Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cath
Bon génie

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Cath le Dim 14 Sep 2014 - 9:48
Lefteris ministre ! cheers
coindeparadis
coindeparadis
Guide spirituel

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par coindeparadis le Dim 14 Sep 2014 - 9:53
Mise à part cette erreur sur le salaire, l'ensemble est assez juste. Et pour une fois on ne casse pas du prof !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
HARDYPINKK
Niveau 9

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 10:21
Echelon 1 ca fait 1388 net.
*Lady of Shalott*
*Lady of Shalott*
Fidèle du forum

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par *Lady of Shalott* le Dim 14 Sep 2014 - 10:51
@Lefteris a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@*Fifi* a écrit:
C'est a dire ?
Les stagiaires ont souvent des postes bloques, moins durs que les tzr débutant sans gros barème il me semble. J'ai eu mon année de stage un lycée qui est plutôt en fin de carrière, le lycée bourge du centre ville.
Je parlais en fait surtout de la vision à long terme que je lis souvent sur les fils des stagiaires (pas celui là en particulier). Beaucoup semblent découvrir le problème de la mobilité une fois le concours dans la poche, ça me surprend...
Aujourd'hui peut être qu'il y a plus de personnes entrant plus tard dans l'EN et donc voyant plus la mobilité comme une contrainte infranchissable.


Mais qu'il y ait des erreurs, je ne le nie pas et le regrette. C'est en effet une honte que le ministère ne revienne pas sur ces erreurs, et j'espère que l'an prochain comme il y aura moins de statuts différents (si j'ai bien compris), il y aura moins d'erreurs.


Etre stagiaire normalement est incompatible avec être en responsabilité. EN entreprise, les stagiaires sont sous la coupe d'un tuteur dans le même travail. Dans l'EN, le tuteur et le stagiaire ne travaillent plus ensemble en réalité,...
Tout à fait d'accord. Un stagiaire devrait être en surnuméraire . Quand je suis entré dans la FP, j'ai fait des stages sous la responsabilité de futures collègues et de la hiérarchie locale sans faire partie des effectifs. On nous donnait les tâches au coup par coup , selon les besoins, et toujours supervisées. Comme nous étions "en plus", on nous allions à peu près où nous voulions, pour pouvoir nous loger , car le reste du temps il y avait une école avec internat.
Quand je serai ministre, je proposerai que les stagiaires EN soient en surnuméraire, et accomplissent des tâches définies localement avec les tuteurs , une sorte de pratique accompagnée sérieuse, avec des minima d'heures de cours à dispenser sur différents niveaux au besoin soit avec le tuteur, soit avec l'accord d'autres collègues dans leur classe. Mais en aucun cas  comptabilisés comme des demi-postes, des heures à boucher ou je ne sais quoi .


Lefteris ministre !  cheers

Des collègues aujourd'hui en retraite ont commencé de cette façon : il y a quarante ans environ, donc, l'année de stage était une année où on accompagnait le tuteur dans ses classes. Le stagiaire observait et prenait éventuellement la classe en charge pour quelques cours, sous le contrôle du tuteur.

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)
avatar
barèges
Érudit

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par barèges le Dim 14 Sep 2014 - 10:56
Des collègues aujourd'hui en retraite ont commencé de cette façon : il y a quarante ans environ, donc, l'année de stage était une année où on accompagnait le tuteur dans ses classes. Le stagiaire observait et prenait éventuellement la classe en charge pour quelques cours, sous le contrôle du tuteur.

ce que tu dis, n'est pas ce que les stagiaires font maintenant durant l'année de master avant de passer le concours ? Il me semblait qu'ils avaient justement durant cette ( ces ?) année là des stages d'observation avec un tuteur.

Juste une question, pour répondre peut-être à ceux qui estiment que la première année du master MEEF est censée correspondre à cette ancienne année de stage, l'"année de stage" actuelle étant plutôt la première année d'exercice réel : cette formule (juste quelques cours en responsabilité) correspondait-elle à une année payée et comptant pour la retraite du stagiaire ?
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Iphigénie le Dim 14 Sep 2014 - 14:11
@barèges a écrit:
1. Des collègues aujourd'hui en retraite ont commencé de cette façon : il y a quarante ans environ, donc, l'année de stage était une année où on accompagnait le tuteur dans ses classes. Le stagiaire observait et prenait éventuellement la classe en charge pour quelques cours, sous le contrôle du tuteur.

2. ce que tu dis, n'est pas ce que les stagiaires font maintenant durant l'année de master avant de passer le concours ? Il me semblait qu'ils avaient justement durant cette ( ces ?) année là des stages d'observation avec un tuteur.

Juste une question, pour répondre peut-être à ceux qui estiment que la première année du master MEEF est censée correspondre à cette ancienne année de stage, l'"année de stage" actuelle étant plutôt la première année d'exercice réel : cette formule (juste quelques cours en responsabilité) correspondait-elle à une année payée et comptant pour la retraite du stagiaire ?
1. Pas qu'en retraite, hélas Wink
2. on passait l'écrit du capes. On faisait une année de stage chez 3 tuteurs différents. En fin d'année on passait le CApes pratique.
Je crois bien que les gens étaient dès lors payés comme professeur stagiaire.
3. Perso, j'étais payé depuis la L2 grâce au concours des IPES, en tant qu'élève-professeur.
Le tout comptant pour la retraite, oui. Et l'Ipes donnant l'écrit du capes par automatisme.
Et la possibilité d'avoir une année supplémentaire (payée) rien que pour préparer l'agreg entre l'oral théorique et l'année de stage pratique.

J'ai presque honte d'avouer tous ces avantages aujourd'hui, où l'on ne cesse de proclamer qu'on "améliore".
Guillaume le Grand
Guillaume le Grand
Fidèle du forum

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Guillaume le Grand le Dim 14 Sep 2014 - 14:13
@Iphigénie a écrit:
@barèges a écrit:
Des collègues aujourd'hui en retraite ont commencé de cette façon : il y a quarante ans environ, donc, l'année de stage était une année où on accompagnait le tuteur dans ses classes. Le stagiaire observait et prenait éventuellement la classe en charge pour quelques cours, sous le contrôle du tuteur.

ce que tu dis, n'est pas ce que les stagiaires font maintenant durant l'année de master avant de passer le concours ? Il me semblait qu'ils avaient justement durant cette ( ces ?) année là des stages d'observation avec un tuteur.

Juste une question, pour répondre peut-être à ceux qui estiment que la première année du master MEEF est censée correspondre à cette ancienne année de stage, l'"année de stage" actuelle étant plutôt la première année d'exercice réel : cette formule (juste quelques cours en responsabilité) correspondait-elle à une année payée et comptant pour la retraite du stagiaire ?
1. Pas qu'en retraite, hélas Wink
2. on passait l'écrit du capes. On faisait une année de stage chez 3 tuteurs différents. En fin d'année on passait le CApes pratique.
Je crois bien que les gens étaient dès lors payés comme professeur stagiaire.
3. Perso, j'étais payé depuis la L2 grâce au concours des IPES, en tant qu'élève-professeur.
Le tout comptant pour la retraite, oui. Et l'Ipes donnant l'écrit du capes par automatisme.
Et la possibilité d'avoir une année supplémentaire (payée) rien que pour préparer l'agreg entre l'oral théorique et l'année de stage pratique.

J'ai presque honte d'avouer tous ces avantages aujourd'hui, où l'on ne cesse de proclamer qu'on "améliore".
Payé dès la licence? affraid Mais qui donc a supprimé ça?

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Iphigénie le Dim 14 Sep 2014 - 14:15
Avant la licence: le concours des Ipes se passait à la fin de la première année post bac.
Supprimé peu après moi: sans doute dans les années 80: ciel: serait-ce la gauche? ...
Guillaume le Grand
Guillaume le Grand
Fidèle du forum

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Guillaume le Grand le Dim 14 Sep 2014 - 14:17
Et oui la ''gauche'' a souvent tendance à réaliser ce que la droite a toujours rêvé

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Iphigénie le Dim 14 Sep 2014 - 14:20
@Guillaume le Grand a écrit:Et oui la ''gauche'' a souvent tendance à réaliser ce que la droite a toujours rêvé
Bon en l'occurrence c'est la droite, je viens de vérifier: ça a été supprimé en 1978, donc Giscard.
ycombe
ycombe
Monarque

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par ycombe le Dim 14 Sep 2014 - 14:28
@Iphigénie a écrit:
@barèges a écrit:
Des collègues aujourd'hui en retraite ont commencé de cette façon : il y a quarante ans environ, donc, l'année de stage était une année où on accompagnait le tuteur dans ses classes. Le stagiaire observait et prenait éventuellement la classe en charge pour quelques cours, sous le contrôle du tuteur.

ce que tu dis, n'est pas ce que les stagiaires font maintenant durant l'année de master avant de passer le concours ? Il me semblait qu'ils avaient justement durant cette ( ces ?) année là des stages d'observation avec un tuteur.

Juste une question, pour répondre peut-être à ceux qui estiment que la première année du master MEEF est censée correspondre à cette ancienne année de stage, l'"année de stage" actuelle étant plutôt la première année d'exercice réel : cette formule (juste quelques cours en responsabilité) correspondait-elle à une année payée et comptant pour la retraite du stagiaire ?
1. Pas qu'en retraite, hélas Wink
2. on passait l'écrit du capes. On faisait une année de stage chez 3 tuteurs différents. En fin d'année on passait le CApes pratique.
Je crois bien que les gens étaient dès lors payés comme professeur stagiaire.
3. Perso, j'étais payé depuis la L2 grâce au concours des IPES, en tant qu'élève-professeur.
Le tout comptant pour la retraite, oui. Et l'Ipes donnant l'écrit du capes par automatisme.
Et la possibilité d'avoir une année supplémentaire (payée) rien que pour préparer l'agreg entre l'oral théorique et l'année de stage pratique.

J'ai presque honte d'avouer tous ces avantages aujourd'hui, où l'on ne cesse de proclamer qu'on "améliore".
Les années d'élève-professeur IPES ne comptaient pas directement pour la retraite. Ma mère, qui en profita au tout début des années 60 du siècle dernier, avait du les « racheter » en surcotisant une fois titularisée pour qu'elles comptent . Lorsqu'elle prit sa retraite le rectorat oublia de lui compter ses années rachetées, et elle  du réclamer pour les récupérer dans le calcul de la retraite.

Je digresse.

Elle est parti avant l'âge normal grâce aux 4 enfants élevés et aux années IPES rachetées. Elle s'est décidé à partir à la suppression des commissions d'entrée en sixième, au début des années 80: les élèves de sixième incapables d'écrire une phrase sans faire une faute à chaque mot, ça ne rentrait pas dans sa vision du métier.

Je me souviens de cette copie qu'elle m'avait fait lire: elle avait projeté un petit film en début d'année et les élèves devaient décrire ce qu'ils avaient vu. Lé poison dan lo avait écrit un sixième. À l'époque il y avait encore des 4ème CPPN, et il n'était pas rare que de tels enfants soient maintenus en CM jusqu'à l'âge requis pour le passage direct en CPPN. Aujourd'hui ce genre d'élève est assez fréquent jusqu'en troisième, pour le plus grand malheur des élèves moyens qui ne peuvent plus suivre, tirés vers le bas par l'égalitarisme à tout crin.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
ycombe
ycombe
Monarque

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par ycombe le Dim 14 Sep 2014 - 14:36
Tant que j'y suis dans la digression.

Lorsque je suis entré en sixième, en 1979, ma mère m'accueilli au soir de ma première journée en me demandant combien nous étions dans ma classe.
− 24, répondis-je.
− Mais c'est énorme !

Parfois, je rêve de cette énorme quantité d'élèves en pensant à mes classes de sixième de 28 et 29 élèves.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
qui ne tente rien...
qui ne tente rien...
Niveau 9

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par qui ne tente rien... le Dim 14 Sep 2014 - 14:42
@Lefteris a écrit:
@Iphigénie a écrit:ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
Oui, ils n'ont pas l'emploi à vie, et  sont à la fois à l'essai et en formation. Dans toute la fonction publique, on envoie les stagiaires le plus près de chez eux, sauf quand il y a une école nationale, auquel cas il existe un hébergement. Il n'est de l'intérêt de personne, et surtout pas du service public,  de durcir leurs conditions, de les faire déménager pour un an, de mettre en péril leur stage, avec leur famille le cas échéant, pour les réaffecter l'année suivante à l'autre bout du pays.

Après, une fois titulaires, nous sommes bien d'accord, on n'a aucun droit à rester "chez soi" dans la fonction publique, sauf  bien entendu concours à recrutement régional ou académique.  

yesyes on a enfin compris le sens de ma question ! Elle partait du constat que dans mon entourage, beaucoup d'enseignants ont fait un stage à "proximité" et bougeaient l'année de la titularisation. On ne parle pas de faire toute sa carrière dans le lycée au bout de sa rue non plus...

J'ai le regret d'apprendre qu'avec ma dispo, je devrais être bannie de la fonction publique... le chef d'établissement que j'ai appelé dès mi juillet pour l'informer avait plutôt l'air compréhensif, voir légèrement ininteressé que dans la m...
csb
csb
Niveau 6

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par csb le Dim 14 Sep 2014 - 14:47
@ycombe a écrit:Tant que j'y suis dans la digression.

Lorsque je suis entré en sixième, en 1979, ma mère m'accueilli au soir de ma première journée en me demandant combien nous étions dans ma classe.
− 24, répondis-je.
− Mais c'est énorme !

Parfois, je rêve de cette énorme quantité d'élèves en pensant à mes classes de sixième de 28 et 29 élèves.

ah ah et moi qui ai découvert vendredi aprem sur l'ENT du collège que ma classe de 6eme (d'un collège éducation prioritaire) est passée à ... 32 !

comment dire que demain je ne sais pas où ils s’assiéront car ma salle ne compte qu'une petite vingtaine de places ...

ça va être sympa demain, je le sens !

_________________
2018-2019 : T5 TZR en AFA en collège
2017-2018 : T4 sur poste fixe en collège
2016-2017 : T3 sur poste fixe en collège
2015-2016 : T2 sur poste fixe en collège
2014-2015 : T1 sur poste fixe en collège
2013-2014 : Stagiaire en collège
Dimka
Dimka
Vénérable

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Dimka le Dim 14 Sep 2014 - 14:54
Cripure a écrit:Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte.
Mouais. Le métier serait attractif, l’éducation nationale pourrait se permettre de telles pratiques, mais dans les faits, elle doit ramper ne serait-ce que pour sauver les apparences (mettre un adulte devant chaque classe), donc elle se contente d’imprécations, voire elle compose avec les demandes de certains.

Je serais vraiment surpris qu’actuellement, l’éducation nationale décide de se priver elle-même d’un vivier de contractuels et de candidats, et en plus sur des critères qui tiennent plus de la moralité que de la compétence. En fait, je trouve même que ce serait un manque de pragmatisme un peu déplacé.

@*Fifi* a écrit:Je pense que personne ne nie les difficultés de cette année, les erreurs, les couacs, le fait que la formation est restée (reste ?) floue... Mais ce qui m'interroge c'est l'etat d'esprit de vouloir le beurre et l'argent du beurre : passer le concours pour avoir un emploi à vie, mais un emploi où on veut...
Je pense que c’est l’éducation nationale qui veut le beurre, l’argent du beurre et le reste… On ne peut pas avoir des professeurs compétents, médiocrement payés, faisant de longues études, infantilisés, devant subir un concours, une année de stage, de mauvaises conditions de travail, et avec une mentalité de chevalier. On ne peut pas avoir des hussards noirs de la république dans une institution de plus en plus gérée par des techniques et une mentalité de management.


Dernière édition par Dimka le Dim 14 Sep 2014 - 15:54, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 1512263083
Hérodoute
Hérodoute
Grand sage

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Hérodoute le Dim 14 Sep 2014 - 15:32
Bon, j'ai lu les interventions et je rejoins les positions de Cripure notamment (le gros nounours là : il grogne de temps en temps mais il mord pas, il est tout gentil ^^).
Passer un concours de la fonction publique de catégorie A en espérant être positionné pas trop loin ? C'est jouer avec le feu !! A la roulette russe !! Bien évidemment, la situation devient problématique quand on a déjà une famille (couple avec enfants surtout). Ceci-dit, c'est l'jeu ma pov' Lucette !!
Vouloir rester dans le secteur implique passer des concours qui le permettent (toutes catégories confondues) et donc de se renseigner en amont :
- PE permet de rester dans l'académie mais on peut quand même se retrouver à l'autre bout...
- Tenter des concours plus "territoriaux" (j'ai plus le nom en tête dslé).
Je me permets de rappeler un principe de base : On devient un(e) fonctionnaire = on travaille pour l'Etat. Nous ne sommes pas corvéables à merci mais, ceci-dit, en prenant nos fonctions (très protégées car "à vie"), on accepte certaines contraintes de base comme le fait de devoir bouger en début de carrière. Et encore, on a du bol de ne pas être logé à la même enseigne que plus autres corps de fonctionnaires !!
La question concerne les stagiaires ? Même principe que pour tt le monde. Et oui, c'est dur !!! (on a presque tous vécu ça)
Je vais faire hurler des stagiaires ??? ==> Vous aviez signé (façon de parler) au moment de vous inscrire au concours, non ?
Pour moi, il y a des sujets bien plus préoccupants concernant les conditions de travail des stagiaires comme, pour ne citer que quelques exemples, le fait de leur mettre des classes difficiles cette année là (ne pas les positionner en établissement sensible...), les salaires ridicules, la formation...
La question de devoir bouger de sa zone géographique en début de carrière me paraît en totale incompatibilité avec le métier même de prof du secondaire. Je sais, je sais, je suis un extrémiste : la preuve, j'estime que tous les enseignants devraient travailler dans plusieurs types d'établissements différents durant leur carrière (collège/lycée, zone sensible/établissement pépère/usine à gaz...).

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Neoprof expérimenté

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Aliceinwonderland le Dim 14 Sep 2014 - 16:05
Plutôt d'accord avec Dimka. Si l'EN s'amusait à exclure ceux qui ne prennent pas leur poste, le vivier s'assécherait encore... Je ne jouerais pas à cela avec l'agreg, mais dans l'état actuel si on a eu le CAPES sans trop d'effort je comprends vraiment qu'on se permette de faire cela (on peut aussi considérer froidement qu'au vu du salaire ou des conditions de travail le jeu n'en vaut pas la chandelle, et qu'on peut aisément repasser le concours avec succès, cela manifeste surtout la dégradation de la condition d'enseignant...) Et quand je vois les histoires de master MEEF imposés à des agrégés, titulaires d'un M2 et doctorants...Il y a de quoi décourager encore plus les candidats potentiels.

Le pire c'est que je pense que les dirigeants comptent au final sur la mastérisation pour garder du personnel peu regardant et corvéable à merci.

Et moi aussi, quand je vois les conditions d'entrée dans le métier de ma mère, rien à voir : elle a eu les IPES, après l'agreg elle aussi me racontait que son stage consistait surtout en observation et un peu de pratique sous la tutelle d'une tutrice bienveillante (avec un salaire de stagiaire agrégé donc, comme le font remarquer certains, ce qu'on propose maintenant en M2 MEEF sans rémunération si j'ai bien compris).

_________________
« Ici le sommeil commença à gagner Alice. Elle répétait, à moitié endormie : « Les chats mangent-ils les chauves-souris ? Les chats mangent-ils les chauves-souris ? » Et quelquefois : « Les chauves-souris mangent-elles les chats ? »
SandyVeg
SandyVeg
Niveau 9

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par SandyVeg le Dim 14 Sep 2014 - 18:05
Ben moi, je comprends que des stagiaires démissionnent. Certains stagiaires devaient rester dans leur académie d'après les textes officiels. Pour les autres, les bonifications familiales n'ont pas été prises en compte.
Alors oui, c'est un emploi à vie, mais on peut aussi ne pas être prêt à sacrifier sa vie personnelle.
J'ai la chance d'être restée dans mon académie en tant que stagiaire puis comme néotit (les barres d'entrée y sont basses en maths), mais si ça n'avait pas été le cas, j'aurais moi aussi démissionné (et repassé le CAPES ensuite car j'aime vraiment l'enseignement).
Bon courage à tous les stagiaires qui se sont fait avoir par le ministère !

_________________
Parcours :
Enseignante spécialisée
2017-2019 : T5 & T6 - Coordonnatrice d'un dispositif ULIS collège + formation CAPPEI.
Prof de maths
2015-2017 : T3 & T4 - Classes de 6e et de 3e - PP 6e + coordo Maths + coordo 6e
2014-2015 : T2 - Classes de 5e et de 4e
2013-2014 : T1 - Classes de 5e, 4e, 3e, 2nde et 1ère
2012-2013 : Stagiaire - Classes de 4e et de 3e
2012 : 3e concours du CAPES
2009-2012 : Contractuelle - Plein de petits remplacements en collège et lycée
2005-2012 : Cours particuliers - Collège, lycée et prépa ECE
Informaticienne
2000-2004 : Ingénieur en informatique
1999-2000 : Monitrice d'informatrice à la fac
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Sage

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 18:39
@qui ne tente rien... a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Iphigénie a écrit:ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
Oui, ils n'ont pas l'emploi à vie, et  sont à la fois à l'essai et en formation. Dans toute la fonction publique, on envoie les stagiaires le plus près de chez eux, sauf quand il y a une école nationale, auquel cas il existe un hébergement. Il n'est de l'intérêt de personne, et surtout pas du service public,  de durcir leurs conditions, de les faire déménager pour un an, de mettre en péril leur stage, avec leur famille le cas échéant, pour les réaffecter l'année suivante à l'autre bout du pays.

Après, une fois titulaires, nous sommes bien d'accord, on n'a aucun droit à rester "chez soi" dans la fonction publique, sauf  bien entendu concours à recrutement régional ou académique.  

 yesyes  on a enfin compris le sens de ma question ! Elle partait du constat que dans mon entourage, beaucoup d'enseignants ont fait un stage à "proximité" et bougeaient l'année de la titularisation. On ne parle pas de faire toute sa carrière dans le lycée au bout de sa rue non plus...

J'ai le regret d'apprendre qu'avec ma dispo, je devrais être bannie de la fonction publique... le chef d'établissement que j'ai appelé dès mi juillet pour l'informer avait plutôt l'air compréhensif,  voir légèrement ininteressé que dans la m...
Moi je parlais surtout des gens qui refusent de bouger après leur stage....
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par MelanieSLB le Dim 14 Sep 2014 - 18:59
@Hérodoute a écrit:
Je vais faire hurler des stagiaires ??? ==> Vous aviez signé (façon de parler) au moment de vous inscrire au concours, non ?
Eh bien, non, justement: la loi voulait que la plupart des stagiaires cette année reste dans leur académie d'origine! Et je comprends parfaitement que le non-respect de la loi de l'Etat par l'Etat soit suffisant pour pousser à la démission.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
qui ne tente rien...
qui ne tente rien...
Niveau 9

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par qui ne tente rien... le Dim 14 Sep 2014 - 19:01
Du coup, là, je vous rejoins davantage.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par User5899 le Dim 14 Sep 2014 - 19:02
Pas la peine de s'énerver contre ce qui se passe parfois en classe : on a de nouveaux collègues qui sont de vrais adolescents en pleine crise de droits et de vie personnelle.
Pour moi, "la plupart" ne signifie pas "tous".
Guillaume le Grand
Guillaume le Grand
Fidèle du forum

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Guillaume le Grand le Dim 14 Sep 2014 - 19:05
Cripure a écrit:Pas la peine de s'énerver contre ce qui se passe parfois en classe : on a de nouveaux collègues qui sont de vrais adolescents en pleine crise de droits et de vie personnelle.
Pour moi, "la plupart" ne signifie pas "tous".
C'est sûr que ça ne concerne que les stagiaires. Suffit de lire des topics où on râle sur les emplois du temps, le CDE qui ne va pas, etc. Tout le monde aurait le droit de râler, de s'interroger sauf les stagiaires Rolling Eyes

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
qui ne tente rien...
qui ne tente rien...
Niveau 9

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par qui ne tente rien... le Dim 14 Sep 2014 - 19:08
Cripure a écrit:Pas la peine de s'énerver contre ce qui se passe parfois en classe : on a de nouveaux collègues qui sont de vrais adolescents en pleine crise de droits et de vie personnelle.
Pour moi, "la plupart" ne signifie pas "tous".
Ça m'agace tellement d'avoir été dans l'impossibilité de prendre mon poste cette année que je suis peut être un peu trop à fleur de peau dès que l'on aborde ce sujet Embarassed  !
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par Pierre-Henri le Dim 14 Sep 2014 - 19:34
Cripure a écrit:Pas la peine de s'énerver contre ce qui se passe parfois en classe : on a de nouveaux collègues qui sont de vrais adolescents en pleine crise de droits et de vie personnelle.
Pour moi, "la plupart" ne signifie pas "tous".


On pourrait renverser la proposition, et dire que si l'éducation nationale en est là où elle est aujourd'hui, c'est parce qu'une génération de professeurs a tout gobé, qu'elle a accepté toutes les humiliations en silence, qu'elle a applaudi son déclassement, béni sa servitude, chanté sa paupérisation et, tout ça, au nom de la "vocation". Au moins, ces démissionnaires, eux, résistent.
titrit
titrit
Niveau 7

Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée... - Page 4 Empty Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

par titrit le Dim 14 Sep 2014 - 20:12
bien dit Pierre-Henri!!!
Je me souviens de ma grand-mère qui me disait qu'elle avait commencé à enseigner avec un lit de camp dans le couloir en guise de chambre...
Puis qu'elle pleurait le soir, avec toutes ses corrections à faire, juste avant la retraite.
Bon, on peut aussi améliorer les choses;

Surtout, que même les plus nuls qui passent le capes ont un bac +5 minimum, et souvent une vie familiale bien entamée. On passe le concours à 30, 40, 50 ans!
Que faire des familles recomposées, des gardes-alternées, des parents isolés qui ont un réseau qui les aide à tenir?
Beaucoup de ces cas n'existaient pas il y a 20 ans. Et le système des points n'est pas assez efficace dans certaines zones très demandées.
Perso, je suis à fond pour la mission éducative, mais je me dois aussi de penser à mes enfants et à leur père. Le calcul se fait aussi en euros... On perd de l'argent si on part lorsqu'on a déjà une maison.
Je comprends aussi que l'on soit agacé d'être géré par un ordi.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum