je n'ai pas été admissible.

J'ai eu des enfants.
- J'ai recommencé en 2019. J'ai beaucoup travaillé. Je n'ai pas été admissible (8 et 6)
-Je l'ai repassé en 2020. J'ai beaucoup travaillé et j'ai aussi travaillé les oraux qui ont été annulés. J'ai réussi à passer la barre.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ?
Pendant les vacances, j'ai mes enfants avec moi et j'en ai 5. Le premier est né en décembre 2011 et la dernière en août 2018. Je travaillais environ 4 heures par jour (1h pendant la sieste et 3h par soir. Tous les jours)

- Pendant les cours, même question
3h par jour minimum. Je commençais par l'agrégation. On a tendance à privilégier les cours, les copies et à se dire qu'on travaillera l'agrégation après. Je faisais l'inverse. Par ailleurs, je sais travailler de manière fragmentée. 5 minutes à la pause entre deux cours. J'écoutais les cours audio en repassant, cuisinant... Je me suis enregistrée lisant les oeuvres que je ne trouvais pas en audio.

- Vous aviez lu combien d'oeuvres critiques par oeuvre au programme?
Trois ou quatre lectures critiques par oeuvre. Les incontournables. Une dizaine d'articles en plus par oeuvre.
- Vous aviez des enfants? Des passions qui étaient chronophages?
J'ai 5 enfants. Je n'ai pas de famille pour prendre le relais. Un mari qui les emmenait jouer dehors le week end. Je faisais des dissertations tous les samedi matin en mettant le réveil à 5h.
J'ai travaillé absolument tous les jours.

- Vous étiez inscrit au CNED? Fac? Cours sévigné? Les trois?
J'étais inscrite à l'université de Bourgogne et j'ai reçu l'aide d'une amie qui est formatrice au PAF pour la didactique. Elle a corrigé toutes mes dissertations de didactique (20 en deux ans) et m'a écouté pour 40 oraux.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?
J'étais à 19h.

- Par oeuvre, combien de citations aviez-vous apprises?
Je dirais environ 80 par oeuvre.

- Vous avez fait combien de devoirs /oeuvre?
J'ai rendu 22 dissertations en tout l'année 2020.

J'ajouterais que ce qui m'a aidée :
- au bout d'un moment, j'avais fait trop d'efforts (et ma famille avec moi) pour abandonner
- j'ai lu et relu les oeuvres
- j'ai accepté d'envoyer des copies dont je n'étais vraiment pas fière. J'ai tout rédigé.
- J'ai lu et relu les oeuvres (environ 6 à 8 fois chacune)
Mara-Jade
Mara-Jade
Niveau 9

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Mara-Jade Lun 3 Mai 2021 - 16:46
C'est impressionnant, Sisyphe, vraiment.

_________________
"La véritable fonction de la littérature est de nous maintenir en vie dans un monde brutal."(Charles Dantzig).
Orphy
Orphy
Je viens de m'inscrire !

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Orphy Mer 5 Mai 2021 - 9:19
Bonjour à toutes et tous !
Admis à l'interne de lettres modernes cette année, je me suis dit qu'il serait utile que je partage mon expérience : on n'aurait pas forcément parié sur moi (j'explique pourquoi ci-dessous), et pourtant, ça a marché.

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?

J'ai un master de lettres modernes. J'avais déjà passé l'agreg externe - en report de stage après le CAPES. J'avais été admissible à ma (trop) grande surprise - et recalé à l'oral, par voie de conséquence !

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne ?

Fin juin 2020, quand je me suis dit : "Tiens ? Et si je regardais le programme ? Il a dû paraître il y a un moment !" Le programme m'a tapé dans l'œil, en particulier Mauprat et Nosferatu. J'ai décidé de me lancer. Je voulais prendre ma revanche sur la bêtise que j'avais commise huit années plus tôt, et je me disais qu'avec un programme pareil, c'était le moment où jamais.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ ?

Pendant toutes les vacances d'été, un rythme intense. Entre six et dix heures par jour, quand les enfants dormaient notamment. Je précise ici que j'ai effectué la première lecture des œuvres au programme pendant le mois de juillet. Arrivé en septembre, j'avais même déjà relu plusieurs œuvres. Je suis arrivé à l'oral le mois dernier en ayant lu au minimum 4 fois chaque œuvre au programme (parfois 5 ou 6 pour certaines), et ça aide énormément pendant l'entretien avec le jury : ils posent fréquemment des questions visant à tester les connaissances sur les œuvres, et c'est un gros plus s'ils voient qu'on les maîtrise parfaitement.

- Pendant les cours, même question.

Tous les soirs de semaine, après le coucher des enfants (assez tôt, heureusement), environ trois heures. En journée, quand je n'avais pas de copies ou autres trucs à gérer pour le collège, je travaillais pendant mes heures de trou ou parfois pendant la pause méridienne. Le week-end, je ne comptais pas. Ça dépendait. Je dirais une moyenne de six heures par jour. J'avais aussi des fiches dans mon téléphone que je pouvais consulter pendant les moments creux (file d'attente, etc.).

- Vous aviez lu combien d'œuvres critiques par œuvre au programme ?

Les Atlande et Ellipses principalement. Quelques articles de critiques par-ci par-là pour chaque auteur.

- Vous aviez des enfants ? Des passions qui étaient chronophages ?

Deux petits garçons en maternelle. Plusieurs passions chronophages (notamment l'écriture, je suis écrivain publié à côté de l'enseignement).

- Vous étiez inscrit au CNED ? Fac ? Cours Sévigné? Les trois ?

Seulement le PAF de mon académie. Des collègues ont gentiment partagé avec moi quelques notes qu'ils avaient prises sur des cours du CNED.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?

Je travaillais à plein temps en collège : 19h et PP de 3e.

- Par œuvre, combien de citations aviez-vous apprises ?

Je m'étais fait un fichier par œuvre : une ou deux pages de citations de l'œuvre (en moyenne, une trentaine apprises par cœur, répétées tout au long de l'année, et ça finit vraiment par rentrer : je croyais que ma mémoire était mon ennemie, mais faites-vous confiance, forcez-vous à apprendre par cœur et à rabâcher, vous serez vraiment étonné(e)s de vos capacités !) et une page de citations de critiques glanées ici ou là (articles trouvés sur Internet via Persée ou autres, ou mentionnées dans les Atlande/Ellipses).

- Vous avez fait combien de devoirs /œuvre?

*J'ai fait trois entraînements pour la didactique, fondés sur la méthodo donnée par l'excellente formatrice de mon PAF. Un premier pendant l'été, sans me préoccuper du temps. Un deuxième fin septembre, en essayant de le faire en moins de dix heures. Un troisième en temps limité (j'ai réussi à finir en 7h30...). Je pense que pour se sentir en confiance le jour J, il faut vraiment s'entraîner sur cette épreuve. Je trouve que c'est celle qui ressemble le plus à un marathon. J'ai eu toujours des notes satisfaisantes aux concours blancs, mais je me suis fait avoir le jour J à cause des fameux deux narrateurs dans Carmen (les candidats 2021 ne peuvent que s'en souvenir !), donc je n'ai pas eu une bonne note à cette épreuve.
*Pour la dissertation sur programme, je n'ai pas fait d'entraînement complet, mais j'ai fait entre cinq et dix analyses de sujets + élaboration de plans détaillés pour trois auteurs. J'ai très bien réussi cette épreuve le jour J. La clef : problématiser pour de vrai, faire un plan dialectique bien charpenté, progressif, avec des transitions impeccables.
*Pour la LGC, j'ai fait deux entraînements dont un complet. La gestion du temps est très difficile - d'ailleurs, je n'ai pas obtenu un bonne note à cette épreuve, à l'oral.
*Pour l'explic de texte : un entraînement sans contrainte de temps (sur un passage de Candide, un entraînement en colle avant les oraux, en temps réel (sur un extrait de Boileau). Côté grammaire, j'ai préparé des fiches, j'ai utilisé des fiches faites par des collègues déjà agrégés, et j'ai révisé un peu tous les jours à partir de la publication des résultats d'admissibilité. J'ai plutôt bien réussi cette épreuve le jour J.
* Pour la leçon : j'ai fait de très nombreux plans détaillés (je ne les compte plus, mais c'est vraiment formateur, je trouve) pendant toute l'année et deux entraînements complets et en temps réel (un sur le film, un sur la médiévale). J'ai très bien réussi cette épreuve le jour J.

En conclusion : croyez en vous et donnez tout ! Je n'avais pas la situation idéale pour réussir, avec mes deux enfants petits et mon travail à temps plein. Et pourtant, j'ai réussi, avec un bon classement. Le tout est d'être soutenu par son entourage, encouragé (pour moi, ça a été vraiment l'une des clefs), de travailler en groupe avec d'autres agrégatifs (le groupe que j'ai rejoint sur Whats App avec les autres admissibles de mon académie a été vraiment un boost merveilleux, et je les aime tellement fort) et d'accepter de sacrifier le temps que l'on consacre habituellement à ses passions. Je veux vraiment que les aspirants à la prépa agreg se sentent en confiance. Je n'ai pas fait de CPGE après le bac, je n'ai pas du tout une intelligence hors du commun ou je ne sais quoi, je travaillais à temps plein, je n'avais pas les moyens de me payer le CNED ou les cours Sévigné, et ça a quand même marché : alors ça peut marcher pour vous ! Allez-y à fond et ne voyez pas ce concours comme une palissade impossible à franchir !
Autre conseil : n'abandonnez pas même si vous avez la sensation d'avoir loupé une épreuve (pour moi, et je pense pour beaucoup de monde en 2021, ça avait très très mal commencé avec le sujet piégeux de didactique). On peut vraiment réussir avec une ou deux notes pas terribles ! Ne vous découragez pas, allez de l'avant, ne vous dites jamais que c'est fichu.
N'oubliez pas non plus qu'il y a un petit facteur chance. En travaillant beaucoup, vous diminuez les risques d'être pris au dépourvu par un sujet. Mais si vous voulez vous lancer sans pouvoir travailler autant que vous le souhaiteriez, ça ne veut pas pour autant dire que c'est fichu. Vous pouvez avoir de la chance. Et puis il y a aussi les méthodo : les maîtriser, c'est encore plus important qu'avoir lu des tonnes de documents sur les œuvres. Ciblez des ouvrages critiques type Atlande/Ellipses ou vos cours par correspondance, ne vous éparpillez pas, maîtrisez ce qui est à votre disposition, et gardez à l'esprit que chaque épreuve est un mécanisme dont vous devez comprendre les rouages. Connaître parfaitement les œuvres au programme et les méthodo, c'est ce qui compte vraiment.
Inhumaine
Inhumaine
Niveau 8

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Inhumaine Mer 5 Mai 2021 - 17:50
Je trouve le message d'Orphy très juste, vous pouvez suivre ses conseils les yeux fermés !

J'ajoute ma petite pierre à l'édifice, trop heureuse de pouvoir participer à ce sujet en tant qu'admise 2021.

- Quelle est votre formation (bac +4/ +5? ) et aviez-vous déjà passé l'agrég (si oui combien de fois)?

Master Meef datant de 2015. J'ai passé l'agreg en 2020, été admissible jusqu'à fin juin où on m'a recalée sans oraux malgré plus de 10,5 de moyenne aux écrits. L'horreur.

- Quand avez-vous commencé à préparer l'agrégation interne ?

J'ai donc commencé à préparer le programme 2021...fin juin. Par contre j'avais déjà acquis tout ce qu'il fallait en terme de méthode, notamment en didactique où j'avais eu 15 au concours.

- Pendant les vacances, vous bossiez combien d'heures par jour environ ?

J'ai pris une semaine de vacances en juillet et une en août. Le reste du temps, j'ai bossé entre 5 et 6h par jour.
Pendant les vacances de l'année, ce rythme s'est intensifié. J'ai pris deux jours à Noël, deux jours en février. Le reste du temps j'ai bossé 6-7h/jour.

- Pendant les cours, même question.

J'étais à mi-temps depuis 2019 pour passer l'agreg sans trop sacrifier ma vie perso (qui avait bien besoin de réconfort après la rupture d'avec mon conjoint, concomitante à mon début de prépa agreg). Je trouve cela idéal : certes j'étais payée 900 euros (il faut donc avoir des économies et les "placer" sur soi, croire en soi), mais ainsi je n'avais qu'un seul niveau de classe, même en étant TZR. Donc j'étais au collège quasi tous les matins, et les aprem je bossais environ 3h pour l'agreg. Le weekend, en moyenne 10h sur les deux jours, sachant que je suivais une formation à la fac de Rennes tous les samedis.

- Vous aviez lu combien d'œuvres critiques par œuvre au programme ?

J'ai lu deux oeuvres critiques sur les oeuvres qui m'intéressaient le plus (Genet et Sand), pour le reste j'ai lu énormément d'articles en ligne ou de résumés d'articles. Pas d'achat d'Atlande, mais j'avais mes cours de Rennes + accès aux cours Sévigné.

- Vous aviez des enfants ? Des passions qui étaient chronophages ?

Pas d'enfants, mais je suis présidente d'une association, ce qui m'a pris beaucoup de temps.

- Vous étiez inscrit au CNED ? Fac ? Cours Sévigné? Les trois ?

Donc : inscrite au PAF pour la didactique, à la fac pour le reste, cours Sévigné en sus. L'année d'avant j'avais testé le Cned : pas concluant.

- Vous bossiez à plein temps? ou mi-temps? ou congé de formation?

Mi-temps.

- Par œuvre, combien de citations aviez-vous apprises ?

Une trentaine de citations + une dizaine de citations "critiques" par oeuvre.

- Vous avez fait combien de devoirs /œuvre?

Je me suis entraînée sur tous les auteurs en concours blanc grâce à la fac + deux entraînements de dida. En gros à partir de fin octobre j'étais en CB tous les samedis pendant 7h. Pour les oraux : 3 leçons (dont une sur le film, essentiel), pas mal d'EDT, 8 commentaires.

Conclusion :

Ce concours demande énormément de travail, vous l'avez compris. Mais je pense que je l'ai réussi car le mi-temps m'a permis de garder un équilibre mental : je ne travaillais jamais après 20h le soir, j'ai lu quelques bouquins en dehors du programme, j'ai fait des soirées...!

La clef pour moi : s'entraîner, toujours en temps restreint, puisque là est la difficulté. Etre très méthodique et clair en dissertation/leçon, sans chercher à éblouir le correcteur. Ne pas s'excuser d'être là, surtout devant le jury des oraux. Aborder les entretiens oraux comme une discussion d'égal à égal. Et avoir de la chance, obviously (ce qui a été mon cas !).

C'est ce qui m'a permis d'être classée dans le premier décile et de recevoir après coup les félicitations de mon jury de leçon.
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 Empty Re: Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes

par Tangleding Mer 5 Mai 2021 - 18:00
Bravo Orphy et bravo @Inhumaine !!!!!!!!

Je vais essayer de m'inspirer de vos conseils à toutes deux (accord de proximité), je pense que c'est la meilleure façon de s'y prendre pour moi vu mes forces et surtout mes faiblesses.

_________________
"Never complain, just fight." Témoignages des admis à l'agrégation interne de lettres modernes - Page 7 2490015017
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum