Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Philippe71
Niveau 1

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Philippe71 Lun 29 Sep 2014 - 1:40
Je m'y perds un peu: si on a obtenu le Master MEEF (arts plastiques pour moi) mais qu'on rate au CAPES, est-ce que le Master peut servir à autre chose qu'à l'enseignement dans l'Education Nationale. J'espère bien réussir, mais je me pose tout de même la question....


Dernière édition par Madame_Prof le Lun 29 Sep 2014 - 8:25, édité 1 fois (Raison : Titre précisé)
Primura
Primura
Niveau 9

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Primura Lun 29 Sep 2014 - 7:35
Heu... Tout dépend de ce que tu souhaites faire et de comment tu vends les compétences acquises dans le Master... Mais en général, non, ça ne sert pas vraiment...
Marmont
Marmont
Niveau 9

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Marmont Lun 29 Sep 2014 - 8:12
Effectivement, sans concours il a peu (pas) de valeur.

_________________
"Tous pour un, chacun pour soi"... Non, ça doit pas être ça...Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  3795679266 
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 12:46
Philippe71 a écrit:Je m'y perds un peu: si on a obtenu le Master MEEF (arts plastiques pour moi) mais qu'on rate au CAPES, est-ce que le Master peut servir à autre chose qu'à l'enseignement dans l'Education Nationale. J'espère bien réussir, mais je me pose tout de même la question....
Le master MEEF en lui-même, sur le marché, j'ai bien peur qu'il ne vaille rien du tout. Mais un diplôme à partir de  bac +3 ouvre l'accès à pratiquement tous les concours  de catégorie A de la Fonction Publique , peu importe , et a fortiori à tous les concours tout court, de catégorie  B et C .
Certes, il faut souvent compléter son cursus (souvent par une formation juridique minimale) mais le choix est grand : administration centrale, territoriale, fonction publique hospitalière dans les services administratifs , ministère des finances (douanes, fraudes, trésor..), police nationale, équipement...
L'embarras du choix, avec des concours  comportant une bonne part d'épreuves généralistes (cultrue G, rédaction, synthèse).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pierre-Henri Lun 29 Sep 2014 - 13:04
Le master MEEF est-il celui qui prépare le mieux à ces épreuves (composition de culture générale, synthèse de dossier) ? D'après la petite expérience que j'en ai, ceux qui s'en sortent le mieux sont les lettres classiques et les philosophes. La synthèse de dossier demande la pratique régulière d'une lecture attentive, analytique ; tandis qu'une dissert de culture gé reste une dissert. Je soupçonne que ces exercices ne sont pas au coeur d'une formation MEEF.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 13:46
Pierre-Henri a écrit:Le master MEEF est-il celui qui prépare le mieux à ces épreuves (composition de culture générale, synthèse de dossier) ? D'après la petite expérience que j'en ai, ceux qui s'en sortent le mieux sont les lettres classiques et les philosophes. La synthèse de dossier demande la pratique régulière d'une lecture attentive, analytique ; tandis qu'une dissert de culture gé reste une dissert. Je soupçonne que ces exercices ne sont pas au coeur d'une formation MEEF.
Oui mais si celui qui a fait un MEEF n'a rien de plus, il n'a rien de moins non plus qu'un autre licencié, parce qu'avant le MEEF , il y a une licence. Il n'a pas tout perdu pendant le MEEF  (un peu comme si l'on disait qu'on a régressé pendant l'IUFM   diable ). Et de toute manière, un concours se prépare spécifiquement, le tout est d'avoir non la capacité de l'avoir du jour au lendemain, à brûle-pourpoint, mais la capacité à le préparer. Des étudiants d'origines diverses passent par exemple par les IPAG, dans cette optique.
Dans ma vie professionnelle antérieure, et surtout en tant que syndicaliste,  j'ai vraiment vu de tout dans diverses administrations des gens ayant fait histoire au ministère des finances ou aux douanes, des gens ayant fait du droit dans l'EN (et en LC, même !) , des ex étudiants histoire de l'art dans la police, des philosophes et des LC un peu partout effectivement.
Mais c'est sûr que le MEEF ne vaut rien en lui-même, personne n'en veut, même pas l'EN puisqu'il faut réussir le concours. C'était juste un tour de passe-passe pour professionnaliser le métier (notons : avant, il n'y avait que des amateurs) tout en rendant cette formation diplômante , et collant aux critères. Peut-être que le MEEF donnera une priorité pur être contractuel.
A ce que j'ai constaté, il vaut mieux apprendre à faire des pizzas, c'st plus intéressant et utile à une reconversion . Mais ça ne veut pas dire que la victime le lauréat d'un MEEF n'st pas bon à autre chose qu'à régurgiter ce qu'on lui a fait avaler. Very Happy Il a sans doute eu des "compétences" , avant.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lilypims Lun 29 Sep 2014 - 16:11
Tu pourras toujours tenter le concours de professeur d'enseignement artistique dans la fonction territoriale (je crois). Si tu l'obtiens, tu auras un délai de trois ans pour trouver un poste.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Pedro Cordoba
Niveau 7

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pedro Cordoba Lun 29 Sep 2014 - 17:10
Question - vraie question comme on dit - : Est-ce qu'un master est désormais nécessaire pour être titularisé dans le corps A de la fonction publique ou bien est-ce une particularité des concours d'enseignement?
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pierre-Henri Lun 29 Sep 2014 - 17:24
Pour le concours externe de conservateur de bibliothèques en territoriale, c'est toujours bac+3.

Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 17:37
Pedro Cordoba a écrit:Question - vraie question comme on dit - : Est-ce qu'un master est désormais nécessaire pour être titularisé dans le corps A de la fonction publique ou bien est-ce une particularité des concours d'enseignement?

Une pure spécialité des concours d'enseignement. Le classement hiérarchique des corps se fait par la grille indiciaire, liée au niveau initial exigible.
La plupart des concours de catégorie A de l'échelle de rémunération allant jusqu'à 783 majoré sont à bac + 3 requis au moment de l'intégration dans le corps (L'ancien capes requérait déjà un de plus, puisqu'il était acquis).
Après, tout fonctionnaire de catégorie A titulaire est réputé détenteur d'un niveau titre I, il peut passer d'autres concours (par exemple la prépa ENA réduite à un an). Il y a aussi des formations diplômantes.

A bac + 4 (capes actuel, puisque le master est obtenu en tant que salarié) ou 5 (agrégation) acquis , on tape dans les carrières menant aux échelles lettres B et au-delà.
http://www.fonction-publique.gouv.fr/fonction-publique/statut-et-remunerations-25

http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat.php


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pierre-Henri Lun 29 Sep 2014 - 17:46
Après avoir farfouillé, le concours externe de conservateur du patrimoine en territoriale est aussi accessible à niveau licence. Cependant, je cite le rapport de jury :

------------------------------------------------------------------------------
Comme les années précédentes, tous les lauréats des concours externes ont une formation
initiale supérieure de niveau master au moins :

- 22 lauréats ont une formation ou une double formation de niveau master 1 et 25 des 34 lauréats ont été élèves de l’Ecole du Louvre.

- 8 lauréats sont issus de l’Ecole nationale des Chartes [...] 2 lauréats sont titulaires du diplôme
d’archiviste-paléographe et 6 lauréats présenteront, au printemps 2014, leur thèse à l’Ecole nationale
des Chartes en vue de l’obtention de ce diplôme. En complément de cette formation, ces lauréats sont
déjà titulaires d’un diplôme universitaire de master 2 en histoire ou histoire de l’art. 2 lauréats sont
également doctorants.

- 3 lauréats sont titulaires du diplôme de master de l’Institut des études politiques de Paris, dont deux
également d’un master 1 d’histoire de l’art.

- 1 lauréat est titulaire d’un diplôme d’ingénieur et d’un MBA.
Parmi ces lauréats, 1 lauréat est issu de l’Ecole normale supérieure Lettres et Sciences
humaines de Lyon, un second est titulaire du grade de docteur de l’université (doctorat de préhistoire)
et 2 autres lauréats poursuivent leurs travaux scientifiques en thèse de doctorat (archéologie et
histoire de l’art). 4 lauréats sont également lauréats du concours externe d’attaché territorial de conservation
du patrimoine et un cinquième lauréat est titulaire de l’agrégation de lettres modernes.
Enfin, 19 lauréats ont suivi au moins une classe préparatoire aux concours de recrutement
des conservateurs patrimoine à l’Université (Paris I, Paris IV et Paris X), à l’Ecole du Louvre ou au
Conservatoire national des arts et métiers et au Muséum national d’histoire naturelle. 2 lauréats sont
par ailleurs issus de la promotion 2012-2013 de la classe préparatoire intégrée créée par l'Institut
national du patrimoine, l'École du Louvre et l'Ecole nationale des chartes.
------------------------------------------------------------------

Pardon pour la longue citation. Il s'agit de montrer que le niveau bac + 3 n'est qu'une vaste blague. Pour avoir une chance, les candidats doivent avoir beaucoup, beaucoup plus que ça. Je cite longuement pour montrer aussi que ces candidats, qu'on imagine point trop manchots, échappent à l'éducation nationale, qui est censée recruter à bac + 5.


Dernière édition par Pierre-Henri le Lun 29 Sep 2014 - 17:52, édité 1 fois
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 17:52
Pierre-Henri a écrit:Après avoir farfouillé, le concours externe de conservateur du patrimoine en territoriale est aussi accessible à niveau licence. Cependant, je cite le rapport de jury :

------------------------------------------------------------------------------
Comme les années précédentes, tous les lauréats des concours externes ont une formation
initiale supérieure de niveau master au moins :

- 22 lauréats ont une formation ou une double formation de niveau master 1 et 25 des 34 lauréats ont été élèves de l’Ecole du Louvre.

- 8 lauréats sont issus de l’Ecole nationale des Chartes [...] 2 lauréats sont titulaires du diplôme
d’archiviste-paléographe et 6 lauréats présenteront, au printemps 2014, leur thèse à l’Ecole nationale
des Chartes en vue de l’obtention de ce diplôme. En complément de cette formation, ces lauréats sont
déjà titulaires d’un diplôme universitaire de master 2 en histoire ou histoire de l’art. 2 lauréats sont
également doctorants.

- 3 lauréats sont titulaires du diplôme de master de l’Institut des études politiques de Paris, dont deux
également d’un master 1 d’histoire de l’art.

- 1 lauréat est titulaire d’un diplôme d’ingénieur et d’un MBA.
Parmi ces lauréats, 1 lauréat est issu de l’Ecole normale supérieure Lettres et Sciences
humaines de Lyon, un second est titulaire du grade de docteur de l’université (doctorat de préhistoire)
et 2 autres lauréats poursuivent leurs travaux scientifiques en thèse de doctorat (archéologie et
histoire de l’art). 4 lauréats sont également lauréats du concours externe d’attaché territorial de conservation
du patrimoine et un cinquième lauréat est titulaire de l’agrégation de lettres modernes.
Enfin, 19 lauréats ont suivi au moins une classe préparatoire aux concours de recrutement
des conservateurs patrimoine à l’Université (Paris I, Paris IV et Paris X), à l’Ecole du Louvre ou au
Conservatoire national des arts et métiers et au Muséum national d’histoire naturelle. 2 lauréats sont
par ailleurs issus de la promotion 2012-2013 de la classe préparatoire intégrée créée par l'Institut
national du patrimoine, l'École du Louvre et l'Ecole nationale des chartes.
------------------------------------------------------------------

Pardon pour la longue citation. Il s'agit de montrer que le niveau bac + 3 n'est qu'une vaste blague. Pour avoir une chance, les candidats doivent avoir beaucoup, beaucoup plus que ça.
C'est vrai pour la plupart des concours de la FP . Le seul fait qu'il faille souvent s'y reprendre à plusieurs fois amène les candidats à poursuivre simultanément leurs études , donc à avoir des masters. Ce qui d'ailleurs n'apporte pas grand-chose, beaucoup moins que les prépas concours. (On le voit même dans l'EN :rares sont ceux à qui le master a donné un coup de pouce pour l'agreg).
Là où c'est encore plus effrayant, c'est pour les concours de catégorie C, une majorité a une licence ou plus. Eh oui ! le chômage, c'est la ruée sur les concours.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
qui ne tente rien...
qui ne tente rien...
Niveau 9

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par qui ne tente rien... Lun 29 Sep 2014 - 18:09
Le chômage, c'est la ruée sur les concours, c'est clair, mais actuellement, le niveau demandé au concours d'attaché (au-moins pour la filière culturelle), ne correspond pas avec un niveau licence. Pour la filière administrative, avec une très bonne préparation, peut-être, mais la concurrence est rude. Le niveau bac+3 est donc effectivement une vaste blague.
Il me semble impensable de le passer sans un bac + 5 et même si, par chance, quelqu'un le réussissait avec une licence, il lui serait bien difficile de trouver un poste pour valider son concours derrière. En effet, après l'obtention du concours, vient l'entretien d'embauche...
Après, il y a des bêtes à concours, particulièrement brillantes, qui font exception, ou des personnes qui le passent en interne, sans x années d'études, mais avec un bagage solide.
Quant au concours de conservateur, avec un bac + 3, hahaha...


Dernière édition par qui ne tente rien... le Lun 29 Sep 2014 - 18:32, édité 1 fois
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pierre-Henri Lun 29 Sep 2014 - 18:18
Ca prouve à quel point les concours de l'enseignement (même l'agrégation) sont largués.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 19:16
qui ne tente rien... a écrit:Le chômage, c'est la ruée sur les concours, c'est clair, mais actuellement, le niveau demandé au concours d'attaché (au-moins pour la filière culturelle), ne correspond pas avec un niveau licence. Pour la filière administrative, avec une très bonne préparation, peut-être, mais la concurrence est rude. Le niveau bac+3 est donc effectivement une vaste blague.
Il me semble impensable de le passer sans un bac + 5 et même si, par chance, quelqu'un le réussissait avec une licence, il lui serait bien difficile de trouver un poste pour valider son concours derrière. En effet, après l'obtention du concours, vient l'entretien d'embauche...
Après, il y a des bêtes à concours, particulièrement brillantes, qui font exception, ou des personnes qui le passent en interne, sans x années d'études, mais avec un bagage solide.
Quant au concours de conservateur, avec un bac + 3, hahaha...
Dans les administrations de la FPE, on ne valide pas le concours. On est reçu, stagiaire ou école. Ceux qui visent ces concours (IRA et concours directs) font une prépa spécifique le plus tôt possible, et ont des chances.

Pierre-Henri a écrit:Ca prouve à quel point les concours de l'enseignement (même l'agrégation) sont largués.
Evidemment : si quelqu'un a 5 ans minimum devant lui à user ses fonds culotte, il va choisir autre chose s'il est brillant. On va de plus en plus vers des concours passés par défaut : l'étudiant qui s'est "fait plaisir", dans une filière sans trop de débouchés et donc devient enseignant. Et finalement, ça n'est pas la plus mauvaise solution, il vaut quand même mieux être enseignant qu'adjoint administratif.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pierre-Henri Lun 29 Sep 2014 - 19:31
Faut quand même dire ce qui est : les postes de catégorie A dans la territoriale, dans les domaines culturels, ça fait rêver. J'ai des amis qui travaillent pour les musées de la ville de Paris, ils sont bien payés, ils ont un logement de fonction classe à Saint-Germain-en-Laye (gratos, chauffage et électricité compris), ils travaillent dans des cadres sublimes, ils organisent des expositions, des colloques...

De mon côté, je suis théoriquement plus qualifié qu'eux, et j'ai passé l'essentiel de l'année dernière à tenter d'inculquer quelques bribes de savoir à des quatrièmes lourdingues dans un collège en préfabriqué, pour un salaire que refuserait n'importe quel charcutier moyennement doué.
avatar
Pedro Cordoba
Niveau 7

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pedro Cordoba Lun 29 Sep 2014 - 20:01
Tout ce que je lis me confirme dans l'idée que je défends depuis de longues années.

Il y a des concours de la catégorie A offrant des débouchés bien plus gratifiants que celui de certifié o même d'agrégé. Mais les postes sont peu nombreux et les concours sont très difficiles d'accès.

Il est plus facile de réussir un CAPES. Mais même pour les concours d'enseignement, il s'est produit un déplacement vers le haut des diplômes requis (de façon officieuse). Personne ne présente le concours de conservateur du patrimoine avec une licence, bien que ce soit le niveau minimum exigé. C'est pourquoi, il est utopique de vouloir réussir le CAPES en M1 et les universitaires devraient refuser d'envoyer leurs étudiants de licence préparer le concours en Espé.

Beaucoup de collègues vivent hors du monde réel. Ils ont dans la tête l'idée absurde que les choses continuent comme avant et que demander d'avoir un master complet avant de passer les concours rallonge indument la scolarité, est socialement injuste, etc. Raisonner de cette façon est en réalité indécent. Cela revient à dire aux pauvres : les études longues, c'est pas pour vous; tirez-vous avec votre licence et basta. Et en plus on les envoie dans le mur : ils échouent au concours et sortent au mieux de l'Espé avec un pseudo-master d'enseignement dont toute le monde reconnaît qu'il ne sert à rien. Et surtout pas à se reconvertir dans la préparation d'un autre concours de la catégorie A.

Tout cela a des conséquences claires. Les Espé ont été mises en place sans tenir le moins du monde compte de la réalité des concours. Avec le concours à Bac+4 on est même revenu en arrière par rapport à l'étape Darcos-Chatel. Ces écoles s'adressent à un public qui ne peut pas réussir et les étudiants de M1 meef vont tout droit à l'échec. D'où les magouilles actuelles pour obliger les stagiaires titulaires d'un master à s'inscrire dans des masters meef ou des DU.

Il faut prendre acte du fait qu'une licence aujourd'hui, ce n'est rien du tout. Les études universitaires commencent en master. Les seuls masters ayant un intérêt quelconque sont les masters disciplinaires et les vrais masters pros. Ce sont ces diplômes-là qu'il faut avoir obtenus pour se présenter avec de petites chances de succès aux bons concours de la catégorie A et même à un simple CAPES. Les Espé sont en trop dans le paysage universitaire. Elles ne sont pas seulement inutiles, elles constituent une véritable chausse-trappe pour les malheureux qui s'y trouvent inscrits.


Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 20:03
Pierre-Henri a écrit:Faut quand même dire ce qui est : les postes de catégorie A dans la territoriale, dans les domaines culturels, ça fait rêver. J'ai des amis qui travaillent pour les musées de la ville de Paris, ils sont bien payés, ils ont un logement de fonction classe à Saint-Germain-en-Laye (gratos, chauffage et électricité compris), ils travaillent dans des cadres sublimes, ils organisent des expositions, des colloques...

De mon côté, je suis théoriquement plus qualifié qu'eux, et j'ai passé l'essentiel de l'année dernière à tenter d'inculquer quelques bribes de savoir à des quatrièmes lourdingues dans un collège en préfabriqué, pour un salaire que refuserait n'importe quel charcutier moyennement doué.
La territoriale est recherchée, parce que ça permet de choisir sa région, d'avoir des primes selon la collectivité, mais le revers de la médaille, c'est que ce système  en partie privée (entretien d'embauche) , en partie politique  impose parfois des qualités de souplesse dorsale et demande d'user des pantalons aux genoux. Ou alors il faut du pot, être au bon endroit au bon moment, avec le truc recherché, ou encore un détachement quand on est déjà fonctionnaire et qu'une opportunité se présente.   Reconnaissons quand même une qualité à l'EN, c'est l'anonymat de ses concours (ce qui m'a permis de partir au pied levé sans rien demander à personne et d'évoluer de me promouvoir de la même manière par la suite).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 20:13
Pedro Cordoba a écrit:Tout ce que je lis me confirme dans l'idée que je défends depuis de longues années.

Il y a des concours de la catégorie A offrant des débouchés bien plus gratifiants que celui de certifié o même d'agrégé. Mais les postes sont peu nombreux et les concours sont très difficiles d'accès.

Il est plus facile de réussir un CAPES. Mais même pour les concours d'enseignement, il s'est produit un déplacement vers le haut des diplômes requis (de façon officieuse). Personne ne présente le concours de conservateur du patrimoine avec une licence, bien que ce soit le niveau minimum exigé. C'est pourquoi, il est utopique de vouloir réussir le CAPES en M1 et les universitaires devraient refuser d'envoyer leurs étudiants de licence préparer le concours en Espé.

Beaucoup de collègues vivent hors du monde réel. Ils ont dans la tête l'idée absurde que les choses continuent comme avant et que demander d'avoir un master complet avant de passer les concours rallonge indument la scolarité, est socialement injuste, etc. Raisonner de cette façon est en réalité indécent. Cela revient à dire aux pauvres : les études longues, c'est pas pour vous; tirez-vous avec votre licence et basta. Et en plus on les envoie dans le mur : ils échouent au concours et sortent au mieux de l'Espé avec un pseudo-master d'enseignement dont toute le monde reconnaît qu'il ne sert à rien. Et surtout pas à se reconvertir dans la préparation d'un autre concours de la catégorie A.

Tout cela a des conséquences claires. Les Espé ont été mises en place sans tenir le moins du monde compte de la réalité des concours. Avec le concours à Bac+4 on est même revenu en arrière par rapport à l'étape Darcos-Chatel. Ces écoles s'adressent à un public qui ne peut pas réussir et les étudiants de M1 meef vont tout droit à l'échec. D'où les magouilles actuelles pour obliger les stagiaires titulaires d'un master à s'inscrire dans des masters meef ou des DU.

Il faut prendre acte du fait qu'une licence aujourd'hui, ce n'est rien du tout. Les études universitaires commencent en master. Les seuls masters ayant un intérêt quelconque sont les masters disciplinaires et les vrais masters pros. Ce sont ces diplômes-là qu'il faut avoir obtenus pour se présenter avec de petites chances de succès aux bons concours de la catégorie A et même à un simple CAPES. Les Espé sont en trop dans le paysage universitaire. Elles ne sont pas seulement inutiles, elles constituent une véritable chausse-trappe pour les malheureux qui s'y trouvent inscrits.


Je suis assez d'accord, sauf sur le fait que des étudiants n'ont aucune chance d'avoir le capes en MEEF 1. Si , j'en ai vu, des stagiaires (une des miennes par exemple) qui étaient de bons étudiants et ont pris ce parcours pour avoir , à ce qu'on leur avait dit, plus de chances et pour se simplifier la vie une fois en stage de titularisation, également MEEF 2. Ce qui est certain, c'est que ça les éloigne ensuite des exigences de l'agrégation, ces deux années, il faut tout reprendre.Quant à d'autres concours, même pas en rêve...

Pour les concours de la FP, leur préparation se fait plus souvent non pas après X années, mais concomitamment à un cursus bien ciblé, par les IPAG entre autres, même avant la licence. Là, ça donne des chances réelles, car pas mal de maquettes de concours ont des points communs. Ce n'est pas un cul-de-sac comme le MEEF, il y a plusieurs portes de sortie.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Pedro Cordoba
Niveau 7

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Pedro Cordoba Lun 29 Sep 2014 - 20:31
@ Lefteris,
Il est évident que de bons étudiants peuvent réussir le CAPES en M1 meef. Mais ce sont justement ceux qui auraient pu aussi réussir l'agrégation alors que le parcours ESPE leur rend cette perspective à peu près impossible. Une telle conséquence est à mon sens inadmissible.

En outre, on ne met pas en place une structure aussi lourde que les Espé pour quelques bons étudiants qui auraient réussi dans n'importe quel dispositif. C'est à la masse des inscrits qu'il faut penser. Et pour eux l'Espé est un piège terrible.

Pour le reste vous avez raison : sauf quelques étudiants qui se dirigeraient avec des chances certaines de réussite vers l'agreg et la thèse (ou seulement l'un des deux selon les disciplines), le parcours le plus utile pour accéder à des postes intéressants dans la FP, ce sont les IPAG. Faire en même temps un master d'histoire ou d'archéologie ou de géographie pour le concours du patrimoine par exemple, ce peut être une bonne chose. Je dis master parce que les licences disciplinaires vont peu à peu disparaître. Je viens de lire par exemple que Paris 6 met en place une licence globale de sciences, la spécialisation aura lieu en master. C'est ce chemin-là qui va s'imposer dans toutes les disciplines et cela rend encore plus absurde le passage par l'Espé pour préparer un concours comme le Capes.
qui ne tente rien...
qui ne tente rien...
Niveau 9

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par qui ne tente rien... Lun 29 Sep 2014 - 20:32
Pierre-Henri a écrit:Faut quand même dire ce qui est : les postes de catégorie A dans la territoriale, dans les domaines culturels, ça fait rêver. J'ai des amis qui travaillent pour les musées de la ville de Paris, ils sont bien payés, ils ont un logement de fonction classe à Saint-Germain-en-Laye (gratos, chauffage et électricité compris), ils travaillent dans des cadres sublimes, ils organisent des expositions, des colloques...

De mon côté, je suis théoriquement plus qualifié qu'eux, et j'ai passé l'essentiel de l'année dernière à tenter d'inculquer quelques bribes de savoir à des quatrièmes lourdingues dans un collège en préfabriqué, pour un salaire que refuserait n'importe quel charcutier moyennement doué.

Les postes d'archiviste dans les départements sinistrés,  sans budget, moi perso ça ne me fait pas rêver Razz et pourtant,  territoriale,  filière culturelle, sensiblement le même salaire que les profs. Et organiser des expos, ça fait rêver,  mais ça peut être très chiant...
Après,  l'imaginaire fait bcp : je connais plusieurs personnes qui se sont rabattues sur des IRA ou autres concours après plusieurs échecs au CAPES. J'ai l'impression que le concours d'attaché est plus difficile que le capes, mes amis attachés pensent l'inverse.
Moral : on est tous brillants Laughing et, si on veut un bon salaire,  mieux vaut fuir l'enseignement et la fonction publique territoriale.  (J'ai subi quelques moqueries d'un ami maçon...)
qui ne tente rien...
qui ne tente rien...
Niveau 9

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par qui ne tente rien... Lun 29 Sep 2014 - 20:40
Les IPAG préparent très bien, mais heureusement, car il faut réussir un test d'entrée, soit un premier concours... et donc être déjà bien armé niveau culturel...
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lefteris Lun 29 Sep 2014 - 22:42
Pedro Cordoba a écrit:@ Lefteris,
Il est évident que de bons étudiants peuvent réussir le CAPES en M1 meef. Mais ce sont justement ceux qui auraient pu aussi réussir l'agrégation alors que le parcours ESPE leur rend cette perspective à peu près impossible. Une telle conséquence est à mon sens inadmissible.

En outre, on ne met pas en place une structure aussi lourde que les Espé pour quelques bons étudiants qui auraient réussi dans n'importe quel dispositif. C'est à la masse des inscrits qu'il faut penser. Et pour eux l'Espé est un piège terrible.

Pour le reste vous avez raison : sauf quelques étudiants qui se dirigeraient avec des chances certaines de réussite vers l'agreg et la thèse (ou seulement l'un des deux selon les disciplines), le parcours le plus utile pour accéder à des postes intéressants dans la FP, ce sont les IPAG. Faire en même temps un master d'histoire ou d'archéologie ou de géographie pour le concours du patrimoine par exemple, ce peut être une bonne chose. Je dis master parce que les licences disciplinaires vont peu à peu disparaître. Je viens de lire par exemple que Paris 6 met en place une licence globale de sciences, la spécialisation aura lieu en master. C'est ce chemin-là qui va s'imposer dans toutes les disciplines et cela rend encore plus absurde le passage par l'Espé pour préparer un concours comme le Capes.
Tout à fait d'accord sur ce ce que j'ai mis en gras.
Quant aux licences disciplinaires, c'est le monde à l'envers (ça devient un nouveau bac ? ) . Fut un temps où c'était justement le plus gros morceau, où l'on était très exigeant, justement pour sélectionner et préparer aux concours. En LC par exemple, les thèmes de DEUG étaient plus proches des exigences de l'agreg que tout par la suite, hormis la préparation bien entendu ...Qui trouvera-t-on comme spécialiste de bon niveau, à l'avenir, dans ce genre de matières ? Tous ceux qui auraient pu seront partis avant , et ceux qui resteront, ce sera faute de choix. Même les normaliens renâclent désormais No , vu le risque de ne pas faire de recherche et de moisir dans le second degré .

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
oloc
oloc
Niveau 6

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par oloc Lun 29 Sep 2014 - 23:43
Lefteris a écrit:
La territoriale est recherchée, parce que ça permet de choisir sa région, d'avoir des primes selon la collectivité, mais le revers de la médaille, c'est que ce système  en partie privée (entretien d'embauche) , en partie politique  impose parfois des qualités de souplesse dorsale et demande d'user des pantalons aux genoux. Ou alors il faut du pot, être au bon endroit au bon moment, avec le truc recherché, ou encore un détachement quand on est déjà fonctionnaire et qu'une opportunité se présente.   Reconnaissons quand même une qualité à l'EN, c'est l'anonymat de ses concours (ce qui m'a permis de partir au pied levé sans rien demander à personne et d'évoluer de  me promouvoir de la même manière par la suite).

Je n'irai pas jusqu'à prétendre que le copinage n'existe pas dans la territoriale, mais il ne faudrait pas en exagérer la portée. Il est tout-à-fait possible de passer les concours A et de se faire recruter. Bien entendu, il ne faut pas être difficile sur le premier poste, et accepter une certaine mobilité géographique. Comme tout le monde à ce niveau, je pense. Cependant, et ça a été mon choix, on peut absolument refuser de postuler en banlieue parisienne, ce qui est un grand avantage par rapport à l'EN.

Il y a un truc qui peut passer pour du copinage/piston, c'est la nomination des contractuels sur leur poste une fois concours obtenu. Ça tend à être la norme pour les jeunes attachés, qui se font d'abord recruter à la sortie des études en CDD, selon un processus classique et pas forcément biaisé. Ensuite, s'ils donnent satisfaction, ils passent le concours (avec prepa CNFPT payée par la collectivité), et sont nommés. Evidemment à ce momment là, le poste est obligatoirement publié, mais les autres n'ont aucune chance. C'est un dévoiement de l'esprit des concours (déjà bien atteint par le système FPT), mais c'est bien ainsi que ça se passe, et ça peut donner une image assez déplorable en effet.

Concernant les rémunérations, ça dépend beaucoup des collectivités. Dans les petites, on est souvent proche du traitement indiciaire, comme les PE. Dans les grandes, le régime indemnitaire est beaucoup plus confortable (encore plus dans la filière aministrative que dans la filière culturelle) ; ça peut faire 500 ou 600€ mensuels de différence en début de carrière.



Lizdarcy
Lizdarcy
Fidèle du forum

Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?  Empty Re: Que faire d'autre que passer le CAPES avec un master MEEF ?

par Lizdarcy Mar 30 Sep 2014 - 0:33
qui ne tente rien... a écrit:Le chômage, c'est la ruée sur les concours, c'est clair, mais actuellement, le niveau demandé au concours d'attaché (au-moins pour la filière culturelle), ne correspond pas avec un niveau licence. Pour la filière administrative, avec une très bonne préparation, peut-être, mais la concurrence est rude. Le niveau bac+3 est donc effectivement une vaste blague.
Il me semble impensable de le passer sans un bac + 5 et même si, par chance, quelqu'un le réussissait avec une licence, il lui serait bien difficile de trouver un poste pour valider son concours derrière. En effet, après l'obtention du concours, vient l'entretien d'embauche...
Après, il y a des bêtes à concours, particulièrement brillantes, qui font exception, ou des personnes qui le passent en interne, sans x années d'études, mais avec un bagage solide.
Quant au concours de conservateur, avec un bac + 3, hahaha...

Beaucoup se présentent car ça vaut carrément le coup! Ma soeur (élève très moyenne) a réussi du premier coup le concours d'attachée territoriale, elle bosse dans des supers locaux, près de chez elle, une grande sous-préfecture. Son stage de rentrée à Bordeaux (2heures de trajet) s'est fait ...en voiture avec chauffeur!!! Excusez du peu. Sa seule pression, c'est d'arriver à  pointer le nombre suffisant d'heures en laissant le moins possible ses enfants au CLAE, soit quasiment jamais en fait.D'ailleurs elle a son mercredi (c'est très souple) Ah oui et le meilleur, elle vient de reprendre après un congé parental de 3 ans et elle a déjà une semaine de vacances à la Toussaint!!! Vous voyez pourquoi elle rigole bien de moi aux réunions de famille!
Ah j'oubliais qu'elle a passé un concours en interne (opaque pour moi) et no problemo, vive les sousous. Elle fait des fautes d'orthographe et ne lis jamais, mais bon, ça ne compte peut-être pas.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum