Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Audrey
Audrey
Oracle

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Audrey le Jeu 23 Oct 2014 - 17:07
http://www.liberation.fr/societe/2014/10/22/l-education-nationale-meprise-t-elle-ses-chercheurs_1127256

Bonne lecture...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Esprit éclairé

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Ingeborg B. le Jeu 23 Oct 2014 - 18:57
@Audrey a écrit:http://www.liberation.fr/societe/2014/10/22/l-education-nationale-meprise-t-elle-ses-chercheurs_1127256

Bonne lecture...
Autant je suis d'accord pour le problème des détachements, autant certaines revendications me semblent injustifiées. Au hasard :
1) La prise en compte des années de détachement dans le supérieur pour les mutations.
2) Un grade spécifique pour les docteurs. Cela va contre la logique des concours.
Osmie
Osmie
Sage

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Osmie le Jeu 23 Oct 2014 - 18:58
Avant de lire l'article, je me dis que c'est une question rhétorique.
Après l'avoir lu, je ne change pas d'avis mais je trouve cette lettre vraiment maladroite. En vrac :

-Les congés de formation restent longs à obtenir pour tous les agents.
-Les aménagements d'EDT relèvent du CDE, il me semble ; "le refus de toute concession" est-il général ?
-Quelles sont les activités bénévoles que font des enseignants du secondaire à la fac (je connais des vacataires mais pas de bénévoles) ?
-L'EN "ne valorise pas assez le niveau de formation de ses agents" : c'est certain, mais le recrutement s'est longtemps fait à bac +3 (tant pis pour les titulaires d'une maîtrise, d'un DEA ou d'un doctorat), avec l'échelle indiciaire qui va avec. Davantage de diplômes n'a pas d’incidence sur le traitement.
Le diplôme demandé pour passer le CAPES a longtemps été la licence ; il faut désormais un master pour être titularisé. On le sait, c'est la FP : agents de catégorie A, B, C.
-La "recherche enrichit l'enseignement" ; c'est la porte ouverte à tous les sous-entendus : un professeur ne faisant pas de thèse arrête-t-il la recherche pour autant ? Se laisse-t-il vivre ? Les enseignants sont-ils plus impliqués dans la maîtrise de leur discipline parce qu'ils sont en thèse ?
-La prise en compte du titre de docteur pour les mutations...
-Un statut "enseignant-chercheur du secondaire"...on voit à quel point il n'y a plus de postes dans les facs...

La façon dont sont traités de nombreux thésards est dégueulasse : pas de poste, pas de perspective, précarité sans fin, micro-salaire pour faire des vacations, TD dont personne ne veut, etc. 
L'EN ne méprise pas ses enseignants-chercheurs du secondaire plus que ses autres enseignants, il me semble ; avec son sens de l'équité, elle les méprise tous,
Audrey
Audrey
Oracle

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Audrey le Jeu 23 Oct 2014 - 18:58
Moi, j'ai juste posté, je ne prends absolument pas position... je n'y connais rien. ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Esprit éclairé

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Ingeborg B. le Jeu 23 Oct 2014 - 19:01
Janne a écrit:Avant de lire l'article, je me dis que c'est une question rhétorique.
Après l'avoir lu, je ne change pas d'avis mais je trouve cette lettre vraiment maladroite. En vrac :

-Les congés de formation restent longs à obtenir pour tous les agents.
-Les aménagements d'EDT relèvent du CDE, il me semble ; "le refus de toute concession" est-il général ?
-Quelles sont les activités bénévoles que font des enseignants du secondaire à la fac (je connais des vacataires mais pas de bénévoles) ?
-L'EN "ne valorise pas assez le niveau de formation de ses agents" : c'est certain, mais le recrutement s'est longtemps fait à bac +3 (tant pis pour les titulaires d'une maîtrise, d'un DEA ou d'un doctorat), avec l'échelle indiciaire qui va avec. Davantage de diplômes n'a pas d’incidence sur le traitement.
Le diplôme demandé pour passer le CAPES a longtemps été la licence ; il faut désormais un master pour être titularisé. On le sait, c'est la FP : agents de catégorie A, B, C.
-La "recherche enrichit l'enseignement" ; c'est la porte ouverte à tous les sous-entendus : un professeur ne faisant pas de thèse arrête-t-il la recherche pour autant ? Se laisse-t-il vivre ? Les enseignants sont-ils plus impliqués dans la maîtrise de leur discipline parce qu'ils sont en thèse ?
-La prise en compte du titre de docteur pour les mutations...
-Un statut "enseignant-chercheur du secondaire"...on voit à quel point il n'y a plus de postes dans les facs...

La façon dont sont traités de nombreux thésards est dégueulasse : pas de poste, pas de perspective, précarité sans fin, micro-salaire pour faire des vacations, TD dont personne ne veut, etc. 
L'EN ne méprise pas ses enseignants-chercheurs du secondaire plus que ses autres enseignants, il me semble ; avec son sens de l'équité, elle les méprise tous,
Je suis d'accord avec toutes tes remarques. J'ai aussi été gênée par les sous-entendus et le caractère un peu prétentieux de certains arguments.
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Esprit éclairé

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Ingeborg B. le Jeu 23 Oct 2014 - 19:02
@Audrey a écrit:Moi, j'ai juste posté, je ne prends absolument pas position... je n'y connais rien. ;-)
Mais c'est intéressant. Merci d'avoir signalé cette pétition  Wink
avatar
barèges
Érudit

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par barèges le Jeu 23 Oct 2014 - 19:04
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par User5899 le Jeu 23 Oct 2014 - 19:05
Le décret de 1950, pour le coup, dit explicitement qu'un professeur du secondaire qui poursuit des études universitaires est une richesse pour le métier et que son administration doit, dans toute la mesure du possible, lui faciliter les choses en termes d'EdT.
avatar
Mr_Z
Niveau 5

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Mr_Z le Ven 24 Oct 2014 - 15:34
Cripure a écrit:Le décret de 1950, pour le coup, dit explicitement qu'un professeur du secondaire qui poursuit des études universitaires est une richesse pour le métier et que son administration doit, dans toute la mesure du possible, lui faciliter les choses en termes d'EdT.

Cripure j'ai regardé le décret, je n'ai pas trouvé ce passage, mais peut-être ai-je mal cherché ?
Ruthven
Ruthven
Monarque

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Ruthven le Ven 24 Oct 2014 - 15:44
@Mr_Z a écrit:
Cripure a écrit:Le décret de 1950, pour le coup, dit explicitement qu'un professeur du secondaire qui poursuit des études universitaires est une richesse pour le métier et que son administration doit, dans toute la mesure du possible, lui faciliter les choses en termes d'EdT.

Cripure j'ai regardé le décret, je n'ai pas trouvé ce passage, mais peut-être ai-je mal cherché ?

Ce n'est pas dans le décret de 50, sans doute Cripure pense-t-il à une note de service des années 80 (qui ne sert dans les faits à rien car elle n'est pas contraignante), note qui incite les chefs d'établissement à faciliter la recherche en aménageant l'emploi du temps.
Chocolat
Chocolat
Guide spirituel

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Chocolat le Ven 24 Oct 2014 - 16:46
Cripure a écrit:Le décret de 1950, pour le coup, dit explicitement qu'un professeur du secondaire qui poursuit des études universitaires est une richesse pour le métier et que son administration doit, dans toute la mesure du possible, lui faciliter les choses en termes d'EdT.

Mouais... ça, c'est du blabla officiel.

Je me souviendrai toujours de mon IPR préférée qui m'avait dit que la recherche était en train de me détourner du droit chemin de l'agreg, et que ce véritable "gâchis" (MDR !!!) n'était pas du tout souhaitable pour l'institution, et encore moins pour ma "carrière" au sein de l'EN ! Rolling Eyes

J'ai adoré lui répondre que mon plaisir intellectuel passait avant ses souhaits. Twisted Evil

_________________
professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Art1111
La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Mr_Z
Niveau 5

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Mr_Z le Ven 24 Oct 2014 - 16:56
ok merci !
avatar
barèges
Érudit

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par barèges le Sam 25 Oct 2014 - 10:19
Sur ce sujet, un extrait d'une profession de foi du snes/snesup reçue sur la boîte académique :
Pour faciliter l'accès à la recherche de tous les collègues qui le souhaitent
Nous revendiquons :
- un allègement d’un demi-service, financé sur budget de l’Etat, pour tous les collègues doctorants ou engagés dans une recherche reconnue,
- un plan de transformation des emplois de statut second degré en emplois d’enseignants-chercheurs pour tous les docteurs et/ou titulaires d’une HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) qualifiés, avec création d’un autre poste pour conserver le potentiel d’enseignement. Dans l’immédiat, nous demandons une réelle utilisation des possibilités offertes au titre du concours réservé (article 26-2 du décret de 1984) aux enseignants de statut du second degré affectés dans le supérieur qui remplissent les conditions pour devenir maîtres de conférences.

Pourquoi ai-je l'impression que ces revendications sont de plus en plus loin de ce qui serait envisageable ?
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Pierre-Henri le Sam 25 Oct 2014 - 11:01
@barèges a écrit:
Pourquoi ai-je l'impression que ces revendications sont de plus en plus loin de ce qui serait envisageable ?

Je vais dire une horreur. Si de telles mesures (qui relèvent de toute manière de la fantasmagorie) étaient prises, qu'est-ce qui empêcherait les universités de tamponner des doctorats bidon pour attirer des étudiants ? Le marché serait juteux pour les facs : "inscrivez-vous chez nous pour gonfler nos effectifs, en échange on vous refile un doctorat pipeau qui vous vaudra un demi-service". La valeur des doctorats est tellement diverse suivant les universités et les filières que la mesure serait un cadeau offert aux plus nulles, tandis que celles qui ont gardé des exigences couleraient. Un concours national comme l'agrégation met à l'abri de ce risque.
avatar
barèges
Érudit

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par barèges le Sam 25 Oct 2014 - 11:20
Je précise que ce flyer était fléché "agrégés".
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Pierre-Henri le Sam 25 Oct 2014 - 11:40
@barèges a écrit:Je précise que ce flyer était fléché "agrégés".

En fait, il s'agit d'un tract destiné aux PRAG-PRCE. Les propositions sont beaucoup plus logiques dans ce contexte... même si elles demeurent irréalistes.
Collier de Barbe
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Collier de Barbe le Sam 25 Oct 2014 - 14:43
Je suis mal à l'aise vis-à-vis cette pétition. Je comprends les demandes mais elles me semblent peu réalistes. De plus, dire que l'EN "méprise" ses doctorants et docteurs me semble excessif. Je dirais plutôt qu'elle les ignore, ce qui n'est pas tout à fait exact.   la même chose.
Evidemment, en tant que docteur, je serais heureux d'obtenir des gratifications supplémentaires; mais serait-ce tellement juste? Le décalage agrégé/certifié donne déjà le vertige (ainsi j'ai découvert récemment que la prime ISOE versée aux profs principaux variait du simple ou double ?!) je n'imagine pas que l'on crée un statut encore différent et plus favorisé pour les docteurs. De plus, en histoire (et sans doute aussi en Lettres?) le doctorat est un bon support pour évoluer plus tard dans la carrière, c'est même en ce moment un prérequis pour un poste en prépa en histoire. 
  Et soyons sérieux également en considérant l'ensemble des thésards, combien vivent d'expédients, "galèrent" et mettent bout à bout des vacations médiocres quand nous pouvons nous reposer sur des salaires tout de même convenables.
  Il est vrai qu'au quotidien les choses peuvent être franchement désagréables, si l'administration du lycée ou du collège est hyper-pointilleuse. Je me rappelle au printemps dernier avoir béni mon adjointe qui était très bienveillante et ne m'obligeait pas à rattraper tous les cours manqués pour cause d'auditions MCF aux quatre coins de la France. Je sais que d'autres sont beaucoup moins coulants. 
  Au-delà, je nous trouve pas si mal traité que cela.


Dernière édition par Collier de Barbe le Sam 25 Oct 2014 - 15:04, édité 1 fois (Raison : merci Jean Phi)

_________________
CdB
@AbbeCordillere
Chocolat
Chocolat
Guide spirituel

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Chocolat le Sam 25 Oct 2014 - 14:46
@barèges a écrit:Sur ce sujet, un extrait d'une profession de foi du snes/snesup reçue sur la boîte académique :
Pour faciliter l'accès à la recherche de tous les collègues qui le souhaitent
Nous revendiquons :
- un allègement d’un demi-service, financé sur budget de l’Etat, pour tous les collègues doctorants ou engagés dans une recherche reconnue,
- un plan de transformation des emplois de statut second degré en emplois d’enseignants-chercheurs pour tous les docteurs et/ou titulaires d’une HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) qualifiés, avec création d’un autre poste pour conserver le potentiel d’enseignement. Dans l’immédiat, nous demandons une réelle utilisation des possibilités offertes au titre du concours réservé (article 26-2 du décret de 1984) aux enseignants de statut du second degré affectés dans le supérieur qui remplissent les conditions pour devenir maîtres de conférences.

Pourquoi ai-je l'impression que ces revendications sont de plus en plus loin de ce qui serait envisageable ?


mdr

Quelle absence de réalisme !

_________________
professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Art1111
La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par JPhMM le Sam 25 Oct 2014 - 14:49
@Collier de Barbe a écrit:Je dirais plutôt qu'elle les ignore, ce qui n'est pas tout à fait exact. 
Pourquoi voudriez-vous dire une chose si elle n'est pas exacte ? Suspect

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Collier de Barbe
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Collier de Barbe le Sam 25 Oct 2014 - 15:03
Oh la, fatigue Embarassed , je voulais écrire "pas tout à fait la même chose"

_________________
CdB
@AbbeCordillere
Elyas
Elyas
Empereur

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Elyas le Sam 25 Oct 2014 - 15:05
Les enseignants romanciers, artistes peintres, sculpteurs ou musiciens pourraient réclamer la même chose, non ? Cela m'arrangerait entre nous. Ah, on me dit que ce n'est pas aussi prestigieux !
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par JPhMM le Sam 25 Oct 2014 - 15:12
@Collier de Barbe a écrit:Oh la, fatigue Embarassed , je voulais écrire "pas tout à fait la même chose"
Pas de problème. Je comprends mieux pourquoi je ne comprenais pas.

Merci.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Esprit éclairé

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Ingeborg B. le Sam 25 Oct 2014 - 15:35
@Elyas a écrit:Les enseignants romanciers, artistes peintres, sculpteurs ou musiciens pourraient réclamer la même chose, non ? Cela m'arrangerait entre nous. Ah, on me dit que ce n'est pas aussi prestigieux !
Je vais demander des aménagements pour suivre des stages de théâtre. ...
Ruthven
Ruthven
Monarque

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Ruthven le Sam 25 Oct 2014 - 17:45
@Collier de Barbe a écrit:Je suis mal à l'aise vis-à-vis cette pétition. Je comprends les demandes mais elles me semblent peu réalistes. De plus, dire que l'EN "méprise" ses doctorants et docteurs me semble excessif. Je dirais plutôt qu'elle les ignore, ce qui n'est pas tout à fait exact.   la même chose.

J'ai éprouvé la même gêne (et je ne l'ai d'ailleurs pas signée même si certaines revendications (comme la prise en compte des années de monitorat ou d'ATER dans l'ancienneté) me semblaient légitimes).

@Collier de Barbe a écrit:Evidemment, en tant que docteur, je serais heureux d'obtenir des gratifications supplémentaires; mais serait-ce tellement juste? Le décalage agrégé/certifié donne déjà le vertige (ainsi j'ai découvert récemment que la prime ISOE versée aux profs principaux variait du simple ou double ?!) je n'imagine pas que l'on crée un statut encore différent et plus favorisé pour les docteurs.

Sauf en Première et Terminale. Indemnité minimum pour tout le monde.

@Collier de Barbe a écrit:De plus, en histoire (et sans doute aussi en Lettres?) le doctorat est un bon support pour évoluer plus tard dans la carrière, c'est même en ce moment un prérequis pour un poste en prépa en histoire. 

Mais combien de docteurs restent finalement dans le secondaire en collège ou en lycée ?

 
@Collier de Barbe a écrit:Et soyons sérieux également en considérant l'ensemble des thésards, combien vivent d'expédients, "galèrent" et mettent bout à bout des vacations médiocres quand nous pouvons nous reposer sur des salaires tout de même convenables.

  Le coup des vacations m'a fait sourire ; c'est réclamer le droit de pouvoir travailler à mi-temps pour des clopinettes ...
Nom d'utilisateur
Nom d'utilisateur
Niveau 10

professeurs chercheurs - Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?" Empty Re: Article et pétition : "L'EN méprise-t-elle ses chercheurs?"

par Nom d'utilisateur le Sam 25 Oct 2014 - 20:35
@JPhMM a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Je dirais plutôt qu'elle les ignore, ce qui n'est pas tout à fait exact. 
Pourquoi voudriez-vous dire une chose si elle n'est pas exacte ? Suspect

Joli lapsus.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum