Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement. - Page 2 Empty Re: Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement.

par User5899 Mer 16 Avr 2014 - 13:10
osteoboy a écrit:Un peu d'auto-dérision..... Inspirée par Cripure
C'est exactement à ça que je pensais mdr

Merci de l'avoir retrouvé.
Provence
Provence
Bon génie

Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement. - Page 2 Empty Re: Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement.

par Provence Mer 16 Avr 2014 - 14:56
@maria holic a écrit:Ma CPE m'a proposée de tester les manuels munériques l'an prochain avec une classe de première.

C'est la CPE qui gère ça?
Padre P. Lucas
Padre P. Lucas
Niveau 10

Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement. - Page 2 Empty Re: Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement.

par Padre P. Lucas Ven 18 Avr 2014 - 7:49
C Nabum a réagi :De la table à la tablette
C'est Nabum a écrit:De la table à la tablette

18 avril 2014 |  Par C'est Nabum


L'autodafé moderne

Le bon président du conseil général du Loiret ne sait plus quoi inventer pour se faire remarquer. Après son arrêté anti-mineurs étrangers qui vient d'être recalé par le préfet du Loiret, ce grand homme a décidé de défrayer la chronique en menant une expérience unique en France. Dans la ville qui l'avait placé sur les fonts baptismaux de la politique, ce visionnaire des temps modernes a équipé les 510 élèves et 45 professeurs du Collège Gaston Couté de tablettes numériques pour leur éviter de transporter des livres.



Je ne doute pas un seul instant que ce Sénateur, digne représentant de la droite des notables ne se sente écrasé par le poids de la culture livresque. Il souhaite surtout libérer les enfants de ses voisins et met ainsi la main dans l'engrenage pour perpétrer le premier autodafé scolaire de notre pays. Au bûcher ces manuels si lourds et d'autant plus insupportables qu'ils veulent rendre libre l'esprit de ces futurs citoyens !



Bien sûr, il est facile de faire passer une telle mesure quand on dispose d'une majorité aux ordres si peu encline à poser le débat sur des principes et non des coups médiatiques. Après les premiers collèges construits entièrement avec des fonds privés, notre idéologue de la modernité vient porter un coup mortel à Gutenberg.



Non seulement, il chasse le livre d'un établissement d'enseignement mais il équipe des enfants d'un outil qui va leur permettre d'entrer dans ce monde de l'hypertechnologisation si chère à ce personnage. Son collège est un modèle du genre avec ses tableaux interactifs qui coûtent les yeux de la tête et servent si peu à leur véritable destination. Il se fait ainsi le chantre d'un monde dédié à l'écran, au savoir virtuel et à l'immédiateté.



L'école ne doit pas se donner entièrement à ces mirages. Un conseil général devrait, ce nous semble, poser les principes de l'égalité. Ce joli effet d'annonce passé, imagine-t-on sérieusement dans le contexte économique actuel, équiper l'ensemble des collèges du département de cette aimable plaisanterie ? Ou n'est-ce qu'un coup d'esbroufe pour complaire au Baron et faire parler une fois encore du Loiret et de ses Loirétains si dociles ?



Est-il venu à la connaissance de ce grand homme, que les enfants des leaders de l'informatique qui vivent dans la Silicon Valley sont envoyés par leurs parents, pourtant géniaux, dans des écoles sans le moindre clavier ? L'enseignement n'est pas réduit au seul plaisir, à l'unique satisfaction des exigences d'une génération totalement assujettie à la tyrannie de l'ordinateur. Le livre doit demeurer une référence, un outil incontournable de la culture et du savoir.



Au royaume des démagogues, la mesure va satisfaire les « pédagogistes », ces pédagogues de l'innovation perpétuelle ; ceux qui ont baissé pavillon devant l'effondrement des connaissances, de la culture générale et des savoirs scolaires élémentaires, pour laisser place à l'agitation et aux illusions. Nous savons tous, pour l'avoir maintes fois expérimenté que le passage par l'écran est un leurre, une facilité nourrie par l'illusion d'un savoir qui s'efface aussi vite qu'il apparaît au premier clic venu.



L'objet n'est pas à repousser en bloc ; il n'est pourtant qu'un outil qui ne doit pas envahir tout l'espace de la classe. Une tablette sur chaque table, la multiplication des connexions plutôt que des opérations intellectuelles, voilà ce qui attend nos collègues d'un collège si mal nommé. Le pauvre Gaston Couté doit s'indigner s'il voit ce qui se passe en son nom. Lui le rebelle, le marginal, l'anarchiste et le vagabond magnifique, le voici humilié par les tenants de l'ordre nouveau, celui de la conformité, de l'uniformité et de la surveillance absolue.



Va-t-on dans ce collège abandonner l'écriture manuelle sous prétexte qu'elle est pénible, laborieuse et qu'elle met certains élèves en échec ? Va-t-on encore équiper nos petits génies de logiciels de reconnaissance vocale pour qu'ils s'émancipent définitivement des affreuses contraintes de l'orthographe ? Auront-ils droit à un traitement de faveur lorsqu'ils passeront un examen sous prétexte qu'ils sont les obligés du grand Sénateur ?



Le ridicule ne tue pas car si c'était le cas , il y aurait belle lurette que cet élu de la république aurait succombé sous le poids de ses décisions. Il ne se passe pas une année sans qu'il sorte une énormité de sa boîte à malices. Curieusement, toutes ces initiatives vont systématiquement dans une direction qui ne cesse de l'éloigner des principes fondateurs de l'école républicaine et des idéaux qu'elle portait en elle. Je ne doute pas qu'il agisse en conscience aussi ne lui ferai-je pas l'injure de le prendre pour un imbécile !



Livresquement sien.
maria holic
maria holic
Niveau 5

Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement. - Page 2 Empty Re: Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement.

par maria holic Ven 18 Avr 2014 - 10:51
@Provence a écrit:
@maria holic a écrit:Ma CPE m'a proposée de tester les manuels munériques l'an prochain avec une classe de première.

C'est la CPE qui gère ça?

A vrai dire je ne sais pas mais en tout cas, c'est elle qui a demandé aux prof qui souhaitait faire partie de l'expérience.

D'ailleurs, bonne question, qui gère les tablettes dans les établissements qui en sont déjà équipés ?
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement. - Page 2 Empty Re: Meung-sur-Loire : les tablettes remplaceront les manuels des 510 élèves et 45 adultes de l'établissement.

par Balthamos Ven 18 Avr 2014 - 11:10
@maria holic a écrit:
@Provence a écrit:
@maria holic a écrit:Ma CPE m'a proposée de tester les manuels munériques l'an prochain avec une classe de première.

C'est la CPE qui gère ça?

A vrai dire je ne sais pas mais en tout cas, c'est elle qui a demandé aux prof qui souhaitait faire partie de l'expérience.

D'ailleurs, bonne question, qui gère les tablettes dans les établissements qui en sont déjà équipés ?

La gestionnaire comme elle est déjà responsable des manuels ou l'équipement informatique.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum