Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Kimberlite
Expert

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par Kimberlite Ven 27 Sep 2019 - 22:46
@pseudo-intello a écrit:je me demande quel type de "choc" pourrait aider le sevrage d'écrans. Il y aurait peut-être à chercher de ce côté.
Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Ecran-telephone-casse

(Franchement, je ne comprends pas: s'il y a un problème avec des écrans, c'est si compliqué de supprimer définitivement les dits écrans? Un ados en colère, c'est pénible, OK, mais qu'est-ce qui peut arriver s'il n'a plus ses écrans... ceci n'est pas une attaque, mon fils est jeune, donc l'ado, je ne maîtrise pas, à part ceux que j'ai en face de moi).
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par Pat B Ven 27 Sep 2019 - 23:12
@Kimberlite a écrit:
@pseudo-intello a écrit:je me demande quel type de "choc" pourrait aider le sevrage d'écrans. Il y aurait peut-être à chercher de ce côté.
Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Ecran-telephone-casse

(Franchement, je ne comprends pas: s'il y a un problème avec des écrans, c'est si compliqué de supprimer définitivement les dits écrans? Un ados en colère, c'est pénible, OK, mais qu'est-ce qui peut arriver s'il n'a plus ses écrans... ceci n'est pas une attaque, mon fils est jeune, donc l'ado, je ne maîtrise pas, à part ceux que j'ai en face de moi).

Je crois qu'un ado en colère, selon les caractères, ça peut devenir ingérable familialement.
Enfin, c'est ce que me suggère l'expérience de mon neveu... qui n'a rien à voir avec le souci des écrans. Suite à la séparation de ses parents, il s'est transformé. De pré-ado calme et sympa, plutôt sage et obéissant, il est devenu un tyran ingérable : il bout de colère contre sa mère et lui rend la vie impossible, au point qu'elle cherche à faire appel à une assistance éducative par l'aide sociale à l'enfance ; impossible de le gérer, il est devenu violent au moins verbalement, l'insulte, refuse tout, fugue, lui casse tout à la maison et lui rend la vie impossible ; elle craint qu'il finisse par la frapper et n'a clairement pas le dessus, elle a déjà dû faire appel à la gendarmerie deux fois pour fugue.... donc effectivement, un ado en colère ça peut être davantage que pénible.

Oui, je sais, c'est hors sujet, juste pour parler des ados en colère : je pense qu'en cas de dépendance contrariée on peut imaginer d'en arriver à ce genre d'attitude si le "sevrage" n'est pas accepté.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par Cléopatra2 Sam 28 Sep 2019 - 7:47
Un sevrage est compliqué. La vraie réponse, c'est bien sûr, comme la clope ou l'alcool, de ne pas commencer, et ça, je suis désolée, mais c'est bien le rôle des parents de ne pas donner d'écrans à leurs enfants avant un certain âge puis de les limiter drastiquement, même ados. S'ils ont eu l'habitude plus jeunes, ça sera toujours moins difficile qu'open bar puis après le sevrage brutal.
Je vois dans mon entourage professionnel des parents qui se plaignent déjà que c'est galère pour eux de faire en sorte que leurs jeunes enfants ne restent pas trop longtemps devant les écrans. Eh bien, il ne fallait pas les mettre devant. C'est sûr qu'ado ensuite, c'est impossible. On voit déjà combien c'est difficile pour nous adultes, éducateurs et avertis.
lene75
lene75
Bon génie

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par lene75 Dim 29 Sep 2019 - 10:25
Pour le diagnostic, scolairement ça peut être à double tranchant. La preuve qu'il y a un problème médical peut, dans certains collèges, être l'élément qui permettra d'éjecter plus facilement le gamin (sans problème de discipline, je précise), et ce même dans des cas où la mdph juge le trouble insuffisant pour que le dossier soit recevable. Le TDAH n'est pas franchement un trouble « bien vu ». Par chez moi, obtenir une reconnaissance de handicap par la mdph pour un enfant TDAH est très difficile, même avec un diagnostic d'un hôpital réputé. Il faut dire que même pour des enfants lourdement handicapés c'est déjà le parcours du combattant.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Carabas
Carabas
Vénérable

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par Carabas Dim 29 Sep 2019 - 10:52
@Esméralda a écrit:Souvent constaté aussi que le silence fait peur à certains élèves. Je trouve ça assez effrayant.
Ou à certains adultes. Pour certains, le bruit, c'est la vie.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par Kimberlite Dim 29 Sep 2019 - 16:47
@Cléopatra2 a écrit:Un sevrage est compliqué. La vraie réponse, c'est bien sûr, comme la clope ou l'alcool, de ne pas commencer, et ça, je suis désolée, mais c'est bien le rôle des parents de ne pas donner d'écrans à leurs enfants avant un certain âge puis de les limiter drastiquement, même ados. S'ils ont eu l'habitude plus jeunes, ça sera toujours moins difficile qu'open bar puis après le sevrage brutal.
Je vois dans mon entourage professionnel des parents qui se plaignent déjà que c'est galère pour eux de faire en sorte que leurs jeunes enfants ne restent pas trop longtemps devant les écrans. Eh bien, il ne fallait pas les mettre devant. C'est sûr qu'ado ensuite, c'est impossible. On voit déjà combien c'est difficile pour nous adultes, éducateurs et avertis.
J'imagine que les gardes partagées n'arrangent rien: quand un des parents joue au "plus gentil qui fait plus de cadeaux", l'autre se trouve facilement en difficulté pour contester les dits cadeaux (or, les écrans sont souvent considérés comme des cadeaux de choix pour les ados...).

C'est beau, le progrès, quand même...

_________________
Spoiler:
Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
celitian
celitian
Expert spécialisé

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par celitian Dim 29 Sep 2019 - 20:22
@lene75 a écrit:Pour le diagnostic, scolairement ça peut être à double tranchant. La preuve qu'il y a un problème médical peut, dans certains collèges, être l'élément qui permettra d'éjecter plus facilement le gamin (sans problème de discipline, je précise), et ce même dans des cas où la mdph juge le trouble insuffisant pour que le dossier soit recevable. Le TDAH n'est pas franchement un trouble « bien vu ». Par chez moi, obtenir une reconnaissance de handicap par la mdph pour un enfant TDAH est très difficile, même avec un diagnostic d'un hôpital réputé. Il faut dire que même pour des enfants lourdement handicapés c'est déjà le parcours du combattant.
Malheureusement c'est fort possible à la fin de son collège privé voire avant, même si les renvoyés que nous connaissons l'ont été à cause du comportement.
L'après collège me fait moins peur car il est plutôt habile manuellement, j'espère juste qu'il trouvera un secteur qui lui convient.
Bizarrement je m'inquiète plus pour mon ainé, fort à l'école, mais qui va devoir faire des études longues sans savoir si cela va réellement aboutir socialement.
Ma vision de l'orientation a beaucoup changé avec mon mari, artisan, et ses collègues qui s'en sortent parfois mieux que certains qui ont fait de longues études.
lene75
lene75
Bon génie

Elève hyperactif : que faire ? - Page 4 Empty Re: Elève hyperactif : que faire ?

par lene75 Lun 30 Sep 2019 - 14:04
Et sinon, sur l'augmentation des cas, même si elle est réelle, elle est sûrement à tempérer par un meilleur diagnostic. Des "cancres", il y en a toujours eu, parmi eux il devait bien y avoir des TDAH, qui avaient d'ailleurs toutes les chances de sortir assez rapidement du système scolaire, donc ça se voyait moins. Comme tu dis, celitian, ils se trouvaient un job qui leur convenait et l'affaire été réglée (d'autant qu'en principe le trouble s'atténue nettement à partir de l'adolescence).
J'avais lu un article - dont je n'ai plus la référence - qui expliquait qu'il y avait beaucoup plus de diagnostics de TDAH en ville qu'à la campagne... tout simplement parce qu'on supporte beaucoup moins facilement un enfant agité en appartement qu'en maison individuelle avec jardin. Même si l'argument vaut sûrement plus pour l'aspect hyperactivité que pour le trouble de concentration, ça fait relativiser le boom des cas.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum