Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

"La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ? - Page 2 Empty Re: "La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ?

par User5899 le Dim 10 Aoû 2014 - 0:27
Une seule fois, une élève de 1re S m'a donné une réponse satisfaisante. Elle m'a dit : "La question de l'homme, c'est facile. C'est "Qu'est-ce qu'on mange ?"" Very Happy
avatar
lit et rature
Niveau 6

"La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ? - Page 2 Empty Re: "La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ?

par lit et rature le Dim 10 Aoû 2014 - 8:54
Attention ! on s'adresse à des 1ères et non à des terminales . Donc pas de textes philosophiques avant l'heure , messieurs et mesdames !
Limitez-vous à une des problématiques concernant la question de l'homme....et tout sera plus simple.... pour vous et vos lycéens .
avatar
User17706
Bon génie

"La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ? - Page 2 Empty Re: "La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ?

par User17706 le Dim 10 Aoû 2014 - 18:14
Vous avez dû vous tromper de fil en postant, lit et rature ?

Sinon, à propos de la réponse à la question qui était la réponse, n'est-ce pas justement Cripure qui parlait tantôt d'une pâte de piments verts ?

Enfin, je ne voudrais pas non plus que ma propre difficulté à comprendre Heidegger (et à admettre sa logomachie et jusqu'à certains néologismes pourtant devenus courants chez mes collègues, tels qu'« étant ») serve d'alibi pour n'y voir qu'entourloupe. D'où ma réticence à développer, y compris s'agissant de son propos sur Leibniz. Peut-être quelqu'un d'autre dira-t-il mieux à ce sujet que je ne le puis.
NLM76
NLM76
Grand sage

"La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ? - Page 2 Empty Re: "La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ?

par NLM76 le Dim 10 Aoû 2014 - 18:35
Bon; nous en sommes au même point quant à Heidegger. Donc taisons-nous à son propos. Et redevenons un peu grammairiens. La formulation "La question de +article défini +nom abstrait": la question de l'homme, de l'être, du théâtre, du latin, de la pédagogie... me pose problème.
Mais ce doit être parce que je ne comprends pas le sens du mot "question". En fait, le sens est ici le sens I. 2. que me donne mon grand Robert : "Connaissance incomplète ou incertaine qui peut donner lieu à discussion, à examen ; proposition, sujet, domaine qui implique des questions, des difficultés à résoudre."
Conclusion temporaire : ma première intuition pour comprendre le "La question de l'homme" dans les programmes était la bonne: la littérature, autrement dit les humanités, étudie toujours incessamment l'homme, par définition, travaille à la question de l'homme. Donc, quand les IG, dans leur grande sagesse, nous disent d'étudier "La question de l'homme dans les genres de l'argumentation du XVIe siècle à nos jours", ils nous disent d'étudier l'humanité dans les humanités; ils nous disent donc d'étudier les humanités ἐν αὑταῖς καὶ καθ'αὑτάς (en elles-mêmes et par elles-mêmes), en tant que ce qu'elles sont; elles nous disent tout bonnement d'étudier la littérature.
Et moi je vous le dis, y a pas meilleur programme.

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

Gryphe
Gryphe
Médiateur

"La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ? - Page 2 Empty Re: "La question de... l'homme, l'être, l'humanité" : quel sens cela a-t-il ?

par Gryphe le Dim 10 Aoû 2014 - 19:09
Si c'est comme pour "l'économie de la connaissance" dans laquelle nous sommes censés devenir le fleuron du monde... Eh bien c'est pareil, je n'ai toujours pas compris le sens de l'expression  Embarassed , hormis le fait qu'elle est employée par certains plutôt que par d'autres.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum