Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
eliam
Neoprof expérimenté

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par eliam Jeu 22 Juil 2021 - 7:41
Chez nous la seule consigne était de ne pas employer des stylo effaçable type fixion et d'écrire en bleu ou noir.
lene75
lene75
Bon génie

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par lene75 Jeu 22 Juil 2021 - 8:04
L'un des avantages du plume, c'est que c'est comme les chaussures : la plume s'adapte à l'écriture, elle change de forme en fonction de celui qui l'utilise. Il existe de très bons plumes en supermarché à moins de 5€ dans les grandes enseignes à la rentrée. J'ai acheté le waterman argenté qu'on trouve en supermarché à mes filles, il est nickel. Pour ceux qui préfèrent les écritures plus fines et plus « anguleuses » il faut plutôt prendre Reynolds rognon supermarché, mais personnellement je ne les aime pas justement pour cette raison. Ceux qui écrivent trop gros et dont la plume s'abîme très vite, ce sont les gadget en plastoc léger avec le dessin des héros à la mode. Ceux-là, oui, c'est un catastrophe, mais de toute manière je ne vois même pas comment on peut les utiliser parce que très rapidement ils se mettent à fuir.

2€50 le stylo dans les matières littéraires, c'est une ruine, sauf s'ils tiennent sensiblement plus longtemps qu'une grande cartouche et encore plus qu'un frixion, qui est à usage unique : une recharge de frixion fait en gros une seule copie d'agreg. En prépa je vidais en moyenne une grande cartouche de stylo plume par jour.

Édit : pour les copies numérisées, la couleur bleue, quel que soit le stylo, est vraiment pénalisante. Il faut faire passer le message. Je ne sais pas pourquoi, mais le rendu est flou et ça ne se voit pas au premier regard, si on n'essaie pas de la lire précisément, la copie paraît de bonne qualité, et on ne voit pas le problème, mais quand on se met à la corriger, c'est une autre histoire. Alors qu'une copie d'apparence similaire écrite en noir se lit très bien. C'est peut-être parce que je suis myope, mais de nombreux correcteurs le sont et le rythme de correction qui nous est imposé est très intense, on ne peut pas s'attarder sur une copie peu lisible.


Dernière édition par lene75 le Jeu 22 Juil 2021 - 8:10, édité 1 fois

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Prezbo
Prezbo
Expert

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Prezbo Jeu 22 Juil 2021 - 8:10
@lene75 a écrit:L'un des avantages du plume, c'est que c'est comme les chaussures : la plume s'adapte à l'écriture, elle change de forme en fonction de celui qui l'utilise. Il existe de très bons plumes en supermarché à moins de 5€ dans les grandes enseignes à la rentrée. J'ai acheté le waterman argenté qu'on trouve en supermarché à mes filles, il est nickel. Pour ceux qui préfèrent les écritures plus fines et plus « anguleuses » il faut plutôt prendre Reynolds rognon supermarché, mais personnellement je ne les aime pas justement pour cette raison. Ceux qui écrivent trop gros et dont la plume s'abîme très vite, ce sont les gadget en plastoc léger avec le dessin des héros à la mode. Ceux-là, oui, c'est un catastrophe, mais de toute manière je ne vois même pas comment on peut les utiliser parce que très rapidement ils se mettent à fuir.

Mais quelle proportion des familles peut maîtriser ces subtilités dans le choix du stylo ?
lene75
lene75
Bon génie

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par lene75 Jeu 22 Juil 2021 - 8:17
@Prezbo a écrit:
@lene75 a écrit:L'un des avantages du plume, c'est que c'est comme les chaussures : la plume s'adapte à l'écriture, elle change de forme en fonction de celui qui l'utilise. Il existe de très bons plumes en supermarché à moins de 5€ dans les grandes enseignes à la rentrée. J'ai acheté le waterman argenté qu'on trouve en supermarché à mes filles, il est nickel. Pour ceux qui préfèrent les écritures plus fines et plus « anguleuses » il faut plutôt prendre Reynolds rognon supermarché, mais personnellement je ne les aime pas justement pour cette raison. Ceux qui écrivent trop gros et dont la plume s'abîme très vite, ce sont les gadget en plastoc léger avec le dessin des héros à la mode. Ceux-là, oui, c'est un catastrophe, mais de toute manière je ne vois même pas comment on peut les utiliser parce que très rapidement ils se mettent à fuir.

Mais quelle proportion des familles peut maîtriser ces subtilités dans le choix du stylo ?

Il suffit de le préciser, comme c'est maintenant précisé sur la plupart des listes pour les colles, taille-crayon, etc. C'est vrai de tous les produits : les feutres de marques de supermarché sont inutilisables, par exemple et si tu prends n'importe quel roller en supermarché, tu vas aussi avoir des surprises, c'est pareil. Après la distinction que je fais entre Waterman et Reynolds, c'est secondaire, les deux sont de bons stylos pour quelques euros. C'est juste une question de préférence personnelle. Ça, ça se voit à l'usage.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Flo44 Jeu 22 Juil 2021 - 8:23
@Prezbo a écrit:
@Flo44 a écrit:
Pas moi!
Par contre, j'ai fait les classes prépa, et question gratte qui doit être à la fois très rapide et très lisible, je m'y connais Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 437980826 . Si j'écris vite au bic, je suis parfois incapable de me relire. Ce n'est pas gênant pour les listes de courses ou quelques notes dans l'agenda, mais pour un devoir d'analyse  de 4 heures qui peut faire une dizaine de copies doubles, si un 1 se transforme subrepticement en 2, c'est plus qu'embêtant. De même si je perds du temps à me relire... J'avais perdu l'habitude du plume.Dans mon travail d'avant j'écrivais peu et les stylos étaient fournis (normal quoi). Je prenais donc ce qui était disponible, quoi que quand je pouvais je préférais les feutres. J'ai repris le stylo plume pour préparer le Capes, et gardé depuis. Et bien pour le Capes ça fait une différence, parce qu'il y a pas mal à écrire, quand même, et on n'a pas intérêt à être ralenti par l'écriture. C'était d'ailleurs amusant : quasiment tous ceux en reconversion écrivaient au stylo plume, mais c'était beaucoup moins le cas chez les jeunes.
Pour moi le bic est le pire outil pour écrire, on ne peut pas le tenir correctement (penché), et ça fatigue bien plus vite (j'ai des soucis de mains dues à l'utilisation intensive de claviers de ma vie d'avant, je sens vite la différence). Un bon feutre est acceptable, mais c'est bien plus cher et ça s'use plus vite. Le plume est quand même mieux, et ça revient moins cher à l'usage que les feutres d'écriture.

Pour ce qui est de l'argument du coût, un roller avec une bonne glisse coûte dans les 2,50€, il dure longtemps et il en existe des rechargeables. Autant dire qu'il va falloir du temps pour amortir un stylo plume un minimum de qualité.

J'ai beaucoup gratté en prépa et pour préparer l'agreg (les écrits de l'agreg de maths sont en bonne partie un exercice de vitesse, avec des sujets d'une longueur prétentieuse que personne ne finit), et c'est justement une des raisons qui m'ont fait à l'époque abandonner le plume pour le roller : le roller permettait d'écrire plus vite, notamment parce qu'il ne demande pas d'attendre quelques seconde le séchage de l'encre au moment de tourner une feuille. Je précise que c’était quelques années après l'apparition de rollers un minimum performants, avec une bonne glisse (pas des bics). Tu noteras d'ailleurs qu'un des arguments donné plus haut en faveur du plume pour les élèves et qu'il oblige à écrire plus lentement, donc à réfléchir. Il me semble probable que presque personne n'écrit au plume parmi les étudiants en médecine.

Je ne suis sans doute pas une bonne référence, j'écris très mal et il est probable que je n'ai jamais appris à écrire correctement avec un plume. (Je m'y remets un peu pour le fun depuis peu.)

J'ai relu rapidement le début de cette discussion, et je crois que l'essentiel est dit depuis le début : le plume n'est plus préconisé par les PE dans les petites classes, notamment parce qu'il est trop gros (je l'ai vérifié avec mes filles), et il est probable qu'une bonne partie des élèves arrive au collège sans jamais en avoir utilisé un, avec une inégalité sociale et une inégalité suivant le suivi scolaire assuré par les parents (les parents assurant le suivi scolaire ayant tendance à imposer ce qu'ils ont connu). Dans ces conditions, tenter d'imposer le stylo -plume au collège, avec des élèves qui ont quelques années d'habitudes acquises, surtout si on est le seul prof à le faire et que les élèves ont autour d'eux des exemples d'enseignants qui n'utilisent pas le plume me semble un paris difficile. (Comme beaucoup de collègues de toutes matières, y compris la prof de LC de mon lycée, je suis passé majoritairement aux frixion il y a quelques années.)

En définitive, si on veut imposer une obligation, il est peut-être utile de se demander le comment et aussi le pourquoi. En matière de présentation des devoirs j'ai d'autres priorité, en matière d'écriture je m'inquiéterais d'abord de la tenue des stylos devenue fautive chez la majorité des lycéens.

Personnellement, je m'inquiète bien plus de l'écriture que du reste de la présentation, mais il est vrai qu'entre des 6ème qui font leurs 1, leurs 2 et leurs 5 pareils, et dont il est impossible de distinguer les signes + des signes × et des seconde, il doit y avoir des différences.
Je suis d'accord sur le fait que si on n'a jamais écrit au plume, il n'est pas évident de s'y mettre, et que ce n'est sans doute pas une bonne idée dans ce cas. Mais dans mon collège, nous avons des élèves qui ont écrit au plume en primaire, puis qui abandonnent au collège pour le 4 couleurs. Le feutre fin est pour moi une bonne solution (certains roller aussi mais pas tous).
Je ne suis par contre pas d'accord sur la vitesse : il est vrai qu'au début on écrit lentement au plume, mais pour moi c'est le seul moyen d'écrire à la fois vite et lisiblement. Ça glisse moins qu'un bille mais au final on y gagne en vitesse (je ne sais pas si je suis claire). Si je veux écrire lisiblement au bic, il faut que je ralentisse très fortement ma vitesse d'écriture, et au final c'est 2 à 3 fois plus lent qu'au plume. Au roller je ne suis pas très lisible non plus, il faut également que je fasse très attention à ne pas "déraper" à cause de la glisse trop grande, et ça induit aussi des crispations dans la main. Pour de courtes séances d'écriture, ça va, mais pas pour gratter pendant des heures.
Quant aux étudiants en médecine... je pense que c'est seulement une question de génération. De ce que j'ai vu au concours, les étudiants en licence de mathématiques n'écrivent plus au plume non plus (par contre les élèves d'école d'ingénieurs, si). Et mon père en médecine écrivait au plume, alors que les stylos bille et feutre étaient déjà disponibles.
Pour l'apprentissage, il y a des plumes adaptés aux petites mains, je pense que ce n'est pas le problème...
Mais on est d'accord sur le fond : le problème c'est que les élèves n'apprennent pas à tenir correctement un stylo, puis n'apprennent pas à bien former les lettres. À partir de là, feutre, plume ou bon roller, c'est équivalent. Mais pas le stylo bille à cause de la verticalité et de la crispation qu'il induit.


Encore plus important, il faudrait apprendre aux élèves à corriger au lieu d'effacer. Le frixion est interdit aux examens (et j'ai eu un tour une fois, des copies de mes élèves s'étaient effacées à cause de la chaleur un jour de canicule). L'effaceur est une horreur... et s'il faut écrire en noir, plus possible.
lene75
lene75
Bon génie

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par lene75 Jeu 22 Juil 2021 - 8:31
Qu'est-ce qui fait qu'il n'y a plus de temps pour apprendre à bien tenir le stylo et à bien écrire ? Ça conditionne tellement la suite de la scolarité que je suis étonnée que ce ne soit pas une priorité.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par frimoussette77 Jeu 22 Juil 2021 - 8:45
Le stylo plume Waterman chromé est plutôt à 7 euros en promo et à 12 sans promo. Un peu plus de 8 euros sur Amazon. C'est un budget. Les plumes bas de gamme bavent, fuient ...
Prezbo
Prezbo
Expert

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Prezbo Jeu 22 Juil 2021 - 8:45
@Flo44 a écrit:
Mais on est d'accord sur le fond : le problème c'est que les élèves n'apprennent pas à tenir correctement un stylo, puis n'apprennent pas à bien former les lettres. À partir de là, feutre, plume ou bon roller, c'est équivalent. Mais pas le stylo bille à cause de la verticalité et de la crispation qu'il induit.


Encore plus important, il faudrait apprendre aux élèves à corriger au lieu d'effacer. Le frixion est interdit aux examens (et j'ai eu un tour une fois, des copies de mes élèves s'étaient effacées à cause de la chaleur un jour de canicule). L'effaceur est une horreur... et s'il faut écrire en noir, plus possible.

Sur ces deux points, je crois que c'est bien résumé.

Edit : il est utile de lire en parallèle le fil "Topic des enfants d'âge école maternelle/primaire" et d'y trouver les préconisations des PE et les témoignages des parents. Sans surprise, le plume n'est plus utilisé dans les petites classes, le frixion (Et même le bic !) souvent prescrit.


Dernière édition par Prezbo le Jeu 22 Juil 2021 - 10:54, édité 1 fois
lene75
lene75
Bon génie

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par lene75 Jeu 22 Juil 2021 - 9:04
@frimoussette77 a écrit:Le stylo plume Waterman chromé est plutôt à 7 euros en promo et à 12 sans promo. Un peu plus de 8 euros sur Amazon. C'est un budget. Les plumes bas de gamme bavent, fuient ...

Il est actuellement à 8€ chez Carrefour sans promo. On peut facilement l'avoir à moitié prix en promo, mais même en prix plein, pour un stylo qui dure des années, comparé à un stylo jetable à 2€50 l'unité dont il était question, je crois que la question du prix ne tient pas. Surtout quand à côté on n'hésite pas à nous demander les gros tubes de colle de 21g (en précisant à juste titre qu'il faut qu'ils soient de marque) qui coûtent une fortune et ne sont quasi jamais en promo, sachant qu'en CP, le gros tube de colle, il faut en compter deux par semaine. 3€40 les deux en ce moment dans la même enseigne : en moins de 3 semaines il y en a pour plus cher que le stylo plume. Ne parlons même pas de la paire de chaussures neuve pour le gymnase les jours de pluie qui est utilisée 3 fois dans l'année et trop petite quand on la récupère en fin d'année. Je crois vraiment que l'argument du surcoût du stylo plume par rapport au bic est une fausse excuse.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Prezbo
Prezbo
Expert

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Prezbo Jeu 22 Juil 2021 - 9:11
@lene75 a écrit:
@frimoussette77 a écrit:Le stylo plume Waterman chromé est plutôt à 7 euros en promo et à 12 sans promo. Un peu plus de 8 euros sur Amazon. C'est un budget. Les plumes bas de gamme bavent, fuient ...

Il est actuellement à 8€ chez Carrefour sans promo. On peut facilement l'avoir à moitié prix en promo, mais même en prix plein, pour un stylo qui dure des années, comparé à un stylo jetable à 2€50 l'unité dont il était question, je crois que la question du prix ne tient pas. Surtout quand à côté on n'hésite pas à nous demander les gros tubes de colle de 21g (en précisant à juste titre qu'il faut qu'ils soient de marque) qui coûtent une fortune et ne sont quasi jamais en promo, sachant qu'en CP, le gros tube de colle, il faut en compter deux par semaine. 3€40 les deux en ce moment dans la même enseigne : en moins de 3 semaines il y en a pour plus cher que le stylo plume. Ne parlons même pas de la paire de chaussures neuve pour le gymnase les jours de pluie qui est utilisée 3 fois dans l'année et trop petite quand on la récupère en fin d'année. Je crois vraiment que l'argument du surcoût du stylo plume par rapport au bic est une fausse excuse.

C'est-à-dire que l'argument a été justement utilisé à l'origine en faveur du stylo plume, pour rappeler qu'ils coûtaient moins cher à l'usage. Tu ne me feras pas croire que c'est les rollers qui plombent le budget fourniture scolaire.

Par ailleurs, pour beaucoup de familles, le moins cher, c'est le moins cher maintenant au moment du passage en caisse, d'où le succès des bics cristal ou équivalents et globalement de tous ce aui premier prix. Faire une démonstration en montrant qu'un plume utilisé soigneusement peut durer plusieurs années s'il n'est pas perdu ou volé...bref.
lene75
lene75
Bon génie

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par lene75 Jeu 22 Juil 2021 - 9:35
Si on veut s'en tenir au strict argument de départ, il concernait la comparaison stylo plume / feutre d'écriture en prépa, c'est-à-dire dans un contexte où on utilise l'encre au km. Mais je répondais à la remarque selon laquelle un bon stylo plume était onéreux. Non, on peut en trouver pour quelques euros qui sont largement suffisants dans le cadre scolaire et ce n'est pas plus difficile à comprendre pour les familles que de comprendre qu'il ne faut pas prendre la colle ou le taille-crayon premier prix. Enfin à vrai dire ce n'est pas toujours une question de prix : le stylo Reine des neiges qui fuit est souvent plus cher et c'est pourtant celui qui a le plus de succès.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 8

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Cassandrine Jeu 22 Juil 2021 - 10:13
Pour répondre à la question : je pense tout simplement que les élèves n'utilisent plus de stylo-plume car ils ne prennent pas assez soin de leurs affaires. Un stylo-plume ou les cartouches peuvent couler facilement alors que c'est plus rare pour un stylo bic. Trop de tâches sur les cahiers, les habits... Très risqué le changement de cartouches et de stockage. De plus, un stylo-plume qui tombe c'est souvent la catastrophe: de l'encre partout sans compter la plume qui peut être tordue.
valle
valle
Niveau 6

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par valle Jeu 22 Juil 2021 - 10:30
@Cassandrine a écrit:Pour répondre à la question : je pense tout simplement que les élèves n'utilisent plus de stylo-plume car ils ne prennent pas assez soin de leurs affaires. Un stylo-plume ou les cartouches peuvent couler facilement alors que c'est plus rare pour un stylo bic.  Trop de tâches sur les cahiers, les habits... Très risqué le changement de cartouches et de stockage. De plus, un stylo-plume qui tombe c'est souvent la catastrophe: de l'encre partout sans compter la plume qui peut être tordue.
Je ne suis pas sûr qu'on puisse déduire de quelqu'un qu'il "ne prend pas assez soin de ses affaires" du fait qu'il n'écrit pas au stylo plume.
Lisak40
Lisak40
Habitué du forum

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Lisak40 Jeu 22 Juil 2021 - 10:46
@valle Ce que Cassandrine voulait sûrement dire est qu'en effet, beaucoup de jeunes (ou moins jeunes : les miens sont des lycéens, et bien faut voir leurs cahiers ou leurs sacs, je n'y mettrai pas mon chien à dormir -c'est métaphorique bien sûr !- ) ne sont plus assez soigneux pour utiliser un stylo plume, car en effet c'est salissant. Et je me doute que devant la multiplication des tâches qui sont demandées aux PE, devant le nombre croissant d'élèves qui n'ont même pas les bases du savoir vivre / être, devant les lacunes abyssales, les PAI, PAP, les allergies, les parents qui ont de plus en plus de demandes surréalistes, ben pour avoir le temps d'apprendre correctement à lire / écrire / maîtriser les maths et toutes ces autres choses essentielles que les PE font faire aux monchérimoncoeurensucrecandi, ces mêmes PE pourraient renoncer à devoir en plus apprendre à gérer l'utilisation d'un stylo plume. Enfin, je n'en sais rien, je demanderai autour de moi, mais c'est une idée comme ça...


Dernière édition par Lisak40 le Jeu 22 Juil 2021 - 12:28, édité 1 fois
Elberta
Elberta
Niveau 10

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Elberta Jeu 22 Juil 2021 - 11:52
@Lisak40 a écrit:@valle Ce que Cassandrine voulait sûrement dire est qu'en effet, beaucoup de jeunes (ou moins jeunes : les miens sont des lycéens, et bien faut voir leurs cahiers ou leurs sacs, je n'y mettrai pas mon chien à dormir -c'est métaphorique bien sûr !- ) ne sont plus assez soigneux pour utiliser un stylo plume, car en effet c'est salissant. Et je me doute que devant la multiplication des tâches qui est demandée aux PE, devant le nombre croissant d'élèves qui n'ont même pas les bases du savoir vivre / être, devant les lacunes, les PAI, PAP, allergies, les parents qui ont d eplus en plus de demandes surréalistes, ben pour avoir le temps d'apprendre correctement à lire / écrire / maîtriser correctement les maths et toutes ces autres choses essentielles qu'elles font faire aux monchérimoncoeurensucrecandi, ces mêmes PE pourraient renoncer à devoir en plus apprendre à gérer l'utilisation d'un styloplume. Enfin, je n'en sais rien, je demanderai autour de moi, mais c'est une idée comme ça...

J'ai été PE et je fais la même analyse (c'est drôle, je parlais de ça pas plus tard que ce matin !).
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 8

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Cassandrine Jeu 22 Juil 2021 - 12:41
@Lisak40 a écrit:@valle Ce que Cassandrine voulait sûrement dire est qu'en effet, beaucoup de jeunes (ou moins jeunes : les miens sont des lycéens, et bien faut voir leurs cahiers ou leurs sacs, je n'y mettrai pas mon chien à dormir -c'est métaphorique bien sûr !- ) ne sont plus assez soigneux pour utiliser un stylo plume, car en effet c'est salissant. Et je me doute que devant la multiplication des tâches qui sont demandées aux PE, devant le nombre croissant d'élèves qui n'ont même pas les bases du savoir vivre / être, devant les lacunes abyssales, les PAI, PAP, les allergies, les parents qui ont de plus en plus de demandes surréalistes, ben pour avoir le temps d'apprendre correctement à lire / écrire / maîtriser les maths et toutes ces autres choses essentielles que les PE font faire aux monchérimoncoeurensucrecandi, ces mêmes PE pourraient renoncer à devoir en plus apprendre à gérer l'utilisation d'un stylo plume. Enfin, je n'en sais rien, je demanderai autour de moi, mais c'est une idée comme ça...

J'enseigne en collège et l'an dernier (avant le covid), j'ai posé la question à mes 6 classes. En effet, un élève m'a vu écrire au stylo-plume et a fait une réflexion donc j'ai posé la question à mes élèves. Sur mes 180 élèves, 3 seulement utilisaient un stylo plume et un élève utilisait un roller avec cartouche d'encre. Les autres avaient des stylo à bille et beaucoup des frixion.
Ils m'ont dit qu'un stylo-plume c'était salissant et la plume pouvait s'abimer facilement .
avatar
User6051
Niveau 2

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par User6051 Jeu 22 Juil 2021 - 13:15
@Cassandrine a écrit:
@Lisak40 a écrit:@valle Ce que Cassandrine voulait sûrement dire est qu'en effet, beaucoup de jeunes (ou moins jeunes : les miens sont des lycéens, et bien faut voir leurs cahiers ou leurs sacs, je n'y mettrai pas mon chien à dormir -c'est métaphorique bien sûr !- ) ne sont plus assez soigneux pour utiliser un stylo plume, car en effet c'est salissant. Et je me doute que devant la multiplication des tâches qui sont demandées aux PE, devant le nombre croissant d'élèves qui n'ont même pas les bases du savoir vivre / être, devant les lacunes abyssales, les PAI, PAP, les allergies, les parents qui ont de plus en plus de demandes surréalistes, ben pour avoir le temps d'apprendre correctement à lire / écrire / maîtriser les maths et toutes ces autres choses essentielles que les PE font faire aux monchérimoncoeurensucrecandi, ces mêmes PE pourraient renoncer à devoir en plus apprendre à gérer l'utilisation d'un stylo plume. Enfin, je n'en sais rien, je demanderai autour de moi, mais c'est une idée comme ça...

J'enseigne en collège et l'an dernier (avant le covid), j'ai posé la question à mes 6 classes. En effet, un élève m'a vu écrire au stylo-plume et a fait une réflexion donc j'ai posé la question à mes élèves. Sur mes 180 élèves, 3 seulement utilisaient un stylo plume et un élève utilisait un roller avec cartouche d'encre. Les autres avaient des stylo à bille et beaucoup des frixion.
Ils m'ont dit qu'un stylo-plume c'était salissant et la plume pouvait s'abimer facilement .

En effet, je me souviens, lorsque j'étais élève, que je ne savais pas utiliser un stylo-plume, dans le sens où je faisais des tâches sur mes copies et je devais changer régulièrement de stylo car la pointe se tordait. Sauf que c'était une mode, et je m'y pliais.
Désormais, je n'utilise plus de stylo-plume, mais tout autre stylo qui me passe sous la main (à bille, feutre).

Pour ma part, j'ai un autre souhait : j'aimerais que les élèves aient un stylet, de façon à pouvoir écrire sur un écran tactile.
(Oui, je suis déjà dans le futur abi )
Je suis gêné par le fait que les élèves ne puissent pas écrire rapidement des formules mathématiques sur un ordinateur ou réaliser des schémas propres. Il n'y a que la possibilité du traitement de texte.
Le stylet permet de conserver une certaine personnalité dans son écriture
(Je parle d'un vrai stylet, avec une pointe fine, pas avec les pointes en gomme qui ne permettent pas de réaliser des actions précises, mais qui servent plutôt à naviguer sur un écran ou déplacer des icônes).

Passer au numérique a des avantages, d'un point de vue écologique mais pas seulement (si on ne stocke pas toutes ses données dans un cloud, car là c'est une autre histoire). Cela permet aussi de stocker les travaux des élèves, d'en avoir une trace. En général, on rend la copie aux élèves, et l'on n'en garde pas de trace, mis à part la note.
Après, je comprends que pour certains, il s'agirait d'un changement de paradigme total. Mais il me conviendrait par rapport à ce que j'ai envie de faire avec mes élèves.

Il faudra nécessairement garder des activités à réaliser "manuellement", telles que les constructions géométriques à l'aide de la règle, l'équerre, le rapporteur (même si pour ma part, je doute de l'utilité de ces techniques dans l'avenir où l'on apprendra plutôt à utiliser des logiciels, plus précis, et permettant de recommencer, réajuster la construction autant de fois qu'on le souhaite). Il y a des savoir-faire qui évoluent, qui se transforment au fil du temps. C'est ce qui s'est passé avec l'avènement des calculatrices (dont on peut également se passer désormais grâce aux logiciels de calcul formel) qui ont fait en sorte que certaines techniques calculatoires ne sont plus enseignées (extraction de racine à la main, usage d'une table trigonométrique), parce qu'elles n'ont plus d'utilité pratique.
Je trouve cependant important de montrer ces techniques, de façon à garder le sens des objets mathématiques qui en découlent (il est possible de le faire lors d'un devoir à la maison par exemple, en guise d'approfondissement ou de culture générale. Lorsque j'abordais le logarithme népérien en terminale, certains élèves sont parfois intrigués par un objet au fond de la salle : il s'agit d'une règle coulissante, permettant de réaliser les calculs "à l'ancienne". Je pense qu'il est important de leur montrer comment cela fonctionne car elles permettent d'appliquer directement les formules vues en classe).

Ce n'est que mon point de vue local, bien entendu.
Mais je trouve cela intéressant de voir que l'on a besoin dans notre société de revenir aux bases.
Est-ce par nostalgie ? Est-ce pour transmettre des techniques et méthodes qui ont fonctionnées avec nous-même et que l'on pense transférables à notre époque ?
Proton
Proton
Neoprof expérimenté

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Proton Jeu 22 Juil 2021 - 13:51
Le soleil chauffe trop ou c'est un troll ? Le numérique n'est pas plus écologique, et le stylet est la pire idée à avoir.

J'essaie de forcer au maximum le stylo plume chez les élèves. C'est le seul moyen d'avoir un rendu vraiment propre et agréable à lire. Bien sûr il n'y a pas que cela pour obtenir de belles copies ... sauter des lignes, encadrer les conclusions, un titre pour introduire une question, ... Le roller effaçable, pourquoi pas mais attention à ne pas mettre la copie près du chauffage Wink

J'interdis strictement le correcteur blanc pour ceux qui écrivent au bic. Je préfère une simple rature à une tonne de peinture.

Certaines années, c'est long combat pour arriver à obtenir de vraies copies soignées.

Voilà une belle copie comme j'aime en lire :

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Captur29
avatar
User6051
Niveau 2

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par User6051 Jeu 22 Juil 2021 - 14:06
@Proton a écrit:Le soleil chauffe trop ou c'est un troll ? Le numérique n'est pas plus écologique, et le stylet est la pire idée à avoir.

J'essaie de forcer au maximum le stylo plume chez les élèves. C'est le seul moyen d'avoir un rendu vraiment propre et agréable à lire. Bien sûr il n'y a pas que cela pour obtenir de belles copies ... sauter des lignes, encadrer les conclusions, un titre pour introduire une question, ... Le roller effaçable, pourquoi pas mais attention à ne pas mettre la copie près du chauffage Wink

J'interdis strictement le correcteur blanc pour ceux qui écrivent au bic. Je préfère une simple rature à une tonne de peinture.

Certaines années, c'est long combat pour arriver à obtenir de vraies copies soignées.

Voilà une belle copie comme j'aime en lire :

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Captur29

Est-il possible sur ce forum d'avancer des idées, dans un esprit de partage ?
Je comprends que l'écran permet de se cacher et autorise une certaine agressivité que l'on aurait pas en société. Mais tout de même.
J'ai indiqué, mais il faut tout lire, que le cloud n'est pas du tout écologique.

Après, je ne critique pas vos méthodes, je respecte les choix des enseignants.
J'ai souvent remarqué que la liberté pédagogique d'un enseignant n'était pas freinée ou fustigée par les institutions, mais par le manque de soutien, le manque de compréhension des collègues enseignants, ce qui est regrettable.
Enfin, je vais souligner quelques mots du champs lexical que vous employez, pour vous faire prendre conscience de quelque chose (peut-être que vous ne vous en rendez pas compte). J'ai mis ces mots en gras dans la citation ci-dessus.
Ce n'est pas ma conception de l'enseignement et des relations sociales avec les collègues, les élèves ou mon rapport avec le savoir et l'éducation.
Cordialement.
henriette
henriette
Médiateur

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par henriette Jeu 22 Juil 2021 - 14:11
Lucilius a écrit:
@Cassandrine a écrit:
@Lisak40 a écrit:@valle Ce que Cassandrine voulait sûrement dire est qu'en effet, beaucoup de jeunes (ou moins jeunes : les miens sont des lycéens, et bien faut voir leurs cahiers ou leurs sacs, je n'y mettrai pas mon chien à dormir -c'est métaphorique bien sûr !- ) ne sont plus assez soigneux pour utiliser un stylo plume, car en effet c'est salissant. Et je me doute que devant la multiplication des tâches qui sont demandées aux PE, devant le nombre croissant d'élèves qui n'ont même pas les bases du savoir vivre / être, devant les lacunes abyssales, les PAI, PAP, les allergies, les parents qui ont de plus en plus de demandes surréalistes, ben pour avoir le temps d'apprendre correctement à lire / écrire / maîtriser les maths et toutes ces autres choses essentielles que les PE font faire aux monchérimoncoeurensucrecandi, ces mêmes PE pourraient renoncer à devoir en plus apprendre à gérer l'utilisation d'un stylo plume. Enfin, je n'en sais rien, je demanderai autour de moi, mais c'est une idée comme ça...

J'enseigne en collège et l'an dernier (avant le covid), j'ai posé la question à mes 6 classes. En effet, un élève m'a vu écrire au stylo-plume et a fait une réflexion donc j'ai posé la question à mes élèves. Sur mes 180 élèves, 3 seulement utilisaient un stylo plume et un élève utilisait un roller avec cartouche d'encre. Les autres avaient des stylo à bille et beaucoup des frixion.
Ils m'ont dit qu'un stylo-plume c'était salissant et la plume pouvait s'abimer facilement .

En effet, je me souviens, lorsque j'étais élève, que je ne savais pas utiliser un stylo-plume, dans le sens où je faisais des tâches sur mes copies et je devais changer régulièrement de stylo car la pointe se tordait. Sauf que c'était une mode, et je m'y pliais.
Désormais, je n'utilise plus de stylo-plume, mais tout autre stylo qui me passe sous la main (à bille, feutre).

Pour ma part, j'ai un autre souhait : j'aimerais que les élèves aient un stylet, de façon à pouvoir écrire sur un écran tactile.
(Oui, je suis déjà dans le futur abi )
Je suis gêné par le fait que les élèves ne puissent pas écrire rapidement des formules mathématiques sur un ordinateur ou réaliser des schémas propres. Il n'y a que la possibilité du traitement de texte.
Le stylet permet de conserver une certaine personnalité dans son écriture
(Je parle d'un vrai stylet, avec une pointe fine, pas avec les pointes en gomme qui ne permettent pas de réaliser des actions précises, mais qui servent plutôt à naviguer sur un écran ou déplacer des icônes).

Passer au numérique a des avantages, d'un point de vue écologique mais pas seulement (si on ne stocke pas toutes ses données dans un cloud, car là c'est une autre histoire). Cela permet aussi de stocker les travaux des élèves, d'en avoir une trace. En général, on rend la copie aux élèves, et l'on n'en garde pas de trace, mis à part la note.
Après, je comprends que pour certains, il s'agirait d'un changement de paradigme total. Mais il me conviendrait par rapport à ce que j'ai envie de faire avec mes élèves.

Il faudra nécessairement garder des activités à réaliser "manuellement", telles que les constructions géométriques à l'aide de la règle, l'équerre, le rapporteur (même si pour ma part, je doute de l'utilité de ces techniques dans l'avenir où l'on apprendra plutôt à utiliser des logiciels, plus précis, et permettant de recommencer, réajuster la construction autant de fois qu'on le souhaite). Il y a des savoir-faire qui évoluent, qui se transforment au fil du temps. C'est ce qui s'est passé avec l'avènement des calculatrices (dont on peut également se passer désormais grâce aux logiciels de calcul formel) qui ont fait en sorte que certaines techniques calculatoires ne sont plus enseignées (extraction de racine à la main, usage d'une table trigonométrique), parce qu'elles n'ont plus d'utilité pratique.
Je trouve cependant important de montrer ces techniques, de façon à garder le sens des objets mathématiques qui en découlent (il est possible de le faire lors d'un devoir à la maison par exemple, en guise d'approfondissement ou de culture générale. Lorsque j'abordais le logarithme népérien en terminale, certains élèves sont parfois intrigués par un objet au fond de la salle : il s'agit d'une règle coulissante, permettant de réaliser les calculs "à l'ancienne". Je pense qu'il est important de leur montrer comment cela fonctionne car elles permettent d'appliquer directement les formules vues en classe).

Ce n'est que mon point de vue local, bien entendu.
Mais je trouve cela intéressant de voir que l'on a besoin dans notre société de revenir aux bases.
Est-ce par nostalgie ? Est-ce pour transmettre des techniques et méthodes qui ont fonctionnées avec nous-même et que l'on pense transférables à notre époque ?
Merci de ne pas faire dévier le sujet vers les nouvelles technologies : ce n'est absolument pas la question ici, et ce genre de pratique peut ressembler fort à du trollage en effet.

Par ailleurs je t'ai demandé dans un autre fil de te présenter, ce que tu n'as toujours pas fait.
C'est donc à présent une demande officielle de la modération : présente-toi dans la section ad hoc du forum (Vie du forum > Votre présentation) avant toute autre participation.

Pour la modération du forum,
henriette

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
henriette
henriette
Médiateur

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par henriette Jeu 22 Juil 2021 - 21:16
Fil rouvert après suppression de messages poursuivant le hors-sujet malgré la demande de la modération.
Il est question ici de l'écriture sur feuille, exclusivement. Toute digression vers l'outil numérique sera donc supprimée à nouveau.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Sage

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Mrs Hobie Ven 23 Juil 2021 - 0:12
@ThomCarver a écrit:
Prezbo : je ne sais pas s'il s'agit d'un combat d'arrière-garde. Je ne suis pas sûr. Ce qui est amusant, c'est que la plupart des défenseurs du stylo-plume enseignent des matières littéraires. On est peut-être davantage habitués aux longs devoirs, ce qui fait que notre tolérance est moindre par rapport aux Frixion et bics. Personnellement, je suis gaucher et ne corrige qu'au plume (avec plein de belles couleurs <3). Pas de problème particulier. J'ai juste parfois un peu d'encre sur la tranche de la main mais bon.
Je pense aussi que le stylo-plume permet une meilleure glisse sur le papier. Le problème effectivement, c'est qu'il est de moins en moins obligatoire et beaucoup d'élèves au collège n'ont pas forcément l'habitude de s'en servir. Je pense vraiment m'y tenir uniquement pour les contrôles.
Objection votre honneur !
Bon, en fait oui mais non : je veux bien admettre que ce sont les profs de lettres qui râlent le plus sur les copies, mais en utilisation personnelle, les scientifiques devaient être à égalité avec les littéraires dans mon ancien lycée, et sur le forum stylo-plume.org, quand on retire les profs, c'est une majorité de scientifiques Wink


@Sphinx a écrit:J'utilise des rollers type Pilot à encre liquide, pas rechargeables, pas Frixion. Les stylos-plumes étaient exigés dans mon école primaire et j'ai continué à me les infliger jusqu'à l'agreg. Ben je vais en faire hurler certains, mais j'écris beaucoup plus proprement depuis que j'ai arrêté. Je trouve la pointe des plumes trop épaisses (enfin, pour celles qu'on trouve en grande surface... je suppose que vous n'allez pas réclamer des stylos chers aux élèves),
Alors ça dépend des stylos achetés, les Waterman Graduate de supermarché sont plutôt en pointe fine, les autres sont plutôt sur des pointes moyennes en effet.

@Prezbo a écrit:J'ai relu rapidement le début de cette discussion, et je crois que l'essentiel est dit depuis le début : le plume n'est plus préconisé par les PE dans les petites classes, notamment parce qu'il est trop gros (je l'ai vérifié avec mes filles), et il est probable qu'une bonne partie des élèves arrive au collège sans jamais en avoir utilisé un, avec une inégalité sociale et une inégalité suivant le suivi scolaire assuré par les parents (les parents assurant le suivi scolaire ayant tendance à imposer ce qu'ils ont connu). Dans ces conditions, tenter d'imposer le stylo -plume au collège, avec des élèves qui ont quelques années d'habitudes acquises, surtout si on est le seul prof à le faire et que les élèves ont autour d'eux des exemples d'enseignants qui n'utilisent pas le plume me semble un paris difficile. (Comme beaucoup de collègues de toutes matières, y compris la prof de LC de mon lycée, je suis passé majoritairement aux frixion il y a quelques années.)

En définitive, si on veut imposer une obligation, il est peut-être utile de se demander le comment et aussi le pourquoi. En matière de présentation des devoirs j'ai d'autres priorité, en matière d'écriture je m'inquiéterais d'abord de la tenue des stylos devenue fautive chez la majorité des lycéens..
ça m'interpelle ce que tu dis, parce que j'ai 48 ans, je suis d'une génération où le stylo-plume n'était obligatoire qu'à partir du collège (d'ailleurs le mien a fait toute ma scolarité jusqu'à la réussite au Capes, c'est à dire environ 15 ans), et on n'avait pas spécialement de problèmes avec l'utilisation du stylo-plume après les années d'utilisation du Bic en primaire !!!!
Par contre je suis d'une génération qui a fait des lignes, des lignes et des lignes d'écriture, surtout au CP, et parce qu'il n'y avait pas de photocopieuses, tout au plus les trucs à l'alcool qui puaient, donc on écrivait absolument tout, on devait être nettement plus à l'aise avec l'écriture. Parce que clairement, mon troll là (qui entre en 4ème) dans son cursus, il n'a pas écrit tant que ça !! Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 437980826

Ensuite, par rapport aux inégalités sociales et inégalités dans le suivi, là non plus je ne te suis pas :
je viens de passer 10 ans dans un lycée anciennement ECLAIR, et là je suis dans un lycée de centre ville où les élèves sont nettement plus suivis par leurs parents, et j'ai été horrifiée : la majorité des élèves écrivent extrêmement mal et sont difficiles à relire, alors que dans l'ancien lycée les élèves illisibles se comptaient sur une main !!!

_________________
Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Smelli10 Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Smelli10  Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Couturier
Tutylatyrée Ewok aux Doigts Agiles, Celle qui Abrite les Plumes aux Écrits Sagaces, Rapide Chevalier sur son Coursier Mécanique
Lisak40
Lisak40
Habitué du forum

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Lisak40 Ven 23 Juil 2021 - 8:49
@Mrs Hobie a écrit:

Ensuite, par rapport aux inégalités sociales et inégalités dans le suivi, là non plus je ne te suis pas :
je viens de passer 10 ans dans un lycée anciennement ECLAIR, et là je suis dans un lycée de centre ville où les élèves sont nettement plus suivis par leurs parents, et j'ai été horrifiée : la majorité des élèves écrivent extrêmement mal et sont difficiles à relire, alors que dans l'ancien lycée les élèves illisibles se comptaient sur une main !!!

Je suis très étonnée de ce que tu dis parce que personnellement, j'enseigne dans un lycée où nou avons général, techno et pro (je suis dans le pro) et les copies de 60% de mes élèves sont illisbles : écriture indéchiffrable (pas droite, des ratures mélangées à du blanc partout, pas sur les lignes, pas régulière; ou bien les élèves n'appuient pas assez sur leur stylo bille évidemment, même pas de frixions : le 4 couleur est même un luxe et j'ai souvent plus droit au vieux bic rongé qui écrite en pointillés), présentation inexistante (ni marge, ni cartouche, ni paragraphe ni alinéa évidemment, les traits sont tirés à main levée donc pas droits, et même avec une règle c'est pas gagné, parfois certains prennent leurs feuilles à l'envers, etc). Quand je regarde les copies des collègues du général, ce sontquand même plutôt des copies et des écritures très scolaires : pas forcément belles, mais qui respectent les codes (écriture droite et régulière, marges, etc.)...
Après même dans le pro évidemment on a ds copies de 1er de la classe, tout comme dans le général on a parfois des torchons, mais franchement cela m'étonne : un parent qui suit la scolarité de son enfant depuis le début (vérifie les cahiers, signe les contrôle, etc) ne peut pas laisser passer ce que je vois au niveau du cahier, de l'écriture et de l'organisation d'un devoir. Si j'avais fait signer une copie ou un cahier à mes parents tels que ceux que je vois régulièrement, je me serais prise une de ces soufflantes, et ce dès le 1aire et jusqu'à la fin de ma scolarité...
En fait le problème n'est peut-être pas le même : tu parles d'écriture "pas jolie" voire franchement assez moche chez certains élèves, moi j'en suis à un point où je constate que le geste physique de l'écriture, la graphie n'est pas maîtrisé totalement chez certains élèves qui écrivent vraiment comme on le fait encore quand on apprend à écrire (et le rythme est aossorti).
Cléopatra2
Cléopatra2
Doyen

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Cléopatra2 Ven 23 Juil 2021 - 14:26
Qu'est-ce que vous entendez par roller rechargeable?
Ma fille gauchère écrit mal (fin de CE1), on lui fait faire un cahier d'écriture (mais elle écrit au crayon à papier), et je ne sais pas si passer à un stylo à plume ou à un roller pourrait lui être bénéfique...
D'un autre côté, je pense que le coup du plume salissant est la vraie raison derrière l'abandon du plume en primaire. Vu le nombre de fois où ma fille fait tomber ses affaires en 15 minutes de devoirs sur une grande table de salle à manger, ça serait vite une catastrophe avec un stylo plume sur une petite table d'écolier. Plus l'explosion d'encre...
Je n'ai eu un stylo plume qu'au collège (liste de fourniture) et ce n'était pas obligatoire mais recommandé. J'ai toujours préféré écrire au bic, sauf les copies de concours parce que je pouvais effacer et que c'était donc plus propre au plume.
Et comment en pratique interdisez-vous tel ou tel stylo en classe? Je n'arrive déjà pas à avoir un cahier pour tout le monde, alors pinailler pour le stylo, ça me semble être l'utopie totale. Et du côté parent d'élève, je détesterais qu'on "force" mon enfant à utiliser tel ou tel type de stylo, hormis pour la raison que l'encre s'efface.
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Sage

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Mrs Hobie Dim 25 Juil 2021 - 23:44
@Lisak40 a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:

Ensuite, par rapport aux inégalités sociales et inégalités dans le suivi, là non plus je ne te suis pas :
je viens de passer 10 ans dans un lycée anciennement ECLAIR, et là je suis dans un lycée de centre ville où les élèves sont nettement plus suivis par leurs parents, et j'ai été horrifiée : la majorité des élèves écrivent extrêmement mal et sont difficiles à relire, alors que dans l'ancien lycée les élèves illisibles se comptaient sur une main !!!

Je suis très étonnée de ce que tu dis parce que personnellement, j'enseigne dans un lycée où nou avons général, techno et pro (je suis dans le pro) et les copies de 60% de mes élèves sont illisbles : écriture indéchiffrable (pas droite, des ratures mélangées à du blanc partout, pas sur les lignes, pas régulière; ou bien les élèves n'appuient pas assez sur leur stylo bille évidemment, même pas de frixions : le 4 couleur est même un luxe et j'ai souvent plus droit au vieux bic rongé qui écrite en pointillés), présentation inexistante (ni marge, ni cartouche, ni paragraphe ni alinéa évidemment, les traits sont tirés à main levée donc pas droits, et même avec une règle c'est pas gagné, parfois certains prennent leurs feuilles à l'envers, etc). Quand je regarde les copies des collègues du général, ce sontquand même plutôt des copies et des écritures très scolaires : pas forcément belles, mais qui respectent les codes (écriture droite et régulière, marges, etc.)...
Après même dans le pro évidemment on a ds copies de 1er de la classe, tout comme dans le général on a parfois des torchons, mais franchement cela m'étonne : un parent qui suit la scolarité de son enfant depuis le début (vérifie les cahiers, signe les contrôle, etc) ne peut pas laisser passer ce que je vois au niveau du cahier, de l'écriture et de l'organisation d'un devoir. Si j'avais fait signer une copie ou un cahier à mes parents tels que ceux que je vois régulièrement, je me serais prise une de ces soufflantes, et ce dès le 1aire et jusqu'à la fin de ma scolarité...
En fait le problème n'est peut-être pas le même : tu parles d'écriture "pas jolie" voire franchement assez moche chez certains élèves, moi j'en suis à un point où je constate que le geste physique de l'écriture, la graphie n'est pas maîtrisé totalement chez certains élèves qui écrivent vraiment comme on le fait encore quand on apprend à écrire (et le rythme est aossorti).
J'ai oublié de préciser : LEGT, et j'ai plutôt, dans l'un comme dans l'autre, des filières technologiques.

Quant au suivi de la scolarité d'un enfant, je trouve que mon fils écrit comme un chacal (13 ans, passe en 4ème), son père n'est pas plus inquiet que ça (on est séparé, je sais qu'il suit bien quand le troll est chez lui). J'avais fait faire un bilan quand il était en CE1, la graphothérapeute réputée que m'a envoyée voir l'orthophoniste, débordée, m'a dit qu'elle ne voyait aucun problème, que c'était à mettre sur le compte d'un manque de pratique. L'année dernière, en novembre, lors d'un bilan avec une neuropsychologue, il s'est avéré qu'elle pense qu'il y a un problème : ça fait donc depuis novembre que j'essaie de trouver une place chez une ergothérapeute pour un bilan, je ne trouve pas de place, ils sont débordés ... Alors si, on peut laisser passer ...

_________________
Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Smelli10 Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Smelli10  Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Couturier
Tutylatyrée Ewok aux Doigts Agiles, Celle qui Abrite les Plumes aux Écrits Sagaces, Rapide Chevalier sur son Coursier Mécanique
Prezbo
Prezbo
Expert

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Prezbo Dim 25 Juil 2021 - 23:52
@Mrs Hobie a écrit:

ça m'interpelle ce que tu dis, parce que j'ai 48 ans, je suis d'une génération où le stylo-plume n'était obligatoire qu'à partir du collège (d'ailleurs le mien a fait toute ma scolarité jusqu'à la réussite au Capes, c'est à dire environ 15 ans), et on n'avait pas spécialement de problèmes avec l'utilisation du stylo-plume après les années d'utilisation du Bic en primaire !!!!
Par contre je suis d'une génération qui a fait des lignes, des lignes et des lignes d'écriture, surtout au CP, et parce qu'il n'y avait pas de photocopieuses, tout au plus les trucs à l'alcool qui puaient, donc on écrivait absolument tout, on devait être nettement plus à l'aise avec l'écriture. Parce que clairement, mon troll là (qui entre en 4ème) dans son cursus, il n'a pas écrit tant que ça !! Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 437980826

Ensuite, par rapport aux inégalités sociales et inégalités dans le suivi, là non plus je ne te suis pas :
je viens de passer 10 ans dans un lycée anciennement ECLAIR, et là je suis dans un lycée de centre ville où les élèves sont nettement plus suivis par leurs parents, et j'ai été horrifiée : la majorité des élèves écrivent extrêmement mal et sont difficiles à relire, alors que dans l'ancien lycée les élèves illisibles se comptaient sur une main !!!

Je suis de la même génération (et j'ai connu aussi les ronéo à alcool avec lesquelles on se shootait au moment de l'impression du journal de l'école), et je peux t'assurer que personnellement, l'utilisation du stylo plume (débutée en fin de primaire, préconisée au collège), ça a été la foire aux taches d'encre et traînées baveuses. Je ne prétends pas être un modèle de soin.

Pour utiliser une comparaison grossière, le prof qui déclare "à partir de maintenant, stylo plume obligatoire" sans s'assurer que les élèves le maîtrisent ni proposer de remise à niveau spécifique sur la question, c'est un peu comme un prof d'EPS qui lancerait "pour le 50m nage libre, brasse interdite désormais, je veux voir tous le monde faire du crawl". Ceux qui sont doués et/ou qui savent déjà bien nager utiliseront le crawl (et certains se forceront peut-être à le faire alors qu'ils ne l'auraient pas fait spontanément, et amélioreront leur temps) les autres risquent de boire encore plus la tasse.

Sinon, je suis très surpris de ton témoignage sur les élèves de lycée de centre ville qui écrivent plus mal que les élèves de lycée Eclair. Dans on établissement qui accueille un public diversifié, les élèves illisibles se retrouvent très majoritairement dans deux catégories.

1) Les bons élèves de profil sciences dures (type maths/SPC ou maths/SI en terminale), qui écrivent beaucoup et vite, savent prendre des notes synthétiques, mais en bâclant avec peut-être une pointe de prétention la présentation par rapport au contenu. Je leur ressemblais à leur âge. Je pense qu'on en trouve aussi beaucoup en médecine,  d'où le développement de la fameuse "écriture du médecin". (Syndrome du "j'écris très vite, mais personne ne peut me relire et parfois pas même moi".)

2) Les élèves largués scolairement avec des lacunes sur tous les savoir même les plus élémentaires (syntaxe, calcul numérique, savoir-être scolaire et donc graphie). Je reconnais un peu ceux décrits par Lisa.

Pour décrire l'ampleur du problème, il est arrivé que je constate au tableau que l'un d'entre eux, pourtant pas le pire et de loin, ne savait pas écrire la lettre x en minuscule cursive (après un moment de gène et d'hésitation, il a tracé une espèce de double l de hauteur réduite). Pour ceux-là, la difficulté est plutôt qu'ils aient à chaque cours un stylo et un support sur lequel écrire, et qu'ils me rendent des copies sur une feuille double et pas une feuille déchirée dans un cahier. Alors, un stylo plume...

Par contre, la "belle" écriture est fortement genrée. (Quel correcteur ne s'est jamais dit, devant un copie anonyme de bac, "Ca, c'est une écriture de fille" ?)
Contenu sponsorisé

Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ? - Page 8 Empty Re: Pourquoi les élèves n'utilisent plus de stylo-plume ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum