Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par User5899 le Mar 8 Avr - 21:04
@Nannnie a écrit:
@clo74 a écrit:
En fait, ce qui est difficile et malsain, c'est d'être à la fois conseiller et évaluateur.

En même temps, c'est ce que nous faisons tous les jours !
Non, pas dans les examens, a priori.
Nannnie
Nannnie
Habitué du forum

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par Nannnie le Mar 8 Avr - 21:08
Cripure a écrit:
@Nannnie a écrit:
@clo74 a écrit:
En fait, ce qui est difficile et malsain, c'est d'être à la fois conseiller et évaluateur.

En même temps, c'est ce que nous faisons tous les jours !
Non, pas dans les examens, a priori.


Sauf que la titularisation n'est pas un examen.
Lorsque je remplis mes bulletins, je fais du factuel et je suis en même temps là pour faire progresser les élèves.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par User5899 le Mar 8 Avr - 21:13
@Nannnie a écrit:
Cripure a écrit:
@Nannnie a écrit:

En même temps, c'est ce que nous faisons tous les jours !
Non, pas dans les examens, a priori.


Sauf que la titularisation n'est pas un examen.
Lorsque je remplis mes bulletins, je fais du factuel et je suis en même temps là pour faire progresser les élèves.
Ce n'est pas un examen mais on peut la rater Smile
A mon époque, c'était plus franc : les agrégés n'avaient pas d'examen et étaient titulaires d'office, les certifiés, eux, passaient l'EQP : Examen de Qualification Professionnelle.
Ce n'est pas si différent aujourd'hui, sauf que tout le monde peut rater.
Drôle de non-examen.
avatar
Invité N
Habitué du forum

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par Invité N le Mar 8 Avr - 21:13
Avez-vous du poids dans la décision de titularisation ou de non titularisation de votre stagiaire ? L'IPR se base t-il d'abord sur votre rapport final ou alors c'est marginal ?
kook
kook
Niveau 8

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par kook le Mar 8 Avr - 21:26
J'ai toujours trouvé cela malsain. J'évite au maximum d'émettre un jugement sur le travail de mes collègues car nous ne fonctionnons pas tous de la même manière - mille chemins mènent à Rome  cheers  . Mais tout d'un coup, on doit non seulement présenter sa manière de faire comme l'exemple à suivre (dans l'idéal) mais aussi évaluer un collègue. Car oui, je considère les stagiaires comme des collègues et pas comme une espèce de sous-profs.
Le pouvoir donné au tuteur peut vite tourner au vinaigre des deux côtés. L'idée n'est pas mal mais on devrait se limiter aux conseils et non à l'évaluation.
Je trouve aussi que depuis que j'ai commencé, j'ai énormément évolué, cela va de soi, mais parfois des tuteurs que j'ai pu voir oublient qu'on ne sort pas tout de suite parfait pédagogue de l'IUFM/fac et qu'il faut se faire aux petites habitudes des ados à vouloir obtenir gain de cause par un moyen ou un autre.

Le meilleur conseil qu'on m'a donné, le premier jour à la pré-rentrée quand j'étais staigiare: Le principal-adjoint qui m'a dit que les premiers mois, peu importe la pédagogie de ma matière, je devais montrer qui était le boss dans la classe et qu'après, le reste allait venir tout seul avec le temps et que lui et la principale ne souciaient guère de ma démarche péda tant que c'était calme et ordonné et qu'ils bossaient d'une manière ou d'une autre dans ma salle. Mes quelques classes problèmatiques, j'ai fait recopier des pages entières de leçon et vocabulaire et je ne regrette pas, à partir de décembre, cela roulait quasiment tout seul. Pas très pédagogique mais cela a servi aux élèves (bonne progression et niveau amélioré car ils savaient que c'était soit cours normal, soit recopier des pages et des pages s'ils commençaient à me casser les pieds) et à moi (année de stage calme) en fin de compte. Et heureusement que personne ne me disait que cela n'était pas très pédagogique et qu'il fallait les mettre en action, en autonomie etc. etc. Pas un exemple à suivre vous allez me dire, mais j'ai gardé un bon souvenir de cette année de stage et les élèves au final, ils aiment les profs autoritaires (constat le plus boulversant que j'ai fait pendant mon année de stage)!
philann
philann
Doyen

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par philann le Mar 8 Avr - 21:35
@kook a écrit: et les élèves au final, ils aiment les profs autoritaires (constat le plus boulversant que j'ai fait pendant mon année de stage)!

L'une de mes élèves de 3ème hier:
- Ah ma prof préférée arrive!
moi:
- Je ne comprends pas pourquoi, je passe mon temps à vous dire que vous ne fichez rien et à vous engueuler.
- C'est pour ça m'dame !

 :shock: 

Spoiler:
Bon c'est une sur 22, la moitié doit bien cordialement me détester, mais ce genre de réaction me surprend toujours!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine  Very Happy  Very Happy  Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
kook
kook
Niveau 8

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par kook le Mar 8 Avr - 21:53
@philann a écrit:
@kook a écrit: et les élèves au final, ils aiment les profs autoritaires (constat le plus boulversant que j'ai fait pendant mon année de stage)!

L'une de mes élèves de 3ème hier:
- Ah ma prof préférée arrive!
moi:
- Je ne comprends pas pourquoi, je passe mon temps à vous dire que vous ne fichez rien et à vous engueuler.
- C'est pour ça m'dame !

 :shock: 

Spoiler:
Bon c'est une sur 22, la moitié doit bien cordialement me détester, mais ce genre de réaction me surprend toujours!!

Razz
J'ai puni un gamin de 3ème parce qu'il bavardait trop la semaine dernière, je l'ai mis dans le couloir avec une petite table, bien à la vue des plus petits qui passaient et qui se moquaient de lui.
Je me disais qu'il allait me maudire jusqu'à la fin de l'année.
Une semaine après, il me dit que c'était bien que j'étais sévère et que j'étais une super prof, et cela sans un ton de "faillot" ou avec un quelconque intérêt derrière.

Je suis :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:
Je n'étais pas comme ça quand j'étais élève mais apparement eux, si.

On a un collègue âgé qui passe son temps à les punir et engueuler à la moindre occasion (mais pas de façon humiliante ou méchante), ça ne bronche pas chez lui, pendant 55 minutes, ils ne parlent pas un mot ou juste avec l'autorisation sacrée de Monsieur Le Prof.
Et ben...ils l'adorent. Re :shock:
Méréthide
Méréthide
Habitué du forum

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par Méréthide le Mar 8 Avr - 22:09
Tient c'est marrant que vous parliez de ça (pardon pour la poursuite du HS), on en est venu à en parler avec une de mes 1ere (avec qui je ne me ferai pas inspecter *snif*) et qui me disait qu'au choix, eux préféraient un prof plus relax, qui pétait son câble lorsqu'ils poussaient trop loin qu'un prof qui beugle en permanence et/ou qui ne laisse rien passer.

Comme quoi cela dépend vraiment du public.
(kook va finir par croire que je la pourchasse^^)

Pour en revenir au sujet initial, c'est vraiment une situation bancale tuteur quand même. Ne serait il pas envisageable que le tuteur et stagiaire passe une sorte de test de compatibilité (amoureuse ou seulement professionnelle) pour limiter certains cas d'incompatibilité d'humeur/vision du métier (...) et de n'être qu'une fonction de guide ?
Certes cela rendrait encore plus critique le travail de l'inspecteur (qui je cite un de mes collègues ce midi "il est censé être de notre coté, pourtant c'est rarement le cas ...").


Dernière édition par Méréthide le Mar 8 Avr - 22:14, édité 1 fois
Elyas
Elyas
Empereur

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par Elyas le Mar 8 Avr - 22:13
Les tuteurs n'ont pas d'avis à donner. Nous devons juste décrire ce Ue nous voyons du travail du stagiaire. Nous ne sommes pas des évaluateurs. Nous sommes juste le premier compagnon de route du jeune collègue. Nous devons l'écouter, lui donner des pistes et le soutenir. Je n'ai jamais considéré mon rôle comme celui d'un évaluateur. Je sais que certains se considèrent ainsi, c'est bien dommage. Par contre, si je vois qu'un stagiaire souffre face aux élèves, je m'interrogeais et je lui parlerai de cette souffrance, voudrait-il la porter pendant 43 ans ? Mais mon rapport serait même là purement descriptif. De plus, dans mon Académie, les ia-ipr n'ont pas connaissance des rapports conclusifs avant l'inspection. Ma stagiaire a eu son inspection aujourd'hui et mon rapport est au bureau de la dpe sans passer par la case ia-ipr avant mai.
avatar
benji_du95
Niveau 5

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par benji_du95 le Mar 8 Avr - 22:32
Salomé87 a écrit:
@zouz a écrit:
Salomé87 a écrit:En fait je pense qu'il faut discuter avec ta stagiaire de ses propres remises en cause.
Me concernant, je suis dans un collège trèèèèèèès facile, et pourtant je suis bordélisée, au point que parfois je perds les pédales et je gueule (comme tout à l'heure par exemple). Ma tutrice me dit tout le temps que je ne m'en sortirais jamais par la suite, car ce collège étant facile, qu'est-ce que ce sera ailleurs. Mais je ne suis pas du tout d'accord car je sais ce que j'ai raté lors du 1er cours de l'année. Et je sais que l'an prochain ça ne se passera pas du tout comme ça.
Pour ta stagiaire, donc, il vaut mieux en discuter avec elle sur la façon dont elle a l'intention de s'y prendre par la suite, je pense qu'à l'intonation de sa voix tu peux deviner si elle y croit ou si c'est juste pour être validée.
Mais c'est vrai que si elle commence à sécher les réunions, c'est mauvais signe.
Peux-tu nous dire ce que tu as raté ?

1°/ Le plan de classe. J'en avais fait un, mais sans regarder la configuration de la salle (très malin...). Du coup ça collait pas et j'ai dû improviser un plan de classe, les élèves ont eu une première impression de moi déjà...
2°/ Complètement crispée, le nez dans mes cours, incapable de punir les bavards.
3°/ Cours très mal organisés (je ne savais pas faire cours) et très mal planifiés.
4°/ J'ai mis plus d'un mois à mémoriser toutes les têtes/prénoms. Et comme y avait pas de plan de classe, je savais pas qui engueuler en l'appelant par son prénom.
5°/ Pas sûre de moi. Quand un élève disait : "mais je bavardais pas, je parlais du cours" comme une conne je lui faisais confiance et je culpabilisais de punir.
Maintenant je sanctionne, je colle, je mets des mots, je ne reviens plus sur ce que j'ai dit, mais c'est trop tard. Et je suis obligée de gueuler très très fort à me rendre ridicule pour avoir quelques secondes de silence.

Maintenant je ne suis plus crispée et je suis sûre de moi, mais il faut que je recommence avec de nouveaux élèves. Ma tutrice semblait ne pas vouloir me donner une seconde chance (je suis dans le privé et il faut l'accord collégial, sur avis du cde, donc ils auraient vraiment pu me virer du 1er coup).

Mais voilà tout dépend de la motivation après. Tout dépend de la stagiaire dont il est question dans ce fil.



Ahaha je me reconnais dans ta description, 1ère fois devant les élèves= crispé à mort, complètement perdu en panique...du coup c'était le bordel dès le 2ème cours, maintenant en ne lâchant rien j'ai certaines séances qui se passent bien mais d'autres où ça reste catastrophique.
kook
kook
Niveau 8

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par kook le Mar 8 Avr - 22:33
@Méréthide a écrit:Tient c'est marrant que vous parliez de ça (pardon pour la poursuite du HS), on en est venu à en parler avec une de mes 1ere (avec qui je ne me ferai pas inspecter *snif*) et qui me disait qu'au choix, eux préféraient un prof plus relax, qui pétait son câble lorsqu'ils poussaient trop loin qu'un prof qui beugle en permanence et/ou qui ne laisse rien passer.

Comme quoi cela dépend vraiment du public.
(kook va finir par croire que je la pourchasse^^)

Pour en revenir au sujet initial, c'est vraiment une situation bancale tuteur quand même. Ne serait il pas envisageable que le tuteur et stagiaire passe une sorte de test de compatibilité (amoureuse ou seulement professionnelle) pour limiter certains cas d'incompatibilité d'humeur/vision du métier (...) et de n'être qu'une fonction de guide ?
Certes cela rendrait encore plus critique le travail de l'inspecteur (qui je cite un de mes collègues ce midi "il est censé être de notre coté, pourtant c'est rarement le cas ...").

 Laughing Laughing
je vais retrouver ton public bientôt j'espère (j'en ai rêve cette nuit, que le CDE du bahut privé m'appellait pour me demander si je pouvais commencer demain Very Happy
je préfère aussi être cool  :professeur

Et pour le "déscriptif"..toute description contient aussi un jugement. Par exemple, j'ai une collègue que j'aime bien mais elle est méga super investie avec les gamins, elle connaît toutes leurs histoires, qui sort avec qui jusqu'aux problèmes dans les familles. Les gamins se cofient en elle et veulent tout faire pour lui plaire. Elle a eu un stagiaire et elle lui a dit qu'il n'avait pas un bon contact avec les gamins...alors qu'il était tout simplement neutre et en quittant le bahut, ne pensait plus à leurs histoires. Il faisait le programme, c'est tout, i il connaissait leurs noms et leurs difficultés scolaires, il n'y avait pas le bordel dans ses cours mais les gamins n'accrochaient pas dans le sens de l'aimer d'une façon affective.
Pour elle, être un bon prof = être investi en dehors des cours, suivre les gamins dans tout, aider, écouter...en gros, être maman, éducatrice, assitante soc, ... donc elle a utilisé son modèle de penser et de faire comme grille pour décrire ce que lui faisait.
Personnellement, jamais dans la vie je l'aurais supporté comme tutrice car ce n'est pas du tout ma vision des choses alors qu'en tant que collègues, on bosse super bien ensemble.
Dimka
Dimka
Vénérable

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par Dimka le Mar 8 Avr - 23:20
Bonsoir,
@Méréthide a écrit:Pour en revenir au sujet initial, c'est vraiment une situation bancale tuteur quand même. Ne serait il pas envisageable que le tuteur et stagiaire passe une sorte de test de compatibilité (amoureuse ou seulement professionnelle) pour limiter certains cas d'incompatibilité d'humeur/vision du métier (...) et de n'être qu'une fonction de guide ?
Sauf cas extrêmes, c’est dur de se rendre compte qu’on ne va pas supporter quelqu’un, en quelques jours, surtout avec la pression du début, le milliard de trucs à intégrer et à gérer. Si le quinze septembre, on m’avait demandé si ça collait avec le tuteur, j’aurais probablement dit oui (alors qu’avec le recul, je me rends compte que c’était déjà problématique).

Par ailleurs, le problème peut venir du stagiaire, parce qu’on peut essayer de se protéger, vu que les procédures ne sont pas très claires, et qu’il est dur de savoir à qui faire confiance. Si on est un peu parano comme moi, on va hésiter à dire que ça ne va pas et à faire part de ses états d’âme à quelqu’un qui a un rapport à écrire, on va plutôt essayer de masquer et de régler les choses soi-même dans son coin. Alors que si ça se trouve, la personne est bienveillante.

D’un autre côté, c’est compliqué aussi parce que les divers discours entendus en début d’année comportent beaucoup d’injonctions contradictoires, voire se contredisent les uns les autres.

Pour clo74, j’aurais tendance à dire de discuter avec la stagiaire, mais soyons sérieux : si on vient me dire : « je dois faire un rapport à l’inspecteur, parlons franchement », je doute de la franchise possible. On ne dit pas au tuteur ce qu’on pense, mais ce qu’on pense qu’il veut entendre (ou ce que l’inspecteur veut qu’il entende).

_________________
Spoiler:
rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 1512263083
avatar
InviteeF
Grand Maître

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par InviteeF le Mar 8 Avr - 23:47
Pour moi la présence aux réunions et l'implication dans la vie de l'établissement sont à évaluer par le CDE et pas par le tuteur, qui ne doit juger que du contenu des cours, de sa mise en oeuvre, de la tenue de la classe,  de l'attitude du professeur à l'égard des élèves pendant les heures observées et,  à travers ces éléments,  des préparations et corrections élaborées et effectuées par le professeur stagiaire.

En effet, elle n'est que de passage. Vous auriez pu la dispenser des conseils d'enseignement. Et, franchement, si c'est pour lire dans son rapport final qu'elle a régressé,  elle aurait dû sécher toutes les réunions,  pas juste certaines ! Quelle reconnaissance du travail fourni...
philann
philann
Doyen

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par philann le Mer 9 Avr - 0:16
@Elyas a écrit:Les tuteurs n'ont pas d'avis à donner. Nous devons juste décrire ce Ue nous voyons du travail du stagiaire. Nous ne sommes pas des évaluateurs. Nous sommes juste le premier compagnon de route du jeune collègue. Nous devons l'écouter,  lui donner des pistes et le soutenir. Je n'ai jamais considéré mon rôle comme celui d'un évaluateur. Je sais que certains se considèrent ainsi, c'est bien dommage. Par contre, si je vois qu'un stagiaire souffre face aux élèves,  je m'interrogeais et je lui parlerai de cette souffrance, voudrait-il la porter pendant 43 ans ? Mais mon rapport serait même là purement descriptif. De plus, dans mon Académie,  les ia-ipr n'ont pas connaissance des rapports conclusifs avant l'inspection. Ma stagiaire a eu son inspection aujourd'hui et mon rapport est au bureau de la dpe sans passer par la case ia-ipr avant mai.

Ma tutrice a dû faire deux rapports, l'un de mi-parcours, l'autre de fin de stage. Dans chacun des deux elle devait m'évaluer selon les "dix compétences de l'enseignant". C'est assez compliqué à faire parce que précisément certaines de ces compétences ne peuvent être entérinées que par le CDE mais que le tuteur doit quand même en rendre compte dans son rapport. Suspect 

En prime ma tutrice n'était pas dans mon collège (les joies de l'allemand!)

Ma tutrice a clairement fait de choix de se situer à mes côtés, comme un soutien sans faille et sur lequel je pouvais compter en toutes circonstances. Mais elle a aussi hérité d'une stagiaire ex-contractuelle qui ne découvrait pas complètement le métier ni le milieu.

Je trouve quand même cette situation baroque et le boulot de tuteur très complexe pour qui veut le faire bien et honnêtement!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine  Very Happy  Very Happy  Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
Enaeco
Érudit

rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer? - Page 2 Empty Re: rapport de titularisation d'un stagiaire : comment évaluer?

par Enaeco le Mer 9 Avr - 10:15
L'année dernière pendant mon année de stage, j'ai eu deux fois dans l'année :
- un rapport sous forme de saisie informatique de la part du chef d'établissement sur "l'évaluation des 10 compétences"
- un rapport sous forme de saisie informatique aussi de la part du tuteur

Sur la base de ces deux rapports de mi-stage, l'inspecteur en a fait une synthèse et a émis un avis sur moi, me donnant même quelques conseils, sans jamais m'avoir vu.

La hiérarchie est clairement présente.
Ca n’empêche pas au tuteur d'adopter l'attitude que Elyas explique, mais en réalité il est un peu plus qu'un "compagnon de route"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum