Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Dwarf
Vénérable

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Dwarf Lun 09 Juin 2014, 14:35
Elyas a écrit:Honnêtement, où va Brighelli ? Plutôt que de dire qu'un mouvement d'extrême-droite dit des choses qu'il estime vraies, il devrait peut être lancer un vaste mouvement politique, se battre sur le terrain des élections, rejoindre une formation et la changer de l'intérieur.
Jouer avec l'extrême-droite est dangereux. En appeler à lire les propos de l'extrême-droite car on désespère, c'est dangereux.

Quand on a l'école dans le sang avec des convictions fortes comme Brighelli, on ne se fait pas séduire par les sirènes de l'extrême-droite. On décide un jour d'arrêter de jouer aux lanceurs d'alerte et on entre sur le ring. On crée une association, on milite, on joue au lobby voire on se présente aux élections.

Mais on ne parle pas de l'extrême-droite ainsi. Il parle lui-même de jouer avec le diable, je rappelle que le diable, c'est le diable. Il fait des diableries. Le diable est un menteur. Le diable est un manipulateur. Le diable conduit à la perte de son âme et à la destruction de ce qu'on aime.
Je verrais les choses autrement, et cela rejoint l'abandon des prérogatives de la nation depuis trente ans par ceux qui, à gauche, sont censés les faire vivre. Brighelli a commencé maoïste, puis s'est centré pour soutenir Bayrou après avoir voté Sarkozy en 2007. Je n'y vois pas pour ma part de l'opportunisme politique mais la volonté de trouver un champion de l'idéal républicain et, par conséquent, d'un système éducatif digne de ce nom (il faut admettre que le discours sur l'éducation de Sarkozy à l'époque - écrit par Guaino, authentique républicain gaulliste social - visait juste et a pu donner de l'espoir - vite déçu, une fois au pouvoir, pour ceux qui y avaient cru.

Je pense que c'est ainsi qu'il faudrait percevoir le propos de JPB aujourd'hui tout en notant bien ce qu'il dit malgré tout sur sa non adhésion aux autres idées du FN.

Ce qui nous ramène encore et toujours à la même question : il faut cesser d'abandonner au FN les thèmes et les idées de la Nation comme ciment de notre société et, au rythme où cela va, de la République comme horizon de valeurs et d'émancipation.
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par e-Wanderer Lun 09 Juin 2014, 14:40
Cath a écrit:
Je ne tiens à rien. Ce n'est pas si facile. Mais je suis preneuse du nom du parti qui reprend les propositions du FN en matière d'éducation sans être le FN.
DLR a exposé ces idées-là en matière d'éducation bien avant le FN (c'est même pour cette raison que je me suis intéressé aux propositions de ce parti). Mais il fait 4% et ce n'est visiblement pas près de changer. De plus, certains militants restent attachés à une ligne gaulliste modérée (la "ligne mauve") mais il y a eu aussi des appels du pied suspects en direction de l'électorat FN qui ne me plaisent pas du tout. J'ai tout de même voté pour DLR aux européennes car le candidat de ma zone était un ancien chevènementiste en qui j'ai toute confiance, mais je reste prudent : j'ai rendu ma carte et j'ai arrêté de cotiser, en faisant savoir pourquoi.


Dernière édition par e-Wanderer le Lun 09 Juin 2014, 14:42, édité 1 fois
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par User5899 Lun 09 Juin 2014, 14:41
Collier de Barbe a écrit:C'est que les années Chirac/Sarkozy nous ont laissé un merveilleux souvenir.
Eh oui, y compris sous la cohabitation Smile
(qui fut quand même la pire période pour l'EN)
Dwarf
Dwarf
Vénérable

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Dwarf Lun 09 Juin 2014, 14:47
Isis39 a écrit:
On remarquera que selon lui néoprofs est un forum de gauche....
Tu évacues un peu vite l'adverbe "globalement" et les guillemets qu'il met à "de gauche", non?  :gratte: 
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 14:50
e-Wanderer a écrit:
Cath a écrit:
Je ne tiens à rien. Ce n'est pas si facile. Mais je suis preneuse du nom du parti qui reprend les propositions du FN en matière d'éducation sans être le FN.
DLR a exposé ces idées-là en matière d'éducation bien avant le FN (c'est même pour cette raison que je me suis intéressé aux propositions de ce parti). Mais il fait 4% et ce n'est visiblement pas près de changer. De plus, certains militants restent attachés à une ligne gaulliste modérée (la "ligne mauve") mais il y a eu aussi des appels du pied suspects en direction de l'électorat FN qui ne me plaisent pas du tout. J'ai tout de même voté pour DLR aux européennes car le candidat de ma zone était un ancien chevènementiste en qui j'ai toute confiance, mais je reste prudent : j'ai rendu ma carte et j'ai arrêté de cotiser, en faisant savoir pourquoi.

Merci.

D'autres suggestions ?
Guillaume le Grand
Guillaume le Grand
Fidèle du forum

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Guillaume le Grand Lun 09 Juin 2014, 14:53
Cath a écrit:
Merci.

D'autres suggestions ?

Front de Gauche?

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 14:59
Les idées du Front de gauche:

1. Tous capables ! Parce que les différences entre les élèves ne sont pas naturelles mais socialement construites, que l’échec scolaire n’est pas une fatalité, l’affirmation de la capacité de tous les élèves à entrer dans les apprentissages scolaires est au fondement du projet éducatif.

2. L'urgence: un plan de lutte contre les inégalités. L’égalité scolaire implique la gratuité réelle des études pour tous. Des critères nationaux devront être (re)pensés et mis en œuvre pour mettre en place l'école de l'égalité quelles que soient les ressources des collectivités locales. Ainsi, les fonds sociaux et d'aide à la restauration seront rétablis à la hauteur des besoins. Des postes d'assistants sociaux scolaires seront créés. Nous mettrons en place des observatoires des inégalités rassemblant dans les territoires des élus, des parents, l’ensemble des personnels de l’éducation nationale et des élèves à partir du collège ainsi que des personnalités associées.

3. Un service public d'éducation national, pour garantir un même accès à l'éducation sur tout le territoire en éradiquant les logiques de concurrence qui sabordent notre système éducatif. Nous en finirons avec les politique d'autonomie libérale et mettrons un terme à la politique ségrégative de Nicolas Sarkozy en matière de carte scolaire en faisant primer l'intérêt général. Une  sectorisation repensée sera mise en place fondée sur de nouveaux redécoupages, fidèle aux réalités locales, concertée avec tous les acteurs des territoires et encadrée par des observations locaux de la mixité sociale.

4. À formation commune, qualification égale. Nous garantirons le droit à une qualification égale pour ceux qui ont suivi une même formation : défense du cadre national des diplômes, validation de toutes les années d’étude dans les conventions collectives.

5. Construire une culture commune ambitieuse. Le commun est porté par des valeurs laïques, les mêmes contenus de savoirs pour tous et par les modalités d’apprentissages, qui privilégient l’apprendre ensemble, l’exercice de la pensée et l’autonomie intellectuelle. Les mêmes programmes doivent être enseignés à tous jusqu'à la fin du collège pour que l'orientation dans les différentes voies du lycée, générale, professionnelle ou technologique, soit un vrai choix. Nous développerons les passerelles entre les voies. L'investissement de l'État dans l'enseignement professionnel sera augmenté de 50 % pour que les enseignements techniques professionnels et généraux soient d'égale qualité. Parce qu'il faut du temps pour apprendre à tous des savoirs plus complexes, la scolarité obligatoire sera portée à 18 ans.

6. Défendre et transformer l'école maternelle. L’école maternelle sera obligatoire à partir de 3 ans, accessible dès 2 ans pour les familles qui le souhaitent. Réduction des effectifs et refonte des programmes permettront à tous les enfants, en particulier ceux issus des classes populaires, de devenir élèves.

7. Refonder l'école sur le modèle de l'élève qui n'a que l'école pour apprendre. Les programmes et l'ensemble de l'école devront être refondés sur le modèle de l'élève qui n'a que l'école pour apprendre les savoirs scolaires afin de réduire l’échec scolaire, de donner à tous les clefs pour entrer dans les apprentissages scolaires, s’émanciper, et ce sur tous les champs de la connaissance. Le service public d'éducation nationale devra prendre en charge tous les apprentissages nécessaires pour réussir à l'école : il faut en finir avec la délégation aux familles, aux collectivités locales ou aux cours privés. L'école doit se faire à l'école.

8. Redonner sens au métier d’enseignant est une priorité. Une nouvelle réforme de la formation des enseignants articulera formation de haut niveau dans la ou les disciplines à enseigner, formation professionnelle et ouverture à la recherche et s'appuiera sur des pré-recrutements. Nous soutiendrons la relance de la recherche en éducation, la formation continue et la création de temps d’échanges pédagogiques, de réflexion et d’élaboration dans les établissements. Nous renégocierons les règles de gestion pour en supprimer tout arbitraire. Le statut de fonctionnaire d'État, garantie de la liberté pédagogique et de l'égale qualité du service public sur tout le territoire, sera renforcé. Il ne saurait être question d'accroître la charge de travail des enseignants ou de diversifier leurs tâches.

9. Tous les parents ont leur place à l'école. Nous créerons un statut de représentant de parents d’élèves pour permettre à tous les parents de participer à la vie des établissements. Des temps et des lieux aménagés pour les rencontres avec l’équipe éducative devront être mis en place.

10. Associations éducatives et pédagogiques laïques partenaires de l'école publique (associations complémentaires de l'école, mouvements pédagogiques et d'éducation populaire). Ces associations ont toujours agi avec, dans et autour de l’école. Elles contribuent à la promouvoir, à la rendre plus démocratique et font vivre les valeurs de laïcité et d’éducabilité de tous. Nous proposons de pérenniser leurs financements et promouvoir leur action.

11. La politique d'éducation doit aussi s'adresser aux jeunes en voie de délinquance ou de déscolarisation. Nous privilégierons la prévention et nous abolirons les lois sécuritaires dérogeant aux principes de l’ordonnance de 1945. Nous travaillerons à la protection des jeunes en créant des structures d’accueil et en formant des personnels éducatifs et judiciaires. Les collectivités locales doivent retrouver les moyens pour aider les travailleurs sociaux et les familles qui demandent l'aide éducative à domicile pour les mineurs comme pour les jeunes majeurs.

12. Dépenser pour l'école, c'est investir dans l'avenir. Nous stopperons les suppressions de postes et engagerons un plan de recrutement dans l'Éducation nationale sous statut de la Fonction publique d’État rétablissant, notamment, tous les postes supprimés depuis 2007. Dans l'immédiat, nous proposons de porter la part du budget de l’état consacré à l’éducation de 5,6% à 7% du PIB.


http://www.humanite.fr/societe/les-douze-mesures-du-front-de-gauche-pour-lecole-de-legalite-488822


Il y a beaucoup d'idées (en gras) avec lesquelles je ne suis pas d'accord.


Dernière édition par Cath le Lun 09 Juin 2014, 14:59, édité 1 fois
Dwarf
Dwarf
Vénérable

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Dwarf Lun 09 Juin 2014, 14:59
Cath a écrit:
Merci.

D'autres suggestions ?


Le MRC est mort, le PRG fait jeu commun avec le PS. A part créer un parti ou voir le PS, l'UMP ou l'UDI/NC/MODEM revenir à la raison, je ne vois pas...


Dernière édition par Dwarf le Lun 09 Juin 2014, 15:06, édité 1 fois
Zenxya
Zenxya
Grand sage

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Zenxya Lun 09 Juin 2014, 15:02
Dwarf a écrit:

Ce qui nous ramène encore et toujours à la même question : il faut cesser d'abandonner au FN les thèmes et les idées de la Nation comme ciment de notre société et, au rythme où cela va, de la République comme horizon de valeurs et d'émancipation.

Je crois que le problème est là. Tout ce qui fait les valeurs de la République semble ne plus être défendu que par ce parti. Et pour quelqu'un comme moi, profondément de gauche et républicaine, cela fait mal au cœur.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 15:05
Dwarf a écrit:
Cath a écrit:
Merci.

D'autres suggestions ?


Le MRC est mort, le PRG fait jeu commun avec le PS. A part créer un parti ou voir le PS, l'UMP ou l'UDI/NC revenir à la raison, je ne vois pas...

C'est un peu là où je voulais en venir (pour répondre au neo qui me reprochait de m'en tenir au bi ou tri-partisme). J'avais fait le tour au moment des présidentielles, j'avais trouvé aussi ceci, qui paraissait raisonnable :


Education

Objectif sur cinq ans : hisser l'école française dans les dix premiers du classement international pour la compréhension de l'écrit, le calcul, les connaissances scientifiques et la lutte contre les disparités sociales.
Préservation des moyens dans l'Education nationale. (Remplacement poste pour poste de tous les départs à la retraite)
Maintien des concours de recrutement nationaux.
Retour à une année de formation en alternance avec l'exercice dans la classe pour les jeunes enseignants.
Pas de remise en cause du statut des enseignants en particulier en ce qui concerne la définition du temps de travail.
Notation pédagogique des enseignants assurée par des évaluateurs expérimentés et qualifiés, de la même discipline, et non par le chef d'établissement étranger à la discipline enseignée.
Allègement des surcharges administratives, du temps passé en réunion, des contraintes liées aux livrets de compétence.
Retour aux bases et aux savoirs fondamentaux : maîtrise de la langue française et de l'écrit, élargissement du vocabulaire.
Refonte des programmes en collaboration avec les enseignants, en privilégiant les bases et en retenant comme critères prioritaires la faisabilité et la simplicité.
Amélioration du repérage des difficultés psychoaffectives chez les élèves en échec grâce à une formation et un réseau adapté, et mise en place de solutions pour les résoudre.
Mise en place d'écoles de parents associatives pour aider ceux qui ont des difficultés à accompagner leurs enfants.
Choix des méthodes pédagogiques à partir de l'évaluation des résultats effectifs et non pas sur des critères idéologiques.
Entrée au collège subordonnée à la maîtrise de la lecture et de l’écriture. (En cas de défaut, remise à niveau préalable, avec une pédagogie adaptée.)
Modulation des effectifs des élèves en fonction de la réalité des classes et des difficultés des élèves.
Création au collège de voies spécifiques avec pédagogie adaptée pour les élèves en situation de rejet de l'école, avec possibilité de retour à la voie classique par la suite.
Sensibilisation des élèves aux codes qu'ils ne maîtrisent pas : comportement, habillement, langage.
Révision des rythmes scolaires avec limitation à un horaire raisonnable de la charge scolaire hebdomadaire.
Mise en place d'heures d'étude au cours desquelles les élèves feront leurs devoirs au sein de leur établissement avec l'assistance de tuteurs (enseignants qui le souhaitent, enseignants à la retraite, étudiants)
Possibilité donnée aux chefs d'établissement de recruter directement des remplaçants, de gérer un volume d'heures pour organiser un soutien.
Mise en place d'une information sur les métiers tout au long du collège, avec découverte d'entreprises et de chantiers.
Développement de l'apprentissage et de l'alternance.
Création éventuelle d'un baccalauréat d'excellence générale, à la fois littéraire et scientifique pour remédier à la double pénurie de littéraires et de scientifiques.
Amélioration de l'articulation entre enseignement secondaire et enseignement supérieur (Instauration d'une véritable formation à l'autonomie en terminale).
Diffusion à l'entrée de l'université d'une information objective sur les débouchés offerts par une formation.
Amélioration de la scolarisation des enfants en situation de handicap.
Mise en place d'un plan "santé, addictions, cannabis, alcool" dans tous les établissements de l'enseignement secondaire, avec mobilisation des étudiants en médecine.
Lancement d'une réflexion pour une meilleure exploitation des ressources de l'éducation numérique.
Ouverture des établissements du second degré, en dehors des heures de cours à la demande d'éducation de la société ("Ecole du soir à la demande avec contribution modeste des apprenants).

http://www.sondages-election.com/programmes/programme-modem.htm

Dwarf
Dwarf
Vénérable

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Dwarf Lun 09 Juin 2014, 15:07
Zenxya a écrit:
Dwarf a écrit:

Ce qui nous ramène encore et toujours à la même question : il faut cesser d'abandonner au FN les thèmes et les idées de la Nation comme ciment de notre société et, au rythme où cela va, de la République comme horizon de valeurs et d'émancipation.

Je crois que le problème est là. Tout ce qui fait les valeurs de la République semble ne plus être défendu que par ce parti. Et pour quelqu'un comme moi, profondément de gauche et républicaine, cela fait mal au cœur.
Exactement. Et ce qui fait encore plus mal au coeur est de se voir assimiler au FN quand on tient ce discours...  affraid 
Elyas
Elyas
Empereur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Elyas Lun 09 Juin 2014, 15:08
Euh, Cath, l'idée numéro 7, pourquoi te dérange-t-elle ?

Après, avez-vous été lire le programme du FN ? Il y a des petites phrases qui peuvent faire craindre pour la liberté pédagogique (sans parler des mensonges sur l'enseignement de l'HG, mais ça, c'est tellement passé dans le public, même enseignant, que j'ai l'impression de lutter contre le léviathan).


Dernière édition par Elyas le Lun 09 Juin 2014, 15:11, édité 1 fois
Dwarf
Dwarf
Vénérable

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Dwarf Lun 09 Juin 2014, 15:09
@Cath : oui, raison entre autres pour laquelle j'avais voté Bayrou en 2012 (et pourtant, il n'a pas laissé un souvenir impérissable comme ministre de l'EN, bien au contraire!)
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 15:09
Elyas a écrit:Euh, Cath, l'idée numéro 7, pourquoi te dérange-t-elle ?

Parce que cela rejoint les idées de la FCPE: pas de devoir à la maison, tout à l'école, pas une tête qui dépasse.
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 15:10
Dwarf a écrit:@Cath : oui, raison entre autres pour laquelle j'avais voté Bayrou en 2012 (et pourtant, il n'a pas laissé un souvenir impérissable comme ministre de l'EN, bien au contraire!)

Pareil, mais je ne sais pas pourquoi, je ne le sens pas promis à un grand avenir...
Elyas
Elyas
Empereur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Elyas Lun 09 Juin 2014, 15:13
Cath a écrit:
Elyas a écrit:Euh, Cath, l'idée numéro 7, pourquoi te dérange-t-elle ?

Parce que cela rejoint les idées de la FCPE: pas de devoir à la maison, tout à l'école, pas une tête qui dépasse.

Bizarrement, je ne la lisais absolument pas comme ça mais comme la mise en place à l'école à tous les niveaux d'études surveillées pour que tous les élèves fassent leurs devoirs. Pour moi, la question des horaires de travail et de retour des parents au domicile est une des clefs de l'amélioration du niveau des élèves français.
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 15:17
Elyas a écrit:

Après, avez-vous été lire le programme du FN ? Il y a des petites phrases qui peuvent faire craindre pour la liberté pédagogique (sans parler des mensonges sur l'enseignement de l'HG, mais ça, c'est tellement passé dans le public, même enseignant, que j'ai l'impression de lutter contre le léviathan).


Je suis allée relire (les présidentielles sont loin) le programme du FN en matière d'éducation :

POSITIONS

L’école sanctuaire, lieu de neutralité

- A l’école, la laïcité qui est non seulement la neutralité religieuse mais aussi la neutralité politique sera appliquée avec la plus grande fermeté.

- L’école doit être un sanctuaire, mettant à l’abri des modes et des lubies l’exigence de transmission des savoirs, des connaissances et du goût de l’effort. Les méthodes et l’état d’esprit pédagogistes n’y ont plus leur place.

La valeur centrale de discipline

- L’école est un lieu à part dans la République, ce n’est pas un simple appendice de la société. Il faut donc en revenir à ce principe simple : à l’école tout le monde n’est pas au même niveau. Le professeur est au-dessus de l’élève. Et le parent d’élève n’est pas le client du professeur. L’accent sera mis sur cette évidence dans la formation des enseignants.

- La valeur centrale de respect du professeur retrouvera toute sa place à l’école : cela passe par des choses simples : se lever quand le professeur entre en classe, bannir le tutoiement par l’élève de l’enseignant.

- Les professeurs devront pouvoir s’appuyer sur leur administration et leur hiérarchie dans l’entreprise de rétablissement de leur autorité.

La lutte contre les violences scolaires et les atteintes aux professeurs : tolérance zéro

- L’insécurité à l’école doit être traitée de la même manière que l’insécurité en général : tolérance zéro. Les établissements les plus dangereux seront équipés de portiques de détection des métaux, même temporairement.

- Alourdissement des peines pour les personnes coupables d’avoir agressé physiquement ou verbalement un enseignant.

Se centrer sur les savoirs fondamentaux

- L’accent sera mis dès la maternelle, et plus encore à l’école élémentaire, sur l’apprentissage des savoirs fondamentaux : français, calcul.

- Augmentation en conséquence du nombre d’heures consacrées à ces matières, qui a sans cesse baissé depuis les années 1970. En 1976, un élève qui sortait du collège avait reçu 2800 heures d’enseignement du français depuis son entrée en CP. En 2004, c’était 2000 heures, soit 800 de moins, l’équivalent de deux ans et demi de cours.

Les parents d’élèves

- Instauration de cours de français obligatoires pour les parents qui ne maîtrisent pas notre langue nationale, pour inciter les parents à franchir le seuil de l’école et à discuter avec l’équipe éducative de la scolarité de leur enfant.

Méthodes d’enseignement : la fin de l’aventure pédagogiste

- Fin de l’aventure pédagogiste : la méthode syllabique sera obligatoire en CP, l’histoire sera apprise de façon chronologique tout au long de la scolarité. La géographie sera enseignée sur des cartes, et l’apprentissage de la géographie française obligatoire.

- L’histoire de France retrouvera sa place au cœur de l’apprentissage

- Maintien obligatoire de la note

La priorité : le redressement de l’école primaire

- L’école primaire doit donc être réformée en profondeur. Il faut en particulier revoir le statut de l’école, créer un nouveau type d’établissement public sur le modèle des collèges et lycées.

- En parallèle, un statut du directeur d’école devra lui donner les moyens d’accomplir complètement ses missions. Une revalorisation de la rémunération et une amélioration du régime de décharge sont indispensables pour pallier les problèmes actuels de recrutement, qui sont préoccupants.

Revalorisation des filières manuelles

- Suppression progressive sur le quinquennat du collège unique qui a été un terrible échec.

- Les filières techniques et manuelles seront revalorisées

-L’apprentissage à 14 ans sera rétabli

- Maintien du baccalauréat, qui doit retrouver son caractère sélectif : refus de tout contrôle continu : seul l’examen national permet l’égalité.

L’égalité sur les territoires

- Pas de remise en cause de la décentralisation des collèges et des lycées aux départements et aux régions, qui date de 1984, mais mise en place des mécanismes de péréquation nécessaires à une vraie égalité entre les élèves sur le territoire national.

- La décision de fermer les petits collèges de moins de 200 élèves à la campagne sera revue. Les méga-structures ne réussissent pas nécessairement. La proximité a d’immenses vertus.

- Le ministère de l’Education nationale devra faire une place toute particulière aux problématiques rurales dans son organisation interne, et les intérêts ruraux seront mieux représentés dans les cabinets ministériels.

Les enseignants au cœur de l’école

- La politique du « 1 sur 2 » (non remplacement d’un enseignant partant à la retraite sur deux) cessera : l’intégralité des départ à la retraite sera remplacée. Il n’y aura cependant pas de créations de postes supplémentaires, dans un souci de responsabilité budgétaire.

- Les efforts de réduction d’effectifs seront concentrés sur l’administration centrale du ministère de l’Education nationale

http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/avenir-de-la-nation/ecole/

Je ne me prononce pas sur le retour/maintien de la méthode syllabique (c'est bien ?). Je ne suis pas d'accord avec l'apprentissage à 14 ans, franchement utopique et pas souhaitable. La géographie par des cartes, je ne vois pas trop de changement, et l"histoire de France, ça se fait déjà.
Je relis vite, mais je crois être d'accord avec le reste et je ne vois rien qui fasse craindre pour la liberté pédagogique, montrez-moi si j'ai raté un truc.
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 15:19
Elyas a écrit:
Cath a écrit:
Elyas a écrit:Euh, Cath, l'idée numéro 7, pourquoi te dérange-t-elle ?

Parce que cela rejoint les idées de la FCPE: pas de devoir à la maison, tout à l'école, pas une tête qui dépasse.

Bizarrement, je ne la lisais absolument pas comme ça mais comme la mise en place à l'école à tous les niveaux d'études surveillées pour que tous les élèves fassent leurs devoirs. Pour moi, la question des horaires de travail et de retour des parents au domicile est une des clefs de l'amélioration du niveau des élèves français.

Ah, tu vois, ce n'est pas du tout la même chose...Le FDG ne fait aucune allusion à des études surveillées, ou alors j'ai mal lu. J'y vois plutôt une tentative d'égalitarisme forcené et tronqué car on sait bien que ceux qui le peuvent font travailler plus leurs enfants.
Collier de Barbe
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Collier de Barbe Lun 09 Juin 2014, 15:45
FN a écrit:l’histoire sera apprise de façon chronologique tout au long de la scolarité. La géographie sera enseignée sur des cartes, et l’apprentissage de la géographie française obligatoire

Ce passage est sublime... Mais comment croient-ils que l'on travaille ces gens-là? Il faudrait qu'ils ouvrent les programmes ou n'importe quel manuel. En 1ère, la quasi totalité du programme de 1ère est consacrée à la géographie de la France.

_________________
CdB
@AbbeCordillere
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par User5899 Lun 09 Juin 2014, 15:53
Collier de Barbe a écrit:
FN a écrit:l’histoire sera apprise de façon chronologique tout au long de la scolarité. La géographie sera enseignée sur des cartes, et l’apprentissage de la géographie française obligatoire

Ce passage est sublime... Mais comment croient-ils que l'on travaille ces gens-là? Il faudrait qu'ils ouvrent les programmes ou n'importe quel manuel. En 1ère, la quasi totalité du programme de 1ère est consacrée à la géographie de la France.
C'est curieux, mes collègues-amis d'HG ne cessent de pester contre la disparition de la géo physique  heu 
Isis39
Isis39
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Isis39 Lun 09 Juin 2014, 15:54
Collier de Barbe a écrit:
FN a écrit:l’histoire sera apprise de façon chronologique tout au long de la scolarité. La géographie sera enseignée sur des cartes, et l’apprentissage de la géographie française obligatoire

Ce passage est sublime... Mais comment croient-ils que l'on travaille ces gens-là? Il faudrait qu'ils ouvrent les programmes ou n'importe quel manuel. En 1ère, la quasi totalité du programme de 1ère est consacrée à la géographie de la France.

J'ai eu la même réaction. Ils n'ont visiblement pas lu les programmes.
Isis39
Isis39
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Isis39 Lun 09 Juin 2014, 15:55
Cripure a écrit:
Collier de Barbe a écrit:
FN a écrit:l’histoire sera apprise de façon chronologique tout au long de la scolarité. La géographie sera enseignée sur des cartes, et l’apprentissage de la géographie française obligatoire

Ce passage est sublime... Mais comment croient-ils que l'on travaille ces gens-là? Il faudrait qu'ils ouvrent les programmes ou n'importe quel manuel. En 1ère, la quasi totalité du programme de 1ère est consacrée à la géographie de la France.
C'est curieux, mes collègues-amis d'HG ne cessent de pester contre la disparition de la géo physique  heu 

Moi aussi je regrette sa disparition mais cela n'a rien à voir avec ce que dit le FN.
Elyas
Elyas
Empereur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Elyas Lun 09 Juin 2014, 15:57
Cath a écrit:
Elyas a écrit:
Cath a écrit:

Parce que cela rejoint les idées de la FCPE: pas de devoir à la maison, tout à l'école, pas une tête qui dépasse.

Bizarrement, je ne la lisais absolument pas comme ça mais comme la mise en place à l'école à tous les niveaux d'études surveillées pour que tous les élèves fassent leurs devoirs. Pour moi, la question des horaires de travail et de retour des parents au domicile est une des clefs de l'amélioration du niveau des élèves français.

Ah, tu vois, ce n'est pas du tout la même chose...Le FDG ne fait aucune allusion à des études surveillées, ou alors j'ai mal lu. J'y vois plutôt une tentative d'égalitarisme forcené et tronqué car on sait bien que ceux qui le peuvent font travailler plus leurs enfants.

Tu exerces ton jugement critique sur le programme du FdG en te basant sur ce que tu connais de ce parti et de ses bases théoriques. Quand je lis le programme du FN, je le lis avec tout ce que je sais de ce parti et de ses obsessions.
Mais bon, chacun est maître de son jugement. Nous sommes en démocratie. Cependant, le FN ne m'attire pas, peu importe ce qu'il pourra dire et ce qu'il tentera de promettre pour m'attirer. Le diable peut se travestir, il est toujours le diable. Ce n'est pas pour rien que Marine Le Pen joue la carte de la dédiabolisation mais son parti dans ses cadres n'a pas trop changé quand on lit les journaux.
avatar
User17706
Bon génie

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par User17706 Lun 09 Juin 2014, 16:25
Sur le programme du FdG, ni la proposition 1 mise en gras ni la proposition 7 mise en gras ne me semblent être particulièrement susceptibles de l'interprétation (méfiante) que je devine être la tienne, Cath, plutôt que d'une autre interprétation.

Mais certes je comprends qu'on se méfie et il serait souhaitable d'avoir bien davantage de détails pour y voir goutte.
Paratge
Paratge
Érudit

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Paratge Lun 09 Juin 2014, 16:34
Cath a écrit:Les idées du Front de gauche:


5. Parce qu'il faut du temps pour apprendre à tous des savoirs plus complexes, la scolarité obligatoire sera portée à 18 ans.
6. Défendre et transformer l'école maternelle. L’école maternelle sera obligatoire à partir de 3 ans,
9. Tous les parents ont leur place à l'école. Nous créerons un statut de représentant de parents d’élèves pour permettre à tous les parents de participer à la vie des établissements. Des temps et des lieux aménagés pour les rencontres avec l’équipe éducative devront être mis en place.

Ces points sont tout bonnement terrifiants !
Pourquoi pas du berceau à la tombe ?

De toute façon quand on veut parler d'un enseignement de qualité alors que le problème de la discipline en classe (et dans l'établissement) n'est même pas abordé, on est dans un discours vain !
avatar
Cath
Enchanteur

Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.  - Page 3 Empty Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

par Cath Lun 09 Juin 2014, 16:56
PauvreYorick a écrit:Sur le programme du FdG, ni la proposition 1 mise en gras ni la proposition 7 mise en gras ne me semblent être particulièrement susceptibles de l'interprétation (méfiante) que je devine être la tienne, Cath, plutôt que d'une autre interprétation.

Mais certes je comprends qu'on se méfie et il serait souhaitable d'avoir bien davantage de détails pour y voir goutte.

C'est bien l'un des problèmes...Sans détails supplémentaires, toutes les interprétations sont possibles.

Mais quand je lis " les différences entre les élèves ne sont pas naturelles mais socialement construites", je me dis que ceux-là n'ont jamais vu un élève de segpa.
Quant à "Refonder l'école sur le modèle de l'élève qui n'a que l'école pour apprendre.(...) Le service public d'éducation nationale devra prendre en charge tous les apprentissages nécessaires pour réussir à l'école : il faut en finir avec la délégation aux familles (...)", je me suis expliquée plus haut mais j'ajoute qu'on dirait qu'on cherche à déresponsabiliser les familles ou en tout cas à les dissuader de s'investir (une sorte de prise en charge par un état post-communiste).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum