Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Professions de santé : Manifestations contre le centre universitaire portugais Fernando Pessoa (ouvert à Toulon et Béziers) Empty Professions de santé : Manifestations contre le centre universitaire portugais Fernando Pessoa (ouvert à Toulon et Béziers)

par John Ven 14 Mar 2014 - 22:42
Plusieurs centaines d'étudiants dentistes, orthophonistes et kinésithérapeutes ont manifesté vendredi à Paris pour exiger la fermeture d'une école privée à la formation "opaque" qui contourne le numerus clausus, a constaté une journaliste de l'AFP. "Clesi, fermeture immédiate!", demandaient des manifestants en blouse blanche, en référence au centre libre d'enseignement supérieur international, implanté dans le Var et dans l'Hérault. Ces deux antennes françaises du centre universitaire portugais Fernando-Pessoa, qui délivre un diplôme portugais valable dans l'Union européenne, ont ouvert en 2012 à Toulon et 2013 à Béziers. Elles dispensent des formations diplômantes en pharmacie, odontologie, psychomotricité, orthophonie, kinésithérapie. Elles accueillent par exemple une centaine d'étudiants dentistes pour une inscription annuelle de 9.500 euros.

"Un contournement honteux du numerus clausus"

Mais la formation y est faite "par les pairs", "de façon artisanale", et "échappe à tout contrôle ministériel", a dénoncé Alexandre Hajjar, président de l'union nationale des étudiants en chirurgie dentaire. "C'est un contournement honteux du numerus clausus car il suffit d'un chèque pour accéder au diplôme" et cela bafoue "l'égalité des chances permise par l'université", estime-t-il. Le numerus clausus est le quota d'étudiants admis à l'issue de la première année de médecine, commune aux futurs médecins, dentistes et sages-femmes. Il est de 1.200 pour les dentistes. "Nous voulons obtenir l'arrêté nous permettant d'arrêter le Clesi", dont la règle est "l'opacité et l'ambiguïté", a renchéri Christian Couzinou, président du conseil national de l'ordre des chirurgiens-dentistes, avant la manifestation qui devait rejoindre le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Une délégation devait y être reçue dans l'après-midi.[...]

En juillet, un amendement à la loi relative à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche (dite loi Fioraso) visait à limiter l'implantation d'établissements de formation médicale privés, en renforçant les procédures nécessaires à leur ouverture, exigeant notamment un rattachement à un établissement hospitalo-universitaire français. "Je vais signer très prochainement avec Geneviève Fioraso la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche un arrêté qui obligera les établissements privés à se mettre en conformité dans un délai de six mois avec la loi de juillet 2013 ou à fermer. Et nous ferons en sorte que cette obligation soit appliquée et respectée", a déclaré Marisol Touraine, ministre de la Santé, lors de la convention nationale des professionnels de santé.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/03/14/97002-20140314FILWWW00239-des-etudiants-dans-la-rue-contre-une-ecole.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
John
John
Médiateur

Professions de santé : Manifestations contre le centre universitaire portugais Fernando Pessoa (ouvert à Toulon et Béziers) Empty Re: Professions de santé : Manifestations contre le centre universitaire portugais Fernando Pessoa (ouvert à Toulon et Béziers)

par John Ven 18 Avr 2014 - 23:04

Comme beaucoup, Sébastien, 22 ans, a tenté deux fois la Paces. "J'ai travaillé comme un fou, je me suis donné à fond mais j'ai été 'reçu collé' : c'est-à-dire avec la moyenne mais pas le concours. Je me suis retrouvé sans rien, j'étais un peu perdu..."

Alors quand il a su qu'une antenne de l'université privée portugaise Fernando-Pessoa ouvrait à Toulon, il n'a pas hésité : "J'ai tenté ma chance", dit-il, heureux de se retrouver aujourd'hui en deuxième année d'études dentaires. Même si, "condamné pour usage illégal du terme 'université' '', l'établissement toulonnais a dû se rebaptiser Centre libre d'Enseignement supérieur international (Clesi), on peut aujourd'hui, moyennant 9.500 euros l'année, y décrocher un diplôme portugais de dentiste, de kiné, d'orthophoniste.

Un dispositif alléchant pour les recalés des facs françaises puisque, après examen par une commission ad hoc, leur diplôme sera reconnu sur le sol français. Bruno Ravaz, directeur du Clesi, avocat, ancien président de l'université de Toulon, se défend bien sûr de toute visée mercantile : "J'ai voulu offrir une seconde chance à de bons étudiants qui, ayant la vocation, n'ont pas réussi les concours. Nous recevons énormément de candidatures..."

[...]Acheter son diplôme ?

"Je me suis bien renseigné sur les possibilités d'installation, j'aimerais racheter une clientèle dans ma région d'origine, en Rhône-Alpes..." Tenter sa chance dans le système français lui paraissait au contraire impossible : "Une à deux années de prépa privée, plus trois ans et demi de formation, je n'aurais pas pu financer mes études."

A-t-il pour autant le sentiment d'"acheter son diplôme", comme le déplorent syndicats et représentants des professions médicales mobilisés pour obtenir la fermeture du Clesi et empêcher l'ouverture d'une nouvelle antenne en banlieue parisienne ? Non bien sûr !

Pas plus que Léa, en première année d'orthophonie, cinq fois recalée en France, qui s'insurge : "Ceux qui réussissent les concours en France ne seront pas forcément les meilleurs professionnels. Devenir orthophoniste, c'est le rêve de ma vie !" Sébastien ajoute : "Les patients jugeront."
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140410.OBS3447/devenir-dentiste-ou-kine-le-diplome-s-achete-a-toulon.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum