Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
exvivo
Niveau 8

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par exvivo Jeu 3 Déc 2020 - 17:43
Injonctions de bienveillance dans la notation reçues ici. Surtout ne pas céder, c'est justement ce qu'il ne faut pas faire à mon sens, pour que l'absurdité de la réforme soit visible, et pour montrer ses résultats délétères. D'autant plus qu'on ne pourra pas nous reprocher d'avoir fait notre travail.
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Pat B Ven 4 Déc 2020 - 18:00
On a des pressions "légère". Le cde a de fortes pression des parents, et nous les transmets en nous disant qu'on risque de perdre des élèves si on est perçu comme notant trop sévèrement, car on plomberait alors les dossiers parcoursup et le bac.
J'ai quelques élèves en échec complet en spé en première, avec déjà 2 abandons et des moyennes en-dessous de 5/20, j'ai senti que ça l'inquiétait fortement ; et heureusement que j'ai aussi des très bons et une moyenne proche de 11... Mais là, le risque qu'on prend, outre la fuite des parents, c'est aussi de décourager les élèves de seconde de choisir la spé maths car "c'est vraiment dur" (bah oui... mais les autres spés aussi sur leur papier.. sauf qu'ils arrivent mieux à noter de façon très large, faut croire).

Bref, notre cde, entre l'envie de noter de façon à peu près juste pour qu'ils ne se fassent pas d'illusion sur leur niveau, et l'envie de booster les dossiers parcoursup, est très tenté par la solution du "double dossier"... pipeau quoi
avatar
User12958
Niveau 5

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par User12958 Sam 5 Déc 2020 - 0:52
A ceux qui évoquent ce problème de notes VS. Parcoursup : pardonnez-moi cette question ingénue, mais il n'y a pas de risques légaux à trafiquer ainsi les dossiers ? Procés, sanctions administratives, ... ?
Czar
Czar
Niveau 6

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Czar Sam 5 Déc 2020 - 3:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je dévie un peu, mais ça concerne aussi l'ingérence des cde...
Certains (nombreux?) établissements privés pratiqueraient apparemment une double notation : celle pour parcoursup, et celle pour les parents et les dossiers de demande de prépas. Il s'agirait de lycées sélectifs où les exigences sont plus élevées : pour ne pas pénaliser les dossiers parcoursup avec des moyennes trop sévère par rapport aux moyennes des lycées "ordinaires", il semble qu'ils rentrent des moyennes modifiées dans parcoursup. Les "vraies" moyennes figurent sur les bulletins papiers et envoyées avec les dossiers de demande de prépas.
C'est en tout cas ce qu'affirme notre cde, disant que de plus en plus de lycée le font et qu'il a la pression des parents pour faire de même...
Moi ça me hérisse de tricher ainsi. Je précise qu'on n'est pas particulièrement un dossier sélectif et que les résultats de nos élèves au bac sont assez proches de leurs moyennes...
Donc je me renseigne... des échos de ce genre de pratique ? Est-ce si répandu ?
J'ignore si ceci est pratiqué de manière générale, en revanche, ce que je peux dire, c'est qu'au niveau du recrutement post bac on sait à quel lycée on peut faire confiance ou pas. Et on en tient compte en classant les dossiers. Les bulletins notoirement irréalistes sont mis à jour l'année suivante puis pénalisent de fait les élèves qui fréquentent le lycée trop élogieux l'année suivante.  
C'est également les échos que j'ai eu de mon côté.


vision de « l’intérieur »
Je suis dans un établissement catholique sous contrat d'association avec l'Etat en région parisienne avec une partie lycée qui est réputée comme étant de bon niveau. (J’ai un peu de mal à juger,  je n’ai enseigné pour le moment que dans des établissements ayant cette image pour le moment. Dans l’équipe pédagogique nous n’avons pas l’impression d’avoir affaire à des bons élèves, mais les faits sont là : nos taux de  mention sont  bien au dessus des moyennes du bassin, de l’académie et du pays. Éléments d’explication ? Sociologie des élèves et exigences, avec par exemple un DST de 4 heures toutes les semaines en Tle.)
A ce régime, avec le bac de type « épreuves finales », il y avait entre 2 et 4 points de différence entre les moyennes de terminale de nos élèves et les résultats officiels du baccalauréat.

Nos meilleurs élèves, avec 17+ de « moyenne générale établissement », ont donc entre 19 et 20 (parfois plus…) de moyenne au bac. Ils  intègrent de très bonnes prépas parisiennes et versaillaises.  

Nos problématiques suite à la réforme:

-Soit tous les collègues revoient les critères de notation pour arriver à des moyennes de classe de type " exigences du bac"  pour éviter de léser nos élèves « moyens » dans la grande moulinette de l’enseignement supérieur. Et là c’est compliqué. Le collègue présent depuis 30 dans l’établissement et qui n’a pas vraiment baissé ses exigences depuis, il ne va pas mettre 14 à une copie qui, pour lui, vaut 12. Une question de dignité du métier, d’exigence intellectuelle. Cela peut paraître un peu suranné mais cela reste une réalité.
Autre problème : des élèves à plus de 16 de moyenne vont être de plus en plus nombreux ce qui va rentre moins lisible nos excellents élèves pour les prépas. Familles globalement ravies, mais on va perdre nos têtes de classe qui vont aller dans un établissement voisin encore plus exigent. ET la réputation de l’établissement à moyen terme (et donc pour parcoursup…) va en prendre un coup

-Soit on continue comme avant pour le contrôle continu et les épreuves « d’examen » corrigées en interne et nos élèves sont clairement défavorisés dans Parcoursup. Relations plus tendue avec les familles, qui menacent d’aller inscrire leur enfant dans un établissement « plus facile » des alentours.

- Soit on adopte des exigences de type bac pour les épreuves qui comptent pour Parcoursup, et on continue de noter comme d’habitude pour le reste. Problème si toutes les moyennes comptent.

Avec tout ça, savoir ce qui est juste, injuste, favorable ou non pour les élèves, les collègues, les familles, la réputation de l’établissement… il y  a presque autant d’avis que de collègues. Et on tâtonne.  La direction à fixé un cap parmi les choix ci-dessus mais cela reste contesté. Chez nous, il n’a pas été question chez nous d’un +2 ou +x d’office à tous les élèves.

D'ailleurs, si vous avez LA solution, je suis preneur et  je l'affiche en salle des professeurs.
avatar
Ramanujan974
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Ramanujan974 Sam 5 Déc 2020 - 4:48
Je prédis que d'ici 5-10 ans tout ce système va sauter. Il y a aura trop d'élèves avec des moyennes faramineuses.
Ca va débuter par quelques établissements prestigieux qui vont quitter Parcoursup et instaurer des épreuves de sélection, puis ça va se répandre.
Le bac ne servira plus qu'à être autorisé à s'inscrire à ces épreuves de sélection.
Dadoo33
Dadoo33
Grand sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Dadoo33 Sam 5 Déc 2020 - 8:07
Hugues666 a écrit:A ceux qui évoquent ce problème de notes VS. Parcoursup : pardonnez-moi cette question ingénue, mais il n'y a pas de risques légaux à trafiquer ainsi les dossiers ? Procés, sanctions administratives, ... ?


Regardez ce qui s’est passé pour le bac l’année dernière dans certains établissements.
Tant que ça arrange le ministère pour leur chiffre et que les parents sont satisfaits , vous pensez vraiment que cela va embêter quelqu’un ?
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Ajonc35 Sam 5 Déc 2020 - 8:32
Pourquoi voulez- vous que cela ne change pas? Regardez le dnb, même des élèves qui ne savent pas lire ont cet examen chez nous 95 % et même 96 % l'an passé.  Je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas 100 %.
Je suis en lepa et en cccf depuis longtemps. Quand les notes sont basses par rapport à la moyenne nationale( oui  les statistiques), on est prié l'année suivante de corriger le tir. Si elles sont trop hautes aussi. J'ai eu les deux cas et pas que moi. Quand je vois des élèves qui n'ont jamais eu la moyenne en bac pro avec moi et qui le jour de l'examen l'ont( il y a des accidents heureux, mais d'autres... ). En réunion d'harmonisation des collègues sont capables de mettre 16 , d'autre 5 , à la même copie. Pourquoi 16, parce le prof pense que l'élève a compris et même si c'est cafouilleux 3/3? D'autres 4, car ils estiment que l'élève n'a rien compris, n'utilise pas le vocabulaire,etc... la dernière fois , j'ai constaté que les dinosaures étaient moins nombreux.
Donc moi aussi j'ai mis de l'eau dans mon vin, il n'y a presque plus de vin d'ailleurs.
Maintenant tout le monde ou presque a le dnb, le bac est nivelé par le bas, bientôt classes préparatoires pour tous.
Je suis épatée de voir que mes élèves de bac pro d'un niveau très moyen, moyen +, entrent aujourd'hui en écoles  d'infirmier,  là où il y a 20 ans les bacheliers généraux faisaient une prepa avant le concours d'entrée.
Ce n'est pas vous qui décidez, c'est un système. Et votre proviseur en fait partie, comme nous. Résistons.  Luttons. Seuls?


Dernière édition par Ajonc35 le Sam 5 Déc 2020 - 10:38, édité 1 fois
NLM76
NLM76
Doyen

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par NLM76 Sam 5 Déc 2020 - 9:37
Moralement, je tiens de plus en plus mal.
Mentir, toujours mentir pour se préserver, ça n'est pas bon pour la santé mentale.
J'ai essayé de le faire dans l'appréciation générale sur mes classes de 1re générale, pour lesquelles j'arrive à environ 10 de moyenne parce qu'ils sont gentils et qu'on n'arrive peu à peu à réveiller leur intelligence, mais qui sont pratiquement illettrés, pour une immense partie d'entre eux, y compris les meilleurs élèves. Les collègues parlent du travail; j'évoque, en termes choisis, la question du niveau :
"Classe très hétérogène. Presque tous les élèves sont de très bonne volonté en classe. Le niveau de culture et de maîtrise de la langue est cependant souvent très faible et demande à être relevé par un très gros travail personnel de lecture et d'écriture.¨

_________________
Sites du grip :

Mon site : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
exvivo
exvivo
Niveau 8

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par exvivo Sam 5 Déc 2020 - 9:44
Je vois que la note devient une appréciation et non plus un score...
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Ajonc35 Sam 5 Déc 2020 - 10:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Moralement, je tiens de plus en plus mal.
Mentir, toujours mentir pour se préserver, ça n'est pas bon pour la santé mentale.
J'ai essayé de le faire dans l'appréciation générale sur mes classes de 1re générale, pour lesquelles j'arrive à environ 10 de moyenne parce qu'ils sont gentils et qu'on n'arrive peu à peu à réveiller leur intelligence, mais qui sont pratiquement illettrés, pour une immense partie d'entre eux, y compris les meilleurs élèves. Les collègues parlent du travail; j'évoque, en termes choisis, la question du niveau :
"Classe très hétérogène. Presque tous les élèves sont de très bonne volonté en classe. Le niveau de culture et de maîtrise de la langue est cependant souvent très faible et demande à être relevé par un très gros travail personnel de lecture et d'écriture.¨
Moi, je ne tiens plus. Oui le mensonge, ce n'est pas mon truc. Cette année,  c'est pire et le covid a bon dos. Quand un élève de terminale,  même en bac pro, ne sait pas faire une phrase, ne veut pas; quand le minimum du cours n'est même pas là... Dans le dernier devoir, deux questions inratables, comme "présenter le document" et j'ai des zéros, ce n'est pas la faute au covid quand même. Un type de question que je ne donnais pas, il y a 10 ans!
Oui, ils sont gentils aussi globalement. Mais cela suffit-il? Cela justifie-t-il un niveau.
Bon, ils auront presque tous le choix parcours sup.
Allez je me console, je pars.
zigmag17
zigmag17
Grand sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par zigmag17 Sam 5 Déc 2020 - 11:27
Quand j'ai le temps, je mets deux notes au même devoir: l'une qui correspond à un barème "dans l'absolu" (et c'est bonjour les dégâts) pour le niveau requis (ex: en bac pro j'attends des réponses structurées, nourries de références littéraires etc),  l'autre qui tient compte des difficultés des élèves, et leur accorde un point pour une réponse disons "bancale" (rédaction hésitante voire hasardeuse, réponses incomplètes...Dans ce cas il est beaucoup plus facile d'atteindre la moyenne). J'explique le procédé aux élèves.  Cela me paraît un compromis moralement acceptable entre le "tu as 02/20, ton travail est nul" et le "tu as 18/20, tu es un génie incompris".
Mais bien entendu je suis d'accord, on le sait: tout ça n'est qu'une vaste fumisterie.
Quand on lit les travaux des élèves qui passaient le certificat d'études il y a quarante ans, on est atterré par cette déperdition, et graphique et stylistique.
J'ai aussi le souvenir cuisant d'une AG de rentrée il y a plus de dix ans déjà, lors de laquelle le CdE nous a fustigés pour nous dire "Je vais faire venir l'IPR car vos résultats à l'examen sont en-deça des résultats académiques, je veux savoir ce qu'il s'est passé": ah oui? Ben la réponse la voici: il s'est passé que les élèves étaient des glandeurs ++++ qui n'ont rien fait de l'année, hormis perturber les cours mais quand on a demandé des sanctions il n'y avait plus personne à la Direction.
diable


Dernière édition par zigmag17 le Sam 5 Déc 2020 - 13:01, édité 1 fois
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Ajonc35 Sam 5 Déc 2020 - 11:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Quand j'ai le temps, je mets deux notes au même devoir: l'une qui correspond à un barème "dans l'absolu" (et c'est bonjour les dégâts) pour le niveau requis (ex: en bac pro j'attends des réponses structurées, nourries de références littéraires etc),  l'autre qui tient compte des difficultés des élèves, et leur accorde un point pour une réponse disons "bancale" (rédaction hésitante voir hasardeuse, réponses incomplètes...Dans ce cas il est beaucoup plus facile d'atteindre la moyenne). J'explique le procédé aux élèves.  Cela me paraît un compromis moralement acceptable entre le "tu as 02/20, ton travail est nul" et le "tu as 18/20, tu es un génie incompris".
Mais bien entendu je suis d'accord, on le sait: tout ça n'est qu'une vaste fumisterie.
Quand on lit les travaux des élèves qui passaient le certificat d'études il y a quarante ans, on est atterré par cette déperdition, et graphique et stylistique.
J'ai aussi le souvenir cuisant d'une AG de rentrée il y a plus de dix ans déjà, lors de laquelle le CdE nous a fustigés pour nous dire "Je vais faire venir l'IPR car vos résultats à l'examen sont en-deça des résultats académiques, je veux savoir ce qu'il s'est passé": ah oui? Ben la réponse la voici: il s'est passé que les élèves étaient des glandeurs ++++ qui n'ont rien fait de l'année, hormis perturber les cours mais quand on a demandé des sanctions il n'y avait plus personne à la Direction.
diable
Vous lui avez rappelé les faits? Ou juste entre vous?
zigmag17
zigmag17
Grand sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par zigmag17 Sam 5 Déc 2020 - 11:48
On lui a rappelé les faits. Mais monsieur situait Sa Parole à une hauteur inégalée et ne condescendait jamais à s'abaisser à écouter la nôtre, celle des "Petits": il n'a pas voulu entendre les contestations, a tout balayé d'un revers de la main et d'un rictus méprisant, et l'affaire a été pliée. L'IPR n'est tout de même pas venu. Il s'agissait de toute façon d'un épiphénomène, puisque nous le savons bien, les matières générales en LP ne constituent pas la substantifique moelle de l'examen, et les élèves pour la plupart avaient eu le bac. C'était juste histoire de nous faire une petite remontée de bretelles, il aimait bien montrer qu'il était le chef. Le chef est maintenant bras droit du recteur dans mon académie: la morgue, le mépris, l'inconséquence et la négation des vrais problèmes dans les établissements: il avait tout bon, il cochait toutes les cases...
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Ajonc35 Sam 5 Déc 2020 - 12:14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On lui a rappelé les faits. Mais monsieur situait Sa Parole à une hauteur inégalée et ne condescendait jamais à s'abaisser à écouter la nôtre, celle des "Petits": il n'a pas voulu entendre les contestations, a tout balayé d'un revers de la main et d'un rictus méprisant, et l'affaire a été pliée. L'IPR n'est tout de même pas venu. Il s'agissait de toute façon d'un épiphénomène, puisque nous le savons bien, les matières générales en LP ne constituent pas la substantifique moelle de l'examen, et les élèves pour la plupart avaient eu le bac. C'était juste histoire de nous faire une petite remontée de bretelles, il aimait bien montrer qu'il était le chef. Le chef est maintenant bras droit du recteur dans mon académie: la morgue, le mépris, l'inconséquence et la négation des vrais problèmes dans les établissements: il avait tout bon, il cochait toutes les cases...
Ça me rappelle une rentrée. Celle de 2019. Dans une filière bac pro, beaucoup de filles avec des histoires compliquées, pour un grand nombre issues du cap, donc difficultés et résultat moindre au bac pro et les enseignants sont plutôt des enseignantes dont moi. Remontee de bretelles pour nous, félicitations aux autres. Cette année, c'est l'inverse. Cette filière a eu de meilleures résultats, merci le covid pour certains. Et rien. Pas de compliments pour nous, mais l'autre filière avec surtout des garçons et des enseignants plus masculins, rien non plus. Pourtant, un resultat moins bon que l'autre filière l'année précédente. Dans cette filière ceux qui ne l'ont pas eu, c'est qu'ils n'en voulaient pas de ce diplôme sauf 1, mais niveau plus que bas.
On en a rit et je pense que mon adjoint l'a su. On a toujours des collègues qui aiment bien se faire mousser.
Quand en fin d'année, on proposait les avis pour le dossier scolaire, au mieux je me taisais et je comparais avec mon avis ( attention globalement, pas que sur ma matière) et je comparais. Au pire, je partais, car dans certains cc, à partir de 11, c'est presque automatiquement favorable, et à 13, très favorable sur des notes de cccf bienveillantes ( eps, projet, matières professionnelles documentation, ...) tandis que le français, l'histoire-geo, les maths,... ne comptent pas dans ce dossier, puisqu'en épreuves terminales.
zigmag17
zigmag17
Grand sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par zigmag17 Sam 5 Déc 2020 - 12:41
Et cette année ça va être la fête: "attestation de réussite" en première bac pro en lieu et place de la certification (ex BEP), avec livret scolaire hybride à remplir, non seulement il va falloir entrer les notes (jusque là ça va, pronote le fait généralement tout seul) mais il va falloir ajouter les sacro-saintes compétences, qu'il va falloir cocher (et il y en a un paquet) et commenter. Je ne pense pas prendre de risque en disant que les consignes vont être... (indices: ça commence par un "b"; ça se termine par "- ance"). Tout ça pour ça, comme d'hab. La palme revenant au "chef-d'oeuvre", qui apparaît comme essentiel, vu le temps qu'a passé l'IPR l'autre jour à nous l'évoquer en long en large en travers (alors que plus personne n'a à l'esprit que le mot à lui seul est le summum du ridicule, et devrait nous faire nous esclaffer comme des collégiens à chaque fois qu'on nous le sert) J'attends les consignes officielles.
Je serais d'avis que les bulletins et livrets soient remplis de cette façon: "Djaizonne, présent en cours? Pas trop pénible? Il connaît son alphabet? Il sait compter jusqu'à 20? Favorable! Admis! Compliments!", "Djessica? Pas trop de retards? Elle connaît son alphabet? Elle sait compter jusqu'à 100? Très favorable!Admise! Félicitations!" Etc.
Mathador
Mathador
Vénérable

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Mathador Sam 5 Déc 2020 - 14:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je serais d'avis que les bulletins et livrets soient remplis de cette façon: "Djaizonne, présent en cours? Pas trop pénible? Il connaît son alphabet? Il sait compter jusqu'à 20? Favorable! Admis!  Compliments!", "Djessica? Pas trop de retards? Elle connaît son alphabet? Elle sait compter jusqu'à 100? Très favorable!Admise! Félicitations!" Etc.
Cela me fait penser à la blague suivante:
Blague sur les blondes:
Alors, c'est une blonde qui est au CP à l'école et qui rentre le soir chez sa mère et lui dit:
- Maman, maman, aujourd'hui on a appris à compter et les autres filles, elles arrivent seulement jusqu'à 3 mais moi, regarde: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10, c'est bien, hein maman c est bien, c'est parce que je suis blonde ?
La mère:
- Mais oui ma fille, mais oui.
Le lendemain:
- Maman, maman aujourd'hui on a appris l'alphabet; ben les autres filles, elles arrivent à 'e' et moi ben: a b c d e f g h. C'est bien Maman hein, c'est bien, c'est parce que je suis blonde ?
- Mais bien sûr, répond la mère.
Le surlendemain, la classe de CP va à la piscine, la fille rentre le soir:
- Maman, maman, les filles de la classe, elles ont toutes une toute petite poitrine et moi ben tu sais comment je suis faite...(et elle exhibe un superbe 95C) ... c'est parce que je suis blonde, maman, hein ?
- Non non ça c'est parce que tu as 18 ans.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Ajonc35 Sam 5 Déc 2020 - 14:33
Mathador. Heureusement on n'est pas en cc.😂 Voir sujet  "j'hallucine". Cela faisait longtemps ce genre de blague sur ces personnes. Rassure toi fille-ajonc fait partie du groupe et elle m'en a beaucoup rapporté.
zigmag17
zigmag17
Grand sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par zigmag17 Sam 5 Déc 2020 - 16:25
Je ne connaissais pas la blague mais pour certaines de mes élèves elle est d'une terrifiante justesse!! Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 2790680366 Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 4105177660 (je devrais écrire des blagues et les publier, ça ma fatiguerait moins et ça rapporterait plus) abi
avatar
Cath
Enchanteur

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Cath Dim 6 Déc 2020 - 10:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et cette année ça va être la fête: "attestation de réussite" en première bac pro en lieu et place de la certification (ex BEP), avec livret scolaire hybride à remplir, non seulement il va falloir entrer les notes (jusque là ça va, pronote le fait généralement tout seul) mais il va falloir ajouter les sacro-saintes compétences, qu'il va falloir cocher (et il y en a un paquet) et commenter. Je ne pense pas prendre de risque en disant que les consignes vont être... (indices: ça commence par un "b"; ça se termine par "- ance"). Tout ça pour ça, comme d'hab. La palme revenant au "chef-d'oeuvre", qui apparaît comme essentiel, vu le temps qu'a passé l'IPR l'autre jour à nous l'évoquer en long en large en travers (alors que plus personne n'a à l'esprit que le mot à lui seul est le summum du ridicule, et devrait nous faire nous esclaffer comme des collégiens à chaque fois qu'on nous le sert) J'attends les consignes officielles.
Je serais d'avis que les bulletins et livrets soient remplis de cette façon: "Djaizonne, présent en cours? Pas trop pénible? Il connaît son alphabet? Il sait compter jusqu'à 20? Favorable! Admis!  Compliments!", "Djessica? Pas trop de retards? Elle connaît son alphabet? Elle sait compter jusqu'à 100? Très favorable!Admise! Félicitations!" Etc.

Tu crois ? Je n'en ai pas entendu parler !
zigmag17
zigmag17
Grand sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par zigmag17 Dim 6 Déc 2020 - 19:53
Présenté et commenté par l'IPR de LH (document académique). A suivre...
cinefou
cinefou
Niveau 1

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty ET la palme revient à...

par cinefou Mer 1 Déc 2021 - 15:48
Quant à moi, et comme vous tous et toutes les collègues, je me trouve dans un établissement à la réputation (autrefois, et maintenue à la hache) excellente, mais avec les procédures informatiques on ramasse de plus en plus de cancres (mot qui a disparu, mais le phénomène persiste et n'a pas de raisons de disparaître).

Du fait de sa réputation et de son assise sociologique, ça n'est pas des pressions "légères" qu'on a mais de franches et avouées pressions (jamais écrites), avec entretiens préalables, et visites d'IPR pour venir vous faire la morale de la bienculculterie à la mode (au niveau éducatif c'est admirable, n'est-ce pas ? No limits, all trespassing allowed, etc...), même après 30 ans d'exercice avec formation de pléthore de polytechniciens et consorts si vous entendez maintenir le niveau qui a fait votre réputation et celle de vos élèves. Mais non, soudainement, vous êtes mauvais.

À preuve de la bondieuserie déplacée, la réunion plénière avec les parents d'élèves a pu s'entendre prononcer par le proviseur soi-même cette merveille des merveilles : "En cas de problèmes avec des notes, passez me voir, on les fera remonter", ce que ces charmants clients ne se gênent pas de faire. Et salut à toi le déterminisme socio-culturel permettant de produire et reproduire les mêmes schémas de pensée sans aucune imagination et reproducteur des mêmes errements idéologiques.

Et bien entendu cela est une force de motivation fabuleuse pour des élèves qui, lorsque vous leur demandez de travailler davantage vous disent dorénavant « à quoi bon puisque j'aurai 15 de façon »…

À l'ignorance on ajoute dorénavant la satisfaction prétentieuse de crétins préprogrammés pour être contents d'eux, un peu à la manière de nos gouvernants actuels proférant des insanités mensongères du haut de leur ignorance scientifique mal assumée.

Bientôt des niveaux brevet en BAC +3, et la France ne sera plus inégalitaire mais aura un niveau de diplômés à peu près lamentable.

Dans mon lycée cela a déjà des conséquences sur les classes préparatoires d'excellent niveau qui se voient obligées de mettre en place des AP - et en 2 ème année s'il vous plaît ! - comme en seconde pour compenser les carences en calcul et raisonnement : j'ai tendance à trouver cela inquiétant mais c'est certainement du à mon côté désormais « dinosaure » dans cette ère de progrès intellectuel manifeste.

Les pressions sont évidentes, et cela est très largement du à cette merde de Parcoursup ! Et viva les procédures modernes informatiques...

En tous les cas, le niveau remonte en mathématiques, puisque les petits français de 4ème de 2019 (sur un panel de 15 000 élèves ce qui commence à être plus que représentatif), à présent en 2nde, sont les :
- DERNIERS de TOUS les pays européens ;
- AVANT-DERNIER de TOUS les pays de l'OCDE.
On ajoutera qu'ils avaient à l'époque le même niveau que les petits français de 5ème de... 2013 ! Juste 6 ans auparavant. Un genre de performance : en 6 ans, je fais reculer le niveau d'abstraction des gamins d'1 an à un âge si fondamental, on est vraiment trop fort du côté de l'IG ^^

Mais c'est chouette puisque le système est moins inégalitaire... Et mon ulc, c'est du poulet ? (Pardon je me lâche, mais redevable d'un système éducatif méritocratique, voir ce qui est fait à nos bambins, futurs cadres de la nation me rend furax).

On nous place en situation de dissonance cognitive (confrontations de valeurs), d'aberration éducative, formative, psychologique, et pédagogique en plus d'attaquer frontalement la liberté d'évaluation constitutive de la liberté pédagogique.

AU lieu de reconnaitre la catastrophe généralisée qu'est le collège unique et son programme débilissime en mathématiques et sciences en général (il semble que les matières dites littéraires soient moins impactées) : on fera comme pour les médecins, comme les USA : on recrutera nos médecins, chercheurs, ingénieurs et mathématiciens à l'étranger je présume à l'avenir.

Brillante dégénérescence de mon pays en 40 ans, je dois dire que le résultat produit par la croyance crétine en des dogmes économiques alliée à une foi toute aussi imbécile en une UE promulgatrice de valeurs dégénérées, est admirable, et marque bien là la profondeur de pensée de nos "élites" à la formation décidément remarquable.

J'en suis, à bientôt 60 saisons, à suivre une formation BAC + 5 pour créer ma micro-entreprise l'an prochain, sortir de cette merde qu'est devenue l'EN bien qu'étant agrégé, et ne plus avoir à me trouver en position d'injonction contradictoire à l'âge où l'on commence une seconde vie.

Bonne continuation
avatar
Feyn
Niveau 6

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Feyn Mer 1 Déc 2021 - 22:41
J'approuve entièrement le message de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et je me demande comment il est possible de poursuivre le massacre intellectuel de nos élèves sans que ça n'émeuve finalement grand monde en dehors de ceux qui se rendent compte de la catastrophe... Au point qu'on finit par se demander si on n'exagère pas soi-même dans les attentes qu'on a vis-à-vis des élèves, quand on leur demande de savoir reproduire des applications directes du cours faites et refaites en classe...
avatar
jazz
Niveau 4

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par jazz Mer 1 Déc 2021 - 22:49
Tiens, mes élèves ont menacé de se plaindre à la direction car je faisais des interrogations surprises : je leur demande de travailler le dernier cours en date et j'interroge dessus, à l'écrit ou à l'oral. C'est leur professeur principal qui m'a prévenue.
cinefou
cinefou
Niveau 1

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Apprendre ? Vous avez dit bizarre...

par cinefou Jeu 2 Déc 2021 - 0:28
Apprendre ses leçons pour le lendemain ? Mais vous n'avez pas idée de l'exigence que vous avez et de l'effort surhumain que cela demande !

Spice de tortionnaire, bachibouzouk, empêcheur de réseauxsociéter en rond, de glandouiller peinard, de parier sur les résultats de matches de foot, et d'écouter les imbécilités d'Hanouna, sans compter l'urgence d'aller informer séance tenante qu'on a mangé une pomme au petit déj' Voilà les trucs importants dans la vie bienveillante et épanouie de l'enfant lobotomisé comme il se doit. Non mais sans blagues, apprendre j'vous jure.

Il faut concocter des sujets à la sauce commentaire de documents d'HG, proches de la couleur du cheval blanc d'Henri IV, là c'est acceptable...

Bonne nuit
Arverne
Arverne
Sage

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Arverne Jeu 2 Déc 2021 - 5:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Il faut concocter des sujets à la sauce commentaire de documents d'HG, proches de la couleur du cheval blanc d'Henri IV, là c'est acceptable...
Rolling Eyes Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 3795679266 Les commentaires de documents en histoire-géo sont des épreuves difficiles, impossibles à réussir sans avoir appris son cours ou alors, ça vaut 05/20 en étant très généreux. Je te conseille de te renseigner avant de baver sur les épreuves et les exigences des autres matières.
Jenny
Jenny
Médiateur

Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 Empty Re: Intervention du proviseur dans la notation

par Jenny Jeu 2 Déc 2021 - 6:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Il faut concocter des sujets à la sauce commentaire de documents d'HG, proches de la couleur du cheval blanc d'Henri IV, là c'est acceptable...
Rolling Eyes Intervention du proviseur dans la notation - Page 6 3795679266 Les commentaires de documents en histoire-géo sont des épreuves difficiles, impossibles à réussir sans avoir appris son cours ou alors, ça vaut 05/20 en étant très généreux. Je te conseille de te renseigner avant de baver sur les épreuves et les exigences des autres matières.

+1. Il faut éviter de dire n’importe quoi sur une matière qu’on n’enseigne pas. Comprendre un document et l’expliquer nécessite d’avoir beaucoup de connaissances. Recopier le texte ou le paraphraser garantir effectivement une note inférieure à 5.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum