Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Petite histoire du baccalauréat par Pierre Ropert sur France Culture Empty Petite histoire du baccalauréat par Pierre Ropert sur France Culture

par John Mar 3 Juin 2014 - 22:46
Extrait :
En 1985, Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l’Education, assure vouloir amener 80 % des élèves à l'obtention du baccalauréat à l'horizon des années 2000. Cette même année là, seuls 30 % d’entre eux l’obtiendront.

C'est la création de filières multiples qui rend possible une telle promesse. En 1993, les nouvelles séries du baccalauréat général (ES, L S) et technologique (STI, STL, SMS et STT) succèdent aux séries A, B, C, et D. Le système se rôde au fil du temps, les épreuves et matières changent, jusqu'à arriver au baccalauréat actuel. Un baccalauréat multiple, proposant de nombreuses filières et des enseignements optionnels.

En 2013, le baccalauréat a affiché un taux de réussite de 86,8 %. L'objectif de Chevènement est depuis longtemps atteint. Mais le bac n'a de cesse d'être remis en cause. On retrouve maintenant les taux de réussite qui étaient ceux des premières promotions de 1809, époque à laquelle le bac était "donné". Et c'est là tout le reproche qui lui est fait : un diplôme accessible à tous a-t-il encore la même valeur ?

Ce n'est finalement plus d'obtenir le baccalauréat, qui est symbole de réussite, mais la filière à laquelle il est associé. Et les taux d'échec en première année d'université sont là pour rappeler que l'obtention du diplôme n'est pas synonyme de réussite, alors même que sa fonction première est de permettre d'y entrer. Deux cent ans d'histoire n'ont pas conduit à faire du baccalauréat l'examen idéal. Sa forme, ses enseignements, fluctuent au gré des évolutions de la société. Nul doute qu'il est encore amené à changer.

http://www.franceculture.fr/2014-05-30-le-baccalaureat-deux-cent-ans-d-histoire#xtor=EPR-32280591

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum